Skip to main content

Full text of "Archives historiques du Maine"

See other formats


f HO 

L 6 




h- 


^t^^^ 


"■ -;■ 


t 


'"^L |g|l 


■'^«îi 


h^ 


"-^.^ IttHMlrii^H 


-^ 


îÊm 


^^r^ 
*■ . / - 








4 

.^1 



r If 



^•^ 



-âne 
'1 


p 




:. J 




^^M^M 






■ ..d0f" ^ ^^H^'' / 




F 


r^ 



s:r^ 



ARCHIVES HISTORIQUES DU MAINE 

VI 



GARTULAIRE 



DE 



CHATEAU-DU-LOm 



Tiré à deux cents exemplaires. 



N' 



SOCIÉTÉ DES ARCHIVES HISTORIQUES DU MAINE 

ARCHIVES HISTORIQUES 

DU MAINE 

VI 

OARTUL^IRE 

DE 

CHATEAU-DU-LOIR 

PUBLIÉ PAR 

Eugène Va l l é e 




AU MANS 

AU SIÈGE DE [.A SOCIÉTÉ, MAISON SCARRON 

1905 




ùll 

Lu. 



INTRODUCTION 



Le recueil publié ici sous le titre de Cartulaire de Château- 
du-Loir est formé de documents provenant de sources diverses. 
Nous dirons quelques mots des principales. 

La première et la plus importante est le manuscrit latin 
9067 de la Bibliothèque nationale , registre in-folio de 
383 feuillets, autrefois tome XXI des copies de la Chambre 
des comptes, dont les originaux furent détruits dans l'incendie 
du palais de justice en 1737. Le commencement du volume, 
folios 1 à 249, concerne la Normandie. La fin, folios 250 
à 383, contient une série d'actes intéressant la baronnie 
de Château-du-Loir. Ces copies se divisent en deux parties. 
La première, intitulée : Maine et Anjou. Fundations et 
Noblesses ancien nés ^ etc.^ comprend quarante et une chartes 
de 1145 à 1397. La seconde partie débute par un titre dont 
voici les premières lignes : Hoc est antiquum scriptum 
de niilitibus et feodalibus de terra de Castro Lidi, Elle 
se compose en majeure partie de listes de vassaux et de 
coutumes, mais renferme aussi quelques chartes. Chaque 
partie est complétée par une table reproduisant les titres 

VI. a 



Il GARTULAIHE DK CH\TEAU-DU-LOIR 

anciens des pièces avec leur numéro trordre. Ce manuscrit, 
à lui soûl, a Iburiii cent neuf actes ou listes, sur lesquels 
soixante-cinq ne sont connus que par les copies qu'il en 
donne. A Toxception de quelques numéros, dont nous avons 
jugé bon de n'imprimer que le somniîure, nous l'avons repro- 
duit en entier. On a seulement omis l'ordonnance promulguée 
en 1289 par Charles II d'Anjou contre les Juifs et les Lom- 
bards, pièce d'intérêt général, transcrite au folio 274. 

Malheureusement, ces coj)ies, d'une très belle écriture 
du XVIII® siècle, présentent souvent un texte des plus défec- 
tueux. Nous n'avons, en principe, corrigé que les fautes 
évidentes. Les listes de vassaux sont presque toutes sans 
date. Il est d'autant plus difïicile d'en préciser l'époque qu'elles 
paraissent avoir été augmentées à différentes reprises. Telle 
liste comprend des noms de seigneurs vivant à un siècle 
de distance. On doit donc les utiliser avec une extrême 
réserve. La même remarque s'applique aux coutumes. Elles 
ont dû subir plus d'une modification depuis leur élaboration 
première. Mais il est aisé de reconnaître qu'elles remontent 
à une époque fort ancienne. Celles de Château-du-Loir datent 
certainement du temps de l'évêque Gervais. La baronnie 
y prend le nom àlionor Archiepiscopi. Une curieuse étude 
à faire serait celle des lois régissant le domaine forestier. 
Le Cartulaire est assez riche dans cet ordre. Mais, là surtout, 
on se trouve parfois en présence d'un texte tellement défiguré 
qu'il est devenu tout à fait incompréhensible. 

Trois autres volumes de la Bibliothèque nationale com- 
plètent le manuscrit latin 9067. Ce sont : le ms. fr. 9501, 
copies prises par Du Cange sur le registre de la Chambre 
des comptes intitulé : Regestum Castri Lidi in Andlbus ; 
le ms. fr. 20.691 (Saint-Magloire 48), copié par Nicolas-Charles 
de Sainte-Marthe en 1648, 1649 et 1650, et le ms. fr. nouv. 
acq. 7412 (De Camps 82 : Histoire de la Levée des Troupes). 



INTRODUCTION III 

Ces copies, faites par des érudits, sont par malheur très 
sommaires. Mais elles donnent un texte plus pur et d'heu- 
reuses variantes. 

Nous avons enrichi le Cartulaire au moyen de différents 
actes tirés de la collection dom Rousseau et recueils ana- 
logues. Les soixante-huit premiers numéros ne donnent que 
très peu d'inédit. Ils ont été rappelés dans le but de condenser 
les faits qui font connaître Fancienne maison de Chàteau- 
du-Loir. Quelques sommaires d'aveux des xiv*' et xv® siècles, 
extraits de la série P des Archives nationales, ont permis 
d'identifier certains noms de vassaux et de fiefs avec ceux 
que l'on rencontre à une époque antérieure. Notons encore 
une série d'actes signalés par M. le comte de Broussillon, 
donnant les mutations de seigneurs engagistes ou apanages. 
La dernière pièce est l'intéressante enchère de quarantaine 
de 1748. M. l'abbé Ledru l'a déjà publiée dans la Province 
du Maine. Si nous avons reproduit son texte à nouveau, 
c'est qu'il donne en détail la composition de la terre de 
Château-du-Loir aux dernières années du régime féodal. 

La Table alplialjétiqiie^ en rapprochant des noms qui sont 
donnés dans les copies avec des variantes parfois très dispa- 
rates, nous a suggéré un certain nombre de rectifications. 
Nous avons tenté des identifications peut-être hasardeuses. 
Www des points demeurent obscurs, soit ([ue le texte ait été 
('orr()iMj)u ou (pie les noms de lieu ou de personne n'aient 
hiissc aucun*; trace, soit (Micore ([U(î nos n^cherches aient été 
infiuctucuses. Le lecteur attentif sera |)lus heureux que nous 
et saura mieux reconnaître le personnage ou le fief qu'il désire 
<'ludier. 

Nous adressons nos sincères remerciements aux personnes 
(jui ont l)i(.'n voulu nous aider de leurs conseils et (hi h;urs 
cornnninications. ( hi'il nous soit permis de nommer M. le comte 
(h- Broussillon et M. l'abbé Busson, qui se sont donné la peine 



IV CAHTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

(le lire attentivement les épreuves ; MM. les abbés Froger, 
Ledru et Denis ; M. le vicomte d'Elbenne ; M. le comte 
de Saint- Venant ; M. Julien Chappée, qui nous a gracieu- 
sement autoi*is('» à pul)li('r le curieux fra piment inédit des 
comptes de (lliàlcjui-du-Loir à la fin du x\'' sicch.'. 

20 novembre 1905. 



TABLE CHRONOLOGIQUE 



DES 



SEIGNEURS DE CHATEAU-DU-LOIR 



Les premiers seigneurs de Château-du-Loir paraissent 
originaires du pays de LavaL Au x® siècle, Rorans, grand'- 
mère d'IIaimon, reçut en douaire le domaine d'Argentré 
et le transmit à son petit-fîls ; Rotrude, fdle de celui-ci, 
épousa Guy I*"" de Laval, et, à la fin du xi'' siècle, on voit 
Adam de Chàteau-du-Loir posséder à Parné des biens qui 
lui venaient sans doute de ses ancêtres. 

IIaimon de CiiATEAU-DU-LoiR (vcrs 1005-vers 1030), dont 
nous ne connaissons ni le père ni la mère, était, en 1013-1014, 
Fun des fidèles du comte du Maine Hugues I*"", de qui il reçut 
probablement Tinféodation de Cbàteau-du-Loir, avant 1007. 
Il vécut au moins jusqu'en 1028. Il avait épousé, au plus tard 
en 1006, IIildebuhge de Belléme, fille d'Yves de Creil, 
seigneur de Belléme, et sœur de Tévéque Avesgaud '. 

Leurs enfants furent : 

1" (iEHVAis HE CiiATEAU-DU-LoiH (vcrs 1()30-1067\ né 
à Chàteau-du-Loir le 2 février 1007, seigneur de ChAteau- 

1, Nous nous abstenons de citer les Preuves tirées du Cartulairo. 
Il chl facile de les consulter au moyen de la Table alphabétique. 



VI CAHTULAIHE DK CHAÏEAU-DU-LOIH 

du-Loir après 1028, évoque du Mans le 16 décembre 1036*, 
archevêque do Reims le 15 octobre 1055, mort à Reims 
le 4 juillet 1067. 

2® Robert, qui suit. 

3" Avesgaud. Il n'est connu que par sa présence à la fonda- 
tion du prieuré de Saint-Jean-de-la-Motte, 1028-1036. 

4** Guillaume. Voici les quelques actes où il comparaît, 
et seulement en (pialité de témoin : 1028-1036, fondation du 
prieuré de Saint-Jean-de-la-Motte ; il y est nommé le second, 
après son frère Avesgaud, mais nous le croyons le puîné 
de Robert; 1039, 25 juin, au Grand-Lucé, donation des étangs 
de Yilledieu à la Trinité de Vendôme par Févêque Gervais ; 
1040, 31 mai, à Vendôme, privilèges accordés à la même 
abbaye par Geoffroy Martel. 

Il est probable que Guillaume mourut dans un âge peu 
avancé, mais non peut-être sans postérité. Nous voyons en 
effet un neveu de Févêque Gervais, du nom iV Hugues, témoin 
à Angers, 1056-1060, de la donation de Féglise de Saint- 
Pierre-des-Ormes faite à Fabbaye de Saint- Aubin Cet Hugues 
n'est certainement pas fils de Robert : autrement on le verrait 
dans les actes mentionnant les enfants de ce dernier. Il pour- 
rait, à la rigueur, être fils d' Avesgaud. On peut l'identifier 
avec un autre Hugues, surnommé le Long, également neveu 
du prélat et son héritier, et qui était, en 1072, le mari 
d'Alexandrie de Bouloire. Le rapport entre la donation 
des étangs de Villedieu, faite en 1039, à laquelle assistait 
Guillaume, et la revendication des mêmes étangs, faite en 
1072 par Hugues de Chàteau-du-Loir, donne une certaine 
vraisemblance à notre supposition. On remarquera en outre 
qu'à l'acte de 1039, après la signature de Févêque et celle 
de son frère Guillaume, figure immédiatement celle de Rahier 
de Bouloire. Ce seigneur, contemporain de Guillaume, a pu 

1. Actus, p. 363. 



CHRONOLOGIE DES SEIGNEURS DE CHATEAU-DU-LOIR VII 

donner la main de sa fille, x\lexandrie, à Hugues, fils présumé 
de Guillaume. Un autre Rahier de Bouloire, probablement 
frère d'Alexandrie, est témoin à Château-du-Loir, vers 1085, 
en même temps que Gervais II, Gervais le jeune et Adam, 
tous trois fils de Robert de Cliàteau-du-Loir, et Elisabeth, 
leur mère, d'un abandon fait au prieuré de Cohémon. Hugues, 
neveu de Févêque Gervais pourrait encore être le même 
personnage que le Hugo de CasLello L/r// témoin, vers 1090, 
d'une reconnaissance en faveur de Saint-Serge. 

B'* Rot rude. D'un premier mariage elle avait eu un fils nommé 
Gautier. Elle épousa en secondes noces Guy P^ de Laval^ veuf 
de Berthe de Toesny, et lui donna deux fils, Guy et Gervais ^ 

Robert de Chateau-du-Loir, surnommé Brochard^ est 
témoin de plusieurs actes entre 1028 et 1065. Nulle part il ne 
ligure en qualité de seigneur de Château-du-Loir. Il ne paraît 
pas avoir vécu au delà de l'année 1065, et mourut très proba- 
blement avant son frère l'archevêque. Sa femme se nommait 
Elisabeth. Elle s'éteignit dans un âge avancé, vers 1095, 
alors que Mathilde, sa petite-fille, était, depuis plusieurs 
années, mariée au comte Hélie. 

Robert et Elisabeth eurent pour enfants : 

1" Gervais 11, qui suit. 

2° Ada/u de Châleau-du-Loir. Il fut un personnage mar- 
quant de la seconde moitié du xi" siècle. Entre 1060 et 1067, 
il ahandonna à Saint-Aubin l'église de Bousse et les droits 
(pi'il possédait à Luché. Il assista, en 1067-1068, à la donation 
de Saint-Guingalois. Vers 1090, il fit don à Saint-Nicolas 
d'Angers de la moitié de l'église de Parné et de la moitié 
d'une ouche de terre pour y construire un bourg. Il est, 
en 1095, parmi les barons angevins attachés à Foulques 
Héchin. Sa mort dut arriver vers 1097. 

1. Cf. Comte Bertrand de Broustillon : La Maison de Laval, t. I*"*. 



r 



VIII CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

On lui connaît un fils, Hameliii^ qui confirma le don de 
Parné fait par son père. Deux autres personnages portant 
le nom de Chateau-du-Loir, Jean^ témoin vers 1130 d'une 
charte du Ronceray concernant un moulin à Morannes, et 
Mainier^ témoin en 1132 de la donation d'une dîme à Mareil- 
sur-Loir, faite à la même abbaye, pourraient, eux aussi, être 
fils d'Adam, ou ses petits-fils. Il y a peu de doute qu'ils 
ne fussent de sa postérité, étant données les positions des 
lieux où ils figurent. Le Hugo de Castello Lidi de vers 1090, 
placé plus haut comme fils de Guillaume, pourrait aussi bien 
être fils d'Adam. 

3*^ Gervais^ le jeune. Il était clerc en 1067-1068, et chanoine 
de Saint-Martin d'Angers vers 1085. Nous pensons que c'est 
lui qui, neveu de l'évêque Gervais, fut, entre les années 1083 
et 1090, installé doyen de l'église du Mans, puis déposé peu 
de temps après. 

4'' Robert^ dont on ne trouve la trace que dans la donation 
de Saint-Guingalois, 1067-1068. 

Gervais de Chateau-du-Loir, deuxième du nom (1067-vers 
1095), succéda à son oncle dans le fief de Chàteau-du-Loir. 
Il comparaît pour la première fois, en 1064-1065, à côté de son 
père et à la suite de Guillaume le Conquérant, de l'évêque 
Vulgrin et d'une nombreuse assemblée de la noblesse du 
Maine, à l'acte énumérant les biens situés au Mans aban- 
donnés par Abelin à l'abbaye de Marmoutier. Il est particu- 
lièrement connu par la restauration de Saint-Guingalois ^ 
Nous ne rappellerons pas ici tous les actes où il figure 
jusqu'aux dernières années du xi^ siècle. Sa mort peut être 
placée vers 1095. Sa première femme, nommée Éremhurge^ 
fille de Mathilde, mourut un peu avant lui. Il épousa en 

1. Voir l'étude de l'abbé Robert Charles dans la Revue du Maine, 
t. V, pp. 75 et suivantes. 



CHRONOLOGIE DES SEIGNEURS DE CHATEAU-DU-LOIR IX 

secondes noces, sur la fin de sa vie, Garsende^ qui lui 
survécut. 

Gervais ne laissait qu'une fille, Mathilde, issue de sa 
première alliance. 

Mathilde de Gh\teau-du-Loir devint, vers 1090, la femme 
d'HÉLiE, comte du Maine, et lui apporta la terre de Chàteau- 
du-Loir. Elle mourut en mars 1099, laissant à son mari une 
iille, Éremburge, qui épousa, vers 1007, Foulques V, comte 
d'Anjou. Celui-ci, à la mort d'Hélie, le 11 juillet 1110 ^ fut 
à la fois comte d'Anjou et du Maine et baron de Château-du- 
Loir. Il mourut à la fin de 1144. 

Geoffroy Plantagenet, leur fils, né le 24 août 1013, duc 
de Normandie, comte d'Anjou et du Maine et baron de 
Ghâteau-du-Loir, mourut le 7 septembre 1151. De sa femme, 
Mathilde, fille d'Henri P*", roi d'Angleterre, il eut, entre 
autres enfants : 

Henri II, roi d'Angleterre, né le 5 mars 1133, mort le 
6 juillet 1189, mari d'ÉLÉONORE d'Aquitaine. Parmi leurs 
enfants furent : 

1" Piichard-Cœur-de-Lion, né au plus tard à la fin de 
FaiiiKM; 1157, mort le 6 avril 1199, sans postérité de Bérengère 
de Navarre. 

2" Geoffroy, né le 23 septembre 1158, duc de Bretagne 
|>ar son mariage avec Constance de Bretagne, mort le 
is août 118(3, laissant sa femme enceinte d'un fils qui fut 
Aini R DE Bhetagne, né le 30 avril 1187. 

3" Jean-sans-Teiimk. Il disputa la succession de Richard 
à son neveu Artur, le(|uel f.iisaii valoir la loi de représentation. 
IMiilippo- Auguste soutint d'abord Artur, mais le traité du 
2'1 mai 1200, conclu entre le roi de France et Jean-sans-Terre, 

1. Les dates non données par le Cartulaire sont tirées du Trésor de 
Chronologie, du comte de Mas Latrie, coL 1539, 1633 et 1652. 

VL h 



X CARTULAIHK DE CHATKAU-DU-LOIH 

réduisit le jeune prince à la Bretagne. A la suite de l'assas- 
sinat d'Artur par son oncle, le 3 avril 1203, Jean-sans-Terre 
fut cité à la cour des pairs et ses domaines en France furent 
confisqués et réunis fi la couronne K 

Pendant le court espace de temps qu'Ai'tur de Bretagne 
fut reconnu comte dWnjou et du Maine, il avait conféré à 
Guillaume des Roches la sénéchaussée d'Anjou et du Maine, 
avec Mayet et la foret de Berçay. Ce don fut confirmé par 
Philippe-Auguste en mai M99. L'année d'après, à la suite 
du traité entre le roi de France et Jean-sans-Terre, celui-ci 
fit le même don à Guillaume des Roches, 24 juin 1200. 
Le 30 août suivant, Jean donna en douaire à la reine Isabelle 
d'Angoulème, sa femme, les villes de Saintes, Niort, Saumur, 
la Flèche, Beaufort, Baugé, Château-du-Loir, Trôo et leurs 
dépendances. A une date indéterminée (août 1204 ?), Béren- 
gère de Navarre, veuve de Richard-Cœur-de-Lion, aban- 
donna à Guillaume des Roches ce qu'à titre de douaire elle 
avait à Château-du-Loir, et celui-ci promit de ne pas exercer, 
pendant la vie de la reine, son droit de sénéchal dans la cité 
du Mans, que le roi avait assignée à cette princesse pour lui 
tenir lieu de douaire. 

Guillaume des Roches (1204-1222) ne tarda pas à être 
investi du fief de Château-du-Loir. Par acte daté de Chinon, 
1204, probablement au mois de septembre, Philippe-Auguste 
lui donna à foi et hommage lige cette terre avec ses dépen- 
dances 2. Il était fils de Baudouin des Roches et petit-fîls 

1. La date de l'assassinat d'Artur et la condamnation de Jean-sans-Terre 
sont controversées. Voir à ce sujet la Notice sur Guillaume des Roches 
de M. Beautemps-Beaupré, pp. 35 et 36, et la Maison de Craon, du comte 
de Broussillon, I, 122, 123, d'après une étude de M. Bémont : La condam- 
nation de Jean-sans-Terre par la cour des pairs de France en 1202, 
publiée au tome XXXII de la Re<^ue historique, pp. 33 et 290. 

2. Sur Guillaume des Roches, voir le travail inachevé de M. Gaston 
Dubois, Bibliothèque de l'Ecole des Chartes, années 1869, 1871 et 1873; 



CHRONOLOGIE DES SEIGNEURS DE CHATEAU-DU-LOIR XI 

d'Herbert des Roches. Cette famille paraît être des environs 
de Ghâteau-du-Loir ; du moins elle y possédait des propriétés. 
Guillaume, né vers 1155-1160, avait eu une première femme 
nommée Philippa, fdle d'Hilaria. Il se remaria, vers 1190, à 
Marguerite de Sablé, fdle aînée de Robert IV et de Clémence 
de Mayenne. La dot de Marguerite consistait en Sablé, Lou- 
plande, la Suze, Précigné, Briollay et Brion. Il mourut le 
15 juillet 1222 et fut inhumé en l'abbaye de Bonlieu, qu'il avait 
fondée. 

De Guillaume des Roches et de Marguerite de Sablé 
naquirent deux fdles : 

1° Jeanne^ héritière de Sablé, Briollay, Châteauneuf-sur- 
Sarthe, Précigné et Brion, mariée à Amaury de Craoïi. 

2" Clémence^ qui suit. 

Clémence des Roches eut en partage Ghâteau-du-Loir, 
Mayet, la Suze et Louplande. Elle fut unie d'abord à Thibault 
VI, comte de Blois, mort en 1218. En secondes noces elle 
épousa, après le 17 mai 1219 et avant la mort de son père, 
Geoffroy V de Chateaudun, fils de Geolfroy IV et d'Alice 
de Prélevai ', vicomte de Chateaudun en 1218, seigneur de 
Château-du-Loir, etc., 1222-1250, mort à la croisade, proba- 
l)lement le 6 février 1250. Clémence survécut à son mari, 
auquel elle donna deux filles : 

1" Jeanne, qui suit. 

2" Clémence. Elle fut mariée à Robert de Dreux, qui devint, 
par cette alliance, vicomte de Chateaudun, seigneur de Mon- 
doubhîau et de Saint-Calais. 

Jea.nm ih Chateaudun, dame de Château-du-Loir, épousa 
1° Jea.n du Montfort, comte de Montfort-l'Amaury, fils 

la Notice (le M. Beautemps-Braupré, Chaumonl, 1889 ; les Sceaux de 
(iiiiUnume des Hoches, par Kng«"'no Huchor, dans la lîevne du Maine, 
t. VI, pp. 292 et suiv. ; la Maison de Craon, par le comlo tle Broussillon, 
t. I'•^ pp. 132 et suiv. 

1. Cf. (Chronologie des vicomtes de Chateaudun, par Ch. Cuissard, 
<laii8 les Bulletins de la Société danoise, l. VIII, pp. 25 et suivantes. 



XII CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

d'Amaury VI et de Béatrix de Viennois, mort en Chypre 
en 1249; 2** Jean de Brienne, dit d'Acre, bouteiller de France, 
fds de Jean I" de Brienne, roi de Jérusalem, et de Bérengère 
de Léon, sa troisième femme, mort en 1297 K 

!'"■ Lit : Béatrix^ qui suit. 

2® Lit : Blanche de Brienne^ dite cVAcre^ mariée à Guil- 
laume de Fiennes. 

BÉATRIX DE MoNTFORT fut uuic, en 1259, à Robert IV, 
comte DE Dreux, fds de Jean P"" et de Marie de Bourbon, 
mort le 14 novembre 1282. Dame de Château-du-Loir jusqu'à 
sa mort, arrivée le 9 mars 1312, Béatrix prit une part active 
à l'administration de ses domaines. Elle eut six enfants. 

1** Jean II de Dreux^ qui suit. 

2** Robert, qualifié seigneur de Ghâteau-du-Loir, décédé 
vers l'an 1303. 

3" Marie ^ femme de Mathieu IV de Moniniorency. 

4** Yolande^ comtesse de Montfort, femme d'Alexa/idre III ^ 
roi d'Ecosse, et d'Artur 11^ duc de Bretagne. 

5** Jeanne^ femme de Jean IV de Roucy et de Jean de 
Bai\ seigneur de la Puisaie. Elle fut mère de Jean V, comte 
de Roucy, et de Béatrix de Roucy. Celle-ci reçut en don 
de Béatrix de Montfort, sa grand'mère, par acte de juillet 
1311, la chàtellenie de la Suze, et devint la seconde femme, 
en octobre 1312, d'Amaury III, seigneur de Craon et de 
Sablé ^^. 

6* Béatrix^ abbesse de Port-Royal. 

Jean II, comte de Dreux, mourut avant sa mère, le 
7 mars 1309. Il fut marié deux fois : 1"* en 1293 à Jeanne 
de Beaujeu, fdle d'Humbert de Beaujeu, seigneur de Mont- 
pensier, connétable de France ; 2® en 1308, à Péronnelle 
de Sully, fille d'Henri III, sire de Sully, et de Marguerite 

1. De Mas Latrie : Trésor, col. 1577. 

2. Comte de Broussillon : La Maison de Craon. t. I'^'', p. 260. 



CHRONOLOGIE DES SEIGNEURS DE CHATEAU-DU-LOIR XIII 

de Beaumez. Du premier lit il eut trois fils : Robert V, Jean III 
et Pierre de Dreux qui furent successivement seigneurs de 
Château-du-Loir. 

Robert V de Dreux mourut le 22 mars 1330, sans laisser 
de postérité de Marie d'Enghien, sa femme. 

Jean III de Dreux survécut peu à son frère aîné. Son décès 
arriva dans les premiers mois de 1332 ^ Sa femme, Ida de 
Mauvoisin, fille de Guy IV de Mauvoisin, sire de Rosny, 
se remaria en 1332 à Mathieu de Trie, maréchal de France. 

Pierre de Dreux épousa Isabelle de Melun, fille de 
Jean P"", vicomte de Melun, et mourut le 3 novembre 1345 '. 
Le 12 mai 1337, Pierre de Dreux vendit la baronnie de Château- 
du-Loir au roi de France Philippe VI de Valois, pour la somme 
de 31.000 livres tournois. 

A dater de 1337, les destinées de Château-du-Loir suivirent, 
à peu de chose près, celles du comté du Maine. Mais la 
baronnie eut encore, d'une façon irrégulière, des seigneurs 
apanages, usufruitiers ou engagistes. 

Dès le mois qui suivit l'acquisition faite par Philippe VI, 
celui-ci doima Château-du-Loir en apanage à son fils Jean, 
duc de Normandie, comte d'Anjou et du Maine, par lettres 
de juin 1337. Devenu roi de France, Jean II donna à son 
tour les comtés d'Anjou et du Maine et la baronnie de Château- 
du-Loir à son deuxième fils, connu sous le nom de Louis /" 
d'Anjou^ octobre 1360 ^. 

Par lettres de Charles VIII, datfîes de Lyon, février 1496, 
confirmées le 16 novembre suivant, la terre d(; Ghâteau-du- 

1. Et non en 133L Le numéro 239 du Cartiihiin' prouve (|u il vivait 
encore le 6 janvier 1332. 

2. De Mas Latrie : Trésor, col. 1593, 1642, 1646 et 1671. 

3. Voir, pour la suite, la Chronologie des comtes du Maine, de J.-R. 
Pesche, pp. cxii et suivanteH, et le Trésor de ('hronologie, du comte de 
Ma8 Latrie, col. 1539, 1633 et 1634. 



XIV CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOTR 

Loir fut donnée au maréchal Jean-Jacques Trivulce, qui la 
transmit par échange, en 1500, à Pierre de Hohan, seigneur 
de Gié, maréchal de France, des descendants de qui elle fut 
retirée en vertu d'un arrêt du 10 octobre 1563. Donnée en 
usufruit à Catherine de Médicis le 10 octobre 1569, elle 
faisait, en 1576, j)artie de l'apanage de François^ duc d'Anjou 
et d'Alençon et comte du Maine, mort sans alliance le 
10 juin 1584. 

Au XVII® siècle, Chateau-du-Loir fut engagé à Emmanuel- 
PJiilbert-Amédée de Savoie, prince de Carignan, fils de 
Thomas-François de Savoie, prince de Carignan, et de Marie 
de Bourbon, comtesse de Soissons ^ Le prince de Carignan 
s'en dessaisit, par contrat du 27 juillet 1701, en faveur 
de Philippe de Courcillon, marquis de Dangeau, et de Sophie 
de Bavière de Levinstein, sa seconde femme. 

Labaronnie fut ensuite aliénée, les 14 mars et 27 juillet 1725, 
par les héritiers du marquis de Dangeau, savoir : 1" Sophie 
de Bavière, sa veuve, héritière pour la moitié ; 2" Charles- 
Philippe d'Albert, duc de Luynes et de Chevreuse, fils de 
feus Charles-Honoré d'Albert, duc de Montfort et de Che- 
vreuse, et Marie-Anne-Jeanne de Courcillon, seule fille du 
premier mariage du marquis de Dangeau, héritier d'un sixième 
en l'autre moitié ; 3" Paul, abbé d'Albert et de Montfort, 
frère du précédent, aussi héritier d'un sixième en la seconde 
moitié ; 4** Marie-Sophie de Courcillon, lors mineure, fille 
de feu Philippe-Egon de Courcillon, marquis de Dangeau 
(seul enfant du second lit de Philippe de Courcillon), et de 
Françoise de Pompadour, sa veuve, héritière des deux tiers 
de la seconde moitié. Les acquéreurs étaient Pierre-Gaspard 
de Clermont, marquis de Gallerande, et Gabrielle-Françoise 
d'O, sa femme. 

Le 24 novembre 1747, Château-du-Loir fut racheté des 

1. De Mas Latrie : Trésor, col. 1684. 



CHRONOLOGIE DES SEIGNEURS DE CII\TE\U-DU-L01R XV 

sieur et dame de Clermont-Gallerande par Marie-Sophie 
de Courcillon^ alors princesse de Rohan et de Soubise par 
son mariage avec Hercule-Mériadec^ prince de Rohan et de 
Soubise, sur laquelle la terre et baronnie de Château-du-Loir 
fut saisie réellement le 5 février 1748, puis mise à Tenchère, 
le 24 septembre suivant, pour la somme de 20.000 livres. 

Marie-Sophie de Courcillon mourut le 4 avril 1756. D'après 
Le Paige, en 1777 Château-du-Loir appartenait, sous le même 
titre d'engagement, à M. le duc de Chevreuse^ comme des- 
cendant de Marie- Anne de Courcillon de Dangeau, femme 
à' Honoré-Charles d'Albert^ duc de Chevreuse. 



:H"^'li"i"'l"^W'f"'l'i'''li'i''^''^i''^"^'^ 



GARTULAIRE 



DE 



CHATEAU-DU-LOm 



1. — Vers Tan 1000. — Donation de l'église de Parigné- 

l'ÉvÊQUE faite PAU AVESGAUD, ÉVÉQUE DU MaNS, A SA SŒUR 

aînée, Hildebuhge^ — (Imprimé : Actus potitificum Ceno- 
mannis in urbe degentium, publiés par l'abbé G. Bussou et 
l'abbé A. Letlru, p. 357.) 

... Emit a canonieis suis ecclesiam de Proriguiaco et eccle- 
siam (le Loiaco, et dédit unam liildeburgi, sorori sua? pri- 
mogenitœ, et alteram Godebilda), germanœ suse secundse. 

2. — 1007, 2 février, Cbâteau-du-Loir. — Naissance de 
(ii;H\ Aïs de Chateau-du-Loir, plus tard évèque du Mans et 
AMciiKVKQUE DE Reims. — (Imprimé : Dom Bouquet : Histo- 
riens des GauleSf t. X, p. 271.) 

Ex chronico Remensi. — Anno M VII -. — Natus fuit 
(iei-vasius IV nonas februarias, apud Gastrum Lidi. 

1 Hildchiir^e de Bellèmo, qui devint femme d'Haimoii de Clii\leau-du- 
l.oii . Sans douUî est-ce dans les premières années de son épiscopal, peut- 
«•lr«* comme cadeaux de noces, qu'Avesgaud donna à ses sœurs les églises 
<ie l'arijçné-l'i'lvèijue cl <le Loué. 

2. Le style de Pûtjues n'a pas commencé dans le Maine avant la fin du 
XI« siècle. MVII ne doit donc pas se traduire par 1008. 

VL 1 



2 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

3. — Vers 1013 *, le Mans. — Acte i»ar lequel Hugues P^ 
COMTE DU Maine, confirme la donation du prieuré de Tuffé, 
FAITE PAR Hugues Doubleau. — (Imprimé : Cartulaire de 
L'abbaye de Saint-Vincent, publié par l'abbé R. Charles et 
S. Meujot (rElbenne, n» 186.) 

... S. Benedicti YIII, pape. S. Hugoiiis, Cenomannensis 
civitatis comitis. S. Avesgaiidi, episcopi ipsius civitatis... 
S. Hugoiiis, ipsius militis (pii hoc precoptum fieri jussit. S. 
Hugonis, iilii ejus. S. Ilaimonis. S. Haimonis de super Litus'-. 

Actum Genomannis publiée, régnante Roberto, humili rege. 

4. — 1014, le Mans. — Diplôme par lequel Hugues P*" 

FAIT DON A l'aBRAYE DU MoNT-SaINT-MiCHEL DE LA TERRE DE 

VoiVRES. — (Imprimé : Cartulaire de Saint-Victeur, publié 
par le comte Bertrand de Broussillon, pp. 5-6.) 

... Signum Roscelini, vicecomitis. Signum Hameli de Leido 
Castello. Signum Haymonis de Medano. Signum Herberti, 
fratris comitis... Signum Avesgaudi, episcopi... 

Firmata Genomannis, anno ab Incarnatione Domini mille- 
simoXIIII. 

5. — 1028, 19 juin, le Mans. — Accord entre Avesgaud, 
ÉvÈQUE du Mans, et les moines de la Gouture. — (Imprimé : 
Liber Albiis Capituli, pp. 100-101.) 

... Signum Avesgaudi, presulis... Signum Haimonis 3, 
militis... 

Perfîrmatum est hoc testamentum Genomannis, XIII kal. 
julii, luna XXII, régnante Roberto, rege 4. 

1. La présence de Benoît YIII en France n'est pas signalée dans l'itiné- 
raire de ce pape. Élu le 11 ou 12 mai 1012, on ne connaît aucun acte de lui 
au cours de l'année 1013. En 1014 il ne paraît pas s'être éloigné de Rome. 
On peut donc supposer avec vraisemblance que la confirmation du comte 
Hugues eut lieu vers 1013. 

2. Nous croyons reconnaître dans ce nom Haimon de Ghàteau-du-Loir, 
témoin également, dans les deux actes de 1014 et de 1028, à côté de l'évèque 
Avesgaud, son beau-frère. Le personnage qui le précède pourrait être 
Haimon de Mayenne, comme dans le n^ 4. 

3. Probablement Haimon ou Hamelin de Ghàteau-du-Loir. 

4. Le Liber Alhiis date cette pièce du 19 juin 1009. Nous suivons l'opinion 
de M. le comte de Broussillon, Cartulaire de l'Évêché du Mans, p. 1, note 3. 



CARTULÂIIIE DE CHATEAU-DU-LOIR Ô 

g, — 1028-1036. — Fondation du prieuré de Saint-Jean- 

DE-LA-MOTTE, AU FIEF DE CiERVAIS DE ClIATEAU-DU-LoiR K 

(Imprimé : Actus, pp. 360-362.) 

... Ego Suavis, miles,... quemdam locum... juxta castellum 
quod, jure hereditario, dono senioris mei Gervasii teneo, 
licentia et permissione cjusdem. . . trado. . . scilicet domnus meus 
Gervasius quae ibidem proprium tenebat concessit cuncta... 
r.iiii ego quam dominus meus Gervasius... adivimus in cunctis 
egregium antistitem Cenomannensem Avisgaldum comitem- 
que... Herbertum... 

Domino meo assistente Gervasio fratribusque ipsius : Avis- 
gaudo, Guillelmo, Roberto... 

7. — 1037, 5 novembre, le Mans. — Gervais, évèque du 

>f\>s'\ DONNE LA CHAPELLE DE LA FORET DE GaTINES, APPELEE 

\ ii.i.KitiKi . A l'aiîmaye de LA Thinité DE Yendome. — (Im- 
primé : i^irtuUnrc de la Trinité de Vendôme, publié par 
Tabbé Cil. Mctais, II" M.) 

... SigFniiii (ici'vasii, pracsulis, qui boc scriptum fieri fecit 
et... liniiavit... 

A( liiiii ('(Miomanis, nonas novembris, anno Incarnationis 
iiiillcsinio (ricesimo septimo,indictione sexta^, régnante llain- 
iico rcge. 

I . I,<s <'(lii( MIS (les Actus niellent en donle l'aulhenticité de ce document. 

( hii»i (jii il m '.(til, il sciiiMc (jiic le sii/ci-ain appeh'' (n'i-vais désio-ne (Servais 
(!.■ (llial. aii-(lii-L()ii\ (ils <l siicccsscii i- (rilaiinoii. et tnlni' évè(|ue dn Mans, 
l'aiini les Irèrcs de (Icivais Ton coiiiiail (iniiIaiMM(> et Robert. Avesgaud 
lie V,. micoiilfc (|ii(' flans ccl acic. S a^il-il d Un (ils dllaimon, OU bien \i\ 
i( dacttiii' a-l-il, paf conldsioii . voulu iioniiiici' ici I i'-n «miiic Avesgaud, Jccjntd 
• lait, min jia^ tr.rc, niais oncle de (Icr'vais de ( dià Ican-du-Loii' ';' Si Ton 
a( cc|,l. |,.Hir I aci. |,nc.'.i<n I la dalc de 102S <| I idcnl i licalion dn clicvalicr 
llainn.n a^ <■ ilainioii d<- < dml caii <l n- L( d i'. il laul adnicllrc éi^alenienl qne 

le Intni- .•v(M|ni (\iv\A\s. (Ils d liaii , im' succtMia à son pefe qu'eu 1028 

an |i1m>- loi. i.a dale de iondalion du piieui'é de Sainl-.)eau-de-la-Motte 
deMj.ii ;,i,,M èh-.' circonscrile enl,-.. les ainiées 1028 et 1036. 

- <;et acie esl le prendei- dans le(|iMd (leivais de Chl\teaU-du-Loir 
< oni|.,ii .ni a\ec le tilie d (•vècjne A\\ Mans. 

;!. .\ |)io|.o- de eel acte v\ du w" '• r emartnions (|ue les années 1037 et 
H»:;'.) -.Mil doiin.es avec rindiclion \l, la(ju«'Ile nuin|ue en réalité l'année 

1():;h. 



4 cahtulaire ne ciiateau-du-loir 

8. — 1038. — Charte notice dans laquelle il est relaté 
COMMENT Geoffroy Martel, orligé de conclure la paix avec 
Gervais, évèque du Mans, lui céda plusieurs fiefs, entre 

AUTRES CEUX DE SaLOMON DE LaVARDIN ET DE NlIIARD DE MON- 

toire. — (Imprimé : Cartulaire de la Trinité^ n" 68.) 

9. — 1039, 25 juin, le Grand-Lucé. — Gervais, évèque du 
Mans, a la prière de Geoffroy Martel, donne a l'abbaye 
de la Trinité de Vendôme le cours du ruisseau de Ville- 
dieu, A CHARGE d'y FAIRE UN ÉTANG ET DE PAYER UN CENS ANNUEL 

DE DOUZE DENIERS. — (Imprimé : Cartulaire de la Trinité, 
n« 15.) 

... Signum Gervasii, presiilis, qui hoc scriptum fîeri prœ- 
cepit et propria manu firmavit. S. Guillelmi, fratris ejus. 
S. Raherii de Boloria... 

Episcopaliter actimi sivo roboratum apud Luciaci castrum, 
septimo kalendas julii, anno Incarnationis Dominicœ millé- 
sime tricesimo nono, indictione sexta, régnante Hainricorege. 

10. — 1039, 11 novembre, Château-du-Loir. — Charte 
DE Guy P*" DE Laval, qui, avant de partir pour Jérusalem, 

ABANDONNE AU CHAPITRE DU MaNS, A LA PRIÈRE DE l'ÉVÈQUE 

Gervais, les coutumes mises par lui sur la terre d'As- 
NiÈRES. — (Imprimé : Cartulaire de l'évêché du Mans, publié 
par le comte Bertrand de Broussillon, n'' 7.) 

11. — 1036-1039. — x4cTE par lequel un nommé Hubert 
abandonne a l'abbaye du Ronceray d'Angers la terre de 

FeRRIÈRES, qu'il AVAIT d'aBORD CONTESTÉE ; LADITE RENONCIA- 
TION FAITE APRÈS LA PLAINTE DES RELIGIEUSES PORTÉE DEVANT 

LE COMTE d'Anjou, Foulques Nerra ^ — (Imprimé : Cartu- 
laire de l'abbaye du Ronceray d'Angers, publié par Paul 
Marchegay, n« 258.) 

... Videntibus et audientibus his testibus : Roberto, fratre 
Gervasii presulis... 

1. Mort à Metz le 21 juin 1040, au retour d'un pèlerinage en Terre Sainte. 



cartulaire de chateau-du-loir 5 

±2. — 1036-1055. — Charte relatant la restitution des 

ÉGLISES DE SaRCÉ ET DE CoLLONGE, FAITE A l'aBBAYE DE SaINT- 
VlNCENT PAR l'ÉVÈQUE GeRVAIS DE ChATEAU-DU-LoIR. 

(Imprimé : Cartulaire de V abbaye de Saint-Vincent^ n** 62.) 
... Ego Gervasius, primo sedis Genomannice episcopus, 
deinde, illa michi immerito ablata, Remense archiepiscopiiim 
gratia Dei adcptus, oo temporo quo Genomannensem pontifox 
regobamecclesiam, rcstavirare laboravi... monasterium... sub 
honore beatorum martirum Vincentii atquo Laurentii... De 
])roj)riotatibus qiioque patrimonii mei... hec autem sunt... : 
ecclosia scilicet de Sartiaco, pariterque ecclesia de Golon- 
giaco... 

13. — lO^iO, 31 mai, Y(»ndôme. — Fondation de l'abbaye 
DE LA Trinité de Vendôme par Geoffroy Martel et Agnès 
de Poitiers, sa femme. — (Imprimé : Cartulaire de la Trinité, 
n«» 35 et 36.) 

... Signiim Goiïridi, comitis Andegavorum. Signiim Agnetis, 
conjugis sua»... S. Salomonis de Lavarzino. S. Nihardi de 
Monte-Aureo. S. Laridrici de Balgentiaco... S. Giiillelmi, fra- 
tris Gervasii episcopi. S. Arduini de Rupibiis... 

14. — 1040, 31 mai, Vendôme. — Privilèges accordés 
PAR Thierry, évkque de Chartres, a la Trinité de Ven- 
dôme, EN présence d'un GRAND NOMBRE d'ÉVÈQUES ET d'aBRÉS. 

— (Imprimé : Cartulaire de la Trinité, n^ 39.) 

... Fuerunt honorabiles personne episcoporum, abbatum et 
clerirornm, Arrudfus scilicet, Turonorum archiepiscopus ; 
Isembertus, J^ictavorum episcopus ; Gervasius, Ceniiomauen- 
sium jirœsul ; Hubertus, pontifex Andegavensis... 

15. — 1040, 31 mai, Vendôme. — Confirmation par 
Arnoul, archevkoue de Tours, de la possession des riens 
situés dans son diocèse donnés a la Trinité de Vendôme. 

— (Im|)rimé : Cartulaire de la Trinité, n" 40.) 

... Videruntetaudieruiit... : Tlieodericus, Carnotensis epis- 
copus ; Gervasius, Cenomauensis (»pisco[)us ; Hubertus, Ande- 
gavensis episcopus... Nomina barouum : GollVidus, cornes 



6 CARTLLAIRE DE CH\TEAU-DU-LOIR 

Andegavorum ; Agnes, comitissa ;... rjiiillolmus, frater Ger- 
vasii episcopi ; Harduinus de Riipibus... 

16. — Vers 1041. — Notice dans laquelle les moines 
DE Saint-Aubin relatent comment les écjlises de Bousse et 
d'Arthezé, a eux enlevées par Foulques Nerra et données 
A Hamelin de Chateau-du-Loir, leur furent rendues par 
l'évèque Gervais. — (Imprimé : Cartulaire de V abbaye de 
Saint'Aiibin d'Angers, publié j)ar k; comte Bertrand de 
Broussillon, t. V% pp. 372-375.) 

Fnlcho cornes abstulit monachis Sancti Albini ecclesiam de 
Comburniaco et ecclesiam de Artisiaco. . . et dédit eas Ilamelino 
de Castro Ledi... Hamelinus autem redonavit ecclesiam de 
Comburniaco Widdoni de Valle, cum lîlia sua in maritagio, 
et Waldino Vetulo de Malicornant illam de Artisiaco. Waldi- 
mus autem Vetulus dédit item ecclesiam de Artisiaco Walterio 
Restivo, cum filia sua in maritagio. 

... Mortuo Hamelino et in paterno honore hereditante epis- 
copo Gervasio, contigit quadam vice ut apud castrum Lusdi 
episcopus Gervasius adveniret ibique cum comité Gaufrido 
familiariter ageret... Concordaverunt... quod comes Gaufridus 
dédit episcopo pro ecclesiis in scambium dimidium fevum 
Ingelgerii de Camberlaiaco, et episcopus reddidit ecclesias 
Sancto Albino. 

Hoc fecit episcopus consilio et auctoramento Willelmi et 
Roberti, fratrum suorum, et Waldini Vetuli de Malicornant... 

17. — 1040-1047. — Testament de l'évèque Gervais de 
Chateau-du-Loir. — (Imprimé : Actus, pp. 367-372.) 

... In primis igitur, pro magna mei mole peccaminum indul- 
genda, sanctique intercessoris i et avunculi mei Avesgaudi 
requie impetranda... necnon et genitoris cum génitrice mea, 
Haimonis scilicet et Hildeburga... do vobis villulam... nomine 
Benais. . . et ecclesiam quandam, me vivente, dimidiam, et dece- 
dente totam... in territorio Leddunensis sitam, Patriniacum 
vocatam, quam predicti parentes mei viventes jure possede- 

1. Pour antecessoris. 



CARTULAIRE DE GHÂTEAU-DU-LOIR / 

runt et a novo reedifîcaverunt, proprieque michi dimiserunt. 
Universas quoque consuetudines vobis trado, que a vestris 
terris patri iiieo persolvebantur, pertinentes ad ejusdem Cas- 
trum Lid vocatum... 

Annualis avunculi mei domini Avesgaudi, episeopi, quo- 
tannis decenter agatur, qui Iherosolimis rediens, apud Ver- 
dunis, Yl kalendas novembris, obiit in pace, ibique sepultus 
est a sanctissimo Ramberto episcopo, in basilica sue sedis : 
sic et qui eadem die accidit, sororis ejus, matris quippe mee 
Hyldeburge : nec pretermittatur ille patris mei Haimonis 
XVIII kalendas februarii accidens ; necnon et ordinationis 
mee, XIIII kalendas januarii, meque nutu Dei migrante ver- 
tatur in illud K 

18. — Vers 1050. — Notice des moines de Marmoutier 

RELATANT UN DON DE GuY P"^ DE LaVAL. PaRMI LES TEMOINS : 
ROTRUDE DE ChATEAU-DU-LoIR, SECONDE FEMME DE GuY, ET 

Gautier, fils du premier mariage de Rotrude. — (Imprimé : 
Comte de Broussillon : La Maison de Laval, t. P'", pp. 29-31, 
n" 17 du Carlulaire.) 

Testibus...: ... Rotrudis, uxor predicti Widonis [de Valle] ; 
Gualterius, filius ejus... De auctoramento Haimonis [de 
Va Ile] : ... Gualteiius, filius Rotrudis. 

19. — Vers 1050. — Notice des moines de Marmoutier 
relatant les conditions du partage entre eux et Guy V 
DE Laval du profit des marchés et des foires de Laval. 
Parmi les témoins : Rotrude, femme de Guy. — (Imprimé : 
La Maison de Laval, t. P»", pp. 31-35, n^ 18 du Carlulaire.) 

... Mujus rei testes : De dono Guidonis et de concessu 
llamonis et Guidonis : ... Rotrudis, supi-adicti Guidonis uxor ; 
Gualterius, filius ejus... 

1. (icrvais de Château-dii-Loir succéda i\ son ouclo Aves^aud sur \v 
sit'jç*' du Mans prohahleniciil \v \i\ drcrnihic lOIif). Inslallé à Uciuis le 
15 oclohr<î 1055, il y niourul \v ^i jiiillrt 10G7. « VI kal. novembris. Kodeni 
di«*, obiil Avesj^audus, (^enoMianuensiuni episcopus. Ipso die obiil Ililde- 
burgi». — XVllI kal. lebruarii. Ipso die obiil llaimo de Castro Lit. » Cf. 
Actus, pp. 362, note 3 ; 367, note 1 ; 371, notes 1 et 2. 



8 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

20. — 1051-1062, le Mans. — Acte par lequel les cha- 
noines DE Saint-Pierre-de-la-Cour abandonnent des vignes 
A Abelin, leur coNi hère, qui les donne aux moines de Mar- 
moutier. — (Imprimé : Cartulaire de Saint-Pierre-de-la- 
Cour, publié par le vicomte Menjot d'Elbenne, n" 5.) 

... Favente Herberto, Cinomaiinoruni comité, cum fîdelibus 
suis ; Rotberto *, fîlio Hamelini... 

21. — 1056-1060, Angers. — Notice du don fait a l'abbaye 
DE Saint-Aubin d'Angers, par un chevalier nommé Her- 
bert, DE l'église de Saint-Pierre-des-Ormes. — (Imprimé : 
Cartulaire de Saint-Aubin d'Angers, t. II, p. 115.) 

... Venit Herbertus in capitulum Sancti Albini, ibique bene- 
iicium ecclesie accepit, et cum eo quidam nepos Gervasii 
episcopi, Hugo nomine... 

22. — 1055-1067. — Lettre de Gervais, archevêque de 
Reims, a Éven, abbé de Saint-Mélaine, au sujet des reli- 
ques DE SAINT MÉLAiNE. — (Imprimé : Acta Sanctorum, I, 
333. Vita sancti Melanii.) 

Gervasius, Dei gratia Remorum archiepiscopus, Eveno, 
Sancti Melanii venerando abbati, salutem in Ghristo. 

Petisti a me quondam, frater dilectissime, ut reliquias insi- 
gnis confessoris Melanii, genitori meo mihique valde percaras, 
tibi tradidissem : quas, ne tanti patroni pignore locus vester 
privaretur, et Haimonis genitoris, genitricisque meee Hilde- 
burgis, necnon domini mei Henrici régis, meaque apud vos 
œterna servaretur memoria, multis precibus impetrasti. Nunc 
autem, ut sanctum industriumque virum oportet, de ejusdem 
predicti confessoris miraculis dilectionem tuam me sollicitare 
non piguit, quorum partem mihi visam, partem etiam non 
frivola quorumdam relatione cognitam, ad sedifîcationem legen- 
tium caritati tuse breviter expedire non differam. 

Gum quadam die felicis memoriœ Rorans, avia mea, in 
Genomanensi pago, in villa quadam sui dotalitii, Argentrada 

1. Probablement Robert de Château-du-Loir, que l'on trouve témoin de 
la charte d'Abelin publiée plus loin sous le n» 24, 



CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 9 

nomine, moraretur, predicta3 pars villœ maximo forte incendio 
conflagravit. Ignis vero validus postquam eo productus est, 
ut horrei sui jiixta ecclesiam positi fastigium crepitantibus 
lamberet flammis, illa reliquiarum, quas secum asportaverat, 
reminiscens, mox sibi aiferri prsecepit : quibus elevatis, et e 
regione contra ignem positis, quasi cœlitus imbre demisso, 
subito admiranterque noxius ille ignis extinctus est. Quas 
reliquias, post obitum suum, nepoti suo, quem de fîlio suscepit, 
nomine Haimoni, patri scilicet meo, cum dotalitio reliquit. 

Ipse vero bas ad castrum suum nomine Lith transtulit : ubi 
nmlta pro meritis ejusdem saneti pontificis patrata sunt mira- 
cula : sanitates segrotantibus multis reddita», tam de lumine 
privato quam cœteris debilitatibus, et si quis super eas false 
jurabat, confestim falsitas comperiebatur. 

Me vidente quidam pugnaturus juravit, qui, statim csecus 
factus, latrocinium boum confessus est. Alter non impar simi- 
liter pugnaturus falso juravit, et antequam inde se elevaret, 
mingere cœpit : quo casu illum esse reum, intuentibus notum 
fuit. Similiter de innumerabilibus sacramentis editis, nostri, 
quai videl)ant, referebant nobis signa. 

Egomet vero vidi aliud insigne. Cum pi-edictus genitor 
meus, a quibusdam divitibus suscepturus fidelitatem, bas reli- 
(piias secum defeii-i juben^t, in cujuscbim forestarii sui donuini 
se r<'<('|»iL Quai'uni portitor, ut sibi visum fuit, non aptius 
locniii iii\ l'iiiens, in ([uadîim magna arca super frumentum 
noctu reposuit : infr.i (|ii;iin similiter ex allcra parte candebim 
accensam imj)osuit. (Un diluculo veniens, partem arcaî invcMiit 
concrematain, excepta parte illa qua sanctai reli(piia' condita) 
erant. Pallium vero, quo involutse erant, incombustum rej)ei'- 
lum est, (juamvis super illud plurimi incensi invenirciiliii' 
carbones. 

Quamplurimos audivimus super praedictas reliquias captio- 
nem juiasse, qui cum fug(;re vellent non potuerunt et reversi 
sunt. Ad ha;c quo(pi(; ({uamplnrima jira'dicti patris audivinuis 
miracula, qua; si p<'r aptum tcinpus colligi possent, salis in 
eis quid scriberet, scriptor haberet. 

VI. 2 



10 cartulaire de cliateau-du-loir 

23. — 1055-1007. — Accord entre Hubert Riboul et 
Saint-Vincent, constatant que l'abbaye avait reçu en don 
d'IIélinand Cuhbe(;alli certains objets a Courdemanche 

« FAVORE DOMNI GeRVASII, ARCHIEPISCOPI, ET ROBERTI, FRATRIS 

Ejus ». — (Imprimr : Cartulaire de Saint-Vincent, n" 252.) 

24. — 1004-1065, avant le 10 mai. — Acte dans lequel 
Abelin énumère les biens situés au Mans donnés par lui 
A Marmoutier. — (B. N., Latin 12.878, fol. 297.) 

Quandoquidem fugax praeteritorum memoria n.'rum nullo 
niodo teiKîtur mcdius quain littoraruni apicihns, optimum foi'(; 
duxi, ego Abelinus, ad nostrorum prudentiam successoruni 
corroborandam, omnia queecumque beatissimo Martino Majoris 
Monast(îrii, jubente Deo, sibique illic famulantibus monachis 
de meo jure pro redemtione anima? meœ et parentum meorum 
ac filii mei Ansegili libère contuli, in istis litteris [declarare], 
domos scilicet meas in civitate Cynomannis quasdam quœ 
lïïerunt fratris mei Gauscelini, sitas in terra Ivonis de Belismo, 
quas sicuti sunt hodie, faventibus filiis illius Guilelmo, Aves- 
gaudo prâesule atque Ivone, cum curia quoque quse sita est a 
salice usque ad ulmum et ab ulmo usque ad portam Hamelini, 
patris mei, absque censu sive ulla consuetudine et absque ca- 
lumnia, in omni sua nobilitate, sicut et ego post eum tenui ita, 
itemque hiis prœterea domum aliam valde congruam in terra 
vicecomitis Rodulfi sitam, cunctis ex consuetudinibus quictam, 
sed censum sex denariorum in exceptione beatorum Gervasii et 
Protasii martyrum nonis decembris solummodo reddentem, 
quœ Herberti Francesci fuit, quam ab Herberto comité cogno- 
mento Bacone emi et postmodum veluti mihi placuit totam tri- 
plicem, cum cellario valde bono, et solario, necnon et caméra pro 
posse condidi : iterum liane ante domum viridarium quoddam 
in terra Gervasii archipresulis situm, ab omni impedimento, 
quod emi ex Harduino, Achardi filio, quictum excepto quatuor 
in festivitate sancti Johannis Baptistse censu denariorum. 
Denique aliud viridarium magnum et pulcherrimum, in terra 
canonicorum Sancti Pétri situm, omni ex consuetudine liberum 
prœter duorum denariorum in ipsius sancti solemnitate, sci- 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 11 

licet cathedra?, censum, quod ex me Rannulfus tenebat cano- 
niciis in fevum. 

Post lîfec, très vineanim arpennos in hujus saneti terra, 
quas runcti vocant Plantas, ex omni consuetudine libéras, sed 
tamen censum seilicet duos solidos in ipsius saneti festivitate, 
hoc <'st cathedra», solventes, et decimam omni cum misericor- 
dia anno. 

Et si quis voluerit scire cur habuerim et quo modo, alias 
reperiet litteras ex hoc in beatissimi Martini, si bene vult, 
armario. 

Ad hoc ex altéra parte civitatis in monte Balgeio, in terra 
Isahac divitis, quœ mine est Herberti, illius nepotis, beatis- 
simo ^lartino alias dedi vineas valde ])reciosas, pra^ter censum 
et decimam omnium consuetudinem liberrimas. 

Quod si aliquis quomodo mea» fuerint vel quomodo sint scire 
exoptat, allud scriptum in armario sancto recpiirat. 

Iterumrjue, bas inter vin(uis, beatissimo ipsi duos vinearum 
arpennos modo simili tribui, fevum seilicet Guidonis vicarii, 
quas, eo die quo illi in fevum dedi, ita ut meam domum in 
dominio meo, extra censum et decimam, balagiumque comitis 
possidebam. 

Omnium harum testes rerum : Guillelmus, dux Normanno- 
riiin, (piiii eliam siiblimis nobilitas Cynomannorum ex (pii])us 
normullos subler scriber'e providimus utillimum fore et in 
fufurumprodesse : Vulgrinus, episcopus ; Rotbertus, decanus; 
Tescelinus, archidiaconus ; Ingelbertus, cantor ; Ernaldus, 
grammaticus ; Herbertus de Semmuro ; Fulcodius, scriba ; 
Kanmdfus, canoniciis ; Johainies, lilius Albei'ti ; (iiM'vasius, 
lilius Alberici ; Rodulfus, vicecomes ; llubertus, iilius ojus ; 
Unfbrrtus (h' (Castro Lidi ; (^lei'vasius, filius ejus ; Hainaldus 
de Susa : luk'u de Rozi^ria ; Uodulfus dc! Mont(; Suro ; Maino 
Hrito; Hugo, lilius Ansgerii ; Rotgerius, filius Alberici ; ller- 
bertus de Asceio ; Ilerbertus, filius ejus; Algerius, scutarius; 
Raiiialdns, lilius Aiichia; ; Rodulfus, medicus ; Hugo de Cadur- 
cis ; (iaidVidus, fraler ejus ; l^uchardus de (ladurcis ; Richar- 
dus, nepos Abelini ; Vulgrinus, nepos episcopi. 



12 cartulaihe de ciiateau-du-loir 

25. — 1000-1067. — Notice dans laquelle les moines 
UE SaiiNt-Alhin relatent la revendication par Adam, fils 
de Rorert de Chateau-du-Loir et neveu de Gervais, arche- 
vêque DE Reims, de l'église de Bousse et de ses droits a 
LuciiÉ et l'arandon qu'il en fit a l'ahré Othran a condition 

QUE l'aRRAYE accepterait COMME MOINE UN CHEVALIER d'AdAM 

nommé Hugues. — (Imprimé : Cartulaire de Saint- Aubin, 
t. II, pp. 375-377.) 

Quidam nobilis homo, nomine Adam, fdiiis Rotborti de 
Castro Ledi, iiopos Gorvasii archiepiscopi, calumpniabatur... 
ecclesiam de Gomburniaco et vicariam alodii de Adclini Gampo. 
Qiiarum rerum unam, videlicet ecclesiam, de jure antiquo 
monachorum Sancti Albini a Fulcone comité violenter ablatam 
et Hamelino de Gastro Ledi injuste donatam, Gervasius, filius 
Hamelini, frater Rotberti, patris hujus Adam, recognoscens 
jus monachorum... per assensum fratris sui et deprecatu comi- 
tis Gaufridi reddiderat monachis solidam et quietam. Vicariam 
quoque de jure suo in jus transfuderat monachorum, donando 
eis illam, per assensum item fratris sui, pro animabus suis ac 
parentum suorum. Quod utrumque.... supradictus Adam non 
solum non auctorizabat, sed et calumpniabatur. 

Gontigit autem ut quidam miles Adam, nomine Hugo, qui 
ei de servitio seculari strenue servierat, monachus fieri vellet. 
Mandavit ergo Adam abbati Otbranno et congregationi monas- 
terii Sancti Albini... ut pro amore suo facerent monachum de 
milite supradicto, et ille eis amica vicissitudine et ecclesiam 
concederet et vicariam perdonaret. 

Gonvenit igitur ita inter monachos et dominum x\dam... et 
dominus Adam exequutus est eis quod proloquutus erat... his 
verbis : «... Omnem rectitudinem meam quam habeo in ecclesia 
de Gomburniaco, cum adjacentibus suis, et vicariam meam 
quam habeo apud Luchiacum, in illorum alodio intègre... 
concedo ego, Adam... Sancto Albino... » 

Hoc auctoramentum... sic auctorizavit Rotbertus, frater 
Adam, gratanter et libenter de sua parte, per deprecatum 
Adam, fratris sui... apud Motam Achardi... 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 13 

26. — 1067, 4 juillet. — Décès de Gervais de Chateau- 
DU-LoiR, ARCHEVÊQUE DE Reims. — (Imprimé : Marlot : His- 
toire de Reims, t. III, p. 708, d'après Tobituaire de Reims.) 

Donations de Gervais à la cathédrale de Reims. 

... Anno episcopatus domini Gervasii duodecimo nondum 
fmito, sed in ipsis idibus octobris si viveret finiendo^, III ca- 
lendas julii, festivitate SS. Pétri etPauli, ad vesperam, aggra- 
vatus infirmitate qua post VI die mortuus est, prœdictus dom- 
nus Gervasius arehiepiscopus fecit ad se fratres et canonicos 
convocari qui tune inveniri poterant. 

Quibus accersitis et prœsentibus, credulitatem suam aperuit, 
et ut vere catholicus confessionem suam fecit ; sicque postea 
communicavit de sacrifîcio altaris Domini. Nobis quoque ut ei 
ante Dominum testes fuissemus quod idem vere corpus et san- 
guinem credidisset injunxit et postulavit. 

Post ha»c, admonitus ut de malis qua? fecerat in terris nostris 
resipisceret, vadium dédit Odalrico pra^posito, quod adhue 
pênes nos habemus, et de omnibus forisfactis, invasionibus et 
injusticiis qua s in terris et villis nostris prieceperat, lîeri jussit ^, 
et se emendaturum de omnibus, si viveret, repromisit. 

Sic etiam fecit Herimaro, abbati Sancti Remigii. 

Erant autem ibi : pra'dictus Odalricus, pra^positus ; Guidri- 
cus, decanus ; Leuvinus ; Odo ; Gonstantius Longobardus ; 
Drogo, capellanus ; Guillebertus, capellanus ; Odo, cantor ; 
llerimannus, fdius Leunbli ; Guillelmus Garnotensis ; Johannes 
et alii multi. 

27. — 1007, de septembre au 23 septembre 1068 3. — Acte 

1. Voici <|iii porniet do fixer très cxaolemciil lo point de départ des 
années de Gervais coiiune aiTlievéque de lleims aux ides d'octobre (15 oc- 
tobre) 1055. 

2. L'éditeur de ce texte a mal à propos substitué ici le mol jitstificavit 
au mol jussit. 

3. GrAce à la présetice de I évérjue Arnaud, successeur de Vul^rin après 
une vacance de deux ans et ([uatre mois {Avtus, p. 9), et dont l'épiscopat 
commença seulenjenl en se[)tembre 1067 (Vuljçrin étant mort le 10 ou 
Il mai 1065). on p<ut limiter la date de cet acte entre septembre 1067 et 
le 23 septembre 1068, époque de la conlirmation par Alexandre II. Vax 
outre, le contexte prouve que la donation de Gervais est postérieure À la 



14 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

PAR LEQUEL GeRVAIS DE ChATEAL-DU-LoIR DONNE A MaRMOU- 
TIER l'ÉC.LISE DE SaINT-GuINC.ALOIS DE ClIATEAU-DU-LoiR K 

— (Archives do la Sartho, II 361. Orig. parch.) 

Preceptum de Sanclo Wingunloeo. De Castro Licli'^. 

Ad sananda variorum vulriera pcccatonim que ciim morta- 
libus iiniversis tum maxime surrepunt occupalis seculi nego- 
ciis, congruentem bonitas divina providit elemosynarum medi- 
cinam, ut que curis terrenorum damna accidunt celestium 
compensentur terrenarum largitate facultatum, et unde pro- 
cessit obligatio, sequatur absolutio. Bonum autem elemosyne 
non tantum abolet mala, verum etiam adauget mérita bona, et 
quod datur in abolitionem delictorum j)rovehit incrementa vir- 
tutum, sicque studiosus misericordie duplum in suam lucrum 
convectat animam , dum et penas viciis débitas redimit et premia 
virtutibus proposita conquirit. 

Mac consideratione j)ermotus, ego, Gervasius, homo milicie 
seculari deditus, curam gerens de salute anime mee etperpen- 
dens me jejuniis et orationibus meis ad Deum pervenire non 
posse, cogitavi aliquo modo me illis commendare qui Deo in 
talibus die ac nocte deserviunt, ut eorum intercessionibus, 
quia per me non poteram, salutem illam mererer invenire. Cum 
igitur aliquid hujusmodi hominibus ad subsidium vite presentis 
istius rei gratia vellem impendore, née michi de rébus meis 
suppeteret quod eis digne possem offerre, subiit spes de mise- 
ricordia Domini, quod si ea que a majoribus meis Deo ad usum 
servorum ejus collatafuerant,sed modo déserta suntacvastata, 
in pristimum statum revocare possem, et peccatorum meorum 
consequerer veniam et anime mee salutem perpetuam. 

Est in pago Cenomannensi, in Castello Ledi, ecclesia in 
honorem saneti Guingaloei construeta, cui multa majores mei 
contulerunt ad usum Deo inibi servientium, ad quod Dei ser- 
mon de son oncle, l'archevêque de Reims, auquel il succéda dans le fief 
de Chàteau-du-Loir. 

1. Nous reproduisons cette charte d'après une révision faite sur l'ori- 
ginal par M. l'abbé Froger. Le texte imprimé par l'abbé R. Charles au 
t. V, p. 333 de la Revue du Maine, oft're quelques variantes. 

2. On lit ce titre au dos de la pièce, en écriture des XII^ et XIII^ siècles, 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 15 

vicium canonicos constituerunt. Ortoautem bello inter comitem 
Gaisfredum et dominuin illius castelli, cum idem cornes cuncta 
per circuitum castelli ferro et flamma disperderet, res quoque 
liujus quam dicimus ecclesie ipsas rapere ac vastare sicut et 
cœtera minime formidavit, ita ut plerique de canonicis, inopia 
coacti, diffugerent et ecclesiam cui deserviebant desererent. 

Ex eo jam tempore et divinum officium cepit negligentius 
in ipsa ecclesia celebrari et res ejus quotidie decidere et in 
deterius devenire : quod ego, considerans et maxime dolens 
non ea qua dignum erat honestate ac reverentia famulatum 
Deo in sepedicta ecclesia exliiberi, cepi mecùm anxius per trac- 
tare, si forte possem invenire taies liomines qui et lioneste 
divinum cultum in ipsa ecclesia frequentarent, et res ad eam 
pertinentes jam pêne annulatas in pristinum vigorem repara- 
rent, quorum eciam sufîulti orationibus, ego, scilicet Gervasius, 
et pater meus Rotbertus, et mater mea Elisabeth, et uxor mea 
Aremburgis, necnon et avus meus Amelinus, et avia mea Hil- 
deburgis, et Gervasius, Remorum archiepiscopus, qui locum 
illum fundaverunt, peccatorum veniam a Domino consequamur 
et salutem. 

Itaque, adhibito procerum meorum et amicorum, necnon et 
episcopi Cenomanensis, domni Ernaldi, consilio, rogavi venire 
ad me domnum Bartliolomeum, Majoris Monasterii abbatem, 
eumque multis precibus oravi ut susciperet a me, in dominium 
Sancti Martini, liane de qua loquimur ecclesiam, cum omnibus 
ad eam pertinentibus, constitueretque in ea monachos qui ibi 
die ac nocte divino cultui diligenter deservirent. Quod cum, 
Deo douante, apud illum obtinere meruissem, tradidi ei sepe- 
dictam ecclesiam, cum omnibus sibi subjectis rébus de quibus 
doMîda us(|ue tune temporis erat, sicuti illius canonici in die 
illa tenebant, et cetera cuncta que |)rius in sua habuit potestate, 
ex quibus per malorum tirannideui despoliata erat ; promittens 
quoque me ei undique vindicaturum et sicut antea habuit iii 
jus suum traditurum. 

Oimiia liée comessi libéra et quiela ab omni consuetudine 
exactionis, vel vicarii, 8eu ccterorum vectigalium, (luemadmo- 



16 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

dum majores mei eidem ecclesie légitime contulerunt, ita ut 
eam, sine ulla mea vel cujiisquam successorum meorum con- 
tradictione, congregationi Majoris Monasterii suisque succes- 
soribus tiim abbatibus qui eis pro tempore preerunt, liceat jure 
perpetuo possidere. Et quicquid inde agendum decreverint 
liberam potestatem habeant faciendi, ordinandi, et qualiter- 
cumque eis placuerit meliusque visum fuerit, disponendi, tam 
presentibus quam futuris temporibus, et in arbitrio supradicti 
abbatis et eorum qui ei successuri sunt qui abbates Majoris 
Monasterii fuerint, pendeat de numéro et qualitate illorum 
fratrum qui ad predictum locum sunt transmittendi. 

Hanc autem donationem feci consensu et auctoritate matris 
mee omniumque fratrum meorum et canonicorum ipsius loci 
omnium. 

Que ut stabilis illis et inconvulsa in perpetuum existeret, 
nec deinceps ibi ab aliquo calumniam inferri pertimesceret, 
ego, Gervasius, et canonici ejusdem loci, materque mea et 
fratres mei, ut libentius firmiusque auctorizati, de supradictis 
monachis Sancti videlicet Martini tantum singuli accepimus : 
ego, Gervasius, iiii^'" milia solidorum ; mater mea Elisabet, 
c solidos ; Adam, x libras ; Rotbertus, x libras ; Gervasius, 
clericus, c solidos ; Ursus, canonicus, xl solidos ; Haimo, 
canonicus, xxx solidos ; Rannulfus, canonicus, xl solidos ; 
Odricus, canonicus, xxx solidos ; Guido, canonicus, xl solidos ; 
Fulcodius, canonicus, lx solidos ; Gualterius, canonicus, xx so- 
lidos ; Herbertus, canonicus, xl solidos ; Teduinus, canonicus, 
XL solidos ; Witernus, canonicus, xv solidos ; Guarnerus, 
canonicus, xx solidos. 

Nomina monachorum qui locum receperunt : Bartholomeus, 
abbas ; Fulchardus, monaclms ; Gualterius, monachus ; Ernal- 
dus, monachus ; Adradus, monachus ; Ansegisus, monachus ; 
Guillelmus, monachus de Relliaco ; Girulfus, clericus ; Guari- 
nus, clericus ; Boselinus, clericus. 

Testes hujus rei : Hilduinus Drudis ; Drogo de Semuro ; 
Suavis Calvus ; Hamelinus Espinardus ; Rotbertus de Acri- 
silva ; Gilduinus, miles ; Drogo de Gurtiran ; Guillelmus de 



CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 17 

Mangiaco ; Bencelinus, senescalcus ; Guarinus,filius Aimeris ; 
Hugo (le Flaeiaco ; Girardus, camerarius ; Rotbertiis Piellus ; 
Girakliis, cellararius ; Rodulfus Toetus ; Belinus de Marson ; 
Hubaldus, vicarius ; Andréas, telonearius ; G auffredus Loupes ; 
Gundrannus, forestarius ; Guarinus, fîlius Huberti ; Yivianus 
de Papia ; Rodgerius, cambiator ; (^aisfredus de Guulardo ; 
GaulFredus, pellitarius ; Frodelenus, pellitarius ; Tetbaldus 
Belsiovennus ; Ulricus de Relliaco ; Gualterius Battestam ; 
Herbertus, prepositus ; Guarnerius, major ; Bernardus, major ; 
Ingelbaldus de Ponte ; Tetbaldus, coquus ; Durandus, maris- 
calcus ; Petrus, coquus ; Obelinus, lilius Hervei ; Otgerius, 
famulus ; Durandus Galvus. 

Testes de auctoramento : Aremburgis, uxor Gervasii ; Ben- 
celinus, senescalcus ; Hugo Frigida Coralia ; Gualterius, fdius 
Arburgis ; Guarnerius, camerarius. 

Hoc autem notum sit omnibus quod de denariis domni Ger- 
vasii quos ei dedimus suos canonici denarios acceperunt ^ 

28. — 10G8, 23 septembre, Lucques. — Bulle d'Alexan- 
dre II, CONFIRMANT LA DONATION FAITE PAR GeRVAIS DE 

Chateau-du-Loir. — (B. N., Fr. 20.691, p. 540.) 

Alexander (qûscopus, servus sei'voriim Dei, Bartliolomaeo, 
venerabili abbati Sancti Martini Majoiis Monasterii, Turonis 
constituti, suisque successorihiis in jx rpetuum. Notum fieri 
volumus quod bumilitas filii nostii (Jervasii de Castro Lidi 
obnoxie suppliciterque nos est deprecata ut donationi quie est 
i'acta ab ipso, Sancto Martino Majoris Monasterii, de loco Sancti 
Guingaloei, siti in pago Cenomanico, apud Castrum Lidi, 

1. (><'ll(' cliiii-lc lions aj)|)i'('ii<l (jiic llohcrl, \iv.vc. de Gcrvais vl IVère de 
l'archcvôcjur, élail déjà irïort, cl (|iu' par ('onséijuciil il ne lui poinl seigneur 
de ClijUeau-du-Loir, ou ne le fui (jue (|uel(jues mois, l^lisabelh, t'eninie de 
Hoherl el mère de (jervais. vivail encore. ICnlin, les Irois frères survivants 
de Gervais, Adam. Hoherl el Gervais, cv. dernier, clerc, ainsi que la leniine 
de (iervais, Ar<,'mburge, comparaissent dans l'acle. Au dos de la pièce on 
lil, en écrilur»' du XVII" siècle : « Lillera concessionis ecclesiae Sancli 
(jiiiiigaloei a (iervasio, domino i\v Gaslrolidi, laclae al)l)ali el monachis 
.Majoris Monasterii pro suninia 4200 solidorum (;l 20 librarum ei el paren- 
tibut) ejut» ëoluta. » 

VI. 3 



18 CARTULAIRE DK CIIÂTEAU-DU-LOIR 

nostra authoritate firmaremus : undo et nos, considérantes 
quieti et proposito monaehonun non modo noxiuni, verum etiam 
valde periculosuni, vel secularia frcqnentai'e negotia vel publica 
sectari judicia, defendere etiam cupientes nostra eundem locum 
devotione, propter honorem beati Martini, petitioni ejus prse- 
buimus gratanter assensum. 

Prœdictum itaque locum Sancti Guingaloei, cum omnibus 
sibi subjectis rébus quse illi juste datse sunt vel accessu tem- 
poris dandcB sunt, tam in ecclesiis quam in possessionibus, mo- 
lendinis, vineis sive ceteris universis et aliis quibuscumque 
rébus, ad usum monachorum Sancti Martini Majoris Monasterii, 
prœsenti privilegio confirmamus. Et ut nuUus, ex omnibus iis 
rébus, supra memorato loco injustitiam aliquam faciat vel vio- 
lentiam inferre prsesumat, sive in minorando sive mutando 
aut omnino auferendo, authoritate apostolica prohibemus. 

Ut autem hoc nostrum interdictum infringat nemo, sigillo 
beati Pétri, Apostolorum principis, communimus, etc. 

Datum Lucœ, VIIII calendas octobris, per manus Pétri, 
Sanctœ Romanœ Ecclesiœ subdiaconi ac bibliothecarii, anno 
septimo pontificatus domini Alexandri papa? secundi, anno 
Incarnationis Dominicse MLXVII ^, indictione VI. 

29. — Après 1067. — Coutumes de Saint-Guingalois 
sous Gervais de Chateau-du-Loir. — (Imprimé : Revue du 
Maine, t. Y, p. 337.) 

30. — Après 1067. — Chirographe constatant l'abandon 

FAIT AUX moines DE MaRMOUTIER PAR CEUX DE SaINT-AuBIN 
DE TOUS LEURS DROITS SUR l'ÉGLISE DE SaINT-GuINGALOIS DE 

Chateau-du-Loir. — (Imprimé : Cartulaire de Saint-Aubin^ 
t. II, p. 9.) 

Inter monachos Sancti Majoris Monasterii et monachos 

1. La date de l'année est fausse. En 1067, l'indiction était Y, tandis que 
l'indictiou YI est celle de 1068. De plus, la septième année du pontificat 
d'Alexandre II commença seulement le \^^ octobre 1067 pour finir le 
30 septembre 1068. Enfin, la présence de ce pape est signalée à Lucques 
le 23 septembre 1068. C'est donc bien la date de la bulle pour Saint- 
Guingalois. Cf. Mas Latrie : Trésor de Chronologie. 



CARTULAIHE DE CIIÂTEAU-DL-LOIH 19 

Sancti Albini... iiata est discordia pro ecclesia Sancti Win- 
galoei de Castro Ledi, quam monachi Sancti Albini de comité 
Gauffredo, fdio Fulconis, qui illiid castrum cum toto honore 
liabcbat dominico, emerunt ac quietum in vita sua tenuerunt. 
Postquam autem illius decessui successerunt heredes pueri, 
ejusque hereditas, quantum antea abierat, tantum postea 
rediit, ac sicut profecerat defecit, monachi quoque Sancti 
Albini calumnia et minis archiepiscopi Gervasii fratrisque ejus, 
Rotberti, qui illum honorem comitem GaulFredum sibi injuste 
abstulisse clamabant, territi, tandemque coacti, certe inviti, 
guerpierunt ecclesiam illorum potestati, spem tamen... ponen- 
tes... recuperandi. 

Dum hac itaque expectatione penderent, et a Gervasio, filio 
Rotberti ac nepote archiepiscopi Gervasii, qui illorum, jam 
defunctorum, hères, honorem illum, a comité Gaufrido Juniore 
patri suo redditum, disponere seu potius deponere videbîitur, 
aditum recuperandi ([UiPrerent... mille... quingentos solidos, 
quindecim libris relaxatis, restauraverunt... 

31. — Après 1067. — Charte constatant que l'arche- 
vêque Gervais avait donné a l'arraye de Saint-Vincent 
l'É(;lise de Saint-Vincent-du-Lorouer. — (Imprimé : Car- 
tulaire de Saint-Vincent, n^ 229.) 

32. — Après 1067. — Acte par lequel Gervais de Cha- 
teau-du-Loir donne au chapitre de Saint-Pierre-de-la- 

COUR LE CHATEAU ET LA CHAPELLE DE HaUTE-PeRCHE ^. 

(Le Corvaisier de Courteilles : Histoire des évesques du Mans, 
pp. 353-354.) 

Gervais, seigneur du Chasteau du Loir, donna au chapitre 
de Sainct Pierre de la Cour le chasteau et chapelle de Ih\ute 
Perche, avec un espace limité par certains retranchemens pour 
bastir des maisons. Cette donation fut accept<'e par le doyen, 
à la charge aussi de prier Dieu pour la prospérité de leur 

1. L'original de cet acte est probahlemcnt perdu. Nous reproduisons 
!«• texte de Le Corvaisier, tel que l'a donné M. le vicomte d'ICIbenne au 
supplément du CartiUaire de Saint-Pierre-dc-la-Cotir, u» CCVII, p. 29.'J. 



20 CAHTULAIHE DK CHAT EAU- [) L'-LO I F{ 

bienfacteur pendant sa vie, et, après son décès, pour le repos 
de son âme, comme aussi pour le salut de son père Robert, 
d'Aymon, son ayeul, et de rarchevesque Gervais, son oncle. 

33. — 1067-1070. — Acte constatant qu'Hamelin de 
Chateau-du-Loir avait donné a Renaud de la Suze l'église 
DE Savigné-l'Evèque K — (Imprimé : Liber Albus, pp. 99-100.) 

... Raginaldus de Secusa... l'cddidit Deo ot Beato Juliaiio 
ecclesiam de Sauviniaco... Ilabuit quoque idem lîaginaldus 
convenientiam domno Arnaldo, C.enomanensi episcopo, quod 
hoc donum, immo redditionem, predicte ecclesie faciet annui 
et ex toto conlirmari a suo lilio et ab lierede llamelini de Castro 
Lid, de cujus manu ipsam ecclesiam tenuerat... 

34. — 1067-1070. — Charte relatant que Cléophas 
« Cleopas Malranni de Noviastro filius » A donné a l'abbaye 
DE Saint-Vincent le panage pour cent porcs en la forêt 
DE Berçay « IN FORESTE SUA DE BuRCEio ». — (Imprimé : 
Cartulaire de Saint-Vincent, n^ 245.) 

... Testes sunt isti : Hubertus, ejusdem Cleope fdius;... 
Wauterius de Ascheron ; Gausbertus, forestarius ;... Wari- 
nus, nepos Wauterii de Ascherone, dominicus... 

35. — 1071, 8 mars, Château-du-Loir. — Accord entre 
Gervais de Chateau-du-Loir et l'abbaye de Saint-\ jncent 
AU sujet des coutumes de Sarcé. — (Imprime'' : Cartulaire 
de Saint-Vincent, n** 312.) 

Robertus, vicarius Gervasii, distringens per vicariam ii 
homines Sancti Vincentii de Sarciaco, abstulit uni v solidos 
et alii xii. Ob quam causam perrexerunt duo monachi... ad 
Castellum Lid, ante Gervasium, filium Roberti, placitare... 
Cumque Gervasius jussisset predicto vicario, et ventum esset 
ad reddendum denarios... monachi concedentes acceperunt iv 
denarios de manu Roberti vicarii, quod prestitit illis Hato de 
Curcellon... 

1. Au lieu de 1067-1076, date adoptée par M. l'abbé Lotin, il faut limiter 
la période de cet acte entre 1067 et 1070. Cf. Cartulaire de l'Évcché du 
Mans, p. 3, note 3. 



CARTULAIRE DE CH.\TEAU-DU-LOIR 21 

Testibus : Gervasio videlicet, filio Roberti ; Adam, fratre 
ejus;... Hatone de Curcellon et Willelmo, ejiis fdio ; Bence- 
lino, senescallo... 

36. — 1072. — Accord entre Hugues de Chateau-du- 
LoiR ET LA Trinité de Vendôme au sujet des étangs de 
ViLLEDiEU K — (Imprimé : Histoire de Vendôme, par Tabljé 
Simon, t. II, i)p. 223 et 224.) 

En 1039, le 7 des calendes de juillet, c'est-à-dire le 25 juin, 
il (^Févêque Gervais) donna un espace de pré le long de la 
rivière pour faire deux grands étangs, moyennant douze deniers 
de cens. Dans la suite, Hugues le Long -, seigneur de Château- 
du-Loir et de Cohaimon, neveu de (Servais et son héritier, 
avec sa femme Alexandrie, fdle d'un seigneur de Bouloire, 
voulurent disputer la donation ; mais pour empêcher les pro- 
cédures, on leur donna, l'an 1072, quarante sous tournois et 
un psautier de la valeur de dix sous, qu'ils exigèrent ; et enfin 
à quatre de leurs enfants chacun deux deniers, moyennant 
quoi, non seulement ils ratifièrent la donation de leur oncle, 
mais encore ils ajoutèrent à cette donation d'autres terres qui 
étaient de l'autre côté de la rivière, pour y bâtir des moulins 
et des maisons. 

37. — 1070-1074. — Confirmation de la charte par 

LAQUELLE IIaMELIN DE LaNGEAIS AVAIT DONNÉ SaINTE-MaRIE 

DE TuFFÉ A l'abraye DE Saint-Vincent. — (Imprimé : Car- 

tulaire de Saint-Vincent^ n" 178.) 

... S. Gervasii, fdii Roberti de Castello Lid, qui hanc cartam 
firmavit, sub ^lonte Cordis... 

38. — 1070-1070, Mayet. — Acte i»ar lequel (jervais 

DE ClIATEAU-DU-LoiH, NEVEU DE l'ÉVÈQUE (jERVAIS, CONFIRME 

1. Celle charlc ne ngurc point au Cartulaire de la Trinité. M. l'abbé 
Mêlai», conHiillé k co propos, nous a dit n'en avoir tronvô Iraco niille pari. 

2. Il n'y cul jamais d'IInj^ucs h- Lonj; srigncur de (^lij\lcau-<hi-Loir 
après IrviMpie (iervais, I(m|u<'1 cul pour successeur son neveu appelé 
connu*' lui (icrvais. Il est certain toutefois (|ue l'évéïpie eut un neveu du 
nom d lingues, mentionné ci-dessus sous le n" 21. Nous rencontrerons 
plus loin, vers lOUO (n" 59), Hugo de (Castello IJdi. 



22 CARTI'LAIME DE Cil ATP:AU-DU-L01R 

A Saint-Vincent la terre de Sarcé. — (Imprimé : Cartii- 
laire de Saint-Vincent, n" 304.) 

... Postquam Gervasius archipresiil excussit Ilerberto de 
Miletia terrain de Sarciaco et reddidit eam Sancto Vincentio, 
donavit et in perpetuum annuit Sancto Vincentio quicquid 
consuetudinis ipse et pater suus antea in eadem terra juste 
aut injuste facere habuerat. Post mortem auteni ipsius domni 
Gervasii archiepiscopi, confirmavit et corrobora vit omnino 
Gervasius, ipsius nepos, donum hoc... 

... Quinto idus aprilis, in Magito, in receptaculo quod dicunt 
Rupi, annuente fratre suo Adam, et testibus viris phirimis 
quorum hic conscripta sunt nomina : ... Drogode Semmur ; ... 
Robertus de Acri Silva... 

39. — 1070-1076. — Ratification, par Adam de Chateau- 

DU-LOIR, DU DON DE l'ÉGLISE DE SaINT-GeRVAIS-EN-BeLIN 

FAIT A Saint-Vincent. — (Imprimé : Cartulaire de Saint- 
Vincent, n« 343.) 

... Adam, frater Gervasii de Castello, annuit... illud bene- 
fîcium quod Robertus, filius Hugonis, reliquerat... scilicet 
ecclesiam Sancti Gervasii... 

Videntibus istis : ... Roberto de Acra Silva... 

40. — 1070-1076, Montmirail. — Acte constatant la 

SUZERAINETÉ DE GUILLAUME II GoUET SUR ChATEAU-DU-LoIR. 

— (Imprimé : Cartulaire de Saint-Vincent, n** 314.) 

... Willelmus Goietus, cum uxore sua,... annuit et in per- 
petuum auctorizavit Sancto Vincentio... omnia illa que ad 
honorem Castelli Lid pertinent.. . id est : Tufiacum, et terram de 
Banneolis, et Laboratorium, et Curiam Dominici, et ecclesiam 
Sancti Gervasii de Belino, et omnes consuetudines Sarciaci, 
et si qua alia sunt que ad casamentum Castelli Lid pertineant 
quibus ipso die Sanctus Vincentius et monachi ejus vestiti et 
saisiti erant... 

41. — Vers 1075. — Accord entre Marmoutier et 
Guillaume II Gouet, par lequel celui-ci renonce a ses 
entreprises sur la donation faite a Saint-Guingalois par 



r 



CARTULAIHE DE CHATEAU-DU-LOIR 23 

Gervais de Ciiateau-du-Loir. — (Imprimé : Revue du Maine, 
t. V, pp. 342-344.) 

... Emptionem illam quam fecimus a Gervasio et fratribus 
ejus de Sancto Guingualoeo calumpniatus est nobis Guillelmus 
cognomento Goietus, eo quod sine assensu et auctoritate sua 
feceramus. Reclamabat enim jus in honore Castelli Ledi, per 
donum quod inde factum fuerat sibi et patri suo a majoribus 
suis... 

42. — 1067-1095. — Confirmation par Gervais de 
Chateau-du-Loir et Éremrurge, sa femme, des dons faits 
A Saint-Vincent par Rorert, son père, et l'archevêque 
Gervais, son oncle. — (Imprimé : Cartulaire de Saint- 
Vincent, n" 232.) 

Si quid autem predecessores sui, pater videlicet Robertus 
alque Gervasius archipresul, avunculus suus, tribuerunt vel 
annuerunt... annuit atque favit idem Gervasius ipse, Roberti 
suprascripti fdius. 

Hujus vero délibéra tionis atque annuitionis isti sunt tes- 
tes : Eremburgis, uxor ejusdem Gervasii ; ... Ilerbertus de 
Vovriaco;... Goffredus, vicarius ; Harduinus, forestarius ; 
Fulcherius, forestarius; ... Rainulfus, cocus Gervasii; ... 
Fulco, lilius Ursiouis de Monasteriolo ; ... Drogo de Semmuro ; 
Hugo, filius ejus ; Goslenus, aller filius ejus... 

43. — 1067-1097. — Jugement de Gervais de Ghateau- 

DU-LOIR EN FAVEUR DE SaINT-ViNCENT, ORDONNANT A FoUCIIER, 
SON FORESTIER, DE LAISSER AUX HOMMES DE l'aBBAYE RESIDANT 
A COURDEMANCHE l'uSAGE DU BOIS ET LE PANAGE DES PORCS 

DANS LA FORÊT DE Berçay. — (Imprimé : Cartulaire de Saint- 
Vincent, 11° 231.) 

44. — 1067-1097. — Acte par lequel Hélinand, fils 

l/lll(;UES, AYANT ÉTÉ REMIS, PAR GeRVAIS DE ClIATEAU-DU- 
LoiR KT IIemreiiT de la SuZE, en POSSESSION DU FIEF QUE LUI 
AVAIT ENLEVÉ l'aRCHEVÉQUE GeRVAIS, CONFIRME A SaINT- 

ViNCENT l'Église de Courdemanche. — (Imprimé : Cartulaire 
de Saint-Vincent^ n° 233.) 



24 CARTULAIIIE DE ClIATEAU-DU-LOIR 



45. — 10G7-1097. — Chahte par laquelle Gervais de 
Chateau-du-Loir donne la villa de (( CuPANis » A l'arraye 
de Saint-Vincent. — (Imprimé : Carlulaire de Saint-Vin- 
cent, n^ 255.) 

Luciaco castello casii destructo, ven(3i'unt castellaiii, jussu 
Gervasii, cujus castellum erat, et abstiilerunt vi vallum de 
quo ecclesia Sancti Vinceiitii Curlis Dominice ciugebaLur, ad 
illud claudendum. De qua re Hugo monachus, ville illius pre- 
feetus, valde coiitristatus est. Quo contristato, nou longe post, 
tam pro redemptione quam pro restauratioue valli illius, dédit 
Sancto Vincentio idem Gervasius unam mansuram terre, sicuti 
eam tenebat, cum omni consuetudine, que villa Gupanis nomi- 
natur, ad illam supradictam parrocliiam pertiueutem. 

Hii atïuerunt testes : Drogo de Semmuro ; Mainardus de 
Exportiaco, Theobaudus Traginus. 

46. — 1067-1097. — Accord entre Gervais de Ghateau- 
DU-LoiR et Saint-Vincent au sujet d'une pièce de terre. 
— (Imprimé : Cartulaire de Saint-Vincent, n** 259.) 

... Gervasius de Castello Lit quoddam bordagium terre 
calumpiiiabatur monachis Sancti Vincentii. Unde finem fece- 
runt cum eo... monachi, dando sibi ii modios frumenti et x s. 

... Testibus istis : ... Matheo de Monte Aureo; Gauscelino, 
filio Drogonis ; Willelmo de ^langeio ; Roberto de Acri Silva ; 
Uadulfo, dapifero; Fulcoio de Monasteriolo. 

47. — Vers 1080, Ghâteau-du-Loir. — Jugement de 
Gervais de Chateau-du-Loir au sujet d'une pièce de terre 
A Gourdem ANCHE, SUR LA Veuve. — (Imprimé : Cartulaire 
de Saint-Vincent, n" 253.) 

... In curia Gervasii Gastelli Lith... 

Testes : ... Robertus de Acrisilva ; Bencelinus ; Willelmus 
de Mangiaco... Affuit etiam Elisabetli, mater Gervasii ; Erem- 
burgis, uxor ejusdem Gervasii. 

48. — 1083-1090. — Le clerc Gervais J, neveu de 

1. Ce Gervais, neveu de l'évèque du même nom, pourrait être le fils de 
Guv I*^'" de I.aval et de Rolrude de Chàteau-du-Loir. Mais on l'identifiera 



CAHTULAIHE DE CIIATEAU-DU-LOIU 33 

quibusdam didicinius oblata, litteris tradere curavimus. Igitur 
non latere volunnis supradicti castri domiuum, Gervasium 
nomine, 4 lihras cenomancnsis monote dederat, migrans ad 
Ghristuni uxor sua, Eremburgis nomine, lOOque solidos Ger- 
vasius, in eleinosinani matris sue Elysabet morientis, prenotati 
cenobii fratribus promiserat. Gêner suus quoque Cenomanice 
civitatis Helyas oblationem laudavit atque concessit. 

Testes his censentur nominibus : Drogo de Gortirant ; Hugo 
et frater ejus ; (jauslinus de Selmuro ; Garsendis,uxor ejusdem 
Gervasii; Mugo Bocellus ; Mubertus de Montseur; Hubertus 
de la (]rota. 

67. — 1099, 27 mars, (]bâteau-du-Loir. — Gharte i»au 

LAQUELLE HÉLIE, COMTE DU MaINE, POUR l'aME DE MaTHILDE, 
SA FEMME, RÉCEMMENT DÉCÉdÉE, ET DE LAQUELLE IL TENAIT 
GhATEAU-DU-LoIR, donne a SaINT-GuINGALOIS sa CHAPELLE, 
SISE AU IMED DE LA TOUR DE GlI ATEAU-DU-LoiR. (B. N., 

Cartulaire de Marnioulier, par Gaignières. Gopie de M. de 
l'Estang.) 

lies gestas solet oblivio delere ne successorum valeant utili- 
tatibusprodesse. Quod nos adtendentes et successorum nostro- 
rum utilitati non minus quam nostrœ propria^ j)rovidentes, ea 
que nostris t(Mnporibus ad(juisinius, Deo largieiite, litterariim 
mémorial tradita posteiis nostris curamiis indieare. 

Noverint igitur universi tam futuri quam prâesentes quod 
anno ab Incarna tioiie Domini inillesimo nonagesimo nono, 
sexto calendas aprilis, xv di(! antcï l^ascha, venit in capitulum 
nostrum, monacborum scilicet Majoris Monasterii, apud Gas- 
trum Ledi habitantium, Helias, cornes Genomanensis, et ibi 
dcMlit pro anima uxoi-is sua; Matliildis, ante paucos dies 
d(;functa', pei* rpiain habebat bononMU Gastri Led(;nsis, et pro 
sua etiam anima, et ju'o animabus etiam antecessorum suorum, 
Deo(ît Heato Martino, SanctoGuingnalcoatcpie n()bis,('apenam 
suain, ad pcuies turris nu-morati castri sitam, cum omnibus 
omnino que ad eam pertinebant. 

68. — lOOG-lliO. — HÉLIE, COMTE DU Maine, confihme a 

VI. 5 



34 cahtllaihe de «^iiateau-du-loir 

l'Église du Mans les donations de Gehvais de Chateal- 
DU-LoiH, SON BEAU-PÈHE. — (ImpriiiK' : Acliis, p. 407.) 

... Cuin(3S Helias... conc(;ssit quic({iii(l (g us socer Gervasius 
de Castro Lid in torra c;j)isco])i (;t caiionicorum, que ultra 
Idoneani fluvium est, Beato contulerat Juliano... 

69. — Vers 1100. — Coutumes de la kahonnie de Cha- 
TEAU-DU-LoiR. — (B. N., Latin 90G7, loi. 298 verso.) 

Hœc est notitia et consuetudo de Castro Lidi, 

In hoc Castro habet cornes très molendinos. Et si plus facere 
vellet, facere plus posset. Et si quis liominum castri illius 
alibi vellet molere, comiti eniendaret. 

Et très furnos habet. 

Et clausum vinearum fere decem arpentorum. 

In terra Sancti Martini de Yoveria habet vinagium, multo- 
nes, terragium, forragium, carragium, hospitium ad opus 
canum semel in anno. 

Ad Castrum Lidi unum modium vini, et habet octo libras 
denariorum de veteri casu, et de novo sine computatione. 

Et prata habet duobus locis, excepto prato de Jarto. 

Et in nemore Sancti ^lartini hordagium terrée quod tenet 
uxor Helia^ Brusion. Et in varenna unum arpentum. 

Et in omni teri*a de Gastrolidi cujuscunque terra sit, homi- 
nes aubani sunt comitis, et incendium, et raptus, et mores 
hominum, et falsa mensura, et falsa moneta, et dimidius 
decanatus. 

Et ubicunque latro inveniatur, comiti reddetur. Et pecunia 
foeneratoris comitis est, et thésaurus ubicunque inveniatur, 
et pedagium, nisi de hominibus monachorum, et venda de 
omni terra de censiva sua, et de proprio homine. 

Et de omnibus extraneis venda et omnis consuetudo comitis 
est. Et omnis mercatus totus est comitis, et feriœ, et minagium, 
ubicunque vendantur fruges, excepto burgo monachorum. 

Et si quis emerit in hoc Castro aliquod animal, equum, 
bovem, asinum, vel aliquid aliud, ille qui emerit reddat vendam 
pro se vel pro milite vel clerico a quo emerit de burgo mona- 
chorum. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIH 35 

Die mercatus comitis vel die feriœ, omnis venda et consue- 
tudo hominum monachorum erit comitis. 

A festo sancti Gervasii iisque ad festiim sancti Johannis 
Baptista?, quamdiii salnarii erunt in foro, comitis est. Et post- 
quam salnarii recesst^rint, erit monachorum. 

Omne duellum undecunque veniat, victus erit comitis, hoc 
modo : quod ])ra'positus Maieti ducat victum, reddendo prœpo- 
sito Castrolidi decem solidos, exceptis hominibus monachorum. 

Ad Maietum non potest fieri duellum vel judicium quod non 
mittatur ad Castrum Lidi, excej)tis hominibus Sancti Martini. 

De omni terra Archiepiscopi si contentio litjudicii, vel duelli, 
vel etiam sacramenti, débet examinari ^ antcv seneschallum 
comitis ad Castrumlidi. 

Si contentio evenit inWr dominum Sancti Christophori et 
comit(mi, comes mittet nnncios suos ad caput pontis Curtis 
Hamonis ad terminandum. 

Similitei' ad Portum (ialtei-i intei' illos de ('arcere. 

Similiter cuni Luch^nsibus ad Bai'ram Cordis. 

De Maieto ad Castrumlidi erit omnis tc^rminatio. 

Hriantum habet comes in propriis hominibus suis, et cor- 
veiam ad colli^ifcndum foenum -. 

Si miles vendit doinuni suani vel comniendatconsuetudinario 
homini comitis, consuetudo erit comitis. 

Si comes Cnerit in exercitu, cnjuscuncpie homo remanserit, 
si captus l'nerit homo dum comes est in exercitu, absque 
reclîimatione erit redcîmptio comitis. Si post exercitum captus 
fuerit, fiet clamor domino cujus terra» erit et adducet antc 
comitem ad facieiidum judicium. 

Ad Vedastum habet comes biennium et pedagium et dimi- 
(Mam feriam. 

A<l A net uni Iinbet comes lioslem et equitationom oi laillia- 
tani. 

Ad T(îxuam habet comes viilicariam, sanguinem, raptum, 
furluni, iucendium. 

1. La copir porte : et minari. 

2. La copie porte : f'oedum. 



3G CAHTULAIHK I)K CHATKA L-I)l -LOIH 

De terra Burgundionis et ^ de Boloria, qua3 est do feodo 
Vindociiiensi, iioii [)()test (l(if(;rri aiinona iicc aliquod aliud de 
quo cornes non liabeat consuetudinem. 

De Ruriaco - liabet cornes hostem et equitationem. 

Ad Nogentum, hostem, et equitationem, et tailliatam, et 
biantum, et corveiam. 

Per totam terram Archiepiscopi hab(;t comes biennium, 
corveiam, tailliatam, latrocinium, incendium, raptum, mortes 
interfectorum. 

Si archipra^sbiter vel arcliidiaconus (bixerit ali(jiioni in 
caiisam, non j)Otest ejicere causani illam extra Castrumlidi 
vel Maieti, nisi Cœnomani. 

In terra Mangiaci habet conies f'orragium. 

Ad Montabon l'orraginm. 

In feodo Hugonis de Seniur l'orragium. 

In terra Huberti de Troci forragium. 

In terra Giraldi Furnarii l'orraginm. 

In terra Rigaudi f'orragium et pastum canibus semel in anno. 

In terra Ursionis de Mosterol forragium. 

In terra Andréa? de Poilly forragium et pastum canibus 
semel in anno. 

In terra Hugonis de Belin forragium. 

In terra Oaufridi Coqui forragium. 

In terra Chalopin forragium. 

In terra Matthœi Boschet forragium. 

In terra Guillelmi Parent solebat comes habere villicatio- 
nem, sed et servientes contendunt, dicentes quod comes 
dederit. 

In Lucellio habet comes villicationem de extraneis empto- 
ribus. 

In terra Sancti Pétri de Mai'rignano habet comes forragium 
in omni domo in qua ignis accenditur. 

Et de molendinis habet forragium. 

In terra de Lablois habet comes forragium, 

1, Ce et est de trop. 

2. Probablement pour : Vovriaco. 



CAirrULAIHE DE CH ATEAU-DU-LOIR 37 

In feodo Josborti de Maeto apud Fontenelles habet cornes 
forragium. 

Totus feodus de Secusia, quem habet Herbertus de Cullo- 
bovis, débet forragium comiti. 

Terra Raboin Pastel débet forragium comiti. 

In feodo Svmonis de Centon ad Lentam habet cornes forra- 



De terra Richoldis de Oi*na habet comes consuetudinem de 
hominibus hospitatis ibi extra burgum, et si extranei homines 
faciunt mercatum intra burgum, eonsuetudo erit comitis. 

Totus burgus Ferrariœ et omnis redditus totius vilhe totum 
est proprium comitis, et ubicunque emat homo hujus vilhe in 
terra Archiepiscopi ad victum suum, non reddit consuetudinem. 

Ad Belkimmontem habet comes de extraneo liomine obohim, 
et pedagium de Ferraria. 

Universaliter per totam terram Archiepiscopi habet comes 
costumam de homine qui est extra terram... 

In teri'a pra'positi de Duloeta habet comes pastum canibus. 

liobertus, filius (jinargan, reddit omnes etiam consuetudines 
domiïio comiti. 

Fuk^o Faciens Stultitiam de Exemplis similiter. 

Faganus Borrel similiter K 

Comes habet etiam summam mellis et quatuor solidos do 
a[)iculariis. 

Comes ]iab(;t etiam in teira de Corcillon hostem, custodiam, 
tailliatam, et in molendino de Sarrenel pastum canibus semel 
in anno. 

70. — Vers 1100. — Liste des fiefs m: Cuateal-di -Loin. 
H. N., Latin 0007, fol. 298.) 
//œcsiinl /'coda quœ perLi lient ail doiiiiiiuni de Castro LiiU. 
Vicus Saneti Audoeni est de feodo de Castrolidi. 
Viens Saneti .Martini de Laigné est de feodo de Castrolidi. 
Vicus de Farrigneio est de feodo de ('astrolidi. 

I . Les li^iH'K (|ni Icriiiiiiciil (Mîltr pi«"'C(î se Irouvciit dans la copie à la suiU» 
(Ir notre niiiiiéro 75. Noiih les (rnii.sj)orl()iis ici, où est leur vcrilabk' place. 



38 CAUTILMUE DE C!I\TE.\U-DU-LOIH 

Philippus de Lucella ^ omnia illa quœ habet iîi vico do Parii- 
gncio sunt de feodo de Castrolidi et débet ligetiam. 

Dominiis de Pillemil de feodo de terra de Thoiie débet lige- 
tiam tloinino de Castrolidi. 

71. — Vers 1100. — Liste des barons qui doivent faire 
LA GARDE A Ghateau-du-Loir. — (B. N., Latin 9067, fol. 295 ; 
Fr. 9501, p. 7 ; Fr. 20.691, p. 543; Fr., Nouv. Acq., 7412, 
fol. 341.) 

Hisunt bnrones quidebent custodiani apud Castrum Lidi. 

Dominiis Montis Aurei, per duos meiises. 

Dominus de Senblaiiçay, idem. 

Dominus de la Haie, idem. 

Dominus de Arrête, idem. 

Dominus de Lassuse, idem. 

Dominus de la Mothe Acart, idem. 

Dominus de la Faigne, idem. 

Dominus Montisfortis, idem. 

Dominus de Maricorne, idem. 

Dominus de Vaus, idem. 

Dominus de Sancto Karilleffo, idem. 

Dominus de Monteduplici, idem. 

72. — Vers 1100. — Liste des vassaux qui doivent 
FAIRE LA GARDE A GiiATEAU-DU-LoiR. — (B. N., Latin 9067, 
fol. 295 verso; Fr. 9501, fol. 7; Fr. 20.691, p. 543; Fr., Nouv. 
Acq., 7412, fol. 341 verso.) 

îstlsani vnvassores quidebent custodiani in codent Castro. 

Dominus de Gorcillon, duos inenses. 

Dominus de Boisson, idem. 

Dominus de Lessargire '^, idem. 

Dominus de Gessne, idem. 

Gebertus de Nogent, idem. 

Hugo de x\renai 3, très menses. 

1. Variante : Ducella. 

2. Var. : Jassargire, Bellargire. 

3. Var. : Atenay, Atenai. 



C\RTULA1RE DE CH\TEAU-DU-LOIH 39 

Jobortus (le Ghampmarin, duos menses. 

Hameliims de Sarcé, idem. 

Odo de Brueria, idem. 

Gifart de Castellis, idem. 

Major de Vovreio, idem. 

Guillelmus de Altaripa, très menses. 

Gervasius de Amens *, duos. 

Guillelmus de Sarciau, idem. 

Richeir de Sylva, idem. 

Matthanis Gho, idem. 

GolVidus de Saneto Georgio, idem. 

Herbertus de Belin, idem. 

Lrsio de Mosterol, idem. 

Petrus de Nemore, idem. 

73. — Vers 1100 et XIP siècle. — Liste de ceux qui doi- 
vent FAIRE STATION A ChATEAU-DU-LoIR, SUIVIE DES FIEFS 
APPARTENANT AU ROI OU EN RELEVANT -. H. N., Latin 9067, 

fol. 296; Fr. 9501, fol. 7; Fr. 20.691, p. 543; Fi-., Nouv. 
Acq., 7412, fol. 342.; 

Isti suiit qui debent slationem in eodem Castro. 

Alermus Bocel. 

Herveus de No^ento. 

Vivianus Harenc. 

Petrus de Acre Salve. 

Hugo de Semur ^. 

(juillelmus de Mangi. 

Aucheir le Français. 

Furgun de Orne. 

Petrus Jachelin. 

1. Var. : Anieni. 

2. La premi«T«' partie de colle liste, s'arrètaiit à Hugo do Semur. est 
doiiiiée par les quatre ins. Plusieurs des noms qu'où y reucoulre se 
retrouveul daus les aetes du troisième quart du Xh' siècle. La seconde 
partie, dans laquelle il est question des Hel's du roi (d'Angleterre), n'est 
donnée que par 1<; nis. lai. 9067 et ne devrait pas être placée à la suite 
de la première. Elle parait être de la moitié du XII« siècle. 

3. Var. : Seiirur, Sevrier. 



/,0 CAHTULAIHE DK Cil ATKAU-DL'-LOl |{ 

Ernaudus de Fay. 
Josl(Mius (le Capella. 
GaulVidiis de Troei. 
Helias de Brulon K 
Ihigo de Luceel. 
Kaginaldus de Viez Moliiis. 
Hubertus Moiiaehus. 
Droco de Cortiran. 
^Fattlieiis Clialopin. 
Guilleliniis Haiiclieir. 
Baldouinus de Rupibus. 
Theohaldiis, filius Hubaudi. 
Bertrand Malest. 
Beneelin de Gullobovis. , 
Paganus de Sarreuel. 
Gaufridus Diinehun '-. 
Ysaac de Oratorio. 
Andrœas de Riablei ^. 
Fulco Piel. 
Garnerius Coquiis. 
Andreeas Le Norriçon. 
Richardus de Alençon. 
Hugo de Semur ^. 

Terra Fulconis de Préaus, veiraus. 

Terra Hugonis de Belin, veiraus de feodo ^lontis Fortis. 
Feodus de Yiez Moliiis, veiraus. 
Terra Raginaldi de Orna /veiraus. 
Terra Gileberti de Corberaut, veiraus. 
Terra de Maloet, veiraus. 
Téssua ^, veiraus. 

Rex habet de terra Ennet suum exercitum, et suam chevau- 
cheiam, et eonsuetudinem de homine extrinseco. 

1. Var. : Bruloii. 

2. Var. : Clunelain. 

3. Var. : Riahles, Kialdey. 

4. Le copiste du nis. lat. 9067 a écrit ici en marge : « Ici se termine 
le ms. dont s'est servi M. Du Gange. » 

5. Var. : Tellua. 



cartl'laire de ciiateau-du-loir 25 

l'évéque Gehvais, est installé doyen de l'Église du Mans, 
PUIS déposé peu de temps après. — (Imprimé : Actiis, 
pp. 388, 392.) 

... Quemdam nobilem juvenem, Gervasium nomine, nepotem 
scilicet illius iiominatissimi Gervasii, ejusdem ecclesie quon- 
dam episcopi... [clcrici] constitueriint... 

Gervasium tameu, . . . qui, contra décréta ecclesiastica, decani 
nomen et houorem usurpaverat, ab ipsiiis ecclesie societate in 
perpetuum osse fecit exortem... 

49. — Vers 1085. — Acte par lequel Gervais de 
Chateau-du-Loir, en confirmant les donations faites par 
Mathieu de Montoire au prieuré de Coiiémon, donne aux 
religieuses le droit d'usage complet dans ses propres 
forêts. — (Imprimé : Cartiilaire du Ronceray, n" 392.) 

... Concessu Gervasii de Gastoilo Lit... Et domnus Gerva- 
sius dédit vendas quas habebat in eadem terra et pasnagium 
in suis silvis de propriis porcis Sancte Marie et silvam ad 
facienda opéra. 

Teste : ... Drogone de Curtiranno ; ... Ilugone de Silmuro ; ... 
Acliardo de Meta; ... Roberto de Acra Silva ; Drogone de 
Sihnuro... 

50. — Vers 1085, GluUeau-du-Loir. — Abandon fait par 
LE chevalier Guiscelin de ses prétentions sur Gohémon. 
— (Imprimé : Carlulaire du Ronceray^ n** 393.) 

... Venit al)batissa Richildis coram domno Gervasio... In 
prosentia doinni Gervasii, et Ade, et Gervasii, canonici Sancli 
-Martini. 

Ilujus concessionis sunt testes : Gervasius de Castro Ledi 
et Gervasius, frater ejus, canonicus Sancti ^lartini ; Adam, 
l'rater eorum ; Helisabeth, mater eorum ; ... Drogo de Curia 
Tiranni ; Hugo de Saumur ; Goslinus, frater ejus ; Robertus 

plus vraÎBemblableiiK lit avec le chanoine de Saint-Martin (l'Angers, frère 
(le (iervais de (>lis\tean-(in-L()ir et témoin avec lui de la eliarle .'{Ui{ du 
Uoneeray. Voir n" 50. Daub la donation de Sainl-Guingalois, à la suite 
d'Adam et de Robert, frères de Gervais, on trouve Gervasius. clericus. 

VI. 4 



26 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIH 

(le Acri Silva ; Hubertus, filiiis cjus ; ... Guillermus de Man- 
giaco ; ... Rainaldus de Anti(jiiis Molendinis ; ... Guillei-mus 
de Curcilio ; Nihardus ^fala Miisca et iilii ejus Fulcoius et 
Droco ; ... Ralierius de Hvdoria... 

51. — 1080-1094. — Donations des prieurés de Parné 

ET DE GeNNES a l'aBBAYE DE SaINT-NiCOLAS d'AnOERS K 

(B. N., Fr. 22.450, p. 107.) 

In Dei, etc. Willelmus de Parronai dédit medietatem sue 
partis de ecclesia de Parronai, auctorizante Fulcone de Mate- 
felon, Natali abbate. Testes : Clareml)aldus de Rupeforti ; 
Fuleo de Marboe ; Fulco de Malandria ; Odo de Parronai ; 
Constantinus, fîlius supradieti Willelmi ; Mainardus, nepos 
ejusdem Willelmi. (Fol. k2.) 

1. Des cinq chartes imprimées ici, la première et la cinquième sont 
datées par l'abbatiat de Noël (1080-1096). Selon M. l'abbé Angot [Dici. 
de la Mayenne, III, 229), c'est vers 1090 que Foulques du Bignon accorda 
le panage dans ses bois. Le don de Guy de Laval et de Denise de Mortain 
est un peu antérieur à 1090, car c'est en 1090 que Guy devint veuf de 
Denise, sa première femme, qui ne lui avait pas laissé d'enfants. {La 
Maison de Laval, I, 54, 55.) Le quatrième acte, relatant la donation d'Adam 
de Chàteau-du-Loir avec la concession d'Hamelin, son fils, est daté par 
par M. l'abbé Angot {Dict., p. 226) vers 1030. Pour attribuer le don d'Adam 
à cette époque et faire de lui le père d'Haimon ou Hamelin père lui- 
même de l'évêque Gervais, il faut admettre qu'Adam. n'avait pas moins de 
soixante-quinze ans en 1030, et son fils Hamelin cinquante ans au minimum. 
En effet, Hamelin épousa Hildeburge, sœur de l'évêque Avesgaud, au plus 
tard dans les premiers mois de 1006, Gervais étant né le 2 février 1007. 
La naissance d'Hamelin ne pourrait donc être postérieure à 980 environ, 
et celle d'Adam à l'année 955. Gervais de Chàteau-du-Loir, avant son 
élévation à l'épiscopat, fait acte de suzerain dans la fondation du prieuré 
de Saint-Jean-de-la-Molte (voir n» 6), ce qui implique que son père 
Hamelin ne vivait plus (1028-1036). On peut en conclure que le père 
d'Hamelin était lui-même décédé depuis longtemps en 1030. Nous croyons 
plus raisonnable de voir dans le bienfaiteur du prieuré de Parné le neveu 
de l'évêque Gervais, Adam de Chàteau-du-Loir, frère puîné de Gervais II, 
personnage important, qui comparaît dans une dizaine de chartes de 1060 
à 1097. Outre son fils Hamelin, il put avoir d'autres enfants : Hugues, 
Jean, Mainier. Le nom d'Adam se rencontre plusieurs fois auprès de celui 
de Foulques de Mathefelon, qui est suzerain de Parné dans la donation 
de Guillaume de Parné. Remarquons, pour terminer, que le prieuré de 
Parné fut confirmé par l'évêque Hoël en 1094 seulement, et par Urbain II 
en 1096. 



CARTLLAIRE DE CHATEAU-DU-LOIIÎ 2/ 

Notum... quod Fulco de Bungnun dédit pastionem ad porcos 
monachorum de Parrenaio in omnibus boscis suis. Testes : de 
militibus : Hamelinus de Bona ; Silvester Barratus ; Ilamo 
Lupellus. (Fol. 45.; 

In Domine... Guido de Lavalle dédit vicariam de Parrenaio, 
pro sainte sua et uxoris sue Dionisie. Testis : Rainaldus de 
Cantahipo. (Fol. ^3.) 

Dum paganorum, etc. Adam de Castro Leli dédit medieta- 
tem ecelesie de Parriniaco et mediam partem olchii^e ad burgum 
faciendum. Hoc concessit filius ejus Hamelinus. Alteram par- 
tem dederunt Drogo de Croe et Herbertus de Nemeia ^, fdiaster 
ejus, et Amicitia, uxor ejus. Testis : Angerius de Gampania. 
(Fol. 44.; 

In Ghristi, etc. Ego, Suhardus Tedliolini, pro animabus 
Goifredi, fratris mei, et uxoris mee Galesendis, dedi de eccle- 
siis fpie sunt apud Gepnam quodcumque ad me pertinet et 
medietatem costumarum burgi Gepne, annuente domino meo 
llugone de Castosciaco, Natali abbate. Testes : Leubertus de 
Morenna ; Augerius, frater ejus ; Rainaldus Bonus Homo de 
Chimilliaco ; IJlgerius de Pruneriis ; Tetbaldus de Gepna ; 
(josfridus Calvellus, lilius Theolini de Gepna ; Leufredus, 
sororius ejus. (Fol. fi^i.) 

52. — 1080-1097. — Dons faits a Saint-Vincent par 
Bencelin - EN prenant l'harit monastique. — (Imprimé : 
Cartttlaire de Saint-Vincent, n" 291.) 

... Hoc vidit et audivit domnus Gervasius de Castello Lid, 
et pêne omnes sui milites de eodem castello, quorum nomina 
hic subnotantui" : Diogo de Curia Tvranni ; Hugo et Gauslinus 
de Semmur... 

53. — 1080-1097, Mayet. — Jugement de Gkhvais de 
Ghateau-du-Loir défendant a ses officiers de puéleveh 
aucun droit de tonlieu ou de vkiuerie sur les sujets de 

1 . Ou Ver no ta. 

2. (]«; HciK-cliii jtoiiriail rire le iiirmc (jiic celui (|ui avait Ir litre de 
HC'uôrhal lors de la doualion du juicuré de Salul-Guingalois par Ciervais. 
Voir n"- 27 tl 35. 



28 cahtir-aihe dk ciiatkau-du-loir 

Saint-Vincent hksidant a Saucé et a Couhdemanciie. — 
(Imprimô : Carlulnire de Saûit-Vincent, n" 305.) 

... Perrexit abbas Rannulfus et ciim eo monachi ipsius... 
ad... Gervasium, apud Magittum... Precepit itaque domnus 
Gervasius Adelardo, vicario suo, qui bas querelas proprie infe- 
r(;bat, ut redderet. 

Hoc judicium judicaverunt : Theobaudus, fdius ïlubaudi, 
(^t Drogo de Cvirtirant; Goslinus de Semmur; Wiscelinus de 
Curia Dominica ; Ilerlamius de Magitto; Bencelinus... 

54. — 1080-1097, Lucbé. — Jugement solennel en faveur 
DE Saint-Vincent contre un nommé Rahier. — (Imprimé : 
Cartulaire de Saint-Vincent, n** 308.) 

... Cujus rei judices et testes fuerunt isti : Adam, l'rater 
Gervasii ; Hugo de Sancto Christoforo ; Wauterius de Monte 
Sorello... 

ïloc factum fuit in villa Luciaci, die sabbati iv*"* temporum, 
pridie vigiliam sancti Johannis Baptiste. 

55. — 1080-1097. — Jugement en faveur de Saint- 

VlNCENT, DONNÉ PAR GeRVAIS DE ChATEAU-DU-LoIR, CONTRE 

Garnier, frère de PiAHiER. — (Imprimé : Cartulaire de 
Saint-Vincent, n" 309.) 

Cum Warnerio, fratre supradieti Raherii, aliud placitum 
post modum supradictus abbas Rannulfus in plena curia domni 
Gervasii fecit... 

Cujus rei judices fuerunt : domnus Gervasius, qui hec omnia 
crebro auditu didiscerat; ... Drogo de Curia Tyranni ; Bence- 
linus ; Willelmus de Mangé; ... Gauslinus de Semmur... 

56. — 1082-1097, (]hâteau-du-Loir. — Acte relatant une 
conférence entre Ranulphe, abbé de Saint-Vincent, et 
Gervais de Chateau-du-Lojr. — (Imprimé : Cartulaire de^ 
Saint-Vincent, ii" 263.) 

Abbas Rannulfus quadam vice ivit ad Castellum Lit locu- 
turus cum Gervasio. Et audivit dicere quod Hadvisa, uxor 
Goslini de Semmur, erat infirma, ambulavitque eam visitare... 
Atque [lladvisa] dédit monachis unam mansuram terre que 



CARTLLAIRE DE CIIATEAL-DL-LOIIl 29 

vocatur mansura de Fontibus, sicut Milduinus Druus, maritus 
ejus primiis, et sicut Goslinus, alius sequens maritufj ejus, et 
ut ipsamet habuit et tenuit... 

57. — 1085-1095, Chàteau-du-Loir. — Charte par laquelle 
Gervais de Chateau-du-Loir et sa femme Eremburge, 

LAQUELLE ÉTAIT A SON LIT DE MORT, DONNENT A SaINT-ViNGENT 

LA DIME DE DEUX M ANSES DE TERRE. — (Imprimé : Cartulctire 
de Saint-Vincent, u" 261.) 

... Gervasius de Castello Lit et Eremburgis, uxor ipsius, 
in eadem infîrmitate de qua ex hac vita dicessit, dederunt 
Doo sanctisque martiribus ejus Vincentio atque Laurentio, ac 
Rannulfo abbati, a Turonis cum episcopo lïoello revertenti, 
decimam ii maiisionum terre, in loco ubi domnus Gervasius 
archiepiscopus stagiium ([uoddam babuit... 

Actum apud Castellum Lit, ante lectum jacentis, ii nonas 
junii, donumque hujus rei per librum manuelem, in que egram 
episcopus absolveret, ambo in manibus predicti abbatis mise- 
ruiit; et abbas, quamdiu derumberet, unam missam cotidie 
promisit... 

Hoc donum... videiunt : ... Hildegarius medicus, qui eidem 
egre sue artis curam impendebat, et Mathildis, mater ipsius 
Eremburgis, presens affuit, et plurimi alii. 

58. — 1089, 26 juillet, Ghâteau-la-Vallière. — Acte i>ar 
LEQUEL Hugues d'Alluye confirme a l'abbaye de Saint- 
I'lorent de Saumur la donation de la terre de Courcelles 
faite par Teodinus Mansellus, — (Imprimé : D'Ilozier : 
Armoriai, t. IV, familles d'Alluycî, d'après hi Cartulaire noir 
de Saint-Florent, fol. 126 verso.) 

Ononinm cpiM» in liae gcnintni' morhdilalc; citius a noiilia 
bominiini dilnbiintiir nisi stllo alligentur, IradcMidum est liitc- 
raii memoiia (piod Teodinus Manscdlus dédit Sancto Floron- 
tio ejus(pi(' monacliis mcdietalem de Cnreella, auclori/.ante 
lliigom', lilio jlugonis de Aliiia, d(î enjus castrainenlo erat. 

l'actuni (îst auh'in lioe anno rnillesimo LXXXVIIII ab 
Incarnatione Domini, dit; VII kabnidas augusti, id est post 
festivitatem saiirti rjn'islofori martiris, in eodem (^asli'o. 



30 CAirruLAiHE dk ciiateai;-du-loih 

Huic interfuerunt donationi testes qui subnotantur : Adam 
de Castroledi ; Radulfns Rurdellus ; Wuillelmiis de Curcilio ; 
Rotbertiis Boriiellus ; Girardiis, telonearius ; Haginaldus Cal- 
car ; Algerius Canavella ; Berardus de Bosco Gorbonis ; Radul- 
fns de Fontenella ; Raherius ; Erardus de Berra ; Drogo de 
Cortiram ; Hubertus, lilius Rotberti Acrisilva ; Moriiuis de 
Gastello ; Diuternus, presbyter ; Willelmus, artifex ; Ragi- 
naldus de Lostallo. 

59. — Vers 1090. — Reconnaissance, par Foulques de 
jNIathefelon, que les moines de Saint-Serge d'Anoers sont 
exempts des corvees qu'il voulait leur imposer pour la 
construction d'un PONT. — (Imj)rimé : Comte Bertrand de 
Broussillon : La Maison de Laval, t. P"", p. 70, n** 79 du 
Cartulaire. — Note, n" 53 du Cartulaire de Saint-Serge 
d'Angers, publié par M. Tabbé Durville. Nantes, 1903.) 

Testes : ipse Fulco de Matefelon ; Wido de Walle ; Mai- 
nardus Bovus ; Salomon, filius Osille ; Hugo de Gastello Lidi. 

60. — 1090-1096, le Mans. — Accord entre Guillaume 

DE BrAITEL et les RELIGIEUX DE SaINT-YiNCENT AU SUJET DE 

CouRGAiNS. — (Imprimé : Cartulaire de Saint- Vincent, n''564.) 
... Actum Genomannis, in aula Helie comitis, iv^ nonas 
novembris, auctorizante Hoello, episcopo, et Helia, comité, et 
Juhali, abbate Culture, in presentia liorum viroruni : Gervasii 
de Gastello Lid et Adam, fratris ejus ; Rotrochi de Monte 
Forti • Herberti de Secusa ; Herberti de Wircliia... 

61. — 1090-1097. — Jugement de Gervais de Chateau- 

DU-LOIR AU sujet DE LA TERRE DE FoNTAINE, DISPUTEE A SaINT- 

ViNCENT. — (Imprimé : Cartulaire de Saint-Vincent, n*" 265.) 

62. — 1090-1110. — GÉNÉALOGIE d'Hélie de la Flèche, 
d'après Orderic Vital. — (Imprimé : Orderic Vital : Historia 
ecclesiastica, éd. A. Leprévost, t. III, pp. 331-332; t. IV, 
pp. 35-36.) 

Helias vero... comes Genomannorum factus est, et xx annis 
adepto consulatu strenue potitus est. Hères quoque soceri sui 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIIl 31 

Gervasii de Castro Lidi factus est, cujus filiam habuit, ex 
qua filiam nomiiie Eremburgem genuit, quam domino suo Ful- 
coni, Andegavorum comiti, in matrimonium copulavit... 

Nunc ordinem rerum gestarum libet retexere et genealo- 
giam regios fasees jam sperantis prosapiœ. Helias, Johannis 
et Paulie filius ^, Hugonis, Cenomannorum consulis, conso- 
brinus -, vir multis erga Dei cultum honestatibus vignit popu- 
lique regimen in timoré Dei salubriter servavit. Hic gene- 
rosam conjugem ^lathildem, liliani Gervasii, accepit, qui 
Rodberti, cognomento Brochardi, fratris Gervasii, Remorum 
arehiepiscopi, filius fuit. Huic sex fratres liierunt, quorum 
duo priores : Goisbertus et Enoch, post militiam monachi facti 
sunt ; reliqui vero quatuor : JolTredus et Lancelinus, Milo et 
Guillelmus, immaturata morte preeventi sunt. Helias de paterna 
hereditate Flechiam castrum possedit ; quatuor vero castella 
de patrimonio uxoris suse obtinuit, id est : Ligerim et Maiatum, 
Luceium et Ustilliacum. Uxor ejus ei filiam, Eremburgem 
nomine, peperit, quse, nubilibus annis, Fulconi ■'^, Andegavo- 
rum tune comiti, nunc lerosolymorum régi, nupsit et gene- 
rosam sobolem genuit : Jofîredum ^ et Heliam, Mathildem et 
Sibyllam, (jua; fdiis regum solemniter nupserunt. 

63. — 1095. — Notice de la sentence par laquelle 
Foulques Héchin maintient Saint-Aubin dans la possession 

1. Ilélie (h; la Flèche était fils de Jean de Beaugenoy, dit de la Flèche, 
seigneur de la Flèche, et de l'aule, sa cousine germaine, lille d'Hugues II, 
comte du Maine. Son grand -père, liancelin de Beaugency, avait épousé 
Paule. troisième; fille d'IIerhcrt I''" l'veille-Chien. 

2. Hugues III. comte du Maine, fils d'Azzon, marquis de Ligurie, et 
d'Hersende, fille aînée d'Herbert I^r Éveille-Chien. Hugues III était 
cousin germain tout à la l'ois de Jean de la Flèche et de l'aule, femme de 
Jean et fille d'Hugues II. 

3. Foulques V le Jeune, fils de Foulques IV Réchin et de Bertrade de 
Montfort. Né en 1190, il avait épousé vers 1107, à peine i\gé de seize ou 
dix-sept ans, la fille dllélie de la Flèche. Kremhurge. d'abord fiancée À 
son frère aîné (j«'offroy, récemment tué à (2andé. 11 succéda j\ son père en 
avril 1109. (il. Port. /Jiclionnnirr do Maino-ct-t.oiro. I. II. pp. ll'i et 193; 
Aetus, pp. ''lOO et \\(\.) 

4. (ieoflVoy IV, le Bel ou l'Iantagenet, comte d'Anjou et du Maine, né 
le 2'à août 1113. 



32 CARTULAini-: de CII.\TEAU-nU-LOIH 

d'un domaine près d'An(iehs. — (Imprimé : Cnrtulairc de 
Saint-Aubin, t. II, pp. 19-20.) 

... All'iioniut aiitem in placito illo : Andegavorum comos 
Fulco et (jOsfVidus Hugonis, pontifex Andegavensis ; Marbo- 
dus (pKxpio, RcdoiHMisis ('pisc()j)us ; S(m1 et de barouihus Aiidc- 
gaYensil)us : Hainaldus do (Castro Guiit(;rii ; ... Pagaiius do 
Mirobollo, Adam de Castollo Lculi ; ... Fulco de Matofoloii... 

64. — V(;rs 1095. — Confirmation par Hklie, comte di 
Maine, et Matiiilde de C^iïateau-du-Loir, sa femme, du don 
d'une vigne fait au Roncehay par Hameline, fille de Jean 
Le Tort. — (Imprimé : Cartulaire du Ronceroy, n" 394.) 

... Coneessit etiam comos Holyas, qui totius patrie domiuus 
est et maxime vinco, quia d(î patrimonio uxoris sue ^lahibHs 
fuit, eteuim Elisabeth, matris (iervasii, patris Maliildis, con- 
jugis sue, et Guiscelinus d(; (Airia Dumenchii, de cujus fevo 
movet. 

Testibus his : Gosliuo de Saumur ; Drogone Alala Musca ; 
Aucherius Mala Musca; Hubertus de Acri Silva... 

65. — 1095-1097. — Concession de coutumes a Sarcé 
PAR Gervais de Chateau-du-Loir et Garsende, sa femme. 
— (Imprimé : Cartulaire de Saint-Vincent, n"^ 325.) 

... Vetavit domuus Gervasius ne panis ad vendendum prêter 
ab uno pistore apud Sarciacum fieret, vol caro prêter ab uno 
buccario venderetur, et cum uno anno et amplius abstulisset, 
tandem, precatu et ammonitione abbatis Rannulfi et uxoris 
sue Garsendis et militum suorum, rectum Sancti recognovit... 

... Viderunt et audierunt isti : Gervasius: Garsendis; 
Willelmus de Mangé; Gauslinus de Senimur; Gervasius, 
vicarius; ... Robertus de Campo Marini. 

66. — Vers 1097. — Confirmation par Hélie, comte du 
Maine, d'une donation faite a Saint-Guingalois par Ger- 
vais de Chateau-du-Loir et Éremburge, sa femme. — 
(B. N., Latin 54412, p. 228.) 

Quia plurimorum tedio, quedam huic beatissimi patris nostri 
Wingaloei cenobio, in Castro quod dicitur Ledi fondato, a 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 41 

Rex liabet de feodo de Sevilly suum exercitum, et suam 
chevaiiclieiam, et consuetudineni de liomine extrinseco. 

Paagium de foro de Bellomonte est régis. 

Paagium de Nogent est régis. 

Medietas de foro de Yaast est régis. 

Rex habet consuetudineni de honiinibus extrinsecis in 
honore Archiepiscopi qui vadunt ad feriani de Pontvalten et 
stalla non tenentes. 

La veierie de Yovroy de feodo Sancti ^lartini est régis. 

Terra Ogerii de Poilly, veiraus. 

Cheniinum de Roichelle est proprium régis. 

74. — Vers 1100. — Liste des vassaux de Chateau-dl- 

DU-LoiR. — (B. N., Latin 9067, foL 302.j 

flii suni qui debent esta gi uni apud Castvum Lidi. 

Ilerbertus de CuUobovis. 

Fulco Girois. 

Hugo dictus Monachus. 

(iaufridus Dunelain. 

Fulco de Lucello. 

Ernaudus de Fay. 

Fulco de Orna. 

Symon de Ville la. 

Hugo de Semur. 

Hugo de Senuir, cognatus ejus. 

(inillehnus de Mangeiaco. 

l^etrus de Acrisilva. 

Paganus Bocellus. 

Hanielinus de Nogento. 

.locelinus de Gapella. 

Gerun Costentin. 

Isaac, filins Arboini. 

Fulco de l{iabley. 

Hanielinus de Maieto. 

Hcrbertus de Rupibus. 

Dioco Leonart. 

Bartholonieus de Altapertica. 

VI. G 



42 CARTULA.IHE I>K CIIATEAU-DIJ-LOIH 

Fulco Piel. 

Kaginaldus do Veiz Molins. 
Bertraiidus Mallet. 
Garnerius Coquus. 
Ilubortiis de Troce. 
Ricliardus de Aleiiçon. 

75. — Vers 1100. — Liste des vassaux qui doivent 

FAIRE LA GAHDE A ClIATEAU-DU-LoiH. (B. N., Lîîtin 90G7, 

fol. 303; Fr. 20.691, p. 543.) 

Hii siint garde apud Castvum Lidi qui debent. 

Alaime de Seblençay, duos nienses. 

Gaudinus de Malicorne débet garde. 

Patri ^ de Faigiie, très nienses. 

Ursio de Mosterol, duos menses. 

Hato de Corcillon, idem. 

Guillelmus de Roissum, idem. 

Galleran de Yindocino, idem. 

Hugo de Gesne, idem. 

Symon de Bosco Herardi, idem. 

Gaufridus de Beigno, duos menses. 

Robertus de Vourei - débet garde. 

Odo de Brueria, garde. 

Robertus de Champmarin, garde. 

Gyfî^ii't de Gbastellis, garde. 

Guillebnus de Altapertica, garde. 

Galterus de Sarcé, garde. 

Barthelot de Ameigny, garde. 

Johannes de Lavaré, garde. 

Gaufridus Malamuscha, garde. 

Jacquelinus de Mangé, garde. 

Herbertus Bigot, garde ^. 

76. — Vers 1100. — Liste des chevaliers et vassaux 

1. Var. : Petriis. 

2. Yar. : Nourei. 

3. A la suite de cette liste se trouvent les quelques ligues que nous 
avous transposées plus haut à la suite du n» 69. 



CAHTLLAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 43 

DE LA CHATELLENIE DE ChaTEAU-DU-LoIR. (B. N., Latin 

9067, fol. 304 ; Fr. 20.691, p. 543.) 

Hoc scrlptiim est de militibus et feodalibas de castellarin 
Castvi Lidi. 

Ilerbertus de Rupibus. 

Alormus de Semblaciaco. 

Irso de Mosterol. 

(juillelmus de Curcillon. 

I\'it ricins de Fange. 

(inillelmus de lloissum. 

(jallerannus de Vindocino. 

IJugo de Gesne. 

Symon de Bosco Erardi. 

Guillennus de Bona. 

(jaufridns de Begno. 

Hobertus de Yovreio. 

(iandinus de Malicorne. 

Odo de Brueria. 

Josbertus de Campo Alarino. 

(jifardus de Castellis. 

IIerl)ertus de Cullobovis. 

Fuleo Girois. 

Ilngo diclns Afonachus. 

(iaufridns Dunelian. 

Fulco de Lucello. 

Ernaudns de Flae. 

Fnico de (Jrna. 

Symon de Villere. 

fingo de Semuro. 

Hugo de Semuro, affinis ejus. 

(iuilIcluMis (If; Mangeio. 

Petrus (le Acii Silva. 

Paganus liocellus. 

Ilam(dinus de NogcMito. 
Joscelinus de Gapcîlla. 
Gerun Costentin, 



W CAHTII.MHK DE CU.VTKAU-DU-LOIU 

Isaac de Oratorio. 

Fulco (le Riablei. 

Hanielinus de Maieto. 

Droco Leoiiart. 

BartliolomfTeus de Alta Pertica. 

Fulco Piel. 

Raginaldus de Veteri Molendino. 

Bertrannus Malet. 

Garnerius Coquus. 

[lubertiis de Troce. 

Richard de Alençon. 

(juillelmiis de Alta Pertica. 

(ialterus de Sarcé. 

Burtholomeus de Ameiiie. 

Johannes de Lavaré. 

Gaufridus Malamuscha. 

Jaclielinus de Mangeyo. 

Herbertus Bigiiot. 

Herbertus de Belin. 

Et quampliires alii quorum, etc. 

77. — 1114, 11 novembre, le Mans, et 1115, 13 janvier, 
la Flèche. — Fondation du puieurp: de la Fontaine-Saint- 
Mahtin par Foulques V le Jeune et Éremburge de la 
Flèche, sa femme. — (Imprimé : Province du Maine, t. XIII, 
1905, p. 141, d'après B. N., Latin 17.048, fol. G13.) 

78. — 1120, 25 avril. — Consécration de l'église 

CATHÉDRALE DU MaNS, EN PRÉSENCE DE FoULQUES V ET DE SA 

FEMME Eremburge. — (Imprimé : Actus, pp. 415-416.) 

... Cujus consecrationi interfuit comes Andegavensis, 
scilicet Fulco Fulconis, et venerabilis comitissa, uxor ejus, 
Aremburgis, fîlia comitis tielie, quam paterno jure comitatus 
Cenomannicus contingebat. . . 

79. — Vers 1130. — Accord entre les religieuses du 

RONCERAY et GuY DE GrATECUISSE, POUR LA CONSTRUCTION 

d'un moulin a Morannes. Parmi les témoins : « Johannes 



CARTLLAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 45 

DE Castello Ledi ». — (Imprimé : Cartulaire du Ron- 
ce ray. n° 223.) 

80. — 1132. — Charte de Guy, évèque du Mans, relatant 

LE don fait a l'abbaye DU RONCERAY d'uNE PORTION DE DIME 

A Mareil-sur-Loir. Parmi les témoins : « Mainerius de Cas- 
tro LiD ». — (Imprimé : Cartulaire du Ronceray, n^ 416.) 

81. — 1144, 28 janvier, Mayet. — Charte de Geoffroy 
Plantagenet, donnant aux religieux de Chateau-l'Her- 
mitacie le droit de iwture et de panage dans ses forêts 
d'Anjou et du Maine. — (H. N., Latin 9067, fol. 252. — 
Imprimé : Dociiineiiis historiques sur le prieuré de Cltâ- 
teauX'l" Hermitage , tirés des archives de la Roche-Mailly 
[par Eugène Ilucher]. Le Mans, 1868.) 

Noverint universi ecclesiîe lilii tam pra'sentes (juam futuri 
quod dominas GaulVidus, venerahilis comes Dei gratia Ande- 
gfivensis, iilius videliçet domini Fulconis, régis Jerosolymo- 
rum, uno tantum milite^ Hoherto scilic(;t de Poceyo, comitatus, 
Castelliensem ecelesiam, oi'ationis gratia, expetiit. Qui et loci 
iliius paupertatem et fratrum conversationem ^ sollicite ac 
«liligenter per|)endens, (fillehertum, boni© mémorial virum, 
tune temporis Castcdliensis ecclesia^ magistrum, fratresque 
eœteros ant(» altare Heatfe Maria' convocavit. 

Il)i ;nit<'iii. pro siiorum remedio peccatorum, convocatis 
IVatribiis «'oriMmjiic snceessoribus, ad snam calefactionem et 
ad dumornm suarum a'dilicationem, inl'ra locum (pii dicitur de 
Castelli(msil)us et extra, cliaritative in suis nemoribus Gœno- 
manitP et Andegavi coneessit omnes in perpetuum libertates, 
scilicet et |)asturas et pernagium sui et hominum suorum, 
nomus vero loco iili adjaeens, cpiiete et lib(Te possiden(bim. 
Hoc vero donum super altai-e Heatio Man;e cuin missali ' 
posuit. Ouod ni omriino rahim et inconcussum perenniter 
iial)eatnr, sigilli siii mniiimiiic roboratiir. 

1. .M. V. Aloiiis, (|iti a doiiiu' dans son l.mé. 1, lii7, nnc partie de ccMr 
rhart*' sur mic copie de M. GnHtoii Dubois, a imprimé ici : conserva tio ne m. 

2. f'o missali (Ilucher). 



\(} CARTUL.VIllK I)K Cil ATKAU-DU-LOni 

Hoc (lonuni Gaufridus, filius comitis, concessit, praesen- 
tibus istis : lielya, fratre comitis ; Pagano de Claris Valli- 
bus ; Gaufrido do Claeriis ; Procolino *, de Evriaco '^ sacerdote ; 
Alano, abbate de Gastineta ; Evrardo ^ de Belloforte, tune 
temporis illius comitis notario. 

Ut auteni Castelliensis ecclesia ab ipsius comitis succes- 
soi'ibiis in magna habeatur iMîverentia, supi'adictus comos 
Gaufridus in prsesenti charta voluit contineri se ad ipsius 
Castelliensis aHlificationem ecclesiie decem libras prœbuisse 
primumque lapidem posuisse. 

Hœc charta facta est apnd Maetum, (piinto calendas 
februarii, anno ab Incarnatione Domini millesimo centesimo 
quadragesimo quarto, sub ])a])a Iiinocentio ^. 

82. — 1156-1158. — (^HAHTK UE Geoffroy ^, comte de 
Nantes, fils de Geoffuoï Plantaoe^et, donnant aux ueli- 
gieux de Chateau-l'FIehmitacje le droit de panage dans 

TOUTES SES TERRES PRESENTES ET FUTUliES. (B. N., Latin 

9067, fol. 253. — Imprimé : Documents historiques sur 
CJiâteaux-rHermitage.) 

Omnibus sanctœ ecclesiée Dei liliis tam prœsentibus quam 
futuris, notum sit quod ego, Gaufridus, filius G[aufridi], 
comitis Andegavensis, et conies Nannetensis, dedi atque 
concessi fratribus ecclesiée Sanctée Mariœ de Castelliensibus 
omnes coustumas intra et extra in omiii terra quam habeo et 
habiturus sum, et pasnagium eorum et hominum suorum, 
quiète et libère. 

Videntibus et audientibus : GolFario ^ de Bruaria ; Ful- 

1. Poolino (Hucher). 

2. Curiaco (Huehor). 

3. Giraldo (Hucher). 

4. La date est bien 1144, style actuel, et non 1145. Le pape Innocent II 
mourut à Rome le 24 septembre 1143. Son successeur, Célestin II, élu 
le 26 septembre, mourut le 8 mars 1144. C'est en réalité sous le pontificat 
de Célestin que fut donnée la charte de Geoffroy Planta^enet. 

5. En 1156 les Nantais chassèrent leur comte Hoël YI et se doiuièrent 
au frère d'Henri II Planla^enel, Geoffroy, qui mourut le 27 juillet 1158. 
(De Mas Latrie : Trésor de chronologie, col. 1572.) 

6. Goffrerio (Hucher). 



CARTLLAIHE DE CHATEAU-DL-LOIR 47 

cone de Cortirant; Marsilio de Fayo ^ ; Guillelmo Durodente ; 
Johanne do Braie ; Goffrido ex ^larcis - ; Raginaldo Choan, 
pnptoro de Maoto ^ ; Gautoro de Mucia ; Guiomaro, capel- 
lano; et fratre ejusdem loci, Alberico ^. 

83. — 1150-1158, Bai'fleur. — Confihmation par Henri II, 
ROI d'Angleterre et comte d'Anjou, des donations faites 
PAR SON PÈRE, Geoffroy Plantagenet, et par son frère 
Geoffroy, comte de Nantes, aux religieux de Chateau- 
l'Hermitage. — (B. N., Latin 9067, fol. 253 verso. — Imprimé : 
Documents historiques sur Châteaux-rHermitage.] 

Henricus, rex Angiia^ et dux Normaniœ et Aquitanise et 
comes Andegaveiisis, cliarissimo fratri suo G[aufrido], Nanne- 
tensi comiti, et Guidoni de Cortirant'», dapifero^, et forestariis 
et omnibus ministris suis Gœnomanensibus et Andegavensi- 
bus, salutem. 

Pra^eipio quod ecclesia Beatœ Marife de Castelliensibus et 
fratres ibidem Deo servientes habeant omnes libertates et 
libéras consuetudines suas in bosco et piano, et pasnagio 
et pasturis, ita in pace et plenarie et juste sicut melius 
habuerunt tempore patris mei, et sicut carta ejus et carta 
fratris mei testantur. Et prohibeo ne quis eis vel rébus suis 
aut hominibus suis injuriam vel contumeliam faciat. 

Testibus : Guillelmo, fratre meo, et magistro Alverio ". 

Apud Barcefluctuum ^. 

84. — 1157, Northampton. — Charte d'Henri II, roi 
d'An(;leterre et comte d'Anjou, donnant aux religieux 
de Grandmont le lieu de Bois-Raiiier, avec les usages 
des forets de Bois-Oger et de Chinon, plus trois cents 

1. Feyo (Iluchcr). 

2. Marris (Hnclicrl. 
'.i. Pour M ado. 

4. La copie du I.aliii 9067 s'arrête au mol loci. Alhotico est douué par 
M. K. Hucher. 

r>. Cuiliriis | lln(*lier). 
(■). Dapifrvis llluclierl- 

7. Alnerio ( llurlier). 

8. Barbe fluctuum i Hucher). 



48 CAltTULAIIlE DE Cil ATE.\U-DU-L01R 

LIVRES ANGEVINES DE RENTE SUR SES PROPRIETES DE LoCIlES, 

Tours, Giiinon, Mayet, etc. — (B. N., Latin 90G7, fol. 287.) 

Cartula fuiidatioins de Bosco Rahevli ^ 

llcnricus, Dei gratia rex Angliaî, dux Normanian et Aquita- 
nia* et conuis Andegavi, archi(îpiscopis, opiscopis, al)])atil)us, 
comitil)iis, vicecomitibus, baronihiis, justiciariis, soneschallis, 
pra^positis et omnibus baillivis et lidelibus suis, salutem. 

Sciatis nos, intuitu Dei et pro salute animai meaî et anima- 
runi omnium antecessorum et successorum meorum, et j)ro 
stabilitat(; regni mei, dédisse et concessisse et pra^senti 
charta confirmasse Deo et Beatse Mariœ et fratribus Grandi- 
montensis ordinis locum de Bosco Raherii, et totam terram 
et totum nemus, sicut exteriora fossata ipsorum undique 
concludunt, dividunt et distingunt, ad utendum pro volun- 
tate sua et quicquid eis placuerit faciendum, ita (juod in 
pranlictis scilicet terra et nemore nullam justitiam nec aliquod 
dominium nec aliquid juris nobis vel bœredibus nostris vel 
etiam successoribus nostris retinemus. 

Dedimus etiam et concessimus fratribus supradictis per 
totam forestam nostram de Bosco Ogerii prope Loschis et 
per totam forestam nostram de Caynone, et per totam fores- 
tam nostram Buissenvaux uesuagium suum, ita quod dicti 
fratres in dictis forestis cum omnibus defîensis earundem 
factis vel faciendis a nobis vel successoribus nostris capiant 
et expleant quidquid ad usum et œdifîcationem ipsorum et 
domorum suarum et omnium pertinentium suarum viderint 
expedire. 

Dedimus etiam et concessimus dictis fratribus in dicto loco 
habitantibus trecentas libras andegavenses singulis annis 
percipiendas et babendas, scilicet : apud Lochis, de foagio 
nostro, centum libras ad Assumptionem Beatœ Mariée ; et 
apud Turones, de lîrma nostra, centum libras, scilicet quin- 
quaginta libras ad festum Penthecostes et alias quinquaginta 
libras ad festum Omnium Sanctorum ; et apud Cahaynonem, 

1. Bois-Rahier, commune de Saint-Avertin (Indre-el-Loire). Cf. Carré 
de Busserolle : Dictionnaire d'Indre-et-Loire, t. I^'-, pp. 88 et 289. 



CAHTULAIUE DE CHATEAU-DU-LOIH 49 

(le firnia nostra, quinquagiiita libras, scilicet viginti quinque 
libras ad Penthecosten et viginti quinque ad festum Omnium 
Sanctorum ; et apud Maietum, de censibus nostris, triginta 
libras ad festum beati Martini hyemalis. 

Pra'terea dedimus fratribus supradietis minagium Caynon 
et totuni dominium, nemus nostrum in Esplanta, de super 
ponte Beucasii cum fundo et bera, et quidquid juris et 
dominii in eisdem habebamus, ita quod in prœdictis scilicet 
minagio, nemore et bera, nuUam justitiam nec aliquod domi- 
nium nec aliquid juris, nobis vel successoribus nostris reti- 
nemus. 

Dedimus etiam et concessimus preedictis fratribus duos 
bomines apud Turonum et unum apud Montem Basonis et 
alterum apud Verneracum i, successive, liberos et immunes in 
toto regno nostro, tam in aqua quam in terra, ab omnibus 
coustumis et exactionibus ad nos et hœredes et successores 
nostros spectantibus, scilicet tailliagio, pontagio, telonio, 
passagio, pasnagio, minagio, fossagio, exercitu et equitatu et 
omnibus aliis exactionibus cujuscumque sint consequenciœ. 

Quare volumus et firmiter pra'cipimus quod pra'dicti fratres 
dictas eleemosynas nostras expresse superius nominatas 
habeant bene, in pace, libère et quiète, plenarie et intègre et 
honorifice, sicut eas eisdem dedimus et prœsenti carta confir- 
mavimus; modis etiam omnibus i)roliibemus ne quis successo- 
rum nostrorum, lilius aut Iweres, i)aillivus, serviens, prœpo- 
situs, minister, vel ali(|uis alius, hiis eleemosinis nostris sive 
donationibus, eas subtrahendo vel auferendo, vel minuendo, 
aut detinendo, vexando, vel distribuendo, vel commutando, 
vel aliquo modo alio, contraire prii3sumat. Et si quis eas in 
aliquo infringere aut perturbare attemptaverit, omnipotentis 
Dei, Beata' Maria? et omnium sanctorum indignationem gra- 
vissimam in die magni judicii scMitiat ac nostiam sinud censu- 
ram et maledictionem incurrat et habeat. 

Testes : Radulpluis, Cantuariensis archiepiscopus ; Roge- 

I. l'Iiilùt Vviir'uiniiu. Viiiiçay. ancien nom de Saint-Avortin. 

VI. : 



50 CARTULAIHE 1>K CII.VTEAU-DU-LOIR 

rus, Eboracensis archiepiscopus ; R., Wintoniensis ; G., 
Elionsis ; J., Northamptoiicnsis ; V., C^ opiscopi ; Ricliardus, 
de Liiti cornes ; G\v., comité de Clara ; Vilhelino, comité Aron- 
delhe ; Vualtero, filio Adel...; A., dapifero ; Th., fît Berii... ; 
Micliaele de Belet ; Vilhelino de Beudeny. 
Apud Northampton. 

85.— 1177, 27 juillet, le Mans. — Charte d'Henri II, 

ROI n'AxiLETERRE ET COMTE d'AnJOU, CONFIRMANT AUX BONS- 
HOMMES DE Grandmont l y sage de la foret de Berçay, des 

HOMMES LIHRES AU MaNS, A ChATEAU-DU-Lo1R, A MaYET, ETC. 

— (B. N., Latin 9067, fol. 257 et 272 ; A. N., JJ. 09, n« CCXCII, 
fol. 121 verso et K 186, n" 126 K) 

Transcripl pour les moines de Grandmont en Biirçay. 

Henricus, Dei gratia rex AnglirC, dux Normaniœ et Aqui-. 
tania^ cornes x4ndegavensis, archiepiscopis, episcopis, abha- 
tibus, comitibus, baronibus, justiciariis, seneschallis, prœpo- 
sitis et omnibus baillivis et lidelibus suis, salutem. 

Sciatis me, pro Dei amore et pro sainte animœ mccT^ et 
animarum antecessorum et successorum meorum, dédisse et 
concessisse in puram et perpetuam eleemosynam, et prœsenti 
charta confirmasse Deo et priori et fratribus Grandimontensis 
ordinis : locum de Burceyo et totum nemus liberum et quietum 
absolute, sicut fossatis exterioribus clauditur, ut inde faciant 
quicquid sibi viderint expedire, et per totam forestam aliam et 
universas forestas meas, omnia necessaria ad œdifîcationem et 
usus supradictae domus et aliarum domorum ejusdem ordinis 
de tota terra mea. 

Dedi etiam et concessi duos solidos, singulis diebus perci- 
piendos in perpetuum, apud Cœnomanum in redditibus meis, 
et duos homines in eadem civitate, videlicet Cœnomani, et 
unum in Castrolidi, et unum apud Maetum, ad serviendum 
domui et fratribus de Burceyo, liberos et quietos in terra et 

1. Le ms. latin 9067 de la Bibliothèque Nationale contient deux copies 
de cet acte. Nous reproduisons celle du fol. 257, qui est la seule datée et 
qui nous paraît la meilleure, complétée et corrigée par le vidimus des 
Archives Nationales JJ. 69, fol. 121. 



CARTULAIRE DE CHATE AU-DU-LOIH 51 

aqiia ab omni servitio et taillia, et exercitu, et equitatii, et 
omni consuetudine et exactione, et rébus aliis quœ ad me 
spectant. 

Sciatis etiam me siiigulis domibus Grandimontensis ordinis 
dédisse et concessisse duos homines in singulis civitatibus, et 
unum in castris et villis omnibus juxta qua^ domus sunt positîe, 
pra'dicto modo, cum rébus suis et rébus fratrum, liberos 
et quietos in terra et aqua ab omni taillia, et exercitu, et 
equitatu, et tbelonio, et passagio, et pontagio, et pedagio, et 
pasnagio, et al) omni servicio, et consuetudine, et exactione 
et rébus aliis quaî ad me spectant, excepto murtro. 

Dedi etiam et concessi, domui et fratribus de Burceyo, 
foagium de .Marrigneyo, in crastino Nativitatis Domini annua- 
tim persolvendum, et unum hominem liberum et quietum apud 
Marregnié, qui illud recipiat loco fratrum, et unam summam 
mellis, cum vasis quœ dicuntur costerez, in festo Omnium 
Sanctorum, ab apiariis dicUc forestfe annis singulis persol- 
vendam. 

Quare volo et firmiter prtecipio quod prœdicti fratres omnes 
pra'dictas eleemosinas in perpeluum babeant bene et pacifiée 
et in pace, libère et quiète, plenarie et intègre et lionorifice, 
sicut eas illis dedi, et priesenti charta confirmavi : lias omnes 
eleemosinas et possessiones quas liabent et habebunt ex dono 
meo, vel ex dono successoruni meorum, vel ex dono quorum- 
libet liomiimin, libère et quiète, plenarie et pacifiée, in perpe- 
tuum habendas et possidendas, videlicet concedo et confirmo, 
et in manu mea oi cnstodia (;t protectioiie mea pono, et custo- 
diri (ît doll'endi sicut meas res dominicas lirmiter pra^cipio. 

Teslibus : Ouillelmo, Ciœnomanensi episcopo ; Gauterio de 
('onstantia, cancellario meo ; (juillelmo, comité de Mandavilla ; 
Mauricio de Creon ; Stephano de Marsay, senescliallo Anchî- 
gavensi, et (juilhîhno de Ostilleyo. 

Apud Cdmomanum. 

Datuin pra'seiili die iiiercurii post feslum bejili C'Iirislo- 
[)hori,anno Domini mill«'siiiiocentesimose|)tuagesimoseptimo. 



52 CAHTULAIHK DK Cil ATEAU-DU-LOIR 

86. — 1179, Château-du-Loir. — Actk par lequel Guy 
DE Mangé, chevalier, donne a Saint-Guingalois la moitié 
d'une partie de moulin. Parmi les témoins : Guillaume 
DES Roches. — {Revue du Maine, t. V, p. 361, d'après dom 
Villevieille.) 

87. — Vers 1185. — Analyse d'une charte non datée 
DE (Guillaume des I^oches en iaveur de la 15oissière. — 
(B. N., D. Housseau, n« 2129.) 

Guillermus de Rupibus dédit ecclesia^ Sancta? Maria) de 
Busseria duo arpenta prati, in perpetuam elemosinam possi- 
denda, in Longa Insulla juxta anguliim nemoris. 

Istud donum concesserunt Philippa, ejus uxor, et mater 
ipsius Philippe, Hilaria... 

Testes : Petrus Savari ; Mattiieiis de Jalia ; Gaufridus de 
Vilennis ; (jaufridus de Avorrucia, etc. 

88. — 1192, 31 mars, Grandmont. — Charte de Richard 
Cœur-de-Lion, donnant aux Bonshommes de Grandmont le 

LIEU de SeRMAIZE, LES PRES d'AuDILHEC ET DES GARDIENS 

FRANCS DE TOUTES COUTUMES. — (B. N., Latin 9067, fol. 270.) 

Transcriptum de Grandmont. 

Richardus, Dei gratia rex Angliœ, dux Normaniœ et Aqui- 
taniœ et comes Pictaviensis et Andegavensis, archiepiscopis, 
episeopis, abbatibus, comitibus, vicecomitibus, baronibus, 
justiciis et omnibus baillivis et fîdelibus suis, salutem. 

Sciatis nos, amore Dei, pietatis intuitu, pro remedio animée 
nostra? et animarum omnium antecessorum nostrorum et pro 
stabilitate regni nostri, dédisse et coneessisse et prœsenti 
charta confirmasse Deo et beatai Mariœ, priori et Bonis 
Hominibus Grandimontis ordinis : 

1" 

Locum de Sarmazia, cum omnibus mobilibus et immobi- 
libus adjacentibus, sicut fossatis exterioribus et minis clau- 
ditur, libère et absolute, in omnibus articulis vel accidentibus 
ad faciendam suam plenissimam voluntatem, 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 53 

Item, (ledimus et concessimiis memoratis priori et Bonis 
Hoininihus in dicto loco Deo servientibus prata de Andilliec, 
sicut duo estuaria per qua^ mare ascendit et descendit 
distingunt, et ex parte Audilhec facta fossata claudunt, et 
mediam partem estuariorum, ad usus et voluntatem bonorum 
hominum, in tanta libertate quod possint intrare et exire, sine 
contradictione aliqua perpetuis temporibus possidenda. 

3« 
Dedimus etiam memoratis priori et Bonis Mominibus 
Johannem Soret, cum hîeredibus suis natis et nascituris, 
apud Audilhec, ad custodienda sa'pedicta prata ; qui homo et 
haTedes erunt semper liberi et immunes, per totam juridictio- 
nem nostram, ab omni pedagio et venda, theloneo, passagio, 
foagio, vinagio, exercitu et equitatu, et de taillia, et ab 
omnibus consuetudinibus, occasionibus et exactionibus, ad nos 
vel ad hseredes sive siiccessores nostros pertinentibus. 

Item, dedimus pra;fatis priori et Bonis Mominibus unum 
hominem apud Huj)pellem, et aliuin hominem apud Maraan- 
tum, proviso (piod non sint de majoribus vel minoribus, suc- 
cessive, ila ({uod, post decessum unius, ad instantiam 
Bonorum llominum, alter perpetuo restituetur eisdem : volen- 
tes et pra'cipicntes ut dicti duo homines, ratione Bonorum 
Hominum, in jnMiiiissa permaneant libertate. 

5« 
Bni'terea sciatis quod nos, considerata familiaritate atque 
devoiione quam semper erga nos et nostros dictl prior et 
Boni Homines totius oïdinis (jrandimontis liahuerunt, ad 
recomponsationem multorum laborum quos in nostris negociis 
et antocftssorum nosirorum diu sustiuuerunt, cnui m pariibus 
Anglia* vellont transin; ad hiereditatcun accijûendam ; et etiam 
pro salute anima» nostra? et animarum omnium antecessorum 
et successorum nosirorum, 



54 CAHTULAIItK DE Cil ATKAU-DL-LOIH 

Goncessiimis eisdem et perpetuo fundavimus seu confirma- 
vimus locum de Grandimonto et omnia alia loca qua; Iiabent 
et possident ratione ciijusciirnque donationis in ducatibus 
Normaniai et Aquitania^ et in comitatibus Pictaviensi et 
Andogavensi, cum omnibus pertinentiis suis mobilibus et 
immobilibus, indeficienter, prout metœ positœ aut alia evi- 
dentia signa praHlicta loca undique circoncludunt, 

70 

Volentes et piwcipientes quod infra determinata signa in 
locis singulis dieti prior et Boni Homines et commorantes, in 
quibuscunque pertinentiis suis habitis, Iiabeant omne jus et 
dominium altum et bassum, et nullus eisdem aliquam extor- 
sionem aut violentiam in qualibet accidenti inferre pra'sumat; 
et quod dieti prior et Boni Homines et commorantes, in 
quibuscunque pertinentiis suis habitis et in futurum habendis, 
ubicunque sint vel fuerint, de omnibus pertinentiis suis sint 
semper liberi et immunes, per totam jiiridictionem nostram, 
a venda et pedagio, theloneo, passagio, rivagio, fossagio, 
foagio, vignagio, pasnagio, exercitu et equitatu, et de taillia, 
et ab omnibus consuetudinibus, occasionibus et exactio- 
nibus nobis et hœredibus sive successoribus nostris perti- 
nentibus, 

Goncedentes etiam et perpetuo contirmantes eisdem priori 
et Bonis Hominibus quod de omnibus possessionibus suis, 
feodalibus aut non feodalibus, a quibuscunque fidelibus eisdem 
datis et concessis, dandis et concedendis, acquisitis vel 
acquirendis, tam ipsi quam homines sui sive commorantes, ut 
dictum est, in pertinentiis suis, présentes et futuri, in quoli- 
bet articulo non teneantur amodo stare justiciœ coram nobis 
sive hœredibus seu successoribus nostris, imo dieti homines 
et commorantes coram dictis priore et Bonis Hominibus in 
locis singulis omni conquœrenti justitiam exhibebunt. 



CARTULAIRE DE CHATP:AU-DU-L0IH 55 

Nichilominus dantes et concedentes eisdem priori et Bonis 
ITomi!nl)us oninimodam libertatem ut possint acquirere et 
augiii(3ntare se de eœtero quoquomodo in singulis locis suis 
constitutis, in ducatibus et comitatibus antedictis, in omnibus 
rébus existentibus, in dominiis et feodis nostris, quoeunque 
nomine censeantur, et adquisitiones factas et faciendas 
teneant aut tenere faciant ad arbitrium suuni, videlieet déci- 
mas, homines, domos, terras, prata, nemora, vineas, lato- 
mas, pressoria, acpias, molendina, usagia et paseua, denarios 
et bujusmodi, in j)urani et perpetuani eleemosinani, perenni- 
ter, plenarie, pacifiée, libère et quiète. 

Unde vobis pra^cipimus quatenus omnes pra^missas con- 
cessiones et donationes et libertates tanquam nostras res 
proprias perintegre conservetis et delfendatis, et dictos prio- 
rem et Bonos Homines, cum omnibus rébus suis in nostra 
protectione positos, tanquam nostros charissimos, super 
praMuissis et omnibus rébus aliis, fideliter pertractetis, teste 
meipso. 

Datum per manns magistri Eustacbii, aj)ud Grandimontem, 
in pra.'sentia v(Mierabilis G., prioris ordinis supradicti, anno 
ab Incarnatione Domini millesimo centesimo nonagesimo 
secundo, pridie calendas aprilis K 

89. — 1194, 5 janvier, Spire. — Charte de RiciiAun 

(](Kl l{-nE-Ll()N EN FAVEUR DES Te.VI l»Ll ERS. (B. N., Laliu 

9()G7, fol. 379 verso. — Imprimé : A. Teulet : Layettes du 
Trésor des- Chartes, t. P% p. 174, n** 411.) 

90. — XII'" siècle. — Montant des i»ka(;es perçus en la 

RARONNIE DE (]HATEAU-DU-LoiR SOUS (jEOIKROY PLANTAdENET, 

SOUS Henri H et ses fils. — (B. N., Latin 9007, loi. 300.) 

1. M. Aloiiis, dans son Lucé, p. 148, observe (jue « la date 1192, (jui 
se trouve à la fin de cette pièce, est erronée, Richard n'étant sorti de sa 
prison d'Alleinaj^ne qu'en 1194 ». On doit en outre renianjuer (|ue si l'on 
compte d'après le vieux style, il n'y eut pas de '.il mars en 1192. 1 année 
ayant commencé le 5 avril pour se terniinci- !<■ JT iiiai's. 



56 CARTUL.VIHE DK OIIATEAU-DL-LOIU 

Hoc scriptum est de castellariis cojifilis, de pedagiis et 
consuetudinibiis quœ fuerunt in lempoie doniini li. \ comi- 
tis Andegavoriuii, et in tempore doinini Ilenrici, régis 
Angliœ, et in tempore fitiorum suorum. 

In honore archiepiscopi Gervasii unum pedagium : equus, 
quatuor denarios ad tractum quadriga;. 

Si mercator ierit apud nundinas Andegavis, vel apud 
Salmurum, et aliquam mercatoriam emerit, de mercatoria 
enipta, in reditu suo, ingrediente in honore archiepiscopi G., 
pedagium suum rechliderit, de residuo liberahitur lide sua. 

Taxa coriorum, ij denarios. 

Millenarius de harenc, unum denarium ; centum, oholum. 

Si mercator in Ibro vendiderit millenarium suum de liarenc, 
sommatam de harenc reddiderit et non elegerit. 

Millenarius siccarum, quatuor denarios ; centum, obolum. 

Quadriga honerata de bladio, duos denarios. 

Quadriga honerata de vino, duos denarios. 

Quadriga honerata de sale, duos denarios. 

Quadriga onerata de nucibus, duos denarios. 

Quadriga onerata de pannis, equus iiij denarios ad tractum 
quadrigse. 

Quadriga onerata de pelliparia, equus 4 denarios ad trac- 
tum quadrigie. 

Quadriga honerata de agniculis, equus 4 denarios ad trac- 
tum quadrigae. 

Quadriga honerata de corduello, equus 4 denarios ad trac- 
tum quadrigœ. 

Quadriga honerata de filo, equus 4 denarios ad tractum 
quadrigœ. 

Quando mercator intraverit in honore archiepiscopi Ger- 
vasii cum quadriga sua honerata de bladio, illuc ubi steterit 
in villa de honore archiepiscopi G. ad vendendum bladium 
suum, cum bosellagio suo reddente, de pedagio liberahitur 
per totum honorem archiepiscopi Gervasii. 

Omnes quadrigse honeratœ de mercatoria intrantes in 

1. Lire : G. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 57 

honore archiepiscopi Gervasii, quicunque equus quatuor dena- 
rios ad tractum quadrigff', exceptis quatuor quadrigis scilicet : 

Quadriga honeiata de bladio, duos denarios. 

Quadriga honerata de sale, ij denarios. 

Quadriga honerata de nucibus, ij denarios. 

lUi qui faciunt locuLires et qui vendunt corium in foro 
reddunt pra'posito domini 4 denarios ad Natale et 4 denarios 
ad Pascha. 

De martallagio, pelicon factum, obolum. 

Penna facta, obolum. Ovitum, obolum. 

Sarrago remilli, obolum. 

Centum ferri, unum denarium. 

Duodecim vincula chalibis, 4 denarios. 

Onus metalli, 4 denarios. 

Onus piperis, 4 denarios. 

Unum pondus cène, quatuor denarios. 

Summa olei, unum denarium. 

Summa mellis, unum denarium. 

De tribus arietibus, unum denarium. 

De tribus ovibus, unum denarium. 

Hos, obolum. 

Equus, unum denarium. 

Asinus, unum obolum. 

Le destrier, quatuor denarios. 

Roncinus, unum denarium. 

Pedagium porcorum : quisque porcus, obolum. 

Collerius conductus, obolum. 

Collerius sine precio, nichil. 

Hutyrum, etiam nichil. 

Piscis, quoque nichil. 

De lamprada et de alosa, pro pretio (piod mercîitoi' apud 
Nannetas emerit, pro pretio villicus domini habuerit. 

Homo de fructu suae arboris, nichil. 

De bove mortuo vendito, pectus. 

Do porco mortuo vendito, und)ilicnm, ut habeat de corio 
sublevando cum pollice. 

VI. 8 



58 CARTULAIHE DE CHATEAU-DL-LOIH 

De uno bacone vendito in foro, unum denarium vel jocia. 

De dimidio bacone vendito in foro, obolum. 

De uno niodio vini vonditi in taberna, (Uios denarios. 

De dimidio niodio vini venditi in tîiberna, unum denarium. 

De uno modio vini venditi insimul, unum denarium. 

De dimidio modio vini venditi insimul, unum obolum. 

De uno fardello, quatuor denarios. 

De una troUa ^ de rétro, duos denarios. 

Furnerius de furno domini habebit de burgense, de pane 
suo faeticio, de uno sextario, coquendo très pictavinas, ad 
Nativitatem Domini, obolum. 

Et tortellum suum de pistore, de suo sextario coquendo, 
quinque pictavinas. 

Burgenses domini : 

De bladio proprio terrarum eorum transtulerint ad venden- 
dum in quocunque loco ubi vendere potuerint, sine consue- 
tudine reddente, et de vino proprio vinearum eorum similiter 
sine consuetudine reddente. 

De molendinis : 

Pistor transtulerit bladium suum ad locum suum capien- 
dum ad molendinum et queret bladium suum ad emendum per 
patriam, et quando redierit ad molendinum cum bladio suo, 
ipse débet molendinare post illum qui ad molendinum molen- 
dinat, et post débet molendinare veneturas suas. 

Molendinarius pistori si ~ bladium suum tenuerit una die et 
una nocte, quando non potuerit molendinari, pistor crastina 
die bladium suum portaverit et ad alium molendinum molen- 
dinaverit. 

Burgenses de Maieto : 

Habent nemus mortuum in Burceyo, scilicet habent 
brueriam cliastivellam generum. 

Quadriga quando venerit de Burceyo et intraverit intra 
fossetos de Castro Maieti, forestarius mauum suam non débet 
apponere. 

1. Plutôt trossa. 

2. La copie donne : pistori. Le sens demande : pistori si. 



CARTLLAIRE DE CHATE AU-DL-LOIH 59 

De nundinibus, scilicet : de Gileyo ^ et de Mota Achardi, 
et de ^lanageyo -, et de Pontvilloin, de Luceyo, de Mayeto, 
cum consuetudine sua venient et villico domini reddent. 

De Bellomonte exitum simm. 

De uno quarterio lanaî, unum denarium. 

Ilamelinus de Sarceel hal)et consuetiidines suas et de foris 
et de intus et de domo Audrea^ Poya^ de Castro Maieti. 

Flardoinus de Maieto habet consuetudines suas de domo 
Rol)erti Morin et de domo Stephani Le Biguot. 

Istte domus nominata^ sunt de feodo Bardol, quod est 
liberum. 

Johannes de Mangeyo habet consuetudines suas de domo 
Joliannis Ripennea* et de petrumo Johannis de Cigno. 

Ilomines domini Amelini Fangia' donant consuetudines 
apud Maietum ad diem martis, tamdiu cum sainarii in foro 
steterint, et quando recesserunt, nihil reddiderunt. 

91. — XIP siècle. — Montant des péages perçus en 

LA CHATELLENIE d'OiZÉ SOUS GeOFFROY PlANTAGENET, SOUS 

Henri II et ses i ils. — (B. N., Latin 9067, foL 320.) 

/Joe script (fn? est de casteUaria de Oiseio 3, de pedagiis 
et consuetudinibus quœ fuerunt in tempo re doniiiii G., 
coinitis Aiidegavensis, et in tempore domini Henrici^ régis 
Angliœ, et in tempore filiorum suornni. 

In honore archiepiscopi (iervasii, uniim pe(higium scilicet : 
equus, quatuor denarios ad tractuni quadriga\ 

Si mercator ierit apud nnndinas Andegavis, vel apud 
Salmurum, et aliquam nuM'catoriam emerit, de nuM'catoria 
(Mupta in reditu suo, ingrediente in honore ai'chiepiscopi Ger- 
vasii, pedagium suum reddiderit, de residuo liberabitur fidc; 
sua. 

'Fax.! corioiMim, unum denarium. 

Miilciinrius d(> Iwirenc, uiuiin denarium; centum, obolum. 

1. Sans (|<nil«' OisoYO. 

2. Mariffnoyo on Mn/irlffm'Yo. 

'i. Dans ceUc pirco le mol Oiseio «si ('riil : Oilvio *{ Oïlrin. .Nous 
rétablisHons la vôritahl« forme : Oinvia 



60 CAHTl LAIHE DE CHATEAU-DU-LOIR 

Si mercator in foro vendiderit millenarium suum de harenc, 
unum nummiim reddiderit. 

iMillenariiis siccarum, quatuor denarios ; centum, obolum. 

Quadriga honerata de bladio, duos denarios. 

Quadriga honerata de vino, duos denarios. 

Quadriga honerata de sale, unum denarium. 

()uadriga honerata de nucibus, duos denarios. 

Quadriga honerata de pannis, scilicet equus, quatuor dena- 
rios ad tractum quadrigœ. 

Quadriga honerata de pelliparia, equus quatuor denarios ad 
tractum quadrigœ. 

Quadriga honerata de agnicuUs, equus quatuor denarios ad 
tractum quadrigée. 

Quadriga honerata de corduello, equus quatuor denarios ad 
tractum quadrigœ. 

Quadriga honerata de filo lanagio, equus quatuor denarios 
ad tractum quadrigœ. 

Quadriga honerata de ceto, equus itidem quatuor denarios 
ad tractum quadrigœ. 

Quando mercator intraverit in honore archiepiscopi Ger- 
vasii cum quadriga sua honerata de bkidio, illic ubi steterit in 
vilhi archiepiscopi seu de honore archiepiscopi G. ad venden- 
dum bladium suum, cum boselhigio suo reddente, de pedagio 
suo liberabitur per totum honorem archiepiscopi G . 

Omnes quadrigœ honeratœ de mercatoria intrantes in honore 
archiepiscopi Gervasii, scilicet quisque equus, quatuor dena- 
rios ad tractum quadrigœ, exceptis quatuor quadrigis scihcet : 

Quadriga honerata de bladio, duos denarios. 

Quadriga honerata de vino, duos denarios. 

Quadriga honerata de sale, unum denarium. 

Quadriga honerata de nucibus, ij denarios. 

Pelicon factum, obolum. 

Penna facta, obolum. 

Ovitum, obolum. 

Sarrago remilli, obolum. 

Centum ferri, unum denarium. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIH 01 

Duodecim vincula chalibis, quatuor denarios. 

Honus metalli, quatuor denarios. 

Bonus piperis, quatuor denarios. 

Pondus cera3, quatuor denarios. 

Summa lampradarum, duos denarios. 

Summa alosarum, duos denarios. 

Summa mellis, ununi denarium. 

De tribus arietibus, unum denarium. 

De tribus ovibus, unum denarium. 

Bos, obolum. 

Asinus, obolum. 

Equus, unum denarium. 

Li destrierrs, quatuor denarios. 

Boncinus, unum denarium. 

Pedagium porcorum : quisque porcus, obolum. 

Collerius conductus, obolum. 

Gollerius sine preeio, nihil. 

Bomo de fructu suie arboris, nicliil. 

De bove mortuo vendito, pectus. 

De popco mortuo vendito, umbilicum, ut liabeat de corio 
sublevando cum pollice. 

De uno bacone vendito in Ibro, unum denarium vel joia. 

De dimidio bacone vendito in foro, obolum. 

De uno modio vini venditi in taberna, duos denarios. 

De dimidio modio vini venditi in taberuji, unum denarium. 

Et insinud siinditer d(; uno l'ai'dcîllo, (juatuor denarios. 

De una trossa, de rétro, duos denarios. 

De uno quarterio lana», unum denaiium. 

Quidam salino, quatuor denarios, tali modo (juod unus alios 
salmones délibérât. 

De nundinis scilicet : de C^astro Lidi, de Maieto, iU\ Lueeio, de 
]\)ntvalein, de Maragne, d(^ Mota Acliardi, burgenses de; Oiseio 
cum consuetudine sua venient et domino de Oiseio reddent. 

92. — XII" siècle. — Montant hks péages pkhçls kn 

LA CMATEI-LENIK HK LA SUZE SOUS (illI-LM ME HES BoCHKS 

KT SES l'HÉnÉCKssELRs. — (H. N., Latin 9()()7, loi. 330 verso.) 



G2 CAHTULA[RE DK CM ATKAU-DIJ-LOFH 

Hoc scriptuni faclum fuit qaod est de castellaria de Susa 
et consuetuduiibus et pedagiis qum f aérant in te m pore 
domifii Gaillelmi de Rapibas, senescJialli Andegavensis. 

De quocunque loco mercator venorit in castellaria de Susa ' 
cuni mercatoria sua, pedagiuin reddiderit. 

Si mercator ierit ad nundinas Andegavi vel Salmuri et ali- 
quam mercatoriam emerit, de mercatoria empta, in reditu suo, 
ingrediente in castellaria de Susa, pedagium suum reddide- 
rit, de residuo liberabitur fide sua. 

Taxa coriorum, unum denarium. 

Millenarius de liarent, unum denarium. 

Millenarius siccarum, quatuor denarios ; centum, unum 
turonensem. 

Ouadriga honerata do biadio, unum denarium. 

Quadriga honerata de sale, unum denarium. 

Quadriga honerata de nucibus, unum denarium. 

Quadriga honerata de vino, très turonenses. 

Quadriga honerata de draperia, limonerius quatuor dena- 
rios ad tractum quadrigœ, alii equi duos denarios. 

Quadriga honerata de pelliparia, limonerius quatuor dena- 
rios ad tractum quadrigœ, alii equi duos denarios. 

Quadriga honerata de corduello, limonerius quatuor dena- 
rios ad tractum quadriga^, alii equi duos denarios. 

Quadriga honerata de agniculis, duos denarios. 

Quadriga honerata de iîlo lanee, limonerius quatuor dena- 
rios ad tractum quadrigœ, alii equi duos denarios. 

Honus alosarum, unum denarium. 

Quadriga honerata de chauz, unum denarium. 

Centum ferri, unum denarium. 

Duodecim vincula chalibis, quatuor denarios. 

Pondus cerœ, quatuor denarios. 

Honus piperis, quatuor denarios. 

Honus metalli, quatuor denarios. 

Salmo, quatuor denarios, tali modo quod unus omnes alios 
liberabit. 

1. Le mot Susa a été partout écrit Sula par le copiste. 



CAHTULAIUE DE CHATE\U-DL-L01R 63 

Summa mellis, unum denarium. 

Summa olei, unum denarium. 

De tribus arietibus, unum denarium. 

Bos, unum turonensem. 

Asinus, unum turonensem. 

Equus, unum denarium. 

Porcus, unum denarium. 

Gollerius sine pretio, nihil. 

De tribus ovibus, unum denarium. 

De patella vini venditi, unum denarium. 

In feodo domini : l'urnerius de furno Susœ habebit de bur- 
gense, de pane suo fictitio, coquendo de mina, unum turonen- 
sem, de sextario, unum denarium. 

Burgensis de Susa quando exierit de villa cum quadriga 
sua honerata de mercatoria, quadriga, unum denarium. 

Summerius de villa, unum turonensem. 

De uno ({uarterio lana?, unum denarium. 

De uno fardello, duos denarios. 

De una trolla de rétro, unum denarium. 

De bove mortuo vendito, pectus. 

De porco mortuo vendito, nonblicum, ut liabeat de corio 
subie van do cum pollice. 

De uno bacone vendito in foro, joera vel unum denarium. 

De dimidio bacone vendito in foro, unum turonensem. 

De molendinis : 

Pistor transmiserit bladum suum ad locum suum capien- 
(hiin ad molendinum et ({ua'ret bladum suum ad emendum per 
patriam, et quando redierit ad molendum cum bladio suo, 
ipse débet molendinare post ipsum qui molendinat, et quando 
pistor blacbim suum molendinaverit, post ipse débet molendi- 
nare venaturas suas. 

Molendinaiius pistori si ^ bladium suum tenuerit una die et 
nocte, quando non poterit molendinari, pistor crastina die bla- 
dum suum portaverit et ad alium molendinum molendinaverit. 

1. La copie donne : pintor si. .Nous rétablisBOUH le vrai sens : pis- 
tori si. 



64 CARTULAIRK DE CHATE\U-DU-LOIR 

Burgenses de Susa : 

Habent nemus mortiium in Longo Alneto de dominio Susa\ 

Quadriga qiiando venerit de Longo Alneto et intraverit infra 
fossatos de Susa, forestarius manuin suani non débet apponere. 

De tribus nundinibus, scilicet : de festo beati Nicolaii, 
animal, ununi denariuni, loga, unum denarium, estallium, 
unum denariuni, et de festo sancti Micliaelis siniiliter. 

De Purificatione beata* Mariai, animal, unum turonensem, 
loga, unum denarium, estallium, unum denarium. 

Teniertores qui vendunt corium in foro reddunt villico, ad 
Natale, quatuor denarios, et ad Pascba, très denarios, et ad 
festum sancti Johannis, quatuor denarios. 

Ad diem fori, venditor et emptor consuetudinem eorum ad 
Bostiam reddant, ad aliam diem, emptor consuetudinem suam 
reddet. 

93. — XIP siècle. — Liste des fiefs de la Suze. — 
(B. N., Latin 9067, fol. 332 verso.) 

Hœc Siuit feoda quas pertinent ad doniinum Susse. 

Viens de Challe est de feodo Susa^, et post, omnia illa quse 
dominus Guido de Challe tenet sunt similiter de feodo Susœ, 
excepte feodo Moran. 

Baudoineria, quam dominus Gaudinus tenet, de feodo Susfe. 

Berrengeria, quœ dominus Fulco de Bence tenet, sunt de 
feodo Susa\ 

Les Milleris, quai dominus Fulco et Achardus de Burceyo 
tenent, sunt de feodo Susœ. 

Herbergamentum de Beauvier, quod dominus Durandus 
de Oystilleio tenet, est de feodo Susœ. 

La Beauté, quam dominus Marsilius de Flaé tenet, est de 
feodo Susse. 

Thelocheium de feodo Susse est, excepto vico domini Phi- 
lippi Hay. 

Feodum Guillelmi Gorbin est de feodo Susœ de Bernos. 

Feodum Badulphi de Rivellon de Bernos est de feodo Susa?. 

Prier de Sancto Victurio débet septem sextaria avenee et 
très rasos reddend[os] ad festum sanctse Lucise. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 65 

94. — XIP siècle. — Coutumes que le seigneur de la 
SuzE TIENT du COMTE DU Maine. — (B. N., Latin 9067, fol. 
333.) 

Dominas Susœ habet lias consuetudines a comité Cœno- 
maniœ. 

Dominus Susœ habet de feodo Susœ, in Longo Alneto, in 
nemore Sancti Johannis, in foresta etiam quee est intra Susam 
et Cœnomanum civitatem, habet boscum vivum, excepto dare 
et vendere, ad sua opéra suorumque hominum facienda quee 
manent in feodo Susse ; mortuum etiam cum trossa. 

Quandam alnam cum vivo habenti ad calefaciend[um] habet, 
et ad omnia suorum hominum in dicto feodo manentium 
necessaria. 

Habet etiam in sylvis prsenominatis suorum porcorum et 
suorum hominum pasnagium. 

De omnibus vero porcis qui infra castri circuitum jacuerint, 
exceptis militum porcis, habet pasnagii medietatem, comes 
autem aliam medietatem. 

De porcis iterum illis qui in feodo Lauuiij (?) jacent, similiter 
comes medietatem ; milites vero qui pasnagium de domino 
Susse habent, aliam medietatem. 

Exempla etiam nemoris Sancti Johannis, quod de feodo 
Belismensi constat, quantum juxta feodum Susse continetur, 
habet in dominicum. 

Brandam vero supradictse forestse ad necessaria suorum 
hominum quiète possidet. 

Yenatur etiam in Longo Alneto per singulos annos quinque 
cervos totidemque cervas, quinque porcos totidemque truyas. 

Habet quoque in Longo Alneto borsuram omnibus diebus 
cum uno mihte et suis accinctoribus. 

In illa furesta qua) vocatur Berzil habet sua exempla a feodo 
Ribolensium usque ad Septem Fratres et usque ad Rubrum 
Sollannn et Pontein Hichardi, et sicut Colderia dividit usque 
in Lontiam cadit, ab illo autem loco usque ad la Praele, et 
sicut rivulus qui Aurifolium vocatur dividit usque ad Mortdoibt, 
al) illo loco usque ad Sartam. 

VI. 9 



66 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

Hsec omnia * qusn in isto scripto nominamus tenendo liabue- 
runt et habendo in pace tenuerunt Hul)erlus de Susa, et Her- 
sendis, ejus fîlia, vir quoque ejusdem lïersendis, Robertus 
Vestroilt, et Lisiardus, eorum filius. 

Ex omnibus auteni biis quœ hic scribuntur, Roberto de 
Sabolio et Gaufrido, nepotibus suis, anoeriam suam dédit 
quantum in pace vixit. 

Videntibus istis : Fulcherando de Altenaise ; Hugone de 
Susa ; Huberto Yindocinensi ; Roberto Garneir ; Roberto Bor- 
gouil ; Gaufrido de Soude. 

Dominus Susse habet usuagium suum in foresta Longi 
Alneti, extra defensum, ad vivum nemus, pro domibus, molen- 
dinis et pontibus de Susa reparandis ; mortuum nemus et 
brueriam ad chaufagium furni de Susa. 

Homines de Susa habent in ipsa foresta usagium ad mor- 
tuum nemus et remansiones et pasturam ad bestias suas. 

Leprosi de Susa habent usagium in ipsa foresta ad nemus 
vivum scilicet ad raparationem domorum, et mortuum nemus, 
et brueriam ad chaufagium, et pasturam ad bestias, et pasna- 
gium ad porcos de suo nutritu. 

Stagnum vero et prata et exempla rémanent domino régi. 

Dominus Philippus de Susa habet medietatem in villicatione, 
in collecta oboli, in pedagio de ponte, in bellis, in martello per 
manum domini Susa^. 

Prœco de Susa débet hominium et ligetiam domino Susse. 

Prseco de Susa in molendinis de Susa in unaquaque quin- 
dena habebit unam minam bladi. 

In omnibus diebus sabbathi prseco consuetudinem panis 
quseret per villam Susse et ipse habebit unam nummatam 
panis. 

In omnibus submonitionibus quas prseco faciet de quadrigato 
ad pontem ipse habebit duos denarios. 

Prseco habet consuetudinem caprarum. 

1. Ménage, qui a vu à la chambre des comptes l'original de cet acte, a 
lu ici : Hominia, et, à la ligne suivante : exinde au lieu de : habendo. 
{Histoire de Sablé, p. 151.) 



CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 67 

De prœda ipse habet capram monusculam. 

Et totum crigium ^ vini de ascensu et descensu. 

De nuptiis iinum denarium. 

De tenerioribus quatuor denarios ad Natale et quatuor 
denarios ad Pascha, et quatuor denarios ad festum sancti 
Johannis. 

Et de Judœis quatuor denarios. 

Et de bellis quatuor denarios. 

Et habebit armaturam convicti. 

Et de latrone robam. 

Et quando tolletur de annulis ferreis, quatuor denarios. 

Si preco custodierit prisionem in castello Susœ, expensam 
suam débet babere et faciet ea qua^ ad praîconariam pertinuerit. 

Quando dominus Susa^ vel domina ad Susam venerit, prœco 
débet quœrere paleam, et bucham, et culcitras, et lintea, et 
nappas, et cyphos per domos burgensium, per amorem non 
per feodum, et débet quierere oa quai necessaria fuerint in 
bospitio domini. 

Preco débet subinonere tiulliatam jussu domini. 

Dominus Hugo (larnier ba])et suum degradatum in molen- 
dinis domini Susa» pro motagio (piod dominus Susœ capit ad 
sua molendina reparanda. 

95. — XI P siècle. — Leste ue ceux qui doivent garde a 
LA SuzE. — (B. N., Latin 9067, foL 336 ; Fr. 9501, foL 8 ; Fr. 
Nouv. Acq. 7412, foL 346 verso.) 

Isti debent cuslodiam apud Susam, videlicet : 

Dominus Hugo de Belino del)et custodiam et bominium 
domino Susa». 

Dominus Guill(;lnms de Tace débet custodiam et bominium 
domino Susa;. 

Girardus Besague débet custodiam et bominium domino 

Su8tX\ 

Dominus Hugo de Sancto Bénédicte débet custodiam et 
bominium domino Susœ. 

I. Seu criagium. (Noie du copiste.) 



68 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

Omnes isti milites prœdicti debent qimdrigatiim ad pontem, 
et biennium, et corveiam, et exercitum, et equitationem, et 
plaudum et virgam. 

96. — XIP siècle. — Liste des vassaux de la Suze. — 
(B. N., Latin 9067, fol. 335 ; Fr. 9501, fol. 8 ; Fr. Nouv. Acq. 
7412, fol. 346.) 
■ Isti sunt qui debent estagium apiid Susam. 

Dominus Philippus de Susa débet estagium et ligetiam et 
hominium domino Susse. 

In omnibus feodis domini Philippi de Susa dominus Susœ 
habet quadrigatum ad pontem, et biennium, et corveiam, et 
exercitum, et equitationem, et plaudum, et virgam. 

Dominus Fulco de Yallibus débet tantummodo ligetiam et 
hominium domino Susœ. 

Dominus Gaudinus de Yegeia débet estagium et ligetiam 
et hominium domino Susœ. 

Dominus Symon de Praaius ^ débet estagium et ligetiam et 
hominium domino Susse. 

Dominus Almandus de Reuiau débet estagium et ligetiam 
et hominium domino Susse. 

Dominus Boguerius de la Plesse débet estagium et ligetiam 
et hominium domino Susse. 

Hseres de Espinart débet estagium et ligetiam et hominium 
domino Susse. 

Dominus Matthseus de Voureux débet estagium et ligetiam 
et hominium domino Susse. 

Dominus Hubertus - de Meseriis débet estagium et ligetiam 
et hominium domino Susse. 

Dominus Hubertus ^ Vindocinensis débet estagium et lige- 
tiam et hominium domino Susse. 

Dominus Hugo de Bufa débet estagium et ligetiam et homi- 
nium domino Susse. 

1. Sic dans les trois copies. 

2. Yar. : Herbert. 

3. Var. : Herbert. 



CARTUL\IRE DE CHATEAU-DU-LOIR 69 

Dominus Richardus de Crez débet estagium et ligetiam et 
hominium domino Susœ. 

Dominus Gervasiiis de la Selle débet estagium et ligetiam 
et hominium domino Susée. 

Dominus Gaudinus de Boce débet estagium et ligetiam et 
hominium domino Susœ ^ . 

Dominus Guarinus Buissun - débet hominium et equum 
servitii domino Susœ. 

Feodus de Gesneio débet exercitum domino Susœ. 

Gaufridus Cornille débet hominium et servitium domino 
Susce. 

Habertus de Brochange débet hominium et servitium domino 
Susœ. 

Dominus Hugo de Ververa débet hominium domino Susœ. 

Dominus Marsilius de Flaiaco débet hominium tantum. 

Albericus Mauldetus débet hominium et ligetiam et servi- 
tium domino Susœ, scilicet duodecim denarios ad Natale, et 
viginti unum denarios ad festum sancti Johannis Baptiste. 

Laurentius Mancian ^ débet hominium et ligetiam et servi- 
tium domino Susœ, scilicet duodecim denarios ad Natale et 
viginti unum denarios ad festum sancti Johannis Baptista^ 

Radulphus Le Tonneor débet hominium et ligetiam et ser- 
vitium domino Susœ. 

Omnes homines qui debent estagia debent etiam ligetias 
domino Susa3. 

97. — XII* siècle. — Liste des chevaliers et vassaux de 
LA SuzE. — (B. N., Latin 9067, fol. 341; Fr. 9501, fol. 8 
verso; Fr. Nouv. Acq. 7412, fol. 348 verso.) 

Hoc scriplum est de militibus et feodalibus de Susa. 

Poolinus Boter. 

Ilardoinus de Sons. 

Hugo de Chalieria. 

1. Le ms. Fp. Nouv. Acq. 7412 donne ainsi cette phrase : « Cîaiulinus 
<!<' Baiice débet hominium et «ervirium. » 

2. Var. : liiiillivi. 

3. Var. : Maiicium. 



70 CAHTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

Raginaudus de Melleriis. 
Gaufridus de Chausecher. 
Raginaudus Burain. 
Guillelmus Sexter. 
Symon Roissole. 
Thibaut * de Martre. 
Gaufridus Doire ^. 
Palmertus ^ de Maricorne. 
Gaufridus Bonnier ^. 
Guillelmus de Claeriis. 
Guillelmus de Bufa. 
Pascherius Avion ^. 
Tlubertus de Claromonte. 
Hardoinus Aloini. 
Johannes Chapin. 
Petrus Pullete. 
Robertus de Pinu ^. 
Hugo de Claromonte. 
Guillelmus Guoceri. 
Hugo de la Grève. 
Foquet de Nemore. 
Guido Barbot. 
Hubertus '^ la Chèvre. 
Petrus de INlontengenaut. 
Almandus Revel. 
Richardus de Plesseiz. 
Robinus de Laigné ^. 
Girart Besague ^. 
Philippus Bataille. 



1. 


Var. 


: Libaut. 


2. 


Var. 


: Gauter Doyre 


3. 


Var. 


: Palmerius. 


4. 


Var. 


: Borner. 


5. 


Var. 


: Anio7i. 


6. 


Var. 


: Pitra. 


7. 


Var. 


: Herbert. 


8. 


Var. 


: Laigiie. 


9. 


Var. 


: Besasne. 



CARTULAIRE DE GHATEAU-DU-LOIH 71 

Mathias ^ Le Forestier. 
Lisiardus de Tessé. 
Hamelinus de Boice. 
Robertus de Chevrel. 
Guido Crochin. 
Guillelmus de Braelle. 
Uuet de Fomucuii. 
Alnulplms de Lovria -. 
Odo de Corcellum ^. 
Joliannes Pajot. 
Hugo de ^lontigné. 
Robert de Chesselles ^. 
Gaufridus Leter. 
Hedoart de Bona. 
Ernaudus Carriau. 
Raul de Champ Lambert. 
Polunus Maunorry. 
Garinus de Porreria. 
Richardus de Crez. 
Fulco de Trélazé. 
Raginaldus de Stagno. 
Philippus de Biauver. 
Thi!)aut Cornu. 
Garinus de Villers. 
Hugo d'Anvers. 
Hul)ertus de Nemore. 
Gaufridus de Claeriis. 
Ilamo de Tosclia. 
Garinus de Boice. 
Hugo Gfirneir. 
Hubertus de Coloup. 
Hubertus de Trelanzé. 

1. Var. : MathœuH. 

2. Var. : Louria, l.ous'a, Louna, Lorwa, Lonna. 
'.i. Var. : Cortellain. 

't. Ce qui suit ne se trouve que dan» le ms. lai. 9067. 



72 CARTUIAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIH 

Lucas de Noeriis. 
Matthias de Voveriis. 
Symon de Praiaus. 
Matthias de Placé. 
Morel de Boice. 
Rossel de Montabon. 
Duxo de Pleisseia. 
Radulphus Chevalier. 
Stephanus de Alneto. 
Gaufridus Graive. 
■ Gaufridus Mopin. 
Guillelmus Peroue. 
Hugo de Sancto Bénédicte. 
Philippus Normant. 
Gervasius de Breuil. 
Guillelmus Philippi. 
Die Anus. 

Gervasius de la Goribe. 
Foque de Gussé K 
Johannes Guoliot. 
Radulphus Bozzelesche. 
Fulco de Vallibus. 
Gaufridus de Gesne. 
Hugo de Poile. 
Petrus de Alneto. 
Foquet de Cassé. 
Johannes Gabet. 
Radulphus Bozzelesche. 

98. — XII" siècle. — Liste des vassaux de Courcelles. 
— (B. N., Latin 9067, fol. 343.) 

Hoc scriptum est de feodalibiis de Corcellis. 
Guillelmus Peroe. 
Gaufridus Bataille. 
Gaufridus Oraire. 

1. Il faut peut-être lire : Tusse. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 73 

Johannes Le Brebez. 
Gillebertus Bossel. 

99. — XIV siècle. — Liste des chevaliers et vassaux 

AYA>T DROIT DE PANAGE EN LA FORÊT DE DOLVRE, AVEC LES 

JURÉS DE LA FORÊT. — (B. N., Latin 9067, foL 350 ; Fr. 9501, 
fol. 9; Fr. Nouv. Acq. 7412, fol. 350 verso.) 

Hoc scriptLim est de militihus et de feodalibus qui hahent 
parnagia sua in foresta de Doute, dictis juratorum. 

Isti fuerunt jurati de foresta : 

Mattlieus Harsart. 

Robertus de Longua Landa. 

Achardus de Burceyo. 

Fulco de Bauce. 

Guillermus de Vado. 

Aucherus de Rosserous. 

Giraudus la Barbe. 

Robertus Papin. 

Girardus Aace. 

Guillermus Chevalier. 

Gaufridus Bellissent. 

Garnerus de Campania. 

Dominus de Vallibus habet parnagium suum de propriis 
suis porcis et medietatem de hominibus suis alteram domino 
terrae. 

Gère * Fortin habet parnagium suum de propriis suis porcis 
et de hominibus suis de multra cheminnum de Cenomannis. 

Fulco de Vallibus habet parnagium suum de propriis suis 
porcis. 

Ilerbertus de Chantelou habet parnagium suum de feodo 
Gare Fortin si porci nutriuntur in eodem feodo. 

Habertus de Rivis habet parnagium suum de se et de homi- 
nibus suis et de feodo domini régis. 

Girardus de R;'squel habet parnagium suum de propriis 
suis porcis. 

1. Var. : Gete. Plutôt Gervasiua. 

VI. 10 



74 CARTUIAIRE DE CHATEAU-DU-LOIH 

Prior de Oiseio liabet parnagium simm de se et de liomini- 
bus sais. 

Guillermus de Orna habet parnagium suum de se et de 
hominibus suis. 

Hamelinus Fangie habet parnagium suum de propriis suis 
porcis. 

Hugo de Semuro hal)et parnagium suum de se et de homi- 
nibus suis. 

Hamelinus de Sarceel habet parnagium suum de propriis 
suis porcis. 

Robertus Darro habet parnagium suum de propriis suis 
porcis. 

Hardoinus de Maieto habet pasnagium suum de propriis 
suis porcis. 

Robertus de Brelandino habet parnagium suum de propriis 
suis porcis. 

Gervasius de Colemnis habet pasnagium suum de propriis 
suis porcis. 

Hœres de Bonavalle habet parnagium suum de propriis suis 
porcis. 

Odo de Vezins habet parnagium suum de propriis suis 
porcis. 

Odo de Pede Bovis habet parnagium suum de propriis suis 
porcis. 

Philippus de Chancis ^ habet parnagium suum de propriis 
suis porcis. 

Johannes de Mangeio habet parnagium suum de propriis 
suis porcis. 

Josbertus Boschet habet parnagium suum de propriis suis 
porcis. 

Guillelmus Boschet habet parnagium suum de propriis suis 
porcis. 

Gaufrid[us] de Semuro ^ [habet parnagium suum de propriis 
suis porcis]. 

1. Var. : Chauds. Peut-être Chaoîxis ? 

2. Cet article est omis dans le ms. lat. 9067. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 75 

Ernaudus Carrel habet parnagium suum de propriis suis 
porcis. 

(iaiifridus Cliallopin habet parnagium suum de propriis suis 
porcis. 

Guillelmus de Vernecelles habet parnagium suum de pro- 
priis suis porcis. 

Habertus de Vindocino habet parnagium suum de propriis 
suis porcis. 

Ilato de Burceyo habet parnagium suum de propris suiis 
porcis. 

Achardus de Burceyo habet parnagium suum de propriis 
suis porcis. 

Robertus de Corciellun habet parnagium suum de propriis 
suis porcis. 

Raginaldus Bartelemer habet parnagium suum de propriis 
suis porcis. 

Agnes, fiHa PucIUb, habet parnagium suum de propriis suis 
porcis. 

Guarinus de Bordello habet parnagium suum de propriis 
suis porcis. 

Guillelmus de Fay habet parnagium suum de propriis suis 
porcis. 

Guillelmus Papellon habet parnagium suum de propriis suis 
porcis. 

IfugodeBolin habet parnagium suum de propriis suis porcis. 

Philippus Rancheir habet parnagium suum de propriis suis 
porcis. 

Robertus de Longa Landa habet parnagium suum de pro- 
priis suis porcis. 

lïenricus de Mostcrol habet parnagium suum do jnopriis 
suis porcis. 

Ilœres de Alneto habet pasnagium suum de domo Pétri 
Barrau de feodo Guillelmi de Vernetelles ^ 

1. Var. : Vetrecelics. — On rcriconlrc ici à \a Uns paniagiuin v[ pasna- 
gium. Du (^atif^o 110 (loiiiie (|u'uii cxcinplc ilr parnai^iiim. lii-é li uilhnirN 
de ce texlc. 



76 CARTULAIHE DE CHATEAU-DU-LOIR 

100. — 1197, Briollay. — Lettres par lesquelles Guil- 
laume DES Roches déclare que, lorsqu'il épousa Margue- 
rite de Sablé, il lui assigna en douaire tous ses acquêts, 

POUR ÊTRE tenus PAR ELLE SI ELLE LUI SURVIVAIT. — (B. N., 

D. TTousseau, n" 2463. — Imprimé : jNIénage : Histoire de 
Sablé, p. 370. — Cf. L. Delisle : Catalogue des actes de 
Philippe- Auguste, n° 1883.) 

Ego, Willelmus de Rupihiis, miles, notum facio tam pre- 
sentibiis quam futuris quod, quando desponsavi Margaretam 
de Sabolio, uxorem meam, dedi ei et concessi in dotalitium, 
sive in donationem propter nuptias, omnes acquisitiones et 
conquestas quas habebam vel babiturus eram, quocumque 
modo acquirendi, sive per emptionem, sive per donationem, 
sive per quemcunque modum ad me pervenerint, tam in reddi- 
tibus quam in possessionibus, tenendas pacifiée, intègre, cum 
omnibus pertinentiis suis, omnibus diebus vitœ suœ, si eam 
post mortem meam vivere contingeret. 

Actum apud Brioletum, anno Domini 1197. 

101. — 1199, mai, Montlandon (Eure-et-Loir). — Phi- 
lippe-Auguste CONFIRME LE DON QU'ArTUR DE BRETAGNE 
AVAIT FAIT A GUILLAUME DES RoCHES DE LA SÉNÉCIIAUSSÉE 

d'Anjou et du Maine, de Mayet et de la forêt de Berçay. 
— (B. N., Dom Housseau, n"" 2119. — Imprimé : ^Ménage : 
Histoire de Sablé, p. 191. — Cf. L. Delisle : Catalogue des 
actes de Philippe- Auguste, n" 562.) 

Philippus, Dei gratia Francorum rex, etc. 

Noverint universi présentes pariter et futuri ad quos littera3 
istse pervenerint quod amicus et fidelis noster Arturus, dux 
Britannise, comes Andegavensis et Ricbemundiœ, in feodum 
et hœreditatem dédit Guillermo de Rupibus et hœredibus suis, 
pro fideli servicio quod ei fecit, senescalciam Andegavensem 
et Cenomanensem, et Maietum insuper, cum pertinenciis suis, 
et boscum de Burçai, cum appendiciis suis. Nos autem, ad 
prœdicti Arturi preces, banc donationem sigillo nostro con- 
firmamus, et quicquid contigerit omnia preedicta prœdicto 
Guillermo garantiemus. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 77 

Actum apud Moulandum, anno Domini ^PCXC nono, 
mense maio. 

102. — 1200, 24 juin, Chinon. — Lettres de Jean-sans- 
Terre conférant a Guillaume des Roches la sénéchaussée 
dWnjou, Maine et Touraine, la forêt de Berçay etMayet. 
— (Imprimé : Rotuli Chartorum, accurante Thoma Duffus 
Hardy, 1837, vol. I, pars I, p. 72.) 

Car ta Willelmi de Rupibus. 

Johannes, Dei gratia, etc. 

Sciatis nos dédisse et concessisse et presenti carta confir- 
masse Willelmo de Rupibus et heredibus suis, pro homagio 
et servicio suo, senescalciam Andegavie, Cenomanie et Turo- 
nie, cum omnibus ad eandem senescalciam pertinentibus, et 
forestam de Burceyo cum pertinenciis, et Maetum cum toto 
honore. Ipse vero Willelmus fecit nobis ligium homagium, 
contra omnes homines qui vivere possint et mori, de omnibus 
supradictis et de baronia sua de Sablolio et de omnibus rectis ad 
baroniam pertinentibus. Quare volumus et firmiter precipimus 
quod predictus Willelmus et heredes sui habeant et teneant de 
nobis et heredibus nostris prefatam senescalciam, et forestam 
de Burceyo, et Maetum et honorem Maeti, sicut supra dictum 
est, libère et quiète, plenaric; et honorilice, sicut aliquis ante- 
cessorum nostrorum melius et libère ea tenuit et habuit. 

Iliis testibus : Willelmo Marescallo, comité de Penbroca ; 
Roberto, lilio VV^alterii ; W illelmo de Humez, constabulario 
Normannie ; Guarino de Glapione, senescalco de Normannia. 

Datum per manus S., VVellensis archidiaconi, et J. de 
Gray, archidiaconi Glocesteriensis, apud Cliinonem, XXIIII 
die junii, anno regni secundi. 

103. — 1200, 30 août, Chinon. — Lettres de Jean-sans- 
Terhk, par lesquelles il donne en dot a la reine Isabelle, 
SA femme, les villes de Saintes, Niort, Saumur, la Flèche, 
Beaui'ORt, Bau(;é, Ciïateau-du-Loir, Troo et leurs dépen- 
dances. — (B. N., D. Ilousseau, n" 2132. — Imprimé : D. 
Marlène : Amplissima Collectio, t. I°^ p. 1032.) 



78 CAHTULAIRE DE «niATEAU-DU-LOFR 

Dotalilium habellas, reginœ Anglorum. 

Johannes, Dei gratia Anglorum rex, dominiis Hyberni.ne, 
dux NormannicHo, Aquitaniœ et cornes AndegavitX», archiepisco- 
pis, episcopis, abbatibiis, comitibus, ])aronibus, justiciariis, 
senescallis, ballivis et omnibus hanc cartam visuris et audi- 
turis, salutem. 

Sciatis nos dédisse et concessisse Ysabelli, uxori nostree, in 
dotem, civitatem Xantonensem, Niortum, Salmurium, Fissam, 
Beaufort, Baugi, Castrum Ligdi et Trou, cum omnibus per- 
tinenciis et libertatibus suis. 

Et, ut hoc stabile sit et firmum, presenti carta et sigilli 
nostri testimonio id confîrmavimus. 

Testibus : E., Burdegalensi archiepiscopo ; H., Xantonensi ; 
J., Engolismensi ; R., Petragoricensi ; J., Lemovicensi ; R., 
Wanterford episcopis; Radulfo, Cestriœ ; R., Leicestrise ; 
W. Marescallo, de Pambroca ; W., Sar. comitibus; W. de 
Homet, constabulario Normannise... 

Datum per manum Johannis, archiepiscopi Vicorniensis, et 
Ilugonis de Vvelles, apud Chinon, tricesima die augusti, regni 
nostri anno secundo. 

104. — 1203, du 6 au 30 avril, ou 1204, du l^'' au 24 avril, 
Château-du-Loir. — Acte par lequel Guillaume des Roches 
DONNE A Simon Glarembaut le panage pour soixante porcs 
DANS LA FORÊT DE Berçay. — (B. N., Latiu 9067, fol. 359.) 

Pasnagium sexaginta porcorum pro Simone Clerembaut 
in bosco de Burçay. — Transcriptum veceptum per Guil- 
lelmuni Gangier, die martis in festo beati Michaelis, anno 
Domini millesinio ducentesinio octuage[simo] secundo. 

Ego, Guillelmus de Rupibus, seneschallus Andegavensis, 
omnibus prsesentes visuris litteras, salutem. 

Noveritis quod ego donavi et concessi Symoni Glarembaut 
et suis hseredibus annuatim pasnagium pro sexaginta porcis 
in bosco de Burcey, pro quodam jure quod habebat in Aula 
de Burcey et in stagnis, quod jus ipse mihi donavit et bona 
voluntate dimisit pro prsedicto pasnagio. 

Et ut finis iste et ista donatio firma maneret et stabilis, ego, 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 79 

Guillelmus de Rupibus, senescallus Andegavensis, prsesentem 
paginam sigilli mei munimine roboravi. 

Actum apud Castrum Lidi, anno Incarnati Verbi millesimo 
ducentesimo tertio, mense aprilis. 

105. — 1203/1204, mars. — Charte de Baudouin des 
Roches, donnant aux religieux de la Boissière la métairie, 

LE moulin et les CENS DE LA PeRRIÈRE, A ChATEAU-DU-LoIR. 

— ^B. N., Latin 9067, fol. 360 verso ; Fr. 20.691, p. 541.) 

Noverint universi tam présentes quam futuri quod ego, 
Balduinus de Rupibus, pro remedio animée meœ et parentum 
meoruni et antecessorum meorum, dedi et concessi abbatise de 
Buxeria et monacliis ibidem Deo servientibus medietariam de 
Perreria, quam apud Castrum Lidi habebam ; et molendinum, 
et prata, et census, et quicquid jure hœreditario ex parte 
matris meœ ibidem contingebat habere, ita quod prœdicta 
domus omnia quie ibi tenebam in perpetuum pacifiée possideat 
et quiète. Abbas verO et conventus ecclesiee, pro Dei amore 
et pro animifi meœ remedio et parentum et antecessorum 
meorum, in eadem ecclesia unum altare ubi singulis diebus 
missa celebrabitur mihi concesserunt. 
Hiis testibus : Herberto Torpini, etc. 
Anno Domini millesimo ducentesimo tertio, mense martio. 

106. — 1203/1204, mars. — Acte de Guillaume des 
Roches, relatant que Baudouin des Roches, son neveu, 
a donné aux religieux de la boissière la metairie de la 
Perrière, a Chateau-du-Loir. — (B. N., D. Housseau, 
n« 2181 ; Latin 9067, fol. 360 verso; Fr. 20.691, p. 539.) 

Guillelmus de Rupibus, senescallus Andegavensis, omnibus 
prsesentem chartulam inspecturis, salutem in perpetuum. 

Noverit universitas vestra quod Baudoinus de Rupibus, 
nepos meus, dédit intègre et concessit abbatiœ de Buxeria et 
monachis ibidem Deo servientibus medietariam de Perreria, 
quam apud Castrum Lidi habebat, et molendinum, et prata, 
et census, et quidquid jure hœreditario ex parte matris suœ 
ibidem eum contingebat habere, in perpetuum pacifiée possi- 



80 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIH 

denda. Abbas vero et conventus dictse abbatiœ, pro Dei amore 
et anima? suœ remedio et parentuni et antecessorum suorum, 
in eadem abbatia altare unum ubi singulis diebus missa ab 
uno monacho celel)rabitur in ea concesserunt. 

Hiis testibus : Herberto Torpini ; Hugone de Berleio ; 
Hugone de Gbampcbevrier ; Joscelino, fratre ejus ; Pagano de 
Libois ; Ilamericode Cbaegniaio ; Herberto Ratoine ; Nicolao, 
clerico meo ; et Gaufrido de Auverucia, clerico meo, et multis 
aliis. 

Actum anno Incarnationis Dominiese M** CC IIP, mense 
marcio. 

Et ut ea quse supra scripta sunt et acta, rata et inconcussa 
de cetero permanerent, presentem paginam sigilli mei feci 
munimine roborari. 

(Avec un sceau pendant en leninisques, qui porte un 
écusson de... à cinq fusées accostées posées en bande, au 
lambel de cinq pièces.) 

107. — 1204, août, Poitiers. — (A. Teulet : Layettes du 
Trésor des Chartes, t. P% p. 267, n« 723.) 

Guillelmus de Rupibus, senescallus Andegavensis, décla- 
rât jura sibi pertinentia in senescallia Andegavensi, Ceno- 
manensi et Turonensi, de qua domino regihomagiuni ligium 
prœstat. 

108. — Vers 1204 [août ?]. — Acte par lequel Philippe- 
Auguste FAIT SAVOIR QUE BÉRENGÈRE, JADIS REINE d'AnGLE- 
TERRE, AYANT ABANDONNÉ A GUILLAUME DES RoCHES CE QU'a 
TITRE DE DOUAIRE ELLE POUVAIT AVOIR A GhATEAU-DU-LoIR, 

LEDIT Guillaume a promis de ne pas exercer pendant la vie 

DE LA REINE SON DROIT DE SENECHAL DANS LA CITE DU MaNS, 
QUE LE ROI AVAIT ASSIGNEE A CETTE PRINCESSE POUR LUI TENIR 

LIEU DE DOUAIRE. — (B. N., D. Housseau, n^2186. — Imprimé : 
Ménage, p. 361. — Gf. L. Delisle : Catalogue des actes de 
Philippe- Auguste, n^ 857.) 

Carta de quitatione Lidi forestarum quani fecit regina 
Berengaria senescallo Andegavensi. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 81 

Notum, etc. quod Beringaria, quondam regina Anglise, 
dilecta et fidelis nostra, quitavit amico et fideli nostro Guillermo 
de Rupibus, senescallo Andegaviœ, et lieredibus suis, in per- 
petuum, quicquid liabebat vel habere poterat jure dotalicii in 
Castro Lidi et forestis et pertinenciis ejus. Idem vero Guillel- 
mus quitavit dictœ reginœ senescaleiam quam habebat in illis 
rébus quas nos in eivitate Genomanensi et ejus pertinentiis 
ipsi reginœ concessimus in dotalicium, pro excambio dotalicii 
quod rex Ricardus, quondam rex Angliœ, mari tus suus, ipsi 
concesserat in Normannia, ita quod quandiu dicta regina ea 
tenebit, idem senescallus in senescalcia illa nihil capiet. Gum 
autem ipsa regina ea dimittet, vel morte interveniente vel 
quocumque alio modo, senescallia illa ad senescallum jam 
dictum et heredes ejus redibit. 

Quod ut, etc. 

109. — 1204 [septembre ?] Cliinon. — Acte par lequel 
Philippe-Alglste donne Ghateal-du-Loir a Guillaume des 
Roches. — (B. N., Latin 9067, fol. 353; Fr. 9499, p. 20; 
D. Housseau, n® 2187. — Imprimé : Ménage : Histoire de 
Sablé, p. 301. — Gf. L. Delisle, n« 800.) 

Cartula domini régis de dono Caslri Lidi, 

Philippus, Dei gratia riîx I rancorum, universis présentes 
litteras inspecturis, salutem in Domino. 

Noverint universi quod nos dilecto et lideli nostro Guillermo 
de Rupibus, senescallo Andegavensi, et heredibus suis in 
perpetuum dedimus, in feodum et bomagium ligium, Gastrum 
Lidi cum pertinenciis suis. Ipse vero et beredes sui in perpe- 
tuum nobis et lieredibus nostris inde facient bomaii'ium lioium 
contra omnes bomines et taie servicium quale feodum débet. 

Quod ut ratum sit et firmum, etc. 

Datum et actuni Gbinone, anno 1204 ^ 

110. — 1207. — Gharte par laquelle Guillaume des 
Roches donne a l'abbaye de Mélinais la Cour de Berçay, 

1. Le litre et les deux premières lignes sont doimés par le lus. latin 
9067 ; la date et le lieu par le ras. fr. 9499. 

VI. 11 



82 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

AVEC l'usage dans LA FORÊT. — (B. N., Latin 90G7, fol. 358 
verso; Fr. 20.691, p. 538). 

Cartula Aulœ de Burceyo. 

Noverint universi preesentes et futuri quod ego, Guillelmus 
(le Rupibus, senescliallus Andegavensis, dedi et concessi, pro 
salute aninue mefe ot antecessorum meorum et régis Henrici et 
régis Ricliardi, abbatiœ de Mellinais, locum illum qui vocatur 
Aule de Burceyo, cum terris, stagnis et pratis ad ipsum locum 
pertinentibus, in puram et perpetuam eleemosinam. Duo vero 
canonici dictœ domus de Mellinais, pra^sbyteri divino servitio 
idonei, ibidem assidue manebunt, quorum unus singulis diebus 
missam pro fidelibus defunctis celebrabit, exceptis illis diebus 
quibus sancta Ecclesia missam pro defunctis celebrare non 
consuevit. 

Prseterea dedi dictis canonicis usagium suum in nemore de 
Burceyo, videlicet boscum vivum ad domos et ad vasa sibi 
necessaria, et boscum mortuum ad se calefaciendos, et pasna- 
gium porcorum in domo sua nutritorum, et pasturam anima- 
libus suis per Burceyum, prœter in defenso. 

Dedi etiam eis quadraginta solidos in censibus nostris de 
Houso, capiendos per manum servientis mei singulis annis 
in duobus terminis, scilicet : in Pascha Florido, quatuorde- 
cim solidos, et in festo sancti Martini hyemalis viginti sex 
solidos. 

Praeterea dedi eis vineam meam de Riablai ; scilicet Boni 
Homines Grandimontis de Burceyo ibi capient unum modium 
vini singulis annis, quem habent de dono patris mei. 

Homines vero quos ipsi canonici ibi habuerint ad terras 
suas excolendas quitti erunt et liberi ab omni exactione, et 
exercitu, et talleia et equitatione, et chaufagium suum habe- 
bunt in Burceyo sicut ipsi canonici. 

Et ut firmum, etc. 

Actum anno Domini MGGVII". 

111. — 1209, 4 octobre. — Gharte de Guillaume des 
Roches et de Marguerite de Sablé, sa femme, qui établis- 
sent AU Perray-Neuf les religieux du Bois-Renoul. — 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 83 

(Imprimé : Ménage, p. 364 ; Archives du Cogner, série H, 
art. 63, n« 5.) 

112. — 1209. — Donation de Guillaume des Roches en 
FAVEUR DU PRIEURÉ DE Saint-Guingalois. — (B. N., Latin 
54412, fol, 243 verso. — Imprimé : Revue du Maine, t. Y, 
p. 361.) 

Willelmus de Rupibus, senescallus Andegavensis, presens 
scriptiim inspecturis salutem. 

Noverit universitas vestra quod ego donavi et concessi, pro 
amore Dei et anniversario domine Hersendis, v solidos turo- 
nensis monete monachis Sancti Wingaloei, annuatim persol- 
vendos, quos eis assignavi super vineis de la Maladerie, quos 
tenet Scolastica, iixor Guillelmi Le Corne... 

Actum anno gratie 1209. 

113. — 1209, Château-du-Loir. — Charte par laquelle 

(illLLAUME DES RoCHES DONNE AU COUVENT DE LA FrESNAYE 
LA MÉTAIRIE DE BoTIGNÉ, PRÈS SaINT-ChRISTOPHE. (B. N., 

Latin 9067, fol. 352 verso.) 

Omnibus pra^sentes litteras inspecturis Guillelmus de Rupi- 
bus, senescallus Andegavensis, salutem in Domino. 

Noverint universi pra^sentes i)ariter et futuri quod ego, pro 
amore Dei et animabus patris et malris et antecessorum et 
haeredum meorum et pro bono animœ meœ, dedi et concessi 
conventui de Fresneio medietariam de Botineio, in dextra 
parte locatam euntibus ad Sanctum Christopborum, cum rébus 
omnibus eidem medietaria; contingentibus ; et insuper pratum 
quod Guillelmus Dar... eidem loco subtrax(;rat restitui et 
intègre resignavi. Et si quis pra'dictam eleemosinam auferre 
vel subtrabere, diminuere vel perturbare atteinptaverit,precor 
et moneo episcopum Cœnomanensem et episcopum Andega- 
vensem, quatenus, visis istis litteris, iilum excommunicent et 
ecclesiasticam justitiam exerceant super illum. 

Testes autem lui fuerunt : Ilamelinus de Roorta ; Guillel- 
mus, major ; (iaufridus, pra'sbiter, et plures alii. 

Quod ut ratum babeatur et firmum, praisentem cbarlulam 
sigilli rnei nmnimine [roboruvi]. 



84 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

Datum apud Gçistrum Lidi, aiino gratiœ millesimo ducen- 
tesimo nono. 

114. — 1209. — Acte par lequel Guillaume des Roches 

RESTITUE au CHAPITRE DE SaINT-PiERRE-DE-LA-CoUR LES DIMES 

DES BOIS DE LA PAROISSE DE Marigne:. — (Imprimé : Cavtu- 
laire de Saint-Pierre-de-la-Coar, n*" 37.) 

115. — 1209. — Acte par lequel Guillaume des Roches 

ABANDONNE AUX CHANOINES DE SaINT-PiERRE-DE-LA-CoUR LES 
DIMES SITUÉES DANS SES FIEFS ET DANS SA SÉNÉCHAUSSÉE. 

(Imprimé : Carlulaire de Saint-Pierre-de-la-Coiir, n** 38.) 

116. — 1211/1212, février, Ghâteau-du-Loir. — (A. 
Teulet : Layettes du Trésor des Chartes, t. P'", p. 370, 
n*> 992.) 

Securitas facta domino régi a Guidone Turpin, usque ad 
ducentas lihras parisienses. 

... Actum apud Gastrum Lidi, anno Domini millesimo ducen- 
tesimo undecimo, mense februario. 

117. — 1212, Ghâteau-du-Loir. — Guillaume des Roches 

APAISE UN différend ENTRE LE PRIEUR DE GhATEAU-DU-LoIR 
ET OdELINE, fille DE GeOFFROY DuRAND, AU SUJET d'uNE 

TERRE A MoNTABON. — (B. N., Latin 5441-, fol. 245 verso. 
— Imprimé : Revue du Maine, t. V, p. 363.) 

... Interfuerunt : ... Hamelinus de Roorta ; Marsilius de 
Flae ; Guillelmus, major... 

118. — 1213, Ghàteau-du-Loir. — Gontrat par lequel 
Guillaume des Roches baille a Guillaume Graien une 

PLACE sise sur LES FOSSÉS POUR Y ÉDIFIER UNE MAISON. 

(B. N., Latin 9067, fol. 283.) 

Transcriptum donationis cujusdam plateœ. pro III dena- 
riis ad œdificandarn donium. 

Guillelmus de Rupibus, seneschallus Andegavensis, omni- 
bus Ghristi fidelibus présentes litteras inspecturis in Domino 
salutem. 

Noverit universitas vestra quod ego, pro amore Dei, dedi 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 85 

Guillelmo Graien, sic et hseredi suo, libère et quiète, quandam 
plateam, ad domum œdiiîcandam, super fossata, ante domum 
Joliannis Bertelot, pro tribus denariis turonensis monetœ de 
servitio, reddendis ad festum sancti Johannis Baptistœ, sibi 
et hœredi suo, Hbere et quiète ab omnibus exactionibus possi- 
dendam. 

Et ut hoc ratuni et stabile perseveret, présentes litteras 
sigilli mei munimine roboravi. 

Actum apud Castrumlidi, anno Domini millesimo ducente- 
simo tertio decimo. 

119. — 1213, du 14 avril au 29 mars 1214. — Acte de 
Guillaume des Roches relatant un accord conclu, aimiès 

ENQUÊTE FAITE PAR SON ORDRE, ENTRE l'ÉVÈQUE IIaMELIN, LE 
CHAPITRE ET LE CHANTRE DU MaNS, d'uNE PART, ET GUILLAUME 
DE LA JaILLE, seigneur d'OuTILLÉ, d'aUTRE PART, AU SUJET DE 
LA CONNAISSANCE DES CAS DE RAPT, MEURTRE, INCENDIE ET VOL, 

ET DES MESURES A BLÉ ET A VIN. — (Imprimé : Liber Albus, 
p. 28, n" Lv.) 

120. — 1213, du 14 avril au 29 mars 1214, Paris ^ — 
Acte de Philippe-Auguste coni ihmant l'accord précédent, 

APRÈS enquête lAITE PAR l'orDRE DE GUILLAUME DES RoCHES. 

— (B. N., Latin 90G7, fol. 261. — Imprimé : Liber Albiis, 
p. 27, n° Liv, et p. 400, n'' dcliv. — Gf. Catalogue des actes 
de Philippe-Auguste, n"** 1373 et 1448.) 

121. — 1214. — Guillaume des Roches apaise un diffé- 
rend ENTRE SaINT-GuINGALOFS ET GUILLAUME DE JuPILLES, 

AU SUJET DE LA prévotk DE Jui'iLLEs. — (B. N., Latiu 5441'-, 
fol. 227 verso. — Imprimé : Revue du Maine, t. V, p. 364.) 
... Moiiîulii... ad [)reces Guidonis d(; Gortiran, tune tem- 
poris senescalli, eidem Adam, patri suo, dictam prejmsituram 
concess(;runt... 

1. Le ms, laliti OCm: date ces IcUrcs <Ir 1212 (1212, 25 mars au i:{ avril 
I2i:{). L<' /,ihrr Jlhtis m «loimr doux copies, l'uuc i\r 1212. l'autre «h* 1211^. 
I- eiujuèle (le (iuillaunie des KocheK élaul de 1213, la confirntalion par 
l'liilippe-Au(çustc ne peut être antérieure. 



86 CARTULATRK DE CH ATEAU-DU-LOIR 

Présentes fuerunt : Ilenricus de ^losterol ; flameliuus de 
Roorta ; Guillelmiis do Jallia ; Giiillolmus de Urne ; Giiillelmus 
dr Novovico, milites... 

122. — 1215. — Charte par laquelle Guillaume des 
Roches, pour le salut de son ame, de celles de Margue- 
rite, SA FEMME, ET DE SES ANCÊTRES, DONNE A l'aHRAYE DE 
PeRSEIGNE SOIXANTE SOLS DE RENTE SUR SES CENS DE ChATEAU- 
DU-LOIR, LESQUELS CENS FURENT A SON AIEUL HeRRERT DES 

Roches, père de son père Baudouin des Roches. — (B. N., 
Latin 9067, fol. 362 verso; Fr. 20.691, p. 540.) 

Caria monacJiorum de Perse nia. 

Omnibus ad qiios pra^sens scriptum pervenerit, Villermus 
de Rupibiis, senescallus Andegavensis, salutem in Domino. 

Noveritis me dédisse, pro sainte animœ mese et Margaritfe, 
uxoris meœ, et pro animabus patris et matris meœ et omnium 
antecessorum meorum et successorum meorum, Deo et Beatie 
Mariœ de Persenia et monachis ibidem Deo servientibus 
sexaginta solidos turonensium, annuatim jure perpetuo perci- 
piendos, ad festum sancti Johannis Baptistée, in censibus 
nostris de Castro Lidi, qui census fuerunt Herberti de Rupi- 
bus, patris videlicet bonje mémorise Baldoini de Rupibus, 
patris mei. Dedi autem prœdictos sexaginta solidos ad ceram 
emendam pro missis cantandis. Omnibus unde firmiter prœci- 
pio baillivis meis ut et quicunquc; praxlictos census illos meos 
de Castro Lidi récipient ut ad supradictum terminum festivi- 
tatis beati Johannis Baptiste prœnominatos sexaginta solidos 
omni occasione et dilatione postposita, absque alio brevi et 
alio mandate, praedictis monachis reddant singulis annis. 

Quod ut ratum et stabile permaneat in perpetuum, prœsen- 
tem chartam sigilli nostri munimine roboravi. 

Actum est anno gratiœ millésime dueentesimo quinto 
decimo. 

123. — 1216/1217, février, Château-du-Loir. — Charte 
par laquelle Guillaume des Roches donne aux chanoines 
de Gatines son moulin de Chateau-du-Loir et l'usage des 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 87 

FORÊTS DE Bois-CoRRON ET DE Berçay. — (B. N., Latin 9067, 
fol. 358; Fr. 20.691, p. 539.) 

Cartula canoiiicorum de Gastinela. 

Guillelmus de Rupibiis, senescliallus Andegavensis, uni- 
versis, etc. 

Noverit uiiiversitas vestra quod, pro salute animée mea; 
et anima runi patris et matris meie et antecessorum meorum, 
necnon et pro salute animarum charissimorum dominorum 
meorum H[enrici] et R[ichaî"di], regum Angliœ, ad anniver- 
saria facienda, dedi et concessi canonieis Beata? Mariœ de 
Gastineta molendinum meum quod est apud Gastrum Lidi, 
subtus turrim, eum pertinentiis suis, in eodem statu in quo 
melius unquam ante donationem istam possedi, salvo jure 
molendinarii. Prseterea concessi eisdem canonieis boscum 
vivum in nemore quod dicitur Boscorbun, vel in alio quod 
appellatur Burçai, ad pra'dictum molendinum faciendum et 
reparandum quotiescunque necesse fuerit ad ostensionem 
famuli nostri. 

Et ut hoc ratum liabeatur, prœsentem paginam sigilli mei 
munimine roboravi. 

Datum apud Gastrum Lidi, anno Domini millesimo ducen- 
tesimo decimo sexto, mense februario. 

124. — 1218, du 15 avril au 31 mars 1219. — Lettres 
par lesquelles Guillaume des Roches, partant pour 
l'Albigeois, coî^firme a Marguerite de Sablé, sa femme, 

LE DOUAIRE QU'iL LUI AVAIT DONNE EN l'ÉPOUSANT, SAVOIR : 
GhATEAU-DU-LoIR, MaYET ET TOUS SES ACQUETS, SAUF LA 
SÉNÉCHAUSSÉE, QUI DOIT ÉCHOIR A AmAURY DE GrAON, LEUR 

GENDRE. — (B. N., D. Housseau, n'* 2457. — Gf. Catalogue 
des actes de Philippe- Auguste^ n** 1884. — Imprimé en 
jiartie : Ménage, p. 371.) 

Omnibus tum presentibus quam futuris ad quos litterae 
présentes pervc^iu riiit, W. de Rupibus, senescallus Andega- 
vensis, salutem in Domino. 

Noveritis (|uod, cum iter arriperem eundi peregre erga 
hereticos Albigenses, cum domino Ludovico, domini régis 



88 CAHTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

Francorum primogenito, et aliis cruce sigiiatis, recognovi et 
conlirinavi uxori meœ ^largaritai de Sabolio dotalitium suum 
quod ei dederam quando eam desponsavi, scilicet omnes con- 
questas iiieas, quocumque modo fuerint acquisitse, tam in 
redditihiis quam in possessionibus quibuscumque, videlicet : 
Castruni Lidi, Maietuni, istas et omnes conquestas meas cum 
omnibus pertinenciis suis, et ei confirmavi et concessi tenen- 
das in dotaHcium quiète et intègre, omnibus diebus vitae suae, 
si eam post mortem meam vivere contingeret, excepta senes- 
callia, de qua ita convenit inter ipsam et Amab'icum de Cre- 
done, generem meum, de assensu filiœ mese primogenitœ, 
uxoris ipsius Amah-ici, quod idem Amalricus, post mortem 
meam, senescalliam habebit cum omni juridictione et omni 
jure ad senescalliam pertinente, excepto quod de cissis * 
argenteis, qui soient et debent reddi senescallo. De balliis 
senescalliœ, babebit uxor mea integram medietatem. Et 
praeterea tenebit ipsa uxor mea, quandiu vivet, totam hâeredi- 
tatem domini de Sabolio, intègre et quiète. Ipse autem Amal- 
ricus faciet omnia servicia débita dominis terrse, sive ratione 
senescalliœ, sive hœreditatis domini de Sabolio. 

Actum anno Domini millesimo ducentesimo decimo octavo. 

125. — 1218, du 15 avril au 31 mars 1219. — Lettres 
par lesquelles guillaume des roches, partant pour 
l'Albigeois, du consentement de Marguerite de Sablé, 
SA femme, et d'Amaury de Graon, mari de sa fille aînée, 

FIXE LA PART QUE JeANNE ET GlÉMENCE, SES DEUX FILLES, 
AURONT DANS SA SUCCESSION, SAVOIR : LA PREMIERE, SaBLÉ, 

Briollay, Ghateauneuf-sur-Sarthe, Précigné et Brion ; la 

SECONDE, GhATEAU-DU-LoIR, MaYET, LA SuZE ET LOUPLANDE. 

(B. N., Latin 9067, fol. 353 verso. — Gf. Catalogue des actes 
de Philippe- Auguste^ n** 1885. — Imprimé : Ménage, p. 207.) 
Omnibus tam prfesentibus quam futuris prsesentes litteras 
inspecturis, Guillelmus de Rupibus, senescallus Andegaven- 
sis, salutem in Domino. 

1. Scyphis (Ménage). 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIIl 89 

Noveritis quod, cum signo Sanctœ Crucis assumpto contra 
Iisereticos Albigenses in procinctu ' peregrinationis nieaî arri- 
piendœ, de assensu et voluntate uxoris mese Margaretœ de 
Sabolio, distribui terras et possessiones nieas duabus filiabus 
nieis, Johannœ, priniogenitœ, et Clementia^, tam de ha?redi- 
tatibus quam de acquisitionibus, in bunc modum : Johanna 
habebit castrum Sabolii, Brioletum, Castrum Novum super 
Saltam, Precineium, Brion ; ista omnia concessi eidem cum 
omnibus pertinentiis suis, salvo jure Margareta3, uxoris meae, 
quae hœc omnia quamdiu vixerit possidebit ; Clementiœ vero 
dedi Castrumlidi, ^laietuni, Susam, Lopelandam, cum fores- 
tis et abis pertinentiis suis, salvo dotabtio uxoris meœ. 

Hanc autein divisionem ratam babuerunt Margarita, uxor 
mea, et prœdicta} i\\n\} meœ, et Amab^icus de Credone, mari- 
tus iîVuv. mea^ primogenitœ, et firmaverunt propriis juramen- 
tis quod contra divisionem istam non venirent. 

Et ut hoc ratum haberetur et firmum, ego et uxor mea 
pra*sentem paginam sigillorum nostrorum munimine duxi- 
nius coniirmandam. 

Actum anno Domini millesimo ducentesimo decimo octavo. 

126. — 1218/1219, mars, Pont-de-l'Arche. — Acte pah 
LEQUEL Philippe-Auguste confirme les lettres de Guil- 
laume DES Roches, de l'an 1197, assignant pour douaire a 

MAIUiUERITE DE SaRLÉ TOUS SES ACQUETS. (B. N., D. IIoUS- 

seau, n" 2403. — Cf. L. DeHsle : Catalogue des actes de 
Philippe- Auguste, n" 1883. — Imprimé : Ménage, p. 370.] 

PhiHppus, etc. 

Notum, etc. (juod nos inspeximus litteras carissimi amici 
et fidelis nostri Guillehni de Rupibus, senescalli Andegavia?, 
sub hac forma : 

[Ici le texte du n" 100]. 

Ut autem premissa perpeluîe stabilitatis robur obtineant, nos, 
ad petitionem dicli seneschalli, sicut in litteris ipsius senes- 
calli super hoc confectis continetur, presentem cartam sigilli 

1. Promj/tu (Ménage). 

VI. 12 



90 CAHTULAIRE DE CHATE.\U-DU-LOIR 

nosti'i auctoritate ot regii nominis caractère inferius annotato, 
salvo jure et servitio nostro et salvo jure alieno, coufîrniaïuus. 
Actum apud Pontem Archa^ auuo Domini 1218 ^ mense 
martio. 

127. — 1218/1219, mars, Pout-de rArclie. — Acte par 
LEQUEL Philippe-Auguste confirme les lettres de Guil- 
laume des Roches, de l'an 1218, confirmant a Marguerite 
DE Sarlf: le douaire qu'il lui avait donné en l'épousant : 
Chateau-du-Loir, Mayet, etc., hormis la sénéchaussée. — 
(B. N., D. Housseau, n" 2457. — Cf. Catalogue des actes de 
Philippe-Auguste, n° 1884.) 

Philippus, Dei gratia rex Francorum. 

Notum facimus universis presentibus pariter et futuris nos 
inspexisse litteras karissimi et fidelis nostri W. de Rupibus, 
senescalli Andegavensis, sub hac forma : 

[Ici le texte du n'^ 124]. 

Ut autem prœmissa perpetuse stabilitatis robur obtineant 
sicut in litteris ipsius senescalli continetur, nos, tam ad peti- 
tionem dicti senescalli quam Amalrici predicti, presentem 
cartam sigilli nostri auctoritate et regii nominis karactere 
inferius annotato, salvo jure et servicio nostro et salvo jure 
alieno, confirmamus. 

Actum apud Pontem Archse, anno Domini M*" GG^ XVII F, 
mense martio. 

128. — 1218/1219, mars, Pont-de-l' Arche. — Acte par 
LEQUEL Philippe-Auguste confirme les lettres de Guil- 
laume DES Roches, de l'an 1218, fixant la part que ses 

DEUX FILLES AURONT DANS SA SUCCESSION. (B. N., Latill 

9067, fol. 353 verso. — Gf. Catalogue des actes de Philippe- 
Auguste, n" 1885.) 

Cartula de conflnnatione divisionis terrarum senescalli 
Andegavensis. 

Philippus, Dei gratia Francorum rex, omnibus présentes 
litteras inspecturis, salutem. 

1. Ménage a imprimé : 1200. 



CAHTULATRE DE CHATE.VU-DU-LOIR 91 

Noverint universi prsBsentes pariter et futuri nos inspexisse 
litteras charissimi amici nostri et fidelis mei Guillelmi de 
Rupibus, senescalli Andegavensis, sub hac forma : 

[Ici le texte du n'* 125]. 

l't autem pra^missa perpetiuB stabilitatis robiir obtineant 
sicut in litteris seneschalli pra»dicti continentur, nos, tam ad 
petitionem dicti senescalli quam Amaurici priedicti, prtesen- 
tem chartam sigilli nostri muniminc et regii nominis cba- 
ractere inferius annotato, salvo jure et servitio nostro, 
confirmamus. 

Actum apud Pontem Archœ, anno Doniinicie Incarnatio- 
nis niillesiino ducentesimo octodecimo, regni nostri quadra- 
gesimo, astantibus in palatio nostro quorum nomina supposita 
sunt et signa, dapiferi nullo. 

Signum Guidonis, buticularii. Signum Bartholomei, came- 
rarii. Signum Mattliar^i, constabularii. 

Actum vacante cancellaria. 

129. — 1219, avril, du 7 au 30. — Acte par lequel 
Guillaume des Roches confirme au prieuré du Houx les 

DONATIONS qu'il LUI AVAIT FAITES, DU CONSENTEMENT DE 

Baudouin des Roches, son neveu, avant d'être sénéchal 
d'Anjou. — (B. N., Latin 9067, fol. 355 verso; Fr. 20.691, 



Î37. 



Carliila Uoiixi. 

Ego, Guillcrmus de Rupibus, seneschallus Andegavensis, 
uijivcrsis prœsentes litteras inspecturis notum facio quod, 
antfHpiam senescalliam Andegavensem ade[)tus fuissom, 
cum ad sustentationem fratrum Majoris ^lonasterii in prio- 
lalii (If Houx in hœreditate mea Deo servientium, pia ductus 
d<;voti()ne, pro sahite mea et antecessorum meorum, quasdam 
res et libertates de ipsa lurreditate divino intuitu contulis- 
sem, ego, ad confirmandum (juod bona inlentione feceram 
eisdem fratribus, litteras meas desuper contuli sub bac 
forma : 

« Sciant qui praîscntes litteras viderint vel audierint (juod 
ego, Guillerinus de Rupibus, miles, spiritu Dei ductus, dcdi 



92 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

et concessi in puram et perpetuam eleemosinam Gaufrido ^ 
abbati, et monachis ^lajoris Monasterii, pro salute animœ 
meje et parentum et fratruiii meoruin, locum aptum construen- 
dis domibus monachorum apud llossum, manerium meum, a 
parte meridiana ipsius manerii sitiim, quietum et liberuin ab 
omni subjectione et exactione et calumnia mea et meorum in 
perpetuum, mancipatuni ad vietum etiam et vestitum fratrum 
ibidem omnipotenti Deo pro salute mea et meorum supplican- 
tium et sub regulari habitu degentium. 

« Dedi in primis et concessi terragium totius terra? meœ in 
parrochia de Jupillis sitœ. Dedi etiam eisdem fratribus totam 
terram de Vallegaiet et dimidiuin arpentum vinea; apud Cas- 
trumlidi, quœ vinea de Grancbia dicitur, et panagium porco- 
rum eorundem fratrum in sylva quœ Burceium dicitur, liber 
rum et quietum sicut ego et homines mei habemus de dono 
et concessione régis ; usum etiam ejusdem sylva^ tam ad 
ardendum quam etiam quotiens eis necesse fuerit ad domos 
construendas et omnia œdificia reparauda, sicut et ego habeo, 
ita et ipsis concedo. Ad hoc adjeci ut in censibus meis cum 
recepti fuerint in crastinum festivitatis beati Martini hyemalis, 
iidem fratres centum solidos turonensium per manum servien- 
tis mei, sine mora et diiïicultate aliqua, primo recipiant et 
singulis annis pacifiée receptos habeant et possideant, donec 
eosdem digna commutatione, ad gratum et voluntatem jamdic- 
torum fratrum, alibi in loco meliori excambiare valeam ; illud 
quoque servitium quod habebam in emptione quam Pliilippus 
prœsbyter, consanguineus meus, coemerat a quadam muliere, 
Christiana nomine, quam possessionem seu emptionem 
eisdem fratribus tanquam eorum condonatus concesserat, et 
ego concedo. Concessi etiam nichilominus eis ut quicquid in 
dominio et feodo meo dono vel emptione vel alia aliqua fide- 

1. D'après Carré de Biisserolle [Dicl. d Indre-et-Loire, IV, 185), 
Geoffroy de Coursol, abbé de Marmoulier, succéda à Hervé de Ville- 
preux en 1203 et démissionna en 1210. Guillaume des Roches étant 
devenu sénéchal en 1199, on remarquera que les laits rapportés dans la 
première partie de cette charte ne concordent pas avec l'abbatiat de 
Geoffroy de Coursol. 



CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 93 

lium largitione adquirere poterint, totum pacifiée possideant 
et in perpétuas concessiones, salvis redditibus meis, absque 
aliciijus contradictione liabeant. 

« Hœc et oninia alia supradicta cum assensu et voluntate 
Balduini, nepotis niei, ecclesia^ ^lajoris Monasterii et fratri- 
bus apud Ifossum commorantibus libéra et quieta ab omni 
exactione et calumnia mei vel meorum, emancipata habenda 
concessi et caractère sigilli moi ad majorem cautelam et pos- 
terorum memoriam commiiniri feci. 

« Ipse enim venerabilis abbas G., considerans devotionem 
meam, libéra et spontanea voluntate totam decimam bladii et 
vini quam ab antiquo domus do Castrolidi in parochia de 
Jupellis habuerat et etiam viginti solidos cœnomanenses, de 
censu ejusdem villse, domui do Uosso perpetuo babendos 
concessit et donationem suam, sicut et ego meam, caractère 
sigilli sui solemniter confirmavit. 

« Porro si forte, quod absit, contingeret quod in jamdicto 
loco frater aliquis mitteretur, cujus opinio per infamiam nota- 
retur et inde frator ille eonvincoretur, abbas oum, ad petitio- 
nem meam, amoveret et alium fama' sanioris et melioris 
testimonii loco illius amoti remitteret. 

« Postea vero, eandem senescalliam pro divino benoplacito 
assecutus, volons largitioni divina^ ainpliori beneficio rospon- 
dero, dedi momoratis l'ralribus in p(;rpetuain oloemosinam et 
concessi molendinum cum omni dominio et aliis ad idem 
molondinum portinontihus ot (juandam foriani apud Jupillum 
in festo apostolorum J^otri ot Pauli, cum omni dominio et 
coustuma. Pra^terea, terram et vineam qute fuerunt Erembur- 
gis de Lorsi * ita quod eas Lucia vidua, quaî do dono meo ad 
vitam suam babot easdom, vita comité possidoat, intordicens 
ot inliibons districU; ncî ali(juis successorum mooruin super 
praîmissis eisdem fratribus questionem moveat vel eos audeat 
modo aliquo mobistare. » 

Ut autem pnodictai donationes mea^ majori gaudeant iirmi- 
tato, ego, tanquam lia;rcs, prœmissa eis quittavi et in perpo- 

1 . Var. : SoUy. 



94 CAHTILAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

tuum concessi, et tanquam Andegavensis seneschallus pra'- 
senti charta sigillo meo signala in ])erpetiium confirmavi. 

Actum anno gratiœ millesimo ducentesinio nonodecimo, 
mense aprili. 

130. — 1219, 17 mai. Tours. — Charte de fondation 

DE l'abbaye de BoNLIEU ^ PAR GUILLAUME DES RoCHES, DU 
CONSENTEMENT DE MARGUERITE DE SaBLÉ, SA FEMME, d'AmAURY 
DE CrAON, mari de JeANNE, SA FILLE AINEE, ET DE SON AUTRE 

FILLE Clémence, veuve de Thibault \T, comte de Blois. 
— (B. N., Latin 9067, fol. 354 verso; Fr. 20.691, pp. 536 et 
572; D. Rousseau, n« 2480. — A. N., K 186, n" 108. — 
Archives de la Sarthe, n" 744 de Bilard. — Imprimé : 
Ménage, p. 366.) 

131. — 1219, mai. Tours. — Lettres d'Amaury P*" de 
Craon, mari de Jeanne des Roches, et de Clémence des 
Roches, veuve de Thibault VI, comte de Blois, ratifiant 
LE partage des FIEFS DE GUILLAUME DES RocHEs. — (Imprimé : 
Comte Bertrand de Broussillon : La Maison de Craon, t. P"", 
p. 162, n« 242^'^ du Cartulaire.) 

Universis présentes literas inspecturis, Amorricus de Cre- 
done et Johanna, uxor ejus, et Clementia, quondam comitissa 
Blesensis, salutem in Domino. 

Universitati vestre notum facimus quod reverendus pater 
noster Guillelmus de Rupibus, senescalus Andegavensis, de 
consensu et voluntate nostra, et de consensu et voluntate 
charissime matris nostre Margarite de Sabolio, uxoris sue, 
terram suam nobis ita dimisit videlicet quod ego, Amorricus, 
et Johanna, uxor mea, post mortem dictorum Guillelmi et 
Margarite, uxoris sue, habebimus seneschaliam ejusdem 
Guillelmi et castella ejusdem et villas cum omnibus pertinen- 
tiis ; quorum castellorum et villarum nomina subsequntur, 

1. On trouve dans les recueils de la Bibliothèque Nationale et aux 
Archives de la Sarthe un certain nombre de chartes concernant l'abbaye 
de Bonlieu. Ces chartes seront imprimées plus lard dans un Cartulaire 
de Bonlieu. On notera seulement ici celles qui intéressent spécialement 
Chàteau-du-Loir ou ses seigneurs. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIH 95 

scilicet : Sabolium, Precigiiiacum, Aguii, Brium, Brioletum, 
Arenyam (?j, Rupem Monachorum, Gastrum Novum de super 
Subbram (sic) et omnia alia que idem Guillermus jure heredi- 
tario vel titulo acquisitionis possidet, que in parte dilecte 
domine Clementie, comitisse Blesensis, non continentur. 

Ego vero, Clementia, quondani comitissa Blesensis, et vir 
meus, queni, Deo dante, habebo, post [mortem] dietorum 
parentum meoruni Guillermi et Margarite, uxoris sue, habe- 
bimus, cuni omnibus ad ea pertinentibus, Gastrum Liddi, 
Hussium, Maietum, Suzam, Lupelandas et forestas de cas- 
tellis de Boscocorbon, de Burças, cum omnibus pertinentiis 
eorumdem forestarum. 

Omnia autem prenominata, tam castella quam villas et 
forestas, prefati Guillermus et Margarita, uxor ejus, parentes 
nostri, quandiu vixerint possidebunt, et unus alter eorum qui 
supervixerit omnia pretaxata... possidebit. 

Et ut ista divisio plenam obtineat lîrmitatem, Amorricus 
de Gredone et Johanna, uxor niea, et Glementia, quondam 
comitissa Blesensis, eandem divisionem, prout superius quod 
notata, ratam habemus et firmam. 

Et in hujus rei testimonem, presentem cartam fecimus 
sigillorum nostrorum munimine roborari. 

Datuni Turonum, anno gracie 1219, mense maii. 

132. — 1219, 20 mai. — Acte par lequel Baudouin des 
Roches donne aux moines de la Boissièhe la métairie et 

LE MOULIN DE LA PeRRIKRK, AVEC l'usAGE EN BeRÇAY ET SES 

CENS DE Ghateau-du-Loir. — (B. N., Latin 1)0G7, loi. 300.) 
I^ro monachis Buxeriœ. — Usaige de la Buxière. — 
Transcriplum receptum per Guillelmum Gaugaing prœdic' 
tu m, dictis die et anno '. 

Ego, Baldoinus de Uupibus, universitati posterorum notum 
facio quod ego dedi Deo et gloriosaî genitrici suae et monachis 
de Buxeria, pro anima j>alris moi et mea et amicorum meorum, 
medietariam et molendinuni de Pereria, cum omni jure et 

1. 1283. Voir le numéro Huivant. que nout» a%-on8 dû placer après celui-ci 
afin de suivre l'ordre logique des faits. 



96 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

libertate ad me in eis spectante. Dedi ois etiam in foresta de 
Burcey pasnagiuni porcis suis, herbagiuni animalibus, chau- 
fagium de mortuo nemore, merramentuni de eadem foresta 
ad relevandum molendinuni et niedietariam quotiens opus 
fuerit, qua; de jure libère et quiète ego et antecessores mei 
tenuinius et possedimus ab antiquo. Siniiliter dedi eis census 
quos habebam apud Gastrum Lidi. 

Et ut hoc ratuni habeatur, prsesentem chartani sigillo meo 
munivi. 

Anno millesimo ducentesimo decimo nono, die lunœ ante 
Penthecosten Domini. 

133. — 1219, 20 mai, Château-du-Loir. — Acte par 
LEQUEL Guillaume des Roches confirme aux moines de la 
Boissière l'usage de Berçay pour leur métairie et moulin 
de la Perrière, a eux donnés par Baudouin des Roches, 
SON NEVEU. — (B. N., Latin 9067, fol. 359 verso.) 

Pro monachis de Biixeria. — Transcriptum receptum 
per Guillelmum dictuîu Gaugaing, die lunœ ante Penthe- 
costen Doniinf^ anno ejusdeni millesimo ducentesimo octua- 
gesimo 3°. 

Guillelmus de Rupibus, Andegavensis seneschallus, omni- 
bus baillivis suis et servientibus de Burcey o, salutem. 

Vobis mando et prsecipio quatenus monachis de Buxeria 
permittatis capere quidquid necesse fuerit, de nemore de 
Burcey o, ad opus domus medietarise suse et molendini de 
Pereria, quam habent ex dono Baldoini, nepotis mei, quia ad 
hoc faciendum habent in Burceio usagium suuni. 

Actum apud Gastrum Lidi, anno prœdicto millesimo ducen- 
tesimo decimo nono. 

134. — 1219, la Suze et Ghâteau-l'Hermitage. — Acte 

PAR LEQUEL GUILLAUME DES RoCHES CONFIRME AUX RELIGIEUX 

1. La date du lundi avant la Pentecôte, la même qu'au numéro précé- 
dent, indique évidemment que les deux actes furent passés le même 
jour. On ne doit pas l'attribuer à l'année 1283, date de la transcription 
par Guillaume Gaugaing, procureur de Robert de Dreux. Voir plus loin 
l'acte du 1er août 1282. 



CARTULAIRE DE GH\TEAU-DU-LOIR 97 

DE Ghateau-l'Hermitage les donations de Geoffroy Plan- 

TAGENET, DE GeOFFROY, COMTE DE NaNTES, ET d'HeNRI II 

Plaistagenet. — (B. N., Latin 9067, fol. 252 recto. — 
Imprimé : Documents liistoriques sur Châteaux-VHermi- 
tage.) 

Guillelmus de Rupibus, seneschallus Genomanensis et Ande- 
gavensis, universis présentes litteras inspecturis salutem. 

Noverit universitas vestra quod ego vidi et audivi, apud 
Susam, chartas ecclesiœ Beata^ Mariœ de Ghastelleriis, 
sigillatas et antiquas, scilicet : unam chartam de donatione 
Gaufridi, comitis Andegavensis ; et alteram de donatione 
Gaufridi, filii G[aufridi], comitis Andegavensis, comitis Nanne- 
tensis ; et tertiam de confirmatione Henrici, régis Angliie, tali 
videlicet forma : 

[Ici le texte des n«^ 81, 82 et 83.] 

Et quia dicti fratres, cum magno periculo et timoré, cartas 
illas quae nullo modo possent recuperari, si forte quod absit 
frangerentur, ad sua negotia deferebant, ego, timens in char- 
tis illis totiens deferendis fratribus ejusdem loci aliquod peri- 
culum imminere, prœsens transcriptum, ad petitionem eorum, 
pro amore Dei et pietatis intuitu, sigilli mei munimine confir- 
mavi, mandans et proecipiens ut omnes illi istud transcriptum 
viderint huic tanquam cartis illis credant et lidem adhibeant 
et pro isto transcripto tantum faciant (piantum j)ro chartis 
illis facere tenerentur ^ 

Actum est hoc anno gratia' millesimo ducentesimo decimo 
nono, sub papa Ilonorio, apud Gastellienses -. 

135. — 1220. — Charte d'Ada, dame de Brains, veuve 
de Baudouin des Roches et de Geoffroy de la Feuté- 

BeRNARD, en faveur de l'abbaye de BONLIEU. — (B. N., 

I). nousseau, n° 2514.) 

1 . Trufiiliii- ( Hiiclicr). 

2. Casti'lla (IImcIkt). — La copir du m», lut. 9067 se leriiiine ainsi : 
« lloe 081 transcriptum facluni vrrlm ad verbum HJ^illatuni «igillo vciio- 
rahilis viri et docaui dr (Jy«<*i<>. di«* ""Tcurii posl octavani PurKioatiouis 
Beata* Muricu Virgiui», auiio Doniiui 1282. » 

VI. 18 



98 cartulaire de chateau-du-loir 

136. — 1200-1222. — Liste des jurés de la chatellenie 
DE Mayet sous Guillaume des Roches. — (B. N., Latin 
9067, foL 309.) 

Hoc scriptum fuit factumjussu domini de Rupibus, senes- 
challi Andegavensis^ tune temporis illius domini de Maieto^ 
et dictoruni juratorum. 

Isti fuerunt jurati scilicet : 

Droinus de Salleia. 

Boler de Vernolio. 

Richeir Drapeir. 

Gaufridus Drapeir. 

Hubertus GarreL 

Radulphus GarreL 

Julianus Agathe. 

Hugo Le Brun. 

Palcheir Chantiau. 

Petrus Jornau. 

Richeir Yiau. 

Durandus Columbiau. 

Bonest de Via. 

Andrseas de Vezins. 

Girardus de Pontvilain. 

Gualterus Gaugien. 

Johannes Le Maignen. 

Robinus Gorpin. 

Guido Bocin 

Johannes Helie. 

Johannes Rumme. 

M. de Albatra. 

Johannes Bochin. 

Johannes Ripennee. 

Johannes Minart. 

Droinus Minart. 

Gaufridus PastureL 

Garinus Oyleri. 

Gaufridus Bochin. 



CARTULAIRE DE CHATE\U-DU-LOIR 99 

Renulphus Carpentarius. 
Richardus Lopican. 
Johannes Ghopart. 
Robertus Domete. 
Odo Buillon. 
Et alii. 

137. — 1200-1222. — Liste des jurés de la xîhatellenie 
d'Oizé sous Guillaume des Roches. — (B. N., Latin 9067, 
fol. 322.) 

Hoc scriptum fuit factum jussu domini Guilleimi de 
Hupibus, tune temporis iLlius seneschalli Andegavensis, et 
dictorum juratorum. 

Isti fuerunt jurati scilicet : 

Gaufridus de Parrigneio. 

Durant Josbert. 

Petrus Henry. 

Guillelmus de Platea. 

Gaufridus Freslun. 

Robertus Rotarii. 

Guillelmus Boter. 

Et alii. 

Robertus de Ruilliaus est homo domini vicecomitis de feodo 
de Oiseio ^ 

138. — 1200-1222. — Coutumes et vassaux de Lou- 
PLANDE sous GUILLAUME DES RocHEs. — (B. N., Latin 9067, 
fol. 337 verso ; Fr. 9501, fol. 8 verso ; Fr. Nouv. Acq. 7412, 
fol. 347.) 

Hoc scriptum factum fuit jussu domini Guilleimi de 
Hupibus de militibus et feodalibus de Lopelande. 

IIa;res de Villaines débet hominium et ligetiam domino de 
L()j)flande. Et liabet pasnagium suum de omnibus suis 
bomiîiibus infra barras de Villanis. Et de porris collectis 
medielas domino de Lopelande, et aliam mcdietatem domino 

1. Ces deux lijçneK paraiHKent plutôt se rapporter à l'époque de 
Geoffroy V, vicomte de Châleaudun. 



100 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

de Villanis. Et in nemore de Villanis habet chaufagium 
suum, et potest capere de ncmore ad faciendum suum heber- 
gamentum infra barras. 

Hœres defuncti Pétri, fdii Guiiim ^, de feodo de Guolo 
débet hominium domino de Lopelande et duos solidos cœno- 
manenses servicii cum sociis suis. Homines sui in illo feodo 
de nutrimento eorum babent pasnagium, redeunte sero ad 
lectum, et de porcis collectis duos. 

Dominus Mattheus de Youreux 2 habet custodiam in una 
parte de haiis de Yovreiis, scilicet : de colle de Monte 
Camino, in una parte, usque ad ruellam Roberti Biaufis, et 
in alia parte habet custodiam usque in Launiam, et de fore- 
facto quod ipse invenerit, ipse ante servientem domini ad 
judicandum adducet. Si placuerit domino quitabit sine 
domino Mattheeo. Si dominus aliquid ceperit, dominus 
Matthseus tertiam partem habebit. Ipse autem habet chau- 
fagium suum in haiis de nemore mortuo et ad faciendum 
suum hebergamentum, cum visione servientis domini. Postea 
homines domini Matthaû habebunt cocham et lescot et 
ramum caducum, tali modo quod si serviens domini forte 
invenerit et ipse capiat, pro ramo fide sua liberabitur, ut ipse 
nesciat culpare illum qui secaturus fuerat ramum. Postea 
dominus de Lopelande habet herbagium suum de omnibus 
liominibus domini Matthœi, sicut et pasnagium, exceptis 
duobus, scilicet de Guillelmo dicto Milite et de Hugone dicto 
Georgio, de nutrimento eorum. Dominus Matthœus débet 
hominium domino de Lopelande de meditaria Hugonis Geor- 
gii de Monte Gamino et de medietate sui Stagni de Launia. 

Symon de Priaux ^ débet hominium domino de Lopelande 
de herbergamento suo de Foresta et de medietate sui stagni, 
reddendo quindecim denarios servitii requirentes. 

Hugo de Argenton, duodecim denarios cœnomanenses 
servitii requirentes. 

1. Var. : Gajiim. 

2. Var. : Vovreiis. 

3. Var. : Pariaus, 



CARTULATRE DE CHATEAU-DU-LOIR 101 

Leprosi de Cœnomano, duodecim denarios cœnomanenses 
servitii requirentes. 

Guido de Sabolio, duodecim denarios servitii requirentes. 

Novella de Cœnomanis, octodecim denarios servitii requi- 
rentes. 

Galterus Grèce, sex denarios servitii requirentes. 

Jobertus de Nemore, octodecim denarios servitii requirentes. 

De Pastis, octodecim solidos cœnomanenses, tali modo 
quod preco requiret et habebit duos denarios. 

Feodum defuncti lïugonis Bochart de Foresta débet homi- 
nium domino de Lopelande. 

Dominus de Collent, de feodo de Beauvair, débet homi- 
nium domino de Lopelande. 

Dominus Hugo d'Auvers débet hominium, et ligetiam, et 
pasnagium de se et de hominibus suis domino de Lopelande, 
et consuetudinem de homine de foris de vino vendito, et de 
melle vendito de domo sua. 

Dominus Fulco de Crelate, de feodo suo de Breau *, débet 
hominium domino de Lopelande. 

Dominus Poolinus Botier, de feodo de Foresta, débet homi- 
nium domino de Lopelande. 

lïerbertus de Chasselel ~ débet hominium ot ligetiam 
domino de Lopelande. 

Dominus Hugo de Montigné débet hominium et ligetiam 
domino de Lopelande pro feodo de Foresta. 

Hugo de la Grève débet hominium et ligetiam domino de 
Lopelande. 

Guerrerius ^ de Perreria débet hominium et ligetiam 
domino de Lopelande. 

Haginaldus de Stagno débet hominium et ligetiam domino 
de Lopelande. 

Johannes de Braau * débet hominium et ligetiam domino de 
Lopelande. 



1. Var. 

2. Var. 

3. Var. 



Braau. 

/fiihcrtiis de Chaselles, 
(iarinus, Garrorius. 



4. Sic dans les trois ms. 



102 CAHTULATRE DE CM ATEAU-DU-LOIR 

Diirandus Lorens débet hominium et ligetiam domino de 
Lopelande. 

Omnes isti milites prsedicti qui debent estagium domino 
de Lopelande debent exercitum et equitationem K 

In omnibus feodis de Foresta dominus de Lopelande liabet 
bellum ad emendandum et ad custodiendum, et quando ser- 
vientes fuerunt jurati, et deinde dominus de Lopelande habet 
totum dominium. 

Dominus de Lopelande habet quatuor forefacta in terra de 
Lopelande : in exereitu de foresta vel exitu de foresta, de 
vino vendito, et de melle vendito. 

Dominus habet barra gium de hominibus de foris. De qua- 
driga singulari très denarios turonenses. De quadriga cum 
duobus equis, vel tribus, vel quatuor, duos denarios. Débet 
item postea dominus deliberare hominem de foris. 

De nemoribus militum et feodalibus de foresta ipsi habent 
expleta sua, tali conditione ut ipsi non poterunt exemplare, 
nec vendere, nec dare omne forestagium de foresta, sive sit 
de domo, sive de dolio, sive de cuba, sive de merreino 
vinearum. 

Dominus de Lopelande habet totum forestagium scilicet de 
duodecim denariis unum denarium. 

Illi homines qui permanent infra fossetos de Lopelande non 
reddunt consuetudinem domino de Lopelande. 

Servientes prœdicti de foresta non debent exercitum nec 
equitationem, sed rémanent ad custodiendum forestam et 
capiunt homines rémanentes de exereitu et ipsi adducunt 
domino de Lopelande. 

Servientes de foresta habent parnagia sua. 

139. — 1222, juillet, après le 15, Bonlieu. — Procès- 
verbal DE l'inhumation DE GUILLAUME DES RoCHES EN 

l'abbaye de Bonlieu, par Guillaume, évéque d'Angers, et 

Maurice, évéque du Mans. — (Imprimé : Ménage, p. 366.) 

Universis preesentes literas inspecturis, Guillelmus, Ande- 

1. Ce qui suit ne se trouve que dans le ms. lat. 9067. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIH 103 

gavensis, et Mauricius, Dei gratia Cenomanensis episcopi, 
salutem in Domino. 

Noverint universi quod hoc die bonœ mémorial nobilis vir 
Guillelmus de Rupibus, seneschallus Andegavensis, apud 
abatiam monialium de Bono Loco, Cenomanensis diœcesis, 
traditus fuit ecclesiasticaî sepultura^. Viri quorum nomina 
sunt inscripta, in nostra preesentia constituti, ea quse subse- 
quuntur dictée abatiœ in puram et perpetuam eleemosynam 
contulerunt : nobilis vir Amauritius de Creon, centum solidos 
turonenses apud Agon ; nobilis vir Guillelmus ^ vicecomes 
Castriduni, decem libras turonenses apud Sanctum Cari- 
lefum ; Jausselinus de Campo Ghevrœlerii, viginti solidos 
turonenses apud Coursillon ; nobilis vir Hugo, dominus de 
Feritate Bernardi, viginti solidos turonenses in pra'positura 
sua, quousque alibi eas assignaverit; Paganus de Chehenare, 
quinque solidos turonenses in censibus fratris sui, quas habet 
apud Gastrumlidi; nobilis vir Gaufridus de Mathafelon, quin- 
quagenta solidos turonenses apud Gheausé ; Turselinus de 
Hespagné, decem solidos turonenses in suis censibus de 
Vaux; Hugo de Locé, decem solidos turonenses in molendino 
de Motha Delpino; Hugo de Bellai, viginti solidos turonenses 
in suis censibus de Monte Escot ; Raginaudus de Mallevrer 
et Robertus, frater ejus, quadraginta solidos turonenses in 
charreia de Briolai; Renatus de Sancto ^Hchaele, decem soli- 
dos turonenses in censibus suis de Belle Forti ; nobilis vir 
Th. d(» Blazon, quinquaginta solidos turonenses ; nobilis vir 
Gaufridus de Ponsé, quinquaginta solidos turonenses in bus- 
tia Andegavis; Fulco de Mastac, viginti solidos turonenses; 
Guillelmus de Marso, unum sextarium siligina» in medietaria 
sua de Diciseau ; nobilis vir G. de Glehers, dimidium modium 
siliginis in décima sua de Gavardé; GaullVidus d»; la Jaille, 
dimidium arpentum prati apud Marson; J. de la Jaille, duas 
partes décima* qiias habet in duabus medietariis apud Oti- 
liacum ; Matthams de Bouloir, unum modium vini apud Fon- 
tenus in suis plantis ; Oliverius de Dain, dimidium modium 

1, Il faut lire : Gaufriduê. 



104 CARTULAIHK DE CH\ I EAU-DU-LOI U 

frumenti in frumentagiis suis de Pocé; P. de Chehenarc, duo 
sextaria siligiuis. 

Actum anrio Domini millesimo ducentesimo vigesimo 
secundo, in dicta abatia. 

Et ne supra prœmissis in posterum possit aliqua quœstio 
suboriri, ad petitionem dictorum et monialium abatiae prœ- 
dictœ, bas literas patentes sigilloruin nostrorum nmnimine 
roboratas dictis monialibus in testimonium duximus conce- 
dendas. 

140. — 1222, juillet, après le 15. — Charte d'Amauhy 
DE Craon et de Jeaî^ne des Roches, de Geoffroy de Ciia- 

TEAUDUN et DE ClÉMENCE DES RoCHES, CONFIRMANT A l'aB- 
BAYE DE BONLIEU TRENTE LIVRES DE RENTE DONNEES PAR 

Guillaume des Roches et Marguerite de Sablé. — (B. N., 
D. Housseau, n« 2552.) 

141. — 1222, juillet, après le 15. — Charte de Guillaume 

DE LA JaILLE, seigneur d'OuTILLÉ, DONNANT A BoNLIEU, DU 
CONSENTEMENT DE MaTHILDE, SA FEMME, LA DIME DE SON 

MOULIN d'Outillé. — (B. N., D. Housseau, n*' 2540.) 

142. — 1222, après le 15 juillet. — Acte par lequel 
Marguerite de Sarlé, veuye de Guillaume des Roches, 
Amaury de Craon et Jeanne des Roches, Geoffroy de 
Chateaudun et Clémence des Roches, a la prière de 
l'abbesse du Ronceray, exemptent les hommes de Cohémon 
d'une taille levée autrefois par Guillaume des Roches, 
et que celui-ci avait reconnue injuste a son lit de mort. 
— (B. N., Latin 9067, fol. 357 verso; Fr. 20.691, p. 539.) 

Cartiila de taillia liominum de Cohemon. 

Universis Christi fidelibus présentes litteras inspecturis 
vel audituris, M[argarita], domina Sabolii, Amauricus de 
Credone, senescallus Andegavensis, G[aufridusJ, vicecomes 
Castriduni, salutem in Domino. 

Noverit universitas vestra quod, cum charissimus dominus 
noster bonae mémorise G[uillelmus] de Rupibus, seneschallus 
Andegavensis, quandam tailliam indebitam ab liominibus de 



CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIH 105 

Cohemon aliquotiens extorsisset, reclamantibus abbatissa et 
monialibus Beatœ Maria? de Charitate Andogavensi, ad quas 
terra illa et homines pertinere noscuntiir, tandem, ad manda- 
tuni domini G[uillelmi], quod fecit diim iu lecto œgritudinis 
laboraret, et ad instantem petitionem eleemosinariorum ipsius, 
ego, M[argarita], domina de Sabolio, (juondam uxor domini 
Guillelmi, et ego, A[mauricus] de Credone, Jolienna, iixore 
mea, volente et consentiente, ego, Gaufridus, vicecomes Cas- 
triduni, de assensu et voluntate Clementise, uxoris mese, 
tailliam sive exactionem quam injuste levatam cognovimus 
amovimus intègre et liberaliter et gratanter, recognoscentes 
dictis domui de Cohemon et hominibus ejusdem loci prsestitam 
tailliae libertatem in perpetuum, decernentes ne unquam a 
nobis vel heeredibus nostris deinceps taillia vel exactio exi- 
gatur. 

Et ne super hoc futuris temporibus possit contentio exoriri, 
sigillorum nostrorum prsesentem chartam appositione duxi- 
mus confirmandam. 

Actum anno Domini millesimo ducentesimo vigesimo se- 
cundo. 

143. — 1222-1248. — AccoRn entre Geoffroy V de 
Chateaudun et Guillaume de Beauçay, gendre de Roland 

DE MoNTREUIL, au SUJET DES COUTUMES DE LA CHATELLENIE 

d'Oizé. — (B. N., Latin 9067, fol. 329 verso.) 

Guillelmus de Bauceio est Jiotuo domini Castrilidiy sicut 
dominas Rolandus de Monstreuel fecit homagium domino 
Guillelmo de Riipibus, seneschallo Andegavensi, salve jure 
ipsius Guillelmi et domini G.j comitis. 
G., dominus Castrilidi, etc. 

Noveritis quod, cum contentio verteretur inter me, ex una 
parte, et dominum Guillelmum (hî lîauceio, ex altéra, super 
castellaria de Oiseio, compositum est in hune modum : quod 
ego concessi diclo Guillelmo et lueredibus suis qui do sua 
uxore, filia domini Rolandi de Montreuel, poteruntexire, peda- 
gium et eniendas costumarum i\\uv debenlur eidem per totaui 

VI. 14 



106 CAllTULAIHE DE CII\TEAU-DU-LOIR 

castellariam de Oyseiaco, dictis Guillelmo et hseredibus suis, 
sicut superius est expressum, quiète et pacifiée possidenda, 
ita quod dictus Guillelmus et hœredes sui praîdicti habeant 
justitiam in omnibus nostris pedagialibus et in biviis earun- 
dem viarum pedagialium in tota castellaria de Oiseio, usque 
ad sexaginta solidos, et de sexaginta solidis en bas et resi- 
duum emendarum meuni erit quitum. Et de omnibus coustu- 
mariis qui coustumas eidem debent taies emendas habebit 
quales pertinent ad easdem coustumas. In omnibus abis locis 
de quibus emendse et porcbarii poterunt exire in eadem castel- 
laria, ego et hseredes mei babebimus duas partes ; dictus 
Guillelmus vel prœdicti hœredes sui partem tertiam posside- 
bunt. Veruntamen omnem magnam justitiam ejusdem castella- 
riœ mihi et hseredibus meis retineo, et de omnibus justitiis in 
quibus capio dictus Guillelmus vel hseredes sui supradicti sine 
me vel mandato meo finem facere non valebunt. 
Actum, etc. 

144. — 1225, mai. — Charte d'Eustachie de Gourgillon, 

APPROUVANT diverses DONATIONS FAITES DANS SON FIEF A 
l'abbaye de BoNLIEU, ladite CHARTE CONFIRMEE PAR LA DAME 

DE Sablé. — (B. N., D. Housseau, n" 2605.) 

145. — Vers 1225. — Enquête sur les deffais de la 

FORÊT DE DoUVRE, ET LISTE DES FORESTIERS DEPUIS HeNRI II 
PlANTAGENET jusqu'au TEMPS DE GUILLAUME DES RoCHES. 

(B.N., Latin 9067, fol. 369.) 

Inquesta de Douve, 

Girardus de Brueria, miles, juratus, dixit : 

Quod vidit boscum de Doura, tempore régis Henrici, quod 
erat in defenso, et tempore régis Richardi similiter. 

Et servabat illam forestam Gilebertus Anglise. Tempore 
régis Johannis similiter in defenso. 

Et tempore domini seneschalli in defenso. 

Et servabat illam forestam Paganus de Troco, per quatuor 
annos. 

Post dictum Paganum, serviens fuit illius forestœ Andrœas 
rArch[evêque] per quinque annos. 



t 



CAHTUL\IRE DE CHATEAL-DU-LOIR 107 

Post dictum Andrseam serviens fuit Galterus Venator per 
quatuor annos. 

Et tempore dominorum supradictorum nullus usagiarius 
capiebat in illa foresta. 

Vidit etiam quod rex Richardus fecit illam forestam claudi. 

Hubertus Fegerat, juratus, dixit : 

Quod vidit boscum de Doura in defenso tempore régis 
Richardi. 

Et erat serviens illius forestœ Gilebertus Anglici. Tempore 
régis Johannis similiter in deffenso. 

Et similiter tempore domini seneschalli. 

Et erat serviens illius forestee Paganus de Troce per quatuor 
annos. 

Post dictum Paganum serviens fuit illius forestfe Andraeas 
rArch[evêque] per quinque annos. 

Prœterea Galterus Venator quatuor annis. 

Et tune temporis nullus usagiarius capiebat in illa foresta, 
hoc excepto quod vidit defunctum Fulconem de Vallibus, 
militem, qui capiebat le genest et la bruière, et avellebat cum 
manibus vel scindebat cum sarpa ad chaufagium sui furni. 
Vidit quod rex Richardus fecit illam forestam claudi. 

Giraudus Sach..., juratus, dixit : 

Quod vidit Douram tempore régis Richardi in defenso. Et 
erat serviens illius forestœ Gilebertus Anglicus. Tempore 
régis Johannis in defenso. Tempore domini seneschalli [simi- 
liter]. 

Et erat serviens illius forestse Paganus de Terra per quatuor 
annos. 

Post dictum Paganum serviens fuit illius foresta? Andra»as 
l'Arch[evêque] per quinque annos. 

Postea, Galterus Venator per cjuatuor annos. Et tune tem- 
poris nullus usagiarius ca[)iel)at in illa foresta. 

Hic v(;ro dixit quod vidit dcrnnctuin T'ulconom de Vallibus, 
militem, capientem le genest et la bruère, et faciebat evelli 
cum manibus vel scindebat cun» sar|»a ad chaufagium furni sui. 

Vidit quod rex fecit illam forestam claudi. 



108 CAHTULAIHE DE CII\TE\U-DL-LOIR 

Johannes Pocin, jura tus, dixit : 

Quod vidit Douram tempore régis Richard! in defîenso. 
Tune erat serviens Gillebertus Anglus. Tempore régis Johan- 
nis similiter. Tempore domini seneschalli similiter. 

Tune erat servicMis Paganus de Torce pcr quatuor annos. 

Post dictum P[aganum] fuit Andrseas rArch[evéque] per 
quinque annos. 

Prœterea, Galterus Venator per quatuor annos. 

Et tune temporis nullus usagiarius capiebat in illa foresta, 
hoc excepto quod vidit capere dominum Fulconem de Vallibus, 
prout superius est expressum. Vidit quod rex Richardus fecit 
forestam claudi. 

Herveus Pelliparius, juratus, dixit : 

Quod vidit Douram tempore régis Henrici in defîenso, et 
tempore régis Richardi similiter. 

Tune erat serviens Gillebertus Anglus. 

Tempore régis Johannis similiter. 

Tempore domini seneschalli similiter. 

Et erat serviens Paganus de Torce per quatuor annos. 

Post ipsum fuit Andrseas rArch[evêque] per quinque annos. 

Post ipsum fuit Galterus Venator per quatuor annos. 

Tempore illo nullus usagiarius capiebat in illa foresta. 

Vidit quod rex Richardus fecit illam claudi. 

De defuncto Fulcone prœdicto prout superius est expressum. 

Ragerus Autru, juratus, dixit : 

Quod vidit Douram tempore régis Henrici in defenso. 

Tempore régis Richardi similiter. 

Et fuit serviens Gillebertus Anglus. 

Tempore régis Johannis similiter. 

Et tempore domini seneschalli similiter. 

Et serviens erat Paganus de Torce per quatuor annos. 

Post ipsum fuit Andraeas rArch[eveque] per quinque annos. 

Post ipsum fuit Galterus Venator per quatuor annos. 

Tune temporis nullus usagiarius capiebat ibi. 

Vidit quod rex Richardus fecit illam claudi. 

Guillelmus Curatus, juratus, dixit : 



CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 109 

Quod vidit Douram tempore régis Richardi in defenso, et 
quod fecit eam claudi. 

Tune erat serviens Gilebertus Anglus. 

Tempore régis Johannis similiter. 

Tempore domini seneschalli similiter. 

Tune erat serviens Paganus de Torce per quatuor annos. 

Post ipsum fuit Andrœas rArch[evêqueJ per quinque annos. 

Post ipsum Galterus Venator per quatuor annos. 

Tune temporis nullus usagiarius capiebat ibi. 

Hoe excepto de dieto Fulcone, prout superius estdictum. 

Johannes Viel, juratus, dixit : 

Quod vidit Douram tempore régis Richardi in defenso, et 
quod feeit eam elaudi. 

Tune erat serviens Gillebertus Anglus. 

Tempore régis Johannis similiter. 

Tempore domini senesehalli similiter. 

Tune erat serviens dominus Paganus de Torce per quatuor 
annos. 

Post ipsum fuit serviens Andraeas Archiep[iscopus] per 
quinque annos. 

Post ipsum Galterus Venator per quatuor annos. 

Tune temporis nullus usagiarius capiebat ibi. 

Requisitus de Fulcone prœdicto dixit quod nichil scit. 

Hubertus Lem[er]ceir, juratus, dixit : 

Quod tempore Ilenrici régis et régis Richardi vidit et audi- 
vit quod nemus de Doura erat in defenso et quod rex Richardus 
fecit eam claudi. 

Requisitus de servientibus dixit : 

Quod tempore régis Richardi erat serviens Gilebertus 
Anglicus. 

Tempore régis Johannis et domini seneschalli similiter erat 
in delîenso, et eo tempore erat serviens Paganus de Force per 
quatuor annos. 

Post ipsum fuit serviens Andrœas rArch[ev<}que] per quin- 
que annos. 

l*ost ipsum Galterus Venator per quatuor annos. 



110 CAIITULAIHE DE CHATEAU-DU-LOIR 

Tune temporis nullus usagiarius capiebat il)i nisi dominus 
de Fagnia et monaclii de Oratorio suum iisagium plenarie. 

Requisitus de aliis vavassoribus dicit se nihil scire. 

Johannes dictus Piscis, juratus, dixit : 

Qiiod vidit tenipore régis Ricliardi Douram esse in defenso, 
et quod eam fecit claudi. 

Et eo tempore fuit serviens Gillebertus Anglicus. 

Tempore régis Johannis et domini seneschalli similiter in 
deffenso. 

Et eo tempore erat serviens Paganus de Torce per quatuor 
annos. 

Post ipsum Andrseas rArch[evêque] per quinque annos. 

Post ipsum Galterus Venator per quatuor annos. 

Tune nullus usagiarius percipiebat ibi nisi dominus de 
Fegnia qui pereipiebat suum chaufagium, et monaehi de Ora- 
torio suum usagium per pedem. 

146. — 1226. — Acte par lequel Sayari d'Anthenaise 

RECONNAIT QUE FoULQUES d'HaUTERIVES EST SON HOMME LIGE 
A CAUSE d'HaUTERIVES, ET LUI ACCORDE TOUTE LA SENECHAUS- 
SEE ET VOIRIE DE LA MoTTE-AcHART. — (B. N., Latin 9067, 
fol. 282.) 

Transcript de la lettre dou fié de la Mote Achart et dou 
fié d'Autes Rives. 

Omnibus présentes litteras inspecturis, Savarieus de Ante- 
nesia, miles, salutem in Domino. 

Noverint universi quod, eum Fulqueus de Altis Ripis, miles, 
esset homo noster ligius de Altis Ripis, et heec teneret de me 
cum omni villiearia et eum justitia ad servitium equorum et 
armorum ad meas expensas, nec pro rébus preedictis aliud 
mihi teneretur impendere, ego autem, ipsius augmentum 
faeere cupiens... pro servitio suo, honore similiter et amore, 
augmentavi et eoneessi eidem Fulgueto et suis hseredibus in 
homagio prœdicto totam seneschalliam et villicariam de 
Moteaehart, de hoc scilicet quod ibi tenet de me Hemmelinus 
Paueet et de hoe quod de me tenent : 

Fuleherius Ascelini, 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 111 

Gervasius Souberan, 

Et haeredes de Montququ, 

Et hieredes de Verrières, 

Et Hardoinus de Mayet, 

Et Hardoinus de Vallibus, 

Et Henricus de Tusqua, 

Et Johannes de Brueria, 

Et Johannes de Alneto, 

Et Guillelmus de Puillé, 

Et monachi de Sancto Johanne de Mota, 

Et etiam omnes alii circa dictum locum de me tenantes, tali 
modo quod de omnibus quœ ad villicariam et seneschalliam, 
seu ad totam justitiam pertinent vel poterunt pertinere, habe- 
bit ipse Fulquetus vel ejus hœredes medietatem, et aliam 
medietatem tenentur idem Fulquetus vel ejus hœredes fîdeliter 
milii vel meis hœredibus custodire et reddere per manum suam. 
Idem vero Fulquetus vel ejus hœredes res omnes supradictas 
de me et de meis hœredibus tenere debent libère et quiète ad 
homagium et servitium supradictum, pro omnibus servitiis et 
redevantiis, et nihil amplius in hominibus hiis supradictis ego 
vel hairedes mei poterimus in perpetuum reelamare. 

Hoc autem voluit et concessit filius meus Hemmelinus. 

Et ut hoc ratum et stabile persevoret in futurum, prœsentem 
chartulam sigilli mei patrocinio et munimine roboravi. 

Actum anno gratia^ millesimo ducentesimo vigesimo sexto. 

147. — 1226/1227, janvier. — Charte de Guillaume de 
LA Jaille, seigneur d'Outillé, relatant les donations 
qu'il fait a Rose, fille de I\ainaud Guinart, en récompense 
DE SES SERVICES. — (B. N., D. HousscQu, u" 2638.) 

Omnibus présentes litteras inspecturis, Willolmus de \i\ 
Jaille, mihîs, dominus Ostilleii, salutem in Domino. 

Universitati vestraî notum facio quod ego dedi et concessi 
Rosée, iilia; F^aginaldi Guinart, et heredibus suis, Wilhdmum 
de Cliere, homincnn meum, liberum et immunem, ita quod 
omnes redevantias quas idem Willelmus mihi et heredibus 
meis facerc debebat prcdicte Rosée facere teneatur. Prieterea 



112 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

concessi eidem Rosée et marito suo, si quem habuerit, et 
heredibus suis omnem libertatem per totam terrain meam, ab 
omni exactione et tallia, biennio, corveia, exercitu, calvacata 
et omnibus aliis costumis. Concessi insuper sepedictie Rosée 
et heredibus suis domum quam Raginaldus, pater suus, eidem 
dederat, sitam juxta ecclesiam Beata^ Maria) de Ostilleio, 
possidendam ab omni redevantia et costuma liberam et immu- 
nem. Dedi insuper eidem Rosée duos denarios censuales quos 
Raginaldus, pater suus, mihi debebat pro vinea de Grosa 
annuatim. Hœc omnia supradicta dedi et concessi sepedictœ 
Rosée et heredibus suis in puram et perpetuam elemosinam 
et in recompensationem sui servicii. 

Quod ut perpetuo robur obtineat lîrmitatis, présentes litteras 
feci sigilli mei munimine roborari. 

Actum anno gratise M® CG** vicesimo sexto, mense januario. 

(Ai^ec un sceau eu partie rompu. On y voit le reste ou 
moitié cVun écusson qui porte une croix, alezées, à ce que 
je conjecture.) 

148. — 1227. — Marguerite de Sarlé fait un don a 

BONLIEU POUR l'aME DE GUILLAUME DES RoCHES, POUR CELLES 
DE SES PÈRE ET MÈRE, POUR CELLE d'AmAURY P*" DE GrAON ET 
POUR CELLE DE SA SŒUR, PHILIPPE DE MaTHA. (ArclliveS 

de la Sarthe, n« 749 de Bilard.) 

149. — 1229, juin. — Gharte de Maurice, évéque du 
Mans. — Guillaume de Mayet donne en gage au chapitre 
DE Saint-Martin de Tours la moitié de la dîme qu'il possé- 
dait DANS LA CHATELLENIE DE MaYET, ET QUI LUI VENAIT DE 
son père HaRDOUIN, ET LE CHAPITRE LUI PRETE SUR CE GAGE 
QUARANTE LIVRES, MONNAIE DU MaNS, A LA CONDITION QUE 
l'emprunteur REMROURSERA LADITE SOMME AVANT PaQUES s'iL 
VEUT JOUIR DES FRUITS DE l'aNNÉE COURANTE. (B. N., 

D. Rousseau, n° 2852.) 

Universis présentes litteras inspecturis, Mauricius, Dei 
permissione Genomanensis ecclesie minister indignus, salutem 
in Domino. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 113 

Noverint univers! quod, in presentia nostra constitutus, 
W. de Maieto, miles, pignori obligavit capitule Beati Martini 
Turonensis totalem portionem suam medietatis décima? quam 
liabet ab Hardoino de Maieto, milite, pâtre suo, in castellania 
de ^laieto, videlicet tertiam partem medietatis totalis illius 
décime, quam terciam partem décime dictus Hardoinus dédit 
eidem Willelmo pro portione hereditatis, pro 40 libris ceno- 
manensium, tali conditione quod si dictus VVillelmus vel ejus 
heredes prefatam decimam infra Pascha redimere voluerint, 
et habebunt eam liberam et immunem et fructus, soluta prius 
dicto capitule pecunia supradicta. Si vero post Pascha eamdem 
decimam redimere voluerint, prefatum capitulum habebit fruc- 
tus illius anni de décima supradicta, et sic fiet successive 
donec predicta décima redimatur. 

Hanc autem impignorationem concesserunt et approbave- 
runt Gaufridus Gifîart, miles, dominus illius docinue feodalis, 
et Hardoinus, pater ipsius Willelmi, et Jobertus et Petrus, 
milites Willelmi sepedicti. 

Concessit insuper idem Gaufridus quod si forte aliqua occa- 
sione contingeret ipsum pro servitiis suis aliquid capere in 
décima supradicta, niliil capiet in tertia parte dicto capitulo 
obligata, impignoratione durante. 

Quod ut ratum et stabile permaneat, présentes litteras, ad 
petitionem partium, sigilli nostri munimine duximus robo- 
randas. 

Actum anno gratie M*" CG* XXIX**, mense junio. 

150. — 1231. — Acte par lequel Philippe d'Espaigne 

RECONNAIT QUE GuY MaRALU TIENT DE LUI LE FIEF NoRMANT, 
A LUCEAU, SOUS LE DEVOIR DE CHEVAL DE SERVICE ET CINQ SOLS 
MANSAIS DE TAILLES, ET ABONNE LE CHEVAL A CINQ SOLS TOUR- 
NOIS ET LES TAILLES AU MÊME DEVOIR. (B. N., Latin 9067, 

fol. 256 verso.j 

Transcript pour le fié Nonnant de Luceau. 

Universis pra'sentes litteras inspecturis, oflicialis Cœnoma- 
nensis, salutem in Domino. 

VI. 15 



114 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

Noveritis quod, in nostra praesentia constitutus, Philippus 
d'Espaigne recognovit quod Guido Maraudi, miles, tenehat 
de eo feodum et dominiuni in parocliia Sancti Martini de 
Luceel, ad servicium equi et ad quinque solidos cœnomanenses 
de justis tailliis, quando justa^ taillia; eveniebant, in illo feodo 
sibi et dominis suis superioribus persolvendos. Idem vero 
Philippus voluit et concessit in eleemosina, coramnobis, dicto 
Guidoni et hseredibus suis, quod ipsi de cœtero teneantur 
reddere tantummodo dicto Philippo et hœredibus suis, pro 
dictis feodo et dominio, quinque solidos cœnomanenses pro 
servitio equi et quinque solidos turonenses de taillia, quando 
justœ taillia^ evenerint in feodo supradicto. Et quando conti- 
gerit dictos quinque solidos reddi pro servitio equi, tantum 
valebit ac si servitium equi redderetur. Et hoc faciendo dictus 
PhiUppus et hœredes sui pro dictis feodo et dominio nihil aliud 
a dicto Guidone et hseredibus suis poterunt reclamare. Et 
tenetur dictus Philippus et hœredes sui dictum feodum et 
dominium dicto Guidoni et hseredibus suis deffendere et garan- 
tizare. Et ad hoc faciendum astrinxit se dictus Philippus pro 
se et liœredibus suis, fide prœstita corporali. Recognovit etiam 
Philippus quod eleemosinationem hujus modi fecerat anno 
Incarnati Verbi millesimo ducentesimo tricesimo primo. 

In cujus rei testimonium prœsentibus litteris cum sigillo 
dicti Philippi sigillum curiee Gœnomanensis duximus appo- 
nendum. 

151. — 1233/1234, mars. — Vente faite aux religieux 
DE Grandmont par Geoffroy Girard et Odeburge, sa 

FEMME, d'une RENTE DE SIX SEXTIERS DE BLÉ SUR LEUR METAI- 
RIE SISE A SaINT-MaRS-d'OuTILLÉ, (( IN FEODO HEREDUM DE 

FoNTENOiLLES )). — (Imprimé : Archives du Cogner, série H, 
art. 71, n« 1.) 

152. — 1239. — Liste des vassaux de Mayet ayant fait 
HOMMAGE A Geoffroy DE Chateaudun. — (B. N., Latin 9067, 
fol. 311 ; Fr. 9501, fol. 7 verso ; Fr. Nouv. Acq. 7412, fol. 343 
verso.) 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 115 

H ii surit féodales de Castro Maieti qui fecerunt homma- 
gium domino vicecomiti anno Domini 1239. 
Relicta Guillelmi de Otilliaco. 
Radulfus Daro seu Claro. 
Hamelinus de Mangeio. 
Raginardus Bartholomei. 
Gervasius Fortin. 
Guillelmus Peille Oeile. 
Gaufridus de Alta Percha. 
Petrus Prœpositus. 
Matthieus de Brelandino. 
Joliannes de Fay. 
Droco de Rupe. 
Hemmelinus de Vezins. 
Raginardus de Columnis. 
Guillermus de Maieto. 
Odo de Rupe. 
Dominus Gervasius de Mosterol. 

153. — 1239. — Liste des vassaux de la Suze ayant 
FAIT hommage a Geoffroy DE Chateaudun. — (B. N., Latin 
9067, foL 336 verso ; Fr. 9501, foL 8 ; Fr. Nouv. Acq. 7412, 
fol. 346 verso.) 

Hii sunt féodales de Susa qui fecerunt homagium domino 
Gaufrido, vicecomiti Castriduni, anno Domini 1239. 

Dominus Droco de Crez. 

Dominus Huguetus de Sancto Benedicto. 

Dominus Guillaumus Besague. 

Dominus Johannes de Biauce. 

Dominus Droco de Semur. 

Dominus Guerri de Claromonte. 

Matthaîus de Youres. 

Guillelmus de Vans. 

Guillelmus Buisson i, prœsbyter 

flugo de Brellai. 

1. Var. : Drullon. 



116 CARTULAIRE DE Cil ATEAU-DU-LOIR 

Hugo Revel. 

Dominus Hubertiis * de Vindocino. 

Dominus Guillelmiis de Mondoon. 

Dominus Johannes de Susa, de duobus homagiis. 

Dominus Hubertus - de Belin. 

Gaufridus Burel. 

Hugo de Vernevelles ^. 

Robertus Garnier. 

Philippus de Ferce Beueir de Susa. 

Johannes Paien. 

Petrus Boveri. 

Guillelmus Rotarius. 

Sylvester Le Torneor. 

Ragerus de Bufa. 

Symon Bordelesche. 

154. — Vers 1239. — Liste des chevaliers et vassaux 

DE LA CHATELLENIE DE MaYET SOUS GeOFFROY DE ChATEAUDUN. 

— (B. N., Latin 9067, foL 310; Fr. 9501, fol. 7 verso; Fr. 
Nouv. Acq. 7412, foL 342 verso.) 

Hoc est scriptum de militibus et de feodalibus de castel- 
laria de Maieto, 

Hseres de Breolio. 

Hamelinus de SarceeL 

Philippus de Chaurc... 

Hubertus Carrel. 

Odo de Verjus. 

Hardoinus de Maieto. 

Mattheus Hasart. 

Odo de Rupe. 

Johel ^ de Mangeyo. 

Josbertus Boschet. 

Guillelmus Boschet. 

1. Var. : Herbert. 

2. Var. : Herbert. 

3. Var. : Verveles, Vénielles, 
k. Var. : Johannes. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 117 

Gaufridus de Semur. 

Robertus de Brelandino. 

Rag. ^ de Sarceio. 

Guillelmus de Vernezelles -. 

Gervasius de Colonnis. 

Gaufridus de Alta Pertica. 

Guillelmus de Fay. 

Girardus Helye. 

Robertus Claro vel Daro. 

Laurentius Valer. 

Johannes Niger. 

Guido de Praiaus. 

Bartholot Peileoille. 

Gaufridus Chalopin. 

Raginard Grossin, de Lemesquetière. 

Hamelinus de Militia, de terra de Collungeio. 

Henricus de Mosterol, de medietariis de Belin. 

Ger[vasius] Fortin, de terra de Belin. 

Guill[elmus] Papelon, de terra de Belin. 

Gilo de Lodun, de terra de Belin. 

Ragener ^ Barthelemer, de terra de Belin. 

Chotart de Magneriis, de terra sua de Novileta. 

Dominus Guido Popolun est [liomo] domini vicecomitis de 
castello Maieti. 

Dominus Guillelmus de Corcillon est homo domini viceco- 
mitis. 

Dominus Richard de Lodon est homo domini vicecomitis. 

155. — Vers 1239. — Liste des censitaires de Mayet. 
— (B. N., Latin 9067, fol. 311 verso.) 
Hl sunt censuales de Maieto. 
Andrieas Dorille, sexdecim denarios. 
.Johannes Delert, duos solidos et très denarios. 
(Guillelmus Guart, novem denarios et unum obolum. 

1. Var. : liogfrus. 

2. Var. : VerneroUes. 

3. Var. : liagerus. 



118 CAHTULAIRE DE «UIATEAU-DU-LOIR 

Garrier de Tuscheboz, duos solides et octo denarios, 
Johannes Parvulus, quindecim denarios. 
Andrseas de Nemore, undecim denarios. 
Stephanus de Bossenex, decem denarios. 
Galterus Oyleri, unum denarium. 
Stephanus de Belin, octo denarios. 
Gaufridus Garneir, septem denarios. 
Johannes de Syderate, decem denarios. 
Nicolaus de Porta, decem denarios aut novem. 
Leprosi de Maieto, octodecim denarios, et de tenemento 
feu Girart, quindecim denarios et obolum et pictavinam. 
Johannes de Chesrie Crois, duos solidos. 
Pasqueir Joie, novem denarios. 
Hugo Drapeir, quatuor solidos et duos denarios. 
Richeir Drapeir, sex denarios et pictavinam. 
Petrus Bogeri, viginti denarios. 
Rage rus Guerreir, très solidos et octo denarios. 
Girardus Bogeri, quatuor denarios. 
Petrus Ricort, duos solidos et très denarios. 
Robertus Boslart, octo denarios. 
Gauguen Millon, duos solidos et novem denarios. 
Herlent ^, très denarios. 

Hugo Haoyl, duos solidos et sex denarios et obolum. 
Durandus Prime, novem denarios. 
Guarinus de Bordello, octo denarios servitii. 
Libo Moneir, septem denarios. 
Johannes Bornicort, octo denarios. 
Johannes Bernart, sex denarios. 
Ragerus Paganus, duos denarios. 
Herbertus Morice, septem denarios. 
Durandus Le Joy, viginti denarios. 
Isembart Rana, quinque denarios et obolum. 
Guytonus Abyoth, octodecim denarios. 
Paganus Garestin, très solidos et très denarios. 
Uxor feu Philippe, quatuordecim denarios. 

1. Plutôt Hersent. 



CARTUL.VIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 119 

Droinus Florie, viginti denarios. 
Guido Deleert, viginti denarios, vel xiiij tantum. 
Robertus Papin, quatuor solidos. 
Andrœas Moveir, novem denarios. 
David Cementarius, très denarios. 
Crebelmus Judœus, viginti duos denarios et obolum. 
Uxor feu Rachart Giraut, duodecim denarios. 
Isembart Le Folon, sexdecim denarios. 
Garinus de Genne, duos denarios. 
Herbertus Fogerat, viginti et unum denarios. 
Fulco de Yallibus, quatuordecim denarios servitii. 
Gaufridus Maltium, quindecim denarios et obolum et picta- 
vinam. 

Stephanus Hodeer, viginti denarios et obolum et pictavinam. 

Robertus Herice, viginti très denarios. 

Girardus de la Cbesneie, duos denarios. 

Isabel de Barbotinelle, duos denarios. 

Jobannes Dehaus, quatuor denarios. 

Ranulplms Carpentarius, séptem denarios et obolum. 

Johannes Burguce, quatuordecim denarios. 

Andraeas Lorens, quatuor denarios. 

Odo Cocheriau, novemdecim denarios et obolum. 

Costentinus Troter, quatuor denarios. 

Gervasius Miles, novem denarios. 

Martinus Noer, duos solidos et duos denarios. 

Uxor feu Robert Le Brun, duos denarios. 

Monachi de Oratorio, très solidos et quatuor denarios. 

Droinus Mergam, viginti denarios. 

Gloseria, septemdecim denarios. 

Porcherau, très andegavenses. 

Ragerus Grollin ^ octo denarios servitii. 

Girardus Helye, octodecim denarios servitii. 

Robertus Le Coc, viginti duos denarios. 

Ricbot, novemdecim denarios. 

1. Plutôt Grossin. 



120 cartulaihp: uk chate\u-du-loir 

Droco de Fellart *, duodecim denarios et oboluin. 

Droco de Fellart, duos denarios. 

Gervasius Florie, duos solidos et undecim denarios. 

Guarinus Prochart, sex denarios et obolum. 

Libaut Gauteir, duodecim denarios. 

GaulVidus Boschain, septemdecim denarios. 

Johannes Rumme, quatuordecim denarios et pictavinam. 

Tibaut Oriot, très andegavenses. 

Gaufridus Trulle, duos denarios. 

Stepbanus Le Bigot, duos solidos et duos denarios et picta- 
vinam. 

Sanson Morin, duos denarios. 

Richart Renart, quatuordecim denarios et pictavinam. 

Johannes Seglonaiu, quatuor denarios. 

Domus feu Johannis Groget, quatuor denarios. 

David Brote, très denarios. 

Micho Robin, novemdecim denarios. 

Chenu, très andegavenses. 

Fillum, quinque denarios. 

Johannes Bochin, très denarios. 

Lambertus Haie, duodecim denarios. 

Filii Pétri Martini, septemdecim denarios. 

Hamelinus Drigum, quatuor denarios. 

Ehacelin ^^ itidem quatuor denarios. 

Droinus Jupulus, duos denarios seu solidos sex denarios et 
obolum. 

Galteir Ronan, très libras et très libras très denarios et 
duos denarios. 

Bouet de Via, octodecim denarios et très solidos et quatuor 
denarios ex altéra parte. 

Stephanus Garneir, quatuor denarios. 

Gaufridus de Salleia, quinque solidos et sex denarios. 

André Poié, quinque solidos et unum denarium. 

Peloquin, duos solidos et septem denarios et obolum et 
pictavinam. 

1. Plutôt Fessart. 

2. Plutôt Chacelin. 



CARTULAIRE DE CH\TEAU-DU-LOIH 121 

Robertus Merceir, quinque denarios et oboluin et picta- 
vinam. 

Libaut Teiphaine, très solidos et très andegavenses. 

Borgil, octo denarios. 

Giraudus Pnesbyter, très solidos et quinque denarios. 

Leiardis, duos denarios. 

Galtier Faber, duos solidos et unum denarium. 

Gervasius Guanguein, très solidos et quatuor denarios et 
obolum, et ex alia parte quinque denarios et obolum de estallo. 

Johannes Brice, septem denarios et obolum. 

Cliristianus Benciot, tredecim denarios. 

Johannes Chopart, septem denarios. 

Guoylla, sexdecim denarios et pictavinam. 

Stephanus Gileberti, duos denarios. 

Trochet, duos solidos et unum denarium. 

Fodeia, duos solidos et unum denarium. 

Aindre Blanche, septem denarios. 

Richardus Gayer, duodecim denarios. 

Guitonus de Fossis, quinque denarios. 

Aucheriau, duos denarios. 

Borresel, septem denarios et pictavinam. 

Droinus de Salleia, très solidos et octo denarios et ex alia 
parte septem denarios et obolum. 

Johannes Foque, très andegavenses. 

Trulleta, tredecim denarios et novem denarios. 

Droco Guaher, septem denarios. 

Maria Lagoliasse, quatuor denarios et obolum. 

Odelina Lavesseta, quatuor denarios. 

Michot Huguot, novemdecim denarios. 

Matis Porcel, très denarios. 

Puella, quinque solidos et sex denarios servitii. 

Robertus Ranz, très andegavenses. 

Hugo Lebrun, octo denarios. 

Stephanus Brun, duos denarios. 

Robertus Buillon, duodecim denarios. 

Papellon, quatuor denarios et obolum. 

VI. 16 



122 CAHTULAIHE DK CHATEAU-DU-LOIU 

Borer de Yernolio, sex solidos et duos denarios et obolum. 

Johannes Ripennee, tredecim denarios. 

Hubertus Bufere, sexdecim denarios. 

Gaufridus Pastoratu, très denarios et obolum. 

Uager Morel, quatuor solidos et sex denarios. 

Fulcherus Barre, très solidos et septem denarios. 

Petrus Jornau, quindecim denarios. 

Palmeria, novem denarios. 

Radulphus Peerrin, sex denarios et obolum. 

Guillelmus Golias, duos solidos et unum denarium. 

Radulphus Le Taillandier, unum andegavensem. 

Johannes de Vado et Stephanus Bufaut, decem denarios. 

Odo Buillon, duos solidos et quinque denarios. 

Julianus Robert, duos solidos et quinque denarios. 

Mahot et Grembort, duodecim denarios. 

Parvus Guarinus, duodecim denarios. 

Guillelmus Maugort, decem denarios. 

Johannes de Cigno, octo denarios. 

Maria et Johannes, quinque denarios. 

Bardoinus Galiene, quinque denarios et pictavinam. 

André Gerreir, duos solidos et sex denarios et obolum. 

Hubertus Guerreir, duos solidos et septem denarios. 

Petrus Muhart, très solidos et undecim denarios et unum 
sextarium frumenti. 

Hugo Poher, quinque solidos et novem denarios et obolum. 

Julianus Chapallel, quatuor solidos et septem denarios. 

Galterus Lanceline, duos solidos et quinque denarios et 
obolum. 

Johannes Martin, duos solidos et septem denarios. 

Hamelinus Elpinart ^, quatuordecim denarios. 

Heremite de Gastell[is], duodecim denarios. 

André de Vervil, tredecim solidos et ex alia parte sex dena- 
rios et obolum. 

Robertus Gereor, unum andegavensem. 

Rage rus Roune, sex denarios. 

1. Plutôt Espinart. 



CARTULAIRE DE C H\TEAU-DU-LOIR 123 

Durant Golumbel, duos solides et très andegavenses. 

Agnel, oeto denarios. 

Robertus Traveirs, septem denarios servitii. 

Johannes Giraut, octodecim denarios et deeem denarios et 
obolum. 

Isti deeem denarii et obolus sunt feu Droconis Erimbert. 

Girardus Letencor, quatuor solidos et quinque denarios. 

Guido Bocin, deeem denarios et pictavinam. 

David Beree, sex denarios. 

Regina, sex solidos. 

La Breselle, sex denarios. 

Hubert Martin et sorii, quinque denarios et obolum et picta- 
vinam. 

Julianus Agathe, quatuor solidos et septem denarios et 
obolum. 

Gaufridus, iilius ejus, sex denarios de Ruppe. 

Petrus Abresel, duos solidos et quatuor denarios et obolum. 

Hubertus Martin, viginti duos denarios et obolum et unum 
denarium de stallo. 

Galebrun Faber, octo denarios. 

Robertus Faber, sex denarios. 

Johannes Helie, duodecim denarios. 

Uxor feu André Pépin, septem denarios. 

Pringaut, viginti denarios. 

Jordain, quatuor denarios. 

G. Peloquine, septemdecim denarios et obolum et pictavinam. 

Fulcherius Peloquine, tredecim denarios et uiuim denarium 
de stallo. 

Hubertus Rana, quatuordecim denarios et obolum. 

Agnes la Mauriesse, très denarios et obolum et pictavinam. 

David Morin, duodecim denarios. 

Robinus Torpin, sex denarios. 

Doyssa, très denarios et obolum. 

Guillelmus (Juoccri, duos denarios et obolum. 

Theobaldus Minutor, unum denarium. 

Stephanus Elcornart, duos solidos. 



124 CARTULAIRE DE CHATE\U-DU-LOIR 

Costentinus Rocir, quatuor denarios. 

Chenu de Jarlis, unum denarium. 

Marcesche, septem denarios. 

Johannes Droin, novem denarios. 

Pasqueir Chantiau, duos solidos. 

Guclierain et Pasqueir, sex denarios. 

Seneschallus, sex denarios. 

Gervasius de Gigno, quatuor denarios. 

Hubertus Garrel, octo solidos et quinque denarios etobolum. 

Gaufridus Bencet, octo denarios et obolum et pictavinam. 

Robertus Morin, duos solidos et quinque denarios. 

Enjobaut, quinque solidos et undecim denarios et pictavi- 
nam. 

Richerus Viau, très solidos et novem denarios et obolum. 

Gaufridus Drapeir, très solidos et sex denarios. 

Johannes Boel, undecim denarios. 

Ervil Domin, novem denarios. 

Micho Durant, undecim denarios. 

Aalee, duos solidos et septem denarios et obolum et picta- 
vinam. 

Radulphus Garrel, duos solidos et sex denarios. 

Gilebertus de Loho, septemdecim denarios. 

Foque de Migne, quatuor denarios. 

Poupelot, novem denarios et obolum et pictavinam. 

Garinus Oyleri , quindecim denarios et obolum et pictavinam . 

Droinus Minart, quinque sohdos et septem denarios et duos 
denarios de Fossis. 

Johannes Minart, septem solidos et decem denarios. 

Guido de Gigno, viginti duos denarios. 

Petrus Jecloscir, très solidos. 

Radulphus Merceir, duodecim denarios. 

Hamelinus Agathe, très solidos et très denarios. 

J. Glericus, très denarios et obolum de domo. 

Gervasius de Collis, duos solidos et unum andegavensem. 

Johannes Marcigius, undecim solidos. 

Galiena, octo denarios. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 125 

Gaufridus Drapeir, très solidos. 

Robertus Domeste, très solidos et quatuor denarios. 

Jollanus Orelart, quindecim denarios et obolum. 

Gapellanus de Leprosaria, quatuor solidos et sex denarios. 

Robertus de Longalanda, duodecim denarios. 

Hamelinus Fange, octo denarios. 

Mattheus de Boleria, quatuor denarios. 

Andréas Vassellor, très denarios. 

Absoluta, duos denarios. 

Guillelmus Frappin, unum denarium. 

Droco de Jupilles, unum denarium. 

Guillelmus Boraut, novem denarios. 

Hugo de Vaaz, unum denarium. 

Gaufridus de Vaaz, duos denarios. 

Guillelmus de Bellomonte, unum denarium. 

Mahot, septem denarios. 

Gensus de Marcello, très solidos. 

Julianus Boel, très solidos. 

Bernardus Boel, très solidos. 
Johannes Ruine, très solidos. 

Regina, très solidos. 
Gaufridus Benecort, octodecim denarios. 
Johannes Bochin, très solidos. 
Gaufridus Drapeir, très solidos. 
Petrus Abresel, très solidos. 
Odo Buillun, octo denarios. 
Hamelinus Druium, octo denarios. 
Trochet, octo denarios. 
Hugo r.e Brun, octo denarios. 
Johannes Ripenee, octo denarios. 
Gaufridus Pastoratu, octo denarios. 
Micho Durant, octo denarios. 
Robertus Traveirs, octo denarios. 
La Bresole, octo denarios. 
Gaufridus Fortin, octo denarios. 
Radulphus Garrain, octo denarios. 



126 CARTULAIHE DE CHATKAU-DU-LOin 

Joliannes Chopart, octo denarios. 
Puella, octo denarios. 
Parvus Guaririus, octo denarios. 
Droinus Minart, octo denarios. 
Stophanus Garneir, octo denarios. 
Coliimbel, octo denarios. 
Marresche, octo denarios. 
Ldenbarde, octo denarios. 
Ernaudus Durant, octo denarios. 
Galterus Lanceline, octo denarios. 
Hubertus Guerreir, octo denarios. 
Herbertus de Belin, octo denarios. 
Gaufridus Rochebec, duos denarios. 
Hugo Duredent, unum denarium. 
Mathis Clignart, unum denarium. 
André Le Cordeinnier, unum denarium. 
Fulcherus de Castellis, unum denarium. 
Galterus Merceir, unum denarium. 
Albericus Vintarius, unum denarium. 
Hubertus de Vaaz, unum denarium. 
Stephanus Bretel, unum denarium. 
Richard Chartein, unum denarium. 
Guillelmus de Pontvallien, unum denarium. 
Guillelmus Daguenet, duos denarios. 
Richeir de Bellomonte, duos denarios. 
Bernardus Guimont, duos denarios. 
Johannes de Fontenellis, octo denarios. 
Gervasius de Yincil, très denarios et obolum de Ruppe. 
Galterius Faber, quatuor denarios de una Ruppe. 
Hubertus Pullus, octo denarios. 
Guillelmus Miles, quatuor denarios. 
Radulphus Le Paler, sex denarios et obolum. 
Droinus Martin, sex denarios de domo. 
Remil Carpentarius, decem denarios et obolum. 
Matthseus Foterel, sexdecim denarios et obolum et picta- 
vjnam. 



CARTULAIKE DE CH\TEAU-DU-LOIH 12"/ 

Barthelot Ghapallel, qiiindecim denarios. 
Julianus Ghapallel, très solidos et quatuor denarios. 
Petrus Mucart, quatuor solidos et undecim denarios. 
Ragerus Morel, très solidos et sex denarios. 

156. — Vers 1239. — Liste des censitaires de Gou- 
LAiNES. — (B. N., Latin 9067, fol. 324 verso.) 

Hii siint census de Colenes ad festum beau Martini. 

Gervasius Multhart, quatuor denarios de prato Rangeit. 

Julianus Lancien, quinque pictavinas. 

Hubertus Drapeir, très turonenses et pictavinam. 

Stephanus Helie, septem turonenses. 

Odin Le Bigot, très turonenses et pictavinam. 

Petrus Morel, quinque denarios et unum turonensem. 

Gaufridus Bocheti, duos denarios et pictavinam. 

Uxor iEgidii Gauguein, très turonenses. 

Petrus Peloquin, unum denarium. 

Petrus Morin et Andraeas Folquin, viginti quinque denarios 
et très pictavinas. 

Uxor Roberti Druin, très denarios. 

Johannes de Rupe, quinque denarios. 

Familia Roberti Le Brun, très turonenses. 

Guillelmus Le Drapeir, quinque turonenses. 

Hugo Troter, octodecim denarios. 

Petrus de Gtagno ', duos denarios. 

Familia Droini Foterel, quatuor denarios et pictavinam. 

Robinus Parvus Guido, duos solidos et duos denarios. 

Gervasius Le Paumier, duos denarios. 

Johannes Monacims, ((uiiKjue pictavinas. 

Radulphus Picart, S(*x dcMiarios. 

Uxor (iirardi de Ponvalen, duos denarios. 

Maria de; I^onvalen, octo denarios pro se et André Galiene. 

Gauterus Ronan, sex denarios. 

Uxor defuncti Johannis, très turonenses. 

Guillelmus des Vineis et socii ejus, septemdecim denarios. 

1. Sans doute Stagno. 



128 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

Familia AndrecTe Lorens, très solidos et très denarios. 

Guariau, quatuordecim denarios. 

La Pesse, sex denarios. 

La Corbine, duos denarios. 

Gloseria, novem denarios et unum turonensem de servitio 
et septem turonenses et unam pictavinani de censu. 

Uxor Richardi Viau, novem denarios. 

Relicta Rageri de Golumnel, duos denarios de servitio de 
terra de la Fodeere. 

Marsilius Prœsbyter, unum denarium. 

Theobaldus Grosle, sex denarios de servitio. 

Agatha de Paurier, très turonenses. 

Michael de Burceyo, sex denarios de servitio. 

Gaufridus Morin, sex denarios. 

Johannes Bocheri, très turonenses. 

Guillelmus de Alba Terra, unum denarium. 

Hamelinus Fode et Daniel, septem pictavinas. 

Gervasius Miles, undecim denarios. 

Petrus Guaugain, duos denarios. 

Raginaldus Fortin, très turonenses. 

Bocinel, quinque denarios. 

Lateiose, duodecim denarios et obolum. 

Baudren, quinque turonenses. 

Gauteret, très turonenses. 

Guillot de Foie, octo denarios et pictavinam. 

Robertus Ghristianus, septemdecim denarios. 

Theobaldus Prime, duos denarios super terram de la 
Boneteire et undecim denarios super hebergamentum Ger- 
vasii Militis, et idem Gervasius tenetur reddere Theobaldo 
unum denarium in crastino beati Martini hyemalis. 

La Rochette de la Bonneteire, duos denarios. 

Guillelmus Regnart, duodecim denarios obolo minus. 

Johannes Gnovaut, unum turonensem. 

Andrœas Galiene, novem turonenses. 

Philippus Antenatus, unum denarium. 

Guillot Le Mercier, quatuor denarios. 



CARTULAIRE DE GHATEAU-DU-LOIH 129 

Guillot Cliapentarius, très turonenses d'Escoraut. 
Robertus Drujon, qiiinque obolos. 
Guillelmus de Maieto, duos denarios de servitio. 
Julianus Garneir, octo denarios de uno prato. 
Fulco Garan, très turonenses et unum obolum. 
Gervasius Guerreir, novem turonenses de Borneis. 

157. — Vers 1239. — Liste des chevaliers et vassaux 
DE LA CHATELLE>iE d'Oizé. — (B. N., Latin 9067, foL 322 
verso; Fr. 9501, fol. 7 verso; Fr. Nouv. Acq. 7412, foL 344.) 

Hoc est vêtus scriptum de militibus et feodalibus de cas- 
tellaria de Oiseio. 

Rolandus de Monrevel. 

Johannes de Fay. 

Hamelinus de Gualeranda. 

Guillelmus de Trellazeio. 

Johannes de Mallevau. 

Ger[vasius] Fortins. 

Guillelmus de Orna. 

Guarinus de Floe. 

Hugo Bochart. 

Guillelmus de Vernezelles. 

Gaufridus de Parrigneio. 

Robertus de Longa Landa. 

Gervasius Soberau. 

Stephanus Le Merceir. 

David Charruain. 

Gervasius Ripaus. 

Guillelmus Hardoin. 

Odo Hardoin. 

Bocheir Gelin. 

Johannes Prime. 

Guillelmus de Turneio ^ 

Johannes Belun. 

Guillelmus Chalopin. 

1. Var. : Furneio. 

VI. 17 



130 CARTULAIRE DE CFIATEAU-DU-LOIR 

Guido Gueignon. 
Hubertus de Maieroles. 
Guillelmus Galteir. 
Hseres feu G. Richart. 
Stephanus de Boschet. 
Gaufridus Serjant. 
Guillelmus Hemery. 
Gir ardus Patri. 
Nicolaus Bouin. 
Folcheir Ascelin. 
Guoheir. 

Girardus de Surchers. 
Stephanus Tercol. 
Charbonel de Tessue. 
Eremborc de Boschet. 
Johannes Textor. 
Gaufridus Belissent. 
Hamelinus de Boyce. 
Hardoinus de Landevi. 
Garin. de Landevi. 
Guillelmus Bein venu. 
Guarinus de Goperia. 
Richart de Haya. 
Johannes de Gultura. 
Hamelinus Brochart. 
Martinus Mau^ion. 
Johannes Reondiau K 
Richart de Goperia. 
Hamelinus de Resquel. 
Gervasius Bormaut. 
Guillelmus de Randonay. 
Hugo Bodin. 
Guillelmus Le Sauneir. 
Raginaldus Johan. 
Herbertus Serven. 

1. Var. : Secondiau. 



C\RTUL\IRE DE CHATEAU-DU-LOIR 131 



Johannes de Montaupin. 
Petrus de Villefolet. 
Stephanus Faber. 
Garnerus Galop. 
Martinus Lorenz. 
Hamelinus Pautet. 
Johannes Deable. 
Foque Belemere. 
Fulco de Vallibus. 
Gaufridus de Gesneio. 
Robertus de Ruigné. 
Raginaldus Guischet. 
Guarinus de Richemont. 
Aubertus Sicile. 
Guillelmus Rillen. 
Le Duc de Noeriis. 
Girardus de Montaupin. 
Girardus Brien. 
Girardus de Platea. 
Michael de Liboys. 
Johannes Bloolin. 
Hugo de Poillé. 
Petrus de Broacen. 
Stephanus Brulë. 
Raginaldus Rogeir. 
Johannes de Vernecelles. 
Raul de Boschet. 
Hamelinus Chapin. 
Hugo de Belin. 
Phili|>pus Bancheir. 
Raginaldus de Bul'a. 
Hugo de Boyce. 
(iuillchnus de Platea. 
Hcrbertus Vindocinensis. 
Fulco de FIoé. 
Guido Salvage. 



132 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIH 

Johannes Joie. 
Garinus de Floé. 
Hersent de Broacen. 
Haeres de Caumessin K 
Hugo de Verueia. 
Andréas de Yilleclerc. 
Foquet Potart. 
Gaufridus de Verrun ^. 

158. — Vers 1239. — Liste des vassaux de Louplande 

AYANT FAIT HOMMAGE A GeOFFROY DE ChATEAUDUN. (B. N., 

Latin 9067, fol. 340; Fr. 9501, fol. 8 verso; Fr. Nouv. Acq. 
7412, fol. 347 verso.) 

Jsti fecerunt homagia domino vicecomiti Castriduni de 
feodis suis in castellania de Lopelande. 

Gervasius d'Anvers. 

Guillelmus de Cheselles. 

Guillelmus Guielin 3, de duobus homagiis. 

Gervasius Hugot. 

Fulco Botuer ^. 

Radulphus de Perreria. 

Matheus de Vovre. 

Symon Bordelesche. 

Guido Cornu ^. 

Raginaldus de Sarcé. 

Hubertus de Nemore. 

Hubertus Johannis. 

Johannes Paguot. 

Guillelmus Durant. 

Hubertus Yindocinen«is. 

Relicta Guillelmi de Oistilliaco. 

Johannes Belhomo et juratus. 



1. 


Var. 


: Taumassin. 


2. 


Var. 


: Verran ou Verrait. 


3. 


Var. 


: Guielin. 


4. 


Var. 


: Borner. 


5. 


Var. 


: Cortru. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 133 

Julianus de Foresta. 
Giiillelmus de Foresta. 
Juliana de Campo Lamberti. 
Radulphus Pinçon K 
Guillelmus de Verteuelles -. 
Guillelmus Malnorri. 
Stephanus Martinus. 
Johannes de Gravia. 
Raginaldus Moter. 
Clemens de Stagno. 
Richardus de Nemore. 
Fulco de Valenis. 
Guillelmus de Colans. 
Guillelmus Botir. 
Hubertus de Trelazai. 
Odo Quarrel. 
Dominus de Tusse ^. 
Symon de Praellis ^. 

159. — 1240, mai. — Acte par lequel Guillaume 
DE la Jaille ABA^'DO^NE A Grégoire Quintel quatre 

DENIERS MANSAIS DE CENS, EN ÉCHANGE DE QUOI CELUI-CI 
TIENDRA EN HOMMAGE, A UN DENIER DE SERVICE, LADITE 
CENSIVE, NOMMÉE LA TÉFOLIÈRE, SISE A LA BiGOTiÈRE, 

PAROISSE DE Saint-Mars-d'Outillé. — (B. N., Latin 9067, 
fol. 363 verso.) 

Transcriptum pro quittalione census el concessione alté- 
rais. 

Universis pnesentes litteras inspecturis, Guillelmus de 
Jailla, miles, salutem in Domino. 

Noveritis quod cum Gregorius Quintel teneretur mihi et 
hferedibus meis reddere annualim quatuor denarios rœnoma- 
nenses censuales de (juadam censiva quam diclus Gregorius 

1 . Var. : Piticon. 

2. Var. : Vcrtenclos. 

3. Var. : Tulle. 

4. Var. : Pellis. 



134 CARTULAIRE DE CH ATEAU-DU-LOIR 

tenet in feodo meo, ego quittavi eidem Gregorio dictum cen- 
sum et concessi eidem Gregorio quod ipse de cœtero et 
hœredes ejus teneant de me et hteredibus meis terram quœ 
erat in dicta censiva, quse terra vocatur partim la Tefolere et 
partim est sita apud la Bigoterre, in parrochia Sancti Medardi 
de Austilleio, ad unum deuarium census de servitio, sine alia 
redibitione, reddendum annuatim ad Pascha floridum, de 
quo servitio ego recepi dictum Gregorium in hominem ad 
fîdem. 

In cujus rei testimonium présentes litteras sigilli mei 
munimine roboravi. 

Datum anno Domini millesimo ducentesimo quadragesimo, 
mense maio. 

160. — 1241. — Charte de Michel, doyen de Ghateau- 

DU-LOIR, PORTANT TRANSACTION ENTRE LES MOINES DE GrAND- 

MONT ET Guillaume Godefroy, au sujet du lieu du Cou- 
DRAY, situé paroisses DE JupiLLES ET DE Thoiré. — (Imprimé : 
Archives du Cogner^ série H, art. 71, n** 2.) 

161. — 1242. — Accord féodal par lequel Pierre de 

MONTOIRE, COMTE DE VeNDOME, JeAN d'EsTOUTEVILLE ET 

Agnès, sa femme, cèdent a Geoffroy, aicomte de Cha- 
teaudun, la féodalité de Bouloire, de Maisoncelles et 
DU FIEF Saint-Mars, a charge de les relever de Saint- 
Calais, ainsi qu'un certain nombre de fiefs du Yendomois, 

CONTRE d'autres FIEFS SITUÉS DANS LE VeNDOMOIS *. (B. 

N., Latin 9067, fol. 367 verso.) 

Transcriptum escambii inter comitem Vindocinœ, Johan- 
nem de Estouteviila^ etc.^ ex una parte, et Gaufridum, 
vicecoinitem Castriduni, ex altéra, 

Universis preesentes litteras inspecturis, P[etrus] ^, cornes 

1. Nous devons à l'obligeance de M. le comte de Saint-Venant, qui a 
étudié tout particulièrement cette charte, l'identification des fiefs vendô- 
mois qu'elle mentionne. 

2. Pierre de Montoire, comte de Vendôme, fils de Jean de Montoire, 
dit Jean IV, et d'Églantine. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIH 135 

Vindocinœ, et Johannes de Estoutevilla ^ et Agnes ~, uxor 
sua, salutem. 

Noveritis quod, cum contentio verteretur inter nos, ex 
una parte, et nobilem virum Gaufriduni, vicecomitem Gastri- 
duni, ex altéra, super feodo de Boloria ^ et juratione domus 
de Mesuncellis ^, tandem devenimus in hune modum paeis : 

Primo. 

Quod nos quittamus et concedimus dicto Gaufrido vice- 
comiti et suis hœredibus in perpetuum dictum feodum de 
Boleria, et feodum de Mesuncellis, et jurationem dicta? domus 
de Mesuncellis, et homagium quod ego, Johannes de Estou- 
tevilla, petebam a Gaufrido, domino d'Illers '\ de feodo 
Sancti Medardi 6. Et hœc obedient castellaniœ Sancti Carileflî. 

2. 

Prœterea nos concedimus eidem vicecomiti et suis hœredi- 
bus in perpetuum feodum de Ghauvigné ^, 

1. Jean d'Estouteville, probablement llls de Robert d'Estouteville et de 
Jeanne de Châteaudun, héritière du Bouchet de Crucheray. De celte 
famille le Bouchet prit le nom du Bouchet-d'Estouteville, devenu le Bou- 
chet-Touteville. C'était le fief le plus important du comté de Vendôme 
avant que Montoire et Lavardin fussent entrés dans sa mouvance au 
Xle siècle. 

2. Agnès, femme de Jean d'Estouteville, semble être sœur de Pierre 
de Montoire. 

3. Bouloire (Sarthe), chàtellenie mouvant tour à tour de Vendôme, de 
Saint-Calais et de Vendôme, érigée en baronnie en 1593. 

4. Maisoncelles (Sarthe), chàtellenie réunie en 1593 à la baronnie de 
Bouloire. 

5. Geoffroy II d'Illiers, seigneur d'Illiers et de Maisoncelles. 

6. Le fief Saint-Mars, consistant en censives situées à Maisoncelles, 
Ecorpain, Evaillé, Sainte-Cerolte, Savigny-sur-Braye, etc. Il était incor- 
poré k la chàtellenie de Maisoncelles, dont les seigneurs se partageaient 
les profits et la justice avec les seigneurs de la Bournaye, ji Sainte- 
Cerotte. 

7. Chauvigny, canton de Droué (Loir-et-Cher). Ce fief n'était qu en 
partie aux vicomtes de Châteaudun, seigneurs de Mondonbh'au. Les 
ancêtres de Geoffroy de Chdteaudun en avaient donné la plus grande par- 
tie à Geoffroy de Lèves, évéque de Chartres. Chauvigny devint un des 
plus importants prieurés de Marmoutier. {Marmoutier, Cartulaire 
Dunoiê, 170, 183.) 



136 CARTULAIHE DE CHATEAU-UU-LOIR 

Et feodum de Raurille ^, 

Et le fay Boschet 2, 

Et Moteus ^, 

Et Moret ^ 

Et les Bretonnières ^, 

Et feodum de la Fredonnière ^, 

Et feodum quod Guillelmus Prunelle tenet in castellania 
Mentis Duplicis de eodem feodo, 

Et omnia quse continentur a sinistra parte infra clieminum 
qui transit eundo a villa Templi ^ usque ad Burgum lioberti ^, 
qui cheminus transit intra medietariam de Bellalanda ^ et 
Espiere ^^, et qui transit per Burgum Roberti usque ad 
domum Leprosi 1^, qui est ultra Burgum, usque ad crucem 
qui est ante domum dicti Leprosi, 

Et a dicta cruce omnia quœ continentur in sinistra parte 
infra magnum clieminum qui ducet eundo ad villa Danzeii ^-, 

1. Raurille, pour Romillé, aujourd'hui Romilly, canton de Droué. De 
même que Chauvigny, les sires de Mondoubleau ne possédèrent ce lief 
qu'en partie. Il appartenait aux religieuses de Saint-Avit de Chàteaudun, 
auxquelles il avait été cédé par l'abbé de Fontgombault en 1128. [Bulletin 
Danois, 1898, p. 172.) 

2. Aujourd'hui Fiot-Bouché et Fief-Bouchet, deux métairies proche 
Romilly. 

3. Les Motteux, étendue de terrains vagues et de forêt, dont une partie 
était du domaine des comtes de Vendôme et l'autre du ressort de Mon- 
doubleau. Il en reste le hameau appelé les Usages des Motteux, com- 
mune de Danzé (Loir-et-Cher). 

4. Moret ou Maret, métairie à Danzé, au nord des Bigotteries. 

5. Les Bretonnières, ferme à Danzé, au nord-est de Bellande. 

6. La Fredonnière, château, commune du Temple (Loir-et-Cher), 
ancienne seigneurie relevant de Mondoubleau à foi et hommage simple. 

7. Le Temple de Champignelle ou le Temple-lès-Mondoubleau, ancienne 
commanderie du Temple, puis de Malte. 

8. Bourg-Robert, localité dont le nom s'est perdu et qui devait être sur 
l'emplacement où se trouve maintenant le hameau du Tertre, au nord 
d'Azé (Loir-et-Cher). 

9. Bellelande, ferme qui, avant la Révolution, était des paroisses 
d'Epuisay et du Temple en tournée. 

10. Espière, Épuisay, canton de Savigny-sur-Braye (Loir-et-Cher). 

11. La maison du Lépreux, lieu dont la trace s'est perdue et qui devait 
se trouver vers la Haie-Bergerie, paroisse de Danzé. 

12. Danzé (Loir-et-Cher), ancien prieuré de la Trinité de Vendôme. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 137 

Et de Danzeio omnia quse continentur infra magnum clie- 
minum qui ducit eundo a la Desconfiture * a sinistra parte. Et 
hœc rémanent dicto vicecomiti et hœredibus suis versus Dun ~ 
et versus castellaniam Montis Duplicis. 

3. 

Hâec autem omnia supradicta dictus vicecomes et hseredes 
sui sine contradictione vel reclamatione nostri et hœredum 
nostrorum possidebunt, et homagia supradictorum feodorum 
habebunt, cum bmni justitia et pertinentiis, tenebunt, explec- 
tabunt et in perpetuum possidebunt libère et quiète. Et obe- 
dient castellania? Montis Duplicis. Nichil omnino in prœdictis 
locis nobis nec nostris hœredibus retinemus, excepto hoc 



Quod ego, Petrus, oomes Yindocinensis, et hîeredes mei 
habebimus, per totam terram de Chauvigné et de Rouville 3, 
cursum monetœ nostrie, sicut prsedecessores nostri habuerunt, 
et sectam pedagii nostri cheminis pedagialibus, quod peda- 
gium exiet de castellania Vindocinœ cum justitia ad transi- 
tum pedagii pertinente per manus nostras habenda. Et excepto 
feodo quod Gaufridus de Posterna ^, miles, tenet a me 
J[ohanne] de Estouteville infra prsedictas metas. 



Et excepto feodo quod domina de Solomes ^ tenet a me, 
Johanne de Estoutevilla. Et excepto hoc (juod monachi de 
Vindocino habent infra metas superius nominatas. Et excepta 

1. La Déconfiture, aujourd'hui la Ville-aux-Clercs, canton de Morée 
(Loir-et-Cher), an(*ieii fief apparleiiaiil au chapitre de Chartres, d'où sou 
nom de Villa Clericoruin. Dans h's litres du XVIII" siècle le moulin de la 
Ville-aux-CIercs portait encore le nom de moulin de la Déconiiture. 

2. Dun, pour Châteaudun. 

\\. Houville, pour liomillé. Voir ci-dessus. 

4. La Fosterne ou l'outerne était un fief avec manoir, ù présent disparu, 
paroisse d'Azé, au nord de la Houlière. Il relevait du Bouchet-Toute- 
ville. 

5. Selommes, chef-lieu de canton (Loir-et-Cher). 

VL 18 



138 CAIITULAIHE DE GIIATEAU-DU-LOIII 

terra Abalais *, quam Archenbaudus de Noiers -, miles, tenet 
ad censum de feodo Montis Aurei. 



Dieti vero cliemini et omnia perestitia ad res superius nomi- 
natas quœ continentur versus terram mei, comitis, et versus 
Vindocinum extra chemiuos remauent nobis et nostris hœre- 
dibus, qu8e omnia retinemus nobis et nostris hseredibus, cum 
omni justitia ad feodum vel castellaniam pertinente. 



Sœpedictus vero vicecomes in eseambium prtedictorum 
nobis et nostris hœredibus concessit in perpetuum feodum de 
Villa Porchier ^ cum pertinentiis suis, et feodum quod dictus 
Johannes de Soudaio ^ tenet de hsereditate defuncti Guillelmi 
de Sancto Martino ^ ab ipso vicecomite in Vindocino, cum 
pertinentiis in Vindocino existentibus, et feodum quod Liseia, 
domina Azeii ^, tenebat ab ipso vicecomite in Vindocino. Et 
hsec obedient nobis. 

In cujus rei testimonium, etc. 

Datum anno Domini 1242*^. 

162. — 1246, décembre. — Acte par lequel Geoffroy V 
DE Ghateaudun et Glémence des Roches reconnaissent 
AVOIR reçu de Maurice IV de Graon les lettres de parta- 

1. Peut-être les Allets, proche le Rouillis. Le Rouillis, ancien bourg 
et seigneurie à la Trinité, commune de Rahard, canton de Morée. 

2. Noiers, seigneurie importante, paroisse de Sainte-Gemmes, canton 
de Selommes. 

3. Yilleporcher, château et hameau, commune de Saint-Ouen, près 
Vendôme. Ancienne seigneurie mouvant du Bouchet-Touteville. L'acte 
d'échange prouve qu'avant 1242 il relevait de Mondoubleau. 

4. Souday, commune du canton de Mondoubleau. 

5. Guillaume de Saint-Martin, seigneur d'Espéreuse et de la Jousseli- 
nière. Il est impossible de savoir quels fîefs Jean de Souday tenait de 
Guillaume de Saint-Martin à Vendôme. 

6. On ne peut non plus connaître le nom du fief que la dame d'Azé 
tenait à Vendôme du vicomte de Chàteaudun, et qui releva depuis lors de 
Vendôme. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 139 

GES FAITES PAR GUILLAUME DES RoCHES ET MARGUERITE DE 

Sahlé. — (Imprimé : Abbé Métais : Sceaux danois, dans les 
Bulletins de la Société Danoise, t. VII, p. 405.) 

Universis... Gaufridus, vicecomes Castridunensis, et Cle- 
mentia, ejus iixor, salutem. 

Noverit universitas vestra nos, de assensu et voluntate ac 
speciali mandate Mauricii, domini de Credonio, récépissé 
litteras pie recordationis Guillelmi de Rupibus et Margarite, 
domine de Sablolio, patris et matris mei, démentie, ac litteras 
clare memorie Philippi, régis Francie, confectas super divi- 
sionem ipsorum, etc. 

Anno Domini M.CC.XLVI, mense decembri '. 

163. — 1248, 8 juin. — Acte par lequel Geoffroy de 

ChATEAUDUN, avant de PARTIR POUR LA TeRRE SaINTE, PAR- 
TAGE SES BIENS ENTRE SES DEUX FILLES, ET DONNE A JeANNE, 

l'ainée, femme de Jean de Montfort, Chateau-du-Loir, 
Mayet, etc., et a Clémence, la cadette, ses biens sis a 
Chateaudun, dans le Dunois, a Mondoubleau et a Saint- 
Calais (B. N., Fr. 20.691, p. 571.) 

Gaufridus, vicecomes Gastriduni, et Clementia, ejus uxor, 
salutem in Domino. 

Noveritis quod nos in procinctu... nostri in subsidium Terrœ 
Sanctœ, signo Sanctje Crucis assumpto, duabus filiabus nos- 
tris, Joanne, primogenitœ, uxori nobilis viri Joannis, comitis 
Montisfortis, et Clementiie, minori natu, terras nostras divisi- 
mus in hune modum : Joanna habebit Gastrum Lidi, Mayetum, 
Bouxtum, etc., salvis tamen conventionibus quas dictus 
Joannes, cornes Montisfortis, et Joanna, ejus uxor, [fdia] 
nostra, erga me, G[aufridum], vicecomitem Gastriduni, habent, 
de quibus liabeo literas régis Francia' et comitis Andegavo- 
rum, et literas ejusdem Joannis, comitis Montifortis, et Joannœ, 
uxoris sua;. Glementia, nostra lilia, habebit quicquid habemus 
apud Gastridunum et in Dunensi... Montem Duplicem, cas- 
trum S[ancti] Carilefim, etc. 

\. Cf. Ihtllctins de la Société Dunoiae, t. YUI, p. 110, note 6. 



140 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

Hoc voluerunt nobilis cornes Joannes, cornes Montisfortis, 
et Joanna, ejus uxor, filia nostra. 

Datum anno M CG XLVIII, mense junio K 

164. — 1249, novembre, « in castris juxta Damyetam ». 

— Acte par lequel Geoffroy V de Ghateaudun se consti- 
tue RÉPONDANT ENVERS DES MARCHANDS DE SiENNE d'uNE SOMME 
de deux cent vingt LIVRES TOURNOIS PRETEE PAR EUX A PLU- 
SIEURS SEIGNEURS -. — {Bulletins de la Société Danoise, 
t. VI, p. 447.) 

165. — 1249. — Gharte de Michel, doyen de Ghateau- 
du-Loir, portant reconnaissance par Garin Morian d'un 
CENS de trois deniers mansais par lui du aux moines de 
Berçay. — (Imprimé : Archives du Cogner^ série H, art. 71, 

n« 3.') 

166. — 1250, avril. — Gharte de Glémence des Roches, 
DAME DE Ghateaudun et de Ghateau-du-Loir, qui, de l'avis 

ET DU consentement DE SA FILLE JeANNE, COMTESSE DE MONT- 
FORT, DONNE AUX RELIGIEUSES DE BONLIEU, POUR LE SOULA- 
GEMENT DES AMES DE FEU GuiLLAUME DES RoCHES, DE MAR- 
GUERITE, DAME DE Sablé, et de Geoffroy de Ghateaudun, 
DIX arpents de terre entre Bois-Gorbon et le chemin de 
Ghateau-du-Loir a Vaas. — (B. N., D. Rousseau, n® 2996. 

— Archives de la Sarthe, H 1619.) 

1. Ménage analyse ainsi cet acte : « En 1248, le 8 de juin, Geoffroî, 
VI du nom, vicomte de Chasteaudun, mari de Clémance des Roches, 
estant sur le point de partir pour le voyage de la Terre Sainte, fait, 
conjointement avec sa femme, le partage de ses biens et de ceux de sa 
femme. Il donne à Janne, l'aisnée, femme de Jan, conte de Montfort, le 
Chasteauduloir, Maïet, le Boux, avec la forest de Burcey, et le Bois de 
Corbon, et Montglenet, avec la forest de Douvre et tout ce qu'il avoit à 
Oustillé, à la Suse et à Loupelande. Et il donne à Clémance, la cadette, 
femme de Robert de Dreux, tout ce qu'il avoit à Chasteaudun et dans le 
Dunois, et Monldoubleau, et le chasteau de S. Calés, et la Guierche, 
Chanvicay, et S. Géry et Lyam. En ce lans-là Clémance n'estoit point 
encore mariée. » [Histoire de Sablé, p. 206.) 

2. Cet acte est le dernier connu dans lequel comparaît Geoffroy de 
Ghateaudun. Il mourut le 6 février 1250. Du moins son anniversaire était 
célébré le 6 février. Voir ci-dessous l'acte de décembre 1251. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 141 

167. — 1250, septembre. — Confirmation de donation 

FAITE AUX religieux DE BeRÇAY DE TROIS SOUS MANSAIS DE 
RENTE SUR LA TERRE APPELEE « OsCHA DE LA GuARERANDE, IN 

PARROCHiA DE OsTiLLEio ». — (Imprimé : Archives du Cogner, 
série H, art. 71, n**' 4 et 5.) 

168. — 1250. — Liste des vassaux de Chateau-du-Loir 

AYANT fait HOMMAGE A GlÉMENCE DES RoCHES. (B. N., 

Latin 9067, foL 364; Fr. Nouv. Acq. 7412, foL 361.) 

Hii surit homines Castrilldi qui fecerunt homagium Cle- 
mentiœ, dominae ejusdem loci et dominas Castriduni^ anno 
Domini millesinio ducentesimo quinquagesimo ^ 

1® Dominus Guillelmus de Gorcillon, miles. 

Item, idem Guillelmus, ad roncinum servitii de feodo quem 
habet - apud Gorcillon et Sancti Vincentii. 

Dominus de la Fouingne ^. 

Domina Burgonia, quondam domina de Prulli, de hoc quod 
habet a Val Bochier ^ et Forges. 

Dominus de Vernolio, de hoc quod habet apud Vernolium. 
Item, idem dominus, de hoc quod habet apud Bonne. 

Dominus Guillelmus de Nogen, de Nogen. 

Dominus Gaufridus de Lanceraie, de feodo Doinces ^. 

Dominus Hamelinus de Voisins. 

Mattheus Bouchet. 

Andréas Malenuit. 

.Julianus dou Bordel. 

Mattheus Marsillian. 

Dominus Herbertus de Yovereio. 

Domina de Cotiran. 

Droco de Semur, de Beaumont. 

Philippus d'Espaigni, de Vill... 

1, En margo du ms. fr. Nouv. Acq. 7412 on lit celte note : « Extrait du 
R<'g. de la Cliamb. des Comp. intitulé Chastcau-du-Loir. » 

2. Var. : habebat. 
W. Var. : Foingne. 

\. Var. : Val liohicr. M. AIouîk, I, 164, imprime : Val Boschet. 
5. Var. : Domces. 



142 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

Guillelmus Borrel, de la Borrellière, et dicit se debere duos 
solides cenomanenses. 

Gilotus de Praellis * est homo de feodo Burceii. 

Hameliniis de Mangé, de feodo Burceii. 

Mattheus Houssiau -, de hoc quod habet juxta Hussum. 

Guido de Luceio, miles, ad Ix ^ dies gardœ, ut dicit. 

Johannes de Roncereio. 

Johannes Ogier, de terra Rageri Barthol de Belin ^. 

Relicta Rageri de Sarceio, sicut bassi ^. 

Morellus ^ de Pamier, de feodo de Cullo Bovis, et débet 
stagium et gardam apud Castrum[lidi]. 

Relicta Pétri Coqui, sicut bassi, et débet stagium ligium 
apud Castrumlidi. 

Odo de Ruppe, homo, et débet stagium. 

Dominus Robertus de Chevri, homo sicut bassi de feodo de 
la Moinnerie '^. 

Herbertus Cornu, homo de terra de Villete. 

Robertus de Bruillandin, homo ligius ad duos menses cus- 
todiœ de parnagio de Doure. 

Agnes Poille Oeille. 

Dominus Gaufridus de Chenucia ^ homo ligius. 

Hugo de Brifé, homo de Champignié ad duodecim cenoma- 
nenses servitii, ut dicit. 

Dominus Marsilio de Faaco ^, homo bis ^^. 

Margareta, domina d'Atenay, femina ligia. 

Dominus Hugo dou Perrier. 

1. Var. : Pellis. 

2. Var. : Houffiau, Bonfiau. 

3. La copie porte : ad he diem, qu'il faut évidemment lire : ad Ix 
dies. 

4. Var. : Bag. Bachol de Belin. Peut-être que Bartholomeus de Belin 
forme un article séparé. 

5. Var. : Balli. 

6. Var. : Merellus. 

7. Var. : Lamonière. 

8. Var. : Chenueia. M. Alouis imprime : Chenehaia, 

9. Var. : Fayaco. 

10. Lire : ligius. 



CARTULAIRE DE CH\TE\U-DU-L01R 143 

Gaufridus de Gurceio, de feodo terrse Paceii et pertinentiis 
Gastrilidi. 

Dominus Gaufridus de Haia, de redditu quod habet ad 
vitam. 

Dominus Guillelmus Brocin, de feodo de Biauvoare K 

Fouquetus - de Ferraria, de medietate Ganipi Lamberti. 

Hugo Soriau ^, homo ligius de feodo Oyseii ^ et de Gué 
Saalart. 

Dominus Guillelmus de Bauceio. 

Domina de Gortiran, de hoc quod tenet in castellaria Gas- 
trilidi. 

Droco de Semur. 

Fulco Lenfant, de masura de Poulie. 

Huguetus de Mereio, miles, est homo de reditu Gastrilidi; 
débet etiam rachetum. 

Guillelmus de Gorcullon, ad duos menses custodiae. 

Gaufridus de Brueria, homo ligius, débet custodiam. 

169. — 1250. — Liste des vassaux de la Suze ayant 
FAIT HOMMAGE A Glémence DES RocHEs. — (B. N., Latin 
9067, fol. 365 verso; Fr. Nouv. Acq. 7412, fol. 362.) 

Hii sunt homiiies Susœ qui fecerunt liomagium C[lemen- 
tiœ], dominas Castridani, an no Doniini 1250. 

Dominus Gervasius de PruUiaco. 

Dominus Herbertus Vendomais. 

Dominus Hugo de Belin. 

Droco de Semur. 

Relicta Johannis de Susa, militis. 

Symon de I*raellis, miles. 

Dominus Hobertus de Glaromonte, de hoc quod habet cum 
uxore sua apud Susam. 

Dominus Uobcrtns Garnici'. 

Dominus (iuilhdmus Buisson, praesbyter. 

1. Var, : /ieaits'air. 

2. Var. : Foiificrlus. 

3. Var. : Sorio. 

4. Var, : Oysen. 



144 CARTULAIHE DE GHATEAU-DU-LOIR 

Mattheus de Goeures. 

Dominus Guillelmus Besagno ^, de hoc quod hal)et apud 
Verreilles. 

Mattheus de la Bordelaiche, de censu suo Susse. 

Alinant Senel. 

Ragerus de Pleissiaco, homo ligius de f'eodo de Curcellis. 

Dominus Henricus Dorce. 

Relicta Hugonis Sores -, militis. 

Hamelotus de Laingne vient ^, de forestaria Gastinse, ad 
arcum et quatuor sagittas et unum oboluni servitii ad Pascha. 

Gaufridus de Noeriis. 

Droco de Semur. 

Hugo de Breillei. 

Johannes de Biauce, homo, et débet inquirere intra adven- 
tum quod servitium débet. 

170. — 1250. — Liste des jurés de Berçay. — (B. N., 
Latin9067, fol. 336.) 

Hii suntjurati Burcoii eodem aruio [1250]. 

Guillelmus Belin. 

Guillelmus Borrel. 

Herbertus de Veteribus Molendinis. 

Ragerus de Bonne. 

Relicta Christiani de Burceio, sicut bassi. 

171. — 1250. — Liste des vassaux de Louplande ayant 
FAIT HOMMAGE A Glémence DES RocHEs. — (B. N., Latin 
9067, fol. 366; Fr. Nouv. Acq. 7412, fol. 362 verso.) 

Hii sunt homines Lupilande eodem anno [1250] ejusdem 
Clementiœ. 

Dominus Vernolii, de feodo dou Vignel. 
Dominus Gervasius de Prulliaco. 
Radulphus de Perreria. 

1. Yar. : Besague. 

2. Var. : Morel. 

3. Yar. : Hannelotus de Laingîies>ient. Peut-être faut-il lire : ... de 
Lainsjié, vicarius de... 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 145 

Mattheus de Bosco. 
Guillelmus de Foresta. 
Guillelmus Jullin. 
Robertus Querrian K 
Guillelmus de Villiers -. 
Guillelmus de Ghaselles ^. 
Henricus Bomer ^. 
Herbertus Maunaurry ^. 
Foquetus de Ferraria. 
Johannes Cornu. 

Aalicia, fdia Guillelmi de Fontana, militis. 
Johannes de la Grève. 
Domina Perrière de basso ^. 
Relicta démentis de Stagno. 
Richardus.de Pleissiaco. 
Stephanus Durant. 
Mattheus de Goeures. 

Matthias " de la Bordelaiche, de medietaria de la Cou- 
petière ^. 

Gervasius de Bosco, de domo Bosci. 
Johannes Paiot, de Pajotaria -K 
Gaufridus de Matefelon, miles. 
Radulphus de Petraria ^^*. 
Hugo de Breillei ^^ 
Mattheus de Nemore. 
Guillelmus Lupellus. 



1. Var. ; 


: Quarriau. 


2. Var. 


: ViUers. 


3. Var. 


: Cheselles. 


4. Var. : 


: Bouler. 


5. Var. 


: Mannorri. 


6. Var. : 


Perrerix de Ballo. 


7. Var. 


: Mathxus. 


8. Var. 


: Tripetière. 


9. Var. 


: Paiotus, de Parotaria. 


10. Var. 


: Perreria. 


11. Var. 


: BveilU. 



VI. 19 



146 cartulaire de ciiateau-du-loir 

172. — [1250]. — Liste des vassaux de Mayet K — 
(B.N., Latin 9067, foL 367.) 

Hii sunt homines de Maieto. 
Radulphus Darron. 
Robertus Quarriau. 

Johaniies Boutier, de hoc quod liabet à l'Esnegnetière. 
Guillelmus de Gorcillon ^, ad duos menses custodise, ut 
dicit. 

173. — 1251. — Hommages faits a Clémence des 
Roches, dame de Ghateaudun. — (B. N., Latin 9067, foL 
361 verso; Fr. Nouv. Acq. 7412, foL 363 verso.) 

De Castriduno. Isti sunt qui debent et fecerunt homagium 
Clementiee, dominée Castriduni, de feodo dotalitii sui Cas- 
triduni, anno Domini 1251 ^. 

Herveus Boiau ^. 

Domina Ludi. 

Odo Lenfant, miles. 

Petrus Rufus, miles. 

De Castro Rageri. 

Gaufridus dou Gorbiau, miles, est homo G[aufridi] ^, domini 
Gastriduni, ad très solidos servitii ad Nativitatem Domini, et 
très turonenses ad Pascha, et un quarteron d'escuelles, et un 
quarteron de hennas ad dictos terminos. 

Guillelmus de Gliancey. 

Relicta Guillelmi Maron, de basso ^. 

De Lacunigro 

Domina de Frovilla '^. 

1. Cette pièce, venant à la suite des quatre listes d'hommages rendus 
en 1250 à Clémence des Roches pour Château-du-Loir, la Suze, Berçay 
et Louplande, paraît devoir être aussi datée 1250. 

2. La copie porte : Cornillon. 

3. Le ms. lat. 9067 assigne la date fausse de 1207. L'année 1251 est 
donnée par le ms. fr. nouv. acq. 7412. 

4. Var. : Boian. 

5. Le ms. porte seulement : homo C. domino... Au lieu de C, il faut 
lire G. 

6. Var. : Ballo. 

7. Yar. : Prouilli. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 147 

Frode de Montfollet *. 
Berneus Morebier -. 
Petrus de Tusca, miles. 
Henricus Osen. 
Domina de Villaloet. 
Guillelmus de Bellovillari. 

174. — 1251, décembre. — Charte de Clémence des 
Roches, donnant au prieuré de Cohémon l'usage de 
diverses essences de bois mort, a la charge de célébrer 
l'anniversaire de son mari, celui de ses père et mère et 
le sien. — (B. N., Latiii 9067, fol. 255 verso.) 

Transcript de V usage à la priouresse de Cohamon. 

Universis pniesentes litteras inspecturis et audituris, Cle- 
mentia, domina Castriduni et Cast[r]ilidi, salutem in Domino. 

Noveritis quod ego dedi et concessi, in puram et perpetuam 
eleemosinam, pro anima bonaî memoriœ Gaufridi, quondam 
comitis Castriduni, sponsi mei, et anima mea, necnon et pro 
animabus patris et matris meorum, Deo et monasterio monia- 
lium Beatae Mariœ de Charitate Andegav[ensis], ad opus seu 
usuagium domus de Curia Ilamonis, prioratus ejusdem 
monasterii, in foresta de Burcoyo, brenhas dou tremble, dou 
bol, dou charme, de Tarable vers, sans escuier, et le tremble, 
le boel, le charme et l'arrable siccas prope pedem, qui ne 
charge folium neque florem, le saule, le marsaule, Tenue, le 
genest, la bordeine, le prefus prope pedem, et le chesne et le 
fou siccas qui ne chargent folium neque florem, et le chesne 
et le fou ars quio ceciderunt et jacuerunt super terram, per 
annum et diem. Et si dominus foresta» vel illi qui habent 
usuagium in foresta de Burceyo prope diem faciant scindi et 
rolligi in dicta foresta prope pedem, moniales domus de 
Curia Banni (sic) poterunt habere et capere illud (juod inve- 
nerint residuum arborum cjesarum cum mercamento, et 
capient et habebunt bruerias ita quod non fauchent in loco 
ubi sit nemus. Item, poterunt capere et habere arbores fractas 

1. Var. : Frcde de Montfelet. 

2. Var. : Ilerveus Morehier. 



148 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

et avulsas sine vivario, et de illis qu8e per vivarium cecide- 
runt nihil habere debent. Vivarium vero est usque ad quin- 
que arbores quassas vel avulsas quœ possunt videri unico 
visu. Item, poterunt capere et babere id quod invenerint resi- 
duum, et copellos des boscberaus de venditionibus de Bur- 
ceyo et de Gloypas, quando bucberones reliquerint dicta 
residua et copellos, omnino de liiis non curantes, et in locis in 
quibus vendere fuerit et in locis in quibus vendere non erit, 
quando venditio fuerit remota, sicuti alii usuagiarii capiunt. 
Sed in Bosco Corbonis, in delYenso de Sallis, in defFenso de 
Rous, in vetito Pediculi, quœ sunt defîensa, nibil debent per- 
cipere dictse moniales. Dedi etiam et concessi eisdem monia- 
libus in perpetuam eleemosinam quod babeant et possint 
habere singulis annis in Burceyo quinque porcos ad pasna- 
gium, sine panagio reddendo. 

Et propter hoc conventus Beatœ Mariée de Gharitate Ande- 
gav[ensis] tenentur (sic) facere annuatim solemniter anniver- 
sarium domini et sponsi mei G[aufridi], quondam vicecomitis 
Gastriduni, die crastina sanctse Agathœ, et patris et matris 
mese idus julii ^, et meum anniversarium post obitum. 

Et quod hoc iîrmum et stabile permaneat, prsesentes 
eisdem dedi sigillo meo sigillatas. 

Datum anno Domini millesimo ducentesimo quinquagesimo 
primo, mense decembris. 

175. — 1251/1252, 30 mars. — Gharte de Jeanne de 
montfort, qui confirme la donation faite a bonlieu par 
Glémence des Roches, sa mère, dame de Ghateau-du-Loir, 

DE DIX arpents DE TERRE ENTRE BoiS-GoRBON ET LE CHEMIN 

1. Ces dates d'anniversaires sont à noter. Elles fixent la mort de Geof- 
froy, vicomte de Châteaudun, mari de Clémence des Roches, au len- 
demain de la Sainte-Agathe (6 février 1250), et celle de Guillaume des 
Roches, père de Clémence, aux ides de juillet (15 juillet 1222). Cette 
date du 15 juillet avait déjà été donnée par M. le comte de Broussillon, 
dans sa Maison de Cvaon, tome I*'"', page 135. La date de la mort de 
Geoffroy de Châteaudun n'est pas mentionnée par M. Ch. Cuissard dans 
sa Chronologie des vicomtes de Châteaudun, publiée au tome VIII des 
Bulletins de la Société Dunoise, 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 149 

DE Chateau-du-Loir aVaas. — (B.N., D. Housseau, n^BOll.) 

176. — 1252, octobre. — Charte de Clémence des 
Roches, dame de Ghateaudun et de Chateau-du-Loir, qui 

RATIFIE LA FONDATION DE l'aRBAYE DE BONLIEU FAITE EN 1219 

PAR Guillaume des Roches, son père. — (B. N., D. Hous- 
seau, n«^ 3012 et 3014.) 

177. — 1252. — Vente par Jean Martinelli et Agathe, 

SA FEMME, A JeAN DE GoURMARCEL, d'uN DEMI-ARPENT DE 
TERRE SITUÉ « APUD CURIAM MaRCELLI, IN PARROCHIA SaNCTI 
GUINGALOEI, IN FEODO DOMINI DE CaSTRO LlDI, PROPE TERRAS 

FRATRUM Grandimontis ». — (Imprimé : Archives du Cogner, 
série H, art. 71, n" 6.) 

178. — 1252. — Charte de Jean, archidiacre de Cha- 

TEAU-DU-LOIR, relatant LE DON FAIT AUX RELIGIEUX DE BeR- 

ÇAY PAR Jean de Courmarcel du demi-arpent de terre 
qu'il avait acheté de Jean Martinelli et d'Agathe, sa 
FEMME. — (Imprimé : Archives du Cogner, série H, art. 71» 

n'»7.) 

179. — 1255, novembre ou avant, (iambaiseuil. — Charte 
de Jeanne de Montfort, donnant aux religieuses dk Bon- 
lieu DIX livres angevines de rente sur les moulins de 
Mayet. — (B. N., Latin 9067, fol. 372 verso; Fr. 20.691, 
p. 541.) 

Cartula Boni Loci pro decem libris qux niutatœ fuerunt 
in blado. 

Universis présentes litteras inspecturis, Johanna, comi- 
tissa Montisfortis, salutem in domino. 

Noveritis quod nos, pro rcmedio animai nostraî, parentum 
et antecessorum nostrorum, dedimus et concessimus, iii 
puram et perpetuam eleemosinam, Deo et sanctimonialibus 
Boni Loci, Gisterciensis ordinis, decem libras andegavensiuin 
annui reditus singulis annis ab eodem in molendinis de 
Maeto, in festo Nativitatis Domini, percipiendas et babendas 
et in perpetuum possidendas libère, pacifiée et quiète. 



150 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

Et ut istiul (lonum firmum et stabile permaneat, eisdem 
sanctimonialibus présentes dedimus litteras sigilli nostri 
munimine roboratas. 

Datum apud Gambesolium, anno Domini millesimo ducen- 
tesimo quinquagesimo quinto. 

180. — 1255, novembre. — Charte de Clémence des 
Roches, qui transmute en quatre muids de froment la 

RENTE de dix LIVRES ANGEVINES DONNEE AUX RELIGIEUSES DE 
BoNLIEU, par SA FILLE JeANNE DE MONTFORT, SUR LES MOU- 
LINS DE MaYET, ET Y AJOUTE DIX LIVRES ANGEVINES DE RENTE 

SUR LA viGUERiE DE Chateau-du-Loir. — (B. N., Latiii 9067, 
fol. 372 verso; Fr. 20.691, p. 541.) 

Alia cartula Boni Loci de quatuor inodiis frumenti pro 
decem libris supradictis. 

Universis prsesentes litteras inspecturis, Clementia, Cas- 
tridimi et Castrilidi domina, salutem in Domino. 

Cum charissima filia mea Johanna, quondam comitissa 
Montisfortis, pro remedio animœ suœ, Deo et sanctimoniali- 
bus de Bono Loco, Cisterciensis ordinis, decem libras ande- 
gavenses annui redditus in molendinis de Maeto, in puram et 
perpetuam eleemosinam, dederit et concesserit, donationem 
prœdictam volo, approbo et confirmo. Ego vero, videns utili- 
tatem dictarum monialium majorem esse in percipiendo blado 
quam in pecunia numerata, volo et concedo quod dictae 
moniales, in escambium prœdictarum decem librarum ande- 
gavensium, babeant et percipiant in dictis molendinis, per 
manum multoris, singulis annis quatuor modios boni fru- 
menti, eisdem persolvendos terminis inferius annotatis, scili- 
cet : duos modios in Nativitate Domini, et duos modios in 
Ascensione Domini semper sequenti. Pneterea ego, mese salu- 
tis non immemor, pro remedio animée mese, parentum 
meorum, et animée Gaufridi, quondam vicecomitis Castri- 
duni, sponsi mei, dono et concedo prœfatis monialibus de 
Bono Loco decem libras andegavensium annui redditus in vil- 
licaria de Castrolidi, percipiendas et habendas a villicario 
Castrilidi singulis annis in festo Sancti Christophori, sub 



CARTULA.IRE DE CHATEAU-DU-LOIR 151 

pœna duorum solidorum andegavensium pro qualibet die 
solutionis dilatœ a dicto villicario dictis monialibus solven- 
dorum. 

Et ut istud sit firmum et stabile in futurum, présentes lit- 
teras sigilli mei munimine roboravi. 

Datum anno Domini millesimo ducentesimo quinquagesimo 
quinto, mense novembri. 

181. — 1257, 5 mai. — Reconnaissance faite par 

RORERT, FILS d'HeRRERT GoNIVE, d'uNE DONATION FAITE AUX 
RELIGIEUX DE BeRÇAY PAR SON PÈRE SUR UNE PARTIE DE LA 
MAISON DE DÉFUNT EtIENNE GeNIS, A GhATEAU-DU-LoIR. 

(Imprimé : Archives du Cognet\ série H, art. 71, n" 8.) 

182. — 1260/1261, février. — Vente faite par Gui- 

RURGE, VEUVE DE GUILLAUME QuiNLCES, A (iEOFFROY QuiN- 
TEAU, d'une planche DE VIGNE NOIRE SISE A LA QuiNTELlÈRE, 

AU FIEF d'Hugues de Gourcillon, chevalier, en la paroisse 
DE Saint-Mars-d'Outillé. — Imprimé : Archives du Cogner^ 
série H, art. 71, n" 9.) 

183. — 1261, 26 juillet. — Bail perpétuel fait par 
FRÈRE Bernard Alroin, correcteur du prieuré de Berçay, 
A Mathieu Gornu, d'un hérergement situé paroisses de 
Jupilles et de Thoiré. — (Imprimé : Archives du Cogner, 
série H, art. 71, n*» 10.) 

184. — 1263. — Gharte de Guy de Lucé, chevalier, 
seigneur de Lucé, lequel, du consentement de (jUY, son 

FILS aîné, confirme AUX RELIGIEUX DE GrANDMONT LE DON A 
EUX FAIT, PAR HeNRI PlANTAGENET, DU DROIT d'aVOIR A LuCÉ 

UN HOMME LiHRE ET FRANC. — (Imprimé : Virtor Alouis : 
Lucé, p. 165, d'après Archives de la Sarllii;, Il II l^i.) 

185. — 1265/1266, 18 janvier, Paris. — Accord entre 
Jean d*Acre, bouteiller de France, et Robert ue Dreux, 

PAR LEQUEL CELUI-CI DONNE A BlaNCHE, MLLE DE JeaN ij'AcRE, 
CENT-CINQUANTE LIVRES MANSA1S DE RE.NTE SUR LE MANOIR UK 

LouPLANDE. — (B. N., Fr. 20.691, p. 569.) 



152 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

La letre monseigneur Jean cVAcre et de monseigneur le 
comte, du contens qui estoit entre eux deux pour damoi- 
selle Blanche, fille dudit Jean d'Acre. 

Sçaclieiit tous, etc. que comme mouseigneur Jean d'Acre, 
bouteiller de France, demandast partie de terre pour damoi- 
selle Blanche, sa fille, en la terre du Ghasteau du Loir et ses 
apartenances, et en toute la terre que noble homme Robert de 
Droes tenoit et tient encore du comte d'Anjou pour raison de 
sa femme, laquelle terre estoit eschoite aux devantdites 
damoiselles de Teschoite de leur mère et de leur ayeule, c'est 
à sçavoir madame Jeanne, comtesse de Montfort, et de sa 
mère, en la fin, du conseil de prudes hommes, firent paix les 
devantdits monseigneurs Jean et Robert de Droes en telle 
manière que ledit Robert, pour soy et pour sa femme, a 
donné audit monseigneur Jean, ou nom de damoiselle Blan- 
che, sa fille, pour ses droitures de rente, comme elle doit 
avoir, de toute la terre devant dite, G et L livres de mançois 
de rente assise en telle manière, c'est à sçavoir le manoir de 
Loupelande o toutes ses apartenances, etc. 

Ge fut fait à Paris, le jeudy devant la feste de la Ghaire 
Saint Pierre, en l'an de Notre Seigneur MGGLXV. 

186. — 1266/1267, février. — Acte par lequel Jean 
d'Acre, douteiller de France, promet de parfaire une 
rente de trois cents livres tournois sur louplande en 

FAVEUR DE BlANCHE, SA FILLE, FEMME DE GUILLAUME DE 

FiENNEs. — (B. N., Fr. 20.691, p. 570.) 

Jean [d'Acre], fils le roy de Jérusalem, bouteiller de 
France... 

Sçachent que nous avons promis à noble homme monsei- 
gneur Enguerran, seigneur de Fieules, el nom de Guillaume, 
son aisné fils, mary damoiselle Blanche, nostre fille, à par- 
faire et entérigner trois cens livres de rente à tournois 
assises à Louppelande, etc. 

Ge fut fait l'an 1266, el mois de février. 

187. — 1271, octobre. — Transaction entre Robert de 



cartulaire de chateau-du-loir 153 

Dreux, seigneur de Chateau-du-Loir, et Béatrix de Mont- 
fort, SA femme, d'une part, et les religieux de Saint- 
Vincent DU ]Mans, d'autre part, par laquelle les religieux 
conservent la propriété des bois de Sarcé et la justice 

DES paroisses DE GoULONGÉ ET DE SaRCÉ, SAUF CERTAINS CAS. 

— (B. N., Latin 9067, fol. 258 verso.) 

Transcript des haies de Sarcé et des hommes Vabbé de 
Saint Vincent dou Mans. 

Omnibus prsesentes litteras inspecturis et audituris, Rober- 
tus, cornes de Drocis, dominus Gastrilidi, et Beatrix de Mon- 
teforti, ejus uxor, in Eo qui est omnium vera salus, saluteni. 

Noverit universitas vestra quod, cum contentio verteretur 
inter nos, ex una parte, et religiosos viros abbatem et con- 
ventum monasterii Sancti A'incentii Gœnomanensis, ordinis 
sancti Benedicti, ex altéra, super hoc videlicet quod iidem 
religiosi bayas de Sarceya pleno jure ad se pertinere dice_ 
bant, cum omni juridictione et districtu hominum et hospitum 
in parochiis de Golongeyo et de Sarceyo commorantium et 
existentium, exceptis magnis forefactis, videlicet bomicidio, 
raptu et incendio, et cum omni justitia mortem seu mutilatio- 
nem exigente membrorum ; nihilominus asserentes quod 
easdem bayas scindere et nemus earundem poterant et debe- 
bant necnon et expletare pro suarum libito voluntatum ; nobis 
in contrarium asserentibus et dicentibus eosdem religiosos 
nullum jus habere faciendi prœmissa seu aliquod praemisso- 
rum : tandem, communicato inter nos et eosdem religiosos 
diligenti tractatu, attendentes quod religionis favor non 
modicus debeatur ad hoc induci, divino intuitu pietatis, pru- 
dentium virorum interveniente consilio, super prtTemissis 
concordatum extitit in hune modum, videlicet quod nos volu- 
mus, pro bono pacis, et tenore pr.nnsentium concedimus et 
in hoc consentimus quod dicti religiosi et eorum successores 
haias, cum omni juridictione et districtu ((uolii)et hominum et 
hospitum in priedictis parochiis commorantium, tam pra»sen- 
tium quam futurorum, habeant et possidcant in futurum, 
pacifice et quiète, exceptis tantummodo prœdictis forefactis, 

VI. 20 



154 CARTULAIRE DE CHATE\U-DU-LOIR 

cum justitia, prout superius est expressum, sine alla redibi- 
tione vel exactione qualibet nobis ab ipsis hominibus in pos- 
terum facienda et a nobis exigenda, ac cas bayas et nemus 
scindere valeant et etiam explectare ad sua libita et vota, 
oppositione nostra seu successorum et ba^redum contradic- 
tione abquatenus non obstante, reservatis nobis et bœredibus 
nostris coustumis de omnibus emptis et venditis ab eisdem 
hominibus extra eorundem reHgiosorum feodum vel distric- 
tum, prout antecessores nostri consueverint percipere et 
habere. Nos autem bona fide promittimus nos contra ordina- 
tionem et compositionem prœdictam de cœtero non venturos, 
sed inviolabiUter servaturos nos et hseredes nostros quoad 
hœc obli gantes. 

In cujus rei testimonium présentes litteras sigillorum nos- 
trorum munimine duximus roborandas. 

Actum anno Domini millesimo ducentesimo septuagesimo 
primo, mense octobris. 

188. — 1272, 20 mai. — Acte par lequel Robert de 
Dreux, seigneur de Chateau-du-Loir, et Béatrix de Mont- 
fort, SA femme, abolissent la taille en leur ville de 

GhATEAU-DU-LoIR et établissent un droit de FAITAGE SUR 

les maisons K — (B. N., Latin 9067, fol. 378.) 

Lettre de festage à Chasteau du Loir. Cest un dehvoir, 
A tous cens qui cestes présentes lettres verront et orront, 
Robert, cuens de Dreues et de Montfort, signour dou Châ- 
teau dou Leir, et Béatrix, sa famé, salus en Nostre Seigneur. 
Sçachent tuit que, comme nous eussiens en nostre ville 
dou Château dou Leir taille sus nos borgeois et sus lor 
mesons de nostre ville devantdicte, et nous ayons entendu et 
esgardé, dou conseil de predhommes, le preu de nostre ville 

1. Cet acte, dont l'original semble perdu, a été publié par M. le 
vicomte d'Elbenne au tome IX, p. 125, de la Province du Maine, avec, 
entre crochets, les rectifications suggérées par l'original de la charte de 
franchise de Mayet, dont le texte est identique à celui de la franchise de 
Chàteau-du-Loir. Nous reproduisons ici la copie du ms. latin 9067 en 
indiquant en note les corrections de M. le vicomte d'Elbenne. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 155 

devantdicte, nous volons et octroions desores en droit * que 
la ville dou Ghetiau dou Leir devantdicte, et les mesons et les 
apentis qui sont et qui porront estre dou tens à venir soient 
mis à festage, c'est assçavoir, que chacun borgois o autre 
qui aura meson ou appentis en nostre ville soient tenus ren- 
dre à nous et à nos heirs, chacun an, trois solz de festage de 
tornois ou de monnoie corant, et Tapentis des et oict deniers 
tornois ou de monnoie corant, rendus à nous et à nos hers 
ou à nos alloés à nostre chasteau de nostre ville devantdicte, 
à lendemein de Tosseins diraument - et perdurahlement. Et 
s'il advenoit que aucun se defîaillît de rendre au terme desus- 
dict ledict festage et la rente, il paieront l'amende o telle 
comme de cens au temps passé 3, en icelle manière que, s'il y 
avoit aucuns de nos hordeis ^ en nostre ville demorant, et 
avoit son hébergement où il demorast, il paeroit servige au 
pressoer ^ ou autre meson avoir sans trespasser rue ne place 
entre deux, ne seroient tenus à rendre à nous ne à nos heirs 
c[ue trois solz de tornois ou de meine ^ corant, par la reson 
dou festage, pour les dous mesons. Et s'il advenoit qu'il 
louast ou prestast aucunes de celles mesons, cil qui demor- 
ront èsdictes mesons seroient tenus rendre trois solz de la 
meson à feste, et des et oict deniers tornois, ou de monnoie 
corant de l'appentis. Et s'il advenoit que aucuns de nos bor- 
geois moraient et les heirs dépérissent ' l'hébergement, clies- 
cun seroit tenus rendre le festage, si comme il est dict par 
devant, des mesons ou des apentis ne ne tendront ^. Et sont 
et seront tenus desoresenavant les borgeois à ^ ceus qui 
places auront ou tendront, èsquelles il a eu mesons autres- 
fois, seront tenus rendre des places devantdictes, pour cha- 

1. Avant. 

2. Annaiimeiit. 

3. Comme de tcn» trépassé, 
'i. BorjeiH. 

5. Il poiirroit ^rari^e ou pressoer. 

6. Monnoie. 

7. Départissent. 

8. Que ils tendront, 

9. Et. 



156 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

cune place, trois soulz do festages. Et s'il advenoit que il 
défaillissent, à ^ aucun de ous ou de lor heirs, à nous ou à 
nos heirs des devantdictes chouses, ou aucune des devantdic- 
tes chouses fère rendre ou paier, si com il est dit dessus, 
nous ou nos heirs, ou cil qui sera on nostre leu ou Châtiau 
dou Leir, porrons fère la taille ou fère fère et la lever et 
prendre si comme nos ancessours ou nous la solions feire ou 
fère feire lever ot feire paier, jusques à la value de trente 
livres de tornois ou de monnoie corant sus ceux qui se - 
défaudront. Et à toutes ces chouses et chascune par soy 
tenir, garder ot acomplir et feire à torsjors se obligèrent les- 
dis borgeois, ous et lour hoirs, présens et advenir, et tos 
lours biens présens et futurs. 

Et que ce soit ferme et estable en perdurableté, nous en 
avons données et saellées ces lettres de nos soaus. 

Ce fut fet et donné le vendredy d'emprès la Sainct Nicolas 
en may, l'an de grâce mil et dous cens et sexante et douze, 
ou mois de may, ez calendes de juing. 

189. — 1272, septembre. — Confirmation par Robert 
DE Dreux et Béatrix de Montfort, au prieuré de Saint 

GUINGALOIS DE ChATEAU-DU-LoIR, DE l'uSAGE DES FORÊTS DE 
DoUVRE, BeRÇAY et BoIS-CoRBON, selon LE TITRE DE FON- 
DATION DU prieuré. — (B. N., Latin 9067, fol. 262.) 

Transcript de Vusage au priour du Chasteau dou Loir. 

Universis présentes litteras inspecturis, Robertus, comes 
Drocensis et Montisfortis, et dominus Castrilidi, et Beatrix, 
ejus uxor, salutem in Domino. 

Cum prior Sancti Guingalis de Castrolidi deberet^ nomine 
et ratione prioratus Sancti Guingalis, secundum quod dice- 
bat, habore jus et potestatem habendi, capiendi, utendi, 
fruendi, ad suam penitus voluntatem, ad quemcunque usum 
prioratus prœdicti et omnium œdificiorum suorum, grangia- 
rum, molendinorum, factorum seu faciendorum et etiam 
reparandorum, et insuper ad usum vinearum et omnium 

1. Ou. 

2. Le. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 157 

rerum ad dictum pertinentium prioratum, de vivo nemore et 
mortuo in forestis nostris de Doniura ^ et de Burceyo et de 
Nemore Corbonis, et hoc jus sibi vendicaret et peteret dic- 
tus prior, hac ratione, quia in prima fundatione prioratus prae- 
(licti, taie jus et dominium dieto prioratui et ejus prioribus, et 
modo quo dictum est, et ad omnia quae dicta sunt, in forestis 
omnibus antedictis, concessum fuerat et donatum a tali qui 
hoc facere poterat et debebat, prout in litteris fundationis 
prioratus praBdicti plenius continetur, asserebat nihilominus 
idem prior quod, per tempus et tempora quorum non potest 
extare memoria, priores prioratus prœdicti, modis prsedic- 
tis, jure antedicto, libère et quiète usi sunt in forestis pra3- 
dictis, ad suam penitus voluiitatem, de vivo et mortuo nemore 
supradicto : nos, ex tenore litterœ fundationis prioratus 
prsedicti et ex relatu plurium religiosorum et non religioso- 
rum nostram conscientiam informantes, concordantes priores 
dicti prioratus jus habere prsedictum in omnibus antedictis et 
modis superius expressis, Deum pr?e oculis habentes, nolen- 
tes cum aliéna jactura locupletari, attendentes etiam divini 
cultus diminutionem fieri si temporalia diminuantur, donatio- 
nem fundatoris dicti prioratus ratam habentes et firmam, 
volumus, concedimus et prœcipimus : 

P 

Ut priores prioratus Sancti Guingalis, qui modo vel pro 
tempore sequenti fuerint, utantur, fruantur, capiant et 
habeant, per se vel per alios nomine ipsorum, nemus vivum 
et mortuum et quicquid ad nemus pertinere potest, ad onera 
pra^licta et ad domum de Martegniaco -, ad furnum, molen- 
dina et vineas oi ad omnia iediflcia ad dictam domum de 
Martegneyo pertinentia, facta et facienda seu etiam repa- 
randa, modis omnibus supradictis, in locis et forestis ante- 
dictis. 

1. Douvre. 

2. Pour Manaigniaco. 



158 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

Volumus insuper quod prsedicti religiosi vel sui dictum 
nemiis exploctare et scindc^re possint cum serra et sine serra 
et cum cœteris omnibus ferramentis, ad suam penitus volun- 
tatem, et non teneantur dieti religiosi nostrorum assensum 
requirere servientium in nemoribus antedictis et forestis. 

IIP 

Omnia autem pnedicta volumus et prœcipimus iieri in 
omnibus forestis antedictis et modis dictis et ad omnia prse- 
dicta, exceptis deffensis antiquis dictarum forestarum, vide- 
licet deffenso de Domure, delTenso des Rous, deffenso de 
Sales, deffenso de Poel, deffenso de Nemore Gorbonis quod 
totum deffensum est, in quibus deffensis praîdicti religiosi non 
capient seu etiam non utentur quamdiu in dictis forestis suum 
usagium poterunt invenire. Si tamen aliquo modo aecideret, 
quod non credimus, quod in prœdictis forestis ad usuagium 
suum necessaria non possent invenire, ex tune et tune pos- 
sent in prœdictis deffensis suum usuagium, modis antedictis 
ad omnia preedicta et ut dictum est, explectare. 

lyo 

Prœterea volumus, concedimus et prœcipimus ut prœdictus 
prior et priores qui pro tempore sequenti fuerint, in foresta 
de Domure prœdicta, omnium porcorum suorum pasnagium 
habeant, sicut habet in foresta de Burceyo supradicto modo 
prior Sancti Guingalis prœdictus. 

yo 

Ad hsec autem omnia supradicta adimplenda, tenenda et 
inviolabiliter observanda, et quod contra prœsentem conces- 
sionem et donationem per nos vel bœredes aut successores 
nostros in perpetuum non contra venire possimus, nos et 
haeredes et successores nostros présentes et futuros obliga- 
mus specialiter et expresse. 

Et ut hoc ratum et fîrmum permaneat in futurum, prœsen- 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOTR 159 

tes litteras sigillorum nostrorum munimine fecimus roborari. 
Datum anno Domini millesimo ducentesimo septuagesimo 
secundo, mense septembris. 

190. — 1272, 31 octobre. — Acte par lequel Rohert de 
Dreux, seigneur de Chateau-du-Loir, et Béatrix de Mont- 
fort, SA femme, adolissent la taille en leur ville de 

MaYET et établissent un droit de FAITAGE SUR LES MAISONS. 

— (Imprimé : Vicomte d'Elbenne : Franchises accordées par 
leurs seigneurs aux villes de la Ferté-Bernardy Château- 
du-Loir et Mayet, dans la Province du Maine, t. IX, p. 126, 
d'après A. N., P 1344, cote 571.) 

A tous cels qui cestes présentes lestres verrunt et orrunt, 
Robert, cuens de Dreues et de jNIontfort, seigneur dou Chàtia- 
douloir, et Béatrix, sa femme, salut en Nostre Seigneur. 

Sachent tuit que, comme nous eusien taille en nostre ville 
de Maet sus noz borjois et seur leur meisons de nostre ville 
devant dite, et nous ayons endtendu et esgardé, dou conseil 
de preudes homes, le preu de nostre ville devant dite, nous 
voulons et ostraions dès ores en avant que la ville de Maet 
devant dite, et les meisons et les apantiz qui sunt et qui 
pourront estre dou tans à avenir, soient mis à festage. Ce est 
âsavoir que chacun borjois ou autre qui aura meison ou 
apantiz en nostre ville soi(?nt tenuz rendre à nous et à noz 
hoirs, chacun an, trois solz de festage de tornois ou de mon- 
noie courant, et Tapantiz dis uet deniers tournois ou de mon- 
noie courant, renduz à nous et à nos hoirs ou à nos alouez, 
en la maison au préost de nostre ville devant dite, à lande- 
main de la Tousainz, annaumant et perdurablement. Et se il 
avenoit que aucuns se defausist de rendre, au terme desus 
dit, le dit festage et la rante, il paieraint l'amande au telle 
cum de tens trépassé, en tèle manière que se il y avoit aucuns 
de nos bourjois, en nostre ville demeurant, et avoit son her- 
bergement ou il demourast, il pourroit grange, ou pressoir, ou 
autre meison avoir, sanz trespasser rue ne place entre deus, 
ne seroient tenuz randrc à nous ne à nos hoirs que trois solz 
de tornois ou de monnoie courant, par la reison dou festage 



160 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

pour les deus meisons. Et s'il avenoit qui louast ou prestast 
aucunes de celles maisons, cil qui demourraint as dites meisons 
seroient tenuz randre trois solz de la meison à feste, et dis uet 
deniers de l'apantiz, tournois ou de monnoie courant. Et se il 
avenoit que aucuns de noz bourjois mouraint et les hoirs 
départisseint le lierbergement, chacun seroit tenuz rendre le 
festage, si comme il est dit pardevant, des meisons ou des 
apantiz que il tendrunt. Et sunt et serunt tenuz dès ores en 
avant les bourjois, et cels qui places auront ou tandrunt èsqueles 
il a eu meisons autresfoiz, serunt tenuz rendre des places 
devant dites, pour chascune place, trois solz de festage. Et 
s'il avenoit qui defallissent, ou aucun d'ans ou de leur hoirs, 
à nous ou à noz hoirs, des devant dites choses, ou aucune des 
devant dites choses faire, rendre ou paier, si comme il est dit 
desus, nous ou noz hoirs, ou cil qui sera en nostre leu à Maet, 
pourrons faire la taille ou feire feire, et la lever ou prendre, si 
come nos anceiseurs ou nous la soûlions faire, ou feire feire, 
lever et feire paier, jusques à la value de trante livres de tour- 
nois ou de monnoie courant, seur cels qui le défaudroient. Et 
à toutes ces choses et chascune par soi tenir, garder, acomplir 
et faire à tourjourz se obligèrent les diz bourjois, aus et leur 
hoirs, présenz et futurs. 

Et que ce soit ferme et estable empardurable, nous en avons 
données et saellées ces lestres de noz seaus. 

Ce fut fait et donné la voille de la Tousainz, en l'an de 
grâce mil et deus cenz et seisente et douze, es kalendes de 
novembre. 

191. — 1273, juin. — Lettres par lesquelles Rorert 
DE Dreux et Béatrix de Montfort accordent a Geoffroy 

POEVILAIN, ÉCUYER, SA VIE DURANT, l'uSAGE DE SA FORET DE 
BeRÇAY pour sa maison de JoNCHÈRES, et lui donnent ACTE 
DE SES OFFRES DE FOI ET HOMMAGE. (B. N., Latiu 9067, fol. 

260 verso.) 

Transcript de Vusage Jeuffroy Pontvillain. 

A tous ceux qui verront et orront cestes présentes lettres, 
nous Robert, cuens de Dreux et de Montfort, et nous Béatrix, 



CA.RTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 161 

sa femme, comtesse des devantdis leus, salus en Nostie 
Seigneur. 

Sçachent que nous avons donné à Jeuffroy Poevilain, escuier, 
por le service que il nous a fet, son usage à sa vie en nostre 
Ibrest de Burçay, c'est assçavoir : le mort bois à soy chauffer 
et à ses gens, et dou vif bois à lierbagier à sa meson de Jon- 
chières, à mesons et closture fere fere ou leu devantdicte, à 
un cens de service dou pris de cent deniers tarnois rendu en 
nostre ville dou Chasteau dou Leir, à nous et à nostre com- 
mandement, le jour de la monseignour Sainct Jehan Baptiste. 
Et toutes ces chouses sommes nous tenus à luy garantir à sa 
vie, et en avons receu celuy Jouffroy dessusdit en foy et en 
homage. 

Et que ce soit ferme et estable, nous en avons données ces 
lettres scellées de nos seaux. 

Ce fut fet en Tan de grâce mil deux cens sexante et treize, 
ou mois de juing. 

192. — 1274, mai. — Acte par lequel Robert de Dreux 
et béatrix de montfort confirment aux religieux de 
Ghateau-l'Hermitage l'usage de Berçay, autrefois donné 
PAR Geoffroy Plantagenet et ses fils, Geoffroy, comte 
DE Nantes, et Henri II, roi d'Angleterre. — (B. N., 
Latin 9067, fol. 254. — Imprimé : Documents historiques 
sur le prieuré de Chàteaux-V H ermitage.) 

Itemy autre transcript pour Cliasteaux^ de confirmation 
du comte de Dreux. 

Hobert, comte de Dreux et de Montfort et signour dou 
Chasteau de Leir, et Beatris, sa famé, comtesse et dame 
desdis leus, à tous ceus qui verront et orront cestes présentes 
lettres, salus en Nostre Seignour. 

Comme roligiaus hommes le prieur et les frères de Chas- 
tiaux aient leurs usaiges en nostre bois dou Maine, c'est 
assçavoir en Burçay et en Douvre, à lour chaufage et à l'édi- 
fication et réparation de leurs mesons, dehors et dedens, si 
comme il ont usé, et à lor autres nécessités et pastures 

VI. 21 



162 CARTULATRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

et * à lor bestes, en bois et en plein, et lor parnage de eus et 
de lor hommes, et en toute nostre terre dou Maine aient lesdis 
religiaux lor coustumes de lor homes dehors et dedens, et 
ayent tostes cestes chouses dou don de Jeufîroy, jadis comte 
d'Anjou, fds Paniques, jadis roy de Jérusalem, et dou don et 
de la confirmation de Henry, jadis roy d'Angleterre et comte 
d'Anjou, et de Gefîrai, comtes de Nantes et fuis - doudit 
Geffrai comte d'Anjou, si com nous avons veu et oy en lor 
lettres scellées en lor saiaux bonnes et entières : nous, vou- 
lans l'aire grâce espécial ausdis religions, por Tamor de Dieu 
et por le salut de nos âmes et de nos antécessors et de nos 
héritiers, toutes lesdictes donaisons et confirmation des 
chouses dessusdictes lor ottroyon et confirmon, et volon que 
lesdis frères et lor successors de toustes lesdictes chouses 
usent et esploictent desoresenavant perdurablement, quiète- 
ment et franchement, si comme il ont mieux usé en temps çà 
en arrière puis les donaisons devantdictes, exceptez nous 
anciens defîaiz. 

Et que ce soit ferme et estable en perdurableté, nous avons 
donné cestes présentes lettres ausdis religiaus saellées en nos 
syaux en testimoine de vérité. 

Ce fut donné l'an de grâce mil deux cens septante quatre, 
ou mois de may. 

193. — 1274, 30 septembre, Ghâteau-du-Loir. — Acte 

PAR LEQUEL ROBERT DE DrEUX ET BÉATRIX DE MONTFORT 
EXEMPTENT ThOMAS Le BaRILLIER DE TOUT OS, CHEVAUCHEE, 
COUTUME, ETC., ET LUI OCTROIENT Qu'iL NE DEVRA l'obÉIS- 
SANCE qu'a eux-mêmes OU A LEUR BAILLI DE GhATEAU-DU- 

LoiR. — (B. N., Latin 9067, fol. 283 verso.) 

Transcript pour la récompense cCiin serviteur. 

A tous ceux qui verront ou orront ces présentes lettres, 

Robers, cuens de Dreues et de Montfort, seignour dou Ghas- 

teau dou Loir, et Béatrix, sa femme, comtesse et dame des- 

dis leus, salus en Nostre Seigneur. 

1. M. Hucher ne donne pas cet et, qui est de trop. 

2. Après le mot Nantes, M. Hucher donne : frères et fils dudit etc. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 163 

Sçachent tuit que nous avons donné et donnons, quittons 
et octroions en perdurableté à Thomas dit le Barrillier et ses 
lieirs, que il soient franc et quitte par tote nostre terre, pour 
le service que celui Thomas nous a faict bien et léaument, de 
tous os, de chevauchiées, de bien, de corvées, de taillées, de 
festages, de coustumes, de péages et de fouages et de toutes 
contes. Et volons et octroions et quémandons et deffendons 
que celui Thomas ne ses heirs ne respongent ne n'obéissent 
devant nos prévos ne pardevant nos voiers, fors pardevant 
nous ou pardevant nos heirs ou pardevant nostre baillif dou 
Chestiau du Loir. 

Et que ce soit ferme chouse et estable à toujours, nos en 
avons donné audict Thomas et à ces heirs ces présentes lettres 
seellées de nos seaus en tesmoing de vérité. 

Ce fu donné ou chestiau de la ville dou Chestiau dou Loir, 
en Tan de grâce mil dous cens soixante et quatorze, ez mois 
de setombre, la veille de la Sainct Remy. 

194. — 1274, le Mans. — Acte par lequel Robert de 
Dreux et Béatrix de Montkort donnent a la confrérie 
DES prêtres de Chateau-du-Loir le droit d'acheter, en 
leurs fiefs et arrière-fiefs, jusqu'à vingt livres tournois 

DE RENTE POUR LA FONDATION d'uNE CHAPELLENIE. (B. N., 

Latin 9067, fol. 254 verso.) 

Transcript de la confrairie des prestres dou Chastiaux 
dou Leir. 

A tous ceux (|ui ces présentes lettres verront et orront, 
Robert, comtes de Dreux et de Montfort, sire dou Chasteau 
dou Leir, et Béatris, sa famé, comtesse et dame desdis leus, 
salus en Nostre Seigneur. 

Sçachent tous que nous, por la pure amor de Dieu et por 
le regard de pitié et j)()r h; sahi (h; nos armes (sic), volon et 
octroion que Guilhuim, (h'yen dou Chasteau dou Leir, con- 
frère de la confrairie des prestres dou doyenné dou Chasteau 
dou Leir, et les autres de ladicte confrérie, ceux qui sont 
présens et qui sont advenir, puissent achater et acquerra en 
nos liés et en nos riereiiez jusques à vint livres de tarnois, 



164 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOÎR 

chacun an et perdurablement, de rente, à une chapellerie 
fonder et à l'usage des confrères de ladicte confrairie, com en 
terre, preis, vignes, cens et autres choses, ensi que nous ne 
nos hoirs ne nos baillis ne nos prévos ne puissions riens 
demander ausdis confrères des chouses achatées et aaequises 
et à acquerre nemes soulement le présent pour ceus ne lesdis 
confrères ne lour procurators sus les devantdictes choses 
acquises et à acquerre molestier ne travaillier en nulle manier, 
et einsit que les chouses qui sont acquises doudict deyen et 
desdis confrères seront contées èsdis vint livres de tornois 
chacun an et perdurablement de rente. Et sommes nous et 
nos heirs tenus ledict deyen et lesdis confrères délivrer et 
delfendre et garder de dommaiges vers nos soverains ^ des 
acquisitions faictes et à faire. 

Et que ce soit ferme et estable doresenavant et que nous ne 
nous hoirs puission venir allencontre par nous ne par autres, 
nous donnons cestes présentes lettres audict deyen et ausdis 
confrères saellées en nous seaulx. 

Ce fu feit en l'an de l'Incarnation Nostre Seignor mil et 
dous cens et soixante et quatorze, au Mans. 

195. — 1276, 6 octobre, Ghâteau-du-Loir. — Lettres de 
Robert de Dreux et de Béatrix de Montfort, approuvait 

LE DON FAIT A l'aBBAYE DE BeAULIEU PAR JeANNE DE LA 

Musière, femme de Geoffroy de Mathefelon, d'une dime 

DE VIN et de blé en LA PAROISSE DE MoNTABON. (B. N., 

Latin 9067, fol. 259 verso.) 

Transcript de la lettre de Beauleu des chouses de Mon- 
tabon. 

Nous, Robert, comte de Dreux et de Montfort, seignor dou 
Ghasteau de Leir, et nous, Béatris, comtesse et dame des 
devantdiz leus, fommes assçavoir à tous ceux qui ces présentes 
lettres verront et orront que, comme Jehanne de la Musière, 
femme JoulFroy de Matefelon, escuier, eust donné en perdu- 
rable aumosne à religions homes, à l'abbé et au couvent de 

1. Vers tous et contre tous (?). 



CARTULAIRE DE CHATEA.U-DU-LOIR 165 

Beaiileu clou Mans, à l'assentement et à la volenté doudict 
Jouffroy, une disme de vin et de bled, et cens et rentes, et 
vinages et pressourages, et hommes, et pressoir et héberge- 
ment, lesquelles toutes choses ilz avoient en la paroisse de 
Montabon, par reson de ladicte Johanne, et lesquelles il 
tenoient et porseeient de nous et en noz fiez, et les avoient 
données ausdis religions à fere leur volenté, por le salut de 
lors armes, et toutes autres choses appartenans à ladicte dame 
et audict hébergement, si comme nous avons dict ^ et entendu 
et si comme il est contenu ez lettres nostre seignour le roy 
de Secile et ez lettres audict Jouffroy et à ladicte Johanne, sa 
femme, scellées de lours seaux : nous, voulans faire grâce 
ausdis religiaus, volons et octroions ladicte donaison de tant 
comme à nous mante, si comme il est contenu ez lettres de 
ladicte court nostre signour le roy de Secile, comte d'Anjou, 
et ez lettres scellées dou seaux audict Joffroy et à ladicte 
Johanne, et volons et octroions que lesdictz religions tien- 
gnent desoresenavant toutes icelles chouses devantdictes et 
jjorsient quictement et en pes en nos fiez desoresenavant et 
perdurablement, sans ce que nous et nos hoirs les puissions 
parforcier de les mettre hors de lor mains, et volons et octroions 
que lesdis religiaus se puissent acraistre en nos fiez en deismes 
et en autres chouses jusques à la value de sexante livres tor- 
nois de rente, toute la value de ladicte aumosne au prix de 
quinze livres de tornois (h; rente. Et ce nous donnons et 
octroions en perdurable aumosne por le salut de nos âmes, à 
eux à tenir par eux et porseer quictement et en pes, sauf à 
nous et à nous devantdis hoirs toutes hautes justices et ans 
cas que requièrent peine de sang. Et à ce garantir et deffendre 
nous sommes tenus d(; nous et de nos hoirs. 

Et que ce soit chouse ferme et estable, nous en avons donné 
ausdis religiaus nos présentes lettres saellées en nos seaux en 
lesinoignage de vérité. 

Et fut faict ou Chasteau du Leer, en l'an de grâce mil deux 

1. Yen (?). 



166 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

cens sexante et seize, le mardy après la Sainct Michiel ou 
mois (le sestembre. 

196. — 1276. — Lettres par lesquelles Guy de Lucé, 
seigneur de lucé, fait savoir qu'll a donne a simon mous- 
teret, lors de son premier mariage, le moulin de lucé et 

CELUI DE LA GrANDE-FoNTAINE, TENUS AUTREFOIS EN FIEF DE 

Geoffroy de Chateaudun, pour lors seigneur des dites 
CHOSES. — (B. N., Latin 9067, fol. 363 verso.) 

Transcript de la donation d'un molin et d'une métai- 
rie ^ etc. 

A tous ceus qui cestes présentes lettres verront et orront, Guy 
de Lucé, chevalier, seignor de Lucé, salus en nestre Seignor. 

Sçaclient tous que je ay donné à Symon Mousteret, cheva- 
lier, quand il prist sa première famé, le molin de Lucé o ses 
appartenances doudit molin, o tote seignorie, o toute destroict, 
et celui de la Grant Fonteine, et la méteirie de la Grant 
Fonteine, o toute seignorie, o tout destroict. Et desdictes 
chouses devantdictes je le tenraie en la foy le visconte de 
Chetiaudun, qui au tems estoit signour desdictes chouses. Et 
ce je certefie par cestes présentes lettres saellées en mon seau 
que je fis cette donaison ou temps devantdis Nativité nostre 
Seigner. 

Ce fut fet en Tan de grâce mil dous cens sexante et seize. 

197. — 1276/1277, 6 mars. — Acte par lequel Pierre 
Hugues et Acjnès, sa femme, vendent a la confrérie des 
prêtres de Chateau-du-Loir douze sextiers de blé et deux 
deniers mansais de rente. — [Archives de V Hôtel-Dieu de 
Cliàteau-du-Loir. — Imprimé ; Province du Maine, t. X, 
1902, p. 161, article de M. Tabbé L. Froger.) 

198. — 1277, 28 avril. — Accord entre Robert de 
Dreux et Béatrix de Montfort, d'une part, et Guillaume 

DE COURCILLON, d'aUTRE PART, AU SUJET d'uN LARCIN COMMIS 
A MaYET, au fief des FoNTENELLES, ET JUGÉ A CoURCILLON, 
HORS DE LA CHATELLENIE DE MaYET. (B. N., Latin 9067, 

fol. 278.) 



CARTULAIRE DE GHATEAU-DU-LOIR 167 

Transcript des lettres au seigneur de Corceillon *. 

A tous ceux qui verront et orront castes présentes lettres, 
Robert, cuens de Dreux et de Montfort, seignour dou Chasteau 
dou Leir, et Béatrix, sa femme, comtesse et dame des devantdis 
leus, salus en Nostre Seignor. 

Sçaclient tous que, comme contens fut entre nous, d'une 
partie, et Guillaume de Corceillon, chevalier, de l'autre, sus 
ce c'est assçavoir que nous disions contre ledict Guillaume et 
luy demandions à avoir dreit de ce que il avoit usé et explectié 
de la haute justice en la terre de Corceillon et ez appartenances 
qu'il tenoit et tient de nous, c'est assçavoir dou murtre, dou 
fourban et de l'espave, et sus ce que ledict Guillaume avoit 
pris et receu la coustume de nos bordais dou Chasteau dou 
Leir en sa terre de Corceillon et ez appartenances, en venant 
contre la coustume et l'usage de la chastellerie dou Chasteau 
dou Leir, et sus ce c'est assçavoir que ledict Guillaume avoit 
amené ou faict amener un larron qui avoit faict un larrecin 
en la maison Macé Menart, à Maiet, ou fié des Fontenelles, et 
l'avoit jugié mener et mené jugier à Corceillon, entrespassant 
la chastellerie de Maiet, (jue il ne povoit feire, si comme nous 
disions, et toutes ces chouses avoit avoé ledict Guillaume en 
sa foy et en son hommage de nous, lesquelles choses nous 
ne li cognoissons mie : nous, dou conseil de predhommes et 
de la volonté dudict Guillaume de Corceillon, chevalier, 
enquismes des devantdictes chouses, et se mist en nostre 
enqueste haut et l)as par le jug(;ment de nostre court sus ce 
que nous porrions enquerre ou ferions enquerre des devant- 
dictes chouses, et quelle justice il avoit en la terre de Cor- 
ceillon et ez appartenances ; nous, enquise la vérité diligemment 
par predhommes dignes de foy sus les devantdictes chouses 
et sur la droicture que ledict Guillaume avoit de nous sur les 
justices et ez appartenances de la terre de Corceillon, trovas- 
mes et trovons par ciupicîste que ledict Guillaume et ses heirs 
ont et poent user de haute justice en la terre de Corceillon 

1. Nous rectifiont les raots Corceillon et Lucé, écrits, dans U copie : 
Corteillon et Luté. 



168 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

et ez appartenances que ledict Guillaume de Corceillon tient 
(le nous on fiez et en rierefîez, et en toutes les chouses qui 
sont par dessus dictes, excepté les forbans et les chemins 
pargeaux et les mesfés fés et appartenans à ces dous choses, 
lesques nous demorent par nostre enqueste, et lesquelles 
chouses exceptées, si comme il est dessus dict, nous retenons 
à nous et à nos heirs héréditaument. 

Et comme Jeffrey de Corceillon, chevalier, fuis et heir 
dudict Guillaume de Corceillon, chevalier, nous eust prié et 
faict requerre par bonnes gens et par grans gens que il nous 
pleust et que vousissions accroistre audict Guillaume, tant 
comme il vivroit, et audict Joffroy, emprès la mort doudict 
Guillaume, et aus heirs doudict Joffrey, que ils eussent en la 
terre de Corceillon et ez appartenances, que ledict Guillaume 
tient à présent et que ledict Joffroy et ses hers tendront 
emprès la mort doudict Guillaume, c'est assçavoir : ledict 
Guillaume, sa vie, et ledict Joffroy et ses heirs héréditaument, 
après la mort doudict Guillaume, leur usage en nos forés dou 
Plaine ou diocèse dou Mans, c'est assçavoir : au menoir de 
Corceillon et aus molins, et aus meners des Estancs l'Arche- 
vesque et aus molins, jaçoit ce que le meners des Estancs et 
les molins soient de la chastellerie de Lucé, et aus meners de 
Lommes et aus molins, au vert et au sec emproprier, o toute 
menière de ferremens, et aus appartenances desdis héberge- 
mens, à mesonner et à faire molins partes et escluses, et ce 
que mestier leur sera, à fere tonneaus, eues, cercles et toutes 
menières de merriens et de bois que mestier auront aus 
devantdis leus et aus appartenances des leux devantdits à 
leur usage, c'est assçavoir : audict Guillaume à sa vie, et 
audict Joffroy, à lui et à ses heirs, après la mort doudict 
Guillaume, à toute menière de bois, excepté le chesne et le 
fou vert et pessonneau. 

Quant au chauffage, nous, de l'assentement commun et de 
conseil de preudhommes, et que celuy Joffroy de Corceillon 
et ses heirs en soient plus gratious vers nous et vers nos 
heirs et tenus à nostre servige faire à nous et à nos heirs, 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 169 

donnons, octroions et quittons audict Guillaume, si comme 
il est dict par dessus, et audict JolFroy et à ses lieirs liëré- 
ditaument leurs usages es forés devantdictes, si comme il est 
dict par devant, es leus devantdis et es appartenances d'iceus 
leus, excepté et retenu à nous et à nos heirs les deffais anciens 
des forés devantdictes, esquiex deffais ledict Guillaume, ne 
JofTroy, ne ses heirs, ne porront rien prendre ne user, et en 
telle manière que s'il avenoit que ledict Jeffroy ou ses heirs 
vendissent ou enchangeassent ou missent hors de leurs mains 
en main estrange le meunière de Lommes, si n'estoit par non 
de mariage ou par fraresclie, ledict Joifroy, ne ses heirs, 
ne cil qui le menoir de Lommes porserroient, n'auroient 
ne ne porroient demander point d'usage en nos forés devant- 
dictes, quant aus habergemens de Lommes et aus apparte- 
nances, s'il avenoit que celles appartenances fussent mises 
hors de leurs mains en main estrange par vendition ou par 
eschange, si comme il est dict par dessus. 

Et aura ledict Guillaume, sa vie, et ledict Jelfroy et ses 
heirs héréditaument leurs pashages à leurs poercs de Corceil- 
lon et des Estans l'Archevesque, de leur norrin, et porront 
ledict Guillaume et ledict JolTroy et les heirs doudict JofFroy 
chacier en leur terre et en leur bois de Corceillon à toutes 
manières de bestes. Et auront leurs mesures à Corceillon en 
la menière que il ont accoustumé à tenir. Et sont quittes de 
toutes amandes du temps trespassé. 

Et pour cestes usages et pour cestes grâces faire audict 
Guillaume et audict Joifroy et à ses heirs, ledict Joifroy nous 
en a doimé six cens livres de tornois, desquex deniers nous 
nous tenons j)our paiez en pecune nombrée, et sommes tenus 
audict Guillaume et audict Joifroy et aux heirs dudict Jeffrey 
la grâce et l'usage devantdis garantir ^ et* deifendre contre 
tous et les autres choses par dessus comme seignor de fié. Et 
volons et octroions que les devantdis Guillaume et Joifroy et 
les heirs doudict Joifroy tiengent de nous et de nos heirs 

1. Ce» deux mots sont ainsi écrits sur la copie : de\'ant disgavir. 

VI. 22 



170 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

toutes les chouses devantdictcs en la foy de Gorceillon, sans 
croistre servige. 

Et que ceste cliouse soit ferme et estable et que nuls n'en 
puisse venir encontre, nous en avons donné audict Guillaume 
et audict Joiïroy cestes présentes lettres saellées de nos seaux 
en tesmoing de vérité. 

Ce lut fet et donné au jour de mercredy après la Sainct 
Jorge, en Tan de grâce mil deux cens sexante et dix sept, ou 
mois d'apvril. 

199. — 1281, août. — Lettres de Robert de Dreux et de 
Béatrix de Montfort, portant amortissement et confir- 
mation AUX RELIGIEUX DE l'EpAU DE LEURS ACQUETS A PoNT- 

VALLAiN ET A Mansigné. — (B. N., Latin 9067, fol. 263 verso.) 

Transcript pour les moines de la Pitié. 

Nous, Robert, cuens de Dreux et de Montfort et seignour 
dou Chasteau dou Loir, et nous, Béatrix, comtesse et dame 
des devantdis leux, à tous cens qui verront cestes présentes 
lettres, salus perdurable en Nostre Seignour. 

Sçachent vostre université que comme nos chiers amis en 
Nostre Seignour les hommes et religiaus l'abbé et le couvent 
de la Pitié jouste le Mans ayent acquis aucunes chouses de 
nouvel en nos fiez, c'est assçavoir : environ sept arpens de 
vignes, et demi arpent de terre, et deux arpens et demi de 
bois, et environ un arpent de pré, et quatre sextiers de fro- 
ment, et un sextier de seigle, et un sextier de noix, et environ 
de trente solz de tournois de annuelle rente, lesquex chouses 
sont assises en divers leus en nos devantdictz fiez, c'est 
assçavoir de Pontvilain et de Mansigné, nous les devantdictes 
chouses, por le salut et por le remède de nos âmes et de nos 
ancessors, aux devantdis religiaus amortesion et confermon, 
tant comme à nous et à nos hoirs appartient, et volons et 
octroions que il tiengent et porsievent espéciaument icestes 
chouses devantdictes en pure et perdurable aumosne, et géné- 
raument toutes les autres choses que ilz ont acquises ou par 
achapt ou par deu d'aumosne jusques à ce jour de huy. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 171 

En tesmoiii de laquelle chose nous avons donné ausdictz 
religiaux ces lettres scellées de nos seaux. 

Ce fut faict en l'an de T Incarnation Nostre Seigneur mil et 
deux cens et quatre vingtz et un, ou mois d'aoust. 

200. — 1282, 2 mai. — Lettres de Pierre d'Eschelles, 

SEIGNEUR de LuCÉ, ADRESSEES AU DOYEN ET AU CHAPITRE DE 

Saint-Martin de Tours, par lesquelles il leur présente 
Jean Multor, prêtre, porteur des présentes, pour chape- 
lain DU CHATEAU DE LuCÉ, EN VERTU DE SON DROIT DE PATRO- 
NAGE. — (B. N., D. Housseau, n*» 3316.) 

Viris venerabilibus et discretis decano et capitulo Beati 
Martini Turonensis, Petrus de Scalis, miles, dominus de 
Luceyo, Cenomanensis dyocesis, salutem in Domino cum 
reverentia et honore. 

Johannem dictum Multonem, presbiterum, exhibitorem pre- 
sentium, vobis ad capellaniam castri de Luceio, liberam et 
vacantem per resignationem Ilerberti Quadrigani, presbiteri, 
quondam rectoris capellanie, cujus capellanie jus patronatus 
ad nos pertinere dignoscitur, presentamus per présentes litte- 
ras, sigilli nostri munimine roboratas. Vale. 

Datum die sabbati post festum beatorum apostolorum Phi- 
lippi et Jacobi, anno Domini M° GG" octogesimo secundo. 

201. — 1282, 1*' août. — Acte par lequel Geoffroy 

DE GOURCILLON, PlERRE dVEsCHELLES, GUILLAUME d'OuRNK, 

Gilles de la Faignk et Macé de Belin se présentent au 
COMTE du Maine comme chevaliers du comte de Dreux. — 
(B. N., Latin 9007, fol. 320 verso ; Fr. 20.091, p. 544.) 

Aliud Transcripluin [aUquarum redevantiariim comilis 
et comitissœ Drocarum, quibus tenentur comili de Cœno- 
mano]. 

Monsoignour JuuH'rey de Gourcoillon, 

Monsiour Pierre d'Esciiielles, 

Monsiour (juillaume d'Orne, 

Monsiour Gilles de la Faigne, et 

Monsieur Mathé de Belin, chevaliers, 



172 CARTULATRE DE CH ATEAU-DU-LOIR 

Se sont présentez pour le comte de Dreues et ont queneu 
pour ledict comte que ledict comte doit tant de chevaliers au 
signour dou Mans, de oust, par quarante jours alant et venant 
en la comté d'Angou et dou Maine, à son besongne et là où 
dreit donra, 

Dou Ghasteau dou Leir, 

De Mayet, 

De Oysé, 

De Ostillé, 

De la Suse, 

O les appartenances, tant en fiez et rerefiez comme en 
domaines, que il tient dou seignor dou Mans en sa ligence, et 
de ce furent jugiez les devandis chevaliers, et Guillaume 
Gauguaing, procurateur doudict conte, desconté de ce pour 
Lopelande, ce que reson donra. 

Ce fut fet au Mans, le jour de la Sainct Père entrant aoust, 
l'an de grâce mil dous cens quatre vingt et dous. 

202. — 1282, avant le 14 novembre ^ — Acte par lequel 
Guillaume L'Archevêque, sire de Parthenay, reconnaît 

QUE c'est gracieusement ET NON PAR DROIT QU'iL TIENT DE 

Robert de Dreux la faculté de chasser en la forêt de 
Berçay. — (B. N., Latin 9067, fol. 361.) 

Transcript dou signour de Partenay, 1282. 

A tous ceux qui cestes présentes lettres verront et orront, 
nous, Guillaume L'Arcevesque, chevalier, sire de Partenay, 
salus en Nostre Seignour. 

Gomme nous ayons chacié et faict chacier par plusors fois 
aus bestes sauvages, c'est assavoir : aus cers, aux biches, 
ans senglers et aux lehes et à autres bestes ez forez nostre 
chier ami noble homme monsor Robert, cuens de Dreues et 
de Montfort, c'est assavoir : en Burcey et aillors en ses forés 
en la comté dou Maine, par la grâce, par la cortoisie et par 
l'ottroy que ledict cuens nous a fet de sa bonne volenté, nous 
feimes assavoir à tous que nous ne volons ne n'entendons que 

1. Robert de Dreux mourut le 14 novembre 1282. 



CARTULAIRE DE CHATEÂU-DU-LOIR 173 

chasse que nous ayons fête ou [fet] fere ne que nous façons ou 
façons fere èsdictes forez puisse nere ne fere préjudice audict 
cuens ne à ses heirs, ne que ce nous puisse valloir en oultre 
lor volenté, et promettons en bonne foi que nous ne chasse- 
rons ne ne ferons chacier èsdictes forez sans Fassentement et 
sans la volenté audict cuens ou à ses heirs ou à cil qui auront 
cause de ous, quar nous n'y avons point de chace ne par dreit 
ne par costume, fors de lor volenté, ne expleit que nous y 
ayens fet ne nous doibt valoir ne à eux nere. 

Et en tesmoing de cestes chouses nous leur avons cestes 
lettres scellées en nostre seiau. 

Ce fut donné ou mois de aoust, en Fan de grâce mil dous 
cent quatre vingt et dous. 

203. — 1284, 30 avril, le Mans. — Quittance de cent 
livres tournois, donnee par guillaume de gonnesse, bailli 
d'Anjou et du Maine, aux religieux de Chateau-l'Hermi- 
tage, pour la finance de leurs acquets dans les paroisses 
DE Mansigné, Cérans, Verneil, Requeil, la ville du 
Mans, etc. — (B. N., Latin 9067, fol. 251; Fr. 20.691, 
p. 530.) 

Transcript de Chasteau VHermitage. 

Sçachent tous présens et advenir que nous avons eu et receu 
de religiaus hommes dou prieur et dou chonvent de Chasteau 
FHermitage cent livres de tournois, par la finance des achaptz 
et des conquestes qu'ilz ont faictes et conquestées, et des 
aumosnes (pii leur ont esté données et aumosnées en nos fiez 
et arrièrefiez et ez liez de nos barons, lesquelles choses sont 
sises en terres, en prez, en vignes, en bois, en rente de bled 
et de deniers, en hebergemens, en maisons, en obéissances de 
fiez et d'Iiommes et en plusieurs autres choses assises, partie 
en la paroisse de Mancigné, ou lié au seigneur de Fay, ciie- 
valier, partie en la paroisse de Mancigné, ou lié au seignor de 
la Faigne, chevalier ; partie en la parroisse de Cerens, ou fié 
monsieur Hue de Verny, chevalier; partie es paroisses de 
Verneii et de Requeil, ou fié à la comtesse de Droue, et partie 
à la ville dou Mans, ou lié ou seigneur de Tusse, et pour 



174 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

toutes les autres choses achaptées, données, aumosnées et 
conquestées desdictz religiaus et ausdictz religiaus et à leur 
moustier, en quanques fiez et riereliez, en quanques leux et en 
quanques parroisses lesdictes chouses soient assises, de tout 
le temps passé et en arrière jusques à la datte de cestes pré- 
sentes lettres, et espéciaument puis le lens de quarante et six 
ans pardevant la datte de cestes présentes lettres. 

Et est faicte cette finance à l'ordenance nostre signor le roy 
de France, pour laquelle finance nous amortissons et laissons 
tenir à iceux religiaus toutes les choses et chacunes dessus- 
dictes. Et voulons et octroions que iceux religiaus et lor suc- 
cessors tiengnent et persieent icelles chouses paisiblement, 
perpétuellement et héritaument ausdis religions et à leur 
moustier, sans ce que nous ne nos hoirs ne autres les puissions 
parforcier ne faire parforcier de mettre lesdictes choses ne 
aucunes d'icelles hors de lor mains. 

Et fut faicte cette finance don conseil et assentement de 
nostre seignour Guillaume de Gonnasse, chevalier, baillif 
d'Anjou et dou Maine, et de nostre autre conseil séans ans 
Mans, au jour de jeudy après la feste sainct Marc l'Evangé- 
liste, en l'an de grâce mil deux cens quatre vingt et quatre. 

Et que toutes lesdictes choses si comme elles sont devisées 
pardevant soient fermes et estaubles perpétuellement à tous- 
joursmès, nous avons donné ausdis religiaus cestes présentes 
lettres scellées dou seel de nostre coing dou Mans, en tesmoing 
de vérité et en confirmation des chouses devantdictes. 

Ce fut faict et donné au Mans les jours et ans dessusdis. 

204. — 1284, 12 octobre. — Lettres par lesquelles 
Pierre, prieur de Grandmont, prie Béatrix de Montfort 

DE saisir les biens DE BeRÇAY ET DE MÉLINAIS, A CAUSE DE 
LA désobéissance DE CERTAINS RELIGIEUX. (B. N., Fr. 

20.691, p. 546.) 

Illustrissime ac in Ghristo sibi carissimœ Béatrice, comi- 
tissie Drocarum et Montisfortis, frater Petrus, humilis prior 
ordinis Grandimontis, salutem et sinceram in Domino cari- 
tatem. 



CARTULAIRE DE GHATEAU-DU-LOIR 175 

Cum quidam fratres ordinis nostri qui, tanquam inobe- 
dientiae filii et sua* salutis immemores, in his quse, secundum 
regulam ceu statuta regularia et usus approbatos ordinis 
nostri, eisdem prsecipimus, obedire récusantes, domos nostras 
de Burceio et de Melinellis, quas antecessores magistri * de 
bonis fundaverunt propriis et dotarunt. . . ac in dominio et juris- 
dictione vestra existunt ; qui voluntatem et dispositionem nos- 
tram temnere et dispensare conantur, quatenus et injustitiam 
et suarum dispendium... animarum... nos, cujus sollicitudini 
incumbit indemnitati totius providere, timentes ne, per deten- 
tionem pnedictorum, dictîB domus gravem incurrerent Isesio- 
nem, nisi ipsorum malitiis celeriter obvietur, dominationem 
vestram attente duximus requirendam ac humiliterexorandam, 
quatenus domos prsedictas et eorum bona universa et singula 
saisire et ad manum vestram ponere dignetis quousque alias 
de dictis domibus duxerimus ordinandum, etc. 

Datum die jovis ante festum S. Lucse evangelistse, anno 
MCCXXGIIII (sic). 

205. — 1284, 20 décembre, le Mans. — Quittance de 

SOIXANTE-CINQ LIVRES TOURNOIS, DONNEE PAR HeNRI DE GhA- 
LONS, RECEVEUR d'AnJOU ET DU MaINE, AUX RELIGIEUX DE 
l'EpAU, pour la FINANCE DE LEURS ACQUÊTS DANS LES PAROISSES 

DE Mansigné, Pontvallain, ETC. — (B. N., Latin 9067, 
fol. 264.) 

Ilem autre Iranscripl por lesdis moines de la Pitié. 

Sçachent tous présens et advenir que je, M* Henry de 
Chaalons, procuratour et receveur des rentes nostre signour 
le roy de Jérusalem et de Secile en la comté d'Anjou et dou 
Maine, ay eu et receu de roligiaus hommes l'abbé et couvent 
de la Pitié jouste le Mans, de l'ordre de Cisteaux, sexente et 
cinq livres de tornois de monnoie courant, por la finence de 
certaines choses immoebles acquises et achetées puis le tens 
de quarante sex ans pardevant la datte de cestes lettres, 
lesquelles choses ainsy acquises et achatées tant par achapt 

1. Plutôt veitri. 



176 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

comme par aumosne ou par don sont telles, c'est assçavoir : 
douze solz de rente, acquis et achatez en la paroisse de 
Mansigné ; derechief, trois quartiers de vignes, acquis ou 
fieu monsieur Gouverni Gautier ; derechief, seit quartiers de 
vignes, achaetés ou fié monsieur Philippe de Chavaigne, che- 
valier; derechief, sex saellées de vin de rente et deux quar- 
tiers de bois et deux quartiers de terre et sex quartiers de 
vignes, acquis ou fié doudict monsieur Phelippe ; derechief, 
quatre sextiers de froment de rente, aumosnez ausdis reli- 
giaus; derechief, sexante solz de tornois de rente, acquis et 
achatez en la paroisse de Mansigné ; lesquelles chouses devant- 
dictes sont assises en la parroisse de Mansigné ; derechief, en 
la paroisse de Pontvillain, sept quartiers de vignes, achatez 
ou fié monsieur Herbert Yendomays, chevalier; derechief, 
dous quartiers de vignes, achatez de Guarny Gautier; dere- 
chief, dous quartiers et demi de vignes, achatez de monsieur 
Guillaume de Poelle, chevalier; derechief, dous quartiers et 
demi de vignes, acheptez de monsieur Phelippes de Gheveigne, 
chevalier; derechief, dous quartiers et demy de vignes, 
achaptez de Fournillon et de la Guiarde ; derechief, deux 
quartiers et demy de vignes, achatez de Carenyon ; derechief, 
un quartier de vigne, achaté de Auberce ; derechief, demi 
quartier de vigne, acheté de Malegayne ; derechief, demi 
quartier de vigne, acquis de Cocon ; derechief, demi quartier 
de vigne, achaté de Blacarue ; derechief, un quartier de vigne, 
achaté de Isabel et de sa suer, en la parroisse de Pontvillain. 

Et est assçavoir que en cette finance il y a plusieurs autres 
choses qui sont assises en diverses parroisses, ez fiez dou 
comte d'Anjou environ le Mans, et ez fiez au vicomte de 
Chasteaudun, et ez fiez au seignour de la Ferté. 

Et est faicte cette finance selon l'ordonnence nostre signour 
le roy de France. 

Et est assçavoir derechief qu'il y a vingt solz de tournois 
de rente achatées de Guillaume de Chesneau, lesquelles toutes 
choses sont assises en la parroisse de Pontvillain. 

Et pour ce que toutes les chouses et chacunes dessusdictes 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 177 

o lors appartenances soient et demeurent ausdis religiaus et 
à lors successors perpétuellement à tousjoursmès, por ladicte 
finance, je, mestre Henry dessusdit, ai donné ausdis religiaux 
ces présentes lettres saellées dou sael nostre seignour le roy 
dessusdit, douquel l'en use à la cour dou Mans, en tesmoing 
de vérité. 

Ce fut faict et donné au jour de mercredy avant Noël en 
l'an de grâce mil deux cens quatre vingtz et quatre. 

206. — 1288, 28 avril. — Contrat par lequel Béatrix 

DE MONTFORT RAILLE A GUILLAUME EsSELINE, PAROISSIEN DE 
LA SUZE, LA MÉTAIRIE DE l'EsSELINIÈRE, EN LA CHATELLENIE 

DE LA SuzE. — (B. N., Latin 9067, fol. 269.) 

Transcript de la métoierie de VEschinicre^ 1288. 
Sçachent tous présens et advenir que en nostre présence, 
en dreit estably, (juillaume Esseline, de la parroisse de 
Lassuse, requenut et confessa que noble dame Béatrix, com- 
tesse de Dreux et de Montfort, dame dou Cliasteau dou Leir, 
li a baillié à tousjoursmès et que il a prins et garantement 
receu à sey et à ses heirs de ladicte comtesse, pour seize 
sestiers de seigle, à la mesure de Lassuse, de annuelle et 
perpétuelle rente, toutes les choses immoebles et habitaux et 
héréditaux que elle avoit à l'Eseliniùre, en la chastellerie de 
Lassuse, excepté le pré de Saussene, qui demorre à ladicte 
comtesse, lequel seigle, à ladicte mesure, de annel et perpé- 
tuelle rente, en autressy bon blé et autressy bel come le 
meillour et le plus bel qui ou temps de la souste et de chescune 
souste serit trové à vendre ou païs à dous deniers manseis 
mains delasche de chacun sestier, il promet pour sey et pour 
ses heirs et est tenu rendre à ladicte comtesse et à ses heirs, 
ou chastel de la Suse, ou jour de la Toussains chacun an 
doresnavant, et rendre et restorer tous cous et tous domma- 
ges à ladicte comtesse et à ses heirs, se aucuns en souste- 
noient, par defaute de aucunes des soustes doudict bled. 
Desquiex cous et dommages le baillif dou Chetiau dou Loir 
qui seront au temps seroit creu tout à son plein dit sans autre 

VI. 23 



178 CARTUIAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

prouve. Et quant à rendre ledict blé de rente bon et bel audict 
terme chacun an et les cous et les domages, si comme dessus 
est dict et devisé, oblige ledict (Guillaume à ladicte comtesse 
et à ses heirs et à lor allouez sey et ses lieirs et tous ses biens 
muebles et immuebles présens et avenir à prendre et à vendre. 
Et est tenu ledict Guillaume, par la foy de son corps donnée 
en nostre main, que contre losdictes chouses ne vendra, renun- 
ciant à cet faict à toute exception de fraude et de decevance 
et à toutes resons et allégations de faict et de dreit qui à luy 
ou à ses heirs pourroient valeir à venir contre la ténor de 
cestes présentes lettres. 

Et nous, à la requeste doudict Guillaume, toutes lesdictes 
chouses ajugeons sentenciaument à tenir et entérigner par le 
jugement de nostre cour dou Mans. 

Ce fut faict au jour de mercredy après la Sainct Marc 
rÉvangéliste, en l'an de grâce mil dous cens quatre vingts 
et lîuict. 

207. — 1288, 29 avril. — Contrat par lequel Béatrix 

DE MONTFORT RAILLE A JeAN Le BoRDIER, PAROISSIEN DE 
ROEZÉ, l'hÉRERGEMENT DE LA BORDERIE, EN LA CHATELLENIE 

DE LA SuzE. — (B. N., Latin 9067, fol. 268 verso.) 

Transcript de la métairie de la Borde rie. 

Sçachent tous présens et advenir que en nostre présence, 
en dreit establi, Jehan Le Bordier, de la parroisse de Roezé, 
requenut et confessa que noble dame Béatrix, comtesse de 
Dreux et de Montfort, dame dou Ghatiau dou Leir, li a baillié 
à tousjourmès et que il a prins et grantement receu à soy 
et à ses heirs de ladicte comtesse, pour ung muy de seigle, à 
la mesure de la Suse, de anuel et perpétuel rente, le héber- 
gement de la Borderie, si comme il se poursiet, et toutes les 
terres, tous les prés, toutes les pastures, tous les arbres, tous 
les fossez et toutes les haies appartenans audict hébergement, 
lequel hébergement, o toutes les appartenances devantdictes, 
est assis en la chastellerie de Lassuse, ez fiez à ladicte comtesse, 
entre la métoierie Guarin de la Perrière et la métoierie au prieur 
d'Oezé, en ladicte parroisse, sus l'eve que l'en appelle l'Orne, 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 179 

si com l'en dit ; lequel blé de rente k ladicte mesure, de autressi 
bon blé et d'autressi bel corne le meillour et le plus bel qui 
ou temps de checune souste seroit treuvé amendre (sic) et 
vendre ou païs à dous deniers manseis delasche de chacun 
septier, ledict Jolian promet, pour soy et pour ses hoirs, et 
est tenu rendre à ladicte comtesse et à ses heirs, ouchastel de 
Lassuse, au jour de la Toussains chacun an doresnavant, et 
rendre et restorer tous cous et tous domages à ladicte comtesse 
et à ses heirs, se aucuns en soustenoient par defaute d'aucune 
souste doudict bled. Desquiex cous et domages le baillif dou 
Chatiau dou Leir qui seroit au temps seroit creu tout à son 
plein dict sans autre preuve. Et à rendre ledict blé audict 
terme chacun au et les cous et les domages, si comme dessus 
est dict et devisé, oblige ledict Johan à ladicte comtesse et à 
ses heirs et à lor allouez sey et ses hers et à tous ses biens 
muebles et immuebles présens et avenir à prendre et à vendre. 
Et est tenu ledict Johan, par la foy de son corps, que contre 
lesdictes chouses ne vendra, renunciant en cet faict à toute 
exception de fraude et de décevance et à toutes autres resons 
et allégations de faict et de dreit qui li porroient valoir avenir 
contre la ténor de cestes présentes lettres. 

Et nous toutes lesdictes chouses, à la requeste doudict 
Johan, sentenciaument adjugeons à tenir et entérigner par le 
jugement de nostre court dou Mans. 

Ce fut donné le jour de joedy après la Sainct Marc l'Évan- 
géliste, en l'an de grâce mil dous cens quatre vingt et oict. 
Signé, etc. 

208. — 1288, 1*"^ mai. — Lettres de Béatrix, comtesse 
DE Dreux et de Montfort et dame de Ghateau-du-Loir, 

PORTANT QUE JeAN DE VeZINS, ACQUEREUR DU FIEF DE BuiSSAY, 
EN ReqUEIL, RENDRA LEDIT FIEF EN UNE SEULE FOI ET HOMMAGE 
AVEC LE FIEF QU'iL TIENT DEJA DE LADITE DAME, SANS AUGMEN- 
TATION DE SERVICE. — (B. N., Latin 9007, fol. 205 verso.) 

Transcripl dou fié Jehan de Vezains de ce qu'il a en la 
chas le lie rie d'Oysé. 

A tous ceuK qui verront et orront cestes présentes lettres, 



180 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

Béatrix, comtesse de Dreux et de jNIontfort, dame douChasteau 
dou Loir, salus en Nostre Seignor. 

Sçachent tous que comme Johan de Vezins, escuier, de la 
parroisse de Maet, fut nostre homme de fay de certaines 
chouses et certain devoir nous rendant, et ledict Jehan ait 
acquis journellement et nouvellement un fié qui est appelle le 
fié de Buissay, assis en la parroisse d(i Requel, lequel fié 
dessusdict Guillaume de Chambon, escuier, et tenant de nous 
à certain servige par reson de Jehanne, famé dudict Guillaume, 
o autres choses que ledict Guillaume tient de nous par reson 
de sa femme, et ledict Guillaume ait baillié et delaissié par 
eschange audict Johan, pardevant nous, en droict, le fié de 
Buissay dessusdict, si comme ledict Jehan et Guillaume requi- 
rent pardevant nous : nous, voulans faire grâce espéciale 
audict Johan, volons et octroions que ledict Jehan tienge de 
nous et de nos hoirs le fié de Buissçay dessusdict ensemble- 
ment o l'autre fié que iceluy Jehan tenoit de nous pardevant 
cette bailliée faicte audict Johan dudict Guillaume dou fié de 
Buissay dessusdict, c'est assçavoir : à une foy et à un hom- 
mage et sans faire nulle cressance de servige doudict Johan 
ou de ses hoirs à nous ou à nos hoirs, fors tant seulement 
celui servige que ledict Johan nous fesoit en estant tenu fère 
pardevant la baillée que ledict Guillaume a faicte audict Jehan 
dou fié dou Buissay, si comme il est dessus dict ; et est en 
telle manière que ledict Guillaume sera tenu rendre à nous et 
à nos hers celui meisme servige que il nous estoit tenu feire 
et rendre pardevant la bailliée faite oudict Jehan doudict fié, 
si comme il est dict pardevant et des autres chouses que ledict 
Guillaume tient de nous, sans faire nul amenuisement de ser- 
vige par raison de la bailliée dessusdicte. 

En tesmoin de laquelle chouse nous avons cestes présentes 
lettres saellées de nostre propre sael. 

Ce fut donné le premier jour de may en Fan de grâce mil 
deux cent quatrevingt et oict. 

209. — 1288, !'''■ mai. — Acte par lequel Hersende, 

DAME de GhAHAIGNES, RECONNAIT QUE BÉATRIX DE MONTrORT 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 181 

POSSÈDE HAUTE JUSTICE EN LA CHATELLENIE d'OizÉ. (B. N., 

Latin 9067, fol. 326 verso ; Fr. 20.691, p. 544.) 

SeqiiLUitur aliqiiœ. redevantiœ comitis et comitissœ Dro- 
carum^ quibus tenentur comiti de Cœnomano ^ 
Primum Transcriptum. 

Anno Doinini millesimo ducentesimo octuagesimo octavo, 
die sabbathi in festo apostolorum Philippi et Jacobi, compa- 
rens coram nobis, Beatrici comitissa^ Drocensi et Montisfortis 
et dominœ Gastrilidi, Hersendis, domina de Gliehennes, reco- 
gnovit nos habere in castellania de Oyseyo totam magnam 
justitiam, et nos recognovimus ei quod ipsa habebat in dicta 
castellania totam partem omnium emendarum parvae et magnœ 
justitiie, sicut seneschallus Andegavensis habet in terra Gœno- 
manensi. 

210. — 1288, 4 mai, Château-du-Loir. — Acte par lequel 
Guillaume d'Ourne, chevalier, vend a Béatrix de Mont- 
fort tout le droit et l'action qu'il avait en une place 

SISE devant le CHATEAU, A GhATEAU-DU-LoIR, EN LAQUELLE 
IL AVAIT COUTUME DE FAIRE SES GARDES ET OU LADITE DAME 
AVAIT FAIT RATIR UNE GRANDE MAISON, A LA CONDITION QUE 
LEDIT CHEVALIER POURRA DESORMAIS FAIRE SES GARDES EN TELLE 

MAISON QUE RON LUI SEMRLERA. — (B. N., Latin 9067, foL 

267.) 

Transcripl de la grange et des courtz devant le chasteau -, 
A tous ceus qui verront et orront cestes présentes lettres, 

(}uillaume d'Orne, chevalier, salus en Nostre Seignour. 
Sçachent tous que comme je demandasse c^ noble dame 

madame la comtesse de Dreux et de Montfort et dame dou 

Ghasteau dou Loir que elle me délivrast et fît délivrer une 

1. Ce litre, placé en tête du fol. 326 verso du m», lat. 9067, s'applique 
aux quatre pièces qui suivent : Primum Transcriptum (n» 207) ; Àliud 
Transcriptum (n" 199); Transcript dti la procuration... (n'» 219); Trans- 
cript du certificat... (n" 220). Nous avons placé ces ((ualro actes à leur 
ordre chronologique. 

2. (Je titre est en tête de l'acte qui suit. Nous le (ransposons ici paire 
que la vente eut t'orcénient lieu avant l'autorisation ({ui lait l'objet de l'acte 
suivant. 



182 CARTULA.IRE DE OHATEAU-DU-LOIR 

place en laquelle ladicte noble avoit faict faire une grant 
meson, et que elle me délivrast et feit délivrer les courtis 
d'environ celle meson, si comme il poursient, laquelle place 
et courtis furent aus Pions et estoient de mon fié, et estoie 
tenus faire mes gardes en celui leu quand j'en seroie semons 
o les autres qui doibveiit gju'des au Gliasteau dou Leir, pourquoi 
je veloie avoir la délivrance des chouses devantdictes, lesquelles 
sont assises devant le cliastel dou Leir, entre le hébergement 
et le pourpris feu Jeffrai Arraby, d'une partie, et entre le 
hébergement et le pourpris Robin Juglet, d'autre, devant la 
chapelle Sainct Jame, je, le devant nommé chevalier, quenois 
en cette lettre que sus ce sui venus à pez ou et avec ladicte 
noble dame, en telle manière que j'ay quité et enquores quite 
à ladicte noble dame et à ses heirs ladicte place et lesdis 
cortis, si comme il porsient, et tout le dreit et l'auction que 
j'avoie et povaie avoir en celles chouses. Et pour ce ladicte 
noble dame m'a donné de sa grâce quatre livres de tornois, 
desquiex deniers je me tiens pour bien paies. Et est assçavoir 
que je et mes heirs sommes tenus à faire les gardes ou Ghasteau 
dou Loir toutes les fois que nous en serons semons, et nous 
pourvoer de meson aillors que en ladicte place et cortis einsy 
quittez en la ville dou Ghasteau dou Loir, sans ce que ladicte 
noble dame ne ses heirs puissent pourforcier ne moy ne mes 
heirs de faire meson propre à cestes gardes fère au devantdict 
chastel. 

En tesmoin de laquele chouse et que ce soit ferme et esta- 
ble, je, devant nommé chevalier, en ay donné à ladicte noble 
dame cestes présentes saellées de mon propre seel. 

Données au Ghasteau dou Leir, le mardy emprès la Saincte 
Groix de may, en l'an de grâce mil dous cens quatre vingt 
et oict. 

211. — 1288, 4 mai. — Acte par lequel Béatrix de 

MONTFORT, ayant FAIT BATIR ET PRIS EN SA MAIN UNE GRANDE 
MAISON, SISE DEVANT LE CHATEAU, A GhATEAU-DU-LoIR, A LA 

PLACE OU Guillaume d'Ourne, chevalier, avait coutume 

DE faire ses gardes, AUTORISE LEDIT CHEVALIER A FAIRE SES 



CARTULAIRE DE CHA.TEAU-DU-LOIR 183 
GARDES EN UNE AUTRE MAISON QUELCONQUE DE LA VILLE. 

(B. N., Latin 9067, fol. 266 verso.) 

Transcript de ce meisines, etc. ^ 

A tous ceux qui verront et orront cestes présentes lettres, 
Béatrix, comtesse de Dreux et de Montfort, salus en Nostre 
Signor. 

Sçachenttous que com monsor Guillaume d'Orne, chevalier, 
fût tenu à fere lors gardes au Chasteau dou Loir à propre 
mansion en un hébergement qui fut ans Pions, scis entre le 
hébergement feu Jofl'ray Arraby et le hébergement Robin 
Juglet, ouquel nous avons faict faire une grant maison et 
l'avons pris en nostre main, si comme il poursiet, et les cour- 
tis d'environ, et ledict chevalier ait quitté à nous et à nos 
heirs ledict hébergement et tout le dreit et l'auction que il 
aveit en celles choses pour le pris de quatre livres de tornois 
que nous pour cestes chouses li avons données : nous, volans 
faire grâce audict chevalier, volons et octroions pour nous et 
nos heirs que ledict chevalier et ses heirs facent lours gardes 
au Chasteau dou Loir, quant il en seront semons, si comme il 
est accoustumé, sans ce que nous ne nos heirs les puissions 
pourforcier de feire propre maison en propre leu à lors despens 
pour faire gardes au devantdit chastel, et que il puissent faire 
lors gardes en la ville cliiez aucun de nos bourdois là où il 
pourront trover avenant demorance. 

En tesmoin de laquelle chouse nous en avons donné audict 
chevalier cettes lettres scellées en nostre seel. 

Données le mardy emprès la Saincte Croix de may, en Fan 
de grâce mil deux cent quatre vingt et oict. 

212. — 1288, 19 juillet. — Contrat i»ar lequel Robert 

DE N'OUVRAY, chevalier, VEND A BÉATRIX DE MoNTFORT LA 
PLACE OU EST EDIFIEE LA HALLE DE GhATEAU-DU-LoIR, MOYEN- 
NANT DIX LIVRES TOURNOIS. — (B. N., Latin 9067, fol. 267 verso.) 
Transcript de la place où siet La hare dou Chasteau dou 
Leire. 

1. Titre placé eo tête de l'acte qui précède. 



184 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIH 

Sçachent tous présens et advenir que (;n nostre présence, 
en dreict establi, monsor Robert de Vonray ^ chevalier, 
requenut ley avoir vendu et otroié et (;n([uorre vent et ottroie 
à noble dame Béatris, comtesse de Montf'urt et de Dreux, une 
place, si comme elle se poursiet, laquele fut jadis Pelois, en 
laquelle place la cohue du Cheteau dou Loir est édifiée, par 
devers la meson à la Forgete, si comme disoit ledict chevalier, 
à avoir, à tenir et à parsouer de ladicte noble et de ses heirs 
icele dite place o ses apartenances perpétuellement et héré- 
ditaument desoresenavant, à en f(;ire toute lor pleinière volonté 
par titre d'achat, o tant - dreit que ledict chevalier i avoit et 
povoit aveir ^ sans ce que il y retienge riens à soy ne à ses 
heirs. Et fut fette cette vendition pour des livres de tornois, 
dèsquex deniers ledict chevalier se tient pour bien paie en 
dreit pardevant nous en deniers nombrez. Et promet ledit 
chevalier et est tenu cette présente vendition guarantir, dépen- 
dre et délivrer à ladicte noble et à ses heirs de tous empesche- 
mens et de toutes obligations envers tous et contre tous segon 
dreit. Et à ce faire et entérigner oblige ledict chevalier à 
ladicte noble et à ses heirs soy et ses heirs et tous ses biens 
moebles et immoebles présens et avenir à prendre et à vendre, 
et renoncie à cet faict à toute exception de fraude et de déce- 
vance et desdis deniers d'eux nombrez et non receus, et à 
tout ayde de dreit escrit et non escrit, et à toutes autres resons 
et allégations qui li porroient valeir à venir contre la tenoir 
de cestes lettres, et de faire et entérigner toutes lesdictes 
chouses, et que encontre ne vendra. S'estreint ledict chevalier 
par la foy de son cors donnée en nostre main. 

Ce fut donné et adjugié à tenir et entérigner, à la requeste 
doudict chevalier, par le jugement de nostre cour dou Mans, 
ou jour de lundy avant la Magdeleine, en l'an de grâce mil 
dous cens quatre vingt et oict. 

1. Sic, sans doute pour Vonray (Vouvray). 

2. Plutôt tout. 

3. La copie porte : paioit aneir. 



cartulaire de chateau-du-loir 185 

213. — 1288. — Acte par lequel Béatrix de Montfort 
DONNE A Geoffroy, sire de Gourcillon, le droit de faire 

UN ÉTANG ENTRE SA MAISON DES EtANGS ET LA FORÊT DE BeRÇAY, 

SOUS rp:serve de toute justice haute et dasse. — (B. N., 
Latin 9067, fol. 273.) 

Transcript pour un estang, etc. 

Nous, Béatrix, comtesse de Dreux et de Montfort, fesons 
assçavoir à tous ceux qui ces présentes lettres verront que, 
comme noble homme nostre amé et nostre féel monsour Joffré, 
sire de Gorceillon, eust pourpans de faire un estanc entre sa 
meson des Estancs et nostre forest de Burçay , laquelle chouse il 
ne puet mie faire sans ce que l'estanc ne s'estendit en nostre terre 
et en nostre demaine de la forest, et il nous ait prié et requis 
que nous le vousisseins : nous, pour Tamor de luy, voulons et 
nous accordons que il le face et que son estanc s'estande sur 
nous dès la rivière qui vient de TErmitière envers la fourest 
jouques à la vielle chauciée. Et cel accroissement et celle 
estendue il le tendra de nous et de nos lieirs à foy à escroise- 
ment dou fié que il tient de nous, qui est soubz la Hugerie, si 
comme les bonnes se comportent, que nos y avons fet monstrer 
novellement. Et en ce leu que il prent de nous nous i retenons 
toute justice haute et basse et toute seignorie, sauve à nous 
et à nos lieirs toutesvois toute la justice que nous avions et 
avons aus Estancs, en tout ce que lidis messire Gelfroy i tient 
de nous ou de nos rièrefiez. Et y puet prendre monsour 
Gefîroy, ou si lieir ou son commandement, maufeteurs se il i 
estaint trovez mesfesant oudit estanc, et rendre le nous ou à 
nostre commandement au Ghasteau dou Leir. 

Et que ce soit ferme et estable, etc. 

L'an de grAce mil dous cens quatre vingt et huict. 

214. — 1288. — Acte par lequel Geoffroy, sire de 

GOURCILLON, reconnaît QUE BÉATRIX DE MoNTFORT LUI A 
DONNÉ LE DROIT DE FAIRE UN ÉTANG ENTRE SA MAISON DES 

Étangs et la forét de Berçay. — (B. N., Latin 9067, fol. 
273 verso.) 

VI. 24 



186 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

Transcript pour le mesme subject que dessus. 

Je, Geiïroy, sire de Gorceillon, fas assçavoir à tous ceus 
qui ces lettres verront que, comme très haute dame et très 
noble dame madame la comtesse de Dreues et de Montfort et 
dame dou Chasteau de Leir, à ma requeste, sauve bonne merci, 
m'ait ^ ostroié et donné, à moy et à mes lieirs, toute Testendue 
que mon estang de sous ma meson des Estans aura en sa 
terre ou en sa forest de Burçay, soit en eve ou à plein de la 
rivière qui vient de FErmitière envers la fourest, jousques à 
la vielle chauciée qui est soubz la Hugerie, si comme il est 
bonne nouvellement. Et cel escroissement et celé estendue 
que ladicte madame me donne, je et mi heir le tendrons d'ele 
à foy avecques les autres chouses que je tieng de la. Et i 
retient Madame, pour le et pour ses heirs, toute justice haute 
et basse et toute seignorie. Et se il avenoit que je ou mi heirs 
y preisseins aucun mesfecture, ou mon commandement je le 
puis prendre et fère prendre tant solement et tantost rendre 
le au Chastel dou Leir aus gens ^ladame devantdicte, auquel 
tesmoigs, etc. 

L'an de grâce mil deux cens quatre vingtz et oict. 

215. — 1289, 24juillet. — Lettres de Pierre d'Eschelles, 
seigneur de lucé, adresseies au doyen et au chapitre de 
Saint-Martin de Tours, par lesquelles il leur présente 
Etienne Seleide, clerc, porteur des présentes, pour cha- 
pelain DU CHATEAU DE LuCÉ, EN VERTU DE SON DROIT DE PATRO- 
NAGE. — (B. N., D. Housseau, n« 3368.) 

Viris venerabilibus et discretis decano et capitulo Beati 
Martini Turonensis, Petrus de Scalis, miles, dominus de 
Luceyo, Cenomanensis dyocesis, salutem in Domino cum 
reverentia et honore. 

Stephanum dictum Seleide, clericum, exhibitorem presen- 
tium, vobis ad capellaniam castri de Luceyo, liberam et vacan- 
tem per resignationem Johannis dicti Multoris, presbiteri, 
quondam rectoris dicte capellanie, cujus capellanie jus patro- 

1. Ces deux mots sont ainsi écrits dans la copie : mercimart. 



CA.RTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 187 

natus ad nos pertinere dignoscitur, presentamus per présentes 
litteras sigilli nostri munimine roboratas. Vale. 

Datum die dominica post festum béate Marie Magdalenc, 
anno Domini ^P CG" octogesimo nono. 

216. — 1292, novembre. — Acte par lequel Béatrix de 

MONTFORT exempte DE TOUTES COUTUMES, JUSQUES A QUATRE 
ANS, LES ACHETEURS ET VENDEURS DE RLE EN LA VILLE DE 

Ghateau-du-Loir. — (B. N., Latin 9067, fol. 289 verso.) 

Transcript d'un privilège pour les vendeurs de bled du 
Chasteau du Loir. 

Sçachent tous que nous, Béatrix, comtesse de Dreues et de 
^lontfort et dame dou Ghasteau dou Loir, pensé et considéré 
le profit de nous et de nos heirs et de nostre ville dou Ghasteau 
dou Leir et des estrangers qui sont en ladicte ville et seront, 
avons oustroié et oustroions enquoures à tous ceux qui acha- 
teront et venderont blé en nostredicte ville dou Ghasteau dou 
Leir, aus jours que bien et marchié de blé y est et sera et 
autres jours meismes que il soient, jousques au temps de 
quatre ans commenceant à la leste Sainct Urbain prochain à 
venir, francs et quittes de coustume et de minage et de... 
doudict blé vendu et achaté par le temps dessusdit, sans que 
nous ne nos heirs leur en puissiens rien demander. Et à ce 
tenir sans venir encontre nous obligeons nous et nos heirs. 

Et en tesmoing de ce, nous cestes présentes lettres seellasmes 
de nostre propre seau. 

Et ce fut fet au mois de novembre en l'an de grâce mil dous 
cens quatre vingt et douze. 

217. — 1293, 22 avril. — Acte far lequel Béathix de 

MoNTFORT ACCORDE AUX RELIGIEUX DE GiIATEAU-l'HeRMITAGE 
LES USAGES DES DEFFAIS DE MONTEGLENET, SIS DEVANT LA 

PORTE DE LEUR PRIEURÉ. — (B. N., Latin 9067, foi. 280.) 
Transcript de Chasteau le Dar renier '. 
A tous ceux qui ces présentes lettres verront et orront, 

1. Pour Château-l //ermitage. 



188 CARTULAIRE DE CIIATEAU-I)U-LOIR 

Béatrix, comtesse de Dreues et dame de Montfort et dou 
Chasteau dou Leir, salus en Nostre Seignour. 

Nous fesons assçavoir à tous que, comme religiaus hommes 
et lionnestes le prieur et le couvent Nostre Dame de Ghasteaux 
l'Ermitage, en la dioc(!se dou ^lans, deissont et maintinssent 
que il avoient leur usage en nostre déliais de Monteglenet, à 
édifier, à mésonner et à leur nécessité de leur méson et pastu- 
rage à leurs bestes, et parnages à leurs porceaus, dont il 
n'avoient oncques usé pésiblement, et nous nous merveillions 
que il deniandoient ce pour le garente que nous avions veu en 
nos anciens registres et pour aucunes bonnes présomptions 
clères et apertes que nous avions veues et entendues qui 
estant de reson, pourquoi nous le leur déclarions, et comme 
lesdis religiaus, pour eux et pour leur priouré, se soient 
conseilliez et advisiez que il demandoient et requéroient desa- 
venant, et que il n'y avoient droict et nous cogneurent tout de 
plein que c'estoit nostre deffais, et nous requistrent que nous 
leur fissions aucunes largesses et aucune grâce pour l'aise- 
ment et la nécessité de leurs mésons et pour le pasturage à 
leurs bestes : nous, meue de pitié et attendant les prières et 
les oraisons des frères et des predhommes de ladicte prioré, 
pour le remède de nostre âme et de nos ancessours, et pource 
que nous veismes que il n'avoient mie volonté d'entreprendre 
sur nos defîeis, et pource que il ne pooient issir de leur prioré 
eus ne leurs bestes sans entrer en nos deffais et en nos dan- 
giers, leur avons faict largesse et grâce espécial tele que nous 
volons et nous plest que lesdis religiaus, pour l'aisement de 
leur prioré et de leur méson dou Claroy et de la Plesse ayent 
et poursieent désoresenavant à toujoursmès leurs usages en 
celles dictes mésons, à mésonner, à ardoir et à faire leurs 
nécessitez et pasturages à leurs bestes en une pièce de bois 
tenant à nostre deffais de Monteglenet, devant leur porte, 
jouste à une bonne qui est au chemin si comme on vet de 
Monteglenet à Chatiaus, et de celle bonne au travers jusques 
au chemin qui vet de Pontvillain ou Mans, et de celle bonne 
meismes au travers jusques à une bonne qui est vers les 



CA'ÏITULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 189 

bruières si comme l'en vet au Pont aux Hermites, si comme 
les plesses vont par devers nostre defîais. Et est aussint 
toutesvois que celuy bois où nous leur fesons grâce nous le 
poons vendre, esplecter et user comme nostre propre tresfons 
et nostre propre héritage toutesfois et tantesfois que il plera à 
nous et à nos heirs, ne n'en pueent lesdis religiaus aller encon- 
tre, et ne puent lesdis religiaus user ne esploicter en ce bois 
où nous leur fesons grâce devant que il ayent cinq ans et un 
may. Et cest bail et cette grâce que nous leur fesons doudict 
usage nous leur baillons, donnons et confermons à tousjours et 
promettons que nous n'irons encontre par nous ne par autres. 

Et en tesmoing de laquelle chouse nous avons données 
cestes présentes lettres ausdis religiaus saellées en nostre 
seau. 

Ce fut donné le jour de mercredy emprès le dimenche que 
l'en chante misericordia Domini, en l'an de grâce mil deux 
cens quatre vingt et treize. 

218. — 1293, 22 avril. — Acte par lequel Thibaut, 

IMIIEUR DE ChATEAU-l'HeRMITAGE, RECONNAIT QUE BÉATRIX DE 
MONTFORT LUI A ACCORDE LES USAGES DU BOIS DE MoNTEGLE- 

NET, sis DEVANT LEUR PRIEURE. — (B. N., Latin 9067, fol. 281.) 
Item, Transcript de Chasteaux le Dar renier. 
A tous ceus qui cestes présentes lettres verront et orront, 
Thiebaut, prieur de Nostre Dame dou Ghasteau l'Hermitage, 
ou diocèse dou Mans, et tout le couvent de cet meismes leu, 
salus en Nostre Seignour. 

Nous fesons assavoir à tous que, comme nous deissins et 
maintinssins (jue nous avions pour nostre prioré et pour nos 
mesons noustre usage ez bois d'entour Monteyglenet, à édi- 
fier, à mésonner, à ardoir et à toutes les nécessitez de nostre 
prioré et de nos mésons, pasturage à toutes nos bestes, et 
parnage à nos pourciaus, et très noble dame noustre très 
cliière dame Béatrix, comtesse de Dreues et de Montfort et 
dame dou Chasteau dou Leir, et ses alloez le nous contre- 
deissent et débattissent, et ont tousjours fet, et disaint que 
c'estoit delfais, et nous nous soions avisiez et conseilliez et 



190 CARTULAIIIE DE CHATEAU-DU-LOIR 

avons sceu et enquis et trové que c'estoit et est enqiioiirre 
defîais, ne n'i avons nul droict et se li avions ou en avions usé 
en aucune manière, nous y renonçons et cognoissons que nous 
n'y avions ne avons nul droict, et cognoissons que c'est deffais 
où nous ne poons user ne esploicter, et comme nostre priouré 
et nos mésons soient mou pri's des dangiers de ce defîais et 
fussiens si enclous et si à estroict (jue nous ne nos bestes ne 
possons issir sans entrer es dangiers de ladicte comtesse et 
oudict delFais : nous avons suj)ploié et requis nostre très chière 
dame devantdicte que, pour le remède de sàmme et de ses 
ancessours, elle vousist fère grâce oi aucune largesse à nostre 
prioré et à nos mésons, et ladicte nostre chière dame, meue 
de pitié, pour la grant dévotion que elle a à nos prières, et 
pour la grant affection que elle a à nous, sove bonne mercy, 
nous a donné nostre usage en une pièce de bois qui est devant 
noustre porte de noustre prioré jousques à une bonne qui est 
au chemin si comme l'on vet de Ghasteaux à Monteyglenet, et 
dou travers de celle bonne jousques au chemin qui vet de 
Pontvillain au Mans, et de celle bonne devantdicte jousques 
aux bruières si comme l'on vet au Pont aux Hermites, à édefier, 
à mésonner, à prendre toutes nos nécessitez, pasturage à nos 
bestes et parnage à nos porciaus. Et en tout le remaignant 
des desfais de Monteyglenet nous ne demandons riens ne ne 
réclamons, ne ne demanderons ne ne réclamerons jamès, et 
nous tenons mont à paie de la largesse et de la grâce que 
Madame nous fet. Et est aissint que en iceus bois nous ne 
poons user ne esplectier ne mettre nos bestes ne nos poires 
devant que ledict bois ait cinq ans et un may. Et puet ladicte 
nostre chière dame et ses hoirs couper et espletier toutesfois 
et tant de fois comme il li pleira, sans contredict et sans cha- 
longe que nous y puissions mettre ne dire encontre, ne poons 
riens demander ne réclamer au trellbns ne en l'héritage que il 
ne soit quittement à ladicte nostre chière dame et à ses heirs. 
Ce fut donné le jour dou mercredy emprès le dimanche que 
l'en chante misericordia Domini, en l'an de grâce mil dous 
cens quatre vingt et treize. 



CARTULAIRE DE GHATKAU-DU-LOIR 191 

219. — 1293, 23 décembre, Saint-Guingalois de Ghâteau- 
du-Loir. — Acte par lequel Gervais Le Bigot prête le 

SERMENT de GARDE DE LA MALADRERIE DE ChATEAU-DU-LoIR 
PENDANT LA VIE DE DOM RoRIN, PROCUREUR DE LADITE MALA- 
DRERIE, AUQUEL LEDIT GeRVAIS EST ÉTABLI COADJUTEUR. 

(B. N., Latin 9067, foL 290.) 

Transcript pour la garde de la maladerie du Chasteau 
du Loir, 

L'an de grâce mil dous cens quatre vingt et treize, le mer- 
credy la surveille de No("l, présens en l'église monseigneur 
Sainct (luingallois don Gliasteau dou Leir, Jehan Bodin, clerc, 
garde dou doyenné dou Gliasteau dou Leir, à matin, devant 
l'autel Nostre Dame, (juillaume Gangier, baillif dou Ghasteau 
dou Leir, Jehan Bodin, clerc, et monsour Macé Ménart, prieur de 
Luceau, d'Anthoine Le Barillier, Jotl'roy Ghandeau, Prestreau, 
Hamelin Tebet et autres dou Ghasteau dou Leir, jura Gervèse 
Le Bignot *, susseins, de garder et traictier les causes et les 
biens de la maladerie dou Ghasteau dou Leir, et de en rendre 
compte à ceux à qui il appartiendra, de le recevoir chacun an 
bien et loyaument, la vie de dam Robin, procureur de ladicte 
maladerie, auquel Robin ledict Gervèse est establi coadjuteur 
le temps de la vie audict Robin tant solement, sauf le droict 
ALndame et tout autruy droict. 

220. — 1283-1293 -. — Hommages rendus a Béatrix 
de montiort pour gn ateau-du-loir et les seigneuries 
annexes. — (B. N., Latin 9067, fol. 374; Fr. 9501, fol. 56; 
Fr. 20.691, p. 545 ; Fr. Nouv. Acq. 7412, fol. 478.) 

Ce sunt les homages Béatrix^ comtesse de Dr eues et de 
Mont fort, en la terre et en la chastellerie dou Chasteau dou 
Leû\ faiz en l'an de grâce 1293. 

1" Monsour Fouque Riboule, chevalier, homme Madame 
de [ce] qu'il tient à Maugné -K 

1. IMiitùl /.f fiiffiiot. 

2. LcH iiiatitisnits duli'iit lu pièce diliurorainont : le premier et le secoiid, 
129:{ : le troïKiiMiic. 1283; hr <{iiutrièiiic, 1290. 

3. Var. : Motitigné. M. Alouis, I, 182, inipriino : Mangé. Le nis. l'v. 



192 CARTULAIRE DE GHATEAU-DU-LOIR 

Item, monsor Fouque Lenfant, homme Madame, de Poilly 
et des appartenances. 

Item, Cliamaillart ^ homme de Madame des liez de Sainct 
Johan de la Mote ^ et des appartenances. 

Item, Henry de la Roussière, homme Madame de ce qu'il 
tient à Yiez Molins, et est AP de la forest. 

Item, JolYroi Morin, de la Bataille ^ et de la Ripaudiùre. 

Item, Joucelin de Champchevrier, home Madame, de la 
Mote, de tous cens et des appartenances. 

Item, Felippot de la Poessonnière ^, de quanques il a à 
Jupilles. 

Item, monsor Gervèse de Prully, chevalier, homme lige 
Madame, de Prulli. 

Item, homme Madame ledict Gervèse, des trois forges de 
Prulli. 

Item, la dame de Ghehennes, famé lige Madame, dou péage 
de Pont Villein 5. 

Item, Aleame d'Espaignes, homme lige Madame, de Villai- 
nes et des appartenances. 

Item, monsor Hébert ^ de Bernéhart, homme Madame, de 
la Godeterre ^. Et est juré de Burcey et doit quinze jors de 
garde au chastel. 

Item, Henry de Monterol, de Ghardonneux et des appar- 
tenances. 

Item, monsor Guillaume d'Orne, homme lige Madame par 
deux fois, de son hébergement d'Orne, et de son parnage, et 
de son chauffage en Burcey, et des chouses de Belin. 

Item, monsour Guillaume de Nogent, homme lige Madame, 
de ce qu'il tient en la chastellerie dou Gheteau dou Leir, deçà 

nouv. acq. 7412 remplace le premier article par celui-ci : « Monsor Fouque 
Riboule, chevalier, pour ce qu'il tient à vie à Moulins. » 

1. Var. : P. Chamaillart. 

2. Var. : de Samate, ce qui n'a pas de sens. 

3. Var. : de la Lacaille. 

4. Var. : Folgot de la Pressonnières. 

5. Var. : Pont Alein. 

6. Var. : Herbert. 

7. Var. : Godetière. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 193 

le Loir, et de ce qu'il a en Burcey à deux mois de garde, à 
cause de Bouer... 

Item, Macé d'Auteresche, homme ^ladame, de son héberge- 
ment d' Auteresche et des appartenances, et de son parnage et de 
son chaulîage en Burcey, et de sa voerie, à deux mois de garde. 

Item, Guillaume de Fiée, homme lige Madame, de son 
hébergement de jouste Jupilles, de son parnage et de son 
chaulFage en Burcey, de ce qu'il a ou Ghastel, qu'il tient à 
trois soulz de servige et à deux mois de garde. 

Item, Haoys * de Fiée, famé lige de son chaulîage du bois 
mort en Burcey et de son parnage et lige estage. 

Item, la dame de Vaus, famé lige Madame, de son héber- 
gement de Yaus et des appartenances et de sa voerie. 

Item, Gheveaor Pontvilein, home Madame pour son usage 
en Burcey, sa vie. 

Item, monsor Pierre de Verneuil ', home lige Madame, de 
son chaulîage et de son parnage en Burcey. 

Item, Johan de la Bruière, homme lige Madame, de son 
hébergement de la Roche, et de son chaufage et de son par- 
nage en Burcey, et à xl jors de garde au Gheteau. 

Item Macé Gornu ^, home lige Madame, de la Barelière ^ et 
de la Magière et des appartenances, et de son chauffage, et de 
son parnage, et de ses hommes en Burcey, et... gens. 

Item, Estiennars '' de Jupilles, home Madame lige, de son 
hébergement de Jupilles et des appartenances, et doit deux 
solz de service, et est juré de la forest. 

Item, Herbert Gornu, home Madame lige, de son parnage 
et de son chauffage en Burcey, et des chouses de la Rochière 
et de l'estrée Robin Juglet. 

Item, Johan Juillet, home Madame. 

Item, Iluet de Ponchai ^, par reson de sa famé. 



1. 


Var. 


: Ilayois. 


2. 


Var. 


: Vernuil. 


3. 


Var. 


: Cor in. 


f^ 


Var. 


: /torrolière. 


5. 


Var. 


: Estrcmaro. 


6. 


Var. 


: Hues de Ponchin 



VI. 25 



194 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIH 

Item, monsor Robert de Uoncay *, deux fois. 

Item, monsor Pierre de Chellcs, chevalier, home lige 
Madame, de Lucé et des appartenances. 

Item, ledict chevalier, home lige Madame, de son usage en 
Burcey au hébergement. 

Item, Simon de Gortiran, home lige Madame, de Gortiran 
et des appartenances. 

Item, Guillaume de la Roussière, homme lige Madame. 

Item, Hue Malemouclie 2, home lige Madame, de son chau- 
fage et de son parnage en Burcey, et doibt deux mois de 
garde. 

Item, monsor JoufTroy de Gorcillon, home lige Madame, de 
Gorcillon et des appartenances et de son usage en Burcey. 

Item, monsour Gilles de la Faigne, chevalier, home lige 
Madame, de la Faigne et des appartenances. 

Item, Guarin de la Perrere, home lige Madame, de son 
hébergement de Burcey, et est juré de la fourest. 

Item, JoullVoy de Hyes, home lige Madame, de sa Gaangne 
et Aiguesonde '^. 

Item, Guillaume de Pié de Bof, home lige, de son parnage 
et chaufage en Burcey, et de sa voerie, à deux mois de 
garde. 

Item, Paien de la Pousse ^, home lige Madame, des fours 
dou Gheteau dou Leir et de tout ce qu'il tient ou Ghetiau dou 
Leir qui à l'omage appartient. 

Item, Payen de la Pousse, home lige Madame, de Golaines 
et des appartenances. 

Item, home lige Madame, dou fié de Ranchier et des appar- 
tenances, à cause de la Suse. 

Item, celui Paien, home lige, de l'Acebergerie et des appar- 
tenances. 

Item, Jouffroi de Plesseiz, home lige, dou hébergement de 

1. Le second et le quatrième ms. donnent : « Rouroy ou Voiiroy. » La 
lecture reste indécise. 

2. Var. : Hervé Malemousche, Hue Malemanche. 

3. Probablement : Grièche et Aigresoude. 

4. Var. : Fomse, Fonsse, Fotesse. 



CARTULAIRE DE GIIATEAU-DU-LOIH 195 

Plesseis Barteline * et des appartenances en la chastellerie de 
Maiet, à un mois de garde. 

Item, Jolian de Vezins, home lige de son chaufage, par- 
nage, herbage en Burcey et en Doure, et de sa voerie, à deux 
mois de garde. 

Item, André dou Fier, home lige, de sa voerie et de son 
usage en Burcey, à xl jors de garde au Châtiau dou Leir. 

Item, Robert de Brailandin ~, home lige, de son usage en 
Burcey et en Doure, et sa voerie, à deux mois de garde à 
Maiet. 

Item, Macée, famé Phelippe de Ghaors[es] 3, famé lige 
Madame, dou hébergement de Mangé, et de sa voerie et de 
son usaige en Burcey come de lail. 

Item, celé Macé[(;], famé lige, de son hébergement de 
Chaources et de sa voerie et de son usage en Burcey, et à 
deux mois de garde au devantdict Maiet. 

Item, Piern; dou Jarrey ^, home lige, de son hébergement 
de Maiet et des appartenances et de son usage en Burcey, à 
deux mois de gardes au devantdict leu de Maiet. 

Item, Robert dou Jarrey, home lige, de sa moitié d'un 
héberg(îm(înt qui siet en la parroisse de Vernueil et des appar- 
tenances. 

Item, Richart dou Jarrey, home; lige, de son usage en Bur- 
cey et de Tautre moitié d'iceluy hébergement. 

Item, Estienne de P^onteney, home lige de la Vescontière ^ 
et de son usage; on Burcey, à un mois de garde à Maiet. 

Item, Macé dou Loreors ^, home lige, de sa meson de 
Loreors, et de son chaufage, (;t de; son parnage en Cloipa, et 
de ce qu'il a à Jupilles, et de ce qu'il a à Marrigné "^^ et à 
deux mois de garde ou Ghastel. 

1. Bartélein'i. 

2. Var. : Bruilaiulin. 

3. Var. : Felippe de Chaorces, Phelippe de Chantées. 

4. Var. : Jarriey. 

5. Var. : de /fuesgratière. 

6. Var. : Loroois. 

7. La copie porte : Martigne. 



196 CAHTUIAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

Item, Estienne de Joupilles,home lige, de son hébergement 
de Joiipilles et des appartenances, à trois solz de servige au 
dimanche prochain emprès hi Sainct Martin d'iiiver, et est 
juré de la forest. 

Item, Herbert ^ Cornu, home lige, de son parnage, de son 
usage en la forest de. Burçay au bois mort, et des chouses de 
la Grocherie, et de leu Joulendière, et de la meson Jugleit, et 
doit deux solz de servige à la Sainct Martin d'hiver -, (;t qua- 
rante jors de gardes. 

Item, Guillaume de Ségrie, home de Bais, et est le servige 
à deux fois. 

Item, Mist. Masille de Flite. 

Item, Herbert de Vovery 3, escuier, homme lige, de son 
foage et son usage, de sa meson de Luceau, en la forest de 
Burcey, et dou bordage de la Moiterie et des appartenances, 
et de sa voerie doudict fouge et des appartenances. 

Item, Phelippe de Lille, escuier, home lige, de toute sa 
terre excepté le fié de Toere, et de son parnage, et de ses 
hommes, et dou chaufage au bois mort en Burcey, et doit 
lige estage. 

Item, Gervese de Carcey ^, home lige, de sa terre de 
Paceau ^ et des appartenances, à deux mois de gardes ^ au 
Chastel. 

Item, Pierre Le Quou, home lige de sa meson de la Querie, 
de son chaufage, de son parnage en Burcey, à deux mois de 
gardes au Ghastel. 

Item, Guillaume Le Prévost, home lige, de son chaufage et 
de son parnage en Burcey, et doit le past aux chiens une fois 
l'an, et aux venours aussy. 

Item, Guillaume de la Roche, home lige, de son parnage et 
de son chauffage en Burcey, à deux mois de gardes. 

1. Var. : Hubert. 

2. La copie porte : à la famé Martin d'Oger. 

3. Var. : Voueri. 

4. Var. : Curcey. Peut-être Sarcé ? 

5. Var. : Pacean. Peut-être Sarceau ? 

6. La copie porte : gages. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR . 197 

Item, monsor Renaut de Sarcé, chevalier, home, de son 
chaufage et parnage va\ Burcey, à deux mois de garde. 

Item, André dou Moulin ', home Madame, d'un héberge- 
ment qui siet en la parroisse de Sainet Bier et des apparte- 
nances, et de son usage en Burcey, ansi comme les autres 
fiez, à un mois de garde à Maiet. 

Item, Guillaume des Bordeaus, home Madame, de son 
hébergement des Bordeaus, en la paroiche Sainet Bier, et de 
son usage et parnage, ainsi come li autre usagier, à seize 
deniers de servige rendans à Maiet lendemin de la Sainet 
Martin d'hiver par chacun an. 

Item, Symon de Cuer est home Madame, de son usaige et 
de son parnage en Burcey et en Doure, ainsi come li autre 
usaig[i]e[r], li ont, à quarante jors d'ost aus despens Madame. 

Item, Girart Baucry -, homme Madame 3. 

La famé feu Macé d'Outeresche. 

Le gendre feu Jehan Corrant, à iv solz. 

Macoela, famé feu Hébert de Vovroy. 

La famé feu Johan Pilet. 

Guillaume^ d(; la Roche, par reson de sa famé, det dons 
faez. 

Guillaume de Mangé. 

Phelippes de Belaudin. 

Robert de Gornillon ^. 

Gaudin de Priste, de deux fois. 

Huet de Vernoil. 

Richart de Chcmure, fils madame de rEspignière. 

Item, monsor Gortelin de; Paris, d(! la cluistcllcrie de Cuse. 

Monsour Guillaume d'Orne, homme Madame, dou fié de la 
Suse, et à dons mois d(; garde; à la Suse. 

Monsour ()uch(;r Paicîu, pnjstre, home; Madame, d(; la Pielle, 
à (|uinz(; jors de gard(; ou Ghetiau dou L(;ir. 

1. Var. : Motin. 

2. Var. : Itrancen. 

W. Cv. qui Kiiit ne sr Iroiivo (|ur «laiis le ms. lal. 9067. 
\, Corcilloii (?) 



198 CAHTULAIHE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

Hameau de la Ghevrière, home Madame lige, dou héberge- 
ment de la Roche de Vaus et de ses chouses que il a en la 
chastell(;rie (rOesé et à gardes K 

221. — 1294, 20 aont. — Procuration de Béatrix de 

MONTFORT A RlCHARD DE LOUDON POUR FAIRE FOI ET HOMMAGE 

A Charles de Valois, comte d'Anjou et du Maine. — (B. N., 
Latin 9007, fol. 327.) 

Transcript de la procuration de ladicle comtesse de 
Dreux. 

Nous, Béatrix, comtesse de Dreues et de Montfort, fesons 
assçavoir à tous ceux qui cestes présentes lettres verront et 
orront que, comme nous ayons jour et soyons ajornée au 
Mans par devant très haut homme et très noble monseignour 
monseignour Challes, comte d'Anjou et dou Maine, ou son 
commandement, pour fèrc; luy cognoissance dou servige que 
nous li devons : nous, la devantdicte Béatrix, fesons, orde- 
nons et establissons nostre amé chevalier monsieur Richart 
de Loudon nostre espécial procureur, à faire et quenestre, par 
devant ledict monseignour monseignour Challes ou son com- 
mandement, pour nous et en nostre nom, la quenoissance dou 
servige que nous lui devons et somes tenus, et promettons à 
avoir ferme et estable sus la caution de nos biens ce que il 
sera fet quant à ce par le devantdict nostre chevalier. 

En tesmoing de laquelle cliouse nous avons scellées ces 
présentes lettres de nostre seel, données en l'an de grâce mil 
dous cens quatre vingtz quatorze, le vendredy après la mi 
aoust. 

222. — 1294, 26 août. — Offre de foi et hommage au 
comte du Maine par Richard de Loudon, comme procureur 
de Béatrix de Montfort, pour la baronnie de Chateau- 
DU-LoiR. — (B. N., Latin 9067, fol. 327 verso.) 

Transcript du certificat du procureur de ladicte dame 
comtesse de Dreux. 

1. Le copiste termine par ces mots : « Cœtera non possunt legi. » 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 199 

Monsieur Richard de Loudon^ chevalier, procurateur noble 
dame madame Béatrix, comtesse de Dreues et de Montlbrt, 
dame dou Chasteau dou Leir, a avoé et quesnoit, ou nom 
dessusdit, à tenir de monseignour le comte dou Maine sa 
baronnie dou Chastiau dou Leir, o ses appartenances, à 
homage lige et à cinq chevaliers d'ost de servige par qua- 
rante jours allans et venans, par avenans jornées o avenant 
semonse, à ses propres despens, en la contée dou Maine et 
dehors, pour le besoing dou corps le conte et de sa conté dou 
Maine, et à obéissance de fié, sauf à desconter dou nombre 
des chevaliers dessusdictz ce que reson donra pour Lopelende 
o son appartenance, que monsignour le comte tient, et soloit 
estre de Tappartenance de ladicte baronnie n'a pas longtemps. 

Fet le jeudy emprès la festi; S^ Barthélémy Tapoustre, en 
l'an de grâce mil dous cens quatre vingt quatorze. 

223. — 1294. — Acte par lequel Charles de Valois, 
COMTE d'Anjou et du Maine, et Marguerite d'Anjou, sa 
femme, reconnaissent avoir reçu du chapelain de la con- 
frérie DES PRÊTRES DE GhATEAU-DU-LoIR LA SOMME DE DIX 
LIVRES TOURNOIS POUR LA FINANCE DES BIENS DE LA CONFRERIE, 
LAQUELLE FINANCE AVAIT DEJA ETE PRECEDEMMENT ACQUITTEE 

ENVERS Charles U d'Anjou, roi de Jérusalem et de Sicile, 
BEAU-PÈRE DE Charles DE Yalois. — (Imprimé : Abbé L. 
Froger : La Confrérie des prêtres à Chàlcau-du-Loir , Pro- 
vince du Maine, t. X, 1902, p. 102.) 

224. — 1295, 3 novembre. — Charte de Béatrix de 
Montfort, donnant a l'abbaye de Bonlieu dix livres tour- 
nois DE RENTE. — (B. N., Fr. 20.691, p. 572.) 

Béatrix, comtesse de Dreux et de Montfort, donne pour 
Dieu et le remède de son âme et de ses ancestres, à Dieu et 
aux nonains de l'abbaye de Bonlieu, de l'ordre de Cisteaux, au 
diocèse du Mans, hKjnclIc est (;n sa garde et f()iid('«e par ses 
ancestres, dix Hvn.'s (h; tournois petits chascun an de rente, etc. 

1295, le jeudy après la Toussaincts. 

1 . Landon, sur la copie. 



200 CARTULAIHE DE CIIATEAU-DU-LOIH 

225. — 1295, 3 novembre. — Acte i>ah m:oi i:i, I>i:athix 

DK MoNTlOIlT DONNE A IlICIIAHD DE I^OIDON TOUTE .) IS'IICK F':T 
SKKiNKlIilK IIAITE ET BASSE EN J.A l'AlUJiSSE DE pAlU(iNÉ-LE- 
PoLIN, Al I lEI TENU DE LA FaIGNE. (A. N., P 344\ II** 6.) 

Nous, Béatrix, coiitcssc de Dreux et de Montfort, à touz 
ceiilx qui ces pressentes lettres verront et orront, saluz en 
Noustre Seigneur. 

Sachent tuit que, pour le bon servise et loial que Richart de 
Loudon, noustre amé chevalier, nous a fait, nous lui avons 
donné et donnons héritablenient, à lui et à ses héritiers nez et 
procréez de lui, toucte la justice et la seigneurie haulte et 
basse, laquelle nous avions ou fié lequel fié l'en appelle le fié 
de la Feigne, séant en la parroisse de Parrigny, lequel fié il 
tient du seigneur de la Feigne, et le seigneur de la Feigne le 
tient de nous. Et avecques ce nous lui donnons nostre boys 
du Meneray de Sampris, lequel bois est par delà la maison au 
Normant, enquel bois nous donnons la chace à toutes manières 
de bestes, et la garde d'icellui bois et toutes les amendes des 
mefîaiz, sauf à nous la garenne le Larron et le dessus que 
nous retenons. Et toutes ces choses dessusdites lui donnons 
nous à tenir lui et ses hoirs de nous et de noz hoirs à une foy 
et à un hommage. 

En tesmoign de laquelle chose et que ce soit ferme et esta- 
ble, nous avons scellées ces présentes lettres de nostre seel. 

Ce fut fait et donné en l'an de l'Incarnacion Nostre Seigneur 
mil deux cens quatre vigns et quinze, le juedi après la feste 
de Toussains. 

226. — Fin du XIIP siècle. — Droits des usagers en la 
FORÊT de Berçay. — (B. N., Latin 9067, fol. 343 verso.) 

Tel usage ont en Burçay li faie hors les desfaiz. 

Ce est assçavoir : Bois Gorbon, le desfais des Sales, les 
Rous, le vie dou Poiel. 

Il doivent prendre les branches dou tremble, dou booul, dou 
charme, de l'arable vers Sainct Eltinier, et le tremble et le 
booul et le charme et l'arable qui ne chargent ne foille ne flor 
et sunt secs emprès le pie. Et puoient prendre le saule, le 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 201 

marsaule, l'aune, le genest, la bordaine, le purfust emprès 
pei, le chesne, le fou secs emprès le pié qui ne chargent ne 
foille ne flore ; et le chesne et le fou ars chaiet, quand il aura 
y eu sur terre un an et un jour. 

Et se li sires de la forest ou cil (jui tout lor usage enprès 
pié y font abbattre à lor usaige, li faie poent prendre lors 
remagnant quant il en lor merri enlevé. Et poent prendre la 
bruière sans fauchier en lou où il a bois. Et poent prendre les 
arbres arrachiées et brisiées sans vimaire, exceptez ce, que se 
li abres est choez par coup de coignée, il ni unt riens. Et se 
vimaire y avient, il ny ont ritnis. 

Vimaires est quand l'en puet voioir cuit arbre chaer d'une 
voue. 

Et poent prendre les copiaus et les remagnant as bouche- 
rons del ventes de Burçay et de Cloispas, quand il les auront 
leissez dou tout, et n'en auront mes cure là où la vente a esté, 
et là où rien ne vendra mie quant la vente aura esté remuée : 
hors les desfais, c'est asaveir : Bois Corbon, le desfais des 
Sales, les Rous, le vie dou Poell, où il ne poent riens prendre. 

227. — Fin du XllV siècle. — Liste des usagers des 
FORÊTS de Berçay ET DE Cloypas. — (B. N., Latin 9067, 
fol. 344; Fr. 9501, fol. 9; Fr. Nouv. Acq. 7412, fol. 349 
verso.) 

Clst ont usage au fié an forestier si comme il est devisé 
devant en Burçay et en Cloypas, hors les desfais, cest 
assaveir : Bois Corbon, le des fais des Sales, les Bous, le vie 
dou Poell, oii il ne poent rien prendre, et le parnage de lor 
norrin à lor mesons qui sont nommées après. 

Monsor Pierre de Flaé a son usage au fié au forestier et son 
parnage de son norrin à sa meson de Flaé. 

Li sires d'Orne, à la meson d'Orne. 

Monsor Ilubi^rt * de Vovray, à hi meson de Vovray. 

Monsor Pierre dou Loroer, à sa meson dou Plesseiz lès 
Jupiilez. 

1. Var. : Herbert 

VI. 26 



202 CARTULATRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

Li sires dou Ronceray, à sa mesoii dou Ronceray. 
Pi(nT(i L(; Cou, à sa meson Icîz Marriguii'. 
Ode Martin, à sa inesoii de la Roche, 

Monsor Gefray d(î Fay, à sa meson de la Roche Ermenier. 
Monsor (iiiilIaiiuKi de Ghaorces, à sa nieson de Gliaorces. 
Robert Quarrel de Gliaorces, à sa maison de Gliaorces. 
Li sires de Vezins, à sa meson de Vezins. 
Li sires de la Roche jouste Maiet, à sa meson de la Roche. 
Li sires de Sarciau, à sa meson de Sarciau. 
Renaut de Sarcé, à sa meson de Sarcé. 
Mathé Bouchet, à sa meson de la Roche-Bouchet. 
Li sires de Gortiran, à sa meson de Gortiran. 
Li sires de Biauinont, à sa meson de Biaumont. 
Guillaume d'Autreche, à sa meson de Quinquenpiet *. 
Foque d'Oterive-, à sa meson de la Perrière, et de sei et de 
ses homes. 

Dou fié de Joy le parnage. 

^lorel de Panver ^^ à sa meson de Panver. 

Raoul Darron ^, à sa meson lez Maiet. 

Li sires de Braiel, à sa meson de Braiel. 

Li sires de Biaucé, à sa meson de Biaucé. 

Li sires de la Moinnerie, à sa meson de la Moinnerie. 

Le segnor de Marcerores ^, à sa meson de Marcelores. 

Gelet de Priaus, à sa meson de Priaus ^. 

Li sire d'Aute Perche, à sa meson d'Auteperche. 

Monsor Régnant de Bernehart, à sa meson de Bernehart. 

Hubert ^ de Yiez Molins, à sa meson de Viez Molins. 

Guillaume de Jupillez, à sa meson de Jupillez. 

Borellus de Burçay, à sa meson de la Borreleire ^. 



1. 


Yar. 


: Quiquenpert. 


2. 


Var. 


: d'Auterive. 


3. 


Var. 


: Pairuer. 


4. 


Var. 


: Darroii. 


5. 


Var. 


: Martelores. 


6. 


Var. 


: Praiaux. 


7. 


Var. 


: Herbert. 


8. 


Var. 


: Bozelleure. 



GARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 203 

Ghrestien de Burçay, à sa m(3Son de Burçay. 

Guillaume de Burçay, à sa meson de Burçay. 

Monsor Regnaut de la ^lothe, à sa meson de la Mote. 

Li sires de Champmarin, à sa meson de Ghampmarin K 

In sequenti autem pagina hœc acijiciuntur i 

Li sires de Lucé a son usage à Burçay enprès pie en la 
meson de la Mote de Lucé, et dou pont de celé mote à la veue 
dou sergent de la forest, et a son chauiïagcî au fié au forestier 
à la meson de celle Mote, et parnage des poires de son norrin 
de la meson de Lucé. 

Li sires de Pruillé a son usage au fié au forestier, et le 
pasnage de son norrin à la meson de Pruillé, et de ses hommes 
de Pruillé, et d'environ d'iceluy fié de lor norrin. Et a une 
fosse à dous cognées, et a un porteor as très fîliers. Et de C(i 
li sires de Pruillé doit un haubert au signor d(; la forest totes 
les fais que li sires mue. 

228. — Fin du XIIP siècle. — Suite de la liste des 
LSAGEHs EN Berçay ET Gloypas. — (B. N., Latiu 9067, fol. 
346.) 

Icist ont en Burçay et en Cloipas le pasnage de lor norrin 
tant solenient à lor mesons nommées après. 

Li sirfîs d(; Vaumoran, son pasnage à sa meson de Vau- 
moran. 

Monsior Giefré d(î la Bruèn^, à sa mc^son lez Yaaz. 

Li sires d(î Nogent, à sa meson de NogiMit. 

Li sires de Bennes, à sa meson de Bennes. 

Nul ne puest vcmdre bois ne plessetz ez viez essanplez de 
Burçai ncî iVA noviaus sans l'asscMitement au seignour di; cele 
fon.'st. 

Nul, se il n'est faiex (;n ijurçay n(; (mi Gloipas, ne puet 
entrer m la forest de Burçay, n'(?n Gloipas, n'es landes, por 
rien pn;ndr(% ne mcîttn; b(îstes (;z landcîs, n'en la fon;st, n'(;n 
Gloipas, s'il n'y entre par le signor ou par le sergtuit de la 
forest, qu'il n'en face l'amande de soixante solz de cenomanois. 

1. Ce qui suit ne se trouve que dans le ms. lat. 9067. 



204 CAHTULAIRE DE GHATEAU-DU-LOIR 

229. — Fin du XIIP siècle. — Amendes dues au seigneur 

DE LA FORÊT PAR CEUX QUI FORFONT EN BeRÇAY ET EN ClOYPAS. 

— (B. N., Latin 90G7, fol. 346 verso.) 

Ce SLint les amendes de Ihirçay que cil qui forfont en 
Burçai deivent amander au seignour, et en Cloipas aussit. 

Qui coupe chesne enprès pié, Ix solz cenomanois. 

Dou chesne estroisié, xxx solz cenomanois. 

De la branche dou chesne, xv solz cenomanois. 

Dou chesne chaiait par feu s'il n'a ieu un an et un jour, Ix 
solz cenomanois. 

Dou fou vert enprès pied, Ix solz cenomanois. 

Dou fou estroissei, xxx solz cenomanois. 

De la branche dou fou, quinze solz cenomanois. 

Dou fou chaiait par feu s'il n'a ieu un an et un jour, soixante 
solz cenomanois. 

Dou booul enprès pei, x sols cenomanois. 

De l'estroissei, x solz cenomanois. 

Dou charme enprès pied, x solz cenomanois. 

De l'estroissié, x solz cenomanois. 

De l'arrable enprès pié, x solz cenomanois. 

De l'estroissié, x solz cenomanois. 

De la coudre enprès pié, xv solz cenomanois. 

De l'aubrespiiie enprès pié, xv solz cenomanois. 

De l'espine enprès pié, xv solz cenomanois. 

De houx enprès pié, xv solz cenomanois, et se il a esté 
pelé, soixante solz cenomanois. 

Quicunque entre en Bois Gorbon ou on défais de Sales ou 
es Rous ou on vie dou Poeell, qui sunt défais où nul n'a rien 
fors le segnor de la forest, por rien prendre ne por forfaire, 
il paiera soixante solz cenomanois de l'entrée. 

Et dou chesne coupé enprès pié, Ixsolz cenomanois. 

Dou chesne estroissié, trente sols cenomanois. 

De la branche dou chesne, xv solz. 

Dou chesne cheait par feu s'il n'a yeu un an et un jour, 
soixante solz cenomanois. 

Dou fou enprès pié, trente solz cenomanois. 



GARTULAIRE DE GIIATEAU-DU-LOIR 205 

De Testroissié, xv sols cenomanois. 

De la branche dou fou, xv solz cenomanois. 

Dou fou chaiait par feu s'il n'a yeu sor terre un an et un 
jor, soixante solz cenomanois. 

Dou booul enprès pie, x solz cenomanois. 

De l'estroissié, x solz cenomanois. 

Dou tremble enprès pié, x sols cenomanois. 

De l'estroissé, x solz cenomanois. 

Dou charme enprès pié, x solz cenomanois. 

De l'estroissié, dix solz cenomanois. 

De l'arrable enprès pié, dix solz cenomanois. 

De l'estroissié, dix solz cenomanois. 

De la coudre enprès pié, quinze solz cenomanois. 

De l'aubespine enprès pié, quinze solz cenomanois. 

De l'espine enprès pié, quinze sols cenomanois. 

Dou houl enprès pié, xv sols cenomanois, et se il a esté 
pelez, sexante solz cenomanois. 

Quicunques prent en un des desfais qui sont dessus nommées, 
c'est assaveir : l'ausne, le saule, le marsaule, le perfust, la 
bruère, la fougère, h; genest, il paiera soixante solz cenoma- 
nois de l'entrée, et de chacune de ces choses devantdictes dix 
solz cenomanois. 

Borrel et Chrestien de Burrau ont l'aurillerie par tote la 
forest de Burçay et de Cloipas hors Bois Gorbon, et ont cha- 
cun doze mansais ou premier pasnage. Et poent prenre le seel 
en cette meinère se le scel sunt en crous de cliesne ou d'autre 
arbre lorillor poent escrouser l'arbre ou des serunt. Et se il ne 
les poent avoir pour escrouser il poent l'arbre estroissier à 
doze pié de haut se il ne les poent avoir autrement. Et se il 
trovent aucun enblart ces en la forest cil qui y seront trové 
feront au signor soixante solz cenomanois d'amende et li au- 
rillior auront lor ces. 

Li faie de liurçay ne poent achater poirs à mettre en Bur- 
çay à pesson pues la llorisson s'il ont poirs de lor norrin. Et 
se il n'ont poires de lor norrin, il poent achat(îr doze poires et 
un ver pues la florisson, à lor propre usaige sans revendre. 



206 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

Li faie ne poent mettre pour lor maison poires ' ou mois de 
maz ne truies en Burcay n'en Cloipas, ne cheivres nules faix. 
Et doient tenir lors chiens liez tôt le mois de may et ne poent 
collir- la fougière duc à la veille de la Sainct Jehan. 

Se poires eschapent en Bois Gorbon ou ou desfais des Sales 
ou ez Rous ou ou vie de Poell, la première fais qu'il y seroient 
pris li porchier jurra lor sainct (jue il li sont eschapés contre 
sa volenté et paiera de chacun poire quatre mansais. 

Et se il ne viaut feire le serement, il paiera soixante solz 
cenomanois, ou li porcs seront au signor. Et se li poires sont 
trovez autres fais en quelque manière qu'ilz saient trové, al 
qui li porch seront, en fera Ix solz cenomanois d'amende, ou li 
porc seront au seignor. 

Se poires qui sont en Hurçay en pasnage s'en vont sans 
paier le pasnage, celui qui seront li poires paiera le parnage 
et fera Ix solz cenomanois d'amende. Et se cil puet estre pris 
qui avoit le pasnage enblé, il sera justitié comme larron. Et 
se cil meismes qui li poires sont, enblé le pasnage, son cors 
sera ^ justicié comme larron, et pert les poires. 

En Cloypas ne puet estre mis nul porch à pasnage duc à 
tant que li pasnages de Burçai sait criez. Et se il y estaient 
trové entares que li pasnages de Burçay fust criez, chacun 
ferait soixante solz cenomanois d'amende por ses poires et 
rendra le pasnage, ou li poires remandraient au seignour de la 
forest. Et se li poires de Cloypas sont trové en Burçai, li por- 
chiers jurra lors sains la première fais que il li estaient eschapé 
contre sa volenté, et para de chacun poire quatre deniers 
mansais. Et se il ne vaut faire le serement, il paiera soixante 
solz cenomanois, ou li porc seront au signor de la forest. Et 
se il y sont trové autre fait, il paiera soixante solz cenoma- 
nois, ou li porc remaindront au seignor de la forest quitte- 
ment. 

1. La copie porte : pour lou mais ou poires. La correction est de 
M. Alouis, I, 184. 

2. La copie porte : tollir. 
3 La copie porte : fera. 



CARTULAIRE DE GHATEÀU-DU-LOIR 207 

Li home au chaupistre monseigneur Saint Père de la Court 
dou Mans megnans en la parroisse de Marrigné, qui ont 
rendu éritaument le fouage as Bons homes de Grantmont, ont 
pasture à lor bestes en Burçay, hors les quatre desfais, sauf 
ce que il n'y poont mettre chièvre nule fais, ne poires, ne 
truies ou mais de may. Et ne puent mettre bestes en Burçay 
dès quant la glant chiet duque li darraiens pasnages saient 
passez, fors lors poires au pasnage paiant. Et icil home ont 
en ladicte forest la bruère sans fauchier en lou où il a bois et 
ont la genest et la fueille. Et poent prendre la fogière emprès 
Sainct Jehan. Et puent trencliier le saule, et la bordaine 
emprès pié, et la branche de l'aune, et le tremble, et le charme 
sec, et le booul sec emprès pié que chargent foullc ne flor. Et 
poent prendre les arbres arrachiez ou brisiez les branches 
parciez dou booul. Et poent prendre les loches seiches et les 
coupiaus. 

Li four de Marrigné y a son usage aussi comme li autre 
home. Et li fourniers puet prendre un furgon à l'usage dou 
four de trenble et dou bouliou d'une aune. Et se il en portot 
dous ensemble il en fereit dreit. Et cil fours deit par an dou 
setiers de seigle en l'erré de Marrigné por l'usage devantdit. 
Et se aucun de lor homes enporte ou ameine aucun forfaict 
de la forest, li sergens de la forest pora seue le forfaict duc en 
la rue de Marrigné. Et se il le trove sur l'essiau il le puet 
prendre et ramener arreres et dretaier à Jupilles ou ou rain 
de la forest avenaument. Et se il aveneit que celui forfet fust 
repost en mesons, lidis sergens vendra au sergens aus chan- 
noines et li dira que li face ovrir l'uis de la meson où il qui- 
dera que li forfet aura esté repous, et se il ne le viet ovrir, li 
sergans de Burçai i)orra brisier l'uis sans mesprendre et 
prendre le forfeseor duc à plaige de drait. 

Li home de Sablez qui rend foage à Grantmont ont lor 
usaige et passaige auxi comme li hommes de chapp[itr]e 
Saint Père dou Mans. 

Paicn, le lis feu Robert de la Fousse, et ses hoirs poent 
prendre en Bois Corbon et en la forest de Burçay et la 



208 CARTULAIHE DE CHATEAU-DU-LOIH 

l)rui('re, et le genest, et la bordeine, et le hous, tant solemeiit 
pour l'usage à chaurer les lors dou cliîislcau, et ardeir aussy 
tant solenient en leur menoir du Goulart. 

Item, il ont leur usage au bois vif en la ibrest de Burçay, 
hors les desfais tant solement, pour rappareiller et pour 
maintenir ledict menoir de Gaulart, et le pressoer en bon 
estât, et les autres chouses doudict menoir de Goulart. Et 
l'usage au boul en ladicte forest de Burcsay à cercles fere 
tant solement pour leur toneaus et pour leur eues doudict 
menair de Goulart demourans en celui menair. Et poent avoir 
et mettre en la forest de Burçay douze poires tant seulement 
chacun an, segon la coustume de celé forest, quites de tout 
parnage. 

Et ces usages et parnages il ont en ladicte forest par pais 
et par accort fait entre noble dame Biétrix, comtesse de 
Dreues et de Montfort, de une partie, et Belot Le Borgain, 
curator et tutor audict Paennot et à tous ses enfans. 

230. — Fin du XIIP siècle. — Devoirs en Beuçay. — 
Armes portées par les écuyers de Béatrix de Montfort 
AU procès de Gervais de Pruillé. — (B. N., Latin 9067, 
fol. 371 verso.) 

S'ensuivent aucunes pièces d'aucunes tenances et obliga- 
tions, etc. 

Gaufridus de Asnières, de feodo castrorum Rageri Boran. 

Guillelmus de Broarer, miles, frater uxoris Guillelmi Pro- 
ceris, est homo erga dominam comitissam de emenda decem 
porcorum quos posuerat dicta uxor in Burceio, non finato de 
pasnagio ad pagandum emendam, secundum consuetudinem 
forestae, octo dies quotiescunque fuerit requisit[us]. 

Arma quœ habuerunt annigeri doniinœ comitissœ per 
contentionem Gervasii de Prullé. 

Hugo Guig... et P., fdius ejus, ij aubers, ij bacuis et iij 
chapiaus de fer. 

Guillelmus de Gourcillon, ij aubers, ij bacuis, ij chapiaus, 
ij ganbeson et un espaulier. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 209 

Stephanus de Jupillis, i aubert, ij cspauliers, ij bacuis et 
deux chapiaus de fer. 

Guillelmus Landri, ij aubers. 

Guido Goion, ariniger, vie, ij aubers. 

Odo de Logiis, ij aubers, ibac, un espaul[ier], ij chap[iaus], 
qu8B tradidit Marca de... et baci. 

Dominus Gaufridus de Bonpooul, i aubert, un bac et un 
espaulier. 

Monsor Hue des Pins, chevalier, tient à domaine le molin 
de la Cufère, qui vaut xiij sextiers de mouturage et v solz et 
xl solz sus ce que monsor Guillaume de Nouis tient de luy et 
la voerie d'Aubigné. 

Item ledict monsor Guillaume a la metaerie de la Gurefère 
et douze solz de servige et huict deniers de cens et sa voerie 
en ces liens, et se il tient doudit monsor Hue, et monsor Hue 
le tient dou seignour dou Chetiau don Leir. 

231. — 1304, septembre. — Lettres par lesquelles 

BÉATRIX DE MONTFORT RECONNAIT AUX RELIGIEUX DE ChATEAU- 
l'HeRMITAGE le DROIT d'uSAGE DANS LES ROIS ET FORÊTS DE 

Berçay, Douvre et la Ghouenne, pour les héhergements 

DESDITS RELIGIEUX SITUES A LA PlESSE, LE ClERAY, LA BoUC- 
QUETIÈRE, PONTVALLAIN, MaNSIGNÉ, LE MaNS, PRIEURÉ DE 

Jajolai, etc. — (Imprimé : Documents sur Châteaux-VHer- 
îiiitage, p. 51.) 

232. — 1311, juillet. — Acte par lequel Béatrix de 
Montiort donne a Béatrix de Roucy, sa petite-fille, fille 
de Jeanne, comtesse de Roucy, le château et la chatel- 
lenie de la Suze. — (B. N., Latin 9067, fol. 288 verso; 
Fr. 20.091, p. 542. — Imprimé : Comte Bertrand de Brous- 
sillon : La Maison de Craon^ t. I""", p. 314, n° 403 bis du 
Carlulaire.) 

Cartula donationis de terra Suze. 
Nous, Béatrix, comtesse de Dreues et do Montfort, dame 
dou Ghastiau dou Loir, fesons assçavoir à tous ceus qui ces 

VI. 27 



210 CARTULAIRE DE GIIATEAU-DU-LOIR 

présentes lettres verront, présens et advenir, que nous à 
nostre cliière niepce I^éatrix de Roucy, fdle de nostre amée 
iille Johanne, comtesse de Roucy, à ladicte Béatrix et à ses 
hoirs nez de son propre corps en mariage, pour l'amour de 
Dieu et pour la faveur que nous avons à luy, pour ce que nous 
Tavons nourrie et pource que nous considérons la pauvreté 
que elle n'a pas tant de rente selon son estât comme nous 
voudrions, donnons et octroions, en don faict entre les vifs, 
sans jamès rappeller et sans venir encontre de nous ou d'autre 
ou nom de nous, nostre cliastel de la Suze, assis en l'éveschié 
dou Alans, que nous tenons de haut et noble prince Charles, 
comte de Yallois, d'Anjou et dou Maine, o totes les apparte- 
nances dudict cliastel, en quelles chouses qu'elles seront, soit 
en bois, rivières, prés, cens, vergers, molins, usaiges, mesons, 
censives, justices hautes et basses, domaines et relevaiges, 
fiez, rièrefiez et usufruictz, en toutes autres chouses que les 
appartenances doudict chastel seront, et o tôt ce que nos 
avons depuis acquis en iceluy que nous eussiems première- 
ment ledict chastel, en quelques chouses que ce soit, sans 
rien excepter. Transportons desor en droit à tousjoursmes en 
ladicte Béatrix et en ses hers de son propre corps nez en 
mariage tout le droict, raison et propriété et possession, si 
pleinement et si franchement comme nous avons doudict 
chastel o ses appartenances dessusdictes. Volons qu'elle en 
soit ensaisie par le bail de ces présentes lettres. Voulons que 
ledict chastel o totes ses appartenances ladicte Béatrix et cil 
qui avoient et auront cause d'èle tiennent de nous et de nos 
successeurs, en telle manière que si ladicte Béatrix, nostre 
niepce, n'avoit ou temps qu'elle trespassera de cette mortelle 
vie heirs de son propre corps nez en mariage, ledict chastel o 
totes ses appartenances dessusdictes retourne à nous ou à 
ceux à qui il escheit et adveinst après nostre décez, si comme 
ne l'eussons oncques donné. Promettons en bonne foy que 
encontre le don ne vendrons ne ne ferons venir par nous ne 
par autre, ne ne le rappellerons ne ne le ferons rappeller, 
ainçois li guarantirons et promettons li garantir et à ses heirs 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 211 

envers tous et contre tous tant que à nous appartient. Et 
quant à ce nous luy obligeons nos biens et tous nos héri- 
tages, en quelques leus qu'ilz soient, à ce tenir et garder en 
bonne foy. 

En tesmoing de ce nous avons faict mettre nostre sael à ces 
présentes lettres. 

Che fu fé, otroié et donné Tan de grâce MGGXI (sic), le 
moys de juignet ^ 

233. — 1320, 20 décembre. — (F. Legeay : Recherches 
sur Mayet, t. F^ p. 200.) 

Acte par lequel Robert, comte de Dreux, reçoit de Philippe 
Lorin les moulins de Chateau-du-Loir, tels que feu Robert, 
comte de Dreux, son aïeul, les avait baillés à Guillaume de 
la Fosse, et cède en contre-échange audit Philippe les lieu, 
moulin et étang de Sambris, à Pruillé-l'Eguillé, les Salles de 
Mayet, certaines portions de vigne et droits d'usage en la 
foret de Berçay, le tout pour 11) livres de rente annuelle. 
Ledit seigneur cède, en outre, sa taille de Vaas et celle de la 
Bruère pour 11 livres de rente ; ses faîtages de Ghateau-du- 
Loir jusqu'à concurrence de 15 livres de rente, etc., pour 
lesquelles choses, ainsi ({ue pour son lieu de Goulaines, ledit 
Philippe devra foi et hommage et un cheval de service. 

234. — 1318, 30 juin. — Gonstitution de rentes de 

GRAINS, mesure DE MaYET, FAITE AU PROFIT DES RELIGIEUX DE 

Berçay par Jean de la Poissonnière, lesdites rentes sises 
EN son fief. — (Imprimé : Archives du Cogner, série H, art. 
71,n«13.) 

235. — 1327, 8 mai. — Acquisition par Jeannot Le 
Marié d'une rente de sekjle, mesure d'Outillé, sur le 

LIEU DE LA SaULAYE, PAROISSE DE SaINT-MaRS-dX)UTILLÉ, AU 



I. La copie «lu Latin 9067 dontio 1212, cm rhillrcs arabes; colle tlu 
Fr. 20.6<JI, MCCXI. La claie véritable. 1311, est celle imprimée par M. le 
comte (le Brotissilloii, «l'après une copie du xiv« siècle des Archives 
Nationales P ITiV n- 605. 



212 CARTULAIRE DE GIIATEAU-DU-LOIR 

FIEF DES MOINES DE Grandmont. — (Imprimé : Archives du 
Cogner, série II, art. 71, n** 14.) 

236. — 1329. — Robert V, comte de Dreux et seigneur 
DE Ciiateau-du-Loir, mande a SÉduiN II Lenfant, seigneur 

DE POILLÉ, qu'il AIT A ENTRER EN LA FOI ET HOMMAGE DE 

Pierre Grousseau. La même année Séguin II rend foi et 

HOMMAGE A LA BARONN1E DE ChATEAU-DU-LoIR POUR LA CHA- 

tellenie DE PoiLLÉ. — (Abbé A. Foucault : Histoire de 
Poilléy dans la Revue du Maine, t. XLV, p. 124, d'après 

A. N., P. 3582.) 

237. — 1330, novembre. Saint -Germain- en - Laye. — 
Lettres de Philippe YI décidant qu'Amaury III de Graon 

ET ses enfants, NÉS DE BÉATRIX DE RoUCY, POUR LEUR TENIR 
LIEU DU TIERS DE LA MOITIÉ DE LA BARONNIE DE ChATEAU-DU- 

LoiR, RECEVRAIENT 440 LIVRES DE RENTE. — (Gomte Bertrand 
de Broussillon : La Maison de Craon, t. P'', p. 292, n** 486 
bis, d'après Du Ghesne : Histoire de Dreux, p. 290.) 

238. — 1331, 31 décembre. — Acte par lequel Jean III 
DE Dreux, seigneur de Ghateau-du-Loir, donne a la 

CONFRÉRIE DE SaINT-JuLIEN DE PrUILLÉ TRENTE LIVRES TOUR- 
NOIS DE RENTE SUR LES FORETS DE LA BARONNIE DE GhATEAU- 

DU-LoiR. — (A. N., JJ 82, fol. 31, n« 49 ; B. N., D. Rousseau, 
n« 3612.) 

Pour la confrarie Saint Julien de Pruillé l'Aguillier. 

A touz ceulx qui verront ces présentes lettres, Jehan, conte 
de Dreux, sire de Montpancier, de Saint Wallery et du Chas- 
teau du Loir, salut en Nostre Seigneur. 

Sachent touz que, comme nous aions fait et fait faire deux 
autels en l'église de monsieur Saint Julian à Pruillé, c'est 
assavoir : un de Saint Michiel, et l'autre de Saint Fiacre, et 
seent les diz autelz triez le grant autel, un par haut et l'autre 
par bas, c'est assavoir : celui d'en haut de Saint Michiel, et 
celui dou bas de Saint Fiacre, et o tout ce nous aions ordenné 
et ordenons encore que desores en avant et à touzjours maiz 
par chascune sepmaine il ara chanté à chascun des diz autelz 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 213 

trois messes, ainsi que après nostre mort l'en fera touzjours, 
et dira l'en à la messe collette des mors pour le remède de 
nostre âme ; et, comme segont Dieu et raison, qui autel sert 
d'autel doit vivre : nous, pour Dieu et en pure et perpétuel 
aumosne et pour miex maintenir le devin oflice qui sera fait et 
célébré en ladite église, et espéciallement les messes dessus- 
dites, qui seront célébrées es autelz dessusdiz, si comme 
dessus est dit, et pour avoir greigneur participation en toutes 
les choses qui sont et seront, Taians ordenées à la louange de 
Dieu, de sa glorieuse mère, de monsieur saint Julian et de 
toute la court de paradis, et ou fondement desdiz hostels, avons 
donné et octroyé, donnons encore et octroyons, par donaison 
efllcal et valable faite entre les vis, aus frères et à la frarie de 
monsieur Saint Julian faite et fondée en l'église dessusdite, et 
à leurs successeurs, trente livres tournois de annuel et per- 
pétuel rente, à avoir et à percevoir desdiz frères et de leurs 
successeurs dores en avant à touzjours maiz sur touz noz bois 
et forez et ventes d'iceulx de toute nostre baronnie du Ghasteau 
du Loir, par la main de un des boucherons ou de plusieurs qui 
îiroient ventes es diz bois, lequel boscheron ou boscherons 
sera ou seront quictes envers nous et envers noz successeurs 
et qui cause aura de nous, touzjours et à touzjours, en 
monstrant lettres de recepte des diz frères scellées du seel de 
ladite frairie par chascun an des paiemens ainssi faiz, comme 
dessus est dit. Et sera fait le premier paiement au jour de 
nostre obit, et les autres ensuite au jour de la Toussaint 
annuelment. Et est ce fait en telle manière et en telle condi- 
cion cjue, se nous paions ausdiz frères à présent trois cens 
seze livres tournois ou de monnoie courante aujourdui, ou nos 
hoirs ou exécuteurs, dedenz l'an du jour cpie nous serions 
mors, en autelle monnoie, comme d(issus est dit, et touz les 
arrérages, se aucuns en y avoit, ((ue tantost et des ylors 
nous, noz hoirs et la terre dessus dite serions dcîschargiez 
de \'d rente dessus dite, et demourroient lesdiz frères et 
leurs successeurs chargiez de faire chanter et célébrer les 
messes dessusdites, si comme dessus est dit, et de acquerre 



214 CAHTULAIHE DE CHA TEAU-DU-LOIH 

des deniers dessusdiz la rente dessusdite : laquelle acquisicion 
nous voulons et ottroyons que les diz frères et leurs succes- 
seurs la puissent faire en noz liez et rereliez de toute nostre 
baronnie dou Cliasteau dou Loir, lesquelles choses ainsi 
acquises, et oultre ce toutes les autres choses que ilz y ont 
preste ou acquises, nous voulons et octroions que ilz tien- 
gnent et poursient paisiblement et à touzjours en tant comme 
à nous, à noz hoirs et noz successeurs en porroit toucher, 
sanz ce que nous ne noz hoirs, ne nos successeurs, ne autre 
qui ait cause de nous, les puissons pourforcier de rien en 
mettre hors de leur main, et sanz rien y retenir h nous ne à 
noz hoirs, ne à qui cause aura de nous, fors garde souveraine. 
Et ne rappelions rien par ceste lettre de nulles autres lettres 
que ilz aient de nous ne de noz devanciers, que elles ne 
demeurgent touzjours en leur vertu. 

Item, comme nous aions chargié et chargons encore lesdiz 
frères et leurs successeurs de faire et faire faire chanter, 
sonner et célébrer solempnelment les aniversaires de nostre 
très cher seigneur et père et de nostre chière dame et mère, 
que Diex absoille, en ladite église à touzjours mes et dès ores 
en avant par chascun an : nous avons donné et octroyé, 
donnons encore et octroions ans frères dessusdiz et à leurs 
successeurs la maison et la place de la Tieulerie, de nouveau 
faite au dessusdit Pruillé, séant ou chemin par où Ten va de 
Pruillé à Jupiles, et un arpent et demy du gasteis de nostre 
forest de Bursay, au plus prez de ladite Tieulerie, et o tout ce 
cinquante charretées de bois à ardoir à prendre par chascun 
an en nostre forest de Burçay k touzjoursmes, lesquelz toutes 
choses nous voulons que ilz tiengnent et poursuivent o les 
choses dessusdites, si comme dessus est dit ; ainsi toutevoies 
que nous ne noz hoirs ne noz exécuteurs, ne qui cause aura 
de nous, les puissons pourforcier de en prandre deniers, ne de 
mettre hors de leur main. 

Et quant à toutes les choses dessusdites et chascune par 
soy sievre, entériner, garir et garandir touzjours et à touz- 
jours et sanz ce qu'il puisse estre rappelle de nous ne de noz 



GARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 215 

hoirs ne de qui cause aura de nous, nous en obligons ausdiz 
frères et à leurs successeurs nous et noz hoirs, et les bois 
dessusdiz, et les ventes d'iceulx, et les l)ocherons qui y sont 
et seront ou temps à venir, et touz noz autres biens meubles 
et immeubles présens et avenir, à prendre et à vendre quant 
à tout ce qui dessus est dit, et renonçons pour nous et pour 
noz hoirs et pour qui cause aura de nous à tout droit escript et 
non escript, à toutes coustumes vielles et nouvelles, à touz 
privillèges de pape, de roy, d'ampereur et de autres quelcon- 
ques, à tout appleigement et à toutes autres raisons, alléga- 
cions, barres, delfenses et toutes autres choses quelconques 
qui nous pourroient valoir à venir contre les choses dessus- 
dites ou contre aucune d'icelles, et promettons en bonne foy 
de non venir encontre. 

En tesmoing de laquelle chose, et que ce soit ferme et esta- 
ble, nous en avons donné et à leurs successeurs ces présentes 
lettres scellées de nostre seel, faites l'an de grâce mil trois 
cens trente et un, le mardi après la Nativité Nostre Seigneur. 

239. — 1331/1332, 6 janvier. — Acte par lequel Jean, 
COMTE de Dreux et seigneur de Ghateau-du-Loir, donne a 

LA COLLÉGIALE DE SaINT-JuLIEN DE PrUILLÉ LA MALADRERIE 

DE Chateau-du-Loir. — (Archivcs de THôtel-Dieu de Châ- 
teau-du-Loir. Copie parch. de 1385.) 

A tous ceulx qui... Jehan, comte de Dreux, sire de Mont- 
pantier, de Saint \\'allery et du Chastel du Loir, salut en 
Notre Seigneur. 

Savoir faisons à tous que nous, considérant le divin oiïice 
et les autres biens spirituels qui sont et seront faiz de jours et 
de nuiz en Téglise fondée... en l'onnour de Dieu et de sa très 
glorieuse mère et de mons'" Saint Jullien de Pruillez l'Aguillé... 
en notre l)aronnie du Chastel du Loir... avons donné et 
octroions, donnons onquores et octroyons, par donnai.son 
eflical et vailable faite entre les viz, c'est assavoir, aux frères 
et aux chapjK'llains et à la frarie et colleige de mons'' Saint 
Julien de Pruilliez et à leurs successeurs, à tousjoursmes, 



216 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

perpétuellement et héritamment, nostre maladerie du Chastel, 
tant fonz de héritage comme haborgement, féages, homenages, 
obbéissances, serviges, cens, devoirs, rentes de blez, vins et 
deniers... appartenans à ladite maladerie, sans rien y retenir, 
et comme nostre très cher et amé seignour et frère Robert, 
jadis compte de Dreux, que Diex absolve, eust piéça... donné 
la maladerie de Mayet ovecques la chappellenie fondée de 
Notre Dame... aux dessusdits frères et chappelains. (Il y 
ajoute le droit de prendre dans ses forets de Berçay et de 
Bois-Corbon tout le bois dont les chapelains auront besoin) 
pour édilïier, mesonner, faire et ferre refaire les hébergemens 
et pressouers, cuves et tonneaux, et pour maintenir ladite 
église de nions'" Saint Julien en toutes réparacions... la mes- 
tayrie de Sambris avec le moulin... en faisant ce que a esté 
accoustumé à faire aux meseaux et les devoirs accoustumez 
anciennement deuz par raison desdites maladeries. 

Donné le lundi après la Circoncision Notre Seigneur, en l'an 
de grâce mil trois cens trente et un. 

240. — 1332, 22 octobre. — Aveu de Huet de Morney 

AU PRIEUR DE GhATEAU-l'HeRMITAGE, POUR CE QU'iL TIENT A 
FOI ET HOMMAGE ET A TROIS SOLS TOUR>'OIS DE SERVICE REQUÉ- 

RARLES A l'hérergement DE Ghantelou. — (Imprimé : 
Archives du Cogner, série H, art. 51, n'' 1.) 

241. — 1335, octobre, la Suze. — Acte par lequel Phi- 
lippe YI CONFIRME aux RELIGIEUX DE GrANDMONT l'uSAGE DE 
LA FORÊT DE BeRÇAY, DEJA CONFIRME PAR UNE CHARTE d'HeNRI II 

Plantagenet. — (A. N., JJ 69, fol. 121 verso, n« 292.) 

Confirmacio sive renovacio cujusdam carte propter 
vetiistatem sigilli antiquitus concesse ah rege Anglie reli- 
giosis Grandi Mon tis. 

Philippe, par la grâce de Dieu roys de France, savoir fai- 
sons à touz présenz et à venir que nous avons veu unes 
lettres de noble prince jadiz Henry, roys d'Engleterre, duc de 
Normandie et d'Acquitaine et conte d'Angiers, contenant 
ceste fourme : 



CA.RTUL\IRE DE CHATEAU-DU-LOIR 217 

[Ici le texte du n° 85.] 

Et pour ce que le seel duquel lesdites lettres sont et 
estoient scellées estoit dépeciez d'une partie, lesdiz religieux, 
doubtanz que en aucun tenq)S à Avenir leur droit es choses 
contenues et espécifiées es dites lettres, lesquelles autrement 
que oudit scel estoient saines et entières, ne peust dépérir, 
nous aient fait supplier que sur ce leur vousissions pourveoir 
de remède convenable, nous, enclinanz à leur dite supplica- 
cion, pour le salut de nostre ame, lesdites lettres innovons 
par la teneur de cestes. Toute voies nous ne voulons pas que, 
pour cause de ceste innovacion, aucun droit nouvel es choses 
dessus dites ou en aucunes d'ycelles ores ou autrefoiz soit 
acquis ausdiz religieus ou à leur église, ne aucun préjudice 
fait à nous ne à noz successeurs ne à aucuns autres, maiz 
bien nous plaist et voulons que leur droit ancien, se aucun y 
ont, duquel il auront joy et usé paisiblement jusques aujour- 
dui leur soit sauf et gardé. 

Donné à la Suze, l'an de grâce mil CGC XXX Y, ou mois 
d'octobre. 

Par le roy 

Barr[ere] ? 

242. — 1337, 12 mai, Paris. — Contrat par lequel 
Pierre de Dreux vend a Philippe VI de Valois, roi de 
France, la daronnie de Ciiateau-du-Loir et ses dépen- 
dances. — (B. N., D. Housseau, n" 3569.) 

A tous ceulx qui ces lettres verront, Pierre Belagent, garde 
de la prévosté de Paris, salut. 

Sçavoir faisons que, par devant Jean de Rueil et Gervaisc 
Le Danois, clercs notaires jurés et establis de par le ro)% 
nostre sire, ou Ghastelletde Paris, auxquels quant aux choses 
qui ensuivent et en plus grans faire passer et à nous loiau- 
ment rapporter, mettre et rédiger en forme publique, nous 
adjoutons foy pleine, et especiaument quant à ce de par nous 
et en nostre lieu commis et député, fut pour ce personnelle- 
ment establis tout aussi comme en figure de jugement par 

VI. 28 



218 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIH 

devant nous, noble homme et puissant Pierre, comte de 
Dreux, disant et alFermant en bonne vérité que, pour ce qu'il 
étoit moult chargiez de moult grans quantités de debtes de ses 
prédécesseurs et de leurs testaments, qui contiennent moult 
grans lez et ordennances, lesquelles il étoit et est tenu d'ac- 
complir, lesquelles choses il ne pouvoit bonnement, si comme 
il disoit, sans vendre de ses héritages qui de la succession et 
eschoitte de ses dits prédécesseurs lui estoient advenus et 
descendus : il sur ce avoit requis et fait requerre, si comme 
il disoit, à très excellent et très puissant prince nostre très 
cher et redouté seigneur monsieur Philippe, par la grâce de 
Dieu roi de France, qu'il voulsît achapter de lui la terre et 
baronnie dou Chasteau dou Leir o toutes ses appartenances, 
à laquelle requeste nostre dit seigneur, pour les causes dessus 
dites, se inclina par le traitié et délibération de son conseil; 
et sur ce reconnut et confessa ledit comte, par devant lesdits 
notaires jurez, que, par devant nous, que il a de son bon gré, 
de sa bonne volenté et certaine science, eue sur ce bonne déli- 
bération, avoit vendu et octroie, et encore vendoit et octroioit, 
par nom et par titre de vente pure et absolue, au roi, nostre 
devant dit seigneur, pour lui, pour ses hoirs et successeurs et 
ceulx qui cause auront de luy, héritablement à toujoursmais, 
le chastel, la ville, la chastellenie et la baronie dou Chasteau 
dou Leir, avec tous les bois et les forets grans et petits 
appartenans et appendans à ladite chastellenie et baronnie, 
et avec toutes les appartenances et appendances desdites 
choses et de chacunes d'icelles, et toutes les autres choses 
immeubles et héritables, tant villes, chasteaux, chastellenies, 
habergemens, maisons, bois, forets, rivières, molins, estangs, 
rentes, revenues, justices, jurisdictions, fiefs, domaines, sei- 
gneuries et autres choses qui lui estoient venues et descen- 
dues de la succession et eschoete messire Jean de Dreux, son 
frère, jadis comte de Dreux, darrenier mort, comme en 
chastel, chastellenie, ville et baronie dessus dites, et toutes 
les autres choses que il avoit et pouvoit avoir ou comté du 
Maine, par quelconque titre ou raison que ce fût, avec toutes 



. C\RTUL.\IRE DE CHATEAU-DU-LOIR 219 

les appartenances et appendances d'icelles et de chacune 
d'icelles, sans riens y retenir à luy ni à ses héritiers, et s'en 
dessaisit dou tout en tout par devant lesdits notaires jurez 
comme par devant nous, et en transporta ou roy, nostre dit 
seigneur, pour luy, pour ses hoirs et successeurs et ceux qui 
de luy auront cause, la saisine, la seigneurie, la propriété et 
la possession, et luy cessa, quitta et délaissa tous les droits, 
les auctions réaulx et personnelles que il avoit et povoit avoir, 
comment que ce fust, sans riens y retenir à luy ne à ses 
hoirs, en fons ne en fruit, ne en saisine, ne en propriété, ne 
en quelconque autre chose ne manière que ce peut estre. Et 
laquelle dite vente iceluy comte confessa, })ar devant lesdits 
notaires jurez comme par devant nous, avoir faitte au roy, 
nostre dit seigneur, en la forme et manière que dessus est 
dit, pour le prix et la somme de trente et une mille livres 
tournois de la monnoie courante h présent, francs et quittes 
audit comte de toutes ventes et quinz deniers, laquelle somme 
d'argent ledit comte connut et confessa avoir eue et ï'eceue en 
purs deniers secs comptans dou roy, nostre très chier sei- 
gneur dessus dit, par la main de ses thrésoriers cà Paris, et 
s'en tint dou tout en tout pour bien payé entièrement et par- 
faitement, et sur ce renonça à toute exception et pecunne non 
nombrée, non eue et non receue de luy, si comme dit est. Et 
parmi ce ledit comte promit et s'obligea, par devant lesdits 
notaires jurez comme par devant nous, |)ar espécial et par 
exprez mos, à garantir, délivrer et delfendre (pii de luy auront 
cause envers les hoirs de Ami monsieur Amalric, jadis sire de 
Craon, toutes les choses dessus dites et chacune d'icelles de 
toutes conventions, demandes, assignations, de toutes obliga- 
tions et charges, de tous autres empeschements selon droit et 
selon coustume, les (in gaiantira, si comme dit est, sauf toutes- 
fois que se les pré<lécesseurs doudit comte, avant que la suc- 
cession et eschoette venist audit comte, avoient sur lesdites 
choses ou sur aucuiuîs d'ic(;lles donné ou assigin'; rent(îs ou 
autres choses héritaux pour messes ou pour chapelleries fon- 
der ou pour autres causes, feust à religieux ou à gens sécu- 



220 CAHTUL\IRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

liers, ou mis hors de leur main à perpétuité, ledit comte M'en 
soit point tenu d'en faire garantie, fors que tant que se 
aucunes aliénations héritables ou obligations ont été faites 
des prédécesseurs doudit comte, feust à religieux ou à autres 
pour quelconques causes, qui n'eust été ou n'est apparant à 
plusieurs, par testaments ou par lettres ou autrement deue- 
ment avant icestes lettres, ledit comte seroit et est tenu en 
cestui cas de garantir et, pour toutes les choses dessus dites 
et chacune (ricelles, garder, tenir, entériner, garantir et 
loyaument accomplir de point en point en la manière que dit 
est, sans corrompre. Ledit comte de Dreux en ce obligia, 
sans exception aucune, soy, ses hoirs et tous ses biens et les 
biens de ses hoirs, meubles et immeubles, présens et adve- 
nir, à justice et contraindre par toutes justices pour entériner 
dou toutes ces lettres selon leur forme ; et renonça en cest 
fait ledit comte par son serment fait aux saints évangiles de 
Dieu, la main mise sur le livre, et par la foy de son corps 
bailliée de luy corporellement ez mains desdits notaires jurez 
comme en la mienne, à toutes exceptions de mal, de fraude, 
de barat, de tricheries, de lésion, de circomvention, à toutes 
exceptions de devances, d'oultre la moitié dou juste prix, ou 
autres, quelles qu'elles soient, à tout ce que luy ou autres 
peussent dire plus ou moins avoir esté cy dedans écrit, canon 
ou civil, us, stile ou coustume de pays ou de lieu, aidier et 
valoir, lui peust ou temps advenir en aucune manière contre 
la teneur de ces présentes lettres en tout ou en partie, et au 
droit disant généralle renonciation non valloir. 

En tesmoing de ce, nous, à la relation desdits notaires jurez, 
avons mis en ces lettres le scel de la prévosté de Paris, l'an 
de grâce mil trois cens trente sept, le lundy douziesme jour 
de may. 

Sic signatum : G. Le Danois ; Jean de Rueil. 

Et nous, comte de Dreux dessus nommez, ladite vente faite 
par nous et toutes les choses cy dessus contenues et chacune 
d'icelles confessons estre vraies, et icelles pour nous, pour nos 
hoirs et successeurs, avons et promettons à avoir perdurable- 



CARTULATRE DE CHATEAU-DU-LOIR 221 

ment, sans venir encontre, fermes et estables, et les loons, 
ratifions, approuvons et confermons. Et en tesmoing d'icelles 
choses avons appousé à ces lettres nostre scel avecques le 
scel de la prévosté de Paris, l'an et le jour dessusdits. 

A tous ceulx qui ces présentes lettres verront, nous, Pierre, 
comte de Dreux, seignour dou Ghastiau dou Leir, salut. 

Nous faisons sçavoir à tous que, comme nous avons vendu 
et transporté à toujoursmez héritablement à très excellent et 
très puissant prince nostre très chier et très redouté seigneur 
monsieur Philippe, par la grâce de Dieu roy de France, le 
chastel, la ville, la chastellenie et baronnie doudit lieu dou 
Ghastiau dou Leir, avec toutes ses appartenances et appen- 
dances, et avec ce toutes les choses que nous avons, comment 
que ce fust, en la comté dou Maine, et nous en sommes 
dessaisis pour certaine somme d'argent contenue et expressée 
ez lettres de la vente faite sur ce, scellées dou scel de la pré- 
vosté de Paris et de nostre grant scel : 

Pour quoy nous, par la teneur de ces lettres, nous man- 
dons à tous nos sujets, terriers et vassaux, tant nobles comme 
non nobles, de ladicte baronnie et choses dessus dites, soit en 
fiefs, rerefiefs, arrièrefiefs ou ressors, que à nostre dit sei- 
gneur le roy et à ceux qui de lui auront cause ils obéissent 
doresnavant en la manière qu'ils faisoient à nous, et entrent 
en sa foy et hommage, saisines et possessions, èsquelles ils 
(Hoient à nous entrez ou dévoient entrer, et par eux transpor- 
tant envers nostre dit seignour le roy, si comme dit est, nous 
les quittons à toujoursmez de toutes les choses en quoy ils 
nous en pouvoient ou dévoient être tenus pour raison desdites 
choses. 

Et promettons en bonuL» foy sur l'obligation de nous, de 
nos hoirs et de tous nos biens, à non venir jamais encontre 
la teneur de ces lettres, lesquelles nous avons scellées de 
nostre grant scel, mil trois cens trente sept, le lundy dou- 
ziosmc jonr de may. 

Sic signatum ; Dou commandement monsieur le comte des- 
sus nommé, icy ay mis mon nom : G. Le Danoys, notaire de 
Chastellet. 



222 CAHTULAIRE DE C1IATEAU-I)U-L0IR 

243. — 1337, après le 12 mai. — Lettres de Pierre de 
Dreux en faveur de Guillaume P"^ de Craon, auquel il 
abandonne mille livres de rente via(ière sur domart, en 
Ponthieu, afin de le dé:dommager de ses droits d'un 
sixième sur la raronnie de cliateau-du-loir, vendue au roi. 
— (Comte Bertrand de Broussillon : La Maison de Craon^ 
t. II, p. 133, n*' 941, d'après Du Chesne : Ilisloire de Dreux.) 

244. — 1337, juin. — Lettres patentes portant don de 
Chateau-du-Loir a Jean de France, duc de Normandie. — 
(Note : Du Tillet : Apanages.) 

245. — 1337, décembre, et 1342, juin. — (A. N., P 344^, 
n°^ 1150^ et 11502.) 

Aveux à Chàteau-du-Loir, au moyen de la châtellenie de 
Mayet, par Philippot de Ponçay, pour son « espave et vaerie » 
en sa « terre de Sarceau ». 

246. — 1337. — Aveu a Jean de France, duc de Nor- 
mandie, comte d'Anjou et du Maine et seigneur de 
Chateau-du-Loir, par Séguin II Lenfant, seigneur de 

POILLÉ, POUR SON DROIT DE VOIRIE ET CE QU'iL A A MaYET. 

(Note : Revue du Maine, t. XLV, p. 125, d'après A. N., 
P344i,n«51.) 

247. — 1338/1339, 17 février. — Acte par lequel Pierre 
DE Dreux, comte de Montpensier, afin de se décharger de 
784 livres de rente qu'il devait a Guillaume V de Craon 
POUR les droits d'un sixième sur la baronnie de Chateau- 
du-Loir que celui-ci tenait de sa grand'mère, Jeanne de 
Dreux, lui abandonne Domart et Bernarville et constitue 
les experts chargés d'estimer lesdites terres. — (Imprimé : 
Comte Bertrand de Broussillon : Documents inédits pour 
riiistoire du Maine au XIV^ siècle, p. 23, n"* 62.) 

248. — 1340, juillet, Arras. — Lettres par lesquelles, 

A LA requête de BaUDOUIN DES RoCHES, FILS DE SON CHAM- 
BELLAN Baudouin des Roches, Philippe YI crée a Pontval- 

LAIN UN marché HEBDOMADAIRE, FIXÉ AU JEUDI. (Imprimé ! 



CARTULiVIHE DE CIIATEAU-DU-LOIR 223 

Comte Bertrand de Broussillon : Documents inédits pour 
servir à l'histoire du Maine au X/F" siècle, p. 26, n" 63.) 

249. — 1342, 30 juin. — (A. N., P 344*, n« 1152^) 
Aveu à Chàteaii-du-Loir par « Habert Vendosmays », pour 

son (( habergement de Ourne ». 

250. — 1342, juin. — (A. N., P 344^, n" 11201.) 

Aveu à Jean de France, baron de Gbàteau-du-Loir, par 
« Huet Quarrel », pour son « habergement de la Quarre- 
lière », à May et. 

251. — 1342, juin. — (A. N., P 344^ n*' 1159.) 

Aveu à Château-du-Loir par « Jehan Bouschet, seigneur 
de la Roche Bouchet », pour choses à Vaas, « à la Tufyère, 
sur le Leir ». 

252. — 1342, juin. — Aveu a Jean de Frange, comte 
d'Anjou et du Maine et seigneur de Ghateau-du-Loir, par 
Baudouin des Roches, pour son hérergement de la Faigne, 

ou IL A justice haute, MOYENNE ET BASSE. (A. N., P. 

344^ n" 11035.) 

253. — 1342. — Hommage a la raronnie de Ghateau- 
du-Loir PAR Hubert Vendomois, pour l'hébergement de 
l'Isle et d'Ourne, domaine, fiefs, arrière-fiefs et droits 
de pacage en la forêt de Berçay. — (F. Legeay : Recher- 
ches sur Aubigné et Verneil, p. 182.) 

254. — 1343, juiUet, Gidy (Loiret). — Lettres de Jean, 
comte d'Anjou et du Maine et seigneur de Ghateau-du-Loir, 
décid.\nt, au nom du roi, que les causes de l'hôpital de 
Chateau-du-Loir ressortiront sans moyen de la juridiction 
dudit siège. — (A. N., JJ 74, fol. 56, verso, n** 90.) 

Gratia facta dicto preceptori quod dictum hospitale sit 
omnino subjecluni dicto Castro du Lair. 

Jehan, ainsm'î filz du roy de France, duc de Norniondic, 
coule d'Anjou et du Maine, savoir faisons à touz, présenz et 
avenir, que, comme dès le temps que nostre amé et féal le 
conte de Dreux tenoit lu terre du Ghastiau du Lair, laquelle 



224 CARTULATHE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

est nostre à présent, (lél)at soit meuz entre nostre procureur 
de la conté de Dreux, du Plaine, et le comniendeur de Tospital 
du Cliastel du Lair, d'une part, et le procureur dudit conte de 
Dreux, d'autre, pour cause de ce que nostre dit procureur et 
ledit commendeur disoient ledit liospital estre exempt de la 
juridiction dudit conte, et subgiet, senz moien, à nous pour 
cause de nostre conté du jNIaine, ledit })rocureui' dudit conte 
disant au contraire, lequel débat, qui longuement a duré, ne 
soit encore mis à iîn, et pour ce nous ait supplié ledit com- 
mendeur que, ou cas que il nous plaira que ledit liospital soit 
subgiet à nostre dit Cbastel du Lair, nous li vuillions octroier 
que, se il arrivoit que nous ou noz lioirs ou temps à venir 
meissons hors de noz mains ladite terre du Chasteau du Lair, 
il nous plaise que ledit hospital reveigne subgiet à nostre dit 
conté du Maine, nous, oye sadite supplication, avons ordené 
et ordenons par ces présentes, de grâce espécial, de certaine 
science, du commendement dudit conmendeur, ledit hospital 
estre subgiet à nostre dit Ghastel du Loir à touzjours, tant 
comme la terre d'icelui lieu sera es mains de nous ou de noz 
hoirs. Et, se il avenoit que nous ou noz diz hoirs meissons 
hors de noz mains ou temps avenir lesdiz chastel et terre, 
nous voulons, de nostre dite grâce, ledit hospital arrêtes 
revenir à estre subget à nostre dit siège du ^lans si comme il 
povoit faire avant nostre présente ordenance : donnanz en 
mandemenz à touz noz justiciers et subgez présenz et avenir 
que contre la teneur de nostre présente ordenance et volenté 
ne contraignent ou molestent en riens ledit commendeur ne 
ses successeurs ou temps avenir en aucune manière. 

Et, que ce soit ferme chose et estable à touzjours, nous 
avons fait mettre à ces présentes lettres nostre nouvel scel en 
l'absence du grant, sauf en autres choses nostre droit et en 
toutes r autrui. 

Donné à Gidy en Orlénoys, l'an de grâce mil ccc xliii ou 
moys de juillet. 

Par monsieur le duc, du commendement le roy, 

Lorriz. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 225 

255. — 1343/1344, janvier, Trainel en Champagne. — 
Lettres par lesquelles Jean de France, comte d'Anjou et 
DU Maine et seigneur de Chateau-du-Loir, mettant fin au 

PROCÈS COMMENCÉ AUTREFOIS ENTRE LE COMTE DE DrEUX ET LE 
PRIEUR DE SaINT-JeAN-DE-LA-MoTTE, DECIDE QUE LE PRIEURE 
RELÈVERA DIRECTEMENT DU SIÈGE DU MaNS ET NON DE LA 

BARONNIE DE Ghateau-du-Loir. — (Imprimé : Documents 
pour Vhistoire du Maine au X/P siècle, p. 38, n" 74.) 

256. — 1344/1345, 25 février, Saint -Christophe en 
Halatte *. — Acte par lequel Jean, comte d'Anjou et du 
Maine, donne a l'Hotel-Dieu de Chateau-du-Loir l'usage 
du rois mort en la forêt de Bois-Corbon. — (Archives de 
l'Hotel-Dieu de Château-du-Loir. Copie pareil, du lundi après 
Pâques fleuries 1371/1372.) 

Johan, ainsnez fdz du roy de France, duc de Normandie, 
conte de Poitou, d'Anjou et du Maine, savoir faisons à touz 
présens et avenir que, considéré la povreté et la petite fonda- 
cion de l'oustel Dieu du Chastel du Loir, avons octroie en 
aumosne et octroions de grâce espécial aux mestres, frères 
et serours dudit houstel Dieu, que ilz aient et puissent pren- 
dre par main de servant chacune sepmaine une charrestée de 
boys mort, baoul, tremble et autre boys qu'en doit appelle 
boys mort, en nostre forest de la baronnie dudit Chastel du 
Loir apellé Boys Corbon, desoresmais, perpétuèlement, à 
touzjours, pour leur chauffer et autres leurs nécessitez, sans 
vendre, à prendre une foiz ou à plussours, si comme bon leur 
semblera. 

Si mandons à touz les maistres de noz forests présens et à 
venir et à touz les verdiers et segraiers d'icelles que lesdites 
charrestées ils facent desoresmais délivrer auxditz religieux 
ou à leurs gens par la manière dessus dite, sanz difliculté et 
sanz autre mandement atendre, nonobstant autres dons que 
faiz leurs aions. 

1. Saiiit-Christoplu', coinniuiie de Fleuriues, canton de Poiil-Saiiitc- 
Maxence, arrondissement de Senli» (Oise). 

VI. 29 



226 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

En tesmoing de ce, nous avons fait mettre notre seel en 
ces lettres , sauf notre droit en autres cliouses et en toutes 
l'autruy. 

Donné à Saint Christophe en la Halate, le xxv'' jour de 
février Tan de grâce mil trois cens quarante et quatre. 

257. — 1345, juin, Bauné (Maine-et-Loire). — Lettres 
DE Jean, comte d'Anjou et du Maine, en faveur de l'abraye 
DE Vaas. — (Analyse de M. l'abbé A. Ledru : Province du 
Maine, t. IX, 1901, p. 230, d'après A. N., JJ 68, fol. 62, 
n« 168.) 

Jean, comte d'Anjou et du Maine, fait savoir que les reli- 
gieux et abbé du monastère de Notre-Dame de Vaas, au 
Maine, lui ont remontré « comme, pour occasion des guerres 
de Bretaigne et autrement », ils avaient été « si grevez et 
dommaigez qu'ils n'ont de quoy avoir leur nécessitez ». Pour 
leur venir en aide, il leur accorde l'usage de sa « forest de 
Boyscorbon », lequel usage ils possédaient déjà en partie 
grâce à la libéralité de feu Jean, comte de Dreux, alors sei- 
gneur de Château-du-Loir. Cette concession était faite à la 
condition d'une messe par semaine. 

258. — 1345, août, Sablé. — Lettres par lesquelles 
Philippe YI ordonne que les assises de la raronnie de 
Chateau-du-Loir se tiendront a Chateau-du-Loir, et que 
SES sujets devront plaider en appel au parlement de 
Paris et non au Mans. — (B. N., Fr. 14.538, fol. 15.) 

Philippe.... 

Sçavoir faisons à tous présens et à venir que, comme pour 
contemplation de nostre très cher et amé fils le duc de Nor- 
mandie, conte d'Anjou et du Maine, nous ayons acquis pour 
luy et de son nom et à son proffit, de nds. Gousaussy et de 
ceux qui de luy auront cause tant seulement, du comte de 
Dreux, la baronnie du Château du Loir, laquelle estoit tenue 
en fié de nostre dit fils pour cause de ladite comté du Mans 
et du ressort d'icelle, pour mettre en pur et propre domaine 
de ladite comté, et nous avons entendu que depuis ladite 



CARTULAIRE DE GIIA.TEAU-DU-LOIR 227 

acquisition sur ce faicte les gens qui gouvernent au pais pour 
nostre dit fils ont tousjours gouverné et encore gouvernent 
ladite baronnie et les sujets d'icelle ou telle juridiction 
comme elle estoit gouvernée de par ledit comte de Dreux 
avant ladite acquisition et contrats des assises de ladite 
baronnie qui sont tenus pour nostredit fils par le séneschal 
d'Anjou et du Maine, Ton apelle audit séneschal mesme en 
Fassise du Mans, et au de ce qu'en ladite terre et baronnie a 
sergent souverain et par nostredit fils sergentant en tous cas 
de souveraineté de ce ressort et faict adjournement de pour- 
suite et empesclie la cognoissance des causes pendans par 
devant le séneschal au siège de ladite baronnie et par devant 
les autres officiers d'icelle baronnie de faire venir les parties 
en cas de poursuite par devant iceluy séneschal en ladite 
assise du ^lans, si comme l'en fait aux terres suretez des 
barons qui ne sont pas de nostredit fils, fors (ju'au ressort de 
souveraineté de comme l'en faisoit avant ladite acquisition : 
pourquoy nous, qui nous voudrons de toutes les choses des- 
susdites, du conseil de délibération sur ce, avons ordonné et 
ordonnons par ces lettres que doresnavant toute ladite baron- 
nie sera gouvernée comme propre domaine de nostre fils, et 
tenra ledit séneschal assises chacun an tant de foy comme 
bon luy semblera audit lieu de Château du Loir, qui seront de 
telle authorité de nertre comme les autres assises de ladite 
séneschaussée du Maine qui sont tenues par nostredit fils ; 
sans ce que l'en en puisse d'ores en avant apeller en assise du 
Mans, fors tant seulement à nous, à notre parlement, en la 
manière que l'en fait en ladite assise du Mans et aux autres 
sièges de ladite séneschaussée, à laquelle assise viendront 
tenir les sujets de ladite baronnie (jui y auront à faire, soit en 
cas de ressort de souveraineté ou autre en droit, et delîendons 
que doresnavant on ne face adjournement en cas de poursuite 
ne autres exploits de souveraiiuîté en ladite terre et baronnie ; 
touchant ladite baronnie et sujets préviendra notredit fils ne 
au siège de ladite assise, fors tant seulement en icelle assise 
de nous, autrement, laquelle chose nous voulons astre ainsi 



228 CAIITULAIRE DE Cil ATEAU-DU-LOI H 

faite et Tavons octroyée à nostredit fils de certaine science de 
grâce spéciale de nostre pleine puissance et autorité royale. 

Et pour ce que ce soit ferme chose et estahle à tousjours, 
nous avons fait mettre notre sceel à ces lettres, sauf nostre 
droit et Tautruy en toute chose. 

Donné à Sablé au Maine, Tan de grâce M CGC XL cinq, 
au mois d'aoust. 

259. — 1348/1349, février. — (A. N., P 344», n« 11553.) 
Aveu à Château-du-Loir par « Geuffroy de Chennaie, che- 
valier », pour usage en Berçay et Gloipas, à cause de son 
hébergement de Vaux. 

260. — 1350, 28 mai, Paris. — Acte par lequel Phi- 
lippe VI, POUR METTRE FIN AU LITIGE PENDANT ENTRE LE 
PROCUREUR DE JeAN, COMTE d'An.IOU ET DU MaINE ET SEI- 
GNEUR DE GhATEAU-DU-LoIR, qui s'efforçait de faire RES- 
SORTIR AU SIÈGE DE GlIATEAU-DU-LoiR LE FIEF DE SaINT-GeNART 
ET LA CHATELLENIE DE MoNTREUIL-LE-HeNRI, d'uNE PART, ET 

Pierre II d'Echelles, sire de Lucé, d'autre part, décide 

QUE LES SUJETS DE CES DEUX SEIGNEURIES PLAIDERONT EN 
APPEL AU SIÈGE DE BaUGÉ ET NON A CELUI DE GhATEAU-DU- 

LoiR. — (Imprimé : V. Alouis : Les Coesmes, première 
partie, p. 7.) 

261. — 1350. — Aveu a la baronnie de Ghateau-du- 

LOIR PAR SÉGUIN II LeNFANT, SEIGNEUR DE PoILLÉ, POUR SON 
DROIT DE VOIRIE ET CE Qu'iL A A MaYET. (NotC ! ReVLie dit 

Maine, t. XLV, p. 125, d'après A. N., P 344^, n« 51.) 

262. — 1351, 25 mai, Paris. — Acte par lequel le par- 
lement CONDAMNE GUILLAUME DE GrAON A CINQ CENTS LIVRES 
d'amende et a des DOMMAGES ET INTÉRÊTS EN FAVEUR DE 

Pierre d'Échelles, dans un litige pendant entre eux au 
SUJET DE Lucé et de Pruillé-l'Eguillé. — (Imprimé : 
Gomte Bertrand de Broussillon : Documents inédits pour 
U histoire du Maine au X/P siècle, p. 55, n'' 91.) 

263. — 1351, 16 juillet, Paris. — Arrêt du parlement 



CARTULATRE DE GHATEAU-DU-LOIR 229 

DANS LA CAUSE ENTRE PlERRE d'EcHELLES ET GUILLAUME DE 

Craon, qui, par coup de main, s'Était emparé de Lucé et 
DE Pruillé, — ■ (Imprimé : Documents inédits pour l'histoire 
du Maine au X/P siècle, p. 56, n** 92.) 

264. — 1352, mai, Paris. — Lettres par lesquelles le 
roi Jean confirme une donation de trente livres tournois 

DE RENTE FAITE A LA CONFRERIE DE SaINT-JuLIEN DE PrUILLÉ 

PAR Jean III de Dreux. — (B. N., D. Ilousseau, n** 3612; 
A. N., JJ82, fol.31, n«49.) 

Confirniatio fundationis confrateriœ ordinatœ ad Sanc- 
tuni Julianum de Pruillé. 

Joliannes, Dei gratia Francorum rex. 

Notum facimus universis, tam presentibus quam futuris, 
nos infra scriptas vidisse litteras, formam quœ sequitur conti- 
nentes : 

[Ici le texte du n^ 238.] 

Nos autem, supra scriptas litteras et omnia et singula in 
eis contenta ratas et gratas habentes, ipsas volumus, lauda- 
mus, approbamus, et de speciali gratia et authoritate nostra 
regia tenore })iesentium confirmamus, dantes presentibus in 
mandatis magistris forestarum nostrarum, senescalloque et 
receptori nostris Andegavensi et Genomanensi modernis et 
qui pro tempore erunt et eorum locum tenentii)us, quatinus 
predictos magisti'os et fratres dictée confratriéB seii fraterni- 
tatis ecclesiaî Sancti Juliani de Pruilliaco a contentis in pre- 
dictis litteris, prout alias uti consueverunt, uti et gaudere 
pacifiée faciant et permittant, dictasque triginta libras turo- 
nenses, modo in dictis litteris contento, eisdem et successo- 
ribus suis persoivi faciant annuatim, quas eis sic solutas in 
solvendis compotis allocari, et de sua dechici recepta, per 
dileclas et fidèles geiites compotorum nostrorum Parisius, 
volumus et jubemus, ordinationibus seu mandatis contrariis 
non obstantibus quibuscumcpie. 

Quod ut firmum et stabile perpétue persévérât, sigillum 
nostrum litteris presentibus duximus apponendum, salve in 
aliisjure nostro et in omni quolibet aiieno. 



230 CAHTULATHE DE CHATEAU-DU-LOIH 

Datum Parisius, anno Domini millesimo trecenlesimo quin- 
quagesinio secundo, mense maii. 

265. — 1352, Paris. — Lettres du roi Jean relatant 

UNE SENTENCE RENDUE PAR LE PARLEMENT DE PaRIS AU PROFIT 
DES RELIGIEUX DE GhATEAU-l'HeRMITAGE CONTRE AdAM DE BaR- 
DILLÉ, BAILLI DES EAUX ET FORETS ROYALES, ET MAINTENANT AUX 
RELIGIEUX LEURS DROITS d'uSAGE DANS LA FORÊT DE DOUVRE. 

— (Imprimé : Documents sur Châteaux-V Herniitage, p. 55.) 

266. — 1356/1357, 29 mars, Jupilles. — Jugement de 
l'assise de Jupilles constatant qu'il y avait lieu de ren- 
voyer SANS JOUR plusieurs PERSONNES ACCUSEES DE DIVERS 
DÉLITS DANS LA FORÊT DE ClIATEAU-DU-LoiR. (Imprimé I 

Beautemps-Beaupré : Coutumt s et Institutions de V Anjou et 
du Maine, 2"^ partie, t. IV, p. 64.) 

267. — 1356/1357, 30 mars, Jupilles. — Jugement recon- 
naissant AUX tenanciers de la HuRELIÈRE, DE LA LoUVETiÈRE 

et de la Saulaie, étagers de Grandmont, le droit d'usage 
EN LA FORÊT, PROCHE Grandmont. — (B. N., Latiu 9067, 
fol. 328 verso.) 

Transcript pour les trois mestairies de Grandmont. 1373. 

Nous en avons envoie sans jours Johan et Johan les Martins, 
et Benoiste, famé feu Robin, de la Saulaie, demourant c'est 
assçavoir : lesdis ^lartins à la Iluillière, et l'autre à la Lou- 
tière, et ladicte famé en l'estre de la Saullaye, qui fut feu 
Robin Huraut, de la demande que nous leur fesions d'avoir 
fauché et cueilly bruières ez bruières de la forest et pastures 
à leurs bestes ou leu monstre qui est jouxte Granmont, entre 
le molin de Grantmont et les mesons dessusdictes et le gué 
Daace, parce que ils ont prové suffisamment par fin d'enqueste 
que eux et lors prédécesseurs en sont en saisine et pousses- 
sion par l'espace de quarante ans et de plus soubz l'ombre 
d'un privilège que les religions de Grantmont en Burçay nous 
ont monstre aujourdhuy, et parce que les dessusdis sont 
demourans et estagers soubz lesdictz religious et tiennent 
lesdictes chouses desdictz religious à chière rente, et est 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 231 

rhéritage desdis religious anciennement, qui fu baillé à celle 
rente, et parce que nous avons demandé et enquis en juge- 
ment à Guillot Eveillart, a Blezot, sergens en ladicte forest 
de Burçay, et à Cône, qui en fut sergent, se ils virent ne 
seurent oncques que les dessusdis ne les devanciers paiassent 
avenages par reson des leus dessusdis, lesquiex ont respondu 
par leurs seremens que ils n'en virent oncques paier avenages, 
ainçois ont tosjours oy dire que ils n'en dévoient point, et 
parce que nous avons demandé à Aubelet de Garmaincourt, 
procureur de monsieur le comte en la baronnie dou Chastel du 
Loir, s'il savoit que li eust chouse par quoy nous deussons 
juger en cause pour eux, lequel nos a respondu que non, et 
que, se il le sceust, que il ne l'eust pas à dire. 

Et est ce faict en la présence de Johan Pignau, lieutenant 
de séneschal en ladicte baronnie, et de Johan de la Forest, 
chastellain du Chastel du Loir, et de JeulTroy Morin, André 
Chevalier, juré de la forest, et de Pierre La Guine et de plu- 
sieurs autres ausquieux nous avons demandé par leurs sere- 
mens se il y avoit chouse par quoi nous deussons tenir en 
plait les dessusdictz, lesquelz nous ont respondu que, veu et 
regardé les chouses devantdictes, nous en devons envoier 
sans jour les dessusdis Johan et Johan les Martins et ladicte 
Benoiste. 

Donné en l'assise de Jupilles, tenue par Juliot Quentin, à 
Jupilles, le juedy emprès que l'en chanta en santé Eglise Judica 
me, l'an 135G. 

Ainsi signé, acord par les remembrances : P. Richier pour 
J. dou Pont. 

Cette copie escrite le mardy veille de la Cheire Sainct 
Père, l'an 1373. 

268. — 1358, 12 mai, Chinon. — Acte i>au lequel Louis 
I", comte d'Anjou et du Maine, charge Nicolas Perri- 

GAULT DE TENIR LES ASSISES DE l'AnJOU , DU MaINE ET DE 

Chateau-du-Loir, aux (;a(;es de 150 livres. — (Imprimé : 
Beautemps-Beaupré : Coutumes et /nsUlutions, 2" partie, 
t. Il, p. 480.) 



232 CA.RTULAIRK DE CIIATEAU-DU-LOIR 

269. — 1360, octobre, Calais. — Acte par lequel le roi 
Jean donne a Lolis, son deuxième fils, les comtés d'Anjou 
et du Maine et la baronnie de Château -du -Loir. — 
(B. N., D. Ilousseau, n« 3636.) 

Jean, par la grâce de Dieu roy de France. 

Sçayoir faisons à tous, présens et advenir, que, comme 
Testât et honneur du fils soit gloire et vie du père, adonc pour 
son bon gouvernement que nos fils ont par raison et par 
amour paternel debvons estre plus curieux et intentif à crois- 
tre Testât et advancer honneur et dignité d'iceulx nos dicts 
fils, et pour ce, considérans en nostre teneur la vraie amour, 
parfaicte honneur et féal obéissance que Louis, nostre très 
cher second iils, nous a tousjours })orté, à bon gouvernement 
de lui, et que à toute nostre ordonnance il s'est de grande 
volonté exposé et offert mettre son propre corps en Thostage 
pour nous et pour nostre délivrance de prison où nous avons 
esté pour long temps en Angleterre, et avons ferme espérance 
que tousjours en ensuivra son bon propos et sommairement il 
s'efforcera de soy tousjours advancer en honneur et en bien 
et à nous servir et obéir de tout son pouvoir, et la bonne 
amour que nous lui portons et avons de voir de bonne volonté 
et grande alfection nostre dict fds estre advancé de nostre 
royale libéralité en toutes grâces, dignités et honneurs, et 
pour plusieurs autres causes qui à ce nous ont esmeu ; nous, 
de nostre certaine science, autorité roiale et grâce espéciale, 
pour nous et pour tous nos successeurs, avons donné et 
octroie, donnons et octroions par ces présentes, par donation 
pure et simple volenté ^ entre les vifs, à perpétuité, audict 
Louis, nostre second fils, à héritage perpétuellement tenir, 
pour lui et pour ses enfans, nés ou à naistre, masles, ses 
hérittiers ou engendrés de ses enfans masles nais ou créés de 
loyal mariage, le comté d'Anjou, le comté du Mans et le 
chastel, chastellenie et baronie du Chastel de Leir, assis audit 
comté du Mans, et le chastel et chastellenie de Chasteauciaux, 
à tenir et perpétuellement posséder et exploicter, et ses enfans 

1. Valable. 



CARTULAIRE DE CH.VTEAU-DU-LOIR 233 

masles, si comme dessus est dit, paisiblement, avec toute 
haute, moyenne et basse justice, et toutes les cités, villes, 
chasteaux et forteresses, rentes, fiefs, arrière-fiefs, droicts et 
patronages et collations des bénéfices, forests, bois, terres, 
prés, vignes, estangs, garennes, moulins, eaues, pescheries, 
ports, et tous et singuliers droits que nous avons ou pouvons 
avoir es dicts comtés, baronnies, chastels, chastellenies et 
chacun s d'iceux, pour nous et pour nos successeurs, audict 
Louis, nostre fils, pour lui et pour ses héritiers masles, comme 
dit est ; laissons perdurablement et donnons toutes les devant 
dictes choses et chacunes d'icelles transportons en nostre dict 
fils de })lain droict, nonobstant droits, loix, usages, coustumes 
et statuts quelconques au contraire, lesquels nous voulons 
que en ce faict cassés et irrités et annullés ne puissent avoir 
aucun lieu, sauf toutesfois retenu et réservé à nous les droicts 
de régale et les exemptions des églises catédraux et autres 
quelsconques desquelles la cognoissance appartient à nous 
seulement et à la couronne de France et à nostre cour de 
parlement, et aussi réservé la féauté, l'hommage, et le ressort, 
et les monnoies et autres droicts de souveraineté, lequel 
hommage ledit Louis, nostre cher fils, nous a faicte le jour de 
la date de ces lettres, auquel hommage nous l'avons receu, 
sauf dommage en nostre droict et en l'autruy. 

Et avec ce ledit Louis, nostre fils, par devant nous person- 
nellement présens, dédits comté, baronie, et chastellenie, et 
de toutes les choses dessus dictes et de chacune d'icelles, 
avons investi réalement et de fait, et avons donné en mande- 
ment par ces présentes à tout et un chacun vassal homme de 
foy et à tous autres à qui il peut apj)artenir, que, pour cause 
desdits comtez, baronie et chastellenie, nous sont tenus faire 
foy et hommage, et que lesdicts hommag(\s et sermens de 
féaulté facent à nostre dict second fds et à ses fils et hoirs 
masles, si comme dessus est dict, et desdicts hommages, 
sermens de féaulté, en quoy nous sont tenus, nous les quittons 
par ces présentes et les en voulons estre quittes sans attendre 
autre mandement. Et donnons avec ce et octroions, par la 

VI. 80 



234 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIH 

teneur de ces présentes, autre pouvoir et espécial mandement 
audit nostre second fils que, toutesfois qu'il lui plaira, il 
puissse prendre la possession corporelle desdits comtés, 
baronnies et chastellenies et de tous leurs droicts et apparte- 
nances quelsconques , par lui ou par son procureur, de son 
auctorité propre, et ladite possession prinse puisse retenir 
paisiblement. 

Et outre ce donnons en mandement à tous et un chacun les 
subgects desdicts comté et baronnies et à tous ceux que il 
pourra appartenir que des choses dessus dites et de chacunes 
d'icelles fassent audit Louis et à ses Dis et hoirs masles, 
comme dit est, hommage, et respondent et satisfacent des 
deniers que ils doivent pour cause desdicts comté et baronnie 
et chastellenie, et que ils obéissent audit nostre second fils de 
ci en avant perpétuellement et à ses fds hoirs mâles, comme 
dit est, et entendent diligemment. Et avec ce donnons en 
mandement à nos amés et féaulx les gens de la chambre de 
nos comptes à Paris que les choses devant dictes et chacune 
d'icelles à nostre dict second fds données et transportées 
desduisent des comptes de ceux à qui il appartiendra, sans 
aucune difficulté, non obstant autres dons et grâces faictes à 
nostre second fds et quelconques ordonnances faites au 
contraire. 

Et affin que ces choses dessus dictes demeurent perpétuel- 
lement en leurs forces et vertus au temps advenir, nous avons 
fait mettre nostre seel à ces présentes, sauf nostre droict en 
autres choses et en toutes l'autruy. 

Donné en la ville de Calais, l'an de grâce 1360, au mois 
d'octobre. 

Ainsy signé : Par le roy, J. Le Rogier. 

270. — 1366, août, le Mans. — Acte par lequel Pierre 
d'Avoir, sire de Ghateaufromont et de Yerez, lieutenant 

GÉNÉRAL DU COMTE d'AnJOU ET DU MaINE, RATIFIE l'aCCORD 
ÉTARLI avec LE PRIEUR DE ChATEAU-l'HeRMITAGE, AU SUJET 

des arrérages de la rente due au prieuré par le duché 
d'Anjou et des droits de francs fiefs pour les biens 



CARTULAIRE DE GHATP:\U-DU-LOTR 235 

ACQUIS DEPUIS SOIXANTE ANS PAR LE PRIEURÉ K (Imprimé I 

Documents pour VlUstoire du Maine au XI V" siècle, p. 143.) 
271. — 1367/1368, 11 février, Château-du-Loir. — Acte 

PAR lequel le RAILLI DE ChATEAU-DU-LoIR, SUR LE VU DES* 
LETTRES DE PlERRE d'AvOIR, CHAMBELLAN DU DUC d'AnJOU, 

DATÉES d'Angers le 20 janvier précédent, reçoit le sire 

DE LUCÉ A LA FOI ET HOMMAGE ET LUI FAIT CONNAITRE LES 
devoirs RENDUS AUTREFOIS PAR LES SIRES DE LuCÉ ET DE 

Pruillé ^. — {B. N., Latin 9067, fol. 284.) 

Transcript pour le sires de Lucé. 

Nous avons receu les lettres de très puissant signour mes- 
sire Pierre d'Avoir, sire de Cliasteaufromont, chambellan du 
roy et de monseigneur le duc d'Anjou, comte dou Maine, sire 
de Guise, lieutenant général de mondict seigneur èsdis duché 
et conté, contenant la forme qui s'ensuit : 

« Piern; d'Avoir, sire de Cliasteaufromont, chambellan du 
roy et de monseigneur le duc d'Anjou, conte dou Maine, sire 
de Guise, lieutenant général de mondict seigneur èsdictes 
duchée et comtée, au bailly dou Chasteau dou Loir et à 
Aubelet de Gerinaincourt, salut. 

« Nous avons oye l'humble supplication dou sire de Lucé, 
contenant que, comme il soit au Chasteau dou Loir, à cause 
de sa femme, homme de foy de mondict seigneur, par reson 
des chastellainies de Lucé et de Pruillé, et de l'usage à toutes 
ces chouses en la forest de Burçay, et l'en li demande à bail- 
ler par avou les chouses de sa féauté, ce qu'il ne sçauroit se, 
par les escris anciens ou av(!uz que mondict seigneur ou vos 
avez, il n'en estoit advisé, ausquex, comme il dit, il vieust 
croire : pounjuoy nous vous mandons et commettons que en 

1. Pcirnii le» nouveaux biens du prieuré, ce dorunienl mculioimc : la 
métairie d'Ourne, à Yvré-Ie-I'olin, acquise d Haberl Vendosmois el tenue 
de lui à foi el liomuia^e ; riiéher^eiueiil de la Honsière. autrement le 
IMessei/., à Saint-Ouen-en-Heliii, aecjuis du sieur de Souvré el tenu i\ foi 
et hommage de CiiAteau-du-Loir ; la métairie du Bois, à Saint-Hi»/.-en- 
Jîelin. tenue en partie à foi el hommage de (^liAteau-du-Loir, elr. 

2. Le m» fr. 20.691, p. 532, assigne la date du 22 juin 1372 aux lettres 
de Pierre d'Avoir, el celle de 1377 à l'acle de réception en foi. 



236 CARTULAIRK DE CH ATEAU-DU-LOIR 

prenant le serment doudict sire et solemnitez qui en tel cas 
sont accousturnoz, qu'il n'ait lettre ny cognoissance, que il se 
doit avouer dou fet des chouses dessusdictes, que vous li 
monstrez lidis avouz et la cognoissance que vous avez dou- 
dict fet, et si par lesdis avons vous trouvez qu'il ait droict 
oudict usage, si le souffrez et donnez congé et licence de user 
et exploictier de son droict dessusdict. 

« Donné à Angers, soubz nostre seel, le vingtiesme jour de 
janvier l'an mil trois cens soixante sept, par monsieur le lui- 
tenant, ou conseil ouquel estoient messieurs les abbez de 
Sainct Aubin, du Lerouer, de Vaus, Johan Auvé et plusieurs 
autres. Signé : Ja. Le Masleu. » 

Par vertu dequelles lettres nous avons prins et receu dudict 
sire de Lucé le serment o la solemnité qui au tel cas appar- 
tient et accoustumé, et o tout ce nous avons veu et trouvé 
ou livre territoire de la baronnie dou Chasteau dou Loir, tou- 
chant le faict dudict sire, ce qui s'ensuit, c'est assçavoir : 

« Domina Burgonia, quondam domina de Pruillé, de hoc 
quod tenet apud Bcliier (sic) et Forges. Guido de Luceyo, 
miles, ad quadraginta dies gardse, ut dicit. Item, le sires de 
Lucé a son usage en Burçay emprès pié à sa maison de la 
Mote de Lucé, et dou pont d'icelle Mote à la vue dou seignour 
de la forest, et a son chauffage au fié au forestier à la meson 
d'icelle Mote, et pasnage des poires de son norry de la meson 
de Lucé. Item, le sires de Pruillé a son usage au fié au fores- 
tier et le pannage de son nourry à sa meson de Pruillé et de 
ses hommes de Pruillé et d'environ d'iceluy fié de lour nourry, 
et a une fosse à deux cognées et à un portour aux tressilliers, 
et de ce le sire de Pruillé doit s'il a bus haubert au sire de la 
forest toutesfois que le sires mue. ^ » 

Donné par devant nous, André Le Creux, baillif dou Chas- 
teau du Loir, et Aubelet de Germaincourt, commissaire en 
cette partie doudict monsieur le lieutenant dessusdict. 

Donné soubz nos seaux, le onziesme jour de febvrier l'an 
mil trois cens soixante sept. 

1. Ces textes ont déjà été donnés ci-dessus, pp. 141, 142 et 203. 



CARTULAIRE DE CH.VTEAU-DU-LOIR 237 

272. — 1367/1368, 19 février, Paris. — Lettres par 

LESQUELLES PlERRE d'AvOIR C0?<TRAINT LES HABITANTS DE 

Chateau-du-Loir a faire LE GUET. — (Arch. de la Sarthe, 
arch. municipales du Mans, Inventaiie des titres du château 
du Mans, liasse 23-25, fol. 21 recto.) 

Lettre touchant le guet de Chasteau du Loir. 

Item, unes lettres données par Pierre d'Avoir, sire de 
Château Fromont, lieutenant général d'Anjou et du Maine, 
par lesquelles il ordonne, commect et establist Guillaume du 
Pont, cappitaine de Chasteau du Loir, au puissance de con- 
traindre les habitants de fere le guet. 

Donné à Paris, le XIX« de février CCG LXVIL 

273. — 1371, 9 juin, Paris. — Lettres par lesquelles 
Louis P"", duc d'An.iou et de Touraine et comte du Maine, 
maintient aux relkheux de Chateau-lHermitage le droit 
de prendre du bois dans ses forêts pour réparer le préju- 
dice CAUSÉ A leurs TONNEAUX ET CUVES PAR LES ENNEMIS DU 
ROYAUME ET AUTRES GENS d'aRMES FRANÇAIS. (Imprimé : 

Documents sur Ciiâteaux-V Hermitage^ p. 56.) 

274. — 1371, 5 novembre. — Aveu en date du mercredi 
Ai»RÈs LA Toussaint 1371, rendu au baron de Chateau-du- 
LoiR PAR Jean de Crénon, pour sa chasse de Boessay, 

DONT LE service SE REND CHAQUE ANNÉE A MoNTAGLENET LE 

LENDEMAIN DE Paques. — (F. Legcay : Recherches sur 
Aubigné et Verneil, p. 121.) 

275. — 1375, 4 novembre, Ghateau-du-Loir. — Enquête 

FAITE PAR AuBELET DE GeHMAINCOURT, ENQUÊTEUR DES EAUX 
ET FORÊTS DE LA BARONNIE DE GhaTEAU-DU-L01R, DE LAQUELLE 
IL RÉSULTE QUE LE SIRE DE LuCÉ A DROIT D'uSACiE EN LA FORÊT 

DE Ber(;ay, HORMIS LES DEFFAis. — (B. N., Latin 9007, 

fol. 285 verso.) 

C'est la délivrance de i usage pour le sire de Lucé, 

A tous (MMix (pii ces [)n'îS(Mit('s lettres verront, Aubelet de 

(iermaincourt, M^ (ît enquestour des caues et fourès de la 

baronnie dou (Chasteau dou Loir pour monseigneur le duc, salut. 



238 CAirrULAIHK DK OIIATEAU-nU-LOlFl 

Sçavoir vous fesons que nous avons autresfois receu les 
lettres et mandemens de monseigneur le duc d'Anjou, de 
Touraine et comte dou Plaine, lesquelles nous, Aubelet, 
avons par devers nous, et ledict sire de Lucé en a copie K 
Par vertu desquelles lettres et pour accomplir le contenu 
d'icelles, nous ieismes austresfois appeller par devant nous 
ledict sire de Lucé, présent en jugement et protestant que 
pour sa présence il ne rappelloit point le premier de ses pro- 
cureurs, lequel nous présenta plusieui'S tesmoins, et depuis 
nous en a faict présenter plusieurs autres par ses procureurs, 
ausquels nous jugeasmes la monstrée, et ausquelz tesmoins 
ledict sire monstra et fît monstrer ladicte forest de Burcçay, 
en la présence de Estienne Haubert, sergent de mondict sei- 
gneur en ladicte forest, commis de par nous à ce, lesquelz 
nous avons faict jurer et iceux avons examinez, et par lours 
dépositions nous avons trouvé que ledict sire, ou nom et à 
cause de sadicte famme et de ses prédécesseurs, ont droict 
d'avoir, prendre et esploicter les usages en ladicte forest, hors 
les deffaix, telz et en la somme et manière que èsdictes lettres 
et mandemens de mondict seigneur est contenu, et par vertu 
doudict mandement et par la déposition des tesmoins dessus- 
dis, nous avons mis au délivre audict chevalier et à sadicte 
famé les usages dessusdis, et lour avons donné congié et 
licence d'iceux esploicter et faire esploicter par lours gens en 
la somme et en la manière que èsdictes lettres et mandemens 
est contenu, et osté et mis hors de tout procez, et ley en 
avons envoie sans jour. 

Et est ce faict en la présence de Jehan d'Outeillay, baillif 
dou Chasteau dou Leir, et a dict constant. 

Et nonobstant nous avons déclaré et décerné par droict 
audict sire qu'il ne ses prédécesseurs (sic) ou temps advenir 
ne puissent user ne esploicter èsdis usaiges o lassée ne à 
louer aucun droict es deffais de ladicte forest, et en est jugé. 

Donné au Chasteau dou Loir, soubz nostre seel, le dimanche 
après la Toussaint, l'an mil trois cens soixante et quinze. 

1. Le copiste a écrit : compté. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 239 

276. — 1375, 4 novembre, Château-du-Loir. — Lettres 

PAR LESQUELLES AUBELET DE GERMAI^COURT, MAITRE ENQUÊ- 
TEUR DES EAUX ET FORÊTS DE LA BARONNIE DE GhaTEAU-DU- 
LOIR, DO>'NE ACTE A BrISEGAUD DE GOESMES, SIRE DE LuCÉ 
A CAUSE DE SA FEMME, DE CE QU'iL A AVOUÉ n'aVOIR AUCUN 
DROIT d'usage EN LA FORÊT DE BeRÇAY POUR RAISON DE 

l'Église de Pruillé et de son hébergement dudit lieu. — 
(B. N., Latin 9067, foL 28G.) 

Pour la désavou clou sire de Lucé à ceux de Pruillé. 

A tous ceux qui ces présentes lettres verront, Aubelet de 
Germaincourt, M*' et enquestour des eaues et forestz en la 
baronnie du Gliastiau dou Loir pour monseigneur le duc 
d'Anjou, de Touraine, et comte dou Maine, salut. 

Sçavoir vous lésons que nous avons receu les lettres de 
mondict seigneur, lesquelles nous avons par devers nous, et 
ledict sire en a copie, à cause de son hébergement et de 
l'église de Pruillé. l^ar vertu desquelles lettres et pour accom- 
plir le contenu d'icelles, nous en avons envoie sans jour mon- 
sieur Bricegautier de Goaymes, sii'e de Lucé à cause de sa 
femme, et osté et mis hors de tous procez à cause des chouses 
contenues oudict mandement, parmy ce que ledict monsieur 
Bricegautier, présent en jugement, a désadvoué qu'il n'ad- 
voue nul droict d'usage en la Ibrest de Burçay à cause de 
l'église de Pruillé \\{\ pour son hébergement doudict leu. 

Et a esté ce faict en la présence dudict Johan d'Outeillay, 
baillif dou Gliasteau dou Loir. 

Donné au Ghasteau dou Loir, soubz iiostre seel, le di- 
manche après la Toussainctz, l'an de grâce mil trois cens 
soixante et quinze. 

277. — 1378, 18 septembre, la Réole. — Mandement par 
lequel Louis I*"* d'Anjou prescrit a son sénéchal de Gha- 
teau-du-IjOIr de ne pas donner suite contre Brisegaud de 

GoESMES A l'instance OUVERTE CONTRE LUI A CAUSE DE LA 
RIXE QUI AVAIT EU LIEU A LuCÉ ENTRE HoRERT MaCÉ, SERCJKNT 
DES FOHÉTS DE GhaTEAU-DU-LoIR, ET GUILLAUME EsTRIE, 



240 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIH 

SERGENT DE LucK. — (Imprimé : Y. Alouis : Les Coesjues, 
première partie, p. (SQ.) 

278. — 1384/1385, 8 janvier. — [Journal de Jean Le 
Fèvre, publié par H. Moranvillé, t. P^ p. 82.) 

Dimenche viii*' jour, seellé une lettre de l'ofliee de forestier 
en la Ibrest de Bourçay, donné par Madame à Gilet Nicoul, 
ou cas que Jehan Logaut n'i auroit aucun droit. — Item, une 
lettre pour messire J. Pèlerin, où ^ladame li confernie cent 
livres de rente à sa vie, à prendre sur la recepte du Chasteau 
de Ler. Item, l livres à vie à prendre comme capitainne dudit 
Chastel. Item, xl livres à vie, à cause de Toflice des eaues et 
forés de la baronnie dudit Chastel. Somme : ix'^^ et x livres. 

279. — 1385, 28 décembre. — {Journal de Jean Le Fèvre, 
t. V\ p. 215.) 

Jeudi xxviii*' jour, scellée... une lettre pour un nommé 
Jehan de Boullon, sergent en la chastelerie du Chasteau de 
Ler, à qui Madame donne congié de vendre sa serganterie 
pour paier Geffrin Le Yasseur. 

280. — 1387, 17 septembre. — [Journal de Jean Le 
Fèvre, t. P% p. 417.) 

Le xvii® jour,... une lettre pour Jehan Bourdon, sergent en 
la chastellenie du Chasteau de Ler, qu'il puisse vendre sadite 
sergenterie. 

28i. — 1387-1388. — Extrait des hommages reçus par 
Marie de Blois, duchesse d'Anjou et comtesse du Maine ^. 
— (B.N.,Fr. 9501, fol. 289.) 

Ce sont les homaiges receus par noble princesse Marie, 
reyne de Hiérusaleni et de Sicile, duchesse d'Anjou et 
comtesse du Maine, ayant le bail, garde et administration 
de Louys, roy desdits royaumes, et de Charles, ses en fans, 
etc., es années 1381 et 1388. 



1. Cette pièce mentionne les hommages reçus pour Angers, Château- 
roux, Saumur, Baugé, Mirebeau, Loudun, le comté du Maine, Château- 
du-Loir, Mayenne, Sablé, etc. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 241 

Les hommages liges de la baronnie de Chasteau du Loir. 

Pierre Carreau, etc. 

Guil. Vendômais, à cause de son hostel de Cliourses. 

Jean de Mangé, etc. 

Gaudin de Yesins, etc. 

Juon de Daron, etc. 

Guill. du Pont, etc. 

Pierre Bodineau, etc. 

Macé Hardiau, etc. 

Jean Le Croich, etc. 

Jean Belot, etc. 

Guill. Martre, etc. 

Guill. Morin, chev., sire de Lodon, etc. 

Jean de Morie, etc. 

Jean des Roches, chev., à cause de la terre de la Feigne, 
etc. 

Jean Vendômais, chev., à cause d'Orne, etc. 

Loys de la Chevrie, etc. 

Parseval de Coulongne, chev., à cause de Jeanne de la 
Grésille, sa femme, etc. 

Les hommages simples de la baronnie du Chasteau du 
Loir. 

Guion du Boschet, etc. 

Guill. Bourreau, etc. 

Marion de Montblanc, etc. 

Phil. Morin, etc. 

Robin Ogier. 

Jean Martel. 

Clément Ferrant et autres. 

282. — 1387/1388, X.'' mars. — (A. N., P 1344^, fol. 86.) 
liuniniage lige à la baronnie de Château-du-Loir par Jean 

des Roches, chevalier, pour sa terre de la Faigne, à Pont- 
vallain. 

283. — 1391, 15 mai. — (A. N., P 344^, n° 1134.) 

Aveu à Châteuu-du-Loir par « Parceval de Culloygne, sire 

VI. 31 



242 CAHTULAIHE DE CHATEAU-DU-LOl H 

de Paçau, à cause de Jehenne de la Grésille », sa femme, 
homme de foi lige pour son a liabergement de Paçau ». 

284. — 1391/1392, 20 mars. — (A. N., P 344^ n*» 1128.) 
Aveu à la dame de Château-du-Loir, au regard de sa châ- 

tellenie d'Oizé, par « Marion, jadis femme de feu Macé de 
Montblanc », pour son « liabergement de Bussay ». 

285. — 1393, 9 avril, après Pâques. — (A. N., P 344», 
n« 1109^) 

Aveu à Château-du-Loir par « Gillette la Boujue, jadis 
famé de feu Jehan Quarré, bourgeois du Mans », femme de 
foi et hommage lige pour son domaine de « la Queurie ». 

286. — 1393, 14 avril, après Pâques. — (A. N., P 344^ 
n« 1171^) 

Aveu à Château-du-Loir par « Jehan Guillon », pour sa 
métairie de la Querole, à Fiée. 

287. — 1393, 25 mai. — (A. N., P. 344^ n« 11033.) 
Aveu de Jean des Roches, seigneur de la Faigne, pour son 

château et terre delà Faigne, à Pontvallain, relevant à foi et 
hommage lige de la baronnie de Château-du-Loir. 

288. — 1393, 27 mai. — (A. N., P 344S n« 11513.) 
Aveu à Château-du-Loir par « Guillaume Vendousmoys », 

pour Haute-Perche. 

289. — 1393, 20 juin. — (A. N., P 344», n« 1152^.) 
Aveu à Château-du-Loir par « Johan Vendoumays, cheva- 
lier », pour son habergement d'Ourne. 

290. — 1393, 26 juin. — (A. N., P 344», n- 1140* et 11533.) 
Aveu à la baronnie de Château-du-Loir par Jean Martel, 

chevalier, pour son « habergement et terre de Beaumont de 
Pié de Buef » et pour sa métairie de « Gresseude (Aigre- 
soude) ». 

291. — 1393, 26 juin. — (A. N., P 344», n« 1125.) 

« Payen d'Averton, seignor de Belin », homme de foi lige 
de Château-du-Loir. 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 243 

292. — 1393, 12 octobre et 1395, 18 décembre. — (A. N., 
P344^, n" 1137^ et 11373.) 

Aveux à Chàteau-du-Loir, au moyen d'Outillé, par Jean 
Bodin, pour son hébergement de la Fouaye, en la châtellenie 
d'Outillé. 

293. — 1393/1394, 3 avril. — (A. N., P 344', n« 1105^) 
Aveu à Chàteau-du-Loir par Guillaume du Pont, à cause 

de sa femme, pour son a habergement de Burçay », avec droit 
d'usage dans la forêt. 

294. — 1393/1394, 8 avril. — (A. N., P 344», n« 11071.) 
Aveu à Château-du-Loir par « Jehan de Crenon, chevalier, 

seigneur de Boessay », homme de foi simple à cause de sa 
« chace à grousses bestes appellée la chace de Boessay, en la 
chastellenie d'Oesé », et de sa haute et basse justice en 
ladite terre de « Boessay ». 

295. — 1393/1394, 14 avril. — (A. N., P 344^ n« 1131.) 
Aveu à Chàteau-du-Loir par « Hardouyn de Fontaines, 

chevalier, sire de Fontaines Cuérin et de l'Isle sur le Loir », 
homme de foi lige pour son « habergement dudit lieu de 
risle ». 

296. — 1394, l^"- juillet. — (A. N., P 344^, n« 11053.) 
Aveu à Chàteau-du-Loir par « Gillot Tibergeau », homme 

de foi simple à cause de son « habergement de la Testerie ». 

297. — 1394, 12 juillet. — (A. N., P 344», n« 1126.) 

« (jillot Tibergeau », homme de foi simple de Chàteau-du- 
Loir, pour son « féage de Villate ». 

298. — 1394, juillet. — (A. N., P 344», n« 11203.) 

Aveu à Chàteau-du-Loir par « Pierre Quarreau », pour son 
« habergement de la Quarrelière ». 

299. — 1394, juillet, et 1403, 25 juillet. — (A. N., P 344», 
n- 1127» et 11272.) 

Aveux à Chàteau-du-Loir i)ai « Pierres Quarreau », homme 
de foi lige, pour son « habergement de la Roche Maupetit o. 



244 CAHTULAIRE DE CH ATEAU-DU-LOIR 

300. — 1394, 20 septeml)re, et 1407/1408, 7 fc'vrier. — 
(A. N., P 344*, n*^" 1161* et Uei*^.) 

Aveux à Ghâteau-du-Loir par « Johan de Vezins », au 
regard de Mayet, pour sa « simple voiiie, » en sa terre et 
fëage de Vezins, et pour son « espave » et son fcsige de « Vau- 
logier )). 

301. — 1396/1397, 11 avril, et 1403, 8 août. — (A. N., 
P344», n^'' 11503 et 115()4.) 

Aveux à Cliâteau-du-Loir, au moyen de la châtellenie de 
Mayet, par « Jehan Le Maresclial », pour la terre de Sar- 
ceau. 

302. — 1397, 26 juin, Angers. — Lettres par lesquelles 
Marie de Blois, duchesse d'Anjou, ayant le rail de ses 

ENFANTS mineurs, RATIFIE LA DONATION FAITE AUTREFOIS PAR 

Jean de Dreux, seioneur de Chateau-du-Loir, a l'église 
DE Saint-Martin de Tours, de quarante livres de rente 

SUR LA prévoté DE MaYET ET LA RARONNIE DE ChATEAU-DU- 

LoiR, d'autant que partie du corps de son mari défunt, 
Louis P"" d'Anjou, repose en ladite église. — (B. N., Latin 
9067, fol. 290 verso ; Fr. 20.691, p. 542.) 

La lettre de quarante livres de rente au chappellain et 
au chapitre de Tours. 

Marie, par la grâce de Dieu reine de Jiérusalem et de 
Sicile, duchesse d'Anjou, comtesse de Provence, de Fourcal- 
quier, du Maine, de Piedmont et de Roucy, aiant le bail, 
garde et administration de Loys, roy desdis royaumes, et 
Charles, prince de Tarente, nos enfans maindres d'aage, et de 
toutes leurs terres, à nos bien amez nos recevours et pré- 
voustz de Mayet et dou Chasteau du Loir, présens et advenir, 
salut. 

De la partie de honnorable et discrettes personnes les 
doyen, thrésorier et chapitre de l'église de Sainct Martin de 
Tours, nous a esté expousé que, comme feu Johan, jadis comte 
de Dreux et de Montpencier, seigneur de Sainct Valéry et du 
Chasteau du Loir, eust donné et laissé à ladicte église qua- 



CARTULAIRE DE CH\TEAU-DU-LOIR 245 

rante livres tournois d'annel et perpé!uelle rente, c'est assça- 
voir : trente livres de rente pour la fondation d'une cliapellenie, 
et dix livres pour un anniversaire estre faict par chacun an en 
ladicte église, laquelle rente il eust assise et assignée sur 
nostre prévousté de Mayet, les rentes et revenues d'icelle, et 
sur nostre baronnie dou Chasteau dou Loir... auxdis doyen 
et thrésorier et chapitre et cliapellenie à Tours, à la feste 
Sainct Urbin, et soit ainsy que ladicte rente ilz ayent eus 
tant par eux que par leurs prédécesseurs bonne et saisine 
partant et si longtemps qu'il n'est mémoire du contraire..., 
excepté puis peu de temps en çà que entre nous et lesdictz 
doyen, thrésorier et chapitre a esté sur ce meu plait et procez 
en la cour de parlement, en nous humblement suppliant que, 
pour éviter toute occasion de plait et débat, nous vousissons 
venir et visiter lours tiltres, droictz et lettres de fondation 
d'icelle rente et sur ce bien à plein nous informer et lour en 
fère de nous mesmes ce qu'il appartiendroit par reson : pour 
ce est-il que nous, ces choses considérées et autres ad ce nous 
mouvans, avons faict voir et visiter lours tiltres, droictz et 
lettres de la fondation de la rente dessusdicte, desquelz nous 
avons esté et somes pleinement acertenée et informée, et en 
avons faict retenir la copie en nostre chambre des comptes k 
Angers. Désirans de tout nostre cueur la voullenté dudict feu 
comte estre accomplie et le divin service estre faict et aug- 
menté en ladicte église, et aussy pour la très grande dévotion 
et singulière affection que nous avons au glorieux confesseur 
monsieur sainct Martin, et que partie du corj)s nostre cher et 
bien amé seignour et espoux Loys, roy de Jérusalem et de 
Sicile, que Dieux absoille, repose en icelle, volons et nous 
plaist les cpiarante livres dessusdictes de rente leur estre de 
cy (;n avant paiées et continuées sans aucun empeschement et 
deslourbier. 

Sy nous m.iFidoMs et commandons et à cliacun do. vous cpic 
icelh; rente d(; (piarant<; bvres vous paiez et assignez ausdis 
doyen et thrésorier et cliapitre et au chapellain qui est à pré- 
sent et qui sera cy après pour le temps advenir en ladicte 



24G CAHTULAIRE DE CM ATEAU-DU-LOIR 

chapellenie, au jour et feste de Sainct Urbain, tout ainsy que 
en la fondation (ricelle rente est contenu, nonobstant quelcon- 
ques ordonnances, mandemens ou deiîences par nous faictes 
ou à faire au contraire, et par rapportant une fois ces présentes 
ou vidimus d'icelle soubz sael authentique avec quittance des- 
dictz doyen etthrésorier, chapitre et chappellain, des quarante 
livres de rente dessusdictes par chacun an, nous voulons et 
mandons icelles sommes estre allouées en vos comptes et 
rabbattues de vos receptes par nos amez et féaux conseillers 
les gens de nos comptes à Angers ou à autres à qui il aj)par- 
tiendra, sans aucune difficulté ou contredict. 

En tesmoing de ce, nous avons faict mettre nostre seel à 
ces présentes. 

Donné en nostie chastel d'Angers, le vingtsiziesme jour du 
mois de juing. Tan de grâce mil trois cens quatre vingt et dix 
sept. 

Ainsy signé : Par la Reine en son conseil, auquel vous, le 
doyen d'Angers, M** Johan Le Bègue, messire Johan de Triée, 
Guillaume Aignan et M*' Jehan du Brueil et plusieurs autres 
estiez. 

303. — 1397, 6 juillet. — (A. N., P 344^, n« 11191.) 
Aveu à Chàteau-du-Loir par « Thévenot Neveu », homme 

de foi simple pour son « habergement de Coulaines,... sis en 
la chastellenie de Mayet ». 

304. — 1397/1398, V' mars. — (A. N., P 344^, n« 1124.) 
Aveu à Chàteau-du-Loir, au regard de la terre « d'Ouaizé », 

par « Johan de Mellay », homme de foi simple, à cause de 
Jeanne, sa femme, pour « le Petit Linnays, qui fust feu Jou- 
lain de Semur ». 

305. — 1398. — Obéissance féodale a la comtesse du 
Maine, baronne de Ghateau-du-Loir, par Séguin III Len- 

FANT, SEIGNEUR DE PoILLÉ^ POUR CE Qu'iL TIENT DE LA CHA- 

TELLENiE DE Mayet. — (Notc : Rcvue du Maine, t. XLV, 
p. 128, d'après A. N., P 344*, n« 51.) 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIH 247 

306. — 1400, 6 octobre. — Aveu rendu au comte du 
Maine, baron de Ghateau-du-Loir, par Jean Feude, pour 
l'hébergement de la Guegnerie de Verneil-le-Ghétif et 
LE moulin de Gaschereau, lesdites choses parties de la 
terre de Ghampmarin. — (F. Legeay : Recherches sur 
Aubigné el Verneil, p. 174.) 

307. — 1402, 4 aoiit. — (A. N., P 344^ n« 1151*^.) 
Aveu à Cliâteau-du-Loir par « Jehanne, veufve de feu 

Guillaume Vendosmais », pour son habergemeiit de Haute- 
Perche. 

308. — 1402, 15 novembre. — (A. N., P 344^, n« 1104^) 
Aveu à Château-du-Loir par « Ysabeau d'Ingrande, veufve 

de feu Johan de Verneuil, escuier », femme de foi et hommage 
simple pour la moitié de son « herbergement de la Chevecière, 
parmi le lonc du fest de l'oustel, du cousté devers la forest 
de Berçay », avec terres « joignant d'un cousté à la forest de 
Berçay, et d'autre cousté as choses (Guillaume Le Taillandier, 
et d'autre cousté as terres Johan du Lorouer, api)ellées la 
Mancelière ». 

309. — 1402, V^ décembre. — Aveu rendu a Louis II 
d'Anjou, roi de Jérusalem, baron de Ghateau-du-Loir, par 
Isabelle de Germaincouut pour Oizé et Foulletourte. — 
(Imprimé : Beautemps-Beaupré : Coutumes et Institutions de 
V Anjou et du Maine, 2*' partie, t. IV, 99, d'après A. N., 
P 344, 11*^ 42.) 

310. — 1402, l"-- décembre. — (A. N., P 344^, n« 1108».) 
Aveu à Ghâteau-du-Loir par « Ysabeau de Germaincourt », 

femme de foi simple, pour son « habergement et apparte- 
nances de Launoy Brien, en tant et pour tant comme il y a 
d'icelles choses qui furent messire Hugues d'Aubemare, che- 
valier ». Bois, étangs, etc. 

311. — 1402, 3 décembre. — (A. N., P 344*, n« 1171^.) 
Aveu à Château-du-Loir par Robin Le Boucher, à cause de 

sa femme, pour la métairie de la Querole, à Fiée. 



248 CARTULAIRE DP: CHATEAU-DU-LOIR 

312. — 1403, 25 juillet. — (A. N., P 344^, n" 1101.) 
Aveu à Château-du-Loir par « Perceval de Couloigne, che- 
valier », pour son héhergement de Passau. 

313. — 1403, 25 juillet. — (A. N., P 344^ n« 11202.) 
Aveu au comte du Maine, au regard de sa châtellenie de 

Mayet, en la baronnie de Cliâteau-du-Loir, par « Pierre 
Quarreau, » homme de foi lige, pour son « habergement de 
la Quarrelière ». 

314. — 1403, 30 juillet. — (A. N., P 344i, n« 1123».) 
Aveu à Château-du-Loir par « Guillaume de ^lartre », 

homme de foi simple pour choses diverses. 

315. — 1404, 9 décembre. — (A. N., P 344^ n" IIOG'.) 
Aveu à Château-du-Loir par « Ysabel de Verneil », femme 

de foi simple, pour son « habergement de la Thibergerie ». 

316. — 1404, 9 décembre. — (A. N., P 344^, n" 1121.) 
Aveu à Château-du-Loir, au regard de la terre de Yillaines, 

en ladite baronnie de Château-du-Loir, par « Ysabel de 
Yerneil », pour son « habergement et appartenances de 
Champeaux ». 

317. — 1405, 4 juin. — (A. N., P 344», n« 1155^.) 
Aveu à Château-du-Loir par « Guillemète d'Arquené, 

veufve de feu Guillaume de Grazay, jadis escuier », bail de 
ses enfants mineurs et dudit feu Guillaume, pour l'usage en 
Berçay, appartenant à l'hébergement de « Yaulx ». 

318. — 1405, 11 septembre. — Aveu a Chateau-du-Loir 
PAR Jean Le Moulnier, prêtre. — (A. N., P 344^ n^ 1173.) 

Ce sont les chouses que je, Jehan Le Moulnier, prestre, à 
présent recteur de Champaigné, tiens de mons"" le baron du 
Chastel du Loir, par les moiens de mous*" de Lucé, à cause 
d'une place sise en la ville de Champaigné, entre l'église dudit 
lieu et le pont de Champaigné, et du signour de Ryveillon, 
lequel tient de Champaigné, et Champaigné de Lucé, et Lucé 
de vous... Rendue ceste desclaracion à l'assise du Chastel 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 249 

(lu Loir, tenue par Yvon de Montblanc. Présent : maistre 
Robert Le Maczon... 

319. — 1406, 25 mai. — (A. N., P 344^ n« 1172.) 

Aveu à Château-(lu-Loir « par le moyen de monseigneur de 
Coaymes, au regard de sa chastellenie de Lucé », par « Jehan 
de Yaulogier », pour son féage de « Rosay,... en la paroisse 
de Changé », et son « moulin... en la rivière de Yaingne, près 
la ville de Champaigné » . 

320. — 1406, 9 août. — Aveu rendu a la baronnie de 
Ghateau-du-Loir par Michel Tibergeau. — (Archives du 
Cogner, E 105, n° 1.) 

De vous, très excellent et puissant prince le roy de Jhéru- 
salem et de Sicille, duc d'Anjou, conte du Maine, seigneur de 
la baronnie du Chasteau du Loir, ge, Michel Tibergeau, sei- 
gneur de Préaux, tiens et avoue à tenir, au regard de voustre 
dicte baronnie du Chasteau du Loir, le pasturaige à mes 
bestes nourries en mon dit aistre de Préaux, en la forest de 
Burçay et de Cloypas, hors les deffays anxiens et hors les 
tailles qui n'ont troys ans et un moy, excepté le moys de 
may, et le pasturaige à mes porcs du nourry de mon dit haber- 
gement de Préaux et à ceulx que ge achactez ou pourré 
achacter avant la Saint George, et en puis achacter depuis la 
Saint George douze et un ver et les mettre en la pesson et les 
garder le moys de may ; item, mon chaulTaige en Burçay et 
en Cloypas, du boys mort, et puis prendre l'arbre scec qui ne 
porte pesson, et l'arbre peccaye sans vimaire et arachié sans 
vimaire, hors les delFays anxiens, et les remaign de vous, 
monsieur, et de voz grans estaigers, puis que le rageau ou la 
cullée en est ousté et laisié qu'il aura esté en ladicte forest 
un an et un jour, et les souches et branches du tremble, du 
charme, du baoul, et la tasse en lessant le maistre syon, et 
l'arrable, le saulhî, le marsaulle, la bourdaine, le preiFust, la 
bruière, le genest et la fougère, tout emprès pié, et suy franc 
de coustumes par toute voustre baronnie du (^hastel du Loir. 

Par reson desquelles choses, mondit seigneur, ge vous doy 

VL 32 



250 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIK 

et suy tenu fère foy et hommaige lige et vingt jours de gardes 
à rendre en la ville du Cliastel du Loir pour le besoing du 
cliastel dudit lieu, quant j'en seret sufïisamment requis et en 
temps avenant, et vous doy pleige, gaige, service et obéis- 
sance de fié et de foy lige. Et ce fait sauf ne tenir à moy, 
mondit seigneur, à vous déclairer plus à plain lesditos choses 
parmonslre, debousche ou autrement, deuement, sellon reson. 

Et en tesmoing desquelles choses, mondit seigneur, je vous 
en rend cest présent escript pour mon avou, scellé de mon 
propre seel. 

Ce fut fait et donné le ix^ jour d'aougst l'an de graice mil 
quatre cens et six. 

321. — 1407, !"'• avril, après Pâques. — (A. N., P 344*, 
n« 11192.) 

Aveu à Chàteau-du-Loir par « Aliz Gantière, veufve de feu 
Estienne Nepvou », femme de foi simple, à cause de son 
« habergement de Coulaines ». 

322. — 1407/1408, l^"- mars. — (A. N., P 344^ n« 11551.) 
Aveu à Ghàteau-du-Loir par « Jolian de Grazay, escuier », 

homme de foi simple pour l'usage appartenant « au haberge- 
ment de Vaulx », relevant de Château-du-Loir. Il relate un 
acte de donation d'usage, fait le mercredi après la Purification 
Notre-Dame, 1315 (v. s.), en la forêt de « Burçay et de Gloi- 
l)ais », par Robert, comte de Dreux, à son « amé compaignon 
monssour Pierre de Ghesnaye, chevalier », pour ses bons 
services. 

323. — 1409, 31 juillet. — (A. N., P. 344^ n« 1104^.) 
Aveu à Ghâteau-du-Loir par « Johan de Vernueil », pour la 

moitié de la Ghevecière. 

324. — 1416/1417, 11 janvier. — (A. N., P 344^, n« 1108^.) 
Aveu à Ghâteau-du-Loir par « Jehannin de Germaincourt », 

pour Launay-Brien. 

325.— 1416/1417, 14 janvier. — (A. N., P 344^, n« 1122.) 
Aveu à Ghâteau-du-Loir, au regard de Mayet, par « Robin 



C\RTULA1RE DE CHATEAU-DU-LOIR 251 

de Daron, seigneur de Daron », pour choses diverses et 
particulièrement pour son droit d'usage en lierçay pour son 
« habergement de Daron ». 

326. — 1429, 4 avril, après Pâques, Angers. — Lettres 

PAR LESQUELLES YOLANDE d'ArACION FAIT SAVOIR QU'eLLE A 
REÇU LA FOI ET IIOMMAdE LIGE DE GUILLAUME DE LA CuOIX 
POUR LA TERRE DE PoiLLÉ, ACQUISE RÉCEMMEÎ^T PAR LEDIT DE 

LA Croix, comme procureur de ladite dame, de Séguin III 
Lenfant. — (Imprimé : Revue du Maine, t. XLV, p. 134.) 

327. — 1440, 4 août. — (B. N., Fr. 20.691, pp. 415-416.) 
Par lettres du 4 août 1440, René, roi de Sicile, passe pro- 
curation à Isabel, sa femme, pour faire partage à son frère 
Charles, comte de Mortain, des successions de Louis II, roi 
de Sicile, père d'iceux frères, et de la succession de Louis III, 
roi de Sicile, leur frère décédé, et pareillement de la future 
succession d'Yolande, leur mère, laquelle [Isabel] a délaissé, 
en vertu de cette procuration, audit comte de Mortain le 
comté du Maine, Château-du-Loir, la Ferté-Bernard, Mayenne 
la Juhez et la baronnie de Sablé, laquelle, étant de l'acquêt du 
roi Louis, ayeul de René, retournera audit Charles après son 
trépas pour ressortir du duché d'Anjou. Et aulieududit Sablé 
auront lesdits hoirs la chàtellenie de la Roche-sur- Yon. 

328. — 1452, 24 septembre. — Lettres par lesquelles 
Charles IV d'Anjou, comte du Maine, érige en chàtelle- 
nie la terre de la Faigne. — (Note : Beautemps-Beaupré : 
Coutumes et Institutions, T partie, t. IV, p. 200, d'après 
A. N., P. 335, ancien 149.) 

329. — 1475. — Lettres de Charles d'Anjou, comte 
du Maine et baron de Chateau-du-Loir, érigeant en chà- 
tellenie LA TERRE DE MaNGÉ, EN FAVEUR DE JeAN DE 1^\ÏF. 

— (F. Legcay : lU'chcrches sur Aubigné et Verneil, p. 326.) 

330. — 1488-1492. — Fragments de comptes de la 
HAHONNiE DE Ch\teau-du-Loih. — (Arciiives du Cogner.) 

/{entes niuabtes de la prévosté du Chasteau du Loir, 



252 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIH 

baillée et affermée le deux* jour de novembre mil cccc iiij^^ et 
huit, en la présence des officiers du roy, notre sire, audit lieu 
du Cliasteau du Loir, à Guillaume Moreau, comme plus 
offrant et derrenier enchérisseur, pour trois ans commencez 
au jour et feste de Toussains mil cccc iiij^^ et huit, parmy la 
somme de ij^ x livres tournois pour lesdits trois ans paya- 
bles par esgal porcion par chacune desdites trois années, dont 
le premier terme de payement a commencé ou compte prou- 
chain précédent au jour de Toussains, comme par le bail de 
ladite ferme, signé des seing manuelz desdits officiers, rendu 
sur semblable partie dudit compte prouchain précédent 
appert, servant cy, et pour le compte ensuivant. Pour cecy, 
pour Tan de ce compte escheu au jour et feste de Toussains 
cccc iiij^^ et six, deux*, trois"*'' année de ladite ferme, la tierce 
partie de ladite somme de ij^ x livres tournois, montant Ixx 1. t. 

Du molin à blé de la Pautonnerye, baillé et affermé à Jehan 
Blanchet le trois™*' jour de juillet mil cccc iiij^"^ et quatre,... 
ix 1. t. 

De l'erbe et tonture des prez de Prepecoul,... ix 1. vj s. 
viij d. t. 

Du molin à blé de dessoubz la salle du Chasteau du Loir... 
(lacune). 

A Do Livre, rachaptz. 

Du droit de rachapt deu au roy, notre sire, par Olivier de 
Froumentières, escuier, seigneur des Estangs, à cause de 
ladite seigneurie des Estangs, à lui advenue et escheue à 
cause de ses prédécesseurs, à quoy il a fine et composé en 
jugement à la somme de Ixx s. t., et aussi a juré la féaulté de 
la foy et hommaige telle que ses précesseurs ont de coustume 
faire d'ancianneté pour raison de ladite seigneurie des Estangs, 
au moyen de laquelle seigneurie il dit avoir droit d'usaige 
dedens la forest de Beurçay, comme bien au long est déclairé 
en l'acte ou appoinctement de ladite finaison fait es assises 
des forestz de Beurçay tenues par maistre Robert Corbin, 
licencié en loix, bailly, le ix*' jour de février l'an mil cccc iiij'^^ 
et neuf, cy rendue, appert. Pour cecy ladite somme de Ixx s. t. . . . 



CA.RTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 253 

Ventes de héritaiges... 

De Jacques Le Rover, la somme de l s. t., à quoy a esté 
fine et composé pour les ventes deues au roy, notre sire, à 
cause de l'acquisicion par luy faicte le xxv® jour de novembre 
l'an mil cccc iiij^'^ et neuf, de Jaquete, vefve de feu René Le 
Haier, tant en son nom comme tutaire naturelle de Loys, 
François et Katherine, enlfans d'elle et de sondit feu mary, 
laquelle, oudit nom la a vendu et transporté à tousjours par 
héritaige le dommaine, fief et seigneurie de la Gasnerye, ainsi 
qu'il se poursuit et comporte, tant en fief comme en dommaine, 
assis en la seigneurie dudit Chasteau du Loir et tenu à foy et 
hommaige simple et à quinze jours de garde ; ladite vendicion 
faicte parmy la somme de xxx 1. t., comme déclairé est plus 
au long en l'acte ou registre donné es assises royaulx dudit 
Chasteau du Loir le derrenier jour de juing cccc iiij'''' et dix, 
cy rendu. Pour cecy, pour ledit droit de ventes audit pris de 
XX d. t. pour livre, ladite somme de 1 s. t... 

Autres réparacions faictes par l'ordonnance du roy, notre 
sire, et de messieurs les trésoriers de France, lesquelz ont 
ordonné ceste présente année le chasteau de la ville du Chas- 
teau du Loir estre refait et réparé des deniers venuz et yssus 
de la vente des hoys escorbelez et rompus par teste des 
forests de Beurçay et Douvre, desquelz recepte est faicte cy 
devant es deuxiesme et troisiesme chappitres de la recepte de 
ventes de boys, icelles réparacions faictes et payées en la 
manière qui s'ensuit : 

Et premièrement, à Jehan Vincent, maistre ouvrier de 
maçonnerie, au(|uel a esté fait marché le xvj" jour d'avril 
après Pasques l'an mil cccc iiij*^ et dix })ar noble homme 
Jelian de Tardre, escuier, eschançon du roy, notre sire, et 
capitaine dudit chasteau, Jehan Bodineau, lieutenant en 
office de séneschal audit lieu... de faire... les ouvraiges qui 
s'ensuivent : Primo, de réparer et reprendre Tune des tours 
dudit chast(;au, hupudle (;st ou bout (h» la gr;uit maison devers 
les estables, et icelle haulser à la raison de l'autre tour estant 
au dessus icelle, et en laqueUe tour soit fait et édifié une 



254 CAIITULAIHE DK CH ATEAU-DU-LOIH 

(lemye luquarne à rempans et à reprise. Item, et en laquelle 
tour doit avoir une canonnière du costé devers le prioré, et 
une veue ou fenestre ou lieu plus propice, et sur le mur droit 
deux huys en voulte pour passer au travers de ladite tour et 
entour la muraille. Item, en une autre tour estant au bout de 
ladite grant maison, qui sert de coing, haulcera icelle tour à 
la haulteur du premier estaige d'un porche de boys qui est 
fait entre les deux tours, et en icelle édifiera une cheminée sur 
le mur droit de ladite tour, et deux huys pour aler par icelle 
tour, avec une demye luquerne. Item, et ou millieu de ladite 
tour et d une autre tour dont cy après sera parlé, sera édifiée 
une croisée entre, de la largeur de cinq piez et demy, en 
façon de luquerne, ou, selon la largeur qui se pourra trouver, 
garnie de reprinses, rempans et espy, et espiée et feullée bien 
et deuement, et non point à faulce d'eaue, à la raison de ce 
que la besoigne en requerra. Item, en la seconde tour qui 
sera joingnant ladite croisée, sera faicte et édifiée de la haul- 
teur et à la raison de l'autre tour, sans y faire cheminée. 
Item, et au regard de la petite tour, elle sera haulcée de unze 
marches et rayée à la raison. Item, entre ladicte viz et la tour 
édifiée ou vivant du feu conte du Maine, sera faicte une 
luquerne à rempans et crestes, ainsi et par la manière que est 
déclarée l'autre luquerne. Item, et que pour faire les choses 
dessusdictes, sera rendu en place aux maçons toutes matières 
et choses à eulx nécessaires, tant cordages, cables, pâlies, 
seilles, boys à faire chaufaulx, que autres choses. Et pour 
tous lesdits ouvraiges faire rendre prest et parachevé dedens 
la feste sainct Jehan Baptiste prochain ensuivant , en luy 
rendant lesdites matières en place, ainsi que il est dit dessus, 
luy a esté promis et faire payer par cedit receveur la somme 
de vj^^ I. t. des deniers de sa recepte, comme ces choses et 
autres sont contenues en ung roole de parchemin signé en la 
fin desdits de Tardes, Bodineau et Guillart... au dos duquel 
est escripte la certifîcacion desdits Bodineau et Guillart, le 
iij^ jour d'aoust l'an mil cccc iiij'^^ et treize, par laquelle ilz 
certifient que lesdits ouvraiges et autres... sont bien et deue- 



CARTULAIIIE DE CHATEAU-DU-LOIR 255 

ment failz et parachevez, selon le devis... Pour ce, payé audit 
Jehan Vincent, par sa quictance signée de deux notaires 
royaulx, le premier jour de septembre Tan mil cccc iiij^^ et 
unze, cy rendue, ladite somme de vj^^ 1. t. 

A Guillemin Lyart et Mathurin Lepelletier, maistres char- 
pentiers, la somme de vij*^ 1. t., à laquelle a esté avec eulx 
marchandé... les choses qui s'ensuivent, c'est assavoir de faire 
la charpenterie des trois tours cy devant déclarées et les 
accompaignemens d'icelles selon le devis fait avec Jehan 
Vincent, maistre maçon... et en oultre de faire la charpenterie 
nécessaire à une grosse tour prochaine de la tour en laquelle 
sont les prisons, et avec ce une petite galerne pour passer 
entre les deux tours du pignon devers le prieuré... moyennant 
que on leur bailleroit le bois en la forest de Beurçay es lieux 
qui leur seroyent monstrez, et les charrettes pour charroyer 
icelluy bois... (Quittance du 15 juillet 1492.) 

A René Fronteau et Jehan Valuet, couvreurs d'ardoise, la 
somme de Ix 1. t., à laquelle a esté... marchandé... de couvrir 
d'ardoise les quatre tours dessus déclarées... et de recouvrir 
et réparer ou corps de la grant maison ce que y estoit descou- 
vert et désolé, et qui estoit nécessaire estre réparé, et oster 
la tuile qui estoit sur ladite maison et le bardeau, et y mettre 
de l'ardoise ; et leur devoit estre baillé le bois en ladite forest 
pour faire la late à ce nécessaire, laquelle ilz ont deu faire à 
leurs despens, fors qu'elle leur devoit estre charroyée et ame- 
née jusques audit chasteau... et le tout rendu prest dedens la 
Sainct Michel ensuivant... (Quittance du 25 août 1491.) 

(Suivent les noms des quinze manœuvres ayant aidé les 
maçons, à raison de 2 sols '^ deniers tournois par journée ; puis, 
les comptes des charrois du bois pris en la foret de Berçay.) 

A Jehan Blouet et Vincent Haren, perriers, la somme de 
Ij I. t. à euLv deue par marché fait avec eulx par lesdits offi- 
ciers de fournir du tulfeau... à raison de Ixij s. vj d. t. pour 
chacun cent de piarre, lesquelz en ont fourny le nombre de 
xvj*' xxxj piarre... rendu oudit chasteau... (Quittance du 8 jan- 
vier 1490/1491.) 



250 CAHTULAIHE DE ClIATEAU-DU-LOl H 

A Denis Rogier, cliaussymier, la somme de xxviij 1. x s. t... 
pour xxviij muys et demy de cliaulx acheptez de luy pour le 
pris de xx s. t. chacun muy... (Quittance du 25 octobre 1490.) 

A Pierre Gaillart, marchant, demourant au lieu de Mathe- 
felon, la somme de Ixxv 1. t., à luy deue pour Tachapt de 
trente milliers d'ardoise fine... au pris de 1 s. t. chacun millier, 
rendu au port à la Guye pour employer oudit chasteau... 
(Quittance du 25 octobre 1490.) 

A Martin Moreau, la somme de xl 1. t., à luy deue pour 
xvj milliers d'ardoyse fine... à icelle rendre au port de Gourt- 
hamon... (Quittance du 25 mai 1492.) 

A Jehan Bommart, la somme de iiij 1. t. à luy deue pour 
xij marches de viz de pierre acheptées de luy chacune marche 
au pris de vj s. viij d. t... (Quittance du 15 août 1490.) 

A Jehan Lenormant, marchant, demourant au Ghasteau du 
Loir, la somme de xxxj 1. xv s. vij d. t., à luy deue pour 
iiij^"" ix milliers de clou à ardoise, tant grand que petit, et 
autre ferronnerie pour mettre et employer en la couverture 
dudit chasteau... (Quittance du 10 mai 1492.) 

A Martin Moreau devant nommé, la somme de Ixxiiij 1. v 
s. xj d. obole, à luy deue pour deux milliers vj'''' iij Ib. plomb, 
achettées de luy par lesdits officiers au poix du roy, au pris 
de Ixx s. t. chacun cent prins en la ville de Tours... 

A luy encores, la somme de Ixxv s. t., à luy deue pour 
vingt Ibs d'estaing à soulder ledit plomb... 

A Jehan Baudouyn, serrurier, la somme de dix livres treizes 
solz sept deniers tournois, à luy deue pour avoir livré quatre 
espis de fer et autres choses de son mestier par luy faictes 
oudit chasteau... 

A luy, la somme de xxx s. t., à luy deue pour besoigne de 
son mestier par luy faicte oudit chasteau, tant à la réparacion 
des huys et fenestres que autres choses... 

A Jehan Le Roy, Meignen et Paillet, la somme de soixante 
sols tournois pour quatre grans escussons de cuivre faitz et 
mis sur les espis de quatre des tours dudit chasteau... 

A Mathurin Le Pelletier, charpentier, la somme de cvj s. t. 



CA.RTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 257 

à luy deue pour avoir vacqué certaines journées, luy et ses 
serviteurs, à faire partie des treillis du petit jardin dudit 
chasteau... 

A Mathurin Le Pelletier et Guillaume Lyart, charpentiers, 
pour xxiiij journées qu'ilz ont vacqué à faire l'un des pontz 
leveys dudit chasteau... 

(Suivent divers paiements pour différents objets, tels que : 
échafauds, pelles de bois" pour les maçons, engins à mettre 
les pierres à monter avec le diable sur les murailles, mouton, 
briques pour la cheminée de la grosse tour, peinture des 
écussons, oiseaux à porter le mortier, cuves à bras, etc.) 

A Martin Moreau, marchant, demourant à Tours, la somme 
de xxvj 1. xviij s. t. à luy deue pour avoir baillé et hvré par 
l'ordonnance de Jehan Alixandre, lieutenant de noble homme 
Jehan de Tardes, maistre des eaues et forests du Maine et 
capitaine du Chasteau du Loir... les choses cy après déclarées 
pour le bien et utilité d'icelluy chasteau... c'est assavoir : 
quatre papiers d'or fin de la grant sorte, achettez par marché 
fait avec ledit Moreau par iceulx officiers, à cv s. t. chacun 
papier, qui est pour les quatre papiers xxj 1. t., iceulx quatre 
papiers baillez par ledit ^loreau à René Fronteau et Jehan 
Valuet, couvreurs d'ardoize besoignans oudit chasteau, et a 
esté par eulx mis en euvre en deux grans fleurs de Hz mises 
et assises sur le pavillon et couverture de la grant viz dudit 
chasteau... (Quittance du 27 mai 1491.) 

A Martin Bourbonnoys, la somme de xxx s. t. pour estre 
aie quérir lesdites fleurs de Hz à Tours... 

Despense commune pour fraiz de justice. 

A maistre Pierre Chauvin, exécuteur de la haulte justice de 
ceste baronnie, la somme de Ix s. t., pour ses gaiges par luy 
desservis durant Tannée de ce présent compte commençant le 
jour sîiinct Martin mil cccc iiij" et neuf et finissant la veille 
d'icelle feste l'an révolu mil cccc iiij" et dix... 

A maistre Jehan Hoursart, licencié es loix, lieutenant de 
monsieur Je sénesciml du Maine, la somme de xxiiij escusd'or 
valant xHj 1. t., à laquelle somme le xviij* jour d'octobre l'an 

VI. 33 



258 CARTULAIHE HE CHATEAU-DU-LOIR 

mil cccc iiij" et dix par noble homme Jehan Alixandre, lieute- 
nant du maistre des eaues et forests du Maine, René Guillart, 
procureur du roy en ceste baronnie et ce présent receveur, a 
esté appointé tant pour son salaire que de maistre Loys 
Tiercelin, aussi licencié es loix, son adjoint, d'avoir fait, par 
vertu de certaines lettres royaulx émanées de la court de 
parlement à Paris... Fenqueste pour la partie dudit procureur 
du roy à l'encontre des habitans et brancliers de la forest de 
Beurçay touchant le droit d'usaige prétendu par lesdits 
habitans... 

Gaiges extraordinaires. 

A noble homme Jehan de Tardes, eschançon ordinaire du 
roy, notre sire, capitaine et gouverneur dudit Chasteau du 
Loir, la somme de xxxvij 1. x s. t., seulement, pour les trois 
quars de 1 1. t. qu'il prent de gaiges ordinaires par an, comme 
par les comptes précédents appert, pour ce que l'autre quart a 
esté prins par le roy comme des autres offices et des... flefz 
et aulmosnes... (Quittance du 27 novembre 1490.) 

A Jehan Bodineau, lieutenant et commis par le roy, notre 
sire, en office de séneschal audit lieu de Chasteau du Loir sur 
le fait de sa justice, la somme de Ixxv s. t. jîour les trois quars 
de c s. t. qu'il prent de gaiges ordinaires par an... (Quittance 
du 8 janvier 1490/149L) 

Deniers payez au trésor. 

Audit trésor, par descharge escripte en icelluy le xviij® jour 
du mois de juillet l'an mil cccc iiij''* dix, cy rendue, la .somme 
de Ixxv 1. t. sur ce que ce présent receveur doit ou pourra 
devoir à cause de sa recepte... par François de la J aille, sei- 
gneur de Mathefelon, pour le parfait de la somme de iij*^ xv 
1. t. à luy ordonnée par le roy, nostre dit seigneur, sur sa 
pencion de ceste dicte année, qui est de iiij*^ 1. t. par an... 

Voyaiges et tauxacions... 

Pour despense faicte par Jehan Bodineau, lieutenant com- 
mis par le roy, notre sire, en office de séneschal en ceste 
baronnie du Chasteau du Loir, et Jehan Alixandre, lieutenant 
du maistre des eaues et forests du Maine... visant eulx et 



CARTULATRE DE GIIATEAU-DU-LOIR 259 

les autres ofïiciers des forests de Beurçay et de Douvre par 
Fordonnance du roy, notre dit seigneur, qui leur avoit envoyé 
ses lettres missives d'eux transporter en icelles pour savoir 
quelz bois et arbres par la fortune du grant vent qui avoit 
couru et traversé èsdictes forests, décimé et desbranché grant 
nombre et quantité d'arbres le jour et feste de monsieur 
sainct Michel l'an mil cccc iiij" et huit, laquelle visitacion 
lesdits officiers ont faicte et envoyé au roy, notre dit sei- 
gneur, et a monsieur du Plessiz Bourré, chevalier, trésorier 
de France... 

(Paiements divers.) 

A Mayet. 

Aux religieuses, abbeesse et couvent d(; Bonlieu, la somme 
de vij 1. X s. t., pour le quart de xxx 1. t. qu'elles prennent 
sur ceste prévosté... 

Au prieur du j)rioré de Notre Dame du Boisrayer lez 
Tours, de l'ordre de (irantmont, la somme de xij 1. x s. t. 
pour le quart de 1 1. t. qu'il prend sur cette prévosté... 

Au chap])eHain de la chapelle du Ghasteau du Loir, desser- 
vie en l'esglise Sainct Guirigalois, la somme de cinquante solz 
tournois, quarte ])artie de x 1. t., par quictance signée de 
messire Bertrand Nourry, chapelKain d'icelle chapelle, le 
xx** jour de janvier l'an mil cccc ili)'*" et dix... 

Au prieur du j>rioré de ChasteaulxenrErmitaige, la somme 
de xxx 1. t., faisant h; quart de vj" 1. t. 

(Au prieuré du lloux, dix sols, faisant le quart de quarante 
sols.) 

Aux religieuses, abbeesst; et couvent de Bonlieu, la sonunc; 
de xxx s. t., quartr^ partie de vj" s. t. qu'elles j>reignent cha- 
cun an audit lieu (hi Honx, oultre les sommes dessusdictes... 

A la prieuse (h; la Fontaine Sainct Martin, pareiMe somme 
dexxxvij s. t., pour U\h trois (piars (h' cincpiantc^ solz tournois 
qu'elle a <lroit d'avoir et prendre de rente chacun an sur 
ladite prévosté le jour et feste monsieur sainct Martin... 

Aux maladcîs de hîspre de la maladericî du Chasicau du 
Loir, la somme dt; xv s. t., pour les trois quars de xx s. t. 



260 CARTULAIRE DE CH ATEAU-DU-LOIIl 

qu'ilz ont droit d'avoir et prcMidrc cliaciiii an snr icelle pré- 
vosté audit jour cl terme sainct Martin (river... 

Aux religieuses... de Bonlieu... x s. vj d. t., pour les trois 
quarsde xiiij s. t. àeulx due de rente chacun an sur ceste dite 
prévosté ledit jour et ternie sainct Martin d'iver... 

Au prieur conventuel de Notre Dame dt; Grantmont en 
Beurçay, la somme de xv 1. t., pour les trois quars de la 
somme de xx 1. t., qu'il a droit d'avoir et prendre chacun an 
de rente sur ladite prévosté au terme sainct ^larlin d'ivei', 
pour tout l'an payé par quictance signée de frèic 1 lançois de 
Sainct Mars, prieur dudit prioré, le xxv^ jour de novembre 
l'an mil cccc iiij" et dix... 

Au commendeur du Temple de Jérusalem de la commen- 
derie du Chasteau du Loir, la somme de xxxvij s. vj d. t., pour 
les trois quars de 1 s. t. de rente que ledit commendeur a droit 
d'avoir et prendre de rente chacun an sur la prévOsté dudit 
Mahiet audit jour et leste de Sainct Martin d'iver, payé par 
quictance signée de frère Jehan Blezot, procureur et receveur 
de ladite commenderie... 

331. — 1489, 19 octobre. — Quittance d'aveu donnée au 
NOM DU ROI Charles YIII, baron de Chateau-du-Loir, a 
Jean de Baif, pour raison des terres et seicjneuries de 
Mangé et de la Ghalopinière, tenues du roi a cause de son 
fief ET terre de Villaines, membre dépendant de la baron- 
NiE DE Ghateau-du-Loir. — (F. Lcgeay : Recherches su/- 
Aubigné et Ver/teil, p. 392.) 

332. — 1495/1496, février, Lyon. — Lettres patentes 
portant don a Jean-Jacques Trivulce de la chatellenie, 
terre et baronnie de Ghateau-du-Loir. — (A. N., Ordon- 
nances de Charles VIII, t. H, fol. 208.) 

333. — 1496, 16 novembre, Lyon. — Lettres patentes 
confirmant le don de Ghateau-du-Loir a Jean-Jacques Tri- 
vulce. — (A. N., Ordonnances de Charles VIII, t. H, fol. 214.) 

334. — 1498, juin, Senlis. — Lettres patentes, enre- 
gistrées le 8 février 1499, qui confirment celles de 



CARTULATRE DE CHATE AU-DU-LOIR 261 

FÉVHIEFt 1495/1496 ET DU 16 NOVEMBRE 1496 PORTANT DON A 
JeAN-JaCQUES TrIVULCE des CHATELLENIE, TERRE ET SEI- 

GNEURiiv DE CnATEAU-DU-LoiR. — (A. N., Ordonnances de 
Louis XII, t. J, fol. 35.) 

335. — 1500, 17 septembre, Orléans. — Lettres patentes 
par lesquelles louis xii confirme le contrat par lequel 
Pierre de Rohan, seigneur de Gié, maréchal de France, 

CÈDE LA seigneurie DE CaSTELARQUA A JeAN-JaCQUES TrI- 
VULCE EN ÉCHANGE DE LA BARONNIE DE ChATEAU-DU-LoIR. 

(A. N., Ordonnances de Louis XII, t. J, fol. 128.) 

336. — 1506, 16 novembre. — (Arch. du Cogner, E 74, 
n« 1.) 

Acte par lequel Nicole d'Argouges, licencié ès lois, recon- 
naît devoir à Pierre de Rohan, ch(?valier, maréchal de Gié, 
baron de Chàteau-du-Loir, trois fois et hommages liges pour 
les terres et seigneuries de Vaux, Malitourne et la Querolle. 

337. — 1517/1518, 12 janvier. — (B. N., Cabinet de 
dllozier 196, dossier 5022, n« 10.) 

Olfre de foi et hommage à Charles de Rohan, comte de 
Guise, seigneur de Gié et baron de Chateau-du-Loir, par 
Romaine de Cintray, femme de Louis d'Illiers, seigneur du 
Mesnil-Madame-Rousse et de Villeneuve, tant ])Our elle que 
pour Olive de Cintray, sa sœur, veuve de Charles d'Illiers, 
seigneur de Chantemesle, pour les terres et seigneuries de 
Beaumont-Pied-de-Bœuf, Aigresoude et Grièche. 

338. — 1533, 19 mai. Moulins. — Edit par lequel 

l^RANÇOIS I*"" SUPPRIME l'oI'MCE DE JUGE OU RAILLI DE ChA- 
TEAU-DU-LoIR et réunit cette .juridiction a CELLE DE LIEUTE- 
NANT DU SÉNÉCHAL DU Maine AU MÊME LIEU. — (Imprimé : 
Beautemps-Beaupré : Coutumes et Institutions de iWnjou 
et du Maine, 2° partie, t. IV, p. 374, d'après A. N., JJ 246, 
n« 254.) 

339. — 1533, 29 mai, Paris. — Enregistrement par le 

PARLEMENT DE l'ÉDIT SUPPRIMANT l'ofFICE DE JUGE ET BAILLI 



262 CAHTIILATRE DE «1HATP:AU-DU-L0IR 

A Chateau-du-Loir, par manière de provision, a cause du 
PROCÈS pendant entre les officiers du Mans et ceux de 
CiiATEAU-DU-LoiR. — (Imprimé : Beautemps-Beaupré : Cou- 
lumes et Institutions, 2** partie, t. IV, p. 37G, d'après A. N., 
Xi^ 4894, fol. 189.) 

340. — 1545, 2 juillet. — (Arch. du Cogner, E 104.) 
Aveu rendu au roi et à a monsieur messire François de 

Rohan, seigneur de (iyé et seigneur prenant les fruictz du 
Chasteau du Loir a reéméré perpétuel », par Gliristoflette 
Lenfant, dame de Yarennes-Lenfant et de Poillé, veuve de 
Jean de la Chapelle, pour la chàtellenie de Poillé, relevant à 
foi et hommage lige de la baronnie de Chàteau-du-Loir. 

341. — 1550. — Acte par lequel Henri II, roi de 
France, confirme l'érection en chàtellenie de la terre 
de Mangé, avec droit d'usage dans lv forêt de Berçay. — 
(F. Legeay : Recherches sur Aiibigné et Verneil, p. 32G.) 

342. — 1563, 16 octobre. — Arrêt par lequel le conseil 
PRIVÉ ordonne le paiement de quarante-cinq mille livres 
SUR LA vente de Chateau-du-Loir par dame Eléonor de 
Rohan, et prescrit la réunion de la terre au domaine. — 
(B. N., Fr. 22.310, fol. 180.) 

343. — 1563, novembre. — Édit portant suppression 

DE l'office de sergent COLLECTEUR DES AMENDES DES EAUX 
ET FORÊTS DU MaINE ET UNION DE CET OFFICE A CELUI DU 
RECEVEUR ORDINAIRE DE LA BARONNIE DE ChATEAU-DU-LoIR. 

— (A. N., Ordonnances de Charles IX, t. II, fol. 115.) 

344. — 1567, 6 août. — Déclaration décidant que les 
appels des sentences et jugements des officiers de la 

BARONNIE DE LUCÉ, ÉRIGÉE EN AOUT 1539, SERONT PORTÉS A 

Chateau-du-Loir. — (A. N., Ordonnances de Charles IX, 
t. IV, fol. 36.) 

345. — 1569, 10 octobre, Plessis-lès-Tours. — Lettres 

PATENTES PORTANT DON A CATHERINE DE MÉDICIS DU DUCHE 



cartulaire de chateau-du-loir 263 

d'Orléans, du comté de Gien, des vicomtes de Rouen, de 
Pont-de-l'Arche et de Pont-Audemer, et des seigneuries 
de Beaugency et de Chateau-du-Loir, au lieu des duchés, 

COMTÉS ET RARONNIES DONT ELLE JOUISSAIT ET QUI ONT ÉtÉ 
DONNÉS EN APANAGE A HeNRI DE FrANCE, DUC d'AnJOU, ET 

François de France, duc d'Alençon, par lettres du 
8 février 1566. — (A. N., Ordonnances de Charles IX, 
t. Y, fol. 205.) 

346. — 1571, 11 février. — Lettres par lesquelles 
Catherine de Médicis, « dame par dot et usufruit de la 

RARONIE ET CHASTELLENIE DE GhASTEAU DU LoiR », FAIT 

REMISE A François de la Chapelle du rachat du pour 
LA seigneurie DE Poillé. — [Revue du Maine, t. XLV, 
p. 247.) 

347. — 1575, 14 juin. — Déclaration d'Henri III por- 
tant union de l'office de lieutenant criminel a Chateau- 
du-Loir A celui de lieutenant civil au même siège. — 
(A. N., Ordonnances d'Henri III, t. II, fol. 58.) 

348. — 1576, 24 novembre. — Lettres de François, 
FILS DE France, frère unique du roi, duc d'Anjou et 
d'Alençon, comte du Maine et raron de Chateau-du-Loir, 
certifiant que Marie d'Argouges, veuve de Jean Gour- 
dault, a fait foi et hommage pour la seigneurie de la 
Querolle, mouvant de Chateau-du-Loir. — (Archives du 
Cogner, E 74, n« 2.) 

349. — 1576, 24 novembre. — Lettres de François, 
comte du Maine et raron de Chateau-du-Loir, certifiant 

QU'YSABEAU DE ViLLEMAR, VEUVE DE NiCOLE d'ArGOUGES, A 
FAIT FOI ET HOMMAGE POUR MaLITOURNE. (ArciliveS (lu 

Cogner, E 74, n° 3.) 

350. — 1576. — ïîomma(;e a François, duc d'Alençon, 
COMTE DU Maine et raron de Chateau-du-Loir, par Fran- 
çois DE la Chapelle, pour la seigneurie de Poillé et 
autres terres. — (Note : Ha'ue du Maine, t. XLV» p. 251.) 



264 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 

351. — 1578, 6 août. — (Arch. du Cogner, E 78, ii« G.) 
Aveu au comte du Maine, à cause de sa baronnie de Qia- 

teau-du-Loir , par Isabelle de Yillemar, veuve de Nicole 
d'Argouges, pour son fief de Malitourne, à Fiée. 

352. — 1585, 21 janvi(;r. — Lettres par lesquelles 
Henri III fait savoir qu'il a reçu la foi et hommage de 
Fraî^çois de la Chapelle pour la chatellenie de Poillé, 
relevant de Chateau-du-Loir. — (Note : Revue du Maine, 
t. XLY, p. 252.) 

353. — 1603, 14 octobre. — (Arch. du Cogner, E 71, 
n«8.) 

Vente du fief et seigneurie de Malitourne, à Fiée, par d"® 
Marie d'Argouges, à Pierre Massue, grefïier des eaux et 
forêts de la baronnie de Chàteau-du-Loir, ledit lieu tenu du 
fief du roi à cause de sa dite baronnie de Château-du-Loir. 

354. — 1616, 18 septembre. — (Arch. du Cogner, E 74, 
n"7.) 

Déclaration de Pierre Massue pour partie du lieu de Mali- 
tourne, relevant du roi à cause de sa baronnie de Château-du- 
Loir. 

355. — 1654, Paris. — Lettres de Louis XIV par 
lesquelles il érige en marquisat la terre de Vennevelles, 

MOUVANT DE SA RARONNIE DE ChATEAU-DU-LoIR, EN FAVEUR 

d'Henri d'Espagne, chevalier, baron de Vennevelles. — 
(Imprimé : Arch. du Cogner, E 98, n^ 21.) 

356. — 1666, 12 novembre. — (F. Legeay : Recherches 
sur Vaas, pp. 30-77.) 

Aveu au roi par Louis-François de Laubespin, abbé de 
Vaas, pour l'abbaye de Vaas, relevant de la baronnie de 
Château-du-Loir. 

357. — 1674, juin-juillet, et 1676, mai-juin. — (Arch. du 
Cogner, E 106.) 

Déclarations rendues au roi, à cause de sa baronnie de 



CARTUL.URE DE CHATEAU-DU-LOIR 265 

Cliâteau-du-Loir, dont jouissent M™^" les princesses de Cari- 
gnan et de Nemours par engagement à réméré perpétuel, pour 
certaines terres situées paroisses du Lorouer, de Chaliaignes, 
de Sainte-Cécile et de Thoiré. 

358. — 1706, 22 février. — Règlemepst entre le procu- 
reur DU ROI ET LES OFFICIERS DE l'ÉLECTION DE ChATEAU-DU- 

LoiR. — (Imprimé : Recueil d'Augeard, I, 856.) 

359. — 1712, 7 septembre. — Arrêt de règlemeist pour 
LA SÉNÉCHAUSSÉE DE Chateau-du-Loir. — (Imprimé : Journal 
des Audiences du Parlement, VII, 224.) 

360. — 1724. — [Revue du Maine, t. XLVI, p. 58, d'après 
A. N., P3533.) 

Hommage au roi Louis XY par Louis, marquis de la 
Chastre, comte de Nançay, pour la châtellenie de Poillé, 
tenue de Château-du-Loir. 

361. — 1727, 8 avril. — {Revue du Maine, t. XLYI, 
p. 59, d'après A. N., P. 426i.) 

Hommage à Louis XY par Charles-Louis de la Chastre, 
comte de Nançay, pour la châtellenie de Poillé, mouvant du 
roi à cause de sa baronnie de Chateau-du-Loir. 

362. — 1748, 24 septembre, Paris. — Enchère de qua- 
rantaine DE LA baronnie DU ChATEAU-DU-LoIR ET DÉPEN- 
DANCES. — (Imprimé : Province du Maine, t. X, 1902, p. 259.) 

Les maistres des requestes ordinaires de Thùtel du roy, à 
tous ceux qui ces présentes verront, salut. 

Sçavoir faisons qu'aujourdhuy est comparu au grèfe des 
décrets de la cour M® Claude Soquet, procureur en ycelle, 
en son nom pour ce dispensé, poursuivant le décret volontaire 
de la terre et baronnie du ClnUeau-du-Loir et dépendances 
cy-après expliquées, sur dame Marie-Sophie de Courcillon, 
épouse séparée, |)ar son contrat de mariage, de M" Hercule 
de Mériadek, prince de Hohan et de Soubise, pair de 
France, gouverneur pour Sa Majesté des provinces de Brie 
et Champagne ; comme l'ayant acquise des s"" et dame de Cler- 

VI. 84 



266 CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOm 

mont-Gallerande, lequel, en conséquence de la sentence de 
congé d'adjugé du..., a enchéri et mis à prix le fond, 
treslbnd, superficie, propriété, possession et jouissance de la 
dite terre et baronnie du Cliàteau-du-Loir et dépendances, 
comprises dans la saisie réelle qui en a été faite le cinq 
février dernier, enregistrée au bureau des commissaires aux 
saisies réelles à Paris, au greffe des décrets de la cour, et 
au bureau du conservateur des décrets volontaires, les quinze, 
vingt et vingt-trois dudit mois de février dernier, et dont la 
teneur suit : 

1° Le château, donjon et principal manoir dudit Château- 
du-Loir, étant en ruine, et dans lequel s'est trouvé des vesti- 
ges de plusieurs bâtiments, chapelle et prison, caves, plu- 
sieures toures et forteresses, cours et jardins, plusieurs 
places vuides du château, et fossés dudit château, ayant titre 
de baronnie, droit de nomination à la chapelle dudit château 
et à celle fondée en l'église de Saint-^Iartin de Tours, terres, 
fiefs et seigneuries en dépendantes, cy après expliquées, qui 
sont la ville du Château-du-Loir, dans laquelle sont les par- 
roisses de Saint-Guingallois et de Saint-Martin d'ycelle ville, 
s'étendant dans les parroisses de Luceau et Vouvray, les 
halles dudit lieu, droit de prévosté et billette dans la dite 
ville et au bout des ponts de Courtamont, avec les droits 
d'étalage, mesurage, minage, languayages, places et étaux, 
places de bancs, boutiques, échopes, tant dessous qu'au con- 
tour des dittes halles, rues et autres endroits de ladite ville, 
places vuides, fossés à fumier et engrais autrement dits 
cloacques, tant au dedans de la ville qu'au dehors d'icelle, les 
fossés, remparts, jardins et places où il y en avoit cy devant ; 
poids, mesures et droits d'étalage en la dite ville du Château- 
du-Loir, tous les droits de justice, nomination aux offices et de 
toutes les baronnies et parroisses dont les appels relèvent au 
Château-du-Loir, ensemble tous les droits honorifiques qui 
peuvent être attachés à la baronnie du Château-du-Loir, sur 
les autres baronnies et parroisses circonvoisines qui en relè- 
vent, sans aucune exception ni réserve, cens, rentes, droits et 



CARTULATRE DE CHATEAU-DU-LOIR 267 

devoirs seigneuriaux dont sont tenus et chargés envers la dite 
baronnie du CIiàteau-du-Loir les fîefs et parroisses dont sera 
cy après parlé, requérables aux jours et lieux y expliqués. 

2" Item, le sort principal et arrérages de soixante livres 
de rente foncière dues par la veuve et les enfants du sieur 
Jean-François Allard, et, à la charge de laquelle rente, le 
moulin de la Pontonnerie, consistant en maison et étable, 
issues devant et derrière, jardins, prez et pâtures et le droit 
de poser les roettes et chapiteaux et autres pièces de bois 
servant aux portes dudit moulin, dans le mur de la maison 
voisine des dites portes, et de passer par dessus les issues 
de la maison et tannerie pour aller aux jardins et prez dudit 
moulin, ont été donnés par M. le marquis de Clermont-Galle- 
rande, en qualité d'engagiste, moyennant les dites soixante 
livres de rente et un denier de; cens. 

3" Item, le droit de pesches, de bacques, bateaux, charriè- 
res, roues et chalons, tant pour exercer le dit droit de pes- 
che que pour passer et repasser les particuliers et marchands, 
et générallement tout C(; qui peut se présenter sur la rivière 
du Loir, à prendre depuis les ponts de Trechet * jusqu'au gué 
de la Falaise, scitué parroisse de Yaas, les dits droits scitués 
ez parroisses dudit Trechet, Chàtillon, Saint- Vincent et la 
Madelaine de la Chartre, L'home, M arçon Chahaigne, 
Sainte -Cécile, Youvray, Banne, Nogent, Montabon, la 
Bruène ^ et Yaas, à l'exclusion de tous autres, avec les isles 
et islots, et atterrissement de la dite rivière, et le droit de 
pesclie dans tous les ruisseaux qui fluent et qui descendent 
de la foret de Brossey ^ d;ms ladite rivière, aussi à l'exclu- 
sion de tous autres. 

4° Item, neuf arpens de prez situés es prez de Presterons 
et de Berlibon, susdite parroisse de Montabon, avec le fond, 
tnîsfond, superficie, herbes, herbages des ch(;mins tendans 
dudit Montabon et dudit (Ihàteau-du-Loir au pont de Nogent. 

1. Trehel (F.oir-ol-Chcr). 

2. Sic, pour la Bruère. 

3. La forêt de Berçay. 



268 CARTULATRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

5** Item, le sort principal et arrérages de cent vingt livres 
de rente foncière due par les bénédictins du Mans, et, à la 
charge de laquelle rente, les trois étangs nommés de la 
Chouanne, Clair-Fontaine et du Milieu, avec trois cens arpens 
ou environ de prés, paissons, marais, palus et terres vaines 
et vagues, aux environs desdits étangs, qui sont scitués es 
parroisses de Saint-Brié, Saint-Ouen, Yvré-Lespalin * et 
autres, et ont été donnés par M. le marquis de Dangeau au 
nommé Roger, qui en a fait transport aux dits relligieux 
bénédictins. 

6^ Item, la moitié de la prévosté et billette de Doisé ~, 
Foultourte et Guisclard ^. 

7" Item, la prévosté et billette de Mayet. 

S*' Item, la prévosté et billette de Mareille et Jupille. 

9" Item, la cliàtellenie dudit Mayet avec le reste des 
murailles et la tour du château dudit lieu, et les droits qui en 
dépendent, entre autres les droits de péage, minage, éta- 
lonage, languayage, et autres droits de prévosté et billette, 
tant sur les marchandises qui y passent que sur celles qui 
sont vendues au dit Mayet, et foires qui y tiennent, avec la 
seigneurie directe de la dite parroisse de Mayet et Haute- 
Perche, ou tels autres droits qui pouroient être nouvelle- 
ment imposés pour tenir lieu de ce que dessus, et à telle 
charge que ce puisse être. Le tout en ce qui ne peut être 
préjudiciable à la dite dame princesse de Rohan et de 
Soubise. 

10'' Item, la chàtellenie d'Outillé avec les restes des murail- 
les du château, les bâtiments, édifices, sur partie des dites 
murailles et des ruines du surplus, par les défunts sieur et 
dame de Leurnalier {sic)^ et autres, la prée et bois de haute 
futaye et générallement toutes les autres choses exprimées et 
réservées au roy seul parla transaction de 1301, avec le droit 
de nommer à la chapelle du bourg dudit Outillé, et à la sei- 

1. Yvré-le-Pôlin. 

2. Oizé. 

3. Guécelard. 



CARTULAIRE DE GHATEAU-DU-LOIIl 269 

gneurie directe de l'église et parroisse dudit lieu de Saint- 
Mars-d'Outillé. 

11'^ Item, la seigneurie haute justice de la parroisse de 
Challe et de Marigiié, à cause de la seigneurie dudit Outillé. 

12'' Item, la châtellenie, fief et seigneurie de Montagenet, 
avec toutes les circonstances et dépendances, et entre autres 
les seigneuries des parroisses du Pont-aux-Hermites, autre- 
ment du Chàteau-FIIermitage, Saint-Brié, Saint-Ouen-en- 
Beslin et Yvré-Lepalin. 

13° Item, la châtellenie d'Oise et Foultourte, avec les cir- 
constances et dépendances, entre autres la seigneurie des 
parroisses de Cérans et de Parigné-le-Paslin K 

14® Item, le comté de la Suze, en ce qui a été donné par 
Béatrix de Dreux, comtesse de Montfort, dame du Ghàteau- 
du-Loir, à la charge de reversion, à défaut d'enfants maies, de 
la maison de Champagne, comte de la Suze. 

15* Item, toutes les terres vaines et vagues, landes, pâtu- 
res, marais, palus et places vuides des dites baronnies et 
châtellenies cy dessus. 

16° Item, la seigneurie haute justice de la parroisse de 
Dissé-sous-Courcillon. 

17° Item, la seigneurie haute justice de la parroisse de 
Coulongé. 

18° Item, la seigneurie haute justice de la parroisse de 
Sarcé. 

19° Item, la seigneurie haute justice de la parroisse et 
ville de Vaas. 

20° Item, la seigneurie haute justice de la parroisse de 
Lavernat. 

21° Item, la seigneurie de l'église et parroisse de Luceau. 

22° Item, la seigneurie de la parroisse de Beaumont-Pied- 
de- Bœufs. 

23° Item, la seigneurie de l'église et parroisse de Mon- 
tabon. 

24® Item, la seigneurie de Téglise et paroisse de Banne. 

1. Parigné-le-PôIin. 



270 CARTULAIRE DE CIIATKAU-DU-LOIR 

25** Item, la seigneurie de l'église et parroisse de Vouvray- 
sur-Loir. 

26® Item, la seigneurie de l'église et parroisse de Sainte- 
Cécile. 

27° Item, la seigneurie haute justice de la parroisse de Fiée. 

28** Item, la seigneurie haute justice de la parroisse de 
Thoiré. 

29'' Item, la seigneurie haute justice de la parroisse de 
Jupille. 

30** Item, les hommes, sujets, vassaux et moutaux, cens, 
rentes féodalles, corvées, rachapts, ventes, amendes, déshé- 
rance, déport de minorité, circonstances et dépendances, des 
dittes baronnies etchatellenies, sans en rien réserver, confor- 
mément à la coutume. 

31° Item, les places des bancs dans les églises des dittes 
parroisses, prières nominalles, littres, et autres honneurs 
dus aux seigneurs. 

32° Item, les droits de poteaux, pancartes, fourches pati- 
bulaires, gibets et potences dans les lieux accoutumés. 

33° Item, autres cens et rentes seigneuriales et féodalles 
dues au Château-du-Loir au jour de Saint-Martin d'hiver et 
autres jours, et entre autres une poêlée de vin, contenant 
cinquante pintes, tel qu'il vient à l'anche, sur les vignes de 
Cour- Pèlerin, susdite parroisse de Youvray, deux poeslées de 
pareil vinage sur le clos des vignes de Voltard, joignant celle 
cy-dessus, et une poêlée aussi de vinage sur demi-arpent de 
vigne au clos des Rochettes, à proximité de la ville du Châ- 
teau-du-Loir, et trente-six boisseaux d'avoine, le tout mesure 
du Château-du-Loir, par le détempteur des lieux et maiteries 
de Cesne, la Poevrière, les Ormeaux, situés en la parroisse 
de Yillebourg, jadis Villeboureau, en Touraine, suivant le 
registre et ceuilloir dudit jour de Saint-Martin. 

34° Item, autres cens et rentes dues au bourg dudit Mayet, 
au quartier de Saint-Nicolas, au jour de Saint-René. 

35° Item, les cens et rentes dues au jour de Saint-^Iartin 
sur la butte de Montagenet. 



CA.RTULA1RE DE CHATEAU-DU-LOIR 271 

36*^ Item, les cens et rentes dues au château d'Outillé le 
dimanche d'après la Saint-Martin. 

37** Item, les cens et rentes dues au Ghàteau-du-Loir au 
jour de Saint-André. 

38'' Item, les cens et rentes dues au bourg de Jupille au 
dimanche d'après Noël, et entre autres deux septiers de sei- 
gle par le chapitre et chanoines de Saint-Pierre du Mans, à 
cause de leur grange dîmeresse et four à ban de Marigné. 

39*^ Item, les cens et rentes dues au bourg de Saint- Vin- 
cent-du-Loir * le 22 janvier, jour de Saint-Vincent. 

40** Item, autres cens et rentes dues au jour de Saint-Jean- 
Baptiste au Château-du-Loir. 

41*^ Item, les cens et rentes dues au jour de Saint-Jean- 
Baptiste à Chahaigne, et autres lieux, à cause des terres nou- 
vellement alliénées et vendues à la charge de douze deniers 
de cens par arpent à ladite baroimie du Château-du-Loir, et 
entre autres de quarante livres de rente seigneuriale et féo- 
dale due par les représentants M. Lepoultre, maître des 
requestes, seigneur de Rouzeray et Marigné. 

42'* Item, les cens et rentes dues au dimanche d'après la 
Saint-Jean-Baptiste au lieu et à cause du fief de Vilaine, sus- 
dite parroisse de Vaas, et entre autres vingt-sept livres dix 
sols de rente féodale, par les propriétaires et détempteurs 
dudit lieu de Vilaine. 

43" Item, les cens et rentes dues au bourg de Chahaigne, 
et, entre autres choses, trente-trois boisseaux de seigle à la 
susdite mesure, six chapons et six sols de censive pour les 
proj)riétaires et détempteurs de la Grande et Petite-Simar- 
dière et les Brosses, scituées audit Chahaigne, et générale- 
ment tous autres droits seigneuriaux et féodaux, cens, rentes, 
apparten«uits et dépendants desdites seigneuries et châtelle- 
nies, conformément à la coutume du Maine. 

W Item, le droit de faire un triage et vente chacune 
année par M. le grand maître et autres olHciers des eaux et 
rt)nHs du dit Château-du-Loir, juques à concurrence de mil 

1. Saiiit-Viaceat-du-Lorouer. 



272 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

livres, à laquelle messieurs les commissaires de Sa Majesté 
ont fixt' et arbitré le dommage que soulfre Feu gagiste du 
Ghàteau-du-Loir pour la privation des droits d'usage, cliam- 
péage, paccage, porëage, haumage, chablis, amendes et 
autres droits à luy engagés es forêts de Douvre (3t Bois-Cour- 
bon, depuis vendus et aliénés par Sa Majesté, le dit triage de 
1.000 livres, conformément et en exécution de la sentence de 
réformation de la forêt de Barcey et arrêts sur ce interve- 
nus. 

45** Item, le prêt et annuel, avec le droit de nommer à tous 
les offices, tant de judicature que des procureurs, notaires, 
huissiers audienciers et sergents royaux de la sénéchaussée, 
siège royal et ressort dudit Château-du-Loir, et aux oflices du 
siège de la maîtrise particulière des eaux et forêts dudit lieu, 
aussi engagés par Sa Majesté. 

46*' Item, le pré des Forterées, contenant à recueillir 
douze charetées de foin ou environ, situé sur la parroisse de 
Saint- Vincent-du-Loroir. 

47'' Item, les amendes des folles appellations qui ressortis- 
sent audit siège du Chàteau-du-Loir, tant civiles que crimi- 
nelles, conformément à la coutume du Maine, ensemble les 
autres amendes qui sont jugées es dits sièges tant au civil 
qu'au criminel, sans aucune réserve. 

48° Et généralement toutes les appartenances et dépendan- 
ces de la dite baronnie, terre et seigneurie du Château-du- 
Loir, sans en rien excepter ni réserver, ainsi que le tout est 
plus amplement détaillé et énoncé dans les procès verbaux 
de la consistance de la dite terre et seigneurie, des 24 décem- 
bre 1586 et 18 aoust 1585. 

Le tout appartenant à la dite dame princesse de Rohan et 
de Soubise, ainsi qu'il est cy-devant dit, au moyen de l'acqui- 
sition qu'elle en a faite de M''^ Pierre-Gaspard de Glermont, 
marquis de Gallerande, chevalier, commandeur des ordres du 
roy, lieutenant général des armées de Sa Majesté et gou- 
verneur du Neuf-Brisac, et dame Gabrielle-Françoise d'O, 
son épouse, demeurant à Paris au Palais -Royal, par contrat 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 273 

passé devant ledit M® Camuset et son confrère, notaires au 
Châtelet de Paris, le 24 novembre 1747, auxquels sieur et 
dame de Clermont-Gallerande la dite baronnie, terre et sei- 
gneurie du Cliâteau-du-Loir, avec tout ce qui est cy-dessus 
désigné et saisi réellement, appartenoient comme l'ayant 
acquis par deux contracts passés, ensuite Tun de l'autre, par 
devant maître Dejean et son confrère, notaires à Paris, les 
14 mars et 24 juillet 1725, insinués au bureau du Château-du- 
Loir le 12 juillet 1736 : 1" de dame Sophie de Bavière de 
Levinstein, veuve de INP* Philippes de Courcillon, chevalier, 
marquis Dangeau, baron de Sainte-Hermine et autres lieux, 
chevalier des ordres du roy et d'honneur de feu Mad® la 
Dauphine, conseiller d'état d'honneur ; 2^ de messire Char- 
les-Philippes d'Albert, duc de Luynes et de Ghevreuse, héri- 
tier en partie, par bénéfice d'inventaire, dudit seigneur 
Dangeau, son ayeul maternel, par représantation de dame 
Marie-Anne-Jeanne de Courcillon de Dangeau, sa mère, à 
son décès veuve de messire Charles-Honoré d'Albert, duc de 
Monfort et de Ghevreuse, pair de France, laquelle étoit seule 
enfant du premier lit dudit seig"" marquis de Dangeau ; 3" de 
d® Jeanne-Marie Colbert, veuve de M*"® Charles-Honoré d'Al- 
bert, duc de Chevreuse et de Luines, pair de France, cheva- 
lier des ordres du roy, gouverneur et lieutenant général de 
la province de Guyenne, au nom et comme tutrice honoraire de 
M* Paul, abbé d'Albert et de Monfort, son petit-fds, et 
M" Simon Berson, procureur au Châtelet, au nom et comme 
tuteur onéraire dudit seigneur abbé d'Albert ; et 4** de dame 
Françoise de Pompadour, v* de M" Philippes-Egon de Cour- 
cillon, marquis dudit lieu, brigadier des armées du roy, au 
nom et comme tutrice de ladite dame princesse de Rohan et 
de Soubise, sa fille, lors mineure, et de Julien Lageau, 
écuyer, conseiller secrétaire du roy, tuteur onéraire de ma 
dite dame ; les dites dames duchesse de Ghevreuse, de Cour- 
cillon, le s*" Lageau, autorisés en leurs dites qualités, et led. 
M* Barson, élu en la sienne spécialement, pour la vente de 
la terre et baronnie du Château-du-Loir, par avis de mes- 

VI. 35 



274 CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 

sieurs les parens et amis des dits seigneur abbé d'Albert et 
dame princesse de Rohan, homologué par sentence du Cliâ- 
telet de Paris, du 28 février 1725, après la visite, prisée, esti- 
mation, publications, affiches et remises faites, ainsi qu'il a été 
ordonné par les dites sentences, et mentionnées aux dits con- 
trats de vente ; lesquelles dames marquise de Dangeau, 
seig" duc de Luines, abbé d'Albert et dame princesse de 
Rohan, étoient propriétaires de ladite baronnie, terre et sei- 
gneurie du Ghâteau-du-Loir, appartenances et dépendances 
cy-dessus saisis réellement, sçavoir : la dite dame marquise 
Dangeau, de la moitié en toute propriété et usufruit en sadite 
qualité de commune en biens avec ledit seigneur marquis 
Dangeau et en usufruit de l'autre moitié suivant la coutume 
du Maine ; ledit seigneur duc de Luines d'un sixième en l'au- 
tre moitié, faisant un douzième au total ; ledit seigneur abbé 
d'Albert d'un pareil sixième en ladite moitié, comme héritier en 
partie par bénéfice d'inventaire dudit seigneur marquis Dan- 
geau, son ayeul maternel, par représentation de ladite dame 
Marie-Anne-Jeanne de Gourcillon de Dangeau, sa mère, au 
jour de son décès veuve dudit seigneur Charles-Honoré d'Al- 
bert, duc de Monfort et de Ghevreuse ; et ladite dame prin- 
cesse de Rohan, des deux tiers de ladite autre moitié, en 
qualité d'héritière, aussi par bénéfice d'inventaire, en partie 
dudit seigneur marquis Dangeau, son ayeul, par représenta- 
tion dudit feu seigneur marquis de Gourcillon, son père, dont 
elle étoit seule enfant, lequel étoit aussi seul enfant du second 
lit du dit seigneur marquis de Dangeau, lesquelles portions 
formoient la totalité de la dite baronnie, terre et seigneurie du 
Ghâteau-du-Loir, que ledit seigneur marquis de Dangeau 
avoit acquis, avec autres biens, pendant sa seconde commu- 
nauté, de très haut et très puissant sérénissime prince 
M^*" Emanuel-Philbert-Amédée de Savoy e, prince de Gari- 
gnan, par contrat passé devant M*^ Bru et son confrère, notai- 
res à Paris, le 27 juillet 1701, suivi d'un décret volontaire 
adjugé sans aucune opposition subsistante aux requestes de 
l'hôtel à Paris, clos et fini le 27 octobre 1712, à la charge par 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 275 

l'adjudicataire de payer les frais ordinaires de criées, plus 
des droits et devoirs qui pourroient être dus à Sa Majesté à 
cause de ladite acquisition seulement. 

Plus, des charges réelles et foncières, et autres charges 
telles qu'elles puissent être, si aucunes sont dues, de la dite 
baronnie, à compter du 24 novembre 1747. 

Plus, d'entretenir les baux de ladite baronnie, terre et sei- 
gneurie, pour les temps qui en restent à expirer, si mieux 
n'aime indemniser les fermiers et locataires en cas de dépos- 
session. 

Plus, de demeurer chargé de l'événement et poursuite de 
deux procès pendants, l'un au bureau des finances de Tours 
contre le sieur de Neuvy, et l'autre au parlement de Paris 
contre le sieur Beduet, pour raison de mouvances de ladite 
seigneurie, et de payer les frais qui peuvent être dus aux 
procureurs qui ont occupé. 

Plus, de fournir au procureur poursuivant copie correcte et 
lisible de la sentence d'adjudication, et ce, huitaine après la 
dite adjudication, et outre, moyennant le prix et somme de 
20.000 livres une fois payée, et à délivrer à qui il appartiendra, 
dont le dit M" Socquet a requis acte, et a élu domicile en sa 
demeure rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie, parroisse Saint- 
Jean-en-Grève. 

Fait à Paris aux dites requestes de l'hôtel et sous le scel 
de la cour. Ce 24 septembre 1748. 



•4-*»4-« «-t-» •4-» ♦4-«»4-« ♦4-« •-+-•♦+• •4^ 

y^K .^K >^K /^ ^^ /^K. y^ .^^ ^< ,^K. ^K. ,^^ >^K. >^K, ,^K ^^K >^K -^K .^K. ^K. ,^K, ,^K .^K 



TABLE ALPHABÉTIQUE 



(Les chiffres désignent les numéros des pages.) 



A., dapiferHenrici, régis Angliœ. 50. 

Aace (le gué d'). VoirDaace. 

Aace (Girardus), jiiratus de foresta 
de Doure. 73. 

Aalee, censualis de Mayeto. 124. 

Aalicia, filia Guillelmi de Fontana. 
145. 

Abalais (terra). 138. — Peut-être 
les Allets, à Rahard (Loir-et- 
Cher). 

Abelin, chanoine de Saint-Pierre 
de-la-Cour, Abelinus. 8, 10, 11. 

Abresel (Petrus). 123, 125. 

Absoluta, censualis de Mayeto. 125. 

Abyoth (Guytonus). 118. 

Acebergerie (1'), fief mouvant de la 
Suze ou de Ghàteau-du-Loir. 194. 

Achardus, pater Ilarduini. 10. 

Achéron (l ). Voir Ascheron. 

Acra Silva (de), Acre Salve (de), 
Acri Silva (de). Voir Aigresoude 
(d'}. 

Acre (Blanche, fille de Jean d'), 
fenrimo de Guillaume de Fiennes, 
151, 152. 

Acre (Jean d'), bouteiiler de France. 
151, 152. 

Ada, dame de Brains, veuve de 
Baudouin des Hoches et de Geof- 
froy de la Ferté-Bernard. 97. 



Adclini Campo (vicaria alodii de). 

12. — Peut-être l'Alleu, commune 

de Luché-Pringé. 
Adel... (Vualterus, filius). 50. 
Adelardus, vicarius. 28. 
Adradus, monachus. 16. 
Agathe, femme de Jean Martinelli. 

149. 
Agathe (Gaufridus). 123. 
Agathe (Hamelinus). 124. 
Agathe (Julianus). 98, 123. 
Agnel, censitaire de Mayet. 123. 
Agnès, femme de Jean d'Estoute- 
134-138. 
femme de 



ville. 
Agnès, 

Agon, 



Pierre Hugues. 
103. — Agon 



Agun. 95, 
(Manciie). 

Aignan (Guillaume). 24(). 

Aigresoude, fief à Beaumont-Pied- 
de-Bœuf, mouvant de Ghàteau- 
du-Loir. 194, 242, 2()1. — Voir 
Martel (Jean). 

Aigresoude (Hubert d'), Hubertus. 
filius Roberti de Acri Silva. Hu- 
bertus do Acri Silva. 26, ,'^), 32. 

Aigresoude (l'ierro d'), Petrus de 
Acre Salve, de Acri Silva. 39, 41, 
43. 

Aigresoude (Robert d'), Robertus 



278 



CAnTlJLATIlE DE CH ATEAU-IiL-LOIR 



de Acri Silva, de Acra Silva. 16, 
90 o4_oA 

Aimeris (Guarinus, filins). 17. 

Alanus, abbas de Gastineta. 46. 

Alba Terra. Voir Aubeterre. 

Albatra (M. de), jiiratus de Maieto. 
98. — Albatra équivaut évidem- 
ment à Albaterra (Aubeterre). 

Albericus, frater Castelliensiseccle- 
sie. 47. 

Albericus, pater Gervasii. 11. 

Albericus, pater Rotgerii. 11. 

Albert (Gharles-Ilonoré d'), duc de 
Ghevreuse et de Luynes, gouver- 
neur de Guyenne, mari de Jeanne- 
Marie Golbert. 273. 

Albert (Ghai'les-llonoré d'), duc de 
Montl'ort et de Ghevreuse, sei- 
gneur en partie de Ghàteau du- 
Loir, mari de Marie-Anne-Jeanne 
de Courcillon de Dangeau. 273, 
274. 

Albert (Gharles-Philippe d'), duc de 
Luynes et de Ghevreuse, sei- 
gneur en pai-tie de Ghàteau-du- 
Loir. 273, 274. 

Albert (Paul d1, abbé d'Albert et 
de Montfort, seigneur en partie 
de Ghcàteau-du-Loir. 273, 274. 

Albertus, pater Johannis. 11. 

Albigeois (les\ lieretici Albigenses. 
87-89. 

Alboin (Bernard), correcteur du 
prieuré de Berçay. 151. 

Alençon (duc d'). Voir François de 
France. 

Alençon (Richardus, Richard de), 
miles de castellaria Gastri Lidi. 
40, 42, 44. 

Alexandre II. pape. 13, 17, 18. 

Algerius, scutai'ius. 11. 

Alixandre (Jean), lieutenant de 
Jean de Tardes. 257, 258. 

Allard (Jean-François). 267. 

Allemagne (1'). 55. 

AUets (les). Voir Abalais (terra). 

Alleu (1'). Voir Adclini Gampo (vica- 
ria alodii de). 



Alluye (Hugues d'), Hugo, filius 
Hugonis de Aluia. 29. 

Alneto (Johannes de). 111. 

Alneto (Petrus de). 72. 

Alneto (Stephanus de). 72. 

Alneto (hères de). 75. — Gf. Ane- 
tuni et Aunay-Briant (1'). 

Aloini (Hardoinusl. 70. 

Alouis (Victor). 55, 141, 142, 151, 
191, 206,228, 240. 

Alta Pertica. Voir Haute-Perche. 

Alta Ripa, Alta3 Ripaî. Voir Haute- 
rives. 

Altenaise (de). Voir Anthenaise (d'). 

Aluia. Voir Alluye. 

Ameine, Ameigny (Bai'tholomeus, 
Barthelot de), miles de castella- 
ria Gastri Lidi. 42, 4L 

Ameni, Amens (Gervasius de), va- 
vassor de Gastro Lidi. 39. 

Amicitia, uxor Herberti de Nemeia, 
seu de Verneia. 27. 

Anchise (Rainaldus, filius). 11. 

Andilly. Voir Audilhec. 

Andréas, telonearius. 17. 

Anetum. 35. — Peut-être l'Aunay, 
à Mayet, ou l'Aunay-Briant, à 
Saint-Jean-de-la-Motte. — Gf. Al- 
neto (de\ et Aunay Firiant (F). 

Angers, Andegavi. 8, 32, 56, 59, 62, 
103, 235, 236, 240, 244-246, 251. 
— V^oir les articles Ronceray, 
Saint-Aubin, Saint-Martin. Saint- 
Nicolas, Saint-Serge. 

Angers (l'évéque d'). 83. — Voir 
Gosfridus Hugonis, Guillaume, 
Hubert. 

Angers (le doyen d'). 246. 

Angleterre (!'), Anglia. 53, 232. — 
(le roi d'). 39. Voir Henri II Plan- 
tagenet, Jean -sans -Terre, Ri- 
chard-Gœur-de-Lion. — (reine d'). 
Voir Bérengère. 

AnglisD, Anglici, Anglicus, Anglus 
(Gilebertus), servions bosci de 
Doura. 106-110. 

Angot (l'abbé A.). 26. 

Angoulême (évêque d'). Voir J. 



TABLE ALPHABETIQUE 



279 



Anion. Voir Avion. 

Anjou {r\ 45-47, 54. 70, 77, 80, 91- 
94, 172, 175, 181, 227, 229, 231- 
234, 251. 

Anjou (le comte, le duc d'). 152. — 
Voir Anjou (Charles I^»", Char- 
les II, Charles IV, Louis I"-, 
Louis IL Louis III et René d'). 
Bretagne (Artur de), Foulques III, 
Foulques IV, Foulques V, Fran- 
çois de France, GeofTroy IL Geof- 
froy III, Geoffroy IV, 'Henri II 
Plantagenet, Henri III, Jean II, 
Jean-sans-Terre, Richard-Cœur- 
de-Lion et Valois (Charles de). 

Anjou (Charles L'"- d'), roi de Jéru- 
salem et de Sicile, comte d'Anjou 
et du Maine. 105, 175, 170. 

Anjou (Charles II d'), roi de Jérusa- 
lem et de Sicile, comte d'Anjou 
et du Maine. 199. 

Anjou (Charles III d'). Voir Valois 
(Charles de). 

Anjou (Charles IV d'), fils de Louis II 
d'Anjou et d'Yolande d'Aragon, 
d'abord comte de Mortain, puis 
comte du Maine et baron de 
Chàteau-du-Loir. 251, 254. 

Anjou (Charles d'), fils de Louis W 
d'Anjou et de Maiie de Rlois, 
prince de Tarente. 240, 244-240. 

Anjou (Louis U-r d'), second fils du 
roi Jean, roi de Jérusalem et de 
Sicile, duc d'Anjou et de Tou- 
raioe, comte du Maine, sire de 
Guise et baron de Chûteau-du- 
Loir.231-235,237-23:>, 244-240, 251. 

Anjou (Louis II d'), roi de Jérusa- 
lem et de Sicile, duc d'Anjou, 
comte du Maine et baron de Ghî\- 
teau-du-Loir. 240,244-249, 251. 

Anjou (Louis III d'), roi de Sicile et 
baron de Ch;\teau-du-Loir. 251. 

Anjou (Marguerite d j, femme de 
Charles de Valois. IW. 

Anjou (René d'), roi de Sicile, duc 
d'Anjou, comle du Maine et baron 
de Chàteau-du-Loir. 251. 



Ansegilus, fiiius Abelini. 10. 
Ansegisus, monachus. 10. 
Ansgerius, pater Hugonis. 11. 
Antenatus (Philippus). 128. 
Anthenaise (Fulcran d'), Fulche- 

randus de Allenaise, testis. 60. 
Anthenaise (Hamelin d'), Hemme- 

linus, fiiius Savaricide Antenesia. 

111. 
Anthenaise (Savaii d'), Savaricus 

de Antenesia, miles. 110, 111. 
Antiquis Molendinis (de). Voir 

Vieux-Moulins. 
Anus (Die), miles. 72. 
Anvers (Gervasius d'). 132. 
Anvers cef Anvers (Hugod'j. 71, 101. 
Aquitaine (1'), Aquitania. 54. — (duc 

d'). Voir Henri II Plantagenet, 

Jean-sans-Terre, Richard-Cœur- 

de-Lion. 
Aragon (Yolande d'). femme de 

Louis H d'Anjou. 251. 
Archiepiscopi (terra, honor). Voir 

Chàteau-du-Loir. 
Aj'chiepiscopus. Voir L'Archevê- 

({ue. 
Aremburgis. Voir Eremburge. 
Arenai. Voir Atenay. 
Arenya. 95. — Forme défectueuse 

probable. 
Argenton (Hugo de). 100. 
Argentré (Mayenne), Argentrada. 8. 
Argouges (Marie d'), dame de la 

Queroleet de Malitourne. 203,204. 
Argouges (Nicole d'), seigneur de 

Vaux, Malitourne et la Querole. 

201, 203, 204. 
Arnaud, évêciuedu Mans. 13-17,20. 
Arnoul, archevêque de Tours. 5. 
ArondelUe (Vilhelmus, cornes). 50. 
Arquenay (Guillcmette d'), veuve 

de Guillaume de Gra/ay. 248. 
Arraby (GeonVov), paroissien de 

Ch{\teau-du-L()ir. 182, 183. 
Arrête (domiruis de). 38. 
Aithezé, Arlisiacus. 0. 
Arturus, dux Britanniœ. Voir Bre- 
tagne (Ârtur de). 



280 



CARTULAIRE I)K CH.\TEAU-DU-LOI R 



Asceio (Herbertus, filius Herbert! 
de). 11. 

Ascelini, Ascelin (Fulcheriiis, Fol- 
cheir). 110, 130. 

Ascheron (Wauterius de], et Wari- 
nus, nepos ejus. 20. — Le lieu de 
l'Achéron est à Thoiré-sur-Dinan. 

Asnières (Sarthe). 4. 

Asnières (Gaufridus de). 208. 

Atenay, Atenai. Arenai (Hugo de). 
38. 

Atenay (Margarita domina d'). 142. 

Aubemare (Hugues d'), chevalier, 
247. 

Auberce, paroissien de Pontvallain. 
176. 

Aubeterre (Guillaume d'), censitaire 
de Mayet, Guillelmus de Alba 
Terra. 128. — Le lieu d'Aubeterre 
est à Mayet. Cf. Albatra (M. de). 

Aubigné. 209. 

Aucheriau, censitaire de Mayet. 121. 

Audilhec (prata de). 52, 53. — Ce 
nom semble désigner un lieu-dit, 
sur la mer, vers la Rochelle ou 
Marans. Peut-être Andilly (Gha- 
ranle-Inféiieure). 

Aula de Burceyo. 78, 81, 82. — Le 
prieuré des Salles, à Beaumont- 
Pied-de-Bœuf. 

Aunay (l'j. Voir Anetum. 

Aunay-Briant (1'), fief à Saint-Jean- 
de-la- Motte, mouvant de Château- 



du-Loir, Launoy Brien, Launay 
Brien. 247, 250. — Cf. Alneto 
(de), et Anetum. 

Aurifolium (rivulus qui vocatur). 68. 

Aute Perciie. Voir Haute-Perche. 

Auteresche, fief mouvant de Châ- 
teau-du-Loir. 193. 

Auteresche (Guillaume d'), seigneur 
de lief en Quincampoix, Guil- 
laume d'Autrèche. 202. 

Auteresclie (Macé d'), vassal de 
Chàteau-du-Loir. 193. — Lafemme 
feu Macéd'Outeresche. 197. 

Auterive (d'). Voir Hauterives (d'). 

Autru (Ragerus), juratus de Doure. 
108. 

Auvé (Jean), conseiller de la du- 
chesse d'Anjou. 236. 

Anvers (d'). Voir Anvers (d'). 

Auverucia vel Averrucia (Gaufridus 
de), clericus. 52, 80. 

Averius (magister). 47. 

Averton (Payen d'), seigneur de 
Belin. 242. 

Avesgaud, évèque du Mans. 1-3, 6, 
7, 10, 26. 

Avion vel Anion (Pascherius). 70. 

Avoir (Pierre d'), sire de Chàteau- 
fi-omont et de Verez, chambellan 
du roi, lieutenant général d'Anjou 
et du Maine. 234-237. 

Azé (Loir-et-Cher). 136-138. 

Azzon, marquis de Ligurie. 31. 



B 



Bacon (Herbert). Voir Herbert Ba- 
con. 

Baïf (Jean de), seigneur de Mangé. 
251, 260. 

Bais, fief mouvant de Chàteau-du- 
Loir. 196. 

Balgeius (nions). Voir Baugé. 

Banneolis (terra de). 12.— Baigneux, 
à Mayet ou à Saint-Mars-d'Ou- 
tillé. 

Bannes, ancienne paroisse, réunie 



à Dissay-sous-Courcillon, Bonne. 

141. — Bennes. 203. — Banne. 

267, 269. 
Bannes (le sire de), li sires de Ben- 
nes. 203. 
Bannes (Kdouard de), Hedoart de 

Bona. 71. 
Bannes (Guillaume de), Guillermus 

de Bona. 43. 
Bannes (Hamelin de), Hamelinus de 

Bona. 27. 



TABLE ALPHABETIQUE 



281 



Bannes (Rager de), Rageius de 

Bonne. 144. 
Barbot (Guido). 70. 
Barbotinelle (Isabel de). 119. 
Barcey. Voir Berçay. 
BardiÙé (Adam de), bailli des eaux 

et forets royales. 230. 
Bardol (feoduin). 59. — A Mayet ou 

environs. 
Barelière (la). Voir Borrelière (la). 
Barfleur (Manche). Barcefluctuum. 

47. 
Barra Cordis. 35. 
Barratus (Silvester), miles. 27. 
Barrau (Petrus). 75. 
Barré (Fulcherus). 122. 
Barrère, greffier. 217. 
Barson. Voir Berson. 
Barthélémy (Rainaud), vassal de 

Mayet. seigneur de fief en Belin, 

Ragiiialdus, Raginardus, Rage- 

ner, Ragerus Bartelenier, Bartho- 

lomei, Barthelemer, Barthol. 75, 

115. 117, 142. 
Bartholomeus, abbas Majoris Mo- 

nasterii. 15-17. 
Bartholomeus, carnerarius. 91. — 

Barthélémy de Roie. 
Bataille (la), fief mouvant de Chà- 

teau-du-Loir. 192. — Pesche, VI, 

638, nomme le fief de la Batail- 

lère, à Yvré-le-Polin, relevant de 

Chàteau-du-Loir. 
Bataille (Gaufridus), vavassor de 

Corcellis. 72. 
Bataille (Phiiippus), miles. 70. 
Battestam (Gualterius). 17. 
Baucé, Bauceium. Voir Boau(;ay. 
Baucry cel Brancen (Girard), vassal 

de Château-du-Loir. 197. 
Baudoineria, la Bcaudouinière, fief 

mouvant de la Suze. 64. — Pro- 

!)ablement la Bodini^re, à la Suze. 
Baudouyn (Jean), serrurier. 25(>. 
Baudren, censitaire de Coulaines. 

128. 
Baugé (Maine-et-Loire), Baugi. 77, 

78, 228, 240. 



Baugé (le coteau de), au Mans, Bal- 
geius mons, Cenomannis. 11. 

Bauné (Maine-et-Loire). 226. 

Bavière de Levinstein (Sophie de), 
femme de Philippe de Courcillon, 
273, 274. 

Beauçay, lieu dans la mouvance de 
Château-du-Loir, Biaucé. 202. — 
Peut-être Baucé, à Écoinmoy. 

Beauçay (le sire de), li sires de 
Biaucé. 202. 

Beauçay (Foulques de), Fulco de 
Baucé. 73. — Cf. Bence (Fulco de). 

Beauçay (Gaudin de), vassal de la 
Suze, Gaudinus de Baucé vel de 
Bocé. 69. 

Beauçay (Guillaume de), Guillelmus 
de Bauceio. 105, 10(), 143. 

Beauçay (Jean de), Johannes de 
Biaucé. 115, 144. 

Beaudouinière (la). Voir Baudoi- 
neria. 

Beaufort (Maine-et-Loire). 77, 78. 

Beaufort, census de Belle Forti. 
103. — Probablement Beaufort 
(Maine-et-Loire). 

Beaufort (Evrard de), Evrardus de 
Belloforte, notarius. 4(). 

Beaugency (la seigneurie de). 2()3. 

Beaugency (Jean de). Voir Flèche 
(Jean de Beaugency, dit de la). 

Beaugency (Lancelin de). 31. 

Beaugency (Landri de). 5. 

Beaulieu (l'abbaye de), au Mans, le 
couvent de Beauleu dou Mans. 
164, 1()5. 

Beaumont (Guillaume de), Guillel- 
mus de Bellomonte. 125. 

Beaumont (liicher de), Richeir de 
Bellomonte. 126. 

Beau mont - Pied - de - Bœuf (Sarlhe), 
Bellus .Mons, Biaumont, Beau- 
mont, Beaumont de Pie de Buef. 
37, 41, 59, 141, 202, 242, 261, 269. 
— LI sires de Biaumont. 202. 

Beautemps-Beaupré. 230, 231, 247, 
251,261,262. 

Beauvoir. — Herbergumeiiluin de 
VL 36 



282 



CAHTULÀIHE DE CII.\TEAU-I)U-LOlR 



Beauvier. 04 ; — feodum de Beau- 
vair. 101 ; — feodum de Biau- 
voare, Beauvair. 1 13. — Peut-être 
Beauvais, à Mai'igné. 

Beauvoir (Guillauuie de), Guillel- 
mus de Bellovillari. 147. 

Beauvoir (Philippe de), Piiilippus 
de Biauver. 71. 

Beduet (le sieur). 275. 

Begno, Beigno (Gaufridus de). 42, 43. 

Beinvenu (Guillelmus). 130. 

Belagent (Pierre), garde de la pré- 
vôté de Paris. 217. 

Belaudin (de). Voir Brillaudin (de). 

Belemere (Foque). 131. 

Belet (Michaelde). 50. 

Beliiomo (Joliannes). 132. 

Belin (terra de). 117, 142 ; — la 
terre de Belin. 192, 242. — (sei- 
gneur de). Voir Averton (Payend'). 

Belin (Guillelmus), juratus de Bur- 
ceio. 144. 

Belin (Herbertus de), miles, vavas- 
sor de Castro Lidi (vers 1100). 39, 
44. 

Belin (Herbertus vel Ilubertus de), 
miles, vavassor de Su.sa et cen- 
sualis de Maieto (1239). 116, 12(). 

Belin (Hugo de), miles, vavassor de 
Susa (vers llOOetXIIe s.). 36, 40, 
67, 75. 

Belin (Hugo de), miles, vavassor de 
Oiseio et de Susa (XII1« s.). 131, 
143. 

Belin (Mathé de), chevalier. 171, 
172. 

Belin (Stephanus de), censualis de 
Maieto. 118. 

Belismense (feodum). Voir Bellême. 

Belissent, Bellissent (Gaufridus), 
juratus de foresta de Doure 
(Xlle s.), 73 ; — miles, vavassor 
de Oiseio (vers 1239). 130. 

Bellalanda. 136. — Bellelande, en 
Épuisay et le Temple. 

Bellargire (dominus de). 38. 

Bellay (Hugues de), Hugo de Ber- 
leio, de Bellai. 80, 103. 



Bellême (le fief de), feodum Belis- 
mense. ()D. 

Bellême (Avesgaud de). Voir Aves- 
gaud, évèque du Mans. 

Bellême (Godehilde de), Godehilda, 
soror Avesgaud i episcopi. 1. 

Bellême (Guillaume de). 10. 

Bellême (Hildeburge de), femme 
d'ïlaimon de Château -du-Loir, 
Hildeburgis, Hyldeburgis, Hilde- 
burga. 1,6-8, 15, 26. 

Bellême (Yves de), père et fils. 
10. 

Bellissent. Voir Belissent. 

Belloforte (Evrard us de), notarius. 
46. 

Belle Forti (census de). Voir Beau- 
fort. 

Bellomonte (de). Voir Beau mont (de). 

Bellovillari (de). Voir Beauvoir (de). 

Belot (Jean), vassal de Chàteau-du- 
Loir. 241. 

Belsiovennus (Tetbaldus). 17. 

Belun (Johannes), vavassor de Oi- 
seio. 129. — Il faudrait peut-être 
lire : Belini. 

Benais. 6. — Peut-être Bener, à 
Tvié-l'Evêque. 

Bence (Fulco de). 64. — Il faut pro- 
bablement lire : Fulco de Baucé, 
comme à la p. 73. Voir Beauçay. 

Bencelinus, senescalcus. 17, 21, 24, 
27, 28. 

Bencet (Gaufridus). 124. 

Benciot (Christianus). 121. 

Benecort (Gaufridus). 125. 

Bénéhart, Bernehart. 202. — Il 
s'agit probablement de la terre 
de Bénéhart, à Chahaignes. 

Bénéhart (Herbert de), Hébert de 
Bernehart. 192. 

Bénéhart (Renaud de), monsor Ré- 
gnant de Bernehart. 202. 

Bennes. Voir Bannes. 

Benoît VIII, pape. 2. 

Benoîte, Benoiste, famé feu Robin, 
de la Saulaie. 230, 231. 

Berçay, fief à Marigné, mouvant de 



TABLE ALPHABKTIQLE 



283 



Château-du-Loir. feodum Burceii, 
Buiçay. 142, 203, 243. 

Berçay (la Cour ou la Salle de), 
Aulà de Burceyo. 78, 81, 82. — 
Le prieuré des Salles, à Beau- 
mont Pied-de-Bœuf. 

Berçay (la forêt de), foresta, nemus, 
boscus de Burceio. de Burceyo, 
Biiirai, Burçay, Bursay. Burcsay, 
Burcey, Burras, Beurray, Bour- 
f;av, Barcev, Brossey. 20, 23, 50, 
51,' 58, 7()-78, 8?, 87, 92, 95, 96, 

140, 144, 146-148, 15()-158, 160- 
162, 172. 173, 185, 186, 192-197, 
200-209, 211, 214, 216, 217, 223, 
228, 230, 231, 235-239, 243, 247- 
253, 255, 258, 259, 262, 2()7, 272. 

Berçay (le prieuré de), de l'ordre de 
Grandmont, à Saint-Mars-d'Ou- 
tillé, domus, locus de Burceyo, 
Boni Homines Grandimontis de 
Burcevo, N.-D. de Grandmont en 
Beurcâv. 50, 51, 82, 114, 134, 140, 

141. i49, 151, 174, 175, 207, 211, 
212, 216, 217, 230, 231, 260. 

Berçay (Achard de), Achardus de 
Burceyo. 64, 73, 75. 

Berçay (Borrel de), Borellus de 
Burçay. 202. 

Berçay (Chrétien de), Christianus 
de Burceio. 144 ; — Ciirestien de 
Burçay. 203. 

Berçay (Foulques de), Fulco de 
Burceyo. 64. 

Berçay (Guillaume de), Guillaume 
de Burçay. 203. 

Berçay (Haton de), Hato de Bur- 
ceyo. 75. 

Berçay (Michel de), Michael de Bur- 
ceyo. 128. 

Beree (David). 123. 

Bérengère (la reine), Beringaria, 
regina Angliae. 80. 81. 

Berleio (de). Voir Bellay (du). 

Berlihon (le pré de), à Montabon. 
267. 

Bern... (Th., fit;. 50. 

Bernardus, major. 17. 



Bernart (Johannes). 118. 

Bernaville (Somme), Bernarville. 
222. 

Bernéhart. Voir Bénéhart. 

Bernos. 64. Ce mot ne semble pas 
être un nom propre. 

Berra(Erardus de). .30. 

Berrenî]^eria, de feodo Susae. 64. — 
La Bérengerie, ou la Bellangerie, 
dans la mouvance de la Suze. 

Berson ou Barson (Simon), procu- 
reur au Chàtelet de Paris. 273. 

Bertelot (Johannes). 85. 

Berzil (foresta quae vocatur). 65. — 
Dans la forêt de Longaunay. 

Besague (Girardus, Girart). 67, 70. 

Besague, Besagne (Guillelmus). 115, 
141. 

Beucasii (pons). 49. 

Beudeny (Yilhelmus de). 50. 

Beurçay. Voir Berçay. 

Biaucé. Voir Beau ça y. 

Biaufis (ruella Roberti). 100. 

Biauver, Biauvoai'e. Voir Beauvoir. 

Bignon (Foulques du), Fulco de 
Buiignun. 2(), 27. 

Bigot, Biguot (Ilerbertus). 42, 44. 

Bigoteries (les), à Danzé. 136. 

Bigotière (la), à Saint-Mars-d'Ou- 
tillé. 133, 134. 

Blacarue, paroissien de Pontval- 
lain. 176. 

Blanche (André). 121. 

Blanchet (Jean). 252. 

Blazon (Th. de). 103. 

Blezot (Jean), receveur de la com- 
manderie de Chùteau-du-Loir. 
2()0. 

Blezot, sergent de Berçay. 231. 

Blois (comte de). Voir Thibault VL 

Blois (Marie de), femme de Louis !*'"• 
d'Anjou, reine de Jérusalem et de 
Sicile, duchesse d'Anjou, com- 
tesse de Provence, de Forcal- 
(juier, du Maine, de Piémont et 
de Houcy, baronne de ChAteau- 
du-Loir. 240, 211, 244-246. 

Bloolin (Johannes). 131. 



28' 



CARTULAinE DK CHATE AU-DL-LOIH 



Blouet (Jean), perrier. 255. 

Bocé. Voir Beauçay. 

Bocel (Alermus). 39. 

Bocellus (Hugo). 33. 

Bocellus (Paganus). 41, 43. 

Bochart (Hugo). 101, 129. 

Bocheri (Johannes). 128. 

Bocheti (Gaufridus). 127. 

Bochiii (Gaufridus). 98. 

Bochin (Johannes). 98, 120, 125. 

Bocin (Guido). 98, 123. 

Bocinel, censitaire de Coulaines. 
128. 

Bodin (Hugo). 130. 

Bodin (Jean), clerc, garde du doyen- 
né de Château-du-Loir. 191. 

Bodin (Jean), seigneur de la Fouaye. 
243. 

Bodineau (Jean), lieutenant de Châ- 
teau-du-Loir. 253, 254, 258. 

Bodineau (Pierre), vassal de Châ- 
teau-du-Loir. 241. 

Bodinière (la). Voir Baudoineria. 

Boel (Bernardus et Julianus). 125. 

Boel (Johannes). 124. 

Boessay, fief mouvant d'Oizé. 237, 
243. 

Bogeri (Girardus et Petrus), cen- 
suales de Maieto. 118. 

Boiau (Herveus). 146. 

Boice (Garinus, Hamelinus et Morel 
de), vavassores de Susa. 71. 72. 

Bois (le), métairie à Saint-Biez-en- 
Belin. 235. 

Boiscorbon (la forêt, les defïais de), 
nemus quod dicitur Boscorbun, 
Boscocorbon, Boscus Corbonis, 
nemus Corbonis, Boys Cori)on, 
Bois Courbon. 87, 95, 140, 148, 
156-158, 200, 201, 204-207, 216, 
225, 226, 272. — La forêt de Bois- 
corbon, annexe de celle de Ber- 
çay, était dans la partie sud de 
cette dernière, entre Lavernat et 
Luceau. Le fief de Boiscorbon a 
pris le nom de Pavillon. 

Bois-Corbon (Bérard de), Berardus 
de Bosco Corbonis. 30. 



Bois-Oger, Boscus Ogerii, prope 
Loschis. 47-50. — Cf. Carré de 
Busserolle : Dict., I, 274. 

Bois-Rahier, prieuré de Grand - 
mont, à Saint-Avertin (Indre-et- 
Loire), Boscus Raherii, le prioré 
de N.-D. du Boisrayer lez Tours. 
47-50, 259. 

Bois-Renoul (les religieux du). 82. 
— Cf. Province du Maine, V, 357 
et suiv. 

Boissière (l'abbaye de la), à Denezé- 
sous-le-Lude, Sancta Maria de 
Busseria, abbatia de Buxeria. 52, 
79, 80, 95, 96. 

Boloria, Boleria. Voir Bouloire. 

Borner (Henricus). 145. 

Bomer. Voir Bonnier. 

Bommart (Jean). 256. 

Bona, Bonna. Voir Bannes. 

Bonavalle (hères de). 74. — Il 
s'agit probablement de la terre 
de Bonneval, à Mayet. 

Boneteire, Bonneteire (terra de la). 
128. — Probablement à Mayet. 

Bonlieu (l'abbaye de), dans l'an- 
cienne paroisse de Bannes, abba- 
tia de Bono Loco. 94, 97, 102-104, 
106. 140, 148-150, 199, 259, 260. 

Bonnier vel Bomer (Gaufridus). 70. 

Bonpooul (Gaufridus de). 209. 

Boran (feodum castrorum Rageri). 



208. 



Cf. Castrum Rageri. 



Boraut (Guillelmus). 125. 
Bordeaux (archevêque de). Voir E. 
Bordeaux (les), fief à Saint-Biez-en- 

Belin, mouvant de Mayet. 197. 
Bordeaux (Guillaume des), seigneur 

des Bordeaux. 197. 
Bordel (Julianus dou). 141. 
Bordelaiche (Matthias vel Matheus 

de la). 144, 145. 
Bordelesche (Symon). 116, 132. 
Bordello (Guarinus de). 75, 118. 
Borderie (la), en la châtellenie de 

la Suze. 178, 179. — Peut-être la 

Borderie, à Laigné-en-Belin. 
Borgil, censitaire de Mayet. 121. 



TABLE ALPn\BETIOUE 



285 



Borgouil (Robertus). 66. 

Bormaut (Gervasius). 130. 

Bornellus (Rotbertus). 30. 

Bornicort (Johannes). 118. 

Bon-el (Guillelmus). 142, 144. 

Borrel (Paganus). 37. 

Borrelière (la), fief mouvant de 
Chàteau-du-Loir, la Borrellière, la 
Barelière ou la Borrolière, la Bor- 
releire ou la Borelleure. 142, 193, 
202. — Peut-être la Bourelière, à 
Écommoy ou à Yvré-le-Pôlin. 

Borresel, censitaire de Mayet. 121. 

Boruer. Voir Botuer. 

Boschain (Gaufridus). 120. 

Boschet. Voir Bouchet. 

Bosci (domus). 145. — Fief mou- 
vant de Louplande. 

Bosco (Gervasius de). 145. 

Bosco (Matheusde). 145. 

Bosco Herardi, Bosco Erardi {Symon 
de). 42, 43. 

Boscus Corhonis, de Bosco Coi'bo- 
nis. Voir Boiscorbon. 

Boscus Ogerii. Voir Bois-Oger. 

Boscus Raherii. Voir Bois-Rahier. 

Bosclinus, clericus. 16. 

Boslart (Robertus). 118. 

Bossel (Gilleberlus). 73. 

Bossenex (Stephanus de). 118. 

Bostia. 64. — Ce mot n'est sans 
doute pas un nom propre. 

Boter, Botir (Guillelmus). 9<), 133. 

Boter. Botier (Poolinus). 61), 101. 

Botigné, medietaria de Bolineio, 
prope Sanctum Christophorum. 
83. — Le lieu de Boutigné, à 
Bannes. Guillaume des Roches y 
(Hablit l'abbaye de Bonlieu. 

Botuer, Boruer (Fulco). 132. 

Bouchet (le fief). Voir Fiot-Bouché. 

Bouchet (Krembourg du), vassal 
d'Oizé, Kremborcde Boschet. 130. 

liouchet (Ktienne du), vassal d'Oizé, 
Stephanus de Boschet. 130. 

Bouchet (Gauzbert),vassal de Mayet, 
Josbertus Boschet, miles. 74, 1 16. 

Bouchet (Guillaume), vassal de 



Mayet, Guillelmus Boschet, mi- 
les. 74, 116. 

Bouchet (Guyon du), vassal de Ghà- 
teau-du-Loir, Guion du Boschet. 
241. 

Bouchet (Jean), seigneur de la 
Roche-Bouchet. Jehan Bouschet. 
223. 

Bouchet (Mathieu), terra Matthsei 
Boschet. 36. 

Bouchet (Mathieu), seigneur de la 
Roche-Bouchet, Mattheus Bou- 
chet. 141 ; — Mathé Bouchet. 202. 

Bouchet (Raoul du), vassal d'Oizé, 
Raul de Boschet, miles. 131. 

Bouchet-Touteville (le), à Cruche- 
ray (Loir et Cher). 135, 137, 138. 

Boucquetière (la), dépendance du 
prieuré de Chàteau-l'Hermitage, 
à Chàteau-l'Hermitage. 209. 

Bouer... 193. — R y a un lieu du 
Bouet (Cassini : le Bouer) sur la 
lisière de la forêt de Berçay à la 
limite de Pruillé et de Jupilles. 

Bouiei' (Henricus). 145. 

Bouin (Nicolaus). 130. 

Boujue (Gillette la), femme de Jean 
Quarré, dame de la Queurie. 212. 

Boullon (Jean de), sergent en la 
baronniede Chàteau-du-Loir. 240. 

Bouloire, Boloria, Boleria. 21, 131, 
1.35. 

Bouloire (Alexandrie de), femme 
dllugues de Chàteau-du-Loir. 21. 

Bouloire (liourguignon de), Burgun- 
dio de Boloria. 36. 

Bouloire (Mathieu de). Malheus de 
Boleria, de Bouloir. 103, 125. 

Bouloire (Bahier de), Raherius de 
Boloria (1039). 4. — Raherius de 
Buloria (vers 1085). 26. 

Bouquet (dom). 1. 

Bourbonnoys (Martin). 257. 

Bourcay. Voir Berçay. 

Bourdon (Jean), sergent de Chàteau- 
du-Loir. 240. 

Bourg-I{obert, Burgus Boberti, vers 
Azé (Loir-et-Cher). 136. 



28(; 



CAHTULAIRK DK CIIATK AU-DU-LOIR 



Boiirnaye (la), à Sainte-Cerotte. 135. 
Bourreau (Guillaume), vassal de 

Château-du-Loir. 241. 
Boursart (Jean), lieutenant du séné- 
chal du Maine. 257. 
Bousse, Comburniacus. (>, 12. 
Boutier (Johannes). 146. 
Boutigné. Voir Botigné. 
Boux (le), à Mayet, Bouxtum. 139, 

140. 
Boveri (Petrus). 116. 
Bovus (Mainardus). 30. 
Boyce (Hamelinus de). 130. 
Boyce (Hugo de). 131. 
Bozeria (Fulco de). 11. 
Bozzelesche (Radulphus). 72. 
Braau, Breau (feodum de). 101. — 

Peut-être le Bray, à Écommoy. — 

Cf. Braiel. 
Braau (Johannes de). 101. 
Braelle (Guillelmus de). 71. 
Braie (Johannes de). 47. 
Braiel, fief. 202. — Peut-être le 

Bray, à Écommoy. — Cf. Braau. 
Braiel (le sire de). 202. 
Brailandin. Voir Brillaudin. 
Brains (dame de). Voir Ada. 
Braitel (Guillaume de). 30. 
Brancen. Voir Baucry. 
Brelandino (de). Voir Brillaudin (de). 
Brellei, Brellai (Hugo de). 115, 144, 

145. 
Breolio (hœres de). 116. 
Breselle, Bresole (la), censitaire de 

Mayet. 123, 125. 
Bretagne (la). 226. 
Bretagne (Artur de), Arturus, dux 

Britanniae, comes Andegavensis 

et Richemundias. 76. 
Bretel (Stephanus). 126. 
Bretonnières (les), à Danzé. 136. 
Breuil (Gervasius de). 72. 
Brice (Johannes). 121. 
Brie (la). 265. 
Brien (Girardus). 131. 
Brienne /Blanche et Jean de). Voir 

Acre. 
Brifé (Hugo de). 142. 



Brillaudin (Mathieu de), Matthaeus 
de Brelandino. 115. 

Brillaudin (Philippe de), Phelippes 
de Belaudin. 107. 

Brillaudin (Robert de), Robertus de 
Bi-elandino (xii« s. et vers 1239). 
74, 117. — Robertus de Bruillan- 
din (1250). 142. — Robert de 
Brailandin, de Bruilandin (1283- 
1293). 195. 

Briollav (Maine-et-Loire), Brioletum, 
Briolai. 76, 88, 89, 95, 103. 

Brion (Maine-et-Loire). Brium. 88, 
89, 95. 

Brito (Maino). 11. 

Broacen (Hersent de), miles, vavas- 
sor de Oiseio. 132. 

Broacen (Petrus de\ miles, vavas- 
sor de Oiseio. 131. 

Broarer (Guillelmus de). 208. — 
Forme défectueuse, probable- 
ment pour Guillelmus de Broa- 
cen. 

Brochange (Habertus de). 69. 

Brochart (Hamelinus). 130. 

Brocin (Guillelmus). 143. 

Brosses (les), à Chahaignes. 271. 

Brossey. Voir Berçay. 

Brote (David). 120. 

Broussillon (le comte Bertrand de). 
2. 4, 6. 7, 30, 94, 148, 209, 211, 
212, 222, 223, 228. 

Bru, notaire de Paris. 274. 

Brueil(Jean du). 246. 

Bruère(la).211,267. 

Bruère (Eudes de la), Odo de Brue- 
ria. 39, 42, 43. 

Bruère (Geoffroy de la), Gaufridus 
de Brueria, monsior Giefré de la 
Bruère. 143, 203. 

Bruère (Girard de la), Girardus de 
Brueria. 106. 

Bruère (GofTar de la), Gofîarius vel 
Goffrerius de Bruaria. 46. 

Bruère (Jean de la), Johannes de 
Brueria (1226). 111. — Johan de 
la Bruière (1283-1293). 193. 

BruiUandin. Voir Brillaudm. 



TABLE ALPHABETIQUE 



287 



Brûlé (Stephanus). 131. 

Brullon (Guillelmus), presbyter. 

Voir Buisson. 
Brun (Stephanus). 121. 
Bruslon, Brulon (Kelias). 34, 40. 
Buta (Guillelmus de). 70. 
Bufa (Hugo de). 68. 
Bufa (Raginaldus, Ragerus de). 

116, 131. 
Bufaut (Stepiianus). 122. 
Bufere (Hubertus). 122. 
Buillon (Odo). 99, 122, 125. 
Buillon (Robertus). 121. 
Buissay, fief à RequeiL mouvant de 

Ghàteau-du-Loir. 179, 180. —Voir 

Bussay. 
Buissenvaux (foresta de). 48. 
Buisson (Guillelmus), presbyter. 

115, 143. — La variante Brullon, 



p. 115, paraît être une mauvaise 

lecture. 
Buissun (Guarinus). 69. 
Buloria. Voir Bouloire. 
Bungnun fde). Voir Bignon (du). 
Burain (Raginaudus). 70. 
Burceium, Burray, etc. Voir Berçav. 
Burdellus (Radulfus). 30. 
Burel (Gaufridus). 116. 
Burgonia, domina de Prulli, de 

Pruillé. 141, 236. 
Burguce (Johannes). 119. 
Burrau (Borrel et Ghi'estien de). 205. 
Bussay, fief mouvant d'Oizé. 242. 

— Probablement Buissay, à Re- 

queil. — Voir Buissay. 
Busseria. Voir Boissière (la). 
Busson (l'abbé G.). 1. 
Buxeria. Voir Boissière (la). 



G... (V., episcopus). 50. 

Cadurcis (de). Voir Sourches (de). 

Galais. 232-234. 

Galcar (Raginaldus). .'^)0. 

Calvus (Durandus). 17. 

Calvus (Suavis). 16. 

Camberlaiaco (Ingelgerius de). 6. 

Gampania (Angerius de). 27. 

Campania (Garnerus de). 73. 

Campo Marino (de). Voir Glianip- 

marin (de). 
Camuset, notaire de Paris. 273. 
Gange (du). 40, 75. 
Ganavella (.Mgerius). 30. 
Gandé (.Maine-et-Loire). 31. 
Gantalupo (de). VoirGhantelou (de). 
Cantuariensis (Kadulphus, archie- 

piscopus). 49. 
Gapella (Josienus, Jocellnus de). 40, 

41,43. 
Carcer. Voir Ghartre (la). 
Carcey. Voir Gurcey. 
Carenyon, paroissien de Pontval- 

lairi. 17(). 
Carignan (Emmanuel -Philibert - 



Amédée de Savoie, prince de). 274. 
Garignan (la princesse de), dame 

en partie et à réméré de Gliâteau- 

du-Loir. 265. 
Garnotensis (Guillelmus). 13. 
Garpentarms (Renuiphus, Ranul- 

phus, Remil). 99, 119. 126. 
Garré de Busserolle. 48, 92. 
Garreau. Voir Quarreau. 
Gairel, Garriau (Ernaudus), vavas- 

sor de Susa. 71, 75. 
Garrel (Hubertus), vavassor de 

Maieto. 110. 
Garrel. Gf. Quarrel et Quarreau. 
Garrelière (la). Voir Quarrelière (la). 
Gassé (Foquet de). 72. 
Gastelarqua (la seigneurie de). 261. 
Gastellis (Fulcherus de). 126. — Ce 

nom et le suivant s'appliquent à 

Gliùteau-l'Hermitage. 
Gastellis, Ghastellis (Gifardus, Gy- 

fart, Gifart de). 39, 42, 43. 
Gastellis (heremite de). 122. — Pro- 
bablement Termite de Chûteau- 

rilermitage. 



288 



CARTULAIUE DE GII\TEAU-DU-LOIH 



Gastello (Morinus de). 30. 

Castosciaco (Hugo de). 27. 

Castrum Rageri. 146. — Feodum 
castrorum llageri Boi'an. 208. 

Caumessin cel Taumassin (hères 
de). 132. 

Gélestin II, pape. 46. 

Cemeiitarius (David). 119. 

Genomannis (cheminum de). 73. 

Genton (Symo de). 37. 

Gérans, Gerens. 173, 269. 

Gesne (la métairie du), à Ville- 
bourg. 270. 

Gestriae (Radulfus, cornes). 78. 

Ghacelin, censitaire de Mayet. 120. 

Ghaegniaco (Hamericus de). 80. 

Ghahaignes. 265, 267, 271. 

Ghahaignes(ladame de), la dame ed 
Chehennes. 192. — Voir Hersende. 

Ghalleria (Hugo de). 69. 

Ghalles, vicus de Challe. 64, 269. 

Ghalles (Guy de), Guido de Ghalle. 
64. 

Ghalons (Henri de), receveur d'An- 
jou et du Maine. 175-177. 

Ghalopin (terra). 36. — Peut-être la 
Gholopinière. Voir ce nom. 

Ghalopin, Ghallopin (Graufridus), mi- 
les, vavassor de Maieto. 75. 117. 

Ghalopin (Guillelmus), miles, vavas- 
sor de Oiseio. 129. 

Ghalopin (Matheus), vavassor de 
Gastro Lidi. 40. 

Ghalopinière (la), fief à Verneil-le- 
Ghétif, mouvant de Villaines. 260. 
— Il y a aussi un lieu de la Gha- 
lopinière à Vaas, sur la rive gau- 
che du Loir. — Gf. Ghalopin 
(terra). 

Ghamaillart (P.), seigneur de fief en 
Saint-Jean-de-la-Motte. 192. 

Ghambon (Guillaume de), écuyer. 
180. 

Ghampagne (la). 265. 

Ghampagne (la maison de). 269. 

Ghampagne (Sarthe), la ville de 
Ghampaigné. 248. 249. — (curé 
de). Voir Le Moulnier (Jean). 



Ghampchevrier (Hugo de). 80. 
Ghampchevrier (Jocelin de), Josce- 

linus de Ghampchevrier, Jausse- 

linus de Gampo Ghevrœlerii. 103. 
Ghampchevrier (Jocelin de), sei- 
gneur de la Motte. 192. 
Gham peaux, fief à Vaas, mouvant 

de Villaines. 248. — Voir Revue 

du Maine, XXIV, 215. 
Ghampignié. 142. — Fief mouvant 

de Ghâteau-du-Loir. 
Ghamp Lambert, medietas Gampi 

Lamberti. 143. — Probablement 

à Vo ivres. 
Ghamp-Lambert (Julienne de), Ju- 

liana de Gampo Lamberti. 133. 
Ghamp-Lambert (Raoul de). 71. 
Ghampmarin, fief à Aubigné, mou- 
vant de Ghàteau-du-Loir. 203, 247. 
Ghampmai'in (Josbert de), Jobertus 

de Ghampmarin, Josbertus de 

Gampo Mari no. 39, 43. 
Ghampmarin (Robert de\ Robertus 

de Gampo Marini, Robertus de 

Ghampmarin. 32, 42. 
Ghancey (Guillelmus de). 146. 
Ghancis (de). Voir Ghaucis (de). 
Ghandeau (Geoffroy). 191. 
Ghangé (Sarthe). 249. 
Ghantelou, terre fieffée à Requeil, 

dépendance du prieuré de Ghà- 

teau-l'IIermitage. 216. 
Ghantelou (Herbeitus de). 73. 
Ghantelou (Rainaud de), Rainaldus 

de Gantalupo. 27. 
Ghantemesle, seigneurie à Logron 

(Eure-et-Loir). 261. 
Ghantiau (Pasqueir, Palcheir). 98, 

124. 
Ghantoceaux (Maine-et-Loire), Ghas- 

teauciaux. 232, 233. 
Ghanviçay. 140. — Lieu inconnu, 

dont la lecture semble mauvaise, 

écrit Ghampuisay et Ghauviray 

dans les Bulletins de la Société 

Dunoise, VII, 406 et VIII, 109. 
Ghaorces, Ghaources, Ghourses, 

Ghorces. Voir Sourches. 



TABLE ALPHABETIQUE 



289 



Ghapallel (Barthelot). 127. 

Ghapallel (Julianus). 122, 127. 

Chapelle (François de la), seigneur 
de Poillé. 263, 264. 

Chapelle (Jean de la), seigneur de 
Varennes-Lenfant et de Poillé. 
262. 

Chapentarius (Guillot). 129. 

Chapin (Hamelinus). 131. 

Chapin (Johannes). 70. 

Chardonneux, fief à Saint-Biez-en- 
Belin, mouvant de Ghàteau-du- 
Loir. 192. 

Charles (l'abbé R.). 2, 14. 

Charles VIII, roi de France et baron 
de Château-du-Loir. 252-260. 

Charles IX, roi de France. 262, 263. 

Charruain (David). 129. 

Chartein (Richard). 126. 

Chartre (la). Carcer. 35, 267. 

Chartres (le chapitre de). 137, — 
(évêque de). Voir Le Fèvre (Jean), 
Lèves (GeofTroy de), Thierry. 

Chaselles, Gheselles (Guillelmusde), 
vavassor de Lopelande. 132, 145. 

Chaselles (Hubei'tus de), Herbertus 
de Chasselel, vavassor de Lope- 
lande. 101. 

Chaselles (Robert de). Voir Ches- 
selles. 

Chasteauciaux. Voir Ghantoceaux. 

Chasteau-le-Darrenier. 187, 189. — 
Forme fautive pour Château - 
l'Hermitage. 

Chastre (Charles-Louis de la), comte 
de Nançay et seigneur de Poillé. 
265. 

Chastre (Louis, marquis de la), 
comte de Nançay et seigneur de 
Poillé. 265. 

ChAteau-du-Loir, Castrum Lidi, 
Castrum Lid, Castrum nomine 
Litli, Castelium Lid, Castellum 
Lith, Castellum Lit, Liger, Cas- 
trum quod dicitur Ledi, Castrum 
Ledi, Castrum Ligdi, Castrum 
dou Leir, Ghàtiau dou Leir, Ghe- 
tiau dou Leir, Ctmsteau de Leir, 



Ghestiau dou Leir, Chasteau du 
Leer, Chastel du Lair, Chasteau 
de Ler, Chastel du Loir. 1, 4, 7, 
9, 14-20, 24, 25. 28, 29, 31-36, 38 
39, 41, 42, 50, 52, 61, 77-81, 83-90, 
92-96, 103, 139-143, 146, 149, 151, 
154-156, 159-167, 172. 177, 179, 
181-187, 191-197, 209, 211, 215- 
228, 237-240, 248-262, 266-275. 

Château-du-Loir (la terre, la baron- 
nie de), honor Castelli Lid, Cas- 
telli Ledi, Castri Ledensis ; terra 
Archiepiscopi ; feodum de Cas- 
trolidi ; honor Archiepiscopi ; 
castellaria Castri Lidi ; honor 
Archiepiscopi Gervasii. 14, 21-23, 
33-38, 41, 43, 55-60, 81, 87-89, 
139-143, 149, 152, 167-170, 191-199, 
212-215, 217-224, 228, 231-236, 
240-275. 

Château-du-Loir (la confrérie des 
prêtres de). 163, 1()4, 166, 199. — 
Cf. Province du Maine, X, 161- 
163, art. de M. l'abbé L. Froger. 

Château-du-Loir (l'élection de). 265. 

Ghàteau-du-Loir (la maladrerie, l'hô- 
pital de), la maladerie dou Chas- 
teau dou Leir, l'ospital, l'oustel 
Dieu du Chastel du Lair, 191,215, 
216, 223-226, 259, 260. — Cf. 
Annales Fléchoises, t. VI, pp. 57 et 
81, art. de M. l'abbé L. Froger. 

Château-du-Loir (la prévôté de). 
251, 252. 

Chàteau-du-Loir (Saint-Guingalois, 
Saint- James, Saint- Martin de). 
Voir Saint-Guingalois, etc. 

Château-du-Loir (la viguerie de), 
villicaria de Castrolidi. 150. 

Château-du-Loir (archidiacre de). 
Voir Jean. — (doyen). Voir Guil- 
laume, Michel. 

Ghàteau-du-Loir (le bailli de). 235, 
2.36. 

Château-du-Loir (le commandeur 
du Temple de Jérusalem de la 
commanderie de). 260. 

Châleau-du-Loir (Adam de),flls de 

VL 87 



290 



GARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIH 



Robert, Adam, filius Rotberti de 
Castro Ledi, nepos Gervasii archi- 
episcopi. 12, 16, 17, 21, 22,25-28, 
30, 32. 

Ghâteau-dii-Loir (Avesgaud de), fils 
d'Haimon , Avesgaudus , frater 
Gervasii. 3. 

Château-du-Loir (Gervais de), fils 
d'Haimon et d'Hildeburge, sei- 
gneur de Chàteau-du-Loir, évê- 
que du Mans, puis archevêque de 
Reims ; Gervasius ; Gervasius 
senior ; Gervasius presul ; Ger- 
vasius, sedis Genomannice epis- 
copus, deinde Remense archie- 
piscopium adeptus. 1, 3-10, 12- 
17, 19-26, 29, 31. 

Ghâteau-du-Loir (Gervais de) , fils 
de Robert et neveu de l'évéque 
Gervais, seigneur de Ghâteau- 
du-Loir ; Gervasius, filius Roberti 
de Castro Lidi, etc. 11, 13-34. 

Château-du-Loir (Gervais de), fils 
de Robert et d'Elisabeth : Gerva- 
sius clericus ; Gervasius, canoni- 
cus Sancti Martini Andegavensis. 
16, 17, 24, 25. 

Château-du-Loir (Guillaume de), 
fils d'Haimon et d'Hildeburge. 
Guillelmus, frater Gervasii. 3-6. 

Ghâteau-du-Loir (Haimon de), pre- 
mier seigneur de Château-du- 
Loir ; Haimo de super Litus ; 
Hamelus de Leido Castello ; Hai- 
mo, miles ; Hamelinus de Castro 
Ledi ; Haimo de Castro Lit ; Ha- 
melinus de Castro Lid. 1-3, 6-9, 
12, 15, 20, 26. 

Château-du-Loir (Hamelin de), fils 
d'Adam, Hamelinus, filius Adam 
de Castro Ledi. 26, 27. 

Ghâteau-du-Loir (Hugues de), neveu 
de l'évéque Gervais et peut-être 
fils de Guillaume (1056-1072) ; 
Hugo, nepos Gervasii episcopi, 
8, 21. — Hugo de Castello Lidi 
(vers 1090). 26,30. 

Château-du-Loir (Jean de) , peut-être 



fils ou petit-fils d'Adam, Johan- 
nes de Castello Ledi. 26, 44, 45. 

Château-du-Loir (Mainier de), peut- 
être fils ou petit-fils d'Adam , 
Mainerius de Castro Lid. 26, 45. 

Château-du-Loir (Mathilde de), fille 
de Gervais et d'Kremburge et 
femme d'Hélie, comte du Maine ; 
Mathildis, Mahildis, filia Gervasii, 
conjux Helie. 31-33. 

Château-du-Loir (Robert de), fils 
d'Haimon et d'Hildeburge ; Ro- 
bertus, frater Gervasii , Rotbertus, 
filius Hamelini ; Rotbertus cogno- 
mento Brochardus. 3, 4, 6, 8, 10- 
12, 15, 17, 19-21,23, 25,31. 

Château-du-Loir (Robert de), fils de 
Robert et d'Elisabeth ; Rotbertus. 
16, 17. 

Château-du-Loir (Rotrude de), fille 
d'Haimon et d'Hildeburge , et 
seconde femme de Guy I*^'' de 
Laval ; Rotrudis, uxor Widonis 
de Valle. 7, 24. 

Châteaudun,Castridunum. 136, 137, 

139, 140. 

Châteaudun (le vicomte de), en 
1284. 176. — Raoul de Clermont. 
Voir Dreux (Robert de). Roches 
(Clémence des), etc. 

Châteaudun (Clémence de), fille de 
Geofi"roy V et de Clémence des 
Roches, femme de Robert de 
Dreux. 139, 140. 

Châteaudun (Geoffroy V de), vicomte 
de Châteaudun, Gaufridus, vice- 
comes Castriduni. 99, 103-106. 1 14- 
117, 132-140, 146-148, 150, 166. 

Châteaudun (Jeanne de), fille de 
Geoffroy IV et femme de Robert 
d'Estouteville. 135. 

Châteaudun (Jeanne de), fille de 
Geoffroy V et de Clémence des 
Roches, femme de Jean de Mont- 
fort et de Jean de Brienne, dit 
d'Acre, Johanna, comitissa Mon- 
tisfortis, Jeanne de Montfort. 139, 

140, 148-152. 



TABLE ALPHABETIQUE 



291 



Châteaufromont (sire de). Voir 
Avoir (Pierre d'). 

Ghâteau-Gontier (Renaud de), Rai- 
naldus de Castro Gunterii. 32. 

Château-la-Vallière. 29. 

Giiâteau-rilerniitage, ecclesia Cas- 
telliensis, locus de Castelliensi- 
bus, Beata Maria de Castelliensi- 
bus, de Chastelleriis, les frères de 
Chastiaux, Notre-Dame de Ghas- 
teaux-l'Hermitage, Ghasteaulx en 
THermitage, le Pont-aux-Hermi- 
tes, autrennent Château-l'Hermi- 
tage. 45, 46, 96, 97, 161. 162, 173, 
174, 187-190, 209, 216, 230, 234, 
237, 259, 269. — Voir Gastellis 
(de) et Thibaut. 

Ghâteauneuf-sur-Sarthe (Maine-et- 
Loire), Castrum Novum super 
Saltam. 88, 89, 95. 

Châteauroux (Indre). 240. 

Ghâtelet (le), à Paris. 217-221, 273, 
274. 

Chàtillon (la paroisse de), à la 
Chartre. 267. 

Chaucis (de). Voir Sourches (de). 

Ghaurc... (Philippus de). Voir Sour- 
ches (Philippe de). 

Chausecher (Gaufridus de). 70. 

Chauvigny (Loir-et-Cher), Chauvi- 
gné. 135-137. 

Chauvin (Pierre), exécuteur de la 
haute justice de ChAteau-du-Loir. 
257. 

Chavaigne, Cheveigne (Philippe de), 
chevalier. 176. 

Cheausé. 103. — Peut-être la 
Chaussée, à Mazé (Maine-et- 
Loire), Chaucé (1222). Voir Port : 
met. I, 652, col. 2. 

Chehenare (Paganus de). 103. 

Chehenare (P. de). 104. 

Chelles (Pierre de). Voir Eschelles 
(Pierre h"- d). 

Cheniure (Richard de). 197. 

Chennaie (Geuffroy de), seigneur de 
Vaux. 228. 

Chenu, censitaire de Mayet. 120. 



Chenucia (Gaufridus de), vavassor 
de Castro Lidi. 142. 

Chère (Willelmus de). 111, 112. 

Cheselles. Voir Chaselles. 

Chesnave (Pierre de), chevalier. 
250. 

Chesne (André du). 212, 222. 

Chesneau (Guillaume de). 176. 

Chesneie (Girardus de la). 119. 

Chesrie Crois (Johannes de). 118. 

Chesselles (Robert de), vavassor de 
Susa. 71. — Ce nom est peut- 
être le même que Chaselles ou 
Cheselles. 

Chevalier (André), juré de Berçay. 
231. 

Chevalier (Guillermus), juratus de 
Doure. 73. — Cf. Miles. 

Chevalier (Radulphus), vavassor de 
Susa. 72. 

Chevecière (la), fief mouvant de 
Château -du -Loir. 247, 250. — 
Peut-être la Chevesserie, à Mar- 
ron. 

Cheveigne (de). Voir Chavaigne (de). 

Chèvre (Hubertus vel Herbert la), 
vavasssor de Susa. 70. 

Chevrel (Robertus de), vavassor de 
Susa. 71. 

Ghevreuse (duc de). Voir Albert 
(Charles-Honoré et Charles-Phi- 
lippe d'). 

Chevri (Robertus de), vavassor de 
Castro Lidi. 142. 

Chevrie (Loys de la), vassal de 
ChAteaudu-Loir. 241. 

Chevrière (Hameau de la), seigneur 
de la Roche-de-Vaux. 198. 

Chimilliaco(Rainaldus Bonus Homo 
de). 27. 

Chinon (Indre-et-Loire), Caynon,Ca- 
hayiion, Chinon, foresta de Cay- 
none. 47-49,77,78,81, 231. 

Cho (Matheus), vavassor de Castro 
Lidi. 39. 

Choan (Raginaldus), pretor de 
Maeto. 47. 

Chopart (Johannes). 99, 121, 126. 



292 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 



Chouanne (l'étang de la), à Saint- 
Biez-en-Belin. 268. 

Chouenne (la forêt de la). 209. 

Chourses. Voir Sourches. 

Christiana. 92. 

Christianiis (Robertus). 128. 

Cigno (Gervasius de). 124. 

Cigno (Guido de). 124. 

Cigno (Johannes de). 59, 122. 

Cintray (Olive de), veuve de Char- 
les d'Illiers. 261. 

Cintray (Romaine de), femme de 
Louis d'Illiers. 261. 

Citeaux (l'ordre de). 149, 175, 199. 

Claeriis (de). Voir Clefs (de). 

Claire-Fontaine (l'étang de), à Saint- 
Ouen-en-Belin. 268. 

Clara (Gw., comes de). 50. 

Clarembaut (Simon). 78, 79. 

Claris Vallibus (de). Voir Clervaux 
(de). 

Claro. 115, 117. — Variante de 
Daro. Cette dernière forme paraît 
être la véritable. 

Claromonte (de). Voir Clermont (de). 

Claroy (le). Voir Cleray (le). 

Clefs (Geoffroy de), Gaufridus de 
Claeriis. 46, 71. 

Clefs (Guillaume de), Guillelmus 
de Claeriis. 70. 

Clefs (G. de), G. de Clehers. 103. 

Cléophas (la forêt de), foresta de 
Cloypas, Cloipas, Cloipa, Cloi- 
pais. Cloispas. 148, 195, 201-208, 
228, 249, 250. — Canton de la 
forêt de Berçay. Ce nom vient de 
Cléophas de Nouàtre et désigne 
quelquefois la forêt tout entière. 
Cf. p. 20, no .34. 

Cleray (le), alias le Claroy, dépen- 
dance du prieuré de Château- 
l'Hermitage. 188, 209. — Proba- 
blement le Cleret (Cassini) ou 
le Clairet (Triger), à Chàteau- 
l'Hermitage. 

Clericus (J.). 124. 

Clermont (Guerri de), Guerri de 
Claromonte,vavassor de Susa. 1 15, 



Clermont (Hubert de), Hubertus de 
Claromonte, vavassor de Susa. 70. 

Clermont (Hugues de), Hugo de 
Claromonte, vavassor de Susa. 70. 

Clermont (Pierre-Gaspard de), fils 
de Charles-Léonor de Clermont 
et de Madeleine de Mormez de 
Saint-Hilaire, marquis de Galle- 
rande, alias Clermont-Gallerande, 
baron engagiste de Château-du- 
Loir, gouverneur de Neufbrisach. 
2()5-2()7, 272, 273. 

Clermont (Raoul de), vicomte de 
Châteaudun (1284). 176. 

Clermont (Robert de), Robertus de 
Claromonte, vavassor de Susa. 
143. 

Clermont-Gallerande (dame de). 
Voir (Gabrielle-Françoise d'). 

Clervaux (Payen de), Paganus de 
Claris Vallibus. 46. 

Clignart (Mathis). 126. 

Cloipas, Cloypas, Cloispas, etc. 
Voir Cléophas. 

Coaymes. Voir Coesmes. 

Cocheriau (Odo). 119. 

Cocon, paroissien de Pontvallain. 
176. 

Cœnomanis (Novella de), femina 
vavassor de Lopelande. 101. 

Coesmes (Brisegaud de), seigneur 
de Lucé,Bricegautier de Coaymes, 
sire de Lucé. 237-239. 

Cohémon, prieuré du Ronceray 
d'Angers, à Vouvray-sur-le-Loir, 
Curtis Hamonis, domus de Cohé- 
mon, de Curia Hamonis. 21, 25, 
35, 104, 105, 147, 148. 

Cohémon, à Vouvray-sur-le-Loir. le 
port de Courthamon. 25') ; — les 
ponts de Courtamont. 266. 

Colans, Collent. Voir Coulans. 

Colbert (Jeanne-Marie), femme de 
Charles-Honoré d'Albert, duc de 
Chevreuse et de Luynes. 273. 

Colderia. Voir Goudraie (la). 

Golemnis, Golenes, Colonnis, Co- 
lumnis. Voir Coulaines, 



TABLE ALPHABETIQUE 



293 



Collis fGervasius de). 124. 
Colombœuf, feodum de Ciillo Bovis. 

142. — Il y a un lieu de ce nom 

à Yillaines-sous-Lucé. 
Colombœuf (Bencelin de), Bencelin 

de Cullobovis, vavassor de Cas- 
tro Lidi. 40. 
Colombœuf (Herbert de), Herbertus 

de Cullobovis, vavassor de Castro 

Lidi. 37, 41, 43. 
Colongiacus, Colongeium, Collun- 

geium. Voir Coulongé. 
Colonp (Hubertus de), vavassor de 

Susa. 71. 
Columbel, Columbiau (Durandus, 

Durant), juratus de Maieto. 98, 

123. 
Columbel, censitaire de Mayet. 

126. 
Columnel (Ragerus de). 128. — Ce 

nom doit peut-être se lire : Co- 

lumnes (Coulaines). 
Comburniacus. Voir Bousse. 
Cône, sergent de Berçay. 231'. 
Conive (Robert, [ils d'Herbert). 151. 
Constantia (Gauteriusde), cancella- 

rius. 51. 
Coperia (Guarinus et Richart de), 

vavassores de Oiseio. 130. 
Cocjui (terra Gaufridi). 36. 
Coquus (Garnerius). 40, 42, 44. 
Corberaut (terra Gilel)erti de). 40. 
Corbiau (Gaufridus don). 14{). 
Corbin (feodum Guillelmi), de feodo 

Susa». ()L 
Corbin (Robert), bailli de la foret 

de Berçay. 252. 
Corbine (la), censitaire de Cou- 
laines. 128. 
Corbonis (nemus). VoirBoiscorbon. 
Gorceillon, Corcillon, Corcellum, 

Corcullon, etc. Voir Courcillon. 
GorceliîP. Voir Courcelles. 
Goribe (Gervasius do la , vavas.sor 

de Susa. 72. 
Cornille (Gaufridus), vavassor de 

Susa. 09. 
Cornillon. Voir Courcillon. 



Cornu (Guido), vavassor de Lope- 
lande. 132. 

Cornu (Herbertus, Herbert on Hu- 
bert). 142, 193, 196. 

Cornu (Johannes), vavassor de Lupi- 
lande. 145. 

Cornu (Mathieu, Macé). 151, 193. 

Cornu (Thibaut), vavassor de Susa. 
71. 

Corpin (Robin us). 98. — La vraie 
forme de ce nom doit être Tor- 
pin. Voir Turpin (Robinus). 

Corrant (le gendre feu Jehan), vas- 
sal de Château du-Loir. 197. 

Cortirant, Cortiran. VoirCourtirant. 

Costentin (Gerun). 41, 43. 

Coudraie (la), Colderia. 65. — Peut- 
être la Coudraie, à Saint-Ouen- 
en-Belin. 

Coudray (le), en Jupilles et Thoiré. 
1.34. 

Coulaines, fief à Mayet, mouvant de 
Mayet, Colenes. 127-129, 194,211, 
246, 250. 

Coulaines (Gervais de\ Gervasius 
de Colemnis. 74; — de Colonnis. 
117. 

Coulaines (Rainard de), Raginardus 
de Columnis. 115. 

Coulaines. Cf. Columnel. 

Coulans (le seigneur de^, vassal de 
Louplande, dominus de Collent, 
de feodo de Beauvair. 101. 

Coulans (Guillaume de), vassal de 
Louplande, Guillelmus deColuns. 
133. 

Coulogne (Perceval de\ seigneur 
de Pas.sau, Parce val, Parseval de 
Coulongne, de CuUoygne, deCou- 
loigne. 241, 242,248. 

Coulongé , Colongiacus . Colon - 
gcium, Collunge>um. 5, 117, 15,3, 
154, 269. 

Coupetière (modietaria de la). 145. 
— Vers Louplande. 

Courcelles (Indre-et-Loire), Cur- 
cella. 29. 

Courcelles, Corcellœ. 72, 73. — 



294 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 



Feodiim de Curcellis. 144. — Pro- 
bablement Gourcelles, à Requeil. 

Courcillon, à Dissay-sous-Gourcil- 
lon, terra de Corcillon, Corceil- 
lon. Coursillon. 37. 103, 141, 1()6- 
170, 104. 

Courcillon (le seigneur de), domi- 
nus de Corcillon, vavassor de 
Castro Lidi. 38. 

Courcillon (Eudes de), Odo de Cor- 
cellunn, vavassor de Susa. 71. 

Courcillon (Eustachie de). 10(3. 

Courcillon (Geoffroy de), sire de 
Courcillon et des Étangs-l'Arche- 
vèque, fils de Guillaume de Cour- 
cillon (1277-1203). 16S-172, 185, 
180, 194. 

Courcillon (Guillaume de), Willel- 
mus, filius llatonis de Curcellon, 
Guillermus de Gurcilio, Wuillel- 
mus de Gurcilio, Guillelmus de 
Gurcillon , vavassor de Castro 
Lidi (xies.). 21, 26, 30, 43. 

Courcillon (Guillaume de), cheva- 
lier, seigneur de Courcillon et 
des Étangs-l' Archevêque, Guillel- 
mus de Corcillon, de Courcillon, 
de Gorcullon (xiif s.). 117, 141, 
143, 146, 160-170, 208. 

Courcillon (Hato de), Hato de Cur- 
cellon, de Corcillon, vavassor de 
de Castro Lidi. 20, 21, 42. 

Courcillon (Hugues de), chevalier, 
151. 

Courcillon de Dangeau (i\'Iarie-Anne- 
Jeanne de), fille de Philippe de 
Courcillon et première femme de 
Charles-Honoré d^Albeit, duc de 
Montfort et de Ghevreuse. 273, 
274. 

Courcillon (Marie-Sophie de), fille 
de Philippe-Égon de Courcillon 
et femme d'Hercule- Mériadek, 
prince de Rohan et de Soubise, 
baronne de Château- du -Loii", 
princesse de Rohan et de Sou- 
bise. 265-275. 

Courcillon (Philippe de), marquis 



de Dangeau, baron de Sainte- 
Hermine et de Ghàteau-du-Loir. 
268, 273. 

Courcillon (Philippe-Égon de), mar- 
quis de Courcillon. 273, 274. 

Courcillon (Robert de), Robertus 
de Coi'ciellun (xiic s.). 75. 

Courcillon (Fiobert de), Robert de 
CorniUon (1283-1293). 197. 

Gour-de-Berçay (la), Aula de Bur- 
ceyo, de Burcey. 78, 81, 82. — 
Le prieuré des Salles, à Beau- 
mont-Pied-de-Bœuf. 

Courdemanche (Saithe), Guria Do- 
minici, Curtis Dominica. 10, 
22-24, 28. 

Courdemanche (Guiscelin de), Wis- 
celinus de Guria Dominica, Guis- 
celinus de Guria Dumenchii. 28, 
32. 

Courgains. 30. 

Courmarcel, Guria Marcelli, in par- 
rochiaSancti Guingaloei, in feodo 
domini de Castro Lidi. 149. — 
Le lieu de Gourmarceau est à 
Luceau. 

Courmarcel (Jean de). 149. 

Cour-Pèlerin (les vignes de), à Vou- 
vray-sur-le-Loir. 270. 

Coursol (GeofTroy de), abbé de 
Marmoutier. 92, 93. 

Gourtamon , Courthamont. Voir 
Cohémon. 

Gourtirant ou Courtiran, fief à Lu- 
ceau, mouvant de Château-du- 
Loir, Cortiran. 194, 202. 

Gourtirant (le sire de), li sires de 
Cortiran. 202. 

Gourtirant (la dame de), domina de 
Cortiran. 141, 143. 

Gourtirant (Adam de), Adam de 
Cortiran. 85. 

Gourtirant (Dreux de) , Droco , 
Drogo de Curtiran, de Curti- 
ranno, de Guria Tiranni, de Guria 
Tyranni, de Curtirant, de Corti- 
ram, de Cortiran, de Gortirant. 
16, 25, 27, 28, 30, 33, 40. 



TABLE ALPHABETIQUE 



295 



Courtirant (Foulques de), Fulco de 
Cortirant. 47. 

Courtirant (Guy de), Guide de Cor- 
tirant, dapifer. 47 ; — Guido de 
Cortiran, senescallus. 85. 

Courtirant, Cortiran (Simon de). 194. 

Couture (l'abbaye de la), au Mans. 
2. — (abbé de la). Voir Juhel. 

Craive (Gaufridus). 72. 

Craon (Aniaury 1er de). 87-91, 94, 
95, 10:-;-105, 112. 

Craon (Amaury III de), Amalric, 
sire de Craon. 212, 219. 

Craon (Guillaume le'- de). 222, 228, 
229. 

Craon (Maurice II de). 51. 

Craon (Maurice IV de). 138, 139. 

Crelate (Fulco de). 101. — Cf. Tré- 
lazé (Fulco de). 

Crembort, censitaire de Mayet. 122. 

Crenon (Jean de), seigneur de 
Boessay. 237, 243. 

Crez (Droco de). 115. 

Crez (Richard us de). 69, 71. 

Crocherie (la), fief à Beaumont- 
Pied-de-Bœuf, mouvant de Chà- 
teau-du-Loir. 196. — Il y a aussi 
à Luceau un lieu nommé la Cro- 
cherie ou la CrocheLc3rie. 

Crochin (Guido). 71. 

Croe (Drogo de), 27. 

Croix (Guillaume de la). 251. 

Crosa (vinea de). 112. — Dans la 
région d'Outillé. 

Crota (Hubertus de la). 33. 

Crucheray (Loir-et-Cher). 135. 

Cuart (Guillelmus). 117. 

Cuer (Simon de). 197. 



Cuissard (Ch.). 148. 

Cullo Bovis (de). Voir Colombœuf 
(de). 

Culloygne (de). Voir Coulogne (de). 

Cultura (Johannes de). 130. 

Ciipanis (villa de), in parrochia 
CurtisDominice. 24. 

Curatus (Guillelmus). 106. 

Curbegalli (Hélinand). 10. 

Curcella, Curcellis. Voir Courcelles. 

Curcellon , Curcilium , etc. Voir 
Courcillon. 

Curcey (Geoffroy de), seigneur de 
Passau, Gaufridus deCurceio, de 
feodo terra3 Paceii. 143. 

Curcey (Gervais de), seigneur de 
Passau, Gervese de Curcey vel de 
Carcey, home lige, de sa terre de 
Paceau. 196. — Ne pas tenir 
compte des notes 4 et 5 de la 
page 196. 

Curefère (la), ou la Cufère, moulin 
et métairie dans la mouvance de 
Chàteau-du-Loir. 209. 

Curia Dominici, Cura Dumenchii, 
Curtis Dominica. Voir Courde- 
manche. 

Curia Ilamonis, Curtis Hamonis. 
Voir Cohémon. 

Curia Marcelli. Voir Courmarcel. 

Curia Tyrarmi. Voir Courtirant. 

Curtiran, Curtirannum. Voir Cour- 
tirant. 

Cuse (la chàtellenie de). 197. — 
Mauvaise forme probable. Peut- 
être la Suze. 

Cussé (Foque de). 72. — Peut-être 
Tusse. 



D 



Daace (le gué). 230. — Sur le 
Narais, entre le prieuré de Berçay 
et la Louvetière. On trouve encore 
le lieu des Gués-Brunets, sur la 
rive droite, en face de lu Louve- 
tière. 



Daguenet (Guillelmus). 126. 
Dain. Voir Daon. 
Damiette (Kgypte). 140. 
Dangeau (marquis de). Voir Cour- 
cillon (Philippe de). 
Daniel, censitaire de Coulaines. 128. 



296 



CARTULAIRE DE ClI\TKAU-l)U-LOIR 



Danzé (Loir-et-Cher). 13(), 137. 

Daon (Olivier de) , seigneur de Pocé, 
Oliverius de Dain. 103. 

Dar (Guillelrniis). 83. 

Daro, Darron (Radulfus, Raoul). 
115, 140, 202. 

Daro, Dari'o (Robertus). 74, 117. 

Daron. fief mouvant de Mayet. 
251. 

Daron (Juon de), vassal de Chàteau- 
du-Loir. 241. 

Daron (Robin de), seigneur de 
Daron. 250, 251. 

Dauphine (M»'e la). 273. — Marie- 
Thérèse d'Espagne, femme du 
dauphin Louis de France. 

Deable (Johannes). 131. 

Déconfiture (la). Voir Ville-aux- 
Glercs (la). 

Dehaus (Johannes). 119. 

Dejean, notaire de Paris. 273. 

Deleert (Guido). 119. 

Delert (Johannes). 117. 

Delisle (Léopold). 76, 80, 81, 85, 87, 
89, 90. 

Diciseau (medietaria de). 103. 

Dissay-sous-Courcillon, Disse. 269. 

Diuternus, presbyter. 30. 

Doinces 1)6/ Domées (feodum). 141. 
— Mauvaises formes probables. 

Doii'e (Gaufridus vel Gauter). 70. 

Domart-en-Ponthieu (Somme). 222. 

Domées. Voir Doinces. 

Domete, Domeste (Robertus). 99, 
125. 

Domin (Ervil). 124. 

Domura. Voir Douvre. 

Dorce (Henricus). 144. 

Dorille (Andréas). 117. 

Doubleau (Hugues), père et fils. 2. 

Douvre (la forêt de), paroisses de 
Mayet, Marigné, Saint-Biez. Saint- 
Ouen, Château-l'Ermitage et Re- 
qneil, Doura, Domura, Doure. 73- 
75, 106-110, 140, 142, 156-158, 161, 
162. 195. 197, 209, 230, 252, 253, 
259, 272. 

Doyssa, censitaire de Mayet. 123. 



Drapeir (Gaufridus). 124, 125. 

Drapeir (Ilubertus). 127. 

Drapeir (Hugo). 118. 

Drapeir (Hicheir). 98, 118. 

Dreux (le comté de). 224. 

Dreux (le comte de). 22.3-225. — 
Pierre de Dreux. — Voir Dreux 
(Pierre de). — (comtesse de). 
Voir Montfort (Béatrix de). 

Dreux (Béatrix de). 269. — Lire 
Béatrix de Montfort. 

Dreux (Jean III de), fils de Jean II 
et de Jeanne de Beaujeu, comte 
de Dreux et de Montpensier, sei- 
gneur de Saint-Valery et de Châ- 
teau-du-Loir. 212-216, 218, 226, 
229, 244. 

Dreux (Jeanne de), comtesse de 
Rtrucy, fille de Robert IV de 
Dreux et de Béatrix de Montfort, 
femme de Jean IV de Roucy et 
de Jean de Bar. 209-211, 222.' 

Dreux (Pierre de), fils de Jean II et 
de Jeanne de Beaujeu, comte de 
Dreux et de Montpensier et sei- 
gneur de Château-du-Loir. 217- 
224, 226, 227. 

Dreux (Robertde), filsde Robert III, 
comte de Dreux, et d'Kléonore de 
Saint-Valery, mari de Clémence 
de Chàteaudun, vicomte de Chà- 
teaudun. 140. 

Dreux (Robert IV de), fils de Jean l^'^ 
et de Marie de Bourbon, mari de 
Béatrix de Montfort, comte de 
Dreux et de Montfort et seigneur 
de Château-du-Loir; Robert de 
Droes ; Robertus, comes de Dro- 
cis, comes Drocensis et Montis- 
fortis et dominus Castrilidi ; Ro- 
bert, cuens de Dreues et de 
Montfort, signour dou Château 
dou Leir, dou Châtiadouloir. 96, 
151-173, 211. 

Dreux (Robert V de), fils de Jean II 
et de Jeanne de Beaujeu, comte 
de Dreux et seigneur de Château- 
du-Loir. 211, 212, 216, 250. 



TABLE ALPHABETIQUE 



297 



Drigum (Hamelinus). 120. — Cf. 

Druium. 
Drogo, capellanus Remensis. 13. 
Droin (Joliannes). 124. 
Droué (Loir-et-Cher). 135, 136. 
Drudis, Druus (Hilduinus). 16, 29. 
Druin (llobertus). 127. — Cf. Drujon. 
Druium (Hamelinus). 125. — Cf. 

Drigum. 
Drujon (Robertus). 129.— Cf. Druin. 
Ducella (Philippus de). 38. 
DufTus Hardy (Thoma). 77. 
Duloeta (terra prepositi de). 37. 



Dunelain, Dunelian (Gaufridus). 40, 
41, 43. — La variante Clunelain, 
p. 40, est une mauvaise lecture. 

Dunois (le), Dunense. 139, 140. 

Durand (Geoffroy). 84. 

Durandus, mariscalcus. 17. 

Durant (Ernaudus). 126. 

Durant (Guillelmus). 132. 

Durant (Micho). 124, 125. 

Durant (Stephanus). 145. 

Duredent (Hugo). 126. 

Durodente (Guillelmus). 47. 

Durville (l'abbé). 30. 



E 



E., archiepiscopus Burdegalensis. 
78. — Elie de Malemort. 

Eboracensis (Rogerus, archiepisco- 
pus). 50. 

Échelles (d'). Voir Eschelles (d'). 

Écorpain (Sarthe). 135. 

Églantine, femme de Jean de Mon- 
toire. 134. 

Elbenne (le vicomte S. Menjot d'). 
2, 8, 19, 154, 159. 

Elcornart (Stephanus). 123. 

Eliensis(G., episcopu.s). 50. 

ÉlLsabeth, femme de Robert de 
Chàteau-du-Loir, Elisabet, Elisa- 
beth, Elysabet, Helisabeth. mater 
Gervasii de Castro Lidi. 15-17,24, 
25, 32, 33. 

Engolisrhensis (J., episcopus). 78. 
— Jean de Saint-Val. 

Enjobaut, censitaire de Mayet. 124. 

En net (terra). 40.— Peut-être l'Ente, 
à Écommoy. — Cf. Lenta. 

Épau (l'abbaye de 1'), le convent de 
la Pitié jouste le Mans. 170, 175- 
177. 

Kpuisay (Loir et-Chor . VM). 

Éremburge, i)remiôru femme de 
Gervais de Château - du - Loir, 
Aremburgis, fc^remburgis, uxor 
Gervasii de Castro Lidi. 15, 17, 
23, 24, 29, 32, 33. 



Erimbert (Droco). 123. 

Ermitière (la rivière qui vient de 1'). 
185, 186. ~ Le ruisseau des 
Hayes, affluent de la Veuve (Tri- 
ger). L'Ermitière ou l'Hermitière, 
à Saint-Vincent-du-Lorouer, à la 
source du ruisseau des Hayes. 

Ernaldus, grammalicus. 11. 

Ernaldus, monachus. K). 

Eschelles (Pierre l*-'"" d'), seigneur 
de Lucé, Petrus de Scalis, domi- 
nus de Luceyo, monsiour Pierre 
d'Eschielles, Pierre de Chelles. 
171, 172, 186, 187, 194. 

Eschelles (Pierre II d'), seigneur de 
Lucé. 228, 229. 

Esnegnetière (!'). 146. — En la chA- 
tellenie de Mayet. A comparer 
avec Lemesquetière, p. 117. 

Espaigne (Aleaumed'), seigneur de 
Villaines. 192. 

Espaigne (Henri d'), marquis de 
Vennevelles. 2()L 

Espaigne (Philippe d'), seigneur de 
Villaines, Philippus d'Espaigne, 
d'Espaigni. 113, 114, 141. 

Espaigne (Turselin d'), seigneur de 
Vaux, Turselinus de Hespagne,... 
in suis censibus de Vaux. 103. 

Espéreuse (seigneur d'). Voir Saint- 
Martin (Guillaume de). 

VL 88 



298 



CA.RTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 



Espignière (1'). 197. — Ce nom paraît 
désigner un fief ou arrière-fief de 
Chàteau-du-Loir, peut-être l'Es- 
pinardière, à Saint-Biez-en-Belin. 
Au lieu de : fils madame, il faut 
évidemment corriger : homme 
Madame. 

Espinardus (Ilamelinus). 16. 

Espiiiart (Ilamelinus). 122. 

Espinart (hœres de). 68. 

Esplanta (nemus in). 49. — La forêt 
de Plante, entre Tours et Gham- 
bray. Cf. Carré de Busserolle : 
Dkt., V, 87. 

Esseline (Guillaume), paroissien de 
laSuze. 177, 178. 

Esselinière (la métairie de 1'), en 
la châtellenie de la Suze. 177, 
178. — Les Elinières (Cassini) ; 
les Hélinières (Etat-major). 

Estang(M. de F). 33. 

Estouteville (Jean d'), Johannes de 
Estoutevilla. 134-138. 



Estouteville (Robert d'). 135. 

Estrie (Guillaume), sergent de Lucé. 
239. 

Étangs- l'A rcliovêque (les), fief à 
Saint-Vinccnt-du-Lorouer, mou- 
vant de CliAteau-du-Loir. 168, 169, 
185, 186, 252. — (seigneur des). 
Voir Courcillon (Geofl'roy et Guil- 
laume de), Fromentières (Olivier 
de). 

Eustachius(magister),ordinisGran- 
dimontis. 55. 

Évaillé (Sarthe). 135. 

Éveillart (Guillot), sergent de Ber- 
çay. 231. 

Even, abbé de Saint-Mélaine. 8, 9. 

Evriaco (Procolinus, sacerdos de). 
46. — Evriacum paraît désigner 
ici Yvrê-le-Pôlin. 

Exempla. 37. — Probablement les 
Exemples, à Saint-Pierre-du-Lo- 
rouer. 

Exportiaco (Mainardus de). 24. 



F 



Faaco (de). Voir Fay (de). 

Faber (Galebrun). 123. 

Faber (Galterius, Galtier). 121, 126. 

B^aber (Robertus). 123. 

Faber (Stephanus). 131. 

Faciens Stultitiam (Fulco). 37. 

Faigne (la), fief à Parigné-le-Polin, 
le fié de la Feigne, séant en la 
parroisse de Parrigny. 200. 

Faigne (la), fief à Pontvallain, mou- 
vant de Chàteau-du-Loir. 194, 
223, 241, 242, 251. — Voir Pro- 
viince du Maine, X, 305 et 337, 
art. de M. l'abbé A. Ledru. 

Faigne (le seigneur de la), dominus 
de la Faigne. 38 ; — de Fagnia, 
de Fegnia. 110; — delaFouingne 
de la Foingne 
seignor de la Faigne. 173. 

Faigne (Gilles de la). 171, 172, 194. 

Faigne (Hamelin de la), Hamelinus 



141 ; — le fié au 



Fangiœ, Fangie, Fange. 59, 74, 

125. 
Faigne (Patri de la), Patri de Fai- 
gne, Patricius de Fange. 42, 43. 
Falaise (le gué de la), à Vaas. 

267. 
Fay, fief à Mansigné. 173. 
Fay (Ernaudus de), vavassor de 

Castro Ledi. 40,41. 
Fay (GeofTroy de), seigneur de la 

Roche-Ermenier. 202. 
Fay (Guillelmus de), vavassor de 

Maieto. 75, 117. 
Fay (Johannes de), vavassor de 

Maieto et de Oiseio. 115, 129. 
Fay (Marsile de), Marsilius de Fayo 

vel Feyo (1157). 47. — Marsilius 

de Faaco vel Fayaco (1250). 142. 
Fegerat (Hubertus). 107. 
Fegnia, la Feigne. Voir Faigne (la). 
Fellart. Voir Fessart. 



TABLE ALPHABETIQUE 



299 



Fercé (Philippus de), vavassor de 
Susa. 116. 

Ferrant (Clément), vassal de Chà- 
teau-du-Loir. 241. 

Ferraria, burgiis Ferrariae, peda- 
gium de Ferraria. 37. — Probable- 
ment la Ferrière, à Jupilles, plutôt 
que la Ferrière (Indre-et-Loire). 

Ferraria (Fouquetus vel Fougertus 
de). 143, 145. 

Ferrière (la). 202. — Probablement 
la Fenière, fief à Jupilles, mou- 
vant de Château-du-Loir. 

Ferrières, terre de Tabbaye du Ron- 
ceray. 4. 

Ferté-Bernard (la). 159, 251. 

Ferté-Bernard (le seigneur de la). 
176. 

Ferté-Bernard (Geoffroy de la). 97. 

Ferté-Bernard (Huguesde la), Hugo, 
dominus de Feritate Bernardi. 
103. 

Fessart vel Fellart (Droco de). 120. 

Feude (Jean), seigneur de la Gue- 
gnerie et de Gaschereau. 247. 

Feyo (de). Voir Fay (de). 

Fiennes (Enguerrand II de), Enguer- 
ran, seigneur de Fieules. 152. 

Fiennes (Guillaume de), mari de 
Blanche de Brienne. 152. 

Fier (André dou). 195. 

Fillum, censitaire de Mayet. 120. 

Fiot-Bouché et Fief-Bouchet, le fay 
Boschet, proche Romilly (Loir-et- 
Cher). 136. 

Flacé (Mathias de). 72. 

Flaé, Flaeiacum, Flaiacum. Voir 
Fiée. 

Flèche (la), Flechia castrum, Fissa. 
31, 44, 77, 78. 

Flèche (Kremburge de la), femme 
de Foulques V. 31, 44. 

Flèche (Gauzbert, Knoch, Geoffroy, 
Ijancelin, Milon et Guillaume de 
la), frères d'Hélie, comte du Mai- 
ne. 31. 

Flèche (Hélie de la), comte du 
Maine. 1^-34, 44. 



Flèche (Jean de Beaugency, dit de 
la), seigneur de la Flèche. 31. 

Fiée, Flaé. 201, 242, 247, 264, 270. 
— Cf. Floé. 

Fiée (Ernaud de), Ernaudus de 
Flaé, vavassor de Castro Ledi. 
43. 

Fiée (Guillaume de), vassal de Châ- 
teau-du-Loir. 193. 

Fiée (Haoys de), femme lige de 
Château-du-Loir. 193. 

Fiée (Hugues de), Hugo de Flaeiaco. 
17. 

Fiée (Marsilede), Marsiliusde Flaé, 
de Flaiaco. 64, 69, 84. 

Fiée (Pierre de), Pierre de Flaé. 
201. 

Fleurines (Oise). 225. 

Flite. 196. — Ce nom semble dési- 
gner un fief mouvant de Châ- 
teau-du-Loir. 

Floé (Fulco de). 131. — Ce nom et 
le suivant sont peut-être pour 
Flaé (Fiée). 

Floé (Garinus, Guarinus de). 129, 
132. 

Florie (Droinus). 119. 

Florie (Gervasius). 120. 

Fodeere (terra de la). 128. — A 
Mayet on aux environs. 

Fode (Hamelinus). 128. 

Fodeia, censitaire de Mayet. 121. 

Fogerat (Herbertus). 119. 

Foingne (la). Voir Faigne (la). 

Foie (Guillot de). 128. 

Folquin (Andréas). 127. 

Fomueon (Huet de). 71. 

Fontaine (la terre de). 30. 

Fontaine (la Grande-), moulin et 
métairie. U)6. 

Fontaine-Guérin (Maine-et-Loire). 
243. 

Fontaine-Saint-Martin (le prieuré de 
la). 44, 2.59. 

Fontaines (Hardouin de), seigneur 
de Fonlaine-(iuérin et de l'Isle- 
sur-le-Loir. 243. 

Fontana(Guillelmusde), miles. 145. 



300 



CARTULAIRE DE CIIATEAU-DU-LOIR 



Fontenailles, à Écommoy. 114. 
Fontenas (vinea3 apud). 103. 
Fontenella (Radulfus de). 30. 
Fontenelles (les), fief à Mayet, 

mouvant de Mayet. 37, 16(), 167. 
Fontenelles (Jean des), Johannes de 

Fontenellis. 126. 
Fonteney (Etienne de). 195. 
Fontgombault (l'abbé de). 128. 
Fontibus (mansura de). 29. 
Foque (Johannes). 121. 
Forcalqiiier (comtesse de). Voir 

Blois (Marie de). 
Foresta (feodum de). 100-102. — La 

Forêt, fief mouvant de Louplande. 
Foresta (Guillelmus de), vavassor 

de Lopelande. 133, 145. 
Foresta (Julianus de), vavassor de 

Lopelande. 133. 
Foresta (de). Cf. Neniore (de). 
Foret (Jean de la), Joban de la 

Forest, chastellain du Chastel du 

Loir. 231. 
Forges. 141, 236. — Les Forges, à 

Beaumont-Pied-de-Bœuf, à Jupil- 

les ou à Thoiré. 
Forgete (la maison à la), àChâteau- 

du-Loir. 184. 
Forterées (le pré des), à Saint-Vin- 

cent-du-Lorouer. 272. 
Fortin (Gaufridus). 125. 
Fortin, Fortins (Gervasius). 73, 115, 

117, 129. 
Fortin (Raginaldus). 128. 
Fossae. 124. — Les Fosses, dans la 

censive de Mayet. 
Fosse (Guillaume de la). 211. 
Fosse (Payen de la), Paien de la 

Fousse. 194. 
Fosse, Fousse (Paien, fils de feu 

Robert de la). 207, 208. 
Fossis (Guitonus de). 121. 
Foterel (Droinus). 127. 
Foterel (Matheus). 126. 
Fouage (la), fief mouvant d'Outillé. 

243. 
Foucault (l'abbé A.). 212. 
Foulletourte. 247, 268, 269. 



Foulques III Nerra, comte d'Anjou, 
Fulco, cornes, pater GaufTredi 
comitis. 4, 6, 12, 19. 

Foulques IV Récbin, comte d'An- 
jou, Fulco, comes. 31, 32, 44. 

Foulques V le Jeune, comte d'Anjou 
et du Maine et roi de Jérusalem, 
Fulco Fulconis, cornes Andega- 
vensis, rex Jerosolvmorum. 31, 
44, 45, 162. 

Fournillon, paroissien de Pontval- 
lain. 176. 

France (la). 2, 233, 253, 259, 265, 
273. — (roi de). Voir Charles VIII, 
Charles IX, Henri I«r. Henri II, 
Henri III, Henri IV, Louis VIII, 
Louis XII, Louis XIV, Louis XV, 
Philippe II, Philippe III, Philippe 
VI, Robert. 

Franceis (Aucherle). 39. 

Francescus (Herbertus). 10. 

François L'-, roi de France et baron 
de Chàteau-du-Loir. 261. 

François de France, duc d'Alençon, 
d'Anjou et du Maine, bai'on de 
Château-du-Loir. 263, 264. 

Frappin (Guillelmus). 125. 

Fredonnière (la), au Temple (Loir- 
et-Cher). 136. 

Freslun (Gaufridus). 99. 

Fresneio (conventus de). 83. — 
Peut-être le prieuré de la Fres- 
naye, à Cléré (Indre-et-Loire). Cf. 
Carré de Busserolle, Dict.,Ul. 135. 

Frigida Coralia (Hugo). 17. 

Frodelenus, pellitarius. 17. 

Froger (l'abbé Louis). 14, 166, 199. 

Fromentières (Olivier de), seigneur 
des Étangs. 252. 

Fronteau (René), couvreur d'ar- 
doise. 255, 257. 

Frovilla (domina de). 146. 

Fulchardus, monachus. 16. 

Fulcharius, forestarius. 23. 

Fulcodius, canonicus. 16. 

Fuicodius, scriba. 11. 

Furnarii (terra Giraldi). 36. 

Furneio (Guillelmus de). 129. 



TABLE ALPHABETIQUE 



301 



G 



G., episcopus Eliensis. 50. 

G., prior ordinis Grandimontis. 55. 

Gabet (Joliannes). 72. 

Gaillait (Pierre), marchand. 256. 

Galesendis, uxorSuhardiTedhoIini. 
27. 

Galanderie (la). Voir Guarerande. 

Galiena, censitaire de Mayet. 124. 

Galiene (Andréas). 128. 

Galiene (Bordoinus). 122. 

Gallerande (marquis de). Voir Cler- 
mont (Piei-re-Gaspard de). 

Gallerande (Hamelin de), Hameli- 
nus de Gualeranda, vavassor de 
Oiseio. 129. 

Galop (Garnerus). 131. 

Galteir (Guillelmus). 130. 

Gambaiseuil (Seine-et-Oise), Gam- 
besolium. 149, 150. 

Gânerie (la), fief mouvant de Chà- 
teau-du-Loir, laGasnerye. 253. — 
Il y a la Gânerie ou la Gasnerie à 
Fiée et à Marçon. Peut-être est-ce 
ici le même lieu que la Guegnerie, 
à Verneil-le-Chétif. Cf. Guegnerie 
(la). 

Gangier. Voir Gaugain. 

Garan (Fulco). 129. 

Garestin (Paganus). 118. 

Garneir (Gaufridus). 118. 

Garneir (Julianus). 129. 

Garneir (Robertus). 66. 

Garneir (Stephanus). 120, 126. 

Garnier, frère de Rahier. 28. 

Garnier, Cîarneir (Hugo). 67, 71. 

Garnier (Robertus). IH), 143. 

Garrain (Rudulphus). 125. 

Garrel (Hubertus). 98, 124. 

Garrel (Radulphus). 98, 124. 

Garsende, seconde femme de Ger- 
vais de Chàteau-du-Loir. 32, 33. 

Gaschereau (le moulin de), à Ver- 
neil-le-Chétif, fief mouvant de 
Chî\teau-du-Loir. 247. 

Gasnerie (la). Voir Gânerie (la). 



Gâtines (l'abbaye de), à Villedomer 
(Indre-et-Loire) , Beata Maria de 
Gastineta. 86, 87. — Alanus, 
abbas de Gastineta. 46. 

Gâtines (la forêt de), forestaria 
Gastinœ. 3, 144. 

Gaudinus, dominus Baudoineriae. 
64. 

GauITredus, pellitarius. 17. 

Gaufridus, presbyter. 83. 

Gaugain (Guillaume), bailli de Châ- 
teau-du-Loir et procureur du 
comte de Dreux, Guillaume Gau- 
gaing, Gauguaing, alias Gangier. 
78, 95, 96, 172, 191. — Les formes 
Gaugaing et Gangier paraissent 
provenir d'abréviations mal inter- 
prétées et s'appliquer au même 
personnage. 

Gaugien (Galterus). 98. 

Gauguein (Egidius). 127. 

Gaulart. Voir Goulart. 

Gausbertus, forestarius. 20. 

Gauscelinus, frater Abelini. 10. 

Gauteir (Libaut). 120. 

Gauteret, censitaire de Coulaines. 
128. 

Gautier, fils de Rotrude de Chà- 
teau-du-Loir. 7. 

Gautier (Guarny cel Gouverni). 176. 

Gautière (Aliz), veuve d'Etienne 
Neveu. 250. 

Gavardé. 103. — Juvardeil (Maine- 
et-Loire). 

Gayer (Richardus). 121. 

Gayum (Petrus. iilius). 100. 

Gelin (Bocheir). 12<). 

Genis (la maison d'Etienne), àChâ- 
teau-du-Loir. 151. 

Genne (Garinus de). 119. 

Gennes (Mayenne), Gepna. 26, 27. 

Gennes. — Gepna (Gosfridus Cal- 
vellus, filius Theolini de). 27. 

Gennes. — Gepna (Leufredus, soro- 
rius Tiieolini de). 27. 



302 



CARTULAIRE DE CHATEAU-DU-LOIR 



Gennes (Thibaud de), Tetbaldus de 
Gepna. 27. 

Geoffroy II Martel, comte d'Anjou, 
GofTridus, cornes Andegavoriim, 
Gaufîredus cornes, filius Fulco- 
nis. 4-6, 12, 19. 

GeofTroy III le Jeune ou le Barbu, 
comte d'Anjou, Gauffredus, Gais- 
fredus cornes, Gaufridus Junior. 
15, 19. 

GeofTroy IV le Bel ou Plantagenet, 
comte d'Anjou et du Maine, Gau- 
fridus, cornes Andegavensis, filius 
Fulconis, régis Jerosolymorum. 
31, 45-47, 55-61, 97, 161, 162. 

GeofTroy, comte de Nantes, fils de 
GeofTroy IV Plantagenet, Gaufri- 
dus, filius Gaufridi, comitis An- 
degavensis, et cornes Nanneten- 
sis. 46,47,97, 161,162. 

Georgius (Hugo). 100. 

Gereor (Robertus). 122. 

Germaincourt (Aubelet de), enquê- 
teur des eaux et forêts de la 
baronnie de Château -du -Loir. 
231, 235-239. 

Germaincourt (Isabelle de), dame 
d'Oizé et de Foulletourte. 247. 

Germaincourt (Jeannin de), sei- 
gneur de l'Aunay-Briant. 250. 

Gerreir (André). 122. 

Gervasius, filius Alberici. 11. 

Gervasius, vicarius. 32. 

Gesne (Hugo de). 42,43. 

Gesneio (feodum de). 69. — Dans 
la mouvance de la Suze. — Il y a 
un lieu nommé Gesne à Mansi- 
gné. 

Gesneio, Gesne (Gaufridus de). 72, 
131. 

Gessne (dominus de). 38. 

Gidy (Loiret). 223, 224. 

Gié (seigneur de). Voir Rohan 
(Charles, François et Pierre de). 

Gien (le comté de). 263. 

Gifïart (Gaufridus). 113. 

Gilduinus, miles. 16. 

Gileberti (Stephanus). 121. 



Gillebertus, magister ecclesie Cas- 

telliensis. 45. 
Ginargan (Robertus, filius). 37. 
Giraldus, cellerarius. 17. 
Girard (GeofTroy). 114. 
Girardus, camerarius. 17. 
Girardus, telonearius. 30. 
Girart (tenementum feu). 118. — 

Dans la censive de Mayet. 
Giraut (Johannes). 123. 
Giraut (uxor feu Rachart). 119. 
Girois (Fulco). 41, 43. 
Girulfus, clericus. 16. 
Glapione (Guarinus de), senescal- 

cus de Normannia. 77. 
Glocesteriensis (J. de Gray, archi- 

diaconus). 77. 
Gloseria, censitaire de Coulaines et 

de Mayet. 119, 128. 
Gnovaut (Johannes). 128. 
Godefroy (Guillaume). 134. 
Godehilda. Voir Bellême (Godehilde 

de). 
Godetière (la), la Godeterre, fief 

mouvant de Château -du -Loir. 

192. 
Goeures (Matheus de). 144, 145. 
GofTredus, vicarius. 23. 
Goion (Guido). 209. 
Golias (Guillelmus). 122. 
Gonnesse (Guillaume de), bailli 

d'Anjou et du Maine. 173, 174. 
Gosfridus Hugonis, pontifex Ande- 
gavensis. 32. — GeofTroy de 

Mayenne. 
Gouet (Guillaume II), Willelmus, 

Guillelmus Goietus. 22, 23. 
Goulart, Gaulart (le manoir de). 

208. — - Probablement Goulart, à 

Vouvray-sur-le-Loir. 
Gourdault (Jean), seigneur de la 

Querole. 263. 
Gousaussy. 226. — Mauvaise lec- 
ture probable. 
Graien (Guillelmus). 84, 85. 
Granchia (vineade), apud Gastrum- 

lidi. 92. 
Grandmont (l'ordre de). 47-55, 212, 



TABLE ALPHABETIQUE 



303 



259. — (prieur de). Voir G., 
Pierre. 

Grandmont (le prieuré, les Bons- 
hommes de), en la forêt de Ber- 
çay. Voir Berçay (le prieuré de). 

Grandmont, Grantmont (le moulin 
de). 230. — Proche le prieuré de 
Berçay. 

Gratecuisse (Guy de). 44. 

Gray (J. de), archidiaconus Gloces- 
teriensis. 77. 

Grazay (Guillaume de), seigneur de 
Vaux. 248. 

Grazay (Jean de), seigneur de Vaux. 
250. 

Grèce (Galterus). 101. 

Grésille (Jeanne de la), femme de 
Parceval de Coiilogne. 241, 242. 

Grève (Hugo delà). 70, 101. 

Grève (Johannes de la), Johannes 
de Gravia. 133, 145. 

Grièche, fief à Lavernat, mouvant 
de GhcUeau-du-Loir. 194, 261. 

Groget (Johannes). 120. 

Grosle (Theobaldus). 128. 

Grossin vel Grollin (Ragerus vel 
Raginard). 117, 119. 

Grousseau (Pierre). 212. 

Guaher (Droco). 121. 

Gualeranda. Voir Gallerande. 

Gualterius, canonicus. H). 

Gualterius, filius Arburgis. 17. 

Gualterius, monachus. 10. 

Guanguein (Gervasius). 121. 

Guarerande (oscha de la), in par- 
rochia de Ostilleio. 141. — Pro- 
bablement la Galanderie, lieu 
voisin des trois métairies de la 
Louvetière, la Saulaie et la Hure- 
lière, qui dépendaient du prieuré 
de Berçay. 

Guariau, censitaire de Coulaines. 
128. 

Guarinus (Parvus). 122, 120. 

Guarinus, clericus. l(i. 

Guarinus, (llius Aimeris. 17. 

Guarinus, filius Muberti. 17. 

Guarnerius, camerarius. 17. 



Guarnerius, major. 17. 
Guarnerus, canonicus. 16. 
Guaugain (Petrus). 128. 
Gucherain. censitaire de Mayet. 

124. 
Guécélard, Gué Saalart. 143, 268. 
Guegnerie (la), fief à Verneil-le- 

Chétif, mouvant de Château-du- 

Loir. 247. — Cf. Gànerie (la). 
Gueignon (Guido). 130. 
Guerreir (Gervasius). 129. 
Guerreir (Hubertus). 122, 126. 
Guerreir (Ragerus). 118. 
Guiarde (la), paroissienne de Pont- 

vallain. 176. 
Guiburge, veuve de Guillaume 

Quinlces. 151. 
Guiclin (Guillelmus). 132. 
Guido, buticularius. 9L — Guy III 

de Senlis. 
Guido, canonicus. 16. 
Guido, vicarius. 11. 
Guidricus, decanus ecclesie Re- 

mensis. 13. 
Guielin (Guillelmus). 132. 
Guierche (la). 140. 
Guierche (Herbert de la), Herber- 

tus de Wirchia. 30. 
Guig... (Hugo). 208. 
Guillart (René), procureur du roi. 

254, 258. 
Guillaume, évêque d'Angers. 102- 

101. 
Guillaume, doyen de Château-du- 

Loir. 163. 
Guillebertus, capellanus Remensis. 

13. 
Guillelmus, dux Normannorum. 11. 

— Guillaume le Conquérant. 
Guillelmus, episcopus Cœnoma- 

nensis. 51. — Guillaume de Pas- 
savant. 
Guillelmus, frater Henrici, régis 

Anglie. 47. 
Guillelmus, major. 83, 84. 
Guillon (Jean), seigneur de la Que- 

role. 242. 
Guimont (Bernardus). 126. 



CARTULATHE DE CHATEAU-DU-LOIR 



Guinart (Raginaldus). 111, 112. 
Guinart (Rosea, filia Raginaldi). 

111, 112. 
Guiomarus, capellanus. 47. 
Guiscelin, chevalier. 25. 
Guischet (Raginaldus). 131. 
Guise (sire de). Voir Anjou (Louis I<'>- 

d'), Rohan (Charles de). 
Guiunfi (Petrus, filius). 100. 
Gundrannus, forestarius. 17, 
Guoceri (Guillelmus). 70, 123. 



Guoheir, vassal d'Oizé. 130. 

Guoliot (Johannes). 72. 

Guolo (feodum de). 100. — Dans la 

mouvance de Louplande. 
Guoylla, censitaire de Mayet. 121. 
Guulardo (Gaisfredus de). 17. 
Guy, évéque du Mans. 45. 
Guye (le Port à la). Voir Port-à-la- 

Guye (le). 
Guyenne (la). 273. 



H 



IL, episcopus Xantonensis. 78. — 
Henri, évéque de Saintes. 

Hadvisa, relictaHilduini Drui, uxor 
Goslini de Semmur. 28. 29. 

Haia (Gaufridus de). 143. — Cf. 
Haya. 

Haie (Lambertus). 120. 

Haie-Bergeiie (la), à Danzé. 136. 

Haimo, canonicus. 16. 

Halatte (la forêt de). 225. 

Hamelin, évéque du Mans. 85. 

Hameline, fille de Jean Le Tort. 32. 

Hamelinus, pater Abelini. 10. 

Haoyl (Hugo). 118. 

Hardiau (Macé), vassal de Chàteau- 
du-Loir. 241. 

Hardoin (Guillelmus). 129. 

Hardoin (Odo). 129. 

Harduinus, filius Achardi. 10. 

Harduinus, forestarius. 23. 

Haren (Vincent), perrier. 253. 

Harenc (Vivianus). 39. 

Hasart vel Ilarsart (Mattheus), jura- 
tus de Doure et vavassor de 
Maieto. 73, 116. 

Haubert (Etienne^ sergent de la 
forêt de Berçay. 238. 

Haute-Perche, fief à Marigné, mou- 
vant de Château-du-Loir, Aute 
Perche. 19, 202, 242, 247, 268. — 
Voir Vendômois (Guillaume de). 
aute-Perche (le sin 
d'Aute Perche. 202. 



Haute-Perche (Barthélémy de),Bar- 
tholomeus de Alta Pertica. 41,44. 

Haute-Perche (Geoffroy de), Gau- 
fridus de Alta Pertica. 115, 117. 

Haute-Perche (Guillaume de), Guil- 
lelmus de Alta Pertica. 42, 44. 

Hauterives, Altae Ripae. 110. — Fief 
à Argentré (Mayenne). Cf. Abbé 
Angot, Dict., II, 407. 

Hauterives (Foulques d'), Fulquetus 
de Altis Ripis, Foque d'Oterive, 
d'Auterive. 110, 111, 202. 

Hauterives (Guillaume d'), Guillel- 
mus de Altaripa. 39. 

Hay (Philippus). 64. 

Haya (Richart de). 130. — Cf. Haia. 

Haye (dominus de la). 38. 

Hélie, comte du Maine. Voir Flèche 
(Hélie de la). 

Hélie, fils de Foulques V et d'Érem- 
burge de la Flèche. 31, 46. 

Hehe (Johannes). 98, 123. 

Helie (Stephanus). 127. 

Hélinand, fils d'Hugues. 23. 

Helye (Girardus). 117, 119. 

Hemery (Guillelmus). 130. 

Henri I<^''^ roi de France, Henricus, 
Hainricus, rex. 3, 4, 8. 

Henri II, roi de France. 262. 

Henri III, roi de France, comte 
d'Anjou et du Maine et baron de 
Château-du-Loir, Henri de France. 
263, 264. 



TABLE ALIMIABKTIQUE 



305 



Henri IV, roi de France et baron de 
Ciiàteau-du-Loir. 26i. 

Henri U Piantagenet, roi d'Angle- 
terre, Henricus, rex Angliae et 
dux Normanniœ et Aquitaniae et 
cornes Andegavensis, Henry, roys 
d'Engieterre, duc de Normandie 
et d'Acquitaine et conte d'An- 
giers. 46-51, 55-01, 82, 87, 97, 106- 
110, 151, 161, 162, 216. 

Henry (Petrus). 99. 

Herbert I«'" Éveille-Chien, comte du 
Maine, Ilerbertus, cornes. 3, 31. 

Herbert II, comte du Maine, Her- 
bertus, cornes Ginomannorum. 8. 

Herbert Bacon, Herbertus, frater 
Hugonis, comitis Genomannen- 
sis. 2 ; — Herbertus cornes co- 
gnomento Bacone. 10. 

Herbert, chevalier. 8. 

Herbertus, canonicus. 16. 

Herbertus, frater comitis Genoman- 
nensis. 2. Voir Herbert Bacon. 

Herbertus, nepos Isahac divitis. 
11. 

Herbertus, prepositus. 17. 

Herice (Bobertus). 119. 

Herimannus, filius Leunbli. 13. 

Herimarus, abbas Sancti Remigii. 
13. 

Herlent vel Hersent. 118. 

Hersende, fille d'Herbert I^^r et 
femme d'Azzon. 31. 

Hersende, dame de Chahaignes, 
HersendiSjdominadeChehennes. 
180, 181. 

Hersendis (domina). 83. 

Hersent vel Herlent. 118. 

Herveus, pater Obelini. 17. 

Hespagné. 103. Voir Espaigne. 

Hilaria, mater Philippe, uxorûs 
Guillermi de Buj)ibus. 52. 

Hildeburge, Hildeburgis. Voir Bel- 
lôme (Hildeburge de). 

Hildegarius, medicus. 29. 

Hodeer (Stephanus). 119. 

Hoel VI, comte de Nantes. 46. 

Hoèl. ùvéquti du Mans. 20, 21), 30. 



Homet, Humez (Willelmus de), 
constabularius Normannie. 77, 
78. 

Honorius, papa. 97. 

Houssiau (Matheus). 142. 

Houx (le), à Jupilles, manoir et 
prieuré de Marmoutier, Housum, 
Houxum. Hossum. Hussum, Hus- 
sium. 82, 91-95, 142, 259. 

Hozier (d'). 29. 

Hubaldus, vicarius. 17. 

Hubaudi (Theobaldus, filius). 28, 
40. 

Hubert, bienfaiteur du Ilonceray. 4. 

Hubert, évèque d'Angers. 5. 

Hubert, fils du vicomte Raoul. 11. 

Hubertus, filius Cleope. 20. 

Hubeitus, pater Guarini. 17. 

Hucher (Eugène). 45-47,97, 162. 

Huesgratière (la). Voir Vescontière 
(la). 

Hugerie (la). 185, 186. - La Huge- 
rie ou les Hugeries (Gassini), à 
Saint-Vincent-du-Lorouer. 

Hugo, filius Ansgerii. 11. 

Hugo, monachus. 24. 

Hugo, pater Roberti. 22. 

Hiigot (Gervasius). 132. 

Hugues 1er, comte du Maine. 2. 

Hugues II, comte du Maine. 31. 

Hugues III, comte du Maine. 31. 

Hugues, chevalier d'Adam de Ghà- 
teau-du-Loir. 12. 

Hugues, père d'Hélinand. 23. 

Hugues (Pierre). 16(). 

Huguot (Michel). 121. 

Huisne (1'), fluvium Idonea, la ri- 
vière de Yaingne. 34, 249. 

Humez. Voir Homet. 

Huraut (Robin). 230. 

Hurelière (la), la Huilliôre. 230,231. 
— Métairie du prieuré de Berçay, 
à Saint-Mars-d'Outillé. 

Hussum, Hussium. Voir Houx (le). 

Hybernia; (dominas). Voir Jean- 
sans-Terre. 

Hyes (GeofTroy de), seigneur de 
Griùche et Aigresoude. 194. 

Vf. 39 



:m6 



CAHTULAIHE DK CHATKAU-DU-LOIR 



Idonea. Voir Huisne (1'). 

llliers (Eure-et-Loir). 135. 

Illiers (Charles d'), seigneur de 
Chantemesle. 261. 

llliers (Geollroy II d'), seigneur 
d'Illiers et de Maisoncelles. 135. 

llliers (Louis d'), seigneur du Mes- 
nil-Madame-Rousse et de Ville- 
neuve. 2()1. 

Ingelbertus,cantorCenomannensis. 
11. 

Ingrande (Ysabeau d'), veuve de 
Jean de Verneil. 247. 

Innocent II, pape. 46. 

Insulla Longa. 52. — G. Port, Dicl., 
II, 542, cite deux îles de ce nom : 
l'île de Blaizon, sur la Loire, et 
une île du Loir, vis-à-vis Boudré, 



à Seiches. Dans la charte de Guil- 
laume des Roches il pourrait 
s'appliquer à une île du Loir 
vers le Lude ou Château-du-Loir. 

Isaac, filius Arboini.4I. 

Isabel, paroissienne de Pontvallain. 
176. 

Isabelle (la reine), femme de Jean- 
sans-Terre. 77, 78. 

Isahac divitis (terra), Cenomannis. 
11. 

Isembertus, episcopus Pictavo- 
rum. 5. 

Isle (1'), risle-sur-le-Loir, fief à Fiée, 
mouvant deChâteau-du-Loir. 223. 
243. 

Isle (Philippe de 1'), écuyer, Phe- 
lippe de Lille. 196. 



J., episcopus Engolismensis. 78. — 

Jean de Saint-Val. 
J., episcopus Lemovicensis. 78. — 

Jean de Veirac. 
J., episcopus Northamptonensis. 50. 
Jachelin (Petrus). 39. 
Jacquette, veuve de René Le Haier. 

253. 
Jaille (François de la), seigneur de 

Mathefelon. 258. 
Jaille (Gaufridus de la),.,, apud 

Marson. 103. 
Jaille (Guillaume de la), seigneur 

d'Outillé, Guillelmus, Willelmus 

de Jallia, de Jailla, dominus 

Ostilleii. 85, 86, 104, 111, 112, 

133, 134. 
Jaille (J. de la),... apud Otiliacum. 

103. 
Jaille (Mathieu de la), Matheus de 

Jalia, testis. 52. 
Jajolai (le prieuré de), à Chahai- 



gnes, dépendance de Chàteau- 
l'Hermitage. 209. 

Jarlis (Chenu de). 124. 

Jari-ier (Pierre du), Pierre dou Jar- 
rey. 195. — Le lief du Jarrier, à 
Verneil - le -Chétif, relevait de 
Château-du-Loir. 

Jarrier (Richard du), Richart dou 
Jarrey. 195. 

Jarrier (Robert du), Robert dou 
Jarrey. 195. 

Jarto (pratumde). 34. — A Château- 
du-Loir. 

Jassargire (dominus de). 38. 

Jean II, roi de France, d'abord duc 
de Normandie, comte de Poitou, 
d'Anjou et du Maine et baron de 
Château-du-Loir. 222-230, 232- 
234. 

Jean, archidiacre de Château-du- 
Loir. 149. 

Jean - sans- ïej-re, Johannes, lex 



TABLE ALPHABETIQUE 



307 



Anglorum , dominus Hybernise, 

dux Normanniœ, Aquitaniae, et 

cornes Andegaviae. 77, 78, 106- 

110. 
Jeanne, femme de Guillaume de 

Chambon. 180. 
Jeanne, femme de Jean de Mellav. 

246. 
Jeanne, veuve de Guillaume de 

Vendômois. 247. 
Jecloscir (Petrus). 124. 
Jérusalem. 4, 7. — (roi, reine de). 

Voir Anjou (Charles 1er, Charles 

II, Louis 1er et Louis II d'), Blois 

(Marie de). Foulques Y. 
Joljertus, miles. 113. 
Johan (Raginaldus). 130. 
Johannes, archiepiscopus Vicor- 

niensis. 78. 
Johannes, censualis de Mayeto. 

122. 
Johannes, filius Alberti. 11. 
Johannes, testis. 13. 
Johannis (Hubertus). 132. 
Johannis (uxor defuncti). 127. 
Joie (Johannes). 132. 
Joie (Pasqueir). 118. 
Jonchères, Jonchières. 160, 161. — 

Il y a un lieu de Jonchères à 

Marron. 
Jordain, censitaire de Mayet. 123, 
Jornau (Petrus). 98, 122. 



Josbert (Durandus). 99. 

Joulendière (la), fief mouvant de 
Château-du-Loir. 196. 

Jousselinière (seigneur de la). Voir 
Saint-Martin (Guillaume de). 

Joy (le fiédel. 202. 

Judaeus (Crebelmus). 119. 

Jugleit (la maison). 196. 

Juglet (Robin), paroissien de Ghà- 
teau-du-Loir. 182, 183, 193. 

Juhel, abbé de la Couture. 30. 

Juifs (les), Judaei. 67. 

Jullin (Guillelmus). 145. 

Jupilles, Jupillum, parrochia de 
Jupillis , de Jupellis, Jupillez, 
Joupilles, Jupiles. 85. 92, 93, 134, 
151, 192, 193, 195, 196, 202. 207, 
214, 230, 231,268, 270, 271. 

Jupilles (Droco de), censualis de 
Maieto. 125. 

Jupilles (Etienne de), chevalier, 
Estiennars de Jupilles, Estienne 
de Joupilles, Stephanus de Jupil- 
lis. 193, 196, 209. 

Jupilles (Guillaume de) (1214). 85 ; 
— Guillaume de Jupillez, à sa 
meson de Jupillez (fin du xiiie s.). 
202. 

Jupulus (Droinus). 120. 

Juvardeil (Maine-et-Loire), Gavardé. 
103. 



La Barbe (Giraudus). 73. 

Labiois (terra de). 36. 

Laboratorium. Voir Saint-Pierre- 
du-Lorouer. 

Lacunigro (feodum de). 146. 

Lageau (Julien), conseiller-secré- 
taire du roi. 273. 

I^goliasse (Maria). 121. 

La Gui ne (Pierre). 231. 

Laigné (Hamelotde), Hamelotus de 
Laingné. 144. 

Laigné (Hobinus de). 70. 



Laigné-en-Belin. vicus Sancti Mar- 
tini de Laigné. 37. 

Lanceline (Galterus). 122, 126. 

Lanceraie (Gaufridus de). 141. 

Lancien (Julianus). 127. 

Landevi (Garinuset Hardoinus de). 
130. 

Landri (Guillelmus). 209. 

Langeais (Ilamelin de). 21. 

L'Archevêque (André), Andréas Ar- 
chiepiscopus. serviens foreste de 
Doure. 106-110. 



308 



CAin'Ui.AiitK ni". (:n\'i'i;.\r-i)i -F.oiFi 



L'Archevêque (Guillaume), sire de 

Parthenay. 172, 173. 
Larron (la garenne le). 200. — Au 

sud de la Suze, se trouve le lieu 

dit le Mortier-Larron. 
Lateiose, censitaire de Goulaines. 

128. 
Laubespin (Louis -François de), 

abbé de Vaas. 204 . 
Launia, stagnuni de Launia. 100. 

— Peut-être l'Orne Champenoise, 

qui se jette dans la Sarthe près 

de Roezé. — Cf. Lontia. — Voir 

Orne-Champenoise (!'). 
Launoy Brien, Launay Brien. Voir 

Aunay-Briant (1'). 
Lauuiij (leodum). 65. — Nom dont 

le copiste n'a pu établir la véri- 
table forme. 
Laval. 7. 
Laval (Guy W de), Wido de Valle. 

4, 6, 7, 24. 
Laval (Guy II de), Guido de La- 

valle, Wido de Walle. 26, 27, 30. 
Laval (Hamon de). 7. 
Lavardin (Loir-et-Cher). 1.35. 
Lavardin (Salomon de), Salomo de 

Lavarzino. 4, 5. 
Lavaré (Johannes de). 42, 44. 
Lavernat. 269. 
Lavesseta (Odelina). 121. 
Ldenbarde, censitaire de Mavet. 

126. 
Le Barillier (Antoine). 191. 
Le Barilher (Thomas). 162, 163. 
Le Bègue fJean), conseiller du du- 
ché d'Anjou. 246. 
Le Bigot (Gervais), garde de la 

maladrerie de Chàteau-du-Loir. 

191. 
Le Bigot (Odin). 127. 
Le Bigot, Le Biguot (Stephanus). 

59, 120. 
Le Bordier (Jean), paroissien de 

Roezé. 178, 179. 
Le Borgain (Belot). 208. 
Le Boucher (Robin), seigneur de la 

Querole. 247. 



Le Brebez (Johannes). 73. 

Le Brun (Mugo). 98. 121, 125. 

Le Brun (Robert, Robertus). 119, 
127. 

Le Coc (Robertus). 119. 

Le Cordeinnier (André). 126. 

Le Corne (Guillelmus). 83. 

Le Gorvaisier de Courteilles. 19. 

Le Cou (Pierre). 202. 

Le Creux (André), bailli de Chàteau- 
du-Loir. 236. 

Le Croich (Jean), vassal de Château - 
du-Loir. 241. 

Le Danois (Gervais), notaire de Pa- 
ris. 217-221. 

Le Drapeir (Guillelmus). 127. 

Ledru (l'abbé Ambroise). 1, 226. 

Le Fèvre (Jean), évoque de Char- 
tres et chancelier du duc d'An- 
jou. 240. 

Le Folon (Isembart). 119. 

Le Forestier (Mathias ue/Mathaeus). 
71- 

Legaut (Jean), forestier de Berçav. 
240. 

Legeny (Fortuné). 211, 223, 237, 
247, 251, 260, 262. 264. 

Le Haier (Louis, François et Cathe- 
rine), enfants de René Le Haier. 
253. 

Le Haier (René), seigneur de la 
Gànerie. 253 

Leiardis, censitaire de Mayet. 121. 

Leicestria3 (R., comes). 78. 

Le Joy (Durandus). 118. 

Le Maçon (Robert), Robert Le Mac- 
zon. 249. 

Le Maignen (Johannes). 98. 

Le Mareschal (Jean), seigneur de 
Sarceau. 244, 

Le Marié (Jeannot). 211. 

Le Masleu (Ja.). 236. 

Lemerceir (Hubertus). 109. 

Le Merceir (Stephanus). 129. 

Le Mercier (Guillot). 128. 

Lemesquetière. 117. — Dans la 
mouvance de Mayet. A comparer 
avec Esnegnetière (1'), p. 146. 



TABLE ALPHABETIQUE 



309 



Le Moulnier (Jean), prêtre, curé de 
Champagne. 248, 249. 

Lemovicensis (episcopus). Voir .1. 

Lenfant (Christoflette), veuve de 
Jean de la Chapelle, dame de 
Varennes-Lenlant et de Poillé. 
262. 

Lenfant Foulques), seigneur de 
Poillé. Fulco Lenfant. l'l3, 192. 

Lenfant (Odoi, miles. lU). 

Lenfant (Séguin II), seigneur de 
Poillé. 212, 222, 228. 

Lenfant (Séguin III), seigneur de 
Poillé. 246,251. 

Lenormant (Jean), marchand. 256. 

Le Norriçon (Andraeas). 40. 

Lenta. 37. — Peut-être l'Ente, k 
Écommoy. — Cf. Ennet. 

Leonart (Droco). 41, 44. 

Le Paler (Iladulphus). 126. 

Le Paumier (Gervasius). 127. 

Lepelletier (Mathurin), maître char- 
pentier. 2.55-257. 

Lepoultre (M.), seigneur du Ronce- 
ray et de Marigné. 271. 

Le Prévost (Guillaume), vassal de 
Chàteau-du-Loir. 196. 

Leprosi (domus), la maison du Lé- 
preux, à Danzé. 136. 

Le Quou (Pierre), seigneur de la 
Queurie. 196. 

Le Hogier (J.), greffier. 231. 

Lerouer (l'abbé du). 23(). — L'abbé 
du Louroux. — Voir Louroux. 

Le Roy (Jean). 256. 

Le Iloyer (Jaccjues), seigneur de la 
Gànerie. 253. 

Le Sauneir (Guillelmus). 130. 

Lessargire (dominus de). 38. 

Le Taillandier ((Guillaume). 247. 

Le Taillandier (Radulphus). 122. 

Letencor ((iirardus). 123. 

Leter (Gnufridus 71. 

Le Tonneor (ILidulphus). 09. 

Le Torneor (Sylvoster). 116. 

Leunblus, paUM* llerimanni. 13. 

Leuriialier (les sr et darne de^ 2 )8. 

Leuvinus, testis. 13. 



Le Vasseur (GefTrin). 240. 

Lèves (Geoffroy de), évêque de 
Chartres. 135. 

Levinstein (Sophie de Bavière de), 
femme de Philippe de Courcil- 
lon. 273, 274. 

L'Homme. 267. — Cf. Lommes. 

Libois (Paganus de). 80. 

Liboys (Michael de), vavassor de 
Oiseio. 131. — Le lieu de Lil)ois 
est entre Cérans et Yvré-le-Pôlin. 

Ligurie (marquis de). Voir Azzon. 

Lille (de). Voir Isle (de 1'). 

Limoges (évêque de). Voir J. 

Linnays (le Petit-), fief mouvant 
d'Oizé. 246. 

Liseia, domina Azeii. 138. 

Lisiardus, filius Roberti Vestroilt 
et Mersendis de Susa. ()6. 

Locé (Hugo de). 103. 

Loches (Indre-et-Loire). 48. 

Lodon, Lodun. Voir Loudon. 

Loges (Eudes des), Odo de Logiis. 
209. 

Loho (Gilebertus de). 124. 

Loir (le). 193, 267. 

Lommes (le manoir de). 168, 169. 
— Cf. L'homme. 

Longa InsuUa. Voir Insulla Longa. 

Longa Landa (RobcM'tus de). 73, 75, 
125, 129. 

Longaunay (la forêt de), Longum 
Alnetum. 64-66. 

Longobardus (Constantius). 13. 

Lonna. Voir Lovria. 

Lontia. 65. — Mauvaise transcrip- 
tion. A rapprocher de Launia, 
p. KJO. 

Lonva. Voir Lovria. 

Lopican (I{ichardus\ 99. 

Lorens (Andréas). 119, 128. 

Lorens (Durandus). 102. 

Lorenz (Martinus). 131. 

Lorin (Philippe). 211. 

Lorouer (le), la niai.son de Loreors. 
195. — Outre la paroisse de 
Saint- Pierre -du -Lorouer, autre- 
fois appelée simplement le Lo- 



310 



CARTULAIRE DK Cil ATEAU-DU-LOIH 



rouer, il y a un lieu nommé le 

Lorouer à Lavernat. — Cf. Saint- 

Pierre-du-Lorouer. 
Lorouer (Isaac du), Isaac, Ysaac de 

Oratorio. 40, 41. 
Lorouer (Jean du). 247. 
Lorouer (Macé du), Macé dou Lo- 

reors, dou Loroois. 195. 
Lorouer (Pierre du), Pierre dou 

Loroer. 201. 
Lorraine (Isabelle de), femme de 

René d'Anjou. 251. 
Lorriz, gi-effier. 224. 
Lorsi (Eremburgi.s de). 93. 
Lostallo (Raginaldus de). 30. 
Lotin (l'abbé). 20. 
Loudon, à Parigné-rEvèque, terri- 

torium Leddunense, Lodon. 0, 

241. 
Loudon (Gilon de), Gilo de Lodun. 

117. 
Loudon (Richard ôe\ Richard de 

Lodon. 117, 198-200. 
Loudun (Vienne). 240. 
Loué, Loiacus. 1. 
Louis VIII, roi de France, Ludovi- 

cus, primogenitus régis Fi'anco- 

rum. 87, 88. 
Louis XII, roi de France. 2v)l. 
Louis XIV, roi de France et baron 

de Château-du-Loir. 264, 265. 
Louis XV, roi de France et baron 

de Ghàteau-du-Loir. 265-275. 
Louna. Voir Lovria. 
Loupes (GaufTredus). 17. 
Louplande, Lupelanda, Lopelanda, 

Lopelende, Lopelande. 88, 89,95, 

99-102, 132, 133, 140, 144-146, 

151, 152, 172, 199. 
Louria. Voir Lovria. 
Louroux (l'abbaye du), monachi de 

Oratorio. 110,^119. — (l'abbé du), 

l'abbé du Lerouer. 236. 
Louva. Voir Lovi'ia. 
Louvetière (la), la Loutière. 230. — 



A Saint-Mars-d'Outillé, métairie 

du prieuré de Bei'cay. 
Lovria, Louria, Louva, Louna, Lon- 

va, Lonna (Alnulphus de). 71. 
Lucé (le Grand-), Luciacum castel- 

lum, Luceium, Luceyum. 4, 24, 

31, 59, 61, 151, 166,168, 171, 186, 

187, 194, 203, 228, 229, 235,236. 

239, 240, 248, 249, 262. 
Lucé (la maison de la Motte de). 

203, 236. 
Lucé (le sire de). 203, 235-237, 239, 

248, 249. - Voir Goesmes (Bri.se- 

gaud de), Eschelles (Pierre I et 

Pierre II d'). 
Lucé (Guv pr de), Guido de Luceio. 

142, 15Î, 236. 
Lucé (Guy II de), fils de Guv l^r, 

151, 166. 
Luceau, Lucellium, Sanctus Marti- 

nusde Luceel. 36, 113, 114, 196, 

266, 269. — (prieur de). Voir 

iMénart (Macé). 
Luceau (Foulques de), Fulco de 

Lucello. 41,43. 
Luceau (Hugues de), Hugo de 

Luceel. 40. 
Lucella (Philippus de). 38. 
Luché. Luchiacum, villa Luciaci. 

12, 28. 
Lucia, vidua. 93. 
Lucques (Italie), Luca, 17, 18. 
Lude (le), castrum Lusdi. 6. 
Ludenses. 35. 
Ludi (domina). 146. 
Lupellus (Guillelmus). 145. 
Lupellus (Hamo). 27. 
Luti (Richardus, comes de). 50. 
Luynes (duc de). Voir Albert (Char- 

les-Honoré et Charles-Philippe 

d'). 
Lyam. 110. 
Lyart (Guillemin), maître charpen 

tier. 255, 257. 
Lvon. 260. 



TABLE ALPHABETIQUE 



311 



M 



Macé (Robert), sergent des forêts 
de Chàteau-du-Loir. 239. 

Macée, femme de Philippe de Sour- 
ches. 195. 

Macoela, veuve d'Hébert de Voii- 
vray. 197. 

Madeleine (la paroisse de la), à la 
Chartre. 267. 

Maet, Maetum, Magittum, Mahetum, 
Maietum. Voir Mayet. 

Magière (la), fief mouvant de Ghà 
teau du-Loir. 193. 

iMagneriis (Chotart de). 117. 

Ma bot, censitaire de Mayet. 122, 125. 

Maieroles (Hubei'tus de). 130. 

iMainardus , nepos Willelmi de 
Parronai. 26. 

Maine (le), civitas Genomannensis, 
pagus Genomannensis. Gœnoma- 
nia, comitatus Cenomannicus, le 
comté du Mans. 1, 2. 8, 14, 17, 
44-47, 76, 77. 80, 161, 162, 168, 
172, 175, 199. 218, 221, 224, 226, 
227, 229, 231-234, 240, 251, 257, 
258, 261,262. 271,272, 274. 

Maine (le comte du), comes Cœno- 
mania), le signour dou Mans, 
65-67, 171, 172, 175, 176, 181. 
Voir Anjou (Gharles h'^, Charles 
II, Charles IV, Louis l^»*, Louis II 
et René d'), Foulques V, François 
de F'rance, Geolïroy IV, Henri 
IH, Herbert I«r, Herbert II, Her- 
bert Bacon, Hugues I«r, Hugues 
II, Hugues III, Jean II, Valois 
(Charles de). — (comtesse du). 
Voir Blols (Marie de), etc. 

Maine (vicomte du). Voir Raoul, 
Hoscelin. 

Mai-soncelles (Sarthc), domus. feo- 
dum de Mesuncelli>. 131, 1.35. 

Maladrerie (les vignes de la), vinea3 
de la Maladerie. 83. — Sans doute 
il Luceau, où se trouve le lieu de 
la Maladrerie. 



Malandria (Fulco de). 26. 
Malegayne, paroissien de Pontval- 

lain. 176. 
Malemouche (Auchen, Aucherius 

Mala Musca. 32. 
Malemouche (Dreux), Drogo, filius 

Nihardi Mala Musca. 26 ; — 

Drogo Mala Musca. 32. 
Malemouche (Foulques), Fulcoius, 

filius Nihardi Mala Musca. 26. 
Malemouche (Geofi"roy), Gaufridus 

Malamuscha. 42, 44. 
Malemouche (Hue ou Hervé). 191. 
Malemouche (Nihard) , Nihardus 

Mala Musca. 26. 
Maleimit (Andréas). 141. 
Malet, Mallet, Malest (Bertrandus, 

Bertrannus, Bertrand), vavassor 

de Castro Lidi. 40, 42, 44. 
Malicorne (le seigneur de), dominus 

de Maricorne. 38. 
Malicorne (Gaudin de), Waldinus 

Vetulus de Malicornant. (). 
Malicorne (Gaudin de), Gaudinus de 

Malicorne. 12, 43. 
Malicorne (Paumier de), Palmerius 

vel F*almei"tus de Maricorne. 70. 
Malitourne, fief à Fiée, relevant de 

Chàteau-du-Loir. 261, 263, 264. 
Mallevau (Johannes de). 129. 
Mallevrer. Voir Mau lévrier. 
Malnorri (Guillelmus). 133. 
Maloet (terra de). 10. 
Malte (l'ordre de). 136. 
Maltium (Gaufridus). 119. 
Mancelière (les terres de la). 247. 
Mancian (Laurentius). 69. 
Mandavilla (Guillelmus, comes de). 

51. 
Mangé, ù Verneil-le-Chétif, terra 

Mangiaci. 'M), 191, 195, 251, 2(')0, 

262. — Mangé relevait de Chà- 
teau-du-Loir au moyen de la terre 

de Villaines. 
Mangé (Guillaume de), Guillelmus, 



:u2 



CAIlTUIAIllK DK CHATKAU-DlJ-LOI H 



Guillermiis, Willelmus de Man- 
giaro, deMîingeio, de Mangeiaco, 
de Mangi, de Mangé, vavassor de 
Castro Ledi (xi<' s.). H), 17, 24, 
26,28,32, 39,41,43. 

Mangé (Guillaume de), vassal de 
Chàteau-du-Loir. 197. 

Mangé (Guy de), chevalier. 52. 

Mangé (Hamelin de), Hanielinus de 
Mangeio, de Mangé. 115. 142. 

Mangé (Jacquelin de), Jacquelinus, 
Jac'helinusdeMangeyo, de Mangé. 
42, 44. 

Mangé (Jean de). Joliannes de Man- 
geio, de Mangeyo (xii« s.). 59, 
74. 

Mangé (Jean o?/ Johelde), Johannes 
vel Johel de Mangeyo (vers 1239). 
110. 

Mangé (Jean de), vnssal de Chàteau- 
du-Loir (1387-1388). 241. 

Mannorri (Herbertns). 145. 

Mans (le), Cenomannis. Cynonian- 
nis, Cœnomani, Cœnomanuni. 
2, 3, 8, 10, 11, 30, 36, 44, 50, 51, 
65, 80, 81, 163, 161, 172-179, 184, 
188, 190, 198, 207, 209, 224-228, 
234, 262, 2()8, 271. 

Mans (l'église, la cathédrale, le 
chapitre, le diocèse du). 4, 5, 10, 
11. 25, 34, 44, 85, 103, 168, 171, 
186, 188, 189, 199, 210. 

Mans (l'évêque du). 83. — Voir 
Arnaud, Avesgaud, Château-du- 
Loir (Gervais de), Guillelmus, 
Guy, Hamelin, Hoël, Maurice, 
Vulgrin. 

Mans (archidiacre du). Voir Tesce- 
linus. — (chantre du). Voir Ingel- 
bertus. — (doyen du). Voir Rot- 
bertus. — (rolïicial du). 113, 114. 

Mans (les lépreux du), leprosi de 
Cœnomano. 101. 

Mans (le chemin du), cheminum de 
Cenomannis. 73. 

Mansellus (Teodinu«). 29. 

Mansigné, domus de Martegniaco, 
de Martegneyo [pour Manci- 



gniaco, Mancignevo). 157, 158, 

170, 173,175, 176, 209. 
Marans (Charente-inférieure), Ma- 

raantum. 53. 
Maraud (Guv), Guido Maraudi. 113, 

114. 
Marbodus, episcopus Redonerisis. 

32. 
Marboe (Fulco de). 26. 
Marcade... 209. 
Marcello (census de). 125. 
Marcelores ou Marcerores (le sire 

de). 202. 
Marcesche, censitaire de Mavet. 

124. 
Marchegny (Poul). 4. 
Marcigius (Johannes). 124. 
Marcis (GofTridus ex). 47. 
Marçon. 103. 267. 
Mar<:on (Belin de), Beltnus de Mar- 

son. 17. 
M.Mi'con (Guillaume de), Guillelmus 

de Marso. 103. 
Mareil-sur-le-Loir, Mareille. 45, 

268. 
Marescallus (Willelmus), comes de 

Penbroca. 77 ; — de Pambroca. 

78. 
Maria, censitaire de Mayet. 122. 
Maricorne. Voir Malicorne. 
Marigné , Mariigneyum , Mari- 

gneyum, Marregnié, Marrigné, 

Sanctus Petrus de Marrignœio. 

36, 51, 59, 61, 84, 195, 202, 207, 

269, 271. 
iMarion, femme de Macé de Mont- 
blanc. 241,242. 
Marlot. 13. 
Marmoutier (l'abbaye de). 7, 8, 10, 

11, 14-19, 22. 33-35, 91-93, 135. — 

(abbé de). Voir Barthélémy, 

Coursol (Geoffroy de), Villepreux 

(Hervé de). 
Maron (Guillelmus). 146. 
Marresche, censitaire de Mayet. 

126. 
Marsay (Stephanus de), seneschal- 

his Andegavensis. 51. 



TABLE ALPHA BK TIQUE 



313 



Marsillian (Matheus). 141. 
Marso, Marson. Voir Marçon. 
Martegniacum, Martegneyum. Voir 

Mansigné. 
Martel (Jean), seigneur de Beau- 

niont-Pied-de-Bœuf et d'Aigre- 

soude. 241, 242. 
Martin (saint). 245. 
Martin (Droinus). 126. 
Martin (Hubert, Hubertus). 123. 
Martin (Johannes). 122. 
Martin (Ode). 202. 
MartineM (Jean). 149. 
Martini (Petrus). 120. 
Martins (Johan et Johan les), éta- 

gers du prieuré de Berçay. 230, 

231. 
Martinus (Stephanus). 133. 
Martre (Guillaume de), vassal de 

Chcàteau-du-Loir. 241, 248. 
Martre (Thibaut vel Libaut de), 

vavassor de Susa. 70. 
Masille (Mist.). 196. 
Mas Latrie (de). 18, 46. 
Massue (Pierre), greffier des eaux 

et forêts de Chàteau-du-Loir, sei- 
gneur de Malitourne. 264. 
Matha (Foulques de), Fulco de 

Mastac. 103. 
Matha (Philippe de), sœur de Mar- 
guerite de Sablé. 112. 
Mathefelon , village à Seiches 

(Maine-et-Loire). 256. — (seigneur 

de). Voir Jaille (François de la). 
Mathefelon (Foulques de), Fulco 

de Matefelon. 2(), 30, 32. 
Mathefelon (Geoffroy de), Gaufridus 

de Mathafelon, de Matefelon. 103, 

145, 164, 165. 
Mathilde, femme de Guillaume de 

la Jaille. 104. 
Mathilde, fllle de Foulques V et 

d'Kremburge de la Flèche. 31. 
Mathildis, mater Kreuiburgis, uxo- 

ris (îervasii de Castello Lit. 2Î). 
Matthaîus, constabularius. 91. — 

Mathieu II de Montmorency. 
Maucion (Martinus). 130. 



Maugné. PU. Il faut peut-être lire 
Montigné, ou encore Vieux-Mou- 
lins. 

Maugort (Guillelmus). 122. 

Mauldetus (Albericus). 69. 

Maulévrier (Rainaud et Robert de), 
Raginaldus de Mallevrer et Ro- 
bert us, f rater ejus. 103. 

Maunaurry (Herbertus). 145. 

Maunorry (Polunus). 71. 

Maurice, évèque du Mans. 102-104, 
112, 113. 

Mauriesse (Agnès la). 123. 

Mayenne, Mayenne la Juhez. 240, 
251. 

Mayenne (llaimon de), Haymo de 
Medano, Haimo. 2. 

Mayet, Magitum, Magittum, Maia- 
tum, Maietuni, Maetum, Maye- 
tuni, Maet. Maiet. Mahiet. 21, 22, 
27, 28, 31, 35, 36, 45, 46, 48-50, 
58, 59, 61. 76, 77, 87-90, 95, 98, 
112-127. 139, 140, 146, 149, 150, 
154, 159, 160, 166, 167, 172, 180, 
195, 197, 202, 211, 222, 223, 228, 
24 1 , 24(), 248, 250, 259, 260, 268, 270. 

Mayet (la maladrerie de), leprosi 
de Maieto. 1 18. — Capellanus de 
leprosaria de Mayeto. 125. — La 
nialaderie de Mayet. 216. 

Mayet (la prévôté de). 244-246, 259, 
260, 268. 

Mayet (Guillaume de), Guillelmus, 
Guillermus, V\'illelmusde Maieto. 
112, 113, 115, 129. 

Mayet (Ilamelin de), llanielinus de 
Maieto. 41, 44. 

Mayet (Haidouin de), llardoinus 
de Maieto. 59, 74, 111-113, 116. 

Mayet (Herlan de), Herlannus de 
Magitto. 28. 

Mayet (Josbert de). Josbertus de 
Maeto. .37. 

Maignen, artisan. 256. 

Mélaine (saint). 8, 9. 

Mélinais (l'abbaye de)» abbatia de 
Mellinais, domus de Melinellis. 
81,82, 174, 175. 

VI. 40 



314 



CAHTULAIRK I)P: CII.\TKAU-I)L-r,( ) 1 15 



Mellay (Jean de), seigneur du Petit- 

Linais. 246. 
Melleriis (Raginaudus de). 70. 
Ménage. ()(), 7(), 80. 81, 83, 87-90, 94, 

102, 140. 
Monart(Macé), paroissien de Mayet. 

1()7. 
Ménail (Macé), prieur de Luceau. 

191. 
Meneray de Sampris (le bois du). 

200. — « Le bois et landes des 

Mynerais de Sambris, dict de 

Chevenolles, siz en la parroisse 

de Lucé. » Cf. V. Alouis, Lucè, 

p. 163. 
Merceii' (Galterus). 126. 
Merceir (Radulphus). 124. 
Merceir (Uobertus). 121. 
Mereio (Huguetus de). 143. 
Mei-gam (Droinus). 119. 
Médicis (Catherine de), baronne 

usufruitière de Ghâteau-du-Loir. 

262, 263. 
Meseriis (Hubertus t)e/ Herbert dej. 

68. 
Mesnil-Madame-Rousse (le), sei- 
gneurie au comté de Dammartin 

en riie-de-France. 261. 
Métais (l'abbé Cl).). 3, 21, 139. 
Michel, doyen de Chàteau-du-Loir. 

134, 140. 
Migne (Foque de). 124. 
Miles (Gervasius). 119, 128. 
Miles (Guillelmus). 100, 126. — Cf. 

Chevalier. 
Milesse (Hamelin de la), Hamelinus 

de Militia. 117. 
Milesse (Herbert de la), Herbertus 

de Miletia. 22. 
Milieu (l'étangdu), àSaint-Ouen-en- 

Belin. 268. 
Milleris (les), fief mouvant de la 

Suze. 64. — Peut-être les Mille- 

ries, à Saint-Mars-d'Outillé. 
Milieu (Gauguen). 118. 
Minart (Droinus). 98, 124, 126 
Minart (Johannes). 98, 124. 
Minutor (Theobaldus). 123. 



Mirebeau (Vienne). 240. 

Mirebeau (Payen de), Paganus de 

Mirebello. 32. 
Moinerie (la), fief mouvant de Châ- 

teau-du-Loir. 142, 202. — Peut- 
être la Moinerie, à Jupilles. 
Moinerie (le sire de la), li sires de 

la Moinnerie. 202. 
Moiterie (le bordage de la), fief 

mouvant de Château -du -Loir. 

19(). 
Monachus (Hubertus). 40. 
Monaclius (Hugo). 41, 4.3. 
Monachus (Johannes). 127. 
Monasteriolo (de). Voir Montreuil 

(de). 
Mondoon (Guillelmus de). 116. 
Mondoubleau, Monsduplex. 38,133- 

140. 
Moneir (Libo). 118. 
Monrevel (de). Voir Montreuil (de). 
Mons Cordis. 21. 
Mons Escot. 103. 
Monstreuel (de). Voir Monti'euil 

(de). 
Montabon. 36, 84, 164. 165, 267, 

269. 
Montabon (Rossel de). 72. 
Montagenet , à Château-l'Hermi- 

tage, Montglenet, Monteglenet, 

Monteyglenet. 140, 187-190. 237. 

269, 270. 
Montaupin (Girard us et Johannes 

de). 131. 
Montbazon, Mons Basonis. 49. 
Montblanc (Macé de), seigneur de 

Bussay. 242. 
Montblanc (Yvon de). 249. 
Monte Camino (medifaria de). 100. 

— Vers Voivres. 
Montengenaut (Petrus de). 70. 
Monte Suro (Rodulfus de). 11. — Cf. 

Montseur. 
Montfollet (Frede vel Frode de). 

147. 
Montfort (-l'Amaury). — (comte 

de). Voir Dreux (Robert IV de), 

Montfort (Jean de). — (comtesse 



TABLE ALPIIABKTIOUE 



315 



de). Voir Châteaudun (Jeanne de), 
Montfort (Béatrixde). — (duc de). 
Voir Albert (Ciiarles-Honoré d'). 
— (abbé de). Voir Albert (Paul 
d'). 

Montfort (Béatrix de), femme de 
Robert IV de Dreux, comtesse de 
Dreux et de Montfort et dame 
de Chûteau-du-Loir, Béatrix, Bea- 
tris de Monteforti, comitissa Dro- 
censis [seu Drocarum) et Montis- 
fortis et domina Gastrilidi, la 
comtesse de Dreues, de Droue. 
152-170, 173-200, 208, 2a). — 
P. 269. au lieu de : Béatrix de 
Dreux, lire : Béatrix de Mont- 
fort. 

Montfort (Bertrade de), femme de 
Foulques IV. 'M. 

Montfort (Jean, comte de). 139, 140. 

Montfort (Jeanne de\ Johanna, co- 
mitissa Montisfortis. Voir Châ- 
teaudun (Jeanne de). 

Montfort (-le-Ilotrou) , dominus 
Montisfortis. 3S. — Feodum 
Montisfortis. 40. 

Montfort (Rotrou de), Rotrochus de 
Monte Forti. 30. 

Montii^né (Hug:o de). 71, 101. 

Montigné. Voir Maugné. 

.Montlandon (Eure-et-Loir), Moulan- 
dum. 76, 77. 

Montmirail. 22. 

Montmorency (Mathieu II de\ con- 
nétable de Philippe-Auguste, 
Matthyeus, constabularius. 91. 

Montoire. 135, 138. 

Montoire (le seigneur de), dominus 
Montis Aurei. .'^. 

Montoire (Jean de), comte de Ven- 
dôme. 134. 

Monloire (Mathieu de\ Matheus de 
Monte Aureo. 21, 25. 

Montoire (Nihard de), Nihardus de 
Monte Aureo. 4, 5. 

Montoire (Pierre de), comte de 
Vendôme, Petrus, cornes Vindo- 
cinae. 134-138. 



Montpensier (comte de) . Voir Dreux 

(Jean III et Pierre de). 
Montququ (heredes de). 111. 
Montreuil-le-Henri. 228. 
Montreuil (Foulques de), Fulco, 

filius Ursionis de Monasteriolo. 

23, 24. 
Montreuil (Gervais de), Gervasius 

de Mosterol. llo. 
Montreuil (Henri de), îlenricus de 

Mosterol. 75, 86, 117, 192. 
Montreuil (Roland de), Rolandus de 

Monstreuel. de Montreuel, de 

Monrevel. 105, 129. 
Montreuil (Ursion de), Ursio, Urso 

de Monasteriolo, de Mosterol. 23, 

36, 39, 42, 43. 
Mont-Saint-Michel (l'abbaye du). 2. 
Montseur (Hubertus de). 33. — Cf. 

Monte Suro. 
Montsoreau (Gautier de), Waute- 

rius de Monte Sorello. 28. 
Mopin (Gaufridus). 72. 
Moran (feodum). 64. — Vers Ghal- 

les. 
Morannes (Maine-et-Loire). 4L 
Moranvillé (IL). 240. 
Moreau (Guillaume). 252. 
Moreau (Maitin), marchand d'ar- 
doises. 25(), 257. 
Morée (Loir-et-Cher). 137, 1.38. 
Morehier (Herveus). 147. — Lecture 

plus probable que Berneus More- 

bier. 
Morel (Hugo). 144. 
Morel Petrus). 127. 
Morel (Rager, Ragerus). 122, 127. 
Morenna (Augerius, frater Leuberti 

de). 27. 
Morenna (Leubertus de). 27. 
Moret ou Maret, métairie à Danzé. 

136. 
Morian (Garin). 140. 
Morice (Herbertus). 118. 
Morie (Jean de), vassal de GhAteau- 

du-Loir. 241. 
Morin (David). 123. 
Morin (Gaufridus). 128. 



k; 



CAIITULAIIIK DK OH ATEAU-DIJ-LOIII 



Morin (Geoffroy), seigneur de la 

Bataille et de la Uipaudière. 

19-2. 
Morin (Guillaume), seigneur de 

Loudon. 241. 
Morin (JeufTroy). juré de Berçay. 

231. 
Morin (Petrus). 127. 
Morin (Philippe), vassal de Clià- 

teau-du-Loir. 241. 
Morin (Robertus). 59, 124. 
Morin ^Sanson). 120. 
Morney (Huet de). 216. 
Mortain (comte de). Voir Anjou 

Charles IV d'). 
Mortain (Denise de), femme de 

Guy II de Laval. 2(), 27. 
Mortdoibt. 65. 

Mosterol (de). Voir Montreuil (de). 
Moter (Raginaldus). 133. 
Motha Delpino (molendinum de). 

103. 
Motte (la), fiefs mouvant de Chà- 

teau-du-Loir. 192, 203. 



Motte (Renaud de la) . monsor 

Régnant de la Mothe. 203. 
Motte-Achard (la), à Saint-Jean-de- 

la-Motte, Mota Achardi, Molhe 

Acart, Moteachart. 12, 38, 59, 61, 

110, 111. 
Motte (Achard de la), Achardus de 

Mota. 25. 
Motteux (les), Moteus, à Danzé 

(Loir-et-Cher). 136. 
Moulin (André du), vassal de Mayet. 

l'.*7. 
Moulins (Allier). 261. 
Mousteret (Simon). 166. 
Moveir (Andréas). 119. 
Mucart (Petrus). 127. — Cf. Muhart. 
Mucia (Gauterus de). 47. 
Muharl (Petrus). 122. — Cf. Mucart. 
Multhart (Gervasius). 127. 
Multor (Jean), chapelain du château 

de Lucé, Johannes Multor vel 

Multo. 171, 186. 
Musière (Jeanne de la), femme de 

Geoffroy de Mathefelon. 161, 165. 



N 



Nançay (comte de). Voir Chastre 

(Charles-Louis et Louis de la). 
Nantais (les). 46. 
Nantes, Nannetae. 57. — (comte 

de). Voir Geoffroy, Floël VI. 
Nemeia. Voir Verneia. 
Nemore (Andi'eas de), censualis de 

Maieto. 118. 
Nemore (Foquet de), vavassor de 

Susa. 70. 
Nemore (llubertus de), vavassor de 

Susa et de Lopelande. 71, 132. 
Nemore (Jobertus de), vavassor de 

Lopelande. 101. 
Nemore (Matheus de), vavassor de 

Lopelande. 145, 
Nemore (Petrus de), vavassor de 

Castro Ledi. 39. 
Nemore (Richard us de), vavassor 

de Lopelande. 133. 



Nemore (de). Cf. Foresta (de). 

Nemours (la princesse de), dame 
en partie et à réméré de Château- 
du-Loir. 265. 

Neufbrisach (Alsace), Neuf-Brisac. 
272. 

Neuvy (le sieur de). 275. 

Neveu (Etienne), seigneur de Cou- 
laines, Thévenot Neveu, Estienne 
Nepvou. 246,250. 

Nicolaus, clericus. 80. 

Nicoul (Gilet), forestier de Berçay. 
210. 

Niger (Johannes). 117. 

Niort, Niortum. 77, 78. 

Noël, abbé de Saint-Nicolas d'An- 
gers. 26, 27. 

Noer (Martinus). 119. 

Noeriis (Gaufridus de). 144. 

Noeriis (Le Duc de). 131. 



TABLE ALPHABETIQUE 



317 



Noeriis (Lucas de). 72. 

Nogent-sur-le-Loir, Nogentum , 
No-en, Nogent. 36, 41, 141, 203, 
267. 

Nogent (le sire de). 203. 

Nogent (Gebertus de). 38. 

Nogent (Guillaume de), Guillelmus 
de Nogen. 141, 192. ' 

Nogent (Hamelin de), Hamelinus 
de Nogento. 41, 43. 

Nogent (Hervé de), Herveus de 
Nogento. 39. 

Noiers, seigneurie à Sainte-Gem- 
mes (Loir-et-Cher). 138. 

Noiers (Archembaudus de). 138. 

Normandie (la), Normannia. 54, 81. 
— (duc de). Voir Guillelmus, 
Henri II Plantagenet, Jean II, 
Jean-sans-Terre, Richard-Cœur- 



de-Lion. — (connétable de). Voir 

Homet. — (sénéchal de). Voir 

Glapione (Guarinus de). 
Normant (le fief), à Luceau. 113, 

114. 
Normant (la maison au). 200. 
Normant (Philippus). 72. 
Northampton. 47-50. — Northamp- 

tonensis (J., episcopus). 50. 
Nouastres (Cléophas de), Gleopas, 

Malranni de Noviastro filius. 20. 
Nouis (Guillaume de). 209. 
Nourry (Bertrand), chapelain de la 

chapelle de Château -du-Loir. 

259. 
Novileta. 117. — Fief à Marigné, 

dans la mouvance de Mayet ou 

de Chàteau-du-Loir. 
Novovico (Guillelmus de). 86. 



o 



O (Gabrielle-Françoise d'), fille de 
Gabriel-Claude d'O et de Marie- 
Anne de Lavergne de Guillera- 
gues, femme de Pierre-Gaspard 
de Clermont, dame de Clermont- 
Gallerande et de Cliàteau-dii- 
Loir. 265-267, 272, 273. 

Obelinus, filius Hervei. 17. 

Odalricus, prepositus ecclesie Re- 
mensis. 13. 

Odeburge. femme de GeolTroy Gi- 
rard. 114. 

Odeline, fille de Geofîroy Durand. 84. 

Odo, cantor Remensis. 13. 

Odo, testis. 13. 

Odricus, canonicus. 16. 

Ogier (Johannes). 142. 

Ogier (liobin), vassal de Château- 
du-Loir. 241. 

Oizé, Oiseyum, Oiseium, Oyseium, 
Oyseiacum, Oise, Oesé, Oysé, 
Oyseyum, Ouaizé. 59-61, 74, 97, 
y:», 105, 106, 129-132, 143, 172, 
178 181, 198, 242, 243, 246, 247, 
268, 269. 



Oizé (la métairie au prieur d'), à la 
Suze. 178. 

Oraire (Gaufridus). 72. 

Oratorio (monachi de). 110, 119. — 
L'abbayeduLouroux,àVernantes 
(Maine-et-Loire). Voir Louroux. 

Orelart (.Tollanus). 125. 

Oriot (Tibaut). 120. 

Orléans. 261. 

Orléans (le duché d'). 263. 

Orléanais (1'). 224. 

Ormeaux (les), métairie à Ville- 
bourg. 270. 

Orna, Orne. Voir Ourne. 

Orne-Champenoise (1'), affluent de 
la Sarthe, l'eve que l'en appelle 
l'Orne. 178. — Cf. Launia. 

Osen (Henricus). 147. 

Osille (Salomon, filius). 30. 

Otbran. abbé de Saint-Aubin. 12. 

Oterive (d'). Voir Hauterives (d'j. 

Otgerius, fannilus. 17. 

Ourne, Orne, fief j\ Sainte-Cécile, 
mouvant de Chî\teau-du-Loir. 192, 
201,223, 241,242. 



.118 



CAUTULAIIU': DE CIIATKAL-DU-LOIII 



Ourne, métairie à Yvré-le-Polin. 

235. 
Ourne (le sire d'), le sire d'Orne. 

201. — Voir Vendômois (Jean de). 
Ourne (Fergon d), Fergun de Orne. 

39. 
Ourne (Foulques d'), Fulco de Orna. 

41, 43. 
Ourne (Guillaume d'), duillelmus, 

Guillermus de Orna, de Urne. 74, 

86, 129. — Monsieur Guillaume 

d'Orne. 171, 172, 181-183, 192, 

197. 
Ourne (Rainaud d'), Raginaldus de 

Orna. 40. 
Ourne (Richolde d'), Richoldis de 

Orna. 37. 



Outeresche. Voir Auteresche. 
Outillé, Ustilliacum,Otiliacum,()us- 

tillé, Ostillé. 31, 103, 104, 140, 172, 

211, 243, 208, 2()9, 271. - Voir 

Saint -Mars -d'Outillé et Jaille 

(Guillaume de la). 
Outillé (Durand d'), Durandus de 

Oystilleio. 64. 
Outillé (Guillaume d'), Guillelmus 

de Ostilleyo. 51. — Relicta Guil- 

lelmi de Otilliaco, de Oistilliaco. 

115, 132. 
Outillé (Jean d'), bailli de Château- 

du-Loir, Jehan d'Outeillay. 238, 

239. 
Oyleri (Galterus). 118. 
Oyleri (Garinus). 98, 124. 



P., filius Hugonis Guig... 208. 

Paçau, Paceau, Paceium. Voir Pas- 
sau. 

Paganus (Ragerus). 118. 

Paguot (Johannes). 132. — Cf. Paien, 
Paiot, Pajot. 

Paien (Johannes). 116. — Cf. Pa- 
guot, Paiot, Pajot. 

Paien (Oucher), prêtre. 197. 

Paillet, artisan. 256. 

Paiot (Johannes). 145. — Cf. Pa- 
guot, Paien, Pajot. 

Pajot (Johannes). 71. — Cf. Paguot, 
Paien, Paiot. 

Pajotaria. 145. — La Pajotière. 
entre Louplande et Flacé. — La 
variante Parotaria est une mau- 
vaise lecture. 

Palais-Royal (le), à Paris. 272. 

Palmeria, censitaire de Mayet. 122. 

Pambroca (comes de). Voir Mares- 
callus. 

Pamier (Morellus de), vavassor de 
Castro Lidi de feodo de Cullo 
Bovis. 142. — Ce nom paraît être 
le même que Panver (Morel de). 

Panvert, fief à Mayet, mouvant de 



Mayet ou de Cliâteau-du-Loir, 

Panver. 202. 
Panvert (Morel de), Morel de Pan- 
ver, seigneur de Panvert. 202. 
Papes. Voir Alexandre II, Benoît VIII, 

Célestin II, Honorius, Innocent II, 

Urbain IL 
Papia (Vivianus de). 17. 
Papillon (Guillaume), Guillelmus 

Papellon, Papelon. 75, 117. 
Papillon (Guy), Guido Popolun. 117. 
Papillon, Papellon. censitaire de 

Mayet. 121. 
Papin (Robertus). 73, 119. 
Parent (Guillelmus). 36. 
Parigné-le-Pôlin. Parrigny. 200, 269. 
Parigné-l'Evêque, Prorigniacus, 1. 

— Patriniacus, in territorio Led- 

dunensi. 6. — Parrigneium. 37, 

38. 
Parigné (Geoffroy de), Gaufridus de 

Pa'i-rigneio. 99, 129. 
Paris,Parisius. 151, 152,217-221, 226- 

228, 230, 234, 237, 258, 261 , 265-275. 
Paris (monsor Gortelin de). 197. 
Parné (Mavenne), Parronai, Perre- 



TABLE ALPHABKTIQUE 



319 



Parné (Constantin de),Constantinus, 
filius Willelmi de Parronai. 26. 

Parné (Eudes de), Odo de Parro- 
nai. 26. 

Parné (Guillaume de), Willelmus de 
Parronai. 26. 

Parotaria. Voir Pajotaria. 

Parthenay (sire de). Voir L'Arche- 
vêque (Guillaume). 

Parvulus (Johannes). 118. 

Parvus (Guarinus). 122, 126. 

Parvus Guido (Robinus). 127. 

Pasqueir, censitaire de Mayet. 124. 

Passau, fief à Goulongé, mouvant 
de Chàteau-du-Loir, feodum Pa- 
ceii, Paceau, Paçau. 143, 196. 
242, 248. — Ne pas tenir compte 
des notes 4 et 5 de la page 196. 

Pastel (Raboin). 37. 

Pastis (de), vavassor de Lope- 
lande. 101. 

Pastoratu (Gaufridus). 122, 125. — 
Cf. Pasturel. 

Pasturel (Gaufridus). 98. — Cf. Pas- 
toratu. 

Patri (Girardus). 130. 

Patriniacus. Voir Parigné-l'Evêque. 

Paucet (Hemmelinus). 110. — Cf. 
Pautet. 

Paule, fille d'Herbert I^r et femme 
de Lancelin de Beaugency. 31. 

Paule, lille d'Hugues II et femme 
de Jean de la Flèche. 31. 

Paurier (Agatha de). 128. 

Pautet (HameUnus). 131. — Cf. Pau- 
cet. 

Pautonnerie (la). Voir Pontonnerie 
(la). 

Pede Bovis(de). Voir Pied-de-Bœuf 

(de). 
Pediculi (vetitus). Voir Poel. 
Peerrin (Iladulphus). 122. 
PeileolUe (Bartholot). 117. — Cf. 

Poille Oeilie. 
Peille Oeile (Guillelmus). 115. — 

Cf. Poille Oeilie. 
Pèlerin (J.), capitairie de Château- 
du-Loir. 240. 



Pelliparius (Herveus). 108. 

Pellis (de), forme défectueuse, pour 
Praellis. 

Pelois, paroissien de Chàteau-du- 
Loir. 184. 

Peloquin (Petrus). 127. 

Peloquin, censitaire de Mayet. 120. 

Peloquine (Fulcherius). 123. 

Peloquine (G.). 123. 

Penbroca (comes de). Voir Mares- 
callus. 

Pépin (André). 123. 

Périgueux (évèque de), R., episco- 
pus Petragoricensis. 78. — Ray- 
mond de Chàteauneuf. 

Peroe, Peroue (Guillelmus). 72. 

Perray-Neuf (l'abbaye du). 82. 

Perrier (Hugo douj. 142. 

Perrière (la), à Chàteau-du-Loir, 
Perreria. 79, 80, 95, 96. 

Perrière (domina), femina vavassor 
de Susa. 145. — Probablement la 
Perrière, à l'ouest de la Suze (Cas- 
sini), ou la Perrière, à Voivres. 

Perrière (Garin de la), Garinus de 
Porreria, vavassor de Susa. 71 ; 
— Garinus, tel Garrerius, vel 
Guerrerius de Perreria, vavassor 
deLopelande. 101 ; — lamétoierie 
Guarin de la Perrière, à la Suze. 
178 ; — Guarin de la Perrère, juré 
de Berçay. 194. 

Perrière (Raoul de la), vassal de 
Loupelande, Radulphus de Per- 
reria, de Petraria. 132, 144, 145. 

Perrigault (Nicolas). 231. 
Perseigne (l'abbaye de). 86. 

Pesse (la), censitaire de Coulaines. 

128. 
Petragoricensis (episcopus). Voir 

Périgueux. 
Petrus, coquus. 17. 
Petrus, miles. 113. 
Petrus, subdiaconns ac bibliotlie- 
carius Sanctai IloinaniE Ecclesiœ. 
18. 
Phihppa. uxor Cuillermi de Rupi- 
bus. 52. 



320 



CAHTULAIHK DK Cil ATKAU-DU-LOIH 



Philippe (uxor feu). 118. 

Philippe II Auguste, roi de France. 

76, 80, 81, 85, 89-91, 139. 
Philippe III, roi de France. 176. 
Philippe VI, roi de France. 212, 

216-222, 22()-228. 
Philippi (Guillelmus). 72. 
Philippus, presbyter, consangui- 

neus Guillelnii de Rupibus. 92. 
Picart (Radulphus). 127. 
Pied-de-Bœuf (Eudes de), Odo de 

Pede Bovis. 74. 
Pied-de-Bœuf (Guillaume de), Guil- 
laume de Pié de Bof. 194. 
Piel (Fulco). 40,42, 44. 
Pielle (la), fief mouvant de Château- 

du-Loir. 197. — A Clermont se 

trouve un lieu nommé la Piellière. 
Piellus (Rotbertus). 17. 
Piémont (comtesse de). Voir Blois 

(Marie de). 
Pierre, piieur de Gi'andmont, Pe- 

trus, prier ordinis Grandimontis. 

174, 175. 
Pignau (Jean), lieutenant du séné- 
chal de Ghàteau-du-Loir. 231. 
Pilet, Pillet (Jean). 193, 197. 
Pinçon vel Piticon (Radulphus). 

133. 
Pins (Hue des), chevalier, seigneur 

de la Gufère. 209. 
Pinu (Robertus de). 70. 
Pions (les), paroissiens de Ghâteau- 

du-Loir. 182, 183. 
Pirmil (le seigneur de), dominus de 

Pillemil. 38. 
Piscis (Johannes). 110. 
Pitra (Robertus de). 70. 
Plantas (vinee quas vocant). 11. — 

Au Mans. 
Plante (la forêt de la). Voir Es- 

planta. 
Platea (Girardus de). 131. 
Platea (Guillelmus de). 99, 131. 
Plesseia (Duxo de). 72. 
Plesse (la), dépendance du prieuré 

de Château-l'Hermitage. 188, 209. 
Plesse (Boguerius de la). 68. 



Plessis (le), à Jupilles, le Plesseiz 

lès Jupillez. 201. 
Plessis (le), à Saint-Ouen-en-Belin. 

Voir Ronsière (la). 
Plessis (Geoffroy du), seigneur du 

Plessis-Barthélemy, Jouffroi de 

Plesseiz. 194. 
Plessis (Rager du), seigneur de 

Courcelles, Ragerus de Pleis- 

siaco. 144. 
Plessis (Richard du), Richardus de 

Plesseiz, vavassor de Susa. 70 ; 

— Richardus de Pleissiaco , 

vavassor de Lupilande. 145. 
Plessis-Barthélemy (le), fief à Saint- 

Biez-en-Belin, mouvant de Mavet. 

195. 
Plessis-Bourré (le seigneur du) , 

trésorier de France. 259. 
Plessis-lès-Tours (le). 262. 
Pocé. 104. — Pocé, àDistré (Maine- 
et-Loire). 
Poceyo (Robertus de). 45. 
Pocin (Johannes). 108. 
Poel (les deffais du), en la forêt de 

Berçay, vetitus Pediculi, le vie 

dou Poel, Poell, Poeell, Poiel. 

148, 158, 200,201, 204, 206. 
Poelle (Guillaume de), chevalier. 

176. 
Poevilain (Jeuffroy). 160, 161. 
Poher (Hugo). 122. 
Poié (André). 120. 
Poillé (Sarthe), châtellenie mou- 
vant de Chàteau-du-Loir, PouUé. 

143, 192, 212, 222, 246, 251, 262- 

265. — Gf. Puillé. — Voir les 

articles Chapelle (de la), Chastre 

(de la) et Lenfant. 
Poillé (André de) , Andréas de 

Poilly. 36. 
Poillé (Hugues de), Hugo de Poilé, 

de Poillé. 72, 131. 
Poillé (Oger de), Ogerius de Poilly. 

41. 
Poillé Oeille (Agnes). 142. — Cf. 

Peille Oeile et Peileoille. 
Poissonnière (Jean de la). 211. 



TABLE ALPHABETIQUE 



32 1 



Poissonnière (Philippotde la). 192. 

Poitiers. 80. — (évêqiie de). Voir 
Isembertus. 

Poitiers (Agnès de), femme de 
Geoffroy Martel. 5, 6. 

Poitou (le). 54. — (comte -de). Voir 
Jean II, Richard-Cœur-de-Lion. 

Poivrière (la), la Poevrière, métai- 
rie à Villebourg. 270. 

Pompadour (Françoise de), femme 
de Philippe-Égon de Courcillon. 
273. 

Poncé (Geoffroy de), Gaufridus de 
Ponsé. 103. 

Poncé (Hugues de), Huet de Pon- 
chai. 193. 

Poncé, Ponçay (Philippot de), sei- 
gneur deSarceau. 222. 

Pons Richardi. 65. 

Pont (Guillaume du), capitaine de 
Chàteau-du-Loir. 237, 241, 243. 

Pont (J. dou). 231. 

Pont-Audemer (la vicomte de). 263. 

Pont-aux-Hermites (le), à Château- 
l'Hermitage. 189, 190 ; — la 
paroisse du Pont-aux-Hermites, 
autrement du Chàteau-l'Hermi- 
tage. 269. — Voir Ghâteau-l'Her- 
mitage. 

Pont-de-r Arche. 89-91. - (la vi- 
comte de). 263. 

Ponte (Ingelbaldus de). 17. 

Pontonnerie (le moulin de la), le 
molin à blé de la Pautonnerye. 
252, 267. — On trouve à Monta- 
bon un lieu de la Pontonnerie 
(carte de Triger). 

Pont-Sainte-Maxence (Oise). 225. 

Pontvallain, Pontvalein, Pontvillein, 
Pont Villein, Pontvillain, Pontvi- 
lain. 59, 61, 170, 175, 176, 188, 
190, 192, 209, 222, 242. 

Pontvallain (Girard de),Girardus de 
Pontvilain, de Ponvalen. 98, 127. 

Pontvallain (Guillaume de), Guillel- 
musdc Pontvallien. 126. 

Pontvallain (Marie de), Maria de 
Pontvalen. 127. 



Pontvilein (Gheveaor). 193. 

Popolun. Voir Papillon. 

Porcel (Matis). 121. 

Porcherau, censualis de Maieto. 1 19. 

Porreria (Garinus de). Voir Perrière 
(Garin de la). 

Port (Célestin). 31. 

Porta (Nicolausde). 118. 

Port-à-la-Guye (le). 256. — Nom 
perdu, qui peut s'appliquer au 
Port-Martineau (Cassini : le Port), 
sur le Loir, à Vouvray, à proximité 
de Ghàteau-du-Loir. A Montabon 
existe aussi, sur le Loir, un lieu 
nommé le Port (Cassini), ou le 
Port-l'Aumône. 

Portus Galteri, 35. — Le Port-Gau- 
tier, sur le Loir, à Sainte-Cécile, 
commune de Fiée. 

Posterna (Gaufridus de). 137. 

Potart(Foquet). 132. 

Poupelot, censitaire de Mayet. 124. 

Pouterne (la), fief à Azé. 137. 

Poyœ (domus Andreae), in castro 
Maieti. 59. 

Praele(la).65. 

Praellis (de). Voir Préaux (de). 

Praepositus (Petrus). 115. 

Prœsbyter (Giraudus). 121. 

Pryesbyter (Marsilius). 128. 

Préaux, fief à Luceau ou à Tboiré, 
mouvant de Château -du -Loir, 
Priaus, Praiaux. 202,249. 

Préaux (Foulques de), Fulco de 
Préau s. 40. 

Préaux (Gilot de) , Gilotus de 
Praellis. 142. — Gelet de Priaus. 
202. 

Préaux (Guy de), Guide de Praiaus. 
117. 

Préaux (Simon de), Symon de 
Praiaus, de Priaux, de Praellis. 
68, 72, 100, 133, 143. 

Précigné, Precineium, Precignia- 
cum. 88, 89, 95. 

Prépecoul (les prés de). 252. — 
Dépendance du domaine de Chà- 
teau-du-Loir. 

VL 41 



322 



CAHTLLAIHE DE OU ATE AU-DU-LOIll 



Presterons (le pré de), à Montabon. 

267. 
Prestreau, paroissien de Chàteau- 

du-Loir. 191. 
Priaus. Voir Préaux. 
Prime (Diirandus). 118. 
Prime (Johannes). 129. 
Prime (Theobaldus). 128. 
Pringaiit, censitaire de Mayet. 123. 
Priste (Gaudin de). 197. 
Proceris (uxor Guillelmi). 208. 
Prochart (Guarinus). 120. 
Procolinus, sacerdos de Evriaco. 46. 
Prorigniacus. Voir Parigné-l'Evè- 

que. 
Provence (comtesse de). Voir Blois 

(Marie de). 



Pruillé, Pruillé-l'EguilIé, Prulli , 
Prouilli, Prully, Prulliez l'Aguillé. 
141, 146, 192, 203, 211-216, 228, 
229, 235, 236, 239. - Voir Saint- 
Julien. 

Pruillé (Gervais de), Gervasius de 
Prulliaco. 14.3, 144 ; — Gervasius 
de Prullé. 192, 208. 

Prunelle (Guillelmus). 136. 

Pruneriis (Ulgerius de). 27. 

Puella, censitaire de Mayet. 121, 
126. 

Puellœ (Agnes, filia). 75. 

Puillé (Guillelmus de). 111. — Peut- 
être Poillé. 

Pullete (Petrus). 70. 

Pullus (Hubertus). 126. 



Quadriganus (Herbertus), rector 
capellanie castri de Luceio. 171. 

Quarré (Jean), bourgeois du Mans, 
seigneur de la Queurie. 242. 

Quarreau ou Carreau (Pieri-e), sei- 
gneur de la Quarrelière et de la 
Roche-Maupetit. 241, 243, 248. 

Quarrel (Huet), seigneur de la 
Quarrelière. 223. 

Quarrel (Odo). 133. 

Quarrel (Robert), de Sourches. 202. 

Quarrel. Cf. Carrel. 

Quari-elière, fief à Mayet, mouvant 
de Château-du-Loir. 223, 243, 
248. 

Quarriau (Robertus). 145, 146. — 
La forme Quarriau semble préfé- 
rable à la variante Querrian. 



Quentin (Juliot), bailli de Jupilles. 
231. 

Querole (la), à Fiée, fief mouvant de 
Chàteau-du-Loir. 242, 247, 261, 
263. 

Querrian. Voir Quarriau. 

Queurie (la), la Querie, fief mou- 
vant de Chàteau-du-Loir. 196, 
242. — Il y a des lieux de la Queu- 
rie à Fiée, à Luceau et à Saint- 
Pierre-du-Lorouer. 

Quincampoix, Quinquenpiet, Qui- 
quenpert. 200. 

Quinlces (Guillaume). 151. 

Quinteau (Geofi"roy). 151. 

Quintel (Grégoire). 133, 134. 

Quintelière (la), à Saint-Mars-d'Ou- 
tillé. 151. 



R 



R., comes Leicestrise. 78. 

R., episcopus Petragoricensis. 78. 

— Raymond de Giiâteauneuf. 
R. , episcopus Wanterfordensis. 

78. 
R., episcopus Wintoniensis. 50. 



Rageri (castrum). 146. — Rageri 
Boran (feodum castrorum). 208. 

Radulfus, comes Cestriae. 78. 

Radulfus, dapifer. 24. 

Radulphus, archiepiscopus Cantua- 
riensis. 49. 



TABLE ALPHABETIQUE 



323 



Rahard (Loir-et-Cher). 138. 

Raherius, testis. 30. 

Rahier. 28. 

Rainaldus, filius Anchiae. 11. 

Rainulfus, cocus Gervasii. 23. 

Rambertus, episcopus Verdunen- 

sis. 7, 
Rana (Hubertus). 123. 
Rana (Isembart). 118. 
Rancheir (Guillelmus). 40. 
Rancheir (Philippus). 75, 131. 
Rancher (le fief de). 194. — A Telo- 

ché. 
Randonay (Guillelmus de), vavas- 

sor de Oiseio. 130. 
Rangeit (pratum), in feodo de Co- 

lenes. 127. 
Rannulfus, abbas Sancti Vincentii. 

28, 29, 32. 
Rannulfus, canonicus. 1], IC). 
Ranz (Robertus). 121. 
Raoul, vicomte du Maine. 10, 11. 
Ratoine (Herbertus). 80. 
Réauté (la), fief mouvant de la 

Suze. 01. — On trouve des lieux 

du nom de la Ruauté à Marigné, 

à Saint-Mars-d'Outillé et à Saint- 

Ouen-en-Relin. 
Regina, censitaire de Mavet. 123. 

125. 
Regnart (Guillelmus). 128. 
Reims. 1. 7, 13. 
Relliaco (Guillelmus, monachus de). 

R). 
Reîîiaco (Tllricus de). 17. 
Renart (Richart). 120. 
Rennes (évêque de). Voir Mar- 

bodus. 
Réole (la) (Gironde). 239. 
Reondiau (Johannes). 130. 
Requeil, Requel. 173, 179, 180. 
Requeil (Girard de), (iirardus de 

Kesquel. 73. 
Requeil (Mamelin de), llamelinus 

de Resquel. 130. 
Restivus (Walterius), gencr Wal- 

dini Vetuli de Malicornant. 0. 
Reulau (Almandus de). 68. 



Réveillon (le sire de), le signourde 
Ryveillon. 248. — Réveillon, à 
Champagne (Sarthe). 

Revel (Almandus). 70. 

Revel (Hugo). 116. 

Riablé, à Ghâteau-du-Loir, vinea de 
Riablai. 82. 

Riablé (André de), vassal de Ghâ- 
teau-du-Loir, Andréas de Riablei. 
40. 

Riablé (Foulques de), vassal de 
Chùteau-du-Loir. Fulco de Ria- 
blei, de Riabley. 41, 44. 

Ribolensium (feodum). 65. — Dans 
la chàtellenie de la Suze. 

Riboul (Foulques), chevalier, vassal 
de Château-du-Loir. 191. 

Riboul (Hubert). 10. 

Richard-Cœur-de-Lion. roi d'Angle- 
terre, Rlchardus, rex Anglie, dux 
Norman nie et Aquitanie, et cornes 
Pictaviensis et Andegavensis.52- 
55, 81, 82, 87, 106-110. 

Richardi (Pons). 65. 

Richardus, comes de Luti. 50. 

Richardus, nepos Abelini. 11. 

Richart (hères feu G.). 130. 

Richemont (Guarinus de). 131. 

Richemundia^ (comes). Voir Rreta- 
gne (Artur de). 

Richier (P.), greffier. 231. 

Richilde, abbesse du Ronceray. 25. 

Richot. 119. 

Ricort (Petrus). 118. 

Rigaudi (terra). 3(). 

Rillen (Guillelmus). 131. 

Ripaudière (la), fief njouvant de 
Chc\teau-du-Loir. 192. 

Ripaus (Gorvasius). 12'.>. 

Ripemiee (Johannes). 59, 98, 122, 
125. 

Rivellon (Radulphus de). 64. 

Rivis (Habertus de). 73. 

Robert, roi de France. 2. 

Robert (Julionus). 122. 

Robertus, filius ilugonis. 22. 

Robertus, filius Walterii. 77. 

Robertus, vicarius Gervasii. 20. 



324 



GARTULAIRE DE CH ATEAU-DU-LOIR 



Robin ^Benoiste, famé feu). 230. 

Robin (doni), procureur de la ma- 
ladrerie de Chàteau-du-Loir. 191. 

Robin (Micho). 120. 

Roche (la), à Mayet, Rupi, Ruppis. 
22, 123. — La Roche jouste Maiet. 
202. 

Roche (la), fief mouvant de Chà- 
teau-du-Loir. 193. 

Roche (la). 202. 

Roche (Dreux de la), Droco de 
Rupe. 115. 

Roche (Eudes de la), Odo de Rupe. 
115, 116, 142. 

Roche (Guillaume de la), vassal de 
Chàteau-du-Loir. 196, 197. 

Roche (Jean de la), Johannes de 
Rupe. 127. 

Roche-aux-Moines (la), actuelle- 
ment la Roche-de Serrant, com- 
mune de la Possonnière (Maine- 
et-Loire), Rupis Monachorum. 95. 
— Cf. Port, Dict, III, 283. 

Rochebec (Gaufridus). 126. 

Roche-Bouchet (la), fief à Verneil- 
le-Chétif, mouvant de Chàteau- 
du-Loir. 202, 223. — Voir Bouchet. 

Roche-de-Vaux (la), à Requeil. 198. 

Roche-Ermenier (la). 202. 

Rochefort (Clérembaud de), Cla- 
rembaldus de Rupeforti. 26. 

Rochelle (la), Ruppellis. 53. 

Roche-Maupetit (la), fief à Écom- 
moy, mouvant de Château-du- 
Loir. 243. — Voir Quarreau 
(Pierre). 

Roches (Baudouin des), vassal de 
Chàteau-du-Loir (vers 1100), Bal- 
douinus de Rupibus. 40. — Bal- 
doinus de Rupibus, pater Guil- 
lelmi de Rupibus. 86. 

Roches (Baudouin des), Balduinus 
de Rupibus, nepos Guillelmi de 
Rupibus. 79, 80, 91-93, 95, 96. 

Roches (Baudouin des), marid'Ada, 
dame de Brains. 97. 

Roches (Baudouin des), chambel- 
lan de Philippe VI. 222. 



Roches (Baudouin des), fils de Bau- 
douin (les Roches. 222, 223. 

Roches (Clémence des), fille de 
Guillaume des Roches et femme 
de Thibaud VI, comte de Blois, et 
de Geoffroy V, vicomte de Châ- 
teaudun, dame de Chàteau-du- 
Loir et de Châteaudun. 88, 89, 94, 
95, 104, 105, 138-152. 

Roches (Guillaume des), sénéchal 
d'Anjou et du Maine et seigneur 
de Chàteau-du-Loir, Willelmus, 
Guillelmus de Rupibus, miles, 
senescallus Andegavensis et Ce- 
nomanensis. 52, 61, (')2, 76-110, 
112, 139, 140, 148, 149. 

Roches (Hardouin des), Harduinus, 
Arduinus de Rupibus. 5, 6. 

Roches (Herbert des), vassal de 
Chàteau-du-Loir (vers 1100). Her- 
bertus de Rupibus. 41, 43. — 
Herbertus de Rupibus, pater 
Baldoini de Rupibus et avus 
Guillelmi de Rupibus. 86. 

Roches (Jean des), seigneur de la 
Faigne. 241,242. 

Roches (Jeanne des), fille de Guil- 
laume des Roches et femme 
d'Amaury de Craon. 88, 89, 94, 
95, 104, 105. 

Roche-sur-Yon (la). 251. 

Rochette (la), censitaire de Cou- 
laines. 128. 

Rochettes (le clos des), proche 
Chàteau-du-Loir. 270. 

Rochière (la), fief mouvant de Chà- 
teau-du-Loir. 193. — Peut-être la 
Rochère, à Mulsanne. 

Rocir (Costentinus). 124, 

Rodgei'ius, cambiator. 17. 

Rodulfus, medicus. 11. 

Roezé. 178. 

Rogeir (Raginaldus). 131. 

Roger, donataire du marquis de 
Dangeau. 268. 

Rogerus, archiepiscopus Eboracen- 
sis. 50. 

Rogier (Denis), chaussumier. 256. 



TABLE ALPHABETIQUE 



325 



Rohan (Charles de), comte de 
Guise, seigneur de Gié et baron 
de Chàteau-du-Loir. 261. 

Rohan (Eléonor de), dame de Chà- 
teau-du-Loir. 262. 

Rohan (François de), seigneur de 
Gié et baron à réméré de Chà- 
teau-du-Loir. 262. 

Rohan (Hercule-Mériadek de), prin- 
ce de Rohan et de Soubise. 265. 

Rohan (Pierre de), seigneur de Gié, 
maréchal de France, baron de 
Chàteau-du-Loir. 261. 

Rohan (princesse de). Voir Cour- 
cillon (Marie-Sophie de). 

Roichelle (cheminum de). 41. 

Roie (Barthélémy de), chambrier 
de Phi lippe- Auguste, Bartholo- 
meus, camerarius. 91. 

Roissole ^Symon). 70. 

Rome. 2. i(). 

Romilly (Loir-et-Cher). 136, 137. 

Ronan (Gauterus, Galteir). 120, 127. 

Ronçny (Robert de). 194. 

Ronceray (l'abbaye du), à Angers. 
4, 25, 32, 44, 45, 101, 105, 147. 

Ronceray (le), fief à Marigné, mou- 
vant dé Chàteau-du-Loir. 202,271. 

Ronceray (le sire du). 202. 

Ronceray (Jean du). Johannes de 
Roncereio. 142. 

Ronsière (la), alias le Plessis, le 
Plesseiz, à Saint-Ouen-en-Belin. 
2.35. 

Roorta (llamelinus de). 83, 84, 86. 

Iiorans,aviaGervasii,archiepiscopi 
Remorum. 8. 

Rosay, fief à Changé, mouvant de 
Lucé. 249. 

Roscelin, vicomte du Maine. 2. 

Rosserous (Aucherus de). 73. 

Rotarii (Robertus). 99. 

Bolarius (Guilielmus). 110. 

Rotbertus, decanus Cenomannen- 
sis. 11. 



Rotgerius, filins Alberici. 11. 
Roucy comtesse de). Voir Blois 

(Marie de), Dreux (Jeanne de). 
Roucy (Béatrix de), fille de Jean IV 

de Roucy et de Jeanne de Dreux, 

et petite-fille de Robert IV de 

Dreux et de Béatrix de Montfort; 

seconde femme d'Amaury III de 

Craon. 209-212. 
Rouen (la vicomte de). 263. 
Rouesson, fief à Saint-Aubin (Indre- 
et-Loire). — DominusdeRoisson. 

38. 
Rouesson (Guillaume de), Guiliel- 
mus de Roissum. 42, 43. 
Bouillis (le), ancien bourg à Rahard 

(Loir-et-Cher). 138. 
Roulière (la), à Azé (Loir-et-Cher). 

137. 
Roune (Ragerus). 122. 
Rous (les defl'ais des), en la forêt 

de Bercay, defi'ensus de Roux. 

148, 158" 200,201, 201, 20(). 
Roussière (Guillaume de la). 194. 
Roussière (Henri de la), seigneur 

de Vieux-Moulins. 192. 
Rouzeray. 271. Lire Ronceray. 
Rubrum Sollarum. 65. 
Rueil (Jean de), notaire de Paris. 

217-221. 
Rufus (Petrus), miles. 146. 
Ruigné (Robertus de). 131. 
Ruilliaus (Robertus de). *.)9. 
lUiiiie (Johannes). 125. — Peut-être 

le même que Johannes Rumme. 

98, 120. 
iiunime (Johannes). 98, 120. — Voir 

Ruine (Johannes). 
Rupeforti (de). Voir Rochefort (de). 
Rupi, Ruppis. Voir Roche (la). 
Rupibus (de). Voir Roches (des). 
Rupis .Monachorutn. Voir Roche- 

aux-Moines (la). 
Buppellis. 5.3. — La Rociielle. 
Ryveillon. Voir Réveillon. 



320 



CAHTULAIHK DE Cil ATK AU-PU-LOIU 



S., archidiaconus Wellensis. 77. 
Sablé, Sabloliiim, Saboliiim. 77, 88, 

89,95,226-228,240, 251. 
Sablé (GeolTroy de), Gaufridus. 06. 
Sablé (Guy de). Guido de Sabolio. 

101. 
Sablé (Marguerite de), femme de 

Guillaume des Roches. 76, 82, 

86-90, 94, 95, 101-106, 112, 139, 

140, 148. 
Sablé (Robert de), Robertus Ves- 

troilt. 66. 
Sablé (Robert de), Robertus de 

Sabolio. 6(). 
Sables, Sablez. 207. — Peut-être 

Sables, à Mayet. 
Sach... (Giraudus). 107. 
Saint-Aubin (l'abbaye de), à Angers. 

6, 8. 12, 18. 19,31, 32. 
Saint-Aubin (l'abbé de). 236. 
Saint-Avertin (Indre et-Loire). 48, 

49. 
Saint-Avit (le monastère de), à Châ- 

teaudun. 136. 
Saint-Benoit (l'ordre de). 153. 
Saint-Benoît (Hugues de), vassal de 

la Suze, Hugo, Huguetus de 

Sancto Bénédicte. 67, 72, 115. 
Saint-Biez-en-Belin , Sainct Bier. 

197, 2.35, 268, 269. 
Saint-Calais , Sanctus KarillefTus, 

Sanctus Carilefus. .38, 103, 134, 

135, 139, 140. 
Saint-Cenart on Saint-Siviard, cha- 
pelle et fief à Saint-Georges-de- 

la-Gouée. 228. 
Saint-Christophe, en Touraine. 83. 
Saint-Christophe (le seigneur de), 

dominus Sancti Christophori. 35. 
Saint - Christophe (Hugues de), 

Hugo de Sancto Christoforo. 28. 
Saint-Christophe en Halatte, à 

Fieurines (Oise). 225, 226. ' 

Saint-Eltinier. 200. — Au lieu de ce 

mot, qui n'est pas un nom pro- 



pre, il faut rétablir le texte en le 
rapprochant du n° 174, p. 147. 

Saint-Florent (l'abbaye de), à Sau- 
mur. 29. 

Saint-Georges (Geoffroy de), Gofri- 
dus de Sanclo Géorgie. 39. 

Saint-Germain-en-Laye. 212. 

Saint-Gervais-en-Belin. 22. 

Saint-Géry. 140. 

Saint-Guingalois (le prieuré, l'église, 
la paroisse de), à Ghâteau-du- 
Loir, ecclesia in honorem sancti 
Guingaloei, locus Sancti Guinga- 
loei, cenobium beatissimi Win- 
galoei, parrochia Sancti Guinga- 
loei, prioratus Sancti Guingalis, 
l'église monseigneur Sainct Guin- 
gallois. 14-19, 22, 23, 25, 32, .33, 
52, 83-85, 149, 156-158, 191, 259, 
266. 

Saint-James (la chapelle), à Chà- 
teau-du-Loir. 182. 

Saint-Jean (la forêt de), nemus 
Sancti Johannis. 65. 

Saint-Jean-de-la-Motte. 3, 26, 111, 
192, 225. 

Saint-Jean-en-Grève (la paroisse 
de), à Paris. 275. 

Saint-Julien (la collégiale ou la con- 
frérie de), à Pruillé-rÉguillé, 
confratria Sancti Juliani de Pruil- 
liaco. 212-216, 229. 

Saint-Mars (le fief), feodum Sancti 
Medardi. 134, 135. — A Maison- 
celles et environs. 

Saint-Mars (François de), prieur de 
Berçay. 260. 

Saint- Mars- d'Outillé (l'église, la 
paroisse de), Beata Maria de 
Ostilleio, Sanctus Medardus de 
Austilleio, parrochia de Ostilleio. 
112, 114, 1.34, 141, 151, 211, 269. 
Voir Outillé. 

Saint-Martin (l'église), à Angers. 
25. 



TABLE ALPHA B ET mu K 



327 



Saint-Martin (la paroisse de), à 

Chàteau-du-Loir. 266. — Nernus, 

homines Sancti Martini. 34, 35. 

— Prol)ablement la paroisse de 

Saint-Martin. 
Saint-Martin (l'église, le chapitre 

de), à Tours. 112, 113, 171, 18(), 
187, 244-246, 266. 
Saint-Martin (le fief de), feodnm 

Sancti Martini. 41. — Voir You- 

vray-sur-le-Loir. 
Saint-Martin (Guillaume de), sei- 
gneur d'Espéreuse et de la Jous- 

selinière. 138. 
Saint-Mélaine (abbé de). Voir Éven. 
Saint-Michel (Kené de), Renatus de 

Sancto Michaele. 103. 
Saint-Nicolas (l'abbaye de), à An- 
gers. 26, 27. 
Saint-Nicolas (le quartier de), à 

Mayet. 270. 
Saint-Ouen-en-Belin, vicus Sancti 

Audoeni. 37, 235. 268, 269. 
Saint-Ouen, près Vendôme. 138. 
Saint- [Merre-de-la-Gour (le chapitre 

de), au Mans. 8, 10, 11, 19, 20, 

84, 207,271. 
Saint-Pierre-des-Ormes. 8. 
Saint-Pierre-du-Loroucr, Laborato- 

rium, le Lorouer. 22, 265. — Cf. 

Lorouer (le). 
Saint-Remy de Reims (abbé de). 

Voir Herimarus. 
Saint-Serge (l'abbaye de), à Angers. 

30. 
Saint-Valery (seigneur de). Voir 

Dreux (Jean III de). 
Saint-Venant (le comte R. de). 134. 
Saint-Victeur (le prieuré de), au 

Mans, prior de Sancto Victurio. 

64. 
Saint- Vincent (l'abbaye de), au 

Mans. 2, 5, 10, 19-21, 27-30, 32, 

153, 154, 2()8. 
Saint-Vincent (la paroisse de), à la 

Chartre. 267. 
Sairjt-Vincent-du-Lorouer, Sanclus 

Vincenliu.s. 19, 141,271,272. 



Sainte-Cécile, ancienne paroisse, 
réunie à Fiée.. 265, 267, 270. 

Sainte-Cerotte. 135. 

Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie (la 
rue), à Paris. 275. 

Sainte-Gemmes (Loir-et-Cher). 138. 

Sainte -Hermine (baron de). Voir 
Courcillon (Philippe de). 

Saintes, civitas Xantonensis. 77, 
78. — (évéque de). Voir H. 

Salleia (Droinus de). 98, 121. 

Salleia (Gaufridus de). 120. 

Salles (le prieuré des), à Beau- 
mont-Pied-de-Bœuf. Voir Aula de 
Burceyo. 

Salles (les defTais des), en la forêt 
de Berçay, defïensus de Sallis, de 
Sales. 148, 158, 200, 201, 204, 
206. — Le nom des Salles dé- 
signe actuellement un canton de 
la forêt, commune de Beaumont- 
Pied-de-Bœuf. 

Salles (les), à Mayet. 211. 

Salomon, filius Osille. 30. 

Salvage (Guido). 131. 

Sambris, métairie, moulin et étang 
à Pruillé-l'Kguillé. 211, 216. Voir 
Meneray de Sampris. 

Sampris (le bois du Meneray de). 
Voir Meneray de Sampris (le bois 
du). 

Sar... (W., cornes). 78. 

Sarcé, Sartiacus, Sarceyum. 5, 20, 
22, 28, 32, 153, 154, 202, 269. — 
Page 196, il ne faut pas tenir 
compte de la note 4, relative à 
Sarcé. 

Sarcé ((ialterus de). 42, 44. 

Sarcé (Hamelinus de). 39. 

Sarcé (Ilenaud de), Raginaldus, 
Ragerus, Rogerus, Renaud de 
Sarcé, de Sarceio. 117, 132, 142, 
197, 202. — Les formes Ragerus 
et Rogerus semblent provenir 
d'abréviations mal interprétées. 

Sarceau, Sarciau, Uef ù Sarcé, 
mouvant de Mayet. 202, 222, 211. 
— Page \W>, note 5, il n'y a pas 



328 



CAUTULAMIK Ï)K Cil ATK AU- DII-LOI M 



lieu d'identifier Paceau avec 

Sarceau. Voir Passau. 
Sarceau (le sire de), li sires de 

Sai-ciau. 202. 
Sarceau (Guillaume de), Guillelmus 

de Sarciau. 39. 
Sarceau (Ilanielin de), Ilainelinus 

de Sarceel. 59, 71, 1 16. 
Sarmazia. Voir Sermaise. 
Sarrenel (molendinum de). 37. 
Sarreuel (Pagarius de). 40. 
Sarthe (la), Sarta. 65. 
Saulnie (la), à Saint-Mars-d'Outillé, 

l'estre de la Saullaye. 211, 230. 
Sauniur (Maine-et-Loire), Salmu- 

i-um, Salmuriuru. 56, 59, 62, 77, 

78, 240. — Voir Saint-Florent. 
Saumur (Goslinus, Hugo de). Voir 

Semur. 
Saussene (le pré de), en la cluàtel- 

lenie de la Suze. 177. 
Savari (Petrus). 52. 
Savigné-l'Evêque, Sauviniacus. 20. 
Savigny-sur-Braye (Loir-et-Cher). 

135, 136. 
Savoie (Ennmanuel-Philibert-Amé- 

dée de), prince de Garignan. 274. 
Scalis (de). Voir Eschelles (d'). 
Scolastica, uxor Guillelmi Le Corne. 

83. 
Secondiau (Johannes). 130. 
Secusa. Voir Suze (la). 
Seglonaiu (Johannes). 120. 
Ségrie (Guillaume de). 196. 
Seleide (Etienne), chapelain du 

château de Lucé. 186, 187. 
Selle (Gervasius de la). 69. 
Selommes (Loii-et-Gher), Solomes. 

137, 138. 
Semblançay (dominus de). 38. 
Semblançay (Aleaume de), Alaime 

de Seblençay. 42 ; — Alermus de 

Semblaciaco. 43. 
Semur (Dreux de), Droco de Semu- 

ro, de Semmur, de Semmuro, de 

Silmuro (1067-1097). 16, 22-25. - 

Droco de Semur (1239-1250). 115, 

141, 143, 144. 



Semur (GeolTroy de), Gaufridus de 
Scniuro (xii« s.). 74. — Gaufridus 
de Semur (vers 1239). 117. 

Semur (Gozlin de), Goslenus, (ilius 
Droconis de Semmuro. 23; — 
Gauscelinus, filius Drogonis. 24; 
— Goslinus, frater Hugonis de 
Saumur. 25; — Gauslimis, Gosli- 
nus de Semmur, de Saumui', de 
Selmuro. 27-29, 32, 33. 

Semur (Herbert de), Herbertus de 
Semmuro. 11. 

Semur (Hugues de), Hugo, filius 
Drogonis de Sennnuro. 23 ; — 
Hugo de Silmuro, de Saumur, de 
Semmur, de Semur, de Semui-o. 
25, 27, 33,36, 39,41,43, 74. 

Semur (Hugues de), Hugo de Se- 
mur, de Semuro, cognatus Hugo- 
nis de Semur. 40, 41, 43. 

Semur (Joulain de), seigneur du 
Pelit-Linais. 246. ' 

Senel (Alinant). 144. 

Seneschallus, censitaire de Mayet. 
124. 

Senlis (Oise). 225, 260. 

Senlis (Guy 111 de), bouteiller de 
Philippe-Auguste, Guido, buticu- 
larius. 91. 

Septem Fratres. 65. 

Serjant (Gaufridus). 130. 

Sermaise (Maine-et-Loire), Sarma- 
zia. 52. Cf. G. Port ; Dict., HI, 
522. — M. Alouis, Lucé, p. 148, 
identifie Sarmazia avec Sermaise, 
en Pruillé-l'Éguillé. 

Serven (Herbertus). 130. 

Sevilly (feodum de). 41. 

Sexter (Guillelmus). 70. 

Sibylle, fille de Foulques V et 
d'Éremburge de la Flèche. 31. 

Sicile (le roi de). 165. — Charles 1er 
d'Anjou. — Voir Anjou (Char- 
les 1er, Charles H, Charles IV, 
Louis 1er, Louis II, Louis III et 
René d'). — (reine de). Voir 
Blois (Marie de). 

Sicile (Aubertus). 131. 



TABLE ALPHABP:TIQUE 



329 



Sienne (Italie). 140. 

Silmuro (de). Voir Semur (de). 

Simardière (la Grande et la Petite-), 
à Ghahaignes. 271, 

Simon (l'abbé). 21. 

Soberan. Voir Souberan. 

Socquet ou Soquet (Glande), procn- 
reur au parlement. 265, 275. 

Soisy (Erembnrgis de). 93. 

Sons (Hardoinus de). 69. 

Sores (Hugo), miles. 144. — La véri- 
table forme paraît être Sorel. Gf. 
Soriau. 

Soret (Johannes). 53. 

Soriau (Hugo). 143. — Gf. Sores. 

Souberan (Gervasius). 111. — Ger- 
vasius Soberau ou mieux Sobe- 
ran. 129. 

Soubise (prince de). Voir Rohan 
(Hercule-Mériadek de). 

Soubise (princesse de). Voir Cour- 
cillon (Marie-Sophie de). 

Souday (Loir-et-Gher). 138. 

Souday (Jean de), Johannes de Sou- 
daio. 138. 

Soude (Gaufridus de). 66. 

Sourches, Ghaources, Ghaorces, 
Chourses, fief à Mayet, mouvant 
de Mayet. 195, 202, 241. — Voir 
Vendômois (Guillaume de). 

Sourches (Bouchard de), Buchar- 
dus de Gadurcis. 11. 

Sourches (Geoffroy de), Gaufridus, 
frater Hugonis de Gadurcis. 11. 

Sourches (Guillaume de), Guillaume 
de Ghorces. 202. 

Sourches (Hugues de), Hugo de 
Gadurcis. 11. 

Sourches (Philippe de), Philippus 



de Ghaucis vel Ghancis. 74. — 
Philippus de Ghaurc... 116. — 
Les formes Ghaucis, Ghancis et 
Ghaurc... paraissent bien être des 
abréviations, non complétées par 
le copiste, de la forme Ghaurcis. 

Sourches (Philippe de), Phelippe 
de Ghaorses, Felippe de Ghaor- 
ces. 195. 

Souvré (le sieur de). 235. 

Spire (Allemagne). 55. 

Stagne (Glemens de). 133, 145. 

Stagno (Petrus de). 127. 

Stagno (Raginaldus de). 71, 101. 

Suavis, miles. 3. 

Surchers (Girardus de) 130. 

Suze (la), Lassuse, la Suse, Susa, 
Suza. 37, 38, 61-72, 88, 89, 95-97, 
115, 116, 140, 143, 144, 146, 172, 
177-179, 194, 197, 209-211, 216, 
217, 269. - Gf. Cuse. 

Suze (de la), Beueir de Susa. 116. 

Suze (Herbert de la). 23. — Herber- 
tus de Secusa. 30; — de Susa. 
66. 

Suze (Hersende de la), Hersendis 
de Susa, filia Huberti de Susa et 
uxor Uoberti Veslroilt. 66. 

Suze (Hugues de la), Hugo de Susa. 

m. 

Suze (Jean de la), Johannes de Su- 
sa. 116, 143. 

Suze (Phihppe de la), Philippus de 
Susa. m, 68. 

Suze (Hainaud de la), Rainaldus de 
Susa. 11. — Raginaldus de Secu- 
sa. 20. 

Syderate (Johannes de). 118. 

Sylva (Richeir de). 39. 



Tace (Guillelmus de). 67. 

Tardes (Jean de), ou Jean de Tar- 

dre, capitaine de Ghâteau-du- 

Loir. 253, 254. 257, 258. 



Tarente (prince de). Voir Anjou 

(Gharles d'). 
Taumassin. Voir Gaunicssin. 
Tebet (Hamelin). 191. 

VI. 42 



330 



CAinULAIHE DE Cil ATEAU-DU-LOIIl 



Tedholini (Goffrediis et Suhardiis), 

fratres. 27. 
Teduinus, canonicus. 16. 
Téfolière (la), à Saint-Mars-d'Ou- 

tillé. 133, 134. 
Teiphaine (Libaut). 121. 
Teloché, Thelocheium. 64. 
Temple (l'ordre du), les Templiers. 

55, 136, 260. 
Temple (le) (Loir-et-Cher). 136. 
Tercol (Stephanus). 130. 
Terre Sainte (la). 139, 110. 
Tertre (le), hameau au nord d'Azé 

(Loir-et-Cher). 13(). 
Tescelinus, archidiaconus Ceno- 

mannensis. 11. 
Tessé (Lisiardus de). 71. 
Tessua, Texua. 35, 40. — Tissue, à 

Aubigné ou aux environs. Lieu 

disparu. Cf. Legeay : Aubigné, 

p. 227. 
Tessue (Charbonel de). 130. 
Testerie (la), fief à Jupilles, mou- 
vant de Ghâteau-du-Loii-. 243. 
Tetbaldus, coquus. 17. 
Teiilet (A.). 55, 80, 84. 
Textor (Johannes). 130. 
Th., fit Bern... 50. 
Thibault VI, comte de Blois. 94, 95. 
Thibaut, prieur de Château-l'Her- 

mitage. 189, 190. 
Thierry, évêque de Chartres. 5. 
Thoiré-sur-Dinan. 134, 151, 265, 

270. — Cf. Toere. 
Thoue (terra de). 38. 
Tibergeau (Gillot). seigneur de la 

Testerie et de Villate. 243. 
Tibei'geau (Michel), seigneur de 

Préaux. 249. 
Tibergerie (la), la Thibergerie, fief 

à Montabon. mouvant de Châ- 

teau-du-Loir. 248. 
Tiercelin (Louis), licencié es lois. 

258. 
Tieulei'ie (la), à Pruillé-l'Eguillé. 

214. 
Tillet (du). 222. 
Tissue. Voir Tessua. 



Toere (le fié de). 196. — Peut-être 

Thoiré. 
Toetus (Rodulfus). 17. 
Torpin, Torpini. Voir Turpin. 
Touche (de la). — Hamo de Toscha. 

71. — lienricus de Tusca. 111. — 

Petrus de Tusca, miles. 147. 
Touraine (la). 77, 80, 270. — (duc 

de). Voir Anjou (Louis I^'»* d'). 
Tours, Turones, Turonis, Turonum. 

17, 29, 48, 49, 94, 95, 256, 257, 

259, 275. — (archevêque de). 

Voir Ariioul. 
Tours (Saint-Martin de). Voir Saint- 
Martin. 
Traginus (Theobaudus). 24. 
Trainel (Aube). 202. 
Traveirs (Robertus). 123, 125. 
Trehet (Loir-et-Cher), Trechet. 267. 
Trelanzé (Hubertus de). 71. 
Trelazai (Hubertus de). 133. 
Trélazé (P^ulco de). 71. — Cf. Cre- 

late (Fulco de). 
Trellazeio (Guillelmus de). 129. 
Triée (messire Johan de). 246. 
Tiinité (l'abbaye de la), à Vendôme, 

3-5, 21, 136-138. 
Trivulce (Jean-Jacques), seigneur 

de Chàteau-du-Loir. 260, 261. 
Trochet, censitaire de Mayet. 121, 

125. 
Troci, Troce (Elubertus de). 36, 42, 

44. 
Troci (Gaufridus de). 40. 
Troco, Troce, Terra, Torce (Paga- 

nus de), serviens bosci de Doura. 

106-110. 
Troô, Trou. 77, 78. 
Troter (Costentinus). 119. 
Troter (Hugo). 127. 
Trulle (Gaufridus). 120. 
TruUeta, censitaire de Mayet. 121. 
Tucé, Tusse (le seigneur de). 173. 
Tucé. Voir Cussé. 
Tufl-é. 2, 21, 22. 
Tuffière (la), fief à Vaas, mouvant de 

Chàteau-du-Loir, la Tufyère. 223. 
Tunieio (Guillelmus de). 129. 



TABLE ALPHABPÎTIQUE 



331 



Turpin (Guy), Guido Turpin. 84. 
Turpin (Herbert), Herbertus Tor- 

pini. 79,80. 
Turpin (Robin), Robinus Torpin. 

123. — Peut-être le même per- 



sonnage que Robinus Corpin 

p. 98.' 
Tusca (de). Voir Touche (de la). 
Tuscheboz (Garner de). 118, 
Tusse (dominus de). 133. 



u 



Urbain II, pape. 20. 
Urne. Voir Ourne. 



Ursus, canonicus. 16. 
Ustilliacum. Voir Outillé. 



V., episcopus G... 50. 

Vaas, Vedastum. Vaast,Vaaz. 35, 11, 

140,149,203,211,223,267,269,271. 
Vaas (l'abbaye de Notre-Dame de). 

226, 264. 
Vaaz (Gaufridus et Hugo de). 125. 
Vaaz (Hubertus de). 126. 
Vado (Guillermus de). 73. 
Vado (Johannes de). 122. 
Val Bohier, Val Bochier. 141, 236. 

— Vau-Boyer, vulfjo Vaubouillet, 

à Saint-Vincent-du-Lorouer. 
Valenis (Fulco de). 133. 
Valer (Laurentius). 117. 
Vallegaiet (terra de). 92. — A Chà- 

teau-du-Loir ou aux environs. 
Vallibus (de). Voir Vaux. 
Valois (Charles de), comte d'Anjou 

et du Maine. 198, V.Y.), 210. 
Valuet (Jean), couvreur d'ardoise. 

255, 257. 
Vançay, Venciacum, ancien nom de 

Saint-Avertin. 49. 
Varennes-Lenfant (seigneur, dame 

de). Voir Chapelle (Jean de la), 

Lenfant (Christoflette). 
Vassellor (Andréas). 125. 
Vauloger, fief à Mayet, mouvant de 

Mayet. 241. 
Vauloger (Jean de), Jehan de Vau- 

logior, seigneur de Rosay. 249. 
Vaumoran, fief. 203, — Peut-ôtre 

Vauxmoran, à Bousse. 



Vaumoran (le sire de). 203. 

Vaux, fief à Fiée, mouvant de Châ- 
teau-du-Loir. — Dominus de 
Vallibus. 73. — La dame de 
Vaus,... de son hébergement de 
Vaus. 193. — Vaulx, Vaux. 228. 
248, 250, 261. — Cf. Archives du 
Cogner, E 71, 74 et 76. — Voir 
Argouges (Nicole d') , Grazay 
(Guillaume et Jean de). 

Vaux, à Moncé-en-Belin. — Domi- 
nus de Vaus. 38. — Turselinus 
de Hespagne,... in suis censibus 
de Vaux. 103. — Cf. Archives du 
Cogner. E 98. 

Vaux (l'abbé de), conseiller de la 
duchesse d'Anjou , l'abbé de 
Vaus. 23(). 

Vaux (Foulques de), Fulco de Valli- 
bus (xii« s.). 68. 72, 73, 107-110 ; 
- (vers 1239). 119,131. 

Vaux (Guillaume de), Guillelmus de 
Vaus. 115, 

Vaux (Hardouin de), Hardoinus de 
Vallibus. 111. 

Vedastum. Voir Vaas. 

Vegeia (Gaudinus de). ()8. 

Venator (Galterus), serviens bosci 
deDoura. 107-110. 

Vendôme. 5, 131-i:W. — Voir Tri- 
nité (l'abbaye de la). 

Vendrtmols (le), le comté de Ven- 
dôme, feodum Vindocinense. di\ 



332 



CAIJTULATIΠDE CIIATKAU-nU-LOI H 



134.138. — (comte de). Voir Mon- 
toire (Jean et Pierre de). 

Vendômois (Galleran de), Galleran, 
Gallerannus de Yindocino. 42, 43. 

Vendômois (Guillaumede), seigneur 
de Sourches et d'Haute-Perche, 
Guillaume Vendômais, Vendous- 
moys, Vendosmais. 241, 242, 247. 

Vendômois (Habert, Herbert ou 
Hubert de). — Hubertus Vindo- 
cinensis (xii« s.). 6() ; — Hubertus 
î}enierbertVindocinensis(xii«s.). 
68 ; — Habertus de Vindocino 
(xiie s.). 75 ; — Hubertus vel 
Herbert de Vindocino (1239). 
116 ; — Hubei'tus Vindocinensis 
(vers 1239). 131, 132 ; - Herber- 
tus Vendômais (1250). 143; — 
Herbert Vendomays (1284). 176 ; 
— Habert Vendosmays (1342). 
223 ; — Habert Vendosmois 
(130()-1366). 235. 

Vendômois (Jean de), seigneur 
d'Ourne, Johan Vendômais, Ven- 
doumays. 241, 242. 

Vennevelles, fief et marquisat à 
Luché, mouvant de Ghàteau-du- 
Loir. 2r)l. — Comparer les formes 
Vernecelles et Vernevelles. 

Verdun (Meuse), Verdunis. 7. 

Verez(sire de). Voir A voir (Pierre d'). 

Verjus (Odode). 116. 

Vernecelles, Vernezelles, Verteuel- 
les (Guillelmus de). 75, 117, 129, 
133. — Peut-être Vennevelles. 

Vernecelles (Joliannes de). 131, — 
Peut-être Vennevelles. 

Verneia (Hei'bertus de), seii Her- 
bertus de Nemeia. 27. 

Verneia. Voir Verueia. 

Verneil, fief à Dissay-sous-Gourcil- 
lon, mouvant de Château-du- 
Loir : Vernolium, dominus de 
Vernolio, Vernolii. 141, 144. 

Verneil (Borer de), Bolei", Borer de 
Vernolio. 98, 122. 

Verneil (Huet de), Huet de Vernoil. 
197. 



Verneil (Isabelle de), dame de la 
Tibergerie et de Champeaux. 248. 

Verneil (Jean de), Johan de Ver- 
neuil, seigneur de la Chevecière. 
247, 250. 

Verneil (Pierre de), Pierre de Ver- 
neuil. 193. 

Verneil-le-Ghétif, Vernucil. 173, 
195, 247. 

Vernevelles (Hugo de). 116. — Peut- 
être Vennevelles. 

Verny (Hue de), chevaliei", seigneur 
de fief à Cérans. 173. 

Verreilles. 144. — En lachâtellenie 
de la Suze. — A Oizé se trouve 
un lieu du nom de Verreille. 

Verrières (heredes de). 111. — Peut- 
être à Luceau. 

Verrun, velVerran^velYerrau (Gau- 
fridus de). 132. 

Verueia (Hugo de). 132. Peut-être 
Verneia. 

Ververa (Hugo de). 69. 

Vervil (André de). 122. 

Vescontière (la), alias Huesgra- 
tière, fief mouvant de Mayet. 195. 

Vestroilt (Robertus). 66. 

Veteris Molendinis (de), Veteri 
Molendino (de). Voir Vieux-Mou- 
lins. 

Veuve (la), affluent du Loir. 24. 

Vezins, fief à Mayet, mouvant de 
Mayet. 202, 244. 

Vezins (Andréas de). 98. 

Vezins (Gaudin de), Gaudin de 
Vesins. 241. 

Vezins (Hamelin de). — Hemmeli- 
nus de Vezins. 115; — Hamelinus 
de Voisins. 141. 

Vezins (Jean de) (1283-1293). 179, 
180, 195. 

Vezins (Jean de), seigneur de Ve- 
zins et de Vauloger (1394-1408). 
244. 

Vezins (Odo de). 74. 

Via (Bonest, Bouet de). 98, 120. 

Viau (Richeir, Richerus, Richar- 
dus). 98, 124, 128. 



TABLE ALPHABETIQUE 



333 



Vicorniensis (Johannes, archiepis- 
copus). 78. 

Viel (Johannes). 109. 

Vieux-Moulins, feodum de Viez 
Molins. 40; — Viez Molins. 192, 
202. — Voir Maugné. — On trouve 
des lieux du nom de Vieux-Moulin 
à Luceau, à Mayet, à Pontvallain 
et à Vaas. 

Vieux-Moulins (Hubert ou Herbert 
de},HerbertusdeVeteribusMolen- 
dinis. 144 ; — Hubert ou Herbert 
de Viez Molins. 202. 

Vieux-Moulins (Kainaud de). — Rai- 
naldus, Raginaldus de Antiquis 
Molendinis. 26 ; — de Viez Mo- 
lins. 40; — de Veiz Molins. 42; 
— de Veteri Molendino. 44. 

Vignel (feodum dou). 144. — Dans 
la châtellenie de Louplande. — 
Peut-être les Vigneaux, à Spay. 

Vill... 141. Voir Villaines, à Vaas. 

Villaines, fief à Louplande, mouvant 
de Louplande : dominus, haeres 
de Villaines ; barrae, nemus de 
Villanis. 99, 100. — Aujourd'hui 
Aux. 

Villaines, fief à Vaas, relevant 
d'abord de Ghâteau-du-Loir, de- 
venu plus tard une annexe de la 
baronnie. Vill... 141 ; — Villaines, 
Vilaine. 192, 248, 260, 271. - 
(seigneur de). Voir Espaigne 
(Aleaume et Philippe d'). 

Villaines (GçofTroy de), Gaufridus 
de Vilennis. 52. 

Villaloet (domina de). 147. 

Villate, fief mouvant de Château-du- 
Loir. 243. — Probablement Vil- 
late, à Chahaignes. Voir Villete 
(terra de). 

Ville-aux-Glercs (la) (Loir-et-Gher), 
autrefois la Déconfiture. 137. 

Villebourg, jadis Villeboureau (In- 
dre-et-Loire). 270. 

Villeclerc (Andréas de). 132. 

Villedieu (Loir-et-Cher). 3, 4, 21. 

Villefolet (Petrus de). 131. 



Villemar (Isabeau de), veuve de 
Nicole d'Argouges, dame de Ma- 
litourne. 263, 264. 

Villeneuve en Blésois (seigneur de). 
Voir llliers (Louis d'). 

Villeporcher, fief à Saint-Ouen, près 
Vendôme, feodum de Villa Por- 
chier. 138. 

Villepreux (Hervé de), abbé de 
Marmoutier. 92. 

Villere (Symon de). 43.— Gf. Villeta. 

Vil 1ers (Garinus de). 71. 

Villeta (Symon de). 41 . — Gf. Villere. 

Villete (terra de). 142. — Peut-être 
Villate, à Ghahaignes. Voir Vil- 
late. 

Villevieille (dom). 52. 

Villiers (Guillelmus de). 145. 

Vincent (Jean), maître maçon. 253- 
255. 

Vincil (Gervasius de). 126. 

Vindocinensis, de Vindocino. Voir 
Vendômois. 

Vineis (Guillelmus des). 127. 

Vintarius (Albericus). 126. 

Vital (Orderic). 30. 

Voisins. Voir Vezins. 

Voivres. 2. — Haie de Vovreiis. 100. 

Voivres (Mathieu de). — Matheus, 
Matthias de Voureux. 68; — de 
Voveriis. 72 ; — de Voureux. 
100; — de Voures. 115; — de 
Vovre. 132. 

Vol tard (les vignes de), à Vouvray- 
sur-le-Loir. 270. 

Vouvray-sur-le-Loir. — Sanctus 
Marti nus de Voveria. 34. — Ru- 
riacum, pour Vovriacum. 36. — 
Major de Vovreio. 39. — Vovroy. 
41. - Vouvray. 26t), 267, 270. 

Vouvray (Herbert de). — Herbertus 
de Vovriaco (10(>7-1095). 23; - de 
Vovereio (1250). 141. — Herbert, 
Hébert ou Hubert de Vovery, de 
Voveri, de Vovroy, de Vovray 
(fin du XIII- s.). lîH). 197,201. 

Vouvray (Robert de). — Robertus 
de Vovrei, de Vovreio (vers 1100). 



334 



CAUTULAIHE DK Cil ATKAU-DU-LOl 11 



42, 43. — Robert de Vovray, che- 
valier (1288). 183, 184. — Robert 
de Vovrov. ou Rouroy, ou Ron- 
cay (1283-1293). 194. 



Vualterus, filius Adel... 50. 
Vulgrin, évoque du Mans. 11, 13. 
Vulî^^rinus, nepos Vuigriniepiscopi, 
11. 



W, X, Y 



W., cornes Sar... 78. 
Walterius, pater Roberti. 77. 
Wanterfordensis(R.,episcopus).78. 
Wellensis (S., archidiaconus). 77. 
Welles (Hugo de). 78. 
Willelmus, artifex. 30. 
Wintoniensis (R., episcopus). 50. 
Wirchia (de). VoirGuierche (de la). 



Witernus, canonlcus. 16. 
Xantonensis (H., episcopus). 78. — 

Henri, évèque de Saintes. 
Yaingne (la rivière de). Voir Huis- 

ne (1'). 
Yvré-le-Pôlin, Yvré-Lespalin, Yvré- 

Lepalin. 235, 268, 269. — Voir 

Evriaco (de). 



ADDITIONS ET CORRECTIONS 



P. 12, lig-ne 8, au lieu de : t. IL lire : t. L\ 

1*. 33, n^ 07. Ajouter en note : Les synchronismes sont précieux, 

car ils établissent que le rédacteur de cet acte ne commençait 

pas Tannée à Pâques. En 1099, Pâques était le 10 avril, soit 

exactement quinze jours après le 27 mars, tandis qu'en ilOO 

Pâques était le 2 avril. 
P. 33, ligne 9, après les mots : frater ejus^ mettre une ç>irgnle 

au lieu d'un poinl-ç>ir<(nle. 
P. 35, ligne 20. Le mot brûintiim est une faute de scribe. La 

lecture probable est hienninm ou huuinum. 
P. 04, ligne 14, au lieu de : Bosliani, il faut lire : boslidni, sans 

majuscule. 
P. 04, lignes 33 et 34. Les mots : de Beriios, ne paraissent pas 

désigner un fief. Le sens en est inconnu. A comparer avec les 

expressions : sicut bassi et de basso^ que Ton rencontre dans 

les numéros 170, 171 et 173, pp. 144-140, et dont la signiti- 

calion est également inconnue. 
P. 100, ligne 28, au lieu de : Slagniy lire : stagni, sans majuscule. 
P. 103, ligne; 19, au lieu de : Ilespagnè, lire : Hespagne^ avec 

un c muet à la lin. 
i\ 13(), note 5, au lieu de : Bcllandc, lire : Bellelande. 
P. 148, lignes 1 et 2, au lieu de : vi^>ano et Vivarium, lire : 

viniario et Viniarium. (^f. le texte français du n° 22(). p. 201, 

et celui du n" 320, p. 249. Du Cange ne cite (piun exemple 

du mot ^>imarium (procella, tempestas), à savoir la détinition 

du regcslnin (%islri IJdi. 
P. 172, n** 202, sommaire, au lieu de : avant le i'i noçembre^ 

lire : août. 
P. 181, note 1, rétablir ainsi les numéros entre parenthèses : 

209 au lieu de 207 ; 201 au lieu de 199 ; 221 au lieu de 219; 

222 au lii u de 220. 



336 CARTULAIHK DK «MI\TKAU-DU-LOIH 

P. 196, note 4, supprimer les mots : Peut-être Sarcé. — Note 5, 

supprimer les mots : Peut-être Sarceau. 
P. 197, ligne 27, aux mots : fils madame de l'Espignicre, qui sont 

une faute du scribe, il faut substituer : homme Madame, de 

VEspignicre. 
P. 200, ligne 34, au lieu de : çers Sainct Eltinier, corriger ce 

texte obscur en le comparant avec celui de la p. 147, n° 174, 

ligne 10 de la charte. Dans ce dernier texte, les mots : sans 

cscuier sont peut-être une mauvaise lecture pour : sans esciçer 

ou escJiuir, qui signifie : éviter. 
P. 201, ligne 12, au lieu de : cuit, il faut lire : cint (cinq). Ce texte 

est la traduction des lignes 2-4 de la p. 148, où le mot quinque 

ne laisse aucun doute. 
P. 208 et p. 209, au n*' 230, les mots : hacuis, haci et hac doivent 

être lus : bacins. — Bacin : armure de tête (Lacurne de Sainte- 

Palaye). 



Laval. — Imprimerie A. Goupil. 




DC 
611 

M222A6 
t. 6 



PLEASE DO NOT REMOVE 
CARDS OR SLIPS FROM THIS POCKET 

UNIVERSITY OF TORONTO LIBRARY 



^4£ 



h^ 



■m :^',^ 



'>-i 



-p^.